FC BARR 1997
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1997/1998

 

 

ACCESSION EN EXCELLENCE ET VICTOIRE EN COUPE

 

 

Avec la prise de fonction de Jean-Pierre LALEVEE en tant qu'entraîneur et les arrivées de Sébastien LOWICK (US STE MARIE aux MINES) , Sgahair YAZIDI (SR COLMAR), Raphaël SENSENBRENNER (FC BOERSCH) et Nasri BOUAZZA (AS HOLTZHEIM ), les verts et blancs sont armés pour effectuer un parcours intéressant. La motivation de réaliser un bon parcours est d'autant plus grande que la création d'un niveau supplémentaire, l'excellence départementale, ouvre la possibilité de monter aux cinq équipes classées en tête.
Mais en octobre 97, les barrois pointent à une peu reluisante dixième place et la machine a du mal à se mettre en route. Le déclic se produit avec le remplacement de Jean-Pierre LALEVEE par Dominique BERNHARDT et une tonitruante victoire sur le score de 8 à 0 face à ERNOLSHEIM sur BRUCHE. A partir de ce moment les vignerons saisissent leur chance pour gravir un échelon supplémentaire.
Au terme de la saison les vignerons pointent à la cinquième place avec un bilan équilibré de 8 victoires pour 8 défaites. Ce sont Sébastien LOWICK et Sgahair YAZIDI qui s'affirment comme les meilleurs réalisateurs avec chacun 9 buts à leur actif.
En coupe d'Alsace, les coéquipiers de Fabrice RUFFENACH réalisent un bon parcours se qualifiant pour les 8èmes de finale. A ce niveau de la compétition, ils tombent sur un os, le SPORTING de SCHILTIGHEIM qui se balade et inflige une correction aux locaux ( 0 à 12)
En coupe du Crédit Mutuel les verts et blancs signent une des plus belles pages de l'histoire du club en remportant une deuxième fois le trophée. Vainqueurs des PORTUGAIS de SELESTAT (2 à 0), puis de SCHERWILLER (2 à 1) et enfin de HERBSHEIM (3 à 1), les Barrois s'ouvrent le chemin de la finale face à KOGENHEIM. Devant un public record de 700 spectateurs, Sgahair YAZIDI et Xavier BARTHELMEBS concrétisent la domination vigneronne en première période. En deuxième mi-temps, bien que réduits à dix, KOGENHEIM donne une leçon de courage et d'efficacité en revenant à 2 à 2. Les supporters barrois n'en mènent pas large mais c'est sans compter avec un coup de tête magique de YAZIDI qui offre la victoire aux siens à l'issue d'une rencontre de grande qualité.
L'équipe barroise est composée des éléments suivants pour cette finale : Jean-Mathieu ADOLF, Guillaume BENALI, Xavier BARTHELMEBS, Fabrice RUFFENACH, Stéphane DELOCHE, Jean-Mathieu KRIEG, Sgahair YAZIDI, Hassan AMEZREHR, Sébastien LOWICK, Patrice CLAUSS, Laurent WINE, Raphaël SCHWEICKERT, Sébastien DUPLESSIS et Didier VATTAUT.

Nos résultats saison 1997/1998
A domicile
4 victoires : ERNOLSHEIM/s/BRUCHE 8 à 0; RACING II 3 à 2 ; HOLTZHEIM 2 à 1 ; AS STRASBOURG 1 à 0
3 nuls : SOLEIL BISCHHEIM 1 à 1 ; FCK 06 0 à 0 ; FAIG 1 à 1
4 défaites : OBERNAI 0 à 2 ; ASP VAUBAN II 1 à 3 ; ELECTRICITE 0 à 1 ; NIEDERNAI 0 à 1

A l'extérieur
4 victoires : NIEDERNAI 0 à 2 ; RACING II 1 à 3 ; ELECTRICITE 0 à 1 ; AS STRASBOURG 2 à 3
3 nuls :FAIG 0 à 0 ; ASP VAUBAN II 0 à 0 ; FCK 06 2 à 2
4 défaites : OBERNAI 2 à 0 ; HOLTZHEIM 2 à 0 ; SOLEIL BISCHHEIM 6 à 2 ; ERNOLSHEIM/s/BRUCHE 1 à 0

CLASSEMENT FINAL SAISON 1997/1998

 

1.

