FC BARR 2015
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 2015-2016

 

UN FUNESTE 17 AVRIL 2016

 

Les épreuves de coupes avaient été décevantes, défaite en coupe de France à Wittisheim, défaite en coupe d'Alsace face à Duppigheim, petite éclaircie avec une qualification en coupe crédit mutuel face à Benfeld puis Zellwiller puis revers face à Nordhouse et enfin nouvelle déconvenue en coupe centre-Alsace face à Kogenheim. Dégagé des soucis de la coupe très rapidement, le FCB fait une entame de saison tout aussi laborieuse avec seulement deux matchs nuls à son actif à la fin octobre. Les rencontres de fin du cycle aller et de la reprise seront plus réjouissantes avec une belle série de sept matchs sans défaite et alors qu'on entrevoit un avenir plus serein, les événements du 17 avril 2016 anéantissent tout espoir de redressement, et au contraire mettent le FCB sous les feux de l'actualité de la pire manière. La saison s'achève par une série de déroutes d'un club à la dérive.

Nos résultats saison 2015/2016

A domicile 4 victoires : GERTHEIM 4 à 3; WISCHES/RUSS 5 à 4 ; ENTZHEIM 3 à 1; KINTZHEIM 2 à 1 1 nul : STOTZHEIM 1 à 1 6 défaites : SELESTAT 1 à 12; MUSSIG 1 à 3; SCHERWILLER 0 à 3 (P) ; DUPPIGHEIM 0 à 3; OBERNAI II 1 à 6; CHATENOIS 0 à 7.

A l'extérieur 1 victoire : CHATENOIS 1 à 3 3 nuls : STOTZHEIM 1 à 1; MUSSIG 1 à 1; KINTZHEIM 0 à 0 7 défaites : SELESTAT 3 à 1; SCHERWILLER 6 à 0; DUPPIGHEIM 15 à 1; OBERNAI II 4 à 1; ENTZHEIM 9 à 0; GERSTHEIM 8 à 1 ; WISCHES/RUSS 7 à 0.

CLASSEMENT FINAL 2015/2016

 

1

SCHERWILLER

70 points  

59:18

2

SELESTAT FC

70  points  

60:30

3

MUSSIG

68 points  

39:13

4

ENTZHEIM  

54 points  

48:40

5

OBERNAI II  

54 points  

48:42

6

DUPPIGHEIM  

53 points  

51:24

7

CHATENOIS  

46 points  

46:61

8

GERSTHEIM  

44 points  

38:40

9

STOTZHEIM  

43 points  

31:51

10

KINTZHEIM  

12 points  

15:26

11

WISCHES/RUSS

42 points  

41:59

12

BARR  

40 points  

27:99

 

 

 

Equipe 1 saison 2015-2016

Remise de maillots

 

 

Match du 6 septembre 2015

Promotion - Un nul satisfaisant

Barr – Stotzheim 1 - 1

Dernière action pour Barr qui n’arrachera pas la victoire... Stotzheim s’en sortira ! PHOTO DNA – Jean Schmitt

Le round d’observation dure 35 minutes, les défenses contenant les attaques adverses. Cinar pour les locaux lancés dans l’intervalle frappe puissamment mais son tir passe au-dessus. Pour les visiteurs, Clauss place Spielmann en position de tir mais le ballon passe à gauche du montant. Dans les arrêts de jeu de la première période, Clauss du côté droit trouve Spielmann au second poteau mais sa reprise heurte le montant. Peu après la reprise, un ballon perdu à 35 mètres est récupéré par Gun, son centre n’est pas exploité par Cinar démarqué à six mètres. Sur l’action suivante, Clauss trouve Heisser et celui-ci tire au-dessus. À la 57e, Spielmann démarque Heisser qui vient battre Parlak de près. Trois minutes plus tard, Khedir passe sur le côté gauche et sert Grevis en retrait mais sa tentative rase l’angle supérieur de la cage. 75e, Cinar perce et prolonge vers Grevis à la lutte avec un défenseur, il peut pousser le cuir dans les filets pour l’égalisation. En fin de match, Parlak par un arrêt réflexe s’oppose à une tentative de près de Stotzheim et dans les arrêts de jeu, Schultz sauve sur sa ligne de but. Le résultat nul est équitable et satisfait les deux adversaires.

 

 

Coupe de France

Duels pour un premier billet

Wittisheim efface une division. PHOTO DNA – Christophe maillard

WITTISHEIM 2 - 0 BARR

Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Munch. Les buts : Seyller (70e ’), Demir (90e ’+2).

Un match de reprise plutôt agréable à suivre, les deux équipes ayant essayé de produire du jeu. Les occasions s’enchaînent des deux côtés, mais c’est mais Seyller, sur un superbe coup franc, qui ouvre le score pour les locaux à la 70e ’. La suite devient brouillonne, Wittisheim montrant des signes de panique à l’arrière et Barr ne se créant que peu d’occasion. Dans les arrêts de jeu, Demir assure la victoire des « blanc et bleu », d’une balle piquée qui passe au-dessus du gardien

 

 

Match du 13 septembre 2015

Coupe d'Alsace

Barr reste sans voix

Barr – Duppigheim 1 - 5

Il ne fallait pas arriver en retard, car dès la première minute, Zenacker déborde côté gauche et centre vers Weber qui ouvre le score d’une tête plongeante. 13e , les attaquants visiteurs ont une belle occasion mais M. Aydogdu sauve sur la ligne de but. Sur l’action suivante, Mansour perce dans l’axe et lance Gun qui frappe à l’entrée des 16 mètres mais le ballon est renvoyé par le montant. Dans la foulée, Weber passe sur la droite et trouve Zenacker à la réception du centre qui aggrave le score. À la demi-heure de jeu, suite à un corner pour les locaux, Cinar frappe à ras de terre et Bader, le gardien visiteur capte le cuir en plongeant. Zenacker inscrit le troisième but toujours à la réception de centre cette fois ce Schnetzel. Après la reprise, Grevis pour les locaux passe dans l’axe, sa frappe est renvoyée par le cerbère visiteur sur Cinar mais le tir de ce dernier est dégagé sur la ligne par un défenseur. La minute suivante, l’attaquant barrois d’une frappe puissante frôle l’angle supérieur de la cage. Le temps fort des locaux continue. Grevis lance Ouarraoui sur l’aile gauche, Schnee le crochète dans la surface et Grevis prend Bader à contre-pied sur le penalty qui en découle. À l’heure de jeu, Weber passe plein centre et va inscrire le quatrième but pour ses couleurs de près. En fin de rencontre, une balle perdue au centre du terrain, est exploitée par le rapide V. Lembach qui va conclure la marque à 5-1. Visiblement Duppigheim a les moyens de réaliser une belle saison

