FC BARR 1968
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1968/1969

LE FC BARR FAIT DE LA CORDE RAIDE

Après les frayeurs de la saison précédente, on espère passer une année sereine, mais au terme des premières rencontres on doit une nouvelle fois déchanter et notre club se retrouve aux prises avec le FCO NEUDORF, le FC KOGENHEIM, le FC STRASBOURG 06 et le CS NEUHOF dans la course au maintien. Jean-Paul WANTZ a rejoint son club d'origine OBERNAI, alors que les équipiers de l'équipe seconde, Mohamed NAIR et Raymond KAMMERER quittent également le club. Côté arrivées, Gérard GEORGENTHUM , le dernier rescapé de l'époque " Pascualienne " rentre au pays n'ayant rien perdu de sa virtuosité balle au pied et de son abatage (ex JARCIEU). Le recrutement se dirige également vers deux jeunes éléments, Jean-Louis CHRISTEN de l'ES STOTZHEIM et René LUTZ du FC VALFF.
C'est Dany BEYLER qui assure l'entraînement des seniors pendant cette saison qui démarre par un cinglant 6 à 0 encaissé en Coupe de France face au FC BISCHWILLER. Le championnat réserve pourtant une heureuse surprise, lors de la journée d'ouverture, notre formation réussit un flatteur 3 à 4 à l'extérieur face à l'ASB SCHIRMECK, malgré les absences de Richard SAINT GEORGES et Patrick LAURENT retenus par les obligations militaires et des frères LALEVEE blessés. Le match phare du cycle aller met aux prises les locaux aux voisins d'OBERNAI, ce jour-là notre ex-entraîneur Jean-Paul WANTZ enfonce encore un peu plus notre équipe, la réalisation de Michel BOSSERT s'avérant insuffisante pour inquiéter les BURCK, PERRA, STIEBER et autres GRIESSER.
Au sein du comité, un changement important intervient en date du 31 octobre 1968, avec l'élection d'un nouveau président. M. Jean BOSSERT - vétérinaire et ancien joueur du FCB - assure la direction du club à la place de André LORENTZ. La création d'une école de foot sous la responsabilité de FUCHS Albert est décidée et cette politique de jeunes ne tardera pas à porter ses fruits.
Revenons sur le terrain pour évoquer les résultats en dents de scie des " vert et blanc ". L'intégration des jeunes éléments qui ont pour nom : Alain FISCHER, Patrice SCHULTZ, Jean-Paul BOEHM, Michel KIENTZ, Jean-Pierre LALEVEE et Jacques BOSSERT à côté des vieux " briscards " Rémy HURSTEL, Gérard GEORGENTHUM, Dany BEYLER, encadrés de Jean-Claude LALEVEE, Richard SAINT-GEORGES, Jean-Claude VACHER, René LUTZ, Michel BOSSERT, Jean-Paul STOQUERT, Jean-Louis CHRISTEN, Raymond FLECKSTEINER et Michel KEIFLIN ne donne pas toujours satisfaction et le 28 avril 1969, les vignerons se voient confrontés au CS NEUHOF pour le maintien en division I. Une victoire de nos couleurs est indispensable pour se mettre à l'abri, mais à trois minutes de la fin de le rencontre les visiteurs mènent 2 à 3. Pendant les quelques minutes qui restent, les Barrois augmentent la pression devant le but adverse et René LUTZ puis Jean-Louis CHRISTEN renversent la vapeur à la consternation de leurs opposants. La saison se termine en roue libre, de nombreux jeunes sont intégrés dans le groupe, alors d'autres plus anciens s'apprêtent à quitter le club.

Nos résultats saison 1968/1969
A domicile
4 victoires : KOGENHEIM 3 à 0 ; FC STRASBOURG 06 3 à 0 ; CS NEUHOF 4 à 3 ; SCHIRMECK 6 à 0
2 matchs nuls : AS STRASBOURG II 2 à 2 ; LINGOLSHEIM 0 à 0
5 défaites : OBERNAI 1 à 2 ;ROBERTSAU 1 à 4 ;DORLISHEIM 0 à 2 ;GERSTHEIM 3 à 4
A l'extérieur
3 victoires : GERSTHEIM 0 à 1 ; KOGENHEIM 0 à 2 ; SCHIRMECK 3 à 4
2 matchs nuls : OBERNAI 0 à 0 ; FCO NEUDORF 3 à 3
6 défaites : LINGOLSHEIM 4 à 1 ; AS STRASBOURG II 5 à 0 ; ROBERTSAU 3 à 0 ; DORLISHEIM 2 à 1 ; FC STRASBOURG 06 3 à 0 ; CS NEUHOF 4 à 0
CLASSEMENT FINAL SAISON 1968/1969

 

1. OBERNAI 33 points 52:22
2. LINGOLSHEIM 33 points 58:30
3. AS STRASBOURG II 33 points 68:27
4. ROBERTSAU 32 points 63:28
5. DORLISHEIM 26 points 55:46
6. GERSTHEIM 23 points 41:37
7. BARR 18 points 35:47
8. FCO NEUDORF 17 points 45:62
9. KOGENHEIM 16 points 30:40
10. FC STRASBOURG 06 15 points 29:46
11. CS NEUHOF 13 points 36:60
12. SCHIRMECK 5 points 29:94

EQUIPE DU COMITE DU FC BARR - 1968

Debout de gauche à droite : Jean-Pierre GARRE (arbitre) - André LORENTZ - Jean-Jacques BITTERLIN - Roger BARTHELMEBS - André LEVY - Albert FUCHS - Eugène REUSCHLE.
Accroupis : Robert REUSCHLE - Henri GREWEY - Francis LEVY - Jules REUSCHLE - Gustave BOECKEL.

 

 

MATCH DU 1er SEPTEMBRE 1968

F.C. BARR - A.S. ROBERTSAU 1 : 4

Après la très belle partie amicale contre l'ASS, on s'attendait à mieux dans le premier match de championnat contre La Robertsau. Hélas, notre équipe (incomplète) était méconnaissable et dû s'avouer vaincue par un adversaire qui lui était supérieur dans toutes les lignes. Barr fût cueilli à froid par son adversaire qui menait 2:0 après 35 minutes de jeu. Notre inter Gérard GEORGENTHUM parvint alors à marquer un but et avec 1:2, rien n'était perdu. Mais après le repos, notre défense commit deux fautes et les visiteurs augmentèrent à 1:4, la cause était entendue, La Robertsau empochait les deux points ! L'entraîneur barrois a encore du pain sur la planche, il faut surtout que le jeu des Barrois gagne en vitesse et.. en vigueur athlétique, si non, le FC aura les mêmes surprises que la saison écoulée. Pour le 1er tour de la Coupe de France, dimanche prochain, le FCB a été bien servi car à Bischwiller nos chances sont pratiquement nulles, étant donné que cette équipe est encore favorite pour la montée cette saison. Espérons que nos joueurs se défendront honorablement.