FAIG

53 points

66:17

2.

OBERNAI

50 points

47:18

3.

RACING II

38 points

44:28

4.

ELECTRICITE

31 points

26:36

5.

BARR

30 points

31:28

6.

FCK 06

29 points

35:39

7.

SOLEIL BISCHHEIM

27 points

35:39

8.

ASP VAUBAN II

26 points

21:34

9.

NIEDERNAI

23 points

27:47

10.

ERNOLSHEIM/s/BRUCHE

20 points

22:42

11.

HOLTZHEIM

19 points

28:45

12.

AS STRASBOURG

15 points

23:39

 

 

Les recrues s'illustrent

Obernai 2 - Barr 0

Mi-temps 0-0, Terrain sec, Environ 250 spectateurs. Arbitre M. Gass (Schirrhein) assisté de MM. Weiss (Eckbolsheim) et Schoen (Heidolsheim). Les buts: Nahy (60e), et Dogan (83e). OBERNAI Merckling, Ibanez, Logel, Cheaibi, Tesevie, Hengstberger, Kleinclauss, Tayebi, Nahy, Wagner, Obrecht, Conrath, Dogan, Yomba. Entraîneur: Kaelbel. BARR : Adolf ' Caspar, Schweickert, Ruffenach, Barthelmebs, Bernhardt, Deloche, Yazidi, Amezrher, Clauss, Wine, Alimli, Mercier, Duplessis. Entraîneur: Lalevée.

C'est sous une chaleur caniculaire que les deux équipes s'observent durant le premier quart d'heure. Au tir lointain du visiteur et capitaine Clauss, bien stoppé par le cerbère local à la 15e', les locaux répondent par un coup franc bien placé mais expédié dans les nuages par l'Obernois Tayebi (20e'). Le jeu devient de plus en plus  alerte et va d'un camp à l'autre. Ainsi à la 30e', sur un centre de Kleinclauss au deuxième poteau, le capitaine local, Wagner, faillit bien ouvrir la marque mais ce ne fut que partie remise.

Le lob de Nahy

Au retour des vestiaires, les visiteurs décident encore d'accélérer le rythme, qui fut déjà d'un bon niveau, mais la défense locale veille au grain. C'est au contraire, Obernai qui ouvre la marque par l'intermédiaire de l'une des recrues du club , Nahy, qui lobe le gardien visiteur, toujours sur passe de Kleinclauss, décidément très en vue. Malheureusement, à la 77e', Conrath à peine rentré en jeu se télescope avec le Barrois Caspar et les deux joueurs doivent sortir du terrain, blessés. Quelques minutes plus tard une autre recrue locale, Dogan, va s'illustrer: sur une lumineuse passe en retrait de Yomba, il trompe pour la seconde fois l'excellent Adolf. J' Obernai faillit même marquer un troisième but mais Wagner voit sa tête de peu passer à côté.

Un match plaisant, remporté par les Obernois.

 

 

Retour au championnat

Promotion d'excellence FC BARR

Les Barrois donnent l'hospitalité, ce dimanche à 15 h, au stade L. Klipfel aux doublures de l'AS Vauban. Les deux équipes sont restées dans leurs starting-blocks lors de la première journée, et l'importance de bien négocier ce deuxième obstacle n'échappe à personne. Les vignerons, en forme ascendante, feront tout pour remporter la totalité de l'enjeu et le coach Jean-Pierre Lalevée pourra compter sur un effectif au complet. L'équipe II entame le championnat par un court déplacement à Stotzheim, samedi à 18 h. Face à cet adversaire, qui vient de quitter la promotion d'honneur, le point du match nul constituerait déjà une belle performance.

Bernhardt, Barthelmebs et Deloche (de g. à d.) souhaitent ne pas trébucher pour le lever de rideau à domicile. . (Photo DNA)

 

 

Barr en panne d'efficacité

Malgré une nette domination, les vignerons ont dû laisser les trois points à des Strasbourgeois plus réalistes.

FC BARR - ASP VAUBAN 1-3.

Mi-temps 1-3. 120 spectateurs. Les buts pour Barr, Duplessis (13e); pour Vauban, Halet (3e et 28e) et Meyer (32e). Bon arbitrage de M. Guillemot (Gueberschwihr) assisté par MM. Denadjeda (Ste Marie-aux-Mines) et Schalk (Marckolsheim).