 

 

Match du 20 septembre 2015

Un nul pas si nul

Kintzheim – Barr 0 : 0

Aucune des deux équipes n’a su prendre l’ascendant

Malgré un score vierge qui sanctionne cette confrontation, ce ne fut pas une partie monotone mais bien le contraire. Le jeu rapide des deux côtés a été alerte et agréable à suivre. Les visiteurs sont les premiers à se montrer dangereux et leurs rapides attaquants Grevis et Gun sont prêts d’ouvrir le score aux 12e et 15e minutes, mais le dernier rempart local Grandin s’en sort avec opportunisme. C’est au tour des recevants de mettre la pression, et à la 25e minute Pfohl place un tir lobé des 20 mètres que le gardien visiteur dévie du bout des doigts par-dessus sa transversale. Le rythme ne baisse pas et les actions tranchantes sont toujours bien anéanties par les défenses respectives. A la reprise, les locaux sentent les Verts à leur portée et mettent la vitesse supérieure. S’en suit alors une série d’occasions de buts qui ne demandaient qu’à être mis au fond. A la 62e , le local Lavigne lobe le gardien venu à sa rencontre mais la balle est renvoyée par la transversale. Les ailiers locaux signent des centres tendus mais à chaque fois Ferdji de la tête et Schmitt du pied, manquent de peu le cadre. Par la suite l’excellent portier visiteur Parlak fait quelques beaux arrêts pour préserver ce score. A force de joueur sur un but, les Racingmen ont failli se faire surprendre dans les toutes dernières minutes mais à chaque fois Grandin sauve son équipe et l’ouverture du score n’aura jamais lieu au grand désespoir des 22 acteurs

 

 

Coupe du Crédit Mutuel - 1er tour

Match du 11 octobre 2015

Barr à la fête  

Benfeld - Barr 1 - 6

Benfeld se met tout de suite la pression en encaissant un but dès la 3e par Osmann. 9e , égalisation par Benfeld sur un corner de Hakan que Deniz convertit en but. 32e , des échanges de plus en plus rapides de Barr amènent le deuxième but marqué contre son camp par Zimmer l'arrière local. 43e et 45e , les locaux faillirent égaliser par Aydin Kadir mais le gardien Schâffer est à la parade. En seconde période, Benfeld jette toutes ses forces dans la bataille et il s'en est fallu de peu pour que les rouges et blancs égalisent. Le tir de Can trouvant le poteau. 65e , le rouleau compresseur des visiteurs porte ses fruits. Sur un une-deux de Osmann et Antony, c'est Baris qui reprend et marque. A 1-3, les choses deviennent compliquées et à la 75e et 76e , c'est Osmann et Antony qui enfoncent le clou. 80e , une attaque placée fait encore une fois mouche par Osmann.

 

 

Match du 18 octobre 2015

Le grand braquet 

Scherwiller - Barr 6 - 0

Le score final ne reflète pas la physionomie du match. En première mi-temps, les locaux ont vendangé plusieurs occasions de buts, soit par précipitation soit par manque de conviction dans leurs actions. Après une domination outrageuse des locaux, les Barrois étaient tout heureux de rejoindre les vestiaires sur un score vierge. Sermonnés pendant la pause par leurs deux coaches, les joueurs de Scherwiller passent à l'offensive dès la reprise. À peine l'engagement effectué, un " une-deux " entre Kaelbel et Jung permet à ce dernier d'ouvrir le score. Dans la foulée, Kaelbel se présente seul face au gardien, mais son tir est renvoyé par le poteau. Sur un dégagement du gardien visiteur, qui reste trop avancé, Thibaut Guisse tente le lob depuis le rond central et signe le 2-0. Dès lors, la partie se joue dans le camp des Barrois. Kaelbel reprend de la tête le corner tiré par Th. Guisse pour porter le score à 3-0. C'est le même joueur qui signe son doublé après l'heure de jeu. Au départ de l'action, Schlecht part du milieu du terrain. Sur sa gauche, il décale Rauscher qui remet le ballon à Guisse pour le 4-0. L'action suivante est encore à mettre au crédit de Guisse, qui élimine deux arrières et attend la sortie du gardien pour signer son coup du chapeau. Enfin, un coup franc à 25 mètres du but barrois est logé par Oberst hors de portée du gardien Aarab, resté sans réaction sur cette initiative

 

 

Barr - Football club La victoire au bout du pied

A Barr, le stage de football organisé du 19 au 23 octobre a ramené la jeunesse sur le stade Klipfel. Ce fut une belle réussite pour les organisateurs du FC Barr, le responsable Pascal Hepp ainsi que le président Jean-Marie Spendel.

Chaque participant au stage a reçu une récompense. PHOTO DNA

Les stagiaires, parmi lesquels quelques filles, ont délaissé livres et cahiers au profit du ballon rond pendant cinq jours. Le stage a consisté en des exercices techniques, jeux divers et petits matchs. Les enfants se sont perfectionnés dans les gestes de base du footballeur, avec les conseils encourageants des éducateurs : Omer Alimli, Francis Woelfflin, Berat Alimli et Fabien Schaeffer. A l’issue du stage, la satisfaction était générale et chaque participant s’est vu remettre une récompense. Les responsables de la cantine pour les déjeuners et les goûters étaient Laurence Sontag, Nathalie Obergfell et Julia Mirabelli. Pour terminer, stagiaires, éducateurs et parents ont partagé un barbecue dans la bonne humeur.

 

 

Barr Boum endiablée des footballeurs

Pour la première fois, le football club de Barr a fêté Halloween avec ses jeunes. Les monstres ont été lâchés dans les rues pour sonner aux maisons.

Après la récolte de bonbons, la soirée a été mémorable. PHOTO DNA

Tout excités, ils ont aimé faire ce qui leur est généralement interdit, cachés derrière d’horribles masques. Accompagnés de responsables du club et de quelques parents, ils ont réclamé des bonbons. De retour au club, ils ont fait une boum du tonnerre sous une pluie de sucreries. Une belle manière de finir les vacances.