(Journal de Barr - sept 68)

A aucun moment l'équipe locale n'a pu justifier ses prétentions quant au gain du match. En effet, les banlieusards strasbourgeois ont dominé les débats durant toute la rencontre. En définitive, le score n'est pas trop lourd pour les Barrois qui débutent ainsi à domicile par une défaite. Dès la 16eme minute la Robertsau exploite une erreur de la défense locale pour obtenir le premier but. A la 30eme minute, un second but manifestement hors-jeu accabla l'équipe locale 2:0. Dès la remise en jeu, Gérard GEORGENTHUM réduisit la marque à 2:1 et redonna confiance à ses coéquipiers. Après la reprise, les visiteurs dominèrent encore le plus souvent et les locaux furent littéralement mis k.o. Par deux nouveaux buts à la 59eme et à la 65eme minutes. Le dernier quart d'heure fut très pénible pour la formation locale au sein de laquelle l'entraîneur aura encore du travail en perspective.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 68)

 

 

1er TOUR - COUPE DE FRANCE - MATCH DU 8 SEPTEMBRE 1968

F.C. BISCHWILLER - F.C. BARR 6 : 0

Les Barrois ne pouvaient pas grand chose contre la très forte équipe de Bischwiller, leader de la Promotion d'Honneur. Nos joueurs essayèrent de limiter les dégâts. Le résultat est toutefois trop " sec " car un 6:2 aurait été plus conforme. En effet, Michel BOSSERT rata un but tout fait et Gérard GEORGENTHUM n'arriva pas à transformer un penalty. Toutefois, on nota que notre équipe joua mieux que le dimanche précédent contre La Robertsau, mais Bischwiller était vraiment trop fort pour le FCB. Espérons que la série noire est terminée, car dimanche prochain nous rencontrons un adversaire plus faible, Schirmeck. Cela ne veut pas dire que notre équipe a gagné d'avance, car le match se joue à Schirmeck.

(Journal de Barr - sept 68)

LE FC BISCHWILLER SANS PITIE POUR LE FC BARR

Stade de la Niedermatt - Pelouse en bon état - 500 spectateurs environ - Bon arbitrage de M. BENANTI (Strasbourg) assisté de MM. SEITZ et KOENIG. Les buts pour Bischwiller : LITT (5e), MICHEL (9e, 15e, 68e et 82e), KOTZBACH (sur penalty 60e) Les équipes: FC Bischwiller avec LITT G., BARTHOLOME, PFISTER, WEBER, BENTZINGER, ZILLIOX, LITT A.,HEITZ, MICHEL, KOTZBACH et THIRION. FC Barr avec SCHULTZ, BACHERT, HURSTEL, FLECKSTEINER, STOQUERT, CHRISTEN, LACOSTE, BEYLER, BOSSERT, GEORGENTHUM et LUTZ.

Pour l'équipe locale, les dimanches se suivent et se ressemblent; après avoir étrillé Drusenheim la semaine dernière, l'équipe locale, au petit trot, vient de se défaire aisément de l'équipe de Barr, pourtant courageuse et accrocheuse. Dès l'ouverture des hostilités, le jeu se fixe dans le camp des visiteurs, et il fallut attendre exactement dix minutes au FC Bischwiller pour faire la différence. A la 5e minute, sur centre de THIRION, André LITT reprit de près et fusilla SCHULTZ. Quatre minutes plus tard, MICHEL d'un maître tir de 20 mètres dans le coin supérieur, creusa l'écart. Puis après un essai infructueux de HEITZ, MICHEL, encore lui, dribbla un défenseur et mystifia le gardien pour porter le score à 3 à 0. Après ce départ en trombe, les locaux ralentirent quelque peu leurs actions ce qui permit aux visiteurs de lancer quelques contre-attaques qui auraient mérité un meilleur sort. Mais la défense locale avec un Gaston LITT vigilant tint bon et la mi-temps survint après que BOSSERT eut failli sauver l'honneur. En deuxième mi-temps, les visiteurs tentèrent de renverser la vapeur mais ils allaient payer leurs efforts dépensés vainement. En effet, à la 60e minute, MICHEL seul devant SCHULTZ, fut retenu par le maillot et le penalty indiscutable qui en résulta fut aisément transformé par KOTZBACH. Peu après, PFISTER, après un déboulé de l'aile gauche, lança MICHEL dans l'espace libre et ce dernier ne se fit pas prier pour battre une nouvelle fois le gardien des visiteurs dont les malheurs n'étaient pas finis, puisqu'à la 82e minute, MICHEL d'un tir sous la transversale établit le score final. Les visiteurs eurent encore une occasion unique de sauver l'honneur à la 88eme minute, lorsque l'arbitre leur accorda un penalty, mais Gaston LITT, d'un excellent réflexe dévia la balle en corner.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 68)

 

 

 

MATCH DU 15 SEPTEMBRE 1968

A.S.B. SCHIRMECK - F.C. BARR 3 : 4

A Schirmeck, sous une pluie battante, notre onze fanion, après une lutte farouche, a obtenu les deux points de la victoire. Cette saison, c'est notre défense affaiblie (Patrick LAURENT, Richard ST GEORGES, militaires, LALEVEE Jean-Claude et LALEVEE Jean-Pierre, blessés) qui est devenue très perméable; toutes les espérances étaient donc fondées sur notre attaque. Nos avants ont fait leur travail, puisqu'ils ont marqué quatre buts. Ainsi l'équilibre est un peu " rétabli " et si nos avants continuent dans cette voie, nous glanerons encore d'autres points. L'équipe du FCB était à Schirmeck dans la composition suivante : Patrice SCHULTZ - Raymond FLECKSTEINER - Gérard GEORGENTHUM - Rémy HURSTEL - Jean-Louis CHRISTEN - Jean-Paul STOQUERT - Michel BOSSERT - LACOSTE - René LUTZ - Dany BEYLER - Michel KIENTZ.