Les Barrois voulant rattraper les trois points perdus face au promu Obernai, se montrent dangereux dès la deuxième minute par Duplessis. Il centre sur Winé qui ne peut reprendre. Sur la relance des jaunes et noirs, N'Gombo Tinto déborde et centre en retrait pour Halet, seul, qui ouvre la marque. Dix minutes plus tard, les Vignerons égalisent sur un corner de Caspar. La tête de Deloche trouve un défenseur sur sa route et Duplessis, en embuscade, pousse la balle au fond. Les Barrois dominent, sans pour autant être dangereux. Les citadins procèdent par contre notamment par N'Gombo Tinto qui affole l'arrière-garde barroise et à la 28e, son centre en retrait trouve à nouveau Halet, esseulé aux six mètres pour le 1-2. Quatre minutes plus tard sur un corner des Pierrots, tout le monde regarde la balle. Meyer reprend d'une reprise de volée aux 16 mètres pour le troisième but. Avant la mi-temps, Hassan allume des 20 m, Zeidler se détend bien et capte. Il relance instantanément sur Unal qui part seul, Adolf détourne et N'Gombo Tinto frappe à côté. La deuxième mi-temps voit une nette domination des Barrois qui veulent recoller au score, mais au manque de réussite s'ajoute la malchance et les vignerons n'arrivent pas à concrétiser leurs actions à l'image de Duplessis, qui tire sur le petit filet ou de Stéphane Deloche, qui trouve la transversale sur un coup-franc des 20 mètres. Les rares offensives de Vauban échouent et les Barrois repartent à l'assaut des buts de l'excellent Zeidler. Témoins, ces deux claquettes qui ruinent les tentatives de Clauss et Duplessis. En fin de match, la malchance s'accentue quand Deloche, à dix mètres des buts, tire au-dessus. Dans les arrêts de jeu, Zeidler loupe sa sortie et aucun Barrois ne peut reprendre. La journée a été difficile malgré un superbe temps.

Les Barrois Sébastien Duplessis, à terre, et Franck Caspar, à droite, n'ont rien pu faire
face aux attaquants Strasbourgeois plus réalistes. (Photo AL Patrice Thebault)

 

Promotion d'excellence FC BARR.

Les protégés du président Jacques Ruffenach sont toujours à la recherche d'un premier succès en championnat. Autant dire que face aux invités du FC Soleil Bischheim, il faudra prendre des risques pour empocher les trois points qui permettraient de recoller au milieu du classement. La formation du capitaine Patrice Clauss ne devrait pas subir de modification par rapport à l'équipe qui s'est qualifiée face à Sélestat (15 h, au stade L. Klipfel). L'équipe II a quelques problèmes d'effectif et Thierry Fauth vient de se rajouter à la longue liste des blessés. En se rendant, ce dimanche, à Hindisheim, ils espèrent ramener le point du match nul et ainsi confirmer le succès de dimanche dernier. L'équipe IV poursuit son bonhomme de chemin et tentera de conserver son invincibilité en se rendant à Breitenbach dimanche matin.

Fabrice Ruffenach et le FC Barr courent après un premier succès

 

 

Les vignerons "vendangent"

Barr 1 - Soleil Bischheim 1

Mi-temps; 0-0. Bon terrain, 100 spectateurs. Arbitre; M. Schmitt (Seltz) assisté de MM. Schoen et Vuillermet. Buts pour Barr; Winé (72e); Soleil; Sengel (90e). 

Privés de leurs deux milieux de terrain Clauss et Yazidi. les Barrois ont du mal à trouver leurs marques. Bischheim par contre se montre extrêmement dangereux par Kodad. A la 5e' Adolf doit sortir dans les pieds de Kleinhans et sauve une nouvelle fois son équipe. après ces premières minutes difficiles les Barrois retrouvent leurs esprits et Stéphane Deloche place un premier tir dangereux qui rase la transversale.  A la 25e' le remuant Winé passe en revue la défense visiteuse mais échoue face à Braun. En seconde période les locaux mettent la pression. Lowick par deux fois vient inquiéter l'excellent Braun. A la 62e Amezrher sert Winé. ce dernier d'un magnifique tir en pivot des 20 mètres ouvre le score. Menant à la marque, les Barrois gèrent leur avance. La partie va s'animer dans les dix dernières minutes, Soleil Bischheim tente le tout pour le tout et s'expose aux contres des rapides avants barrois. Par trois fois, les vignerons vendangent des occasions immanquables. Dans la dernière minute de jeu, une balle cafouillée permet aux banlieusards de rétablir la parité par Sengel.