 

 

Match du 8 novembre 2015

Promotion Un nul en sursis

Barr – Entzheim 2 – 2 (arrêté)

Entre Barr (en vert) et Entzheim, pas de vainqueur... PHOTO DNA -Jean Schmitt

Dès la 10e , Nsangu heurte le gardien Parlak qui reste au sol. Les visiteurs se font contrer deux tirs puis Froeliger à vingt mètres marque dans le but déserté, et l’arbitre refuse justement le but, le gardien restant cloué au sol. Au quart d’heure de jeu, Hutz de la tête trouve le haut de la transversale puis dans la surface il frappe mais ne trouve pas le cadre. À la demi-heure de jeu, Nsangu est contré par Parlak. Pour les locaux, Gun percera côté gauche mais il tire l’extérieur du petit filet. 37e , Nar esseulé sur l’aile gauche, entre dans la surface, Parlak sorti à sa rencontre, déséquilibre l’attaquant visiteur et se fait sanctionner d’un penalty. Nsangu transforme la sanction en force sous la barre. Peu avant la pause, Gun perd son duel face au gardien visiteur. Au retour des vestiaires, suite à un coup franc des 25 mètres, Gun lance Cinar à gauche du mur, il égalise en trouvant le petit filet à mi-hauteur. Les rôles sont inversés à la 53e : Cinar lance Gun dans le dos de la défense centrale des visiteurs mais Khettabi s’interpose in extremis. À la 55e , Parlak détourne le second penalty de Nsangu et le gardien visiteur gagne encore un duel face à Grevis. Cinar récupère une balle dans les pieds d’un adversaire au centre du terrain, il place Gun sur orbite et l’avant-centre local bat Khettabi qui venait à sa rencontre. Les visiteurs se montrent dangereux encore par Nsangu, sa reprise de la tête touche le haut de la transversale puis suite à un autre coup franc de Hassibout trouve au second poteau des joueurs qui centrent de l’autre côté, Boutiba en marquant blesse la gardien Parlak qui sera évacué par les pompiers touchés à la tête et à l’épaule. Le référé n’a d’autres solutions que d’arrêter le match à une dizaine de minutes du terme de la rencontre.

 

 

Châtenois - Barr : 1-3

 

 

Match du 29 novembre 2015

Précieuse victoire

Barr – Gerstheim 4 - 3

D’abord mené, Barr (en vert) a réussi à s’imposer de justesse (4-3) face à Gerstheim (en bleu). PHOTO DNA - Jean Schmitt

Mi-temps 1 – 2. Arbitre M. Yildiz (Sélestat)

Les buts : Cinar (33e et 46e), Alimli (63e sur penalty),Theib (85e) pour Barr

Messaoui (5e et 72e) , Riebel (37e) pour Gerstheim

Dès l’entame du match, Messaoui pour Gerstheim tire au but et Spendel, le gardien des verts, repousse des pieds. Sur l’attaque suivante, la défense locale n’est pas en place, le débordement côté droit suivi d’un centre en retrait passe à travers toute la défense. Messaoui au second poteau ouvre le score. Pour les locaux, Cinar, lancé par Mansour, entre dans la surface mais Cherrey, le cerbère visiteur, gagne le duel. Un contre amorcé par Torun, il ouvre sur le côté gauche vers Alimli. Son centre au second poteau est repris du plat du pied par Cinar qui égalise. Cinq minutes plus tard, Riebel excentré dans la surface des locaux place le ballon sur son pied gauche et redonne l’avantage aux visiteurs. Juste avant la pause, Cinar est contré dans les six mètres alors qu’il partait seul par un tacle de Hindermeyer. Dès la reprise, Kececi lance encore Cinar à la limite du hors-jeu, l’attaquant barrois gagne cette fois son duel en crochetant le gardien venu à sa rencontre et pousse le cuir dans le but déserté. Après l’heure de jeu, Kececi ouvre le côté vers Thelb qui se fait balancer dans la surface. Alimli transforme le penalty en force.

Deux buts de Messaoui

À la 72e , Messaoui, d’un maître tir, inscrit son second but en trouvant la lucarne. Ce sont finalement les locaux qui remporteront la mise à dix minutes de la fin : Torun déborde sur le côté, son centre est repris par Mansour, le gardien détourne sur Thelb qui marque à ras de terre. Cette seconde victoire de suite conjuguée aux autres résultats provoque un regroupement en bas de classement.

 

 

Match du 11 novembre 2015

La réserve plus affûtée que le voisin

OBERNAI II 4 - BARR 1

En ouvrant le score après six minutes, Obernai s’était rapidement mis sur la bonne orbite. PHOTO DNA – J.S. 

Mi-temps : 2-1. Arbitre : M. Sylvain Schmitt. Les buts : Muller (6e ’), Yurday (43e ’), Ozoglu (70e ’sur pen.), Gatackic (80e ’) pour Obernai II ; Gun (31e ’) pour Barr.

Ce match en retard entre deux formations de bas de classement a tourné à l’avantage des locaux d’André Diez. Il aura surtout permis de mettre une nouvelle fois en relief les difficultés des visiteurs, qui n’arrivent pas à construire leur jeu. Les locaux, visiblement plus en jambes, avaient la liberté de placer des contres rapides dont certains feront mouche. Sur leur première occasion, dès la 6e ’, Akhmatov passe sur le côté gauche et son tir à ras de terre est dévié par Schaeffer, le gardien des Verts. Mais la balle arrive dans les pieds de Muller, qui peut ouvrir la marque sans difficultés. Pendant la demi-heure initiale les attaquants barrois tirent plusieurs fois hors cadre. Puis Cinar lance Kececi en profondeur, le centre repris en demi-volée par Gun trompant Colmerauer pour l’égalisation. Obernai repart en contre : Kamber tire au-dessus puis, toujours côté gauche, Yurday redonne l’avantage à ses couleurs d’une frappe au ras du sol. Après la pause, Obernai est réduit à dix mais ne semble pas gêné. Schaeffer doit plonger dans les pieds de Gatackic qui se présentait dans sa surface de réparation. Le score s’aggrave lorsque Ozoglu transforme un penalty à la 70e ’. En face, Grevis déborde deux fois sur la droite mais ses centres ne trouvent pas de coéquipiers. Ceux-ci resteront hors sujet en encaissant un quatrième but par Gatackic, d’une frappe de 20 mètres qui se logeait sous la transversale.

 

 

Coupe du crédit mutuel - 2e tour

Match du 6 décembre 2015

Mérité pour Nordhouse

Barr – Nordhouse 1 : 2

Les roses de Nordhouse poursuivent leur aventure en Coupe du Crédit Mutuel. PHOTO DNA - Jean Schmitt

Mi-temps : 0 :1 . Arbitre de M. Raso (Ohnenheim) – but pour Barr : Gun (53e)

Pour Nordhouse : Ottmann (39e) et Ravenet (59e)

Le début du match est équilibré avec peu d’actions dangereuses. On note un tir de Hirm sur le gardien pour les visiteurs et à la 25e un corner tiré par Gun pour les locaux. Mais la reprise de la tête de Thelb passe à côté du cadre. Gun tire encore au-dessus de la transversale et Spendel, toujours pour les locaux, arrête une frappe de Ravenet qui prenait la direction du soupirail. Hirm dribble dans la surface.