(Journal de Barr - sept 68)

Match équilibré, disputé sous la pluie sur un terrain glissant et boueux devant une centaine de spectateurs. Un match nul aurait été plus équitable, mais en fin de compte les visiteurs n'ont pas volé leurs deux points, car ils furent plus rapides dans leurs actions et surtout plus constants dans leurs efforts. Schirmeck ouvre le score à la 24e minute par son jeune ailier droit MEYER; quelques instants plus tard STOQUERT égalise, mais Schirmeck réussit un second but par l'avant-centre BASSIN qui renvoya dans la cage une balle mal dégagée. Dès la reprise le gardien local BOILEAU fut trompé par le rebond de la balle dans une flaque d'eau. Cette seconde égalisation encouragera les visiteurs qui obtinrent un troisième but à la 60e puis un quatrième à la 85e , signés BOSSERT et LACOSTE. Vraiment malchanceux, les avants de Schirmeck devaient tirer deux fois sur la barre avant que KNOPF ne parvint à établir le score final sur un coup-franc à 2 minutes de la fin.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 68)

 

 

 

MATCH DU 29 SEPTEMBRE 1968

A.S. STRASBOURG II - F.C. BARR 5 : 0

Stade Tivoli - Temps pluvieux - pelouse glissante - environ 50 spectateurs - Arbitre M. HOLTZMANN (La Walck) Les buts pour l'ASS: KRESS (7e et 88e), FREYD (44e et 50e) STEHLY (80e) 

Les réserves de l'ASS ont débuté en championnat par une victoire nette mais qui ne s'est concrétisée qu'en seconde mi-temps. Débutant très vite, les Tivoliens ouvrirent le score dès la 7eme minute par KRESS qui reprit victorieusement de la tête un corner bien tiré par FRAULOB. Les visiteurs ne se laissèrent pourtant pas intimider et firent par la suite jeu égal avec leurs adversaires, tirant notamment sur la transversale à la 22eme minute. Le jeu fût équilibré jusqu'à la mi-temps atteinte sur le score de 2 à 0, FREYD augmentant l'avance de l'ASS à une minute du repos. La rencontre tourna nettement à l'avantage des locaux après la pause et dès le 3eme but acquis à la 50eme par FREYD, la cause était entendue. La meilleure technique individuelle des Strasbourgeois put mieux s'exprimer sur la pelouse glissante, mais il fallut néanmoins attendre la 80eme minute pour qu'un quatrième but concrétise leur supériorité territoriale. Sur cette action, le gardien barrois se blessa et son remplaçant dut s'avouer battu à son tour à deux minutes de la fin sur un tir de KRESS.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 68)

 

 

 

MATCH DU 6 OCTOBRE 1968

F.C.BARR - F.C. LINGOLSHEIM 0 : 0

Dans ce match-apéritif de la Fête des Vendanges, les Barrois ont prouvé qu'ils valaient mieux que le classement actuel. Un point pris contre le leader est toujours une performance. En première mi-temps, les locaux surprennent leurs supporters par leur vitalité et la défense adverse (très rugueuse) a fort à faire pour endiguer les assauts des barrois. Mi-temps 0 : 0 Après la reprise, Barr domine encore pendant un quart d'heure, mais après ce sont les visiteurs qui deviennent très dangereux. Quelques minutes avant la fin un avant visiteur manque même un but tout fait, mais en contre-partie un arrière de Lingolsheim dévie un shoot barrois qui allait dans les filets adverses. Le résultat est donc tout à fait normal et les barrois sont à féliciter pour leur belle prestation. La défense avec Patrice SCHULTZ, Jean-Pierre LALEVEE, Rémy HURSTEL, Richard SAINT-GEORGES, était cette fois-ci vraiment à la hauteur et mérite des compliments. L'attaque joue encore un peu trop dispersée et quand l'entente sera mieux entre les avants, nous marquerons de nouveau des buts. Très bon arbitrage.

(Journal de Barr - oct 68)

C'est au terme d'une rencontre disputée ardemment que les deux équipes se sont séparées sur un match nul. En première mi-temps, l'équipe locale avait pris une forte option dès la deuxième minute, lorsque LACOSTE tira sur la transversale. Après ce départ prometteur, les deux équipes pratiquèrent un jeu plaisant et non dépourvu de phases intéressantes. La ligne d'attaque des Tanneurs n'arriva toutefois pas à percer la défense locale, celle-ci supportant les charges avec opportunité étant de surcroît surchargée du fait de la carence de ses avants. Après le repos, les visiteurs connurent une période difficile, étant dominés territorialement par un onze local enfin conscient de ses possibilités, mais stérile devant les buts adverses. Chacune des deux équipes eut par la suite des occasions de but, mais ne sut pas les exploiter. A deux minutes de la fin, un avant visiteur avait la balle de match à deux mètres du but vide, mais réussit l'impossible en l'expédiant dans les nuages. Mais il aurait été navrant de connaître un perdant à l'issue de ce match où chacune des deux équipes eut ses chances.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 68)

 

 

 

MATCH DU 20 OCTOBRE 1968

F.C.O. NEUDORF - F.C. BARR 3 : 3

Deux victoires, un match nul méritoire tels sont les résultats encourageants de dimanche dernier ! A Neudorf, notre équipe fanion arrache un match nul très mérité, cela compte ...Notre attaque marqua trois buts par Michel BOSSERT (2) et Albert FUCHS (1) et notre défense, où Rémy HURSTEL fournit un très bon match, conserva le match nul et le point très précieux. Un bravo à nos joueurs ! A Barr, nous avons enregistré les deux premières victoires en championnat de notre équipe seconde et de notre équipe juniors. Ainsi, tout arrive, même les premiers points et nous espérons que ces deux formations continueront sur leur lancée dans leur prochain match. Barr II - Muttersholtz 3 à 2 et Barr Juniors - Ergersheim Juniors 3 à 2.

(Journal de Barr - oct 68)

Stade Langhaag - 100 spectateurs. D'entrée les locaux se laissent surprendre puisque dès la 7eme minute, les visiteurs ouvrirent le score par BOSSERT, qui plaça un tir anodin d'une vingtaine de mètres, que le gardien laissa passer au grand dam des supporters locaux. Après ce coup du sort, les locaux durent cravacher ferme pour remonter ce handicap. Il fallut, malgré de belles occasions, attendre la 32eme minute pour voir HIRSCHMULLER obtenir l'égalisation par une belle tête suite à un corner tiré au cordeau par NAMOKEL. Puis à la 38eme minute sur passe de RISS, HIRSCHMULLER prit de vitesse un défenseur, et malgré l'opposition du gardien arrivé à sa rencontre, il plaça la sphère dans le coin donnant ainsi l'avantage à son équipe. Après les citrons, le FCO débuta bien et en l'espace de trois minutes manque deux belles occasions. Les visiteurs se dégagèrent quelque peu et suite à un cafouillage dans la surface de réparation, BOSSERT obtint l'égalisation. (53eme) Huit minutes après ce fût même Barr qui reprit l'avantage grâce à un tir de FUCHS. Dès ce moment, pour le FCO, tout fut à refaire. Cependant, les joueurs n'arrivèrent plus qu'à arracher le match nul par RISS qui reprit victorieusement une passe de HIRSCHMULLER (80eme) Arbitre de M. AMBS (Gougenheim)

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 68)

 

 

 

MATCH DU 27 OCTOBRE 1968

F.C. BARR - F.C. KOGENHEIM 3 : 0

L'équipe fanion du FCB a remporté dimanche une victoire amplement méritée sur une coriace équipe de Kogenheim. En 1ère mi-temps, les locaux ont eu toutes les peines du monde pour réussir un but à la 31e minute par Michel BOSSERT devant la défense toujours regroupée et massive des visiteurs. Mi-temps 1 : 0. Après la pause, les Barrois connurent même un léger fléchissement dans les lignes du milieu et les supporters locaux respirèrent quand Jean-Louis CHRISTEN réussit de la tête et sur corner le 2e but. A présent, les Barrois avaient match gagné et Gérard GEORGENTHUM marqua encore un 3e but, consolidant la victoire de son équipe. A Villé, notre équipe réserve ne confirma pas son redressement amorcé contre Muttersholtz le dimanche précédent et dû encaisser une défaite 2 : 0.