 

 

Premier succès de Barr

NIEDERNAI - BARR 0-2.

Mi- temps: 0-1. Buts: Clauss (14°) et Winé (57°) pour Barr. Arbitre: M. Schuler (Rosenau) assisté de MM. Munschenbach (Matzenheim) et Weiss (Ungolsheim).

Les Barrois ont enfin remporté leur premier match en championnat non sans avoir souffert et laissé des forces chez le voisin Niedernai. Le match de la demi ère chance, car Barrois et Niedernois occupent respectivement les avants-dernières et dernières places de ce championnat. Les dix premières minutes se résument à des coup-francs lointains qui n'inquiètent pas les gardiens des deux camps. A la 14·, débordement de Patrice Clauss qui transmet à Hassan qui talonne pour ce même Clauss se retrouvant en position favorable et ouvre le score pour les vignerons. Le sursaut d'orgueil des jaunes et bleus ne se fait pas attendre, mais Bensalah et Schaffner manquent le cadre. A la 25·, Hassan, bien lancé, allume des 16 mètres. Il faut une belle détente de Humann pour repousser le danger. Les recevants n'abdiquent pas. Walter, l'ancien Barrois, allume Adolf qui se détend bien et à la trentième Klein, parti à la limite du hors-jeu, se présente seul face au but barrois. Il faut l'intervention de Clauss et Adolf pour faire avorter l'action. Avant la mi-temps, un centre de Hassan trouve Winé qui rate le dernier geste. La deuxième mi-temps est à peine sifflée que Hassan part seul sur le flanc droit. Son centre est dévié par Pfaffenhof, mais la balle passe au ras du poteau de son gardien. A la 53", suite à un cafouillage de la défense de Niedernai, Winé reprend le ballon et tire de peu à côté du cadre. Ce même Winé, trois minutes plus tard, suite à un bon mouvement collectif lancé par Yazidi, reprend un centre de Caspar et porte le score à 0-2. A la 60·, Caspar toujours de son côté centre sur Hassan, mais Humann est sur la trajectoire. Les joueurs de Niedernai assommés, réagissent quelque peu, mais Bensalah, Schaffner et Tawiaski se précipitent trop et échouent. A la 75·, Hassan parti seul de son camp est accroché par le dernier défenseur Rieffel. L'arbitre voit rouge. Le coup-franc de Deloche passe à côté et en fin de match, Stephan pour les recevants part lui aussi seul à l'assaut des buts d'Adolf, mais! Deloche revient superbement sur lui et s'empare proprement du ballon. La zone rouge s'éloigne quelque peu pour les Barrois.

La dernière confrontation entre Barr et Niedernai remonte à début mars. (Photo archives DNA)

 

 

Encore Zipper

Barr 0 - AS Electricité 1

Mi-temps: 0-0. Bon terrain. 80 spectateurs. Arbitres: M. Gass (Schirrhein) assisté de M. Straehly et de M. Kalt. But: Electricité: Zipper (63e).
BARR: Adolf, Caspar, Ruffenach, Bouazza, Deloche, Barnhardt, Amezrher, Mercier, Lowick, Clauss, Winé (Alimli, Barthelmebs, Sensenbrenner).
ELECTRICITE: Wolff, Lehmann, Sowinski, Jens, Cormier, Assoumani, Huck, Antz, Zipper, Weller, Wendenbaum (Seâer, Lorentz, Schertzer).