Ottmann ouvre la marque

Son tir est renvoyé par le gardien sur Ravenet qui ne trouve pas le cadre. Hirm encore face à Spendel, la balle est freinée mais prend la direction du but. L. Eichenberger dégage sur la ligne. Ottmann passe le long de la ligne de corner et dans un angle fermé il ouvre la marque pour Nordhouse à six minutes de la pause. Peu après la reprise, Sati sur un contre trouve Gun excentré qui égalise d’une reprise de volée qui surprend Schoenenberger. Le gardien détourne encore un coup franc tendu de 20 mètres tiré par Alimli. À l’heure de jeu, un contre de Nordhouse est conclu de près par Ravenet, puis Hirm ensuite et Ottmann se procurent des occasions. Le latéral visiteur évite trois défenseurs mais ne trouve pas le cadre. Un coup franc pour les locaux au centre du terrain : la balle est perdue rapidement, Hirm entre dans la surface mais Spendel gagne le face-à-face. Les sociétaires de la D1 passent ce tour de coupe, leur victoire est méritée.

 

 

Match du 13 décembre 2015

Barr prend l’air

Barr – Wisches 5 - 4

Mi-temps 1 – 1 . Arbitre M. Adjibi

Les buts : Gun (24e et 82e) , Eichenberger Guillaume (48e), Aydogdu (68e sur pen.) et Torun (70e) pour Barr

Cordier (14e) , Cronimus (54e et 75e) et Schultz (88e) pour Wisches-Russ

La rencontre débute sur un rythme assez lent, les locaux se créent deux grosses occasions dès la 4e : Torun centre pour Sati au second poteau, sa reprise de la tête passe à côté. Et à la 20e , Sati centre pour Bahar, celui-ci coupe la trajectoire du ballon mais il manque aussi le cadre. Entre-temps, les visiteurs avaient ouvert le score suite à une mauvaise relance de la défense : un centre en retrait est repris par Cordier, son tir est dévié par un défenseur pour l’ouverture du score. Dix minutes plus tard, une touche est rapidement jouée, Alimli centre pour Gun de près ; celui-ci égalise d’une reprise de la tête. A la reprise, les visiteurs sont dangereux, un tir de Goncalves échoue sur le montant. Les locaux sont réduits à dix pour dix minutes et prennent l’avantage : Alimli dévisse sa frappe qui se transforme en passe décisive pour Eichenberger excentré qui trouve le petit filet opposé. Six minutes plus tard, un nouveau ballon qui traîne dans la défense des locaux, Spendel le gardien détourne une frappe de Cordier sur Cronimus qui égalise. Gun pour les locaux entre dans la surface, il est déséquilibré et obtient un penalty que Aydogdu transforme en force. Un coup franc près de la ligne de touche pour les visiteurs à 45 mètres ; deux joueurs sont démarqués à six mètres ; Cronimus inscrit son second but de la tête. Un coup franc pour les locaux à droite de la surface de réparation, Torun le tire directement à ras de terre et trouve le petit filet opposé. Sur une nouvelle attaque des locaux, deux tirs successifs sont renvoyés par Siegel, Gun à la réception inscrit lui aussi son second but.

 

 

FC Barr - février 2016

 

 

Barr - Football-club Une semaine consacrée au ballon rond

28 jeunes ont participé pendant cinq jours au dixième stage organisé par le FC Barr au Sivom. Le programme était préparé et organisé par Pascal Hepp, qui prendra en charge l’entraînement de l’équipe des U11 du club.

Les footballeurs en herbe étaient âgés de 5 à 13 ans. DR

Les éducateurs Pascal, Yusuf et Francis, déjà rodés lors des précédents stages, ont assuré sur le terrain. Parmi tous ces footballeurs en herbe âgés de 5 à 13 ans, répartis en trois groupes, une seule fille : Irène Kuss Bilstein, récompensée pour son fairplay.

Prochain stage en avril

Les repas étaient livrés par un traiteur au club-house du stade Louis-Klipfel. Le mercredi après-midi, le président Jean-Marie Spendel et les parents bénévoles du club ont emmené tout le monde à Dorlisheim pour une partie de bowling très appréciée. Les ateliers et les matchs se sont succédé toute la semaine et le vendredi était consacré aux évaluations : parcours chronométrés, jongles, tirs au but. Les récompenses — trophées, coupes et médailles — ont été distribuées en présence de Jean-Marie Spendel. Le prochain stage de foot aura lieu pendant les congés du mois d’avril. 

 

 

Décès d'André Lorentz, ancien PDG du domaine Klipfel  

André Lorentz, qui fut longtemps à la tête de la maison Klipfel à Barr (Bas-Rhin), est décédé samedi 27 février à l'âge de 83 ans.

André Lorentz, dans son musée personnel, en juin dernier (Photo DNA-Jean-Luc Syre

André Lorentz avait été PDG du domaine Klipfel à Barr, une des plus belles maison de vins d'Alsace. Il avait été président de l'Association de la Foire aux vins du Pays de Barr de 1975 à 1998 et membre de l'Académie des Vins de France. Il fut aussi grand maître de la confrérie Saint-Etienne (1976). Les obsèques auront lieu vendredi 4 mars, à Barr. En 1955, après avoir épousé Andrée -fille du domaine Klipfel à Barr-, André -fils de vigneron de Bergheim- a intégré l'entreprise de son beau-père, dont il a assuré le développement commercial jusqu'à sa retraite.

 

 

Match du 13 mars 2016

Coupe du Centre Alsace - 4e tour

Kogenheim puissance 4

BARR – KOGENHEIM 0 - 4

L’équipe barroise , à la recherche de son collectif, n’a pas su profiter de l’avantage du terrain lors de la réception des divisionnaires de Kogenheim. Pourtant les locaux auraient pu ouvrir la marque dès la 7e minute mais Kececi, lancé dans l’axe, est contré dans la surface par le cerbère visiteur. Puis un coup franc près du poteau de corner, repris de la tête par Aydogdu, frôle l’angle supérieur du cadre. Ce sera tout pour les Promotionnaires en cette première mi-temps et ce sont les visiteurs, sur leur première occasion, qui ouvrent le score suite à un centre d’Hiver repris par Giselbrecht. Dans la minute suivante, Hiver voit Schaeffer lui plonger dans les pieds. Dans les arrêts de jeu, Giselbrecht, parti à la limite du hors-jeu, vient aggraver la marque de près.