(Journal de Barr - oct 68)

 

 

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 3 NOVEMBRE 1968

F.C. HILSENHEIM - F.C. BARR 4:3

Hilsenheim a réussi a renversé les pronostics en allant battre d'une façon assez nette les représentants de la division I. Les changements opérés dans l'équipe locale se sont avérés bénéfiques, car celle-ci a opposé une volonté de vaincre qu'on ne lui connaissait plus. Au début de la partie, Barr se montra entreprenant par des passes rapides et précises et bientôt cette supériorité territoriale se traduisit par un but. A partir de ce moment, les locaux se ressaisissent et l'entraîneur SCHMITT donne l'exemple en égalisant sur centre de WALTER. Après le thé, les deux équipes font jeu égal et le rythme baisse, car le terrain lourd commence à peser dans les jambes. Ce n'est que durant le dernier quart d'heure que Hilsenheim arrive à forcer la décision. WALTER et MAAS marquent à deux reprises. Une contre-attaque de Barr ramène le score à 3 à 2, mais le gardien UHLRICH transforma un penalty pour les locaux portant le score à 4 à 2. Barr profite du relâchement local pour lancer leurs dernières attaques. Finalement, l'arbitre accorde un coup-franc aux visiteurs qui réduisent le score in extremis. Bonne partie de la défense locale au sein de laquelle ont a surtout remarqué MAAS et METZGER.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 68)

 

 

 

MATCH DU 10 NOVEMBRE 1968

F.C. BARR - S.R. OBERNAI 1 : 2

A Barr, devant une assistance record (beaucoup de supporters d'Obernai) les barrois s'inclinèrent de justesse devant leur voisin d'Obernai, après une partie très disputée. En première mi-temps, Obernai s'avère le meilleur et Barr est cueilli à froid dès la 5e minute par un but surprise, sur lequel le goal barrois se laissa surprendre. Mi-temps 0 :1 Rien n'était donc perdu après la pause et les locaux attaquèrent à leur tour. Mais la défense d'Obernai, bien groupée et bien organisée (quel marquage !) ne laissa pas surprendre par les avants barrois, au demeurant assez avares de leurs shoots ! Et, oh surprise, sur une contre-attaque très dangereuse des visiteurs, Obernai réussit le 2e but par un joli shoot. Menant 2 :0, les visiteurs se replièrent un peu et Barr en profita pour attaquer avec (enfin) plus de vigueur. Michel BOSSERT réussit à réduire l'écart sur un shoot vicieux de 25m. sur lequel le gardien adverse se laissa surprendre. Avec 1 :2, l'espoir revint dans le camp des barrois et la défense adverse passa alors quelques dangereuses minutes. Mais, hélas, le résultat ne changea plus et Obernai empocha les deux points très précieux. Soyons sport, car sur l'ensemble du match, Obernai méritait la victoire, malgré la bonne dernière demi-heure des locaux. Très bon arbitrage. L'équipe du FCB a encore prouvé dimanche que tous ses joueurs, en technique, valaient leurs adversaires, mais nous répétons encore et toujours que les barrois gagneraient à jouer plus vite et à faire circuler la balle…au lieu de " porter " cette balle.

(Journal de Barr - nov 68)

Si le match ne fut pas d'un niveau technique très élevé, il fut par contre généreusement disputé par les deux équipes. Sans doute, sur le plan territorial, Obernai a-t-il dominé ce match, et s'est il créé de nombreuses occasions, mais jamais celles-ci furent nettes. Dès la 3eme minute, Obernai ouvrit la marque par WANTZ qui effectua un centre-shoot contre lequel le gardien local fut impuissant. Cueillis à froid par ce but surprise, les locaux perdirent leur assurance et les visiteurs imposèrent leur jeu durant toute la première mi-temps, sans toutefois arriver à concrétiser leur avantage. A la reprise, Obernai devait maintenir sa pression et à la 55eme minute WANTZ, une nouvelle fois en possession du ballon, croisa un tir foudroyant qui termina sa course au fond du but local (0 à 2). C'est alors que la formation barroise accéléra le rythme et à la 72e minute, le gardien visiteur fut battu par une balle lobée (1à2), 4 minutes plus tard, les locaux manquèrent de peu l'égalisation, mais la balle récupérée à 3 mètres du but fut expédiée au-dessus de la barre. Les dernières minutes furent décisives, puisque le onze d'Obernai replié massivement dut cravacher ferme pour préserver son avantage. L'équipe barroise ayant enfin pris conscience de ses possibilités mais cela ne leur suffisait pourtant pas pour percer le rideau défensif et lui contester une victoire indiscutable.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 68)

 

 

 

MATCH DU 10 NOVEMBRE 1968

F.C. STRASBOURG 06 - F.C. BARR 3 : 0

L'équipe première du FCB, si elle continue de jouer à sa manière actuelle, aura bien du mal à se maintenir en 1ère division. Ce sont surtout les avants et les demis qui ne sont plus dans le coup, pourquoi se passer , se repasser la balle, au lieu de jouer direct et vite ? En outre, quelques joueurs ont tendance à garder la balle trop longtemps, jouent trop en " artistes " et oublient que le beau jeu ne paie plus, que seul le résultat final compte... pour le classement. Quand la plupart de nos joueurs auront compris tout cela, alors, mais alors seulement, les résultats deviendront meilleurs. A Sundhouse, l'équipe réserve, malgré quelques remplaçants, a obtenu un très méritoire match nul.