Il faut attendre la 10e' pour assister à la première phase dangereuse devant les buts barrois mais les locaux s'en tirent à bon compte. Les visiteurs appuient sur l'accélérateur et une reprise de Assoumani met en péril l'arrière défense locale, alors qu'une reprise de Zipper frôle le montant gauche du but d'Adolf. A la 20e', suite à un corner la balle prolongée par Caspar trouve Amezrher à la réception mais sa reprise part dans les décors. A la demi-heure de jeu S. Deloche place une frappe phénoménale qui vient s'écraser sur le montant du but de Wolff. Les Vignerons accélèrent le rythme et Clauss puis Amezrher sont à deux doigts d'ouvrir le score alors que l'avant-centre visiteur Zipper croise trop son tir seul face à Adolf. La seconde période est marquée par un premier tir en pivot de Winé que l'excellent Wolff détourne en corner. La 63e' sera fatale pour les locaux qui oublient Zipper dans la surface de but et la tête de ce dernier crucifie sans rémission le goal local.

 

 

DIVORCE A BARR:

La nouvelle défaite de Barr, dimanche, n'est pas la cause directe de la démission de l'entraîneur Jean-Pierre Lalevée, arrivé au FC Barr en début de saison. Les joueurs lui auraient reproché ses séances trop "physiques" et le courant ne passait pas. C'est Dominique Bernhart, 32 ans, joueur de la "une", ancien de Mars, Vauban et ASS qui prend la succession.

 

 

Le Racing souffre

RCS 1 - Barr 3

Mi-temps: 1- 1. 50 spectateurs. Arbitrage de M. Willig (Roeschwoog) assisté de MM. Damm (Brumath) et Strehy (Marienthal). Les buts: Letang (20e') pour RCS; Winé (25e', 85e'), Lowick (90e') pour Barr.
RCS: Martinelli, Vignola, Goetz; Letang, Bock, Duperoux, Bassim, Kayacan, Himeur, Remelius, Wehrlé, Bar, Dituri et Solin.
BARR: Adolf, Caspar, Barthelmebs, Ruffenach, Deloche, Mercier, Yazidi, Amezrehr, Lowyck, Clauss, Winé, Bouazza, Bernhardt.

Dans ce match, Barr met le premier le nez il la fenêtre, dès la première minute par Yayidi, qui inquiète Martinelli. Les Racingmen répliquent par Rémélius (2e'), puis par Werle (14e'). A la 20e', les locaux ouvrent le score par Letang d'une tête à bout portant sur corner. Les visiteurs ne se laissent pas abattre, réagissent et à la 25e', trouvent l'égalisation par Winé Les visiteurs auraient pu aggraver il la 37e' par ce même joueur mais ce dernier ratait de peu le cadre. En deuxième mi-temps, les Racingmen souffrent encore surtout après une expulsion temporaire. Les visiteurs faillirent profiter de ce surnombre, il la 65e', par Caspar, puis, à la 70e', sur corner. Les locaux reprennent le jeu il leur compte et poussent les visiteurs dans leur camp, se créent des occasions nettes par Dituri, puis par Duperoux. Cette domination stérile va coûter cher aux locaux, car les visiteurs sur un contre mené par Yazidi et conclue par Winé vont prendre l'avantage il la 85e' et se mettre définitivement il l'abri il la 90e' par Lowyck, après que les locaux se soient davantage découverts pour revenir au score

 

 

FC BARR.

Le championnat reprend avec la venue de l'un des ténors du groupe, le FCK06. Pour les Barrois, ce sera l'occasion de confirmer le renouveau amorcé depuis quelques semaines et d'accrocher une place en milieu de tableau. La tâche est difficile mais non insurmontable et le coach Dominique Bernhart espère disposer de son effectif au complet avec la rentrée probable de Patrice Clauss, de Fabrice Ruffenach et de Jean-Mathieu Adolf. Le coup d'envoi de la rencontre est fixé à 14 h 30 au stade L.-Klipfel et les supporters devraient assister à une belle empoignade.

L'équipe III, après son large succès face à Mittelbergheim (6-2) aura à découdre avec les réservistes de Mussig (10 h à Barr); une nouvelle victoire permettrait aux protégés d'Alain Boehringer de se placer définitivement dans la première partie du classement.

Dominique Bernhart a remplacé Jean-Pierre Lalevée à la tête de l'équipe fanion de Barr.

 

 

On demande buteurs

Barr 0 - FCSK 06 0

Terrain gras. Arbitrage de M. Ruhn (Schwindratzheim), assisté de MM. Sifferlé et Str~ub. 120 spectateurs. BARR: Adolf, Caspar, Barthelmebs, Ruffenach, Deloche, Mercier, Yazidi, Amerzrher, Schwanger, Clauss, Winé (Bouazza, Bernhart).
FCSK 06: Gebhard, Hatt, Bentz, Klotz, Vreca, Guth, Atelm, D'Acunto, Feurer, Lazarus, Harris (Ouslama, Mann, Herrmann). 