Giselbrecht intenable

Après la pause, Barr, avec le vent dans le dos, tente de revenir mais trop souvent par des actions personnelles. Les Barrois réduisent le score par Aydogdu, suite à un penalty accordé pour une main dans la surface de réparation. Eichenberger récupère un ballon dans la surface mais ne trouve pas le cadre. Kogenheim va procéder en contres, et son attaquant en forme, Giselbrecht, va encore trouver le chemin des filets en deux occasions. À la 65e , il récupère le ballon dans la défense locale et obtient un penalty qu’il va transformer. Dix minutes plus tard, il reprend un centre d’une déviation de la tête à dix mètres de la cage des locaux. Résultat : une qualification méritée pour Kogenheim.

 

 

Match du 20 mars 2016

En toute logique

STOTZHEIM – BARR 1 – 1

Mi-temps : 0 – 0. Arbitrage de M. Pfister ( Schoenau). Les buts : Spielmann (80e) pour Stotzheim. A la 82e pour Barr 

Il n’y a pas eu de vainqueur dans ce derby du Centre Alsace qui s’est achevé sur un score de parité (1-1). La 1ère période a été équilibrée, chaque équipe se montrant dangereuse à plusieurs reprises. Mais rien ne sera inscrit, la mi-temps étant atteinte sur un score nul et vierge. Le scénario a été identique en seconde période avec des occasions de part et d’autre. Il faudra attendre les dix dernières minutes pour voir le tableau d’affichage s’illuminer. Les locaux vont ouvrir le score par Spielmann. L’avantage est de courte durée avec l’égalisation deux minutes plus tard des visiteurs. Finalement, c’est sur ce score de parité logique au vu de la rencontre que l’excellent arbitre renvoie les 22 acteurs au vestiaire.

 

 

Match du 25 mars 2016

La leçon de réalisme de Barr

Barr 3 : Entzheim 1 

Barr (en vert) a fait preuve d’un grand réalisme à domicile pour battre l’équipe d’Entzheim. PHOTO DNA - franck delhomme

Mi-temps : 3-1. Cinar (22’24’et 44’) pour Barr. Adam (12’) pour Entzheim.

Le round d’observation ne dure pas longtemps. Dès la douzième minute, Nsangu sert Adam esseulé côté gauche, le jeune attaquant visiteur déflore la marque d’un plat du pied. Sur l’action suivante Nsangu perce dans l’axe mais il ne cadre pas.

Égalisation

Jusque-là les locaux ne s’étaient pas montrés si ce n’est sur un contre d’Odemis qui pouvait mieux finir. A la 22e les locaux obtiennent un coup franc excentré à 25 mètres pour une faute sur Cinar. L’attaquant des verts le tire lui-même et égalise d’une frappe déviée par le mur. Deux minutes plus tard de son camp Kececi lance Cinar dans l’axe une balle qui lobe le libero visiteur, l’avant-centre barrois vient battre Khettari le cerbère de d’Entzheim qui venait à sa rencontre. Peu avant la pause, Barr développe une attaque placée côté gauche, Kececi centre en retrait de la ligne de corner, Cinar en verve réalise un hat-trick en plaçant une ‘Madjer’au premier poteau. Le réalisme des Barrois a été maximum dans cette première mi-temps.

Procéder en contre

En seconde période ils vont reculer et procéder en contre. Entzheim de son côté va tenter plusieurs frappes par Weisser sur coup franc ou par Wolff et Adam. Mais ils ne cadrent pas ou la défense arrive à se dégager.

A quinze minutes du terme Kececi passeur du jour démarque encore Cinar.

Le gardien tombe tout seul dans sa surface mais l’attaquant ne tire pas de suite et va manquer d’inscrire sa quatrième réalisation sur l’occasion la plus nette d’une partie bien maîtrisée par un excellent jeune arbitre.

 

 

Match du 3 avril 2016

Barr - Kintzheim 2 - 1

Barr (en vert) a connu une belle frayeur en fin de match, face à Kintzheim. PHOTO DNA - Gerard Andlauer

Mi-temps 0 : 0. Arbitre M. Zemzemi Les buts : Ozturk (51e), Cinar (54e) pour Barr ; Schmitt (80e) pour Kintzheim

La première mi-temps se déroule sur un rythme de sénateur avec peu d'actions à noter, si ce n'est quelques frappes non cadrées pour Kintzheim et aucune pour Barr. La seconde période est amorcée d'une autre manière par les locaux qui investissent le camp adverse. À la 51e , Cinar centre vers Ozturk qui place une reprise à la " Majder " pour l'ouverture du score. Trois minutes plus tard, Bahar contre du centre du terrain et lance Cinar qui entre dans la surface, il évite Grandin venu à sa rencontre et aggrave le score en plaçant le cuir dans la cage désertée. Instinctivement les locaux reculent et semblent se contenter de leurs deux buts d'avance. Les visiteurs reprennent du poil de la bête en fin de rencontre. Ils obtiennent un coup franc à 18 mètres dans l'axe pour une faute sur Omariel. Schmitt, d'une frappe limpide, réduit la marque en logeant le cuir sous la transversale. Par cette seconde victoire consécutive, Barr s'éloigne dans la zone rouge d'où se rapproche Kintzheim. Les prochains matches seront déterminants

 

 

Match du 10 avril 2016

Mussig 1 - Barr 1 

Mi-temps : 0-0 Arbitre : M. Benjamel (Strasbourg) Les buts : Legrand (47e ) pour Mussig ; Gun (61e ) pour Barr.

D'entrée de jeu, les locaux monopolisent le ballon et se montrent dangereux devant le but des visiteurs, mais les têtes de Di Reda et V. Jehl passent au-dessus. Petit à petit, les Barrois se rebiffent et se créent trois grosses occasions : le lob de Torun est sauvé sur la ligne par le capitaine Schwoerer, puis Ambiehl dévie du bout des doigts un essai de Gun et Ciner croise trop son tir. Les hommes de Koenig s'en tirent bien à la mi-temps et reviennent avec de meilleures intentions après la pause. Le résultat ne se fait pas attendre et Guardia dépose un coup franc sur la tête de Legrand qui bat Parlak de près. Les locaux pensent avoir fait le plus dur, mais sortent de leur match suite à la charge violente d'un attaquant sur leur gardien et se font surprendre par l'ailier droit qui sert Gun, en position illicite, pour une égalisation non imméritée. La partie s'envenime de plus en plus et l'arbitre qui a du mal à tenir les deux équipes, siffle la fin sans décompter les arrêts de jeu suite à la blessure d'Ambiehl. Il faudra pour les locaux hausser sensiblement le niveau de jeu pour espérer un résultat positif chez la lanterne rouge.

 

 

Septième match sans défaite pour Barr

La belle série continue pour Barr (ici en vert) qui tient Mussig en échec à domicile (1-1). 