(Journal de Barr - nov 68)

Stade Charles Frey - Bon arbitrage de M. Mahler (Oberbronn) La rencontre qui se joua devant une galerie clairsemée, fut dans l'ensemble agréable, puisque les deux équipes s'appliquèrent à fournir une bonne production. D'entrée, le FC 06 se rua à l'attaque et ouvrit le score dès la 3e minute par PANTER qui, laissant son garde du corps sur place, fusilla le gardien SCHULTZ. Puis le jeu se stabilisa au milieu du terrain. Néanmoins, le FC 06 marqua un deuxième but à la 12e, mais ce point fut justement annulé par l'arbitre suite à une faute sur le gardien. Par la suite, les montagnards se montrèrent pressants par PFANN, BARTH et surtout PANTER aux 19e, 25e, 35e et 37e, mais de l'autre côté ce furent GEORGENTHUM et BEYLER qui manquèrent de peu l'égalisation avant la mi-temps. Après le thé, ce furent à nouveau les protégés du Dr SAMMEL qui démarrèrent en trombe. Grâce à ce forcing, ils inscrivirent un deuxième but. Sur une belle attaque d'ensemble, LIO se trouva à point nommé pour recevoir le cuir et ne laissa à aucune chance au gardien visiteur (56e). Et après quelques belles attaques de l'équipe de Barr qui, disons-le, ne ferma à aucun moment le jeu, malmenant la défense locale mais sans réussite, ce furent à nouveau les montagnards, grâce au second souffle, qui dictèrent la loi. A la 88e, sur centre de ANTZ qui s'était déporté sur la droite, LIO trompa le gardien visiteur pour la troisième fois et obtint pour son équipe une victoire méritée.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 68)

 

 

 

MATCH DU 1er DECEMBRE 1968

C.S. NEUHOF - F.C. BARR 4 : 0

STADE MICHEL-WALTER Cette partie se déroula devant une cinquantaine de spectateurs et fut dans l'ensemble assez plaisante à suivre. La première mi-temps vit les deux équipes prendre tour à tour le commandement, mais sans pour autant trouver la faille dans la défense adverse. Neuhof ouvrit le score par PEUCKERT dès la troisième minute de jeu, mais ce point fut fort justement annulé par l'arbitre qui avait sifflé une faute au préalable. A noter encore un tir sur le poteau par URBAN (16e) et quelques belles attaques des visiteurs (34e, 39e et 43e) mais dont le couronnement fit défaut. Dès la reprise, les locaux remplacèrent KERN par WOLFF et prirent le match en main acculant l'adversaire dans sa surface de réparation. A la 53e minute, une longue ouverture de HASSLER parvint à FICKINGER qui se présenta seul devant le cerbère visiteur : le premier tir fut faiblement repoussé par le gardien et le joueur local reprit la balle pour inscrire le 1-0. Puis, WALTER, exploita la faiblesse du gardien visiteur, augmenta à 2-0 trois minutes après, et le même joueur porta la marque à 3-0 à la 64e minute. Deux minutes après, PEUCKERT, d'un tir d'une quinzaine de mètres, marqua un magnifique quatrième but. Vers la fin, les visiteurs sortirent de leur torpeur, alors que les locaux forts de leur avance, jouèrent au ralenti, mais Barr ne parvint néanmoins pas à sauver l'honneur, malgré la courageuse partie de HURSTEL. Bon arbitrage de M. KOENIG (Gundershoffen).

(Dernières Nouvelles du Lundi - dec 68)

 

 

 

MATCH DU 8 DECEMBRE 1968

A.S. GERSTHEIM - F.C. BARR 0 : 1

Il était grand temps pour l'équipe première du FCB de renouer enfin avec le succès... car l'avant-dernier Kogenheim en battant Obernai, se serait rapproché dangereusement des Barrois. De par leur victoire à Gerstheim, les joueurs du FC Barr ont " gardé la distance " et ont encore 4 points d'avance sur Kogenheim. La victoire barroise fut obtenue... à 2 minutes de la fin par Michel BOSSERT avec la complicité d'un défenseur adverse. Mais soyons satisfaits, car seul le résultat compte et les deux points sont ou seront encore d'une grande importance. Un bravo à l'équipe et qu'elle continue contre Dorlisheim, dimanche le 22 décembre à Barr! A Barr, l'équipe réserve poursuivit son " calvaire " en IIIe division et succombe par un 0:5 sans appel contre les gars de Ste Marie aux Mines. Dimanche 15 décembre, repos pour toutes les équipes du FCB. Le prochain match de championnat aura lieu dimanche, le 22 décembre prochain à Barr contre la coriace équipe de Dorlisheim, classée 4e actuellement dans le groupe. Un dur morceau à avaler pour le FCB. Mais rien n'est impossible et si nos joueurs luttent avec toute leurs possibilités, nous devrions arriver à glaner au moins un point !

(Journal de Barr - nov 68)

Sur un terrain lourd et devant une centaine de spectateurs, le onze local vient d'encaisser sa deuxième défaite à domicile, ceci devant un adversaire plus volontaire et surtout plus rapide sur la balle. Les visiteurs ont réussi l'unique but de la partie à 2 minutes de la fin remportant ainsi deux points précieux. Le onze local eut auparavant des occasions plus nombreuses et plus nettes de faire la décision. La première mi-temps est monotone. Une première occasion est offerte aux locaux dès la 5e minute. A la 25e le but chauffe devant la cage locale et le gardien doit sauver son camp quelques minutes plus tard. Sur une attaque massive la balle se promène devant le but des visiteurs, alors que trois avants locaux se gênent pour pousser la sphère au-delà de la ligne fatidique. Après le thé la rencontre est plus animée. Le onze local connaît une période de domination. A la 80e la balle est déviée par le poteau des vignerons. Par une attaque en profondeur, les visiteurs profitant d'une déviation d'un arrière local, inscrivent le but victorieux par BOSSERT. Bon arbitrage de M. WENCK (Neudorf)

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 68)

 

 

 

MATCH DU 26 JANVIER 1969

F.C. BARR - A.S. B. SCHIRMECK 6 : 0

Ainsi, l'équipe fanion du FCB n'a pas déçu ses fidèles supporters (au nombre de 86, dimanche...) dans le premier match retour contre la lanterne rouge de la vallée de la Bruche. Les visiteurs s'en tirèrent encore à bon compte, car si les avants barrois avaient marquer 4-5 buts de plus, cela aurait été justice. Les Barrois se présentèrent dans la formation suivante : Alain FISCHER, Raymond FLECKSTEINER, Rémy HURSTEL, Patrick LAURENT, Michel KEIFLIN, Jean-Paul STOQUERT, Jean-Pierre LALEVEE, Gérard GEORGENTHUM, Dany BEYLER, Michel BOSSERT, Jean-Claude VACHER, René LUTZ. Dès les premières minutes on constata que les visiteurs n'étaient pas des foudres de guerre et la partie se déroula la plupart du temps devant les buts de Schirmeck. Il fallut attendre la 26e minute pour voir Jean-Claude VACHER, enfin ouvrir le score, il était imité deux minutes avant la pause par Gérard GEORGENTHUM, qui profita d'une faute du gardien adverse pour marquer le 2e but. Mi-temps 2-0. Après la pause, même physionomie de la partie ; les locaux lancent attaque sur attaque et l'inévitable se produit : en l'espace de 6 minutes, les avants barrois réussissent trois buts par Michel BOSSERT(2) , Jean-Pierre LALEVEE. Avec 5 :0, la partie est jouée, malgré les sursauts des visiteurs pour sauver l'honneur. A la 82e minute ce fut encore Michel BOSSERT qui marqua le 6e et dernier but du match. Bon arbitrage. Après quelques semaines de " repos forcé ", l'équipe locale remporta un succès facile devant un adverse qui jouera sûrement en 2ème division la saison prochaine. Il ne faut donc pas pavoiser après cette victoire…que tout le monde attendait d'ailleurs. Dimanche prochain, à la Robertsau, contre le leader, les choses vont devenir plus sérieuses… Néanmoins cette victoire nous a apporté deux points précieux, car Kogenheim ayant encore perdu, l'écart s'est encore creusé entre les deux derniers et leurs suivants.