 

Malgré le score vierge ce match aura tenu en haleine les spectateurs présents. Les Montagnards sont les premiers en action et suite à un ballon perdu par le milieu de terrain barrois, Feurer voit son tir raser le montant droit de la cage locale. A la 10", Winé inquiète l'arrière défense visiteuse mais son tir passe au-dessus. La partie gagne en intensité et l'arbitre, au demeurant excellent, use de l'exclusion temporaire pour calmer les esprits.

A la demi-heure de jeu, un coup-franc des 20 m de Amezrher est repoussé par le mur et Stéphane Deloche place une terrible reprise qui frise la lucarne. Les locaux entament la 2' période en accélérant le rythme, Amezrher puis Winé se montrent extrêmement dangereux mais la défense visiteuse, bien regroupée, écarte le danger. Pressés dans leur propre moitié de terrain, les Montagnards commettent de nombreuses fautes et deux nouvelles exclusions temporaires leur sont infligées. A 11 contre 9, les locaux partent à l'assaut de la cage de Gebhard. Winé est à deux doigts de conclure mais le cerbère adverse se défend et repousse son essai. Peu après, c'est Yazidi qui voit son tir contré au dernier moment puis une nouvelle tentative de Winé rase la transversale. Les visiteurs procéderont par contres rapidement joués à Feurer puis Klotz mettent à contribution l'excellent Adolf.

 

 

Un véritable feu d'artifice

Barr 8 - Ernolsheim/Bruche 0
Mi-temps: 2-0. Terrain gras. 80 spectateurs. Arbitre: M. Fuchs (Riedisheim) assisté de MM. Wrobel et Kubler. Les buts: Lowick (15e' et 76e''), Yazidi (31e' et 83e'), Deloche (61e'), Winé (71e'), Caspar (78e') et Amezrher (88e').

Les Barrois ont comblé leurs supporters en remportant leur premier succès à domicile. C'est Deloche qui sonne le premier la charge dès la 8e', mais le coup franc est repoussé par le mur. A la 15e', Lowick place une accélération et crucifie le cerbère adverse d'un tir croisé. Les locaux ne relâchent pas leur pression mas Winé puis Ruffenach échouent de peu face à une défense trop statique. A la 31e', Winé déboule sur son aile, centre sur Yazidi qui reprend le cuir d'un ciseau acrobatique et aggrave la marque. Les visiteurs réagissent par Kauffer mais Adolf écarte le danger. Peu avant la mi-temps, les gars de Steinmetz réagissent et Hassan sauve son équipe en repoussant un ballon sur la ligne. Les locaux entament la deuxième période à 10 suite à une exclusion temporaire. Ernolsheim fait illusion mais à la 61 e ' suite à un coup franc Deloche place une tête plongeante qui fait mouche. Menés 3 à 0, les visiteurs accusent le coup et Lowick vendange une occasion en or en tirant au raz du poteau droit de Weiss. A la 68e', le libero visiteur Steinmetz fait preuve de malchance et son tir lobé vient mourir au raz de la transversale. A partir de cet instant, les locaux tirent un véritable feu d'artifice: à la 71e' Mercier sert Winé dans l'axe et ce dernier aggrave le score. A la 76e', Lowick idéalement servi par Clauss augmente son capital but d'une reprise du plat du pied. Caspar monté aux avants postes reprend un centre de Winé pour porter le score à 6-0. A la 83e', Yazidi profite du désarroi de la défense d'Ernolsheim pour marquer un nouveau but. Enfin à la 88e' Bernhart rentré en jeu sert Winé qui transmet à Hassan pour un huitième but mais Ernolsheim ne méritait pas telle correction.