En partageant la mise1-1 avec le leader Mussig chez lui, et surtout en faisant jeu égal avec leur hôte, les vignerons de Barr ont confirmé leur bonne période (sept matchs de championnat sans défaite).Le début des locaux est meilleur mais la défense est restée vigilante. Les attaquants barrois se procurent trois grosses occasions avant la pause qui auraient pu avoir une meilleure conclusion. Menés au score en début de seconde mi-temps suite à un coup franc excentré repris de la tête par le libéro monté pour l’occasion. Les visiteurs reviennent au score à l’heure de jeu par Gun qui faisait son retour. Après trois grosses défaites depuis la reprise, pour son derby face à Heiligenstein l’équipe réserve s’en sort bien avec le partage des points aussi sur le score de 1 partout. Menée à l’heure de jeu suite à une remise en jeu à 6 mètres, S. Aydin égalise en fin de match sur une des rares occasions que l’équipe de O. Lauciello s’était procurée. Belle victoire des U13 à Triembach-au-Val 3-1.

 

 

Match du 17 avril 2016

L’Agitation au FC Barr

La Lafa en casque bleu  

Le FC Barr a été le théâtre d’une action spectaculaire, dimanche, le match face à Scherwiller n’ayant pu se tenir. Une partie des licenciés, en conflit avec leur président, ont investi le terrain pour exprimer les griefs à l’encontre de Jean-Marie Spendel.

« Nous n’avons pas appris les problèmes rencontrés par ce club via la presse, a indiqué Ilan Blindermann, le directeur général de la Ligue d’Alsace de Football. Nous suivons la situation du FC Barr avec attention parce que c’est une place qui compte dans le foot régional. L’intersaison avait notamment été ponctuée par quelques remous. » Un représentant de la Lafa était d’ailleurs bien présent, à Barr, dimanche. L’institution tient néanmoins à conserver une rigoureuse impartialité dans le dossier. « Ce n’est pas à la Ligue de désigner le président d’un club, nous avons un devoir de réserve, poursuit Ilan Bindermann. Mais avec le coup médiatique du week-end, on est sollicité officiellement et nous nous pencherons sur l’avenir de ce club très rapidement. »

L’idée est de recevoir le président et ses détracteurs dans les plus brefs délais, a priori dès cette semaine. Il s’agit de sortir un club de l’impasse, d’éviter que les forfaits ne s’accumulent, sachant que le verdict du Barr - Scherwiller sera défini par le biais de la commission des compétitions.Le FC Barr va peut-être devoir en passer par une crise sportive pour repartir de l’avant mais ce n’est sans doute pas l’essentiel. « Il ne faut pas non plus que la situation dégénère mais il faut trouver une solution durable », conclut le directeur général. Jusqu’ici, aussi spectaculaire qu’il a pu apparaître, le conflit a gardé des proportions acceptables. Il faudrait qu’il ne dépasse pas les bornes.

 

 

Match ou pas match ?

Dimanche dernier la rencontre entre Barr et Scherwiller n’a pas eu lieu après le refus de jouer de l’équipe I.
PHOTO DNA - C. ROBINET

Après la réception de Scherwiller le second du classement, qui attend les quatre points du match boycotté c’est au tour du troisième Sélestat de venir à Barr dimanche à 16h au stade Louis Klipfel pour un match en retard. A l’heure actuelle on peut dire que Barr va présenter un panel de joueurs courageux issu des formations « une », « deux » et de supers vétérans. La question demeure cependant toujours posée quant à l’éventuel nouveau blocage du terrain de la part de l’équipe « une ».

Le Président et son comité (qui lui a renouvelé sa confiance hier) regrettent le désagrément causé par cette crise et s’en excusent auprès des adversaires. Jean-Marie Spendel souhaite mettre l’accent sur les joueurs qui étaient sur le terrain dimanche dernier et qui souhaitaient jouer, plutôt que sur les boycotteurs. En tout cas, la fin de saison en promotion s’annonce compliquée pour le club, voire incertaine. Plateaux Pitchounes à Zellwiller et Débutants à Epfig samedi à 14h. Mercredi, les U11 ont gagné 3-0.

 

 

FC Barr Toujours dans la tourmente

La Ligue d’Alsace maintient le match de Promotion du Bas-Rhin entre le FC Barr et le FC Sélestat (demain 16h). Il y aura bien deux équipes sur le terrain, mais des joueurs de Barr et leurs soutiens envisagent à nouveau d’envahir le terrain pour empêcher la rencontre.

Yusuf Tosch , un des meneurs du mouvement, annonce la venue de 60 à 100 opposants au président du club local, pour un blocage pacifique par des gens de toutes origines. Mais avec la tension ambiante et la présence des forces de l’ordre — qui n’ont pas souhaité communiquer — plusieurs acteurs du dossier craignent que cela dégénère.

Ligue, mairie et gendarmerie sur le pont

Dimanche dernier, le blocage s’était plutôt passé dans le calme lors du match prévu entre Barr et Scherwiller. Toute la semaine, cette affaire a mobilisé aussi bien la Ligue d’Alsace que le maire de Barr et la gendarmerie, en contact avec les différents protagonistes. Le dossier, délicat, chacun restant déterminé, n’a pas avancé pour autant. Yusuf Tosch, joueur de l’équipe II, entraîneur des U13 et sponsor du club dans lequel il est revenu récemment, a porté plainte pour abus de confiance et atteinte à la vie privée contre le président, Jean-Marie Spendel. Il lui reproche aussi des insultes racistes et anti-musulmanes répétées. Des accusations appuyées par de nombreux joueurs issus de la communauté turque, dont l’ancien trésorier et actuel conseiller municipal majoritaire de Barr, Muhammet Yazmis. Les opposants demandent le départ du président et de l’ensemble de son comité. Yusuf Tosch précise bien qu’il ne veut absolument pas reprendre le club, ni même entrer au comité. «Je suis prêt à m’y engager par écrit», insiste-t-il. Et de rejeter avec autant de vigueur la volonté, que certains lui prêtent, de monter un club communautaire.

Contre-attaque du président ?

Le président en place entend garder le silence jusqu’à lundi, quand il aura un avocat, mais rejette en bloc les accusations et se prévaut du soutien réitéré de son comité, où figurent des personnes d’origine turque. Il parle de diffamation et pourrait contre-attaquer. La Ligue et le maire ont eu des entretiens avec les protagonistes — «dans un climat constructif et sur un ton calme, sans menace», précise la Ligue —, mais voient mal comment ils pourraient prendre parti. D’autant qu’une enquête de gendarmerie est en cours suite à la plainte de Yusuf Tosch. Jeudi, la gendarmerie indiquait vouloir «donner une réponse judiciaire ( pour lancer des poursuites ou classer l’affaire sans suite, NDLR ) le plus vite possible pour apaiser la situation. Même si ça demande un peu de temps parce qu’il y a pas mal de gens à auditionner.» La Ligue doit de son côté réunir dans les trois semaines – au plus – une commission de discipline qui planchera sur le match de dimanche dernier: à rejouer, perdu par forfait, sanctions pour les uns et/ou les autres ?