(Journal de Barr - janv 69)

C'est devant une centaine de spectateurs que l'équipe barroise a remporté une nette victoire face à celle de l'ASB Schirmeck qui, malgré l'avalanche de buts, se défendit courageusement jusqu'au coup de sifflet final. Dès le début, les locaux dominèrent et ouvrirent le score à la 26e minute par VACHER. Malgré les efforts des visiteurs pour rétablir la parité, les locaux gardèrent le jeu en et aggravèrent même le score à la 43e minute par GEORGENTHUM. Après le thé, les vignerons continuèrent sur leur lancée et, dès la 55e minute, BOSSERT creusa l'écart. Ce même joueur récidiva deux minutes plus tard en marquant le quatrième but, suivi d'un cinquième par LALEVEE, à la 80e minute. Dès lors, la partie était jouée et perdit de son intérêt, malgré les efforts répétés des visiteurs qui auraient mérité de sauver l'honneur. Et ce fut encore BOSSERT, qui à la 83eme minute, réussit son hat-trick tout en établissant le score final. Bon arbitrage de M. WISS (Ste Marie aux Mines)

(Dernières Nouvelles du Lundi - janv 69)

 

 

 

MATCH DU 2 FEVRIER 1969

A.S. ROBERTSAU - F.C. BARR 3 : 0

Malgré le mauvais temps 200 spectateurs s'étaient déplacés au stade Pourtalès pour assister à ce très beau match. Dès le début, les locaux dominent et ont déjà de très belles occasions au cours des cinq premières minutes de jeu. La première mi-temps ne verra pas de concrétisations, malgré les belles actions surtout de la part de la formation locale. Il est à souligner que le goal barrois a fait une partie exceptionnelle. Après un quart d'heure de jeu dans le second time, la pression des " maraîchers " s'accentue et HERR parvient à marquer de façon imparable sur action collective. Le gardien visiteur FISCHER continue à se distinguer et doit encore encaisser un autre but par MARTAN qui surprend toute la défense à la 30eme minute. Les Barrois se défendent tant bien que mal ce qui n'empêche pas le gauche local MARTIN de concrétiser à la 88eme minute par un tir en coin.

(Dernières Nouvelles du Lundi - février 69)

 

 

 

MATCH DU 9 MARS 1969

F.C. KOGENHEIM - F.C. BARR 0 : 2

L'équipe première du FCB est allée chercher deux points très précieux à Kogenheim , qui par cette défaite, s'enfonce un peu plus et aura bien du mal à éviter la relégation. L'équipe réserve a réussi un méritoire match nul contre la bonne équipe de Villé (4:4). Dimanche prochain, 16 mars 1969, aura lieu au stade Paul Degermann à Barr deux matches de championnat, à 13 heures et à 15 heures suivant le programme ci-dessous : 13h15 : FC Barr Juniors - ASB Schirmeck Juniors 15h : FC Barr Ia - FCO Neudorf Ia L'équipe première du FCB aura l'occasion d'empocher deux nouveaux points contre le FCO Neudorf ...mais attention, le FCO a battu contre toute attente, dimanche dernier, par 4:2, l'équipe de Dorlisheim, pourtant favorite. Nos joueurs feront donc bien de prendre au sérieux ce match de championnat... car le FCB, lui aussi, a encore besoin de points ! Les joueurs barrois ont l'avantage d'opérer maintenant trois fois de suite sur le terrain de Barr : 

16 mars contre FCO Neudorf 

23 mars contre FC Strasbourg 06 

30 mars contre Dorlisheim (match aller)

 Ils auront donc l'occasion de glaner des points dans ces matches à domicile contre des équipes qui ne leur sont pas supérieurs !

(Journal de Barr - mars 69)

 

 

 

MATCH DU 16 MARS 1969

F.C. BARR - F.C.O. NEUDORF 0 : 3

Les deux équipes seniors du FCB ont connu, dimanche deux sévères défaites. A Barr, l'équipe première a amèrement déçu ses supporters en se faisant nettement battre 0 :3 ! Il ne suffit pas de dominer, il faut marquer…c'est ce que nos joueurs ont encore appris à leurs dépens dimanche. En effet, en première mi-temps, le FCB aurait dû mener à la marque, mais deux occasions en " or " ne furent pas utilisées. Mi-temps 0 - 0. Après le thé, même histoire, encore une domination barroise mais nos avants, vraiment trop timides et jouant trop compliqués devant une défense athlétique et bien regroupée, ne purent concrétiser les occasions de but qui se présentèrent. Et ce devait arriver, arriva… Notre demi Richard SAINT-GEORGES, en voulant dribbler trop longtemps, perdit la balle, récupérée par un avant de Neudorf et leur avant-centre s'en alla fusiller l'infortuné goal barrois Alain FISCHER, qui ne put rien ! Douze minutes après, notre arrière-central Rémy HURSTEL fit une passe malheureuse… à un avant adverse à quelques mètres de nos buts, et c'était le 2e but. Le match était déjà perdu pour les Barrois, quand à la 82e minute, notre défense trop avancée, se laissa surprendre par l'ailier droit adverse qui d'un shoot sous la barre réussi le 3e but. L'équipe barroise a fortement déçu, surtout nos avants, qui, à part l'ailier René LUTZ, jouent vraiment trop timorés et pas assez vite.