L'avant-centre Sébastien Lowick (à gauche) qui marque ici le premier but après un quart d'heure de jeu et-ses coéquipiers tireront un véritable feu d'artifice face à Ernolsheim. (Photo DNA)

 

 

DIMANCHE MAGIQUE

Il y a des jours où tout vous sourit. la moindre petite occasion se transforme en but. C'est ce qu'est arrivé au FC Barr lors de son dernier match en championnat face à Ernolsheim/S/Bruche. A la sortie c'est une belle fessée infligée aux hommes du Président Kastner : 8-0 ! Très sévère, de l'avis même de Jacques Ruffenach, le Président barrois. Ce score est d'autant plus étonnant que, jusque là, les Barrois n'avaient pas franchement fait des étincelles. C'est simple, ils n'avaient inscrit que sept buts lors des huit renf contres précédentes de championnat.

LE RENOUVEAU

"C'est vrai que cela va beaucoup mieux" indique Jacques Ruffenach "je savais que nous finirions par y arriver. Le début de saison a été laborieux, mais il y a des explications". Au premier rang d'entre-elles, une saison qui démarre trop tôt au goût du dirigeant: "Fin Août, la plupart de nos joueurs étaient en vacances. Et plus globalement, la mayonnaise a tardé à monter .oo ", Jean-Pierre Lalevée, l'entraîneur, a décidé de jeter l'éponge fin septembre. Il a été remplacé au pied levé par un joueur de l'équipe fanion. Dominique Bernhardt est un ancien du Mars Bischheim. Arrivé en 1995, il occupe depuis . deux mois les fonctions d'entraîneur joueur. Avec un certain succès d'ailleurs puisque son équipe est invaincue depuis son arrivée.

UNE CERTAINE AMBITION

Pour Jacques Ruffenach, celte large victoire doit constituer un déclic pour le groupe: "j'espère que nous finirons dans les cinq premiers, comme prévu. Pour la montée, il faut être raisonnable. Nous avons, dans notre groupe, la FAIG et Obernai qui survolent les débats."
Mais le Président barrois annonce déjà la couleur pour l'avenir : "la saison prochaine, nous n'aurons peur de personne. Nous aussi nous voulons jouer en D.H. dans les deux, trois ans qui viennent". Jacques Ruffenach sait qu'il peut compter sur les jeunes formés au club et qui vont bientôt éclore au meilleur niveau. "En matière de formation des jeunes, mon exemple, c'est justement Ernolsheim. Pour y arriver, nous avons engagé un professeur de sport, Patrick Schmitt. Il est chargé d'encadrer toutes les équipes de jeunes."

 

 

Barr vise l'Excellence

Avec 240 joueurs licenciés pour 14 équipes engagées en championnat, et près de 40 dirigeants, le club barrois se classe au 12e rang des clubs bas-rhinois quant au nombre de membres. La qualité des différentes équipes permet également de dégager un bilan très encourageant pour la suite des compétitions.

L'équipe l, qui évolue pour la deuxième saison en Promotion d'excellence, apparaît en bonne place en milieu de tableau (trois succès, trois nuls et trois défaites pour un goal-average positif de 15 à 8). Le démarrage fut difficile face aux ténors du groupe (Obernai, FAIG ou Électricité) mais depuis les dernières rencontres le groupe a montré sa cohésion et sa détermination. Avec la création, la saison prochaine, d'une Excellence départementale réunissant les meilleures équipes de la PE, les Barrois trouveront certainement une motivation supplémentaire de terminer dans la première moitié du tableau. Les buteurs de cette première moitié de championnat ont pour noms: Laurent Winé (5), Sébastien' Lowick (3), Sgahait Yazidi (2), Stéphane Deloche, Franck Caspar, Hassan Amezrher, Patrice Clauss et Sébastien Duplessis. En Coupe de' France, les vignerons ont effectué un parcours sans surprise, éliminant, certes difficilement, les promotionnaires de Herbsheim· et Sélestat avant de succomber face aux honorables de l'AS Mutzig par 3 à 0. En Coupe d'Alsace, les protégés du président Ruffenach sont d'ores et déjà qualifiés pour les 16e de finale après avoir brillamment éliminé les Portugais de Sélestat (6 à 0) et Holtzheim (5 à 2). En Coupe du Crédit mutuel, les coéquipiers de Patrice Clauss ont passé un tour en disposant des Portugais de Sélestat (2 à 0) alors qu'en Centre-Alsace ils recevront ce même adversaire au printemps 98. Relevons également avec satisfaction la deuxième place obtenue par cette équipe au challenge du fair play (classement des équipes de PE). 
L'équipe II, promue en Division I, aura livré de beaux duels face à des formations habituées à ce niveau. Les protégés de Rémy Pizzato pointent également à une bonne place en milieu de tableau (3 victoires, 2 nuls et 4 défaites pour un goal-average de Il à 14). Comme pour l'équipe I, deux rencontres du cycle aller restent à jouer et on peut se montrer relativement confiant pour cette équipe qui disputera, l'année prochaine, le championnat des réserves au niveau Excellence ou Promotion. 
L'équipe III, drivée par Thierry Fauth, se classe à une méritoire troisième place. Les résultats ont été conformes à ce classement, les revers étant enregistrés face aux premiers du groupe Sundhouse et Heidolsheim. Avec 16 points pour 8 rencontres et un goal-average de 23 à 14, Alain Boehringer peut se montrer fier de son équipe où le sympathique Charly Morteau a repris du service après une grave blessure au genou.
L'équipe IV, insensible au poids des ans, se mêle une nouvelle fois à la course au titre. Sans la petite baisse de régime enregistrée en fin de parcours le titre de champion d'automne était dans les cordes. Les poulains de Marcel Spielmann ont à présent quelques mois de repos pour préparer le cycle retour et poursuivre leur brillante carrière en coupe CasaI. En 4e position la IV compte 16 points pour quatre victoires, quatre nuls et une seule défaite.

Les vétérans, longtemps invaincus, ont succombé lors de la dernière journée, face à Rosheim. La troupe de Denis Wentzinger, bien que techniquement supérieure, éprouve toujours des difficultés à concrétiser les occasion. Gageons qu'au printemps les balles iront au fond et permettront aux Barrois de rattraper le leader Ergersheim.

Jeunes

Patrice Schmitt peut se réjouir des performances réalisées. Les espoirs se classent deuxièmes de leur groupe derrière Lingolsheim; le titre se jouera entre ces deux équipes et pour les hommes de Dany Werlé, il s'agira de battre cet adversaire dans son antre, mission difficile mais pas impossible (18 points pour 6 victoires, une défaite et un goal-average de 26 à 7). Grosse satisfaction égaiement chez les moins de 17 ans qui évoluent en Promotion d'honneur. Face à des équipes d'un excellent niveau, la troupe des frères Metz se classe au 4' rang avec 16 points pour 5 victoires, un nul et trois défaites (32 buts marqués à 27 encaissés). L'exploit de cette première moitié de tableau leur revient, avec un succès 5 à 3 face à l'AS Vauban II, équipe invaincue en championnat depuis 29 rencontres. Les moins de 15 ans éprouvent quelques difficultés en Division A, mais l'équipe de Sylvain Riss a réalisé de belles performance et le maintien est d'ores et déjà assuré avec une septième place au classement et un bilan équilibré de 5 succès pour 5 revers (26 à 45).

Les moins de 13 ans, longtemps invaincus, ont réalisé un parcours remarquable. Avec un goal-average impressionnant de 51 à 8 pour 7 victoires et une seule défaite, la jeune phalange de Gérard Willhelm disputera le championnat des équipes A au printemps. Deux équipes étaient engagées en championnat des benjamins, la une termine en première position ne concédant qu'un match nul pour 9 victoires. La deux termine en seconde position derrière Scherwiller, totalisant 8 succès pour deux défaites. Ces deux équipes montent également en catégorie A. Là aussi objectif largement atteint pour Christophe Eisenecker et Stéphane Deloche. Les poussins font figure de parent pauvre avec une sixième place au classement; pourtant, après qu'ils aient longtemps couru après un premier succès, la victoire a souri aux poulains de Mathieu Deloche face à Andlau. Le championnat du printemps devrait confirmer les progrès réalisés et récompenser les efforts de cette équipe. Les équipes de débutants ont participé avec des fortunes diverses aux différents tournois; relevons les deux plateaux organisés au stade L.-Klipfel, manifestations très sympathiques pour ces jeunes pousses. Si le bilan sportif est particulièrement élogieux, le mérite en revient également à la quarantaine de dirigeants qui, chaque week-end, donnent beaucoup de leur temps pour assurer la bonne marche du club. Au cours de ce deuxième semestre le comité a organisé les festivités du 65' anniversaire. Le FC Barr a également participé aux animations de la fête