Le maintien menacé

Le FC Barr, qui ne compte que quatre points d’avance sur le premier relégable, aura en tous les cas du mal à se maintenir. Ce sont surtout des supervétérans avec l’un ou l’autre joueur restant des équipes I et II, qui seront alignés dimanche. Quant à l’entraîneur, Roland Hennard, il a démissionné juste avant que l’affaire n’éclate…

 

 

Match du 24 avril 2016

Le FC Barr a joué hier

Sous tension

Barr - Sélestat : 1-12

Le match de Promotion entre le FC Barr et le FC Sélestat a bien eu lieu hier. Les joueurs qui avaient menacé de bloquer le terrain ont manifesté leur mécontentement par des banderoles… et des insultes, tout au long de la première mi-temps.

La rencontre entre le FC Barr et le FC Sélestat s’est déroulée sous la surveillance des gendarmes. PHOTO DNA - Fanny HOLVECK

Le Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Sélestat, la brigade de Barr, l’équipe cynophile du Haut-Rhin, la brigade des recherches en civil : le comité d’accueil, hier à l’entrée du stade de Barr, laissait penser à une rencontre sportive de haute importance. La présence d’une quinzaine de représentants des forces de l’ordre avait pour objectif d’assurer le bon déroulement du match de promotion entre Barr et Sélestat, dans un contexte de grande tension au FC Barr.

Des forces de l’ordre autour du terrain

Des joueurs du club réclament en effet le départ du président et du comité (lire nos articles du 18 et du 23 avril). « Bloquer un match constitue un délit pénal. Nous pouvons par ailleurs prononcer des arrêts d’interdiction de stade », explique Fabrice Solohub, adjoint au commandant de la compagnie de Sélestat. Quelques minutes avant le coup d’envoi, une soixantaine d’opposants au président Jean-Marie Spendel — joueurs de l’équipe 1, anciens licenciés, anciens sponsors, jeunes joueurs, mais aussi habitants de Barr et des alentours — se rassemblent pour déployer des pancartes : « No racism », « Spendel dehors »… Pour Yusuf Tosch, l’un des meneurs du mouvement, joueur de l’équipe 2, entraîneur des U13 et sponsor du club, plus question de bloquer la rencontre : « Je me suis entretenu avec quelqu’un de la Ligue qui m’a demandé si nous étions prêts à laisser jouer ce match. En échange, il a promis de nous convoquer dans les 15 jours. Nous sommes prêts à faire un pas, mais si d’ici là nous n’avons pas été reçus, nous envahirons le terrain. » Des voix dissonantes se font entendre : des joueurs de l’équipe 1 se disent pour le blocage du match. Comme Yusuf Tosch, ils accusent le président de propos racistes, mais pas d’abus de confiance. « Nous avons l’intention de porter plainte cette semaine. Si le président ne part pas, nous quitterons le club en masse », assure le capitaine de l’équipe 1, Muhammet Aydogdu. Après quelques minutes de discussion, les joueurs acceptent finalement de laisser le match se jouer. Dès le coup d’envoi, les forces de l’ordre se répartissent autour du terrain. Un attroupement se forme alors sur le parking, autour du maire de Barr, Gilbert Scholly, et des gendarmes. Les échanges sont tendus. « Vous nous prenez pour des terroristes, on n’a pas le droit de dire ce qu’on pense ! », lance un joueur. Toute la première mi-temps est marquée par des insultes et des huées, lancées par les joueurs à quelques mètres seulement du président, qui les ignore. Sur le terrain, les footballeurs – essentiellement des supervétérans et des joueurs de l’équipe 2 — tentent de faire bonne figure. Le score final est sans appel et sans surprise : 12-1 pour Sélestat.

 

 

Encore des incertitudes au FC Barr

Le conflit se poursuit au sein du FC Barr, où les joueurs de l’équipe I refusent toujours de jouer pour obtenir le départ du président. Une réunion est programmée lundi en présence de la Ligue d’Alsace, du maire de Barr, des membres du club contestataires et du président en place. Les contestataires, qui la demandaient, en attendent beaucoup. Mais avant, ce dimanche, une rencontre est encore programmée pour l’équipe première du FC Barr, qui vient d’enchaîner deux défaites fleuves (12-1 et 15-1), puisqu’elle est composée de joueurs de la réserve et de vétérans. Reste à voir si elle pourra se jouer. Yusuf Tosch, un des meneurs, annonce la présence d’une soixantaine de manifestants qui décideront sur place s’ils empêchent ou non la tenue de cette rencontre face à Obernai II.

 

 

OBERNAI II - BARR : 7-1

Au FC Barr, le conflit perdure

Dans ce contexte, Barr (en vert) a fait preuve de courage mais s’incline logiquement face à Obernai II (7-1). PHOTO DNA - Gérard Andlauer

Le match de Promotion entre Obernai et Barr s’est déroulé normalement, hier après-midi. Mais le conflit au sein du FC Barr, dont le président est vivement contesté, se poursuit. La situation pourrait évoluer dès ce soir, à l’issue d’une réunion. Pas de gendarmes aux abords du stade, aucune banderole, et peu de contestataires. La rencontre entre les clubs de Barr et d’Obernai s’est déroulée dans le calme, hier. Il y a deux semaines, une soixantaine de joueurs et leurs soutiens avaient vivement manifesté pour réclamer la démission du président du FC Barr, Jean-Marie Spendel (lire nos précédentes éditions). Ces derniers jours, Yusuf Tosch, l’un des meneurs, dit avoir rassemblé de nombreux témoignages et preuves accablant le président. Pour calmer le jeu, la Ligue d’Alsace de foot a promis une réunion, qui se tiendra ce soir à la mairie de Barr, en présence du maire, de la Ligue, du président du club et de son comité, ainsi que de représentants de l’association franco-turque. Yusuf Tosch sera également présent. Il attend beaucoup de cette réunion : « Soit le président démissionne, soit il est viré, mais si ce n’est pas le cas, on ne reculera plus devant rien », explique-t-il, ajoutant que s’il n’est pas entendu, il n’hésitera pas à faire venir « 150 à 200 personnes » pour empêcher le déroulement des prochains matchs. Il en reste trois d’ici la fin de la saison. L’équipe 1 de Barr a déjà déclaré forfait lors d’un match contre Scherwiller mi-avril. Deux forfaits supplémentaires feraient descendre automatiquement l’équipe. Face à Obernai 2 hier, celle-ci a une fois de plus encaissé une lourde défaite : 7-1.

 

 

Conflit au club de foot : une pause dans la contestation

Le FC Barr (promotion) devrait disputer son match de championnat presque normalement demain après-midi à Duppigheim, après un match bloqué et un autre qui s’est joué dans des circonstances très particulières (DNA de lundi). Pour rappel, le président et son comité sont vivement contestés, y compris via une plainte à la gendarmerie. « Il y aura sans doute quelques personnes avec des pancartes au bord du terrain, mais pas de blocage, annonce Yusuf Tosch, un des meneurs. On tient parole, la Ligue d’Alsace de foot nous a promis une réunion la semaine prochaine, on attend de voir. » C’est en revanche une formation très amoindrie qui se présentera à Duppigheim, presque tous les joueurs de l’équipe première boycottant les matchs. Pour avoir assez de joueurs en équipe Une, le club a d’ailleurs décidé de retirer son équipe 2 de son championnat. Elle évoluait en D1B

 

 

Match du 1er mai 2016

Duppigheim avec respect

Duppigheim – Barr 15 : 1

Large victoire de Duppigheim (en jaune) face à une équipe de Barr diminuée. PHOTO DNA - J.-M. H.

Les conditions étaient idéales pour disputer cette première rencontre de championnat sur le nouveau terrain. L’adversaire était diminué, mais s’est battu avec courage et détermination. Après quelques hésitations, Duppigheim se lance résolument à l’attaque. À la 7e , Piriczki centre sur Ramalho, Spendel ne peut rien contre la reprise de volée (1-0). Barr répond à la 9e sur coup franc par Odemis. Bien placé, Nonnenmacher capte la balle. À la 13e , Ramalho, dans un bon jour, déboule. Prodhomme reprend : 2-0. Puis c’est l’inverse à la 14e , Prodhomme décale Ramalho (3-0). Brunner profite d’un bon travail de M. Boukria à la 15e pour augmenter à 4-0. Barr se recroqueville en défense et a du mal à sortir. Karcher lance M. Boukria (5-0, 18e ). Odemis, Keleci et Zouzoua ont du mal à récupérer les dégagements de leurs défenseurs. Faye dribble plusieurs défenseurs à la 22e , M. Boukria augmente à 6-0. Alimli teste Nonnenmacher sur coup franc à la 23e. L’offensive locale continue. Immig lance M. Boukria et Ramalho termine à la 31e : 7-0. Spendel réussit encore des arrêts déterminants mais ne peut empêcher le 8-0 par Prodhomme et le 9-0 de Piriczki à la 44e d’une superbe volée.La deuxième période démarre sur un rythme de sénateur. Spendel arrête les tirs de près de Deck, Lembach et Weber. Il ne peut freiner Lembach qui augmente à 10-0 sur un caviar de Weber. Les verts restent scotchés sur leurs 16 mètres, sur un bon contre Aumu bat Nonnenmacher d’un maître coup franc à la 61e : 10-1.

Weber et Ramalho animent le milieu offensif. De loin Ramalho augmente à 11-1 en pleine lucarne. Barr essaie toujours de construire mais fatigué se fait toujours rattraper. Weber lance Faye à la 78e qui, aidé par un adversaire, marque le 12-1 puis Ramalho permet à Piriczki de réussir le 13-1. Weber et Ramalho sont encore passeurs décisifs pour le 14-1 de M. Boukria à la 84e et de H. Boukria en bon capitaine qui clôture la marque à la 90e : 15-1.On note le bon fair-play de la rencontre, les locaux ont respecté leur très courageux adversaire.

 

 

DNA du 12 mai 2016

DNA du 13 mai 2016

 

 

Match du 29 mai 2016

Pas de suspens à Châtenois

Châtenois – Barr 7 : 0

Face à la courageuse équipe de Barr, les locaux ont mis plus d’un quart d’heure pour ouvrir le score par Dauphin. Touré et Debert marqueront encore avant la mi-temps face à une équipe volontaire mais trop limitée à ce niveau. En deuxième période, les locaux aggraveront le score à intervalle régulier pour alourdir la marque à 7 à 0. Les visiteurs auront quand même l’une où l’autre occasion, notamment sur un coup franc tiré par le vétéran Barthelmebs à la 57e de très peu à coté de la lucarne. Match très fair play avec un arbitrage sans difficulté de M. Geldreich de Gerstheim.

 

Kertzfeld - Anniversaire Robert Meyer a fêté ses 90 ans

Installé à Kertzfeld depuis les années 50, Robert Meyer y a fêté ses 90 printemps le 30 juillet.

Robert Meyer, des histoires plein la tête.

Né en 1925 à Barr au foyer des époux Alfred Meyer et Thérèse Loeffel, il effectue sa scolarité et y trouve le premier de ses nombreux emplois au garage Georges Louis. Avec la guerre, Strasbourg se vide et c’est le garagiste Naegel, venu à Barr, qui sera son second employeur. Suivront Alfred Merckle, Paul Degermann à Barr, l’usine Remington à Huttenheim, la fabrique d’électroménager Pain à Lipsheim, le garage Bob Wollek à Strasbourg, Trindel à Fegersheim, pour n’en citer qu’une partie. « Il ne faut pas rester trop longtemps chez le même patron », explique Robert Meyer. Tous ces emplois sont sources d’innombrables anecdotes, qu’il raconte avec humour en les agrémentant d’expressions alsaciennes. En cherchant les œufs chez l’épicier, il fait la connaissance de la Kertzfeldoise Henriette Werner, qu’il épouse en 1947 et avec qui il aura deux enfants, René et Marie-Louise. Tous deux naissent à Barr, mais déménagent bientôt à Kertzfeld dans la maison construite par leurs parents vers 1955. Marie-Louise leur donnera une petite-fille, Laure, qui elle-même aura trois enfants (Léo, Louise et Jean), que ne connaîtra malheureusement pas Henriette, décédée en 1999. Une blessure à la tête lors d’une chute à son premier travail, entraînant une commotion cérébrale, lui permet d’éviter le front russe pendant le second conflit mondial, mais avec le temps les crises augmentent, si bien qu’il finira par être déclaré invalide. Passionné du tour de France et de football, Robert suivra avec une indéfectible assiduité l’équipe de football de Barr et sera même déclaré « meilleur supporter », se voyant remettre un ballon dédicacé par tous les membres. Féru de brocantes et marchés aux puces, Robert a accumulé de nombreux souvenirs, qu’il partage volontiers avec son parler franc et cocasse. Quand on lui demande ce qu’il aimerait, outre les desserts dont il est très friand, il répond « une femme qui a le permis de conduire et une voiture ! ».