(Journal de Barr - mars 69)

 

 

 

MATCH DU 23 MARS 1969

F.C. BARR - F.C. STRASBOURG 06 3 : 0

Stade Paul Degermann à peine praticable - spectateurs environ 60 - Bon arbitrage - L'équipe du FCB s'était aligné dans la formation suivante : Alain FISCHER - Raymond FLECKSTEINER- Rémy HURSTEL - Jean-Claude VACHER - Jean-Louis CHRISTEN - Jean-Paul STOQUERT - René LUTZ - Gérard GEORGENTHUM - Michel BOSSERT - Dany BEYLER - Albert FUCHS L'équipe fanion du FCB s'est rachetée de sa contre-performance du dimanche précédent et a brillamment battu l'équipe du FC 06. Mais la victoire ne fut pas aussi facile que ne l'indique le score : en effet, nous avons eu plusieurs fois chaud devant nos buts ! Ce qui nous a fait plaisir, c'était de voir une équipe barroise se battre " à fond " et la victoire est d'autant plus méritée. Barr ouvre le score dès la 5ème minute sur un centre de René LUTZ, Michel BOSSERT obtient de la tête le 1 :0. Après la pause, les visiteurs veulent égaliser, mais notre défense se bat très bien et rien ne passe. Les "montagnards " commencent un peu à baisser de rythme, et Barr en profite pour attaquer : Michel BOSSERT réussit un deuxième but et Gérard GEORGENTHUM donne le coup de grâce par un joli 3ème but. Nos joueurs ont ainsi obtenu deux points très précieux au classement. Dans l'équipe barroise, tous les joueurs se battirent avec cran : Jean-Louis CHRISTEN et Jean-Claude VACHER firent une très bonne rentrée et devraient être réintégrés dans l'équipe. Le jeune Alain FISCHER dans les buts, l'arrière-central Rémy HURSTEL et l'arrière droit Raymond FLECKSTEINER méritent eux aussi une très bonne note, sans que les autres n'aient démérité.

(Journal de Barr - mars 69)

Malgré le temps défavorable, une centaine de spectateurs ont assisté à cette rencontre qui fut dans l'ensemble d'un niveau technique élevé. Dès le début, les locaux prennent la direction des opérations et c'est à la 5eme minute que BOSSERT ouvre le score. Jusqu'à la pause, les Barrois dominèrent sans toutefois augmenter leur avance. En seconde mi-temps, les vignerons continuèrent sur leur lancée et à la 50eme minute consolidèrent leur avantage par le même BOSSERT. Le score final est acquis dès la 55eme minute par un beau but de GEORGENTHUM. Toute l'équipe locale est à féliciter. Très bon arbitrage.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 69)

 

 

 

MATCH DU 30 MARS 1969

F.C. BARR - S.R. DORLISHEIM 0 : 2

Une fois de plus l'équipe première du FCB a amèrement déçu ses fidèles supporters. Après le joli succès contre le FC 06, on s'attendait à une bonne performance contre Dorlisheim. Hélas ! notre onze fût méconnaissable et fournit une de ses plus mauvaises parties de la saison ! Disons de suite, que la victoire de Dorlisheim fut parfaitement méritée, car les visiteurs nous furent supérieurs dans tous les compartiments du jeu. Déjà en première mi-temps notre équipe fût dominée, et ce fut miracle que le score à la mi-temps ne fut que 0 :1. Après la pause, jouant avec le vent, on s'attendait à un sursaut de nos joueurs. Hélas ce fût encore pire et nous dûmes encore encaisser un 2e but…marqué par un arrière barrois contre son camp. On a encore pu constater que nous ne jouons pas assez vite (est-ce la condition physique qui fait défaut, faute d'entraînement de beaucoup de joueurs ?). En outre, trop peu de joueurs barrois ont tendance à " porter " la balle, au lieu de jouer direct et sans fioritures. L'attaque barroise joue vraiment trop " dispersée " et manque de shooteurs, voir de réalisateurs, car en 1ère mi-temps le goal adverse (très bon d'ailleurs) n'eut qu'un seul tir dangereux à parer. Il est alors normal, que notre défense commence à être démoralisée et que des signes d'affolement se manifestent dans nos lignes arrières, surtout que notre milieu de terrain était très faible, dimanche. Dans le prochain match de championnat, nos joueurs nous doivent une réhabilitation mais ce prochain match se jouera à …Obernai !

(Journal de Barr - mars 69)

 

 

 

MATCH DU 20 AVRIL 1969

S.R. OBERNAI - F.C. BARR 0 : 0

Le derby entre les deux éternels rivaux s'est finalement terminé sur un score nul. Barr part résolument à l'attaque. A plusieurs reprises, le gardien d'Obernai est dangereusement menacé et ne s'en tire qu'avec beaucoup de peine. Vers la 20' les locaux se reprennent enfin et le jeu commence à s'équilibrer. La qualité du football n'est pas très relevée. Du côté local surtout, on parait crispé. En somme, le score nul de la mi-temps peut être considéré comme équitable. Après la reprise, Obernai lance toutes ses forces dans l'attaque. Les visiteurs jouent avec une défense renforcée pour essayer de conserver le bénéfice du match nul. La domination d'Obernai au fil des minutes, devient écrasante. Il est vrai que le gardien de Barr est vraiment dans un bonjour tandis que l'attaque locale se montre particulièrement maladroite, de sorte que finalement le score reste vierge. A noter toutefois le fair-play exemplaire des vingt-deux acteurs sous l'arbitrage paternel de M. SONNTAG (Strasbourg)

(Dernières Nouvelles du lundi - avril 69)

 

 

 

MATCH DU 27 AVRIL 1969

F.C. BARR - C.S. NEUHOF 4 : 3

Les quelques 100 spectateurs ont pu assister dimanche dernier à un vrai match de championnat où le " suspens " a duré jusqu'à la dernière minute. Malgré le terrain lourd, les deux équipes pratiquèrent un bon football et… on a vu 7 buts ! La partie débute sur un coup de théâtre, dès la 2e minute, sur coup franc de 20m., Neuhof marque le 1er but. Malgré quelques bonnes occasions barroises, les visiteurs réussissent encore un 2e but, et toujours sur coup-franc. Les supporters barrois commencent à désespérer, mais Michel BOSSERT réduit le score à la 35e minute. Mi-temps 1 :2 Après le thé, les locaux attaquent à outrance et la défense de Neuhof passe des moments difficiles. A la 76e minute, Michel BOSSERT réussit l'égalisation. Mais six minutes après, sur une mésentente d'un défenseur et son gardien, Neuhof marque un 3e but. Les barrois ne veulent pas perdre le match et font le forcing. L'ailier droit René LUTZ marque enfin le but égalisateur à la 87e minute sous un tonnerre d'applaudissements. Acculé sur ses buts, Neuhof concède encore un 4e but, but de la victoire marqué pour Barr par le demi Jean-Louis CHRISTEN, monté en attaque. L'équipe du FCB a mérité la victoire, surtout en 2ème mi-temps, où le match se déroula presque constamment sur les buts de Neuhof, malgré quelques dangereuses contre-attaques des visiteurs. Toute l'équipe barroise est à féliciter pour cette belle victoire qui lui rapporte encore deux points très précieux. Une ombre au tableau : on a encore pu constater que l'équipe du FCB manque d'un vrai ailier gauche, un ailier de métier.

(Journal de Barr - avril 69)

Ce fut un vrai match à suspens et un match poursuite passionnant que se livrèrent les deux équipes. Il est vrai que les visiteurs menaient encore à la marque 2-3 à la 82e minute. La partie débute par un coup de théâtre. En effet, dès la 2eme minute Neuhof marque le premier but sur coup-franc. A la 30eme minute, les visiteurs augmentent le score par un deuxième but, encore sur coup franc. Enfin les Barrois se reprennent et à la 35eme minute, BOSSERT rectifie à 1 à 2, score à la mi-temps. Après la reprise, Barr se rue à l'assaut du but de Neuhof et à la 76eme minute le même BOSSERT parvient à égaliser. Six minutes après un nouveau coup de théâtre: sur une mauvaise passe d'un défenseur local à son gardien, les visiteurs marquent le troisième but. Les Barrois ne s'avouent pas battus et attaquent à outrance. L'ailier droit LUTZ égalise à la 87eme minute. Et une minute avant la fin, le demi barrois CHRISTEN marque le but de la victoire. Victoire méritée pour Barr qui a dominé largement en deuxième mi-temps.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 69)

 

 

 

MATCH DU 4 MAI 1969

F.C. BARR - A.S. GERSTHEIM 3 : 4

Le onze fanion du FCB n'arrivera décidément pas à adapter son jeu aux terrains lourds et glissants ! Dimanche contre Gerstheim sous une pluie continuelle et après une bonne prestation dans les 30 premières minutes, ce qui valut d'ailleurs de mener par 2:0, la plupart de nos joueurs retombèrent dans leur défaut déjà connu: à vouloir dribbler et faire des passes courtes sur un terrain glissant et parsemé de flaques d'eau. Les visiteurs, eux, surent mieux s'adapter et procédèrent par de longues passes et des changements d'ailes. A la mi-temps, le score était même de 3:2 pour Barr et le match était à la portée des locaux. Hélas, après le thé, nos avants " sombrèrent sous la pluie " et comme notre défense, elle aussi, commit des fautes sur le terrain glissant, Gerstheim égalisa d'abord et marquait ensuite un 4eme but qui lui donnait la victoire et les deux points ! Vu l'état du terrain (mais qui était quand même semblable pour les 22 joueurs) nous nous abstiendrons de toute critique individuelle. Mais il nous semble qu'on devrait enfin comprendre dans l'équipe qu'il faut adapter le jeu aux circonstances du jour, donc à l'état du terrain. Le football se joue de façon différente sur un terrain lourd et glissant que sur un terrain sec !

(Journal de Barr - mai 69)

 

 

 

MATCH DU 11 MAI 1969

S.R DORLISHEIM - F.C. BARR 2 : 1

L'équipe fanion du FCB, a perdu de justesse à Dorlisheim un match gâché par un très mauvais arbitrage. Il n'est pas dans notre manière de critiquer les chevaliers du sifflet, mais dimanche , ce référé devait se trouver dans un très mauvais jour, car il a annulé un but des Barrois que même l'adversaire ne contestait pas. Nous passons l'éponge sur d'autres décisions de l'arbitre qui n'avantagèrent pas notre équipe, car ce furent des décisions loin de la logique. Enfin, on ne peut pas changer le résultat, hélas ! A Barr l'équipe réserve a encore perdu son dernier match de championnat contre Nothalten (au jeu très viril) et notre équipe II jouera donc en division IV la saison prochaine.

(Journal de Barr - mai 69)

 

 

 

MATCH DU 18 MAI 1969

F.C. LINGOLSHEIM - F.C. BARR 4 : 1

Quelques 150 spectateurs ceinturaient le stade Alfred-Cousset pour cette rencontre capitale pour les locaux Disons d'emblée que les " tanneurs " méritèrent largement la victoire sur l'ensemble de la rencontre. Déjà à la 15e minute, HALLER allait percer le rideau défensif adverse, la balle frappant l'intérieur des filets, mais M. ELY de Ste Croix aux Mines, excellent par ailleurs, ne valida pas le point. Ce ne fut que partie remise car à la 32e minute, HUTH logea au fond des filets un bolide renvoyé par la transversale. Continuant sur leur lancée, les tanneurs aggravèrent la marque à la 44e minute par la même HUTH. Coup de théâtre à la reprise, où une main de KIPPER dans la surface de réparation permit à BEYLER de réduire, sur penalty, la marque pour les vignerons. Revigorés, les visiteurs tentèrent leur chance mais se heurtèrent à une excellente défense locale. Celle-ci relança constamment son attaque et le cerbère adverse eut fort à faire pour enrayer les rush locaux. Aux 78e et 88e minutes, HALLER, se jouant des défenseurs établissait le score final.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 69)

 

 

 

MATCH DU 18 MAI 1969

F.C. BARR - A.S. STRASBOURG II 2 : 2

L'équipe locale a failli causer la grande surprise dans le sprint final de ce championnat, car douze minutes après la pause, le FCB menait contre les Tivoliens 2 :0 ; ceci à la grande surprise des supporters locaux. Il est vrai que l'équipe locale dut se présenter avec quelques remplaçants, mais les jeunes " remplaçants " se battirent avec courage et les titulaires n'auraient guère fait mieux ! En première mi-temps déjà, les Barrois firent jeu égal avec leurs adversaires et à la mi-temps, le score était de 0 : 0. Après la pause, les Barrois marquèrent coup sur coup par Michel BOSSERT et Jacques BOSSERT ! Surprise dans le stade, car avec l'équipe alignée, on ne s'attendait vraiment pas à ce coup d'éclat. Les locaux tinrent le coup encore pendant 15 minutes, mais la fatigue se faisant sentir, car il faisait très chaud, ce samedi soir, Le FCB dut encaisser deux buts et les Strasbourgeois, après avoir frôlé la défaite, purent encore s'estimer satisfaits de ce match nul ! Notre équipe a donc terminé en beauté une saison dont on se promettait plus à son début. Mais tout est bien qui finit bien et l'essentiel est le maintien en division I. Un bravo donc à l'équipe entière pour sa belle performance face à une des trois meilleures équipes du groupe.

(Journal de Barr - mai 69)

 

 

EQUIPE II - SAISON 1968/1969

Debout de gauche à droite : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER - Alain FISCHER - Jean-Paul BOEHM - Daniel BACHERT - Claude BRITZEL - Raymond FLECKSTEINER.
Accroupis ; Bernard RIEHLING - Marc VOGELEISEN - Louis KUNTZ - Eddy HAHN - Michel KIENTZ

 

Cette page a été mise à jour le 18/02/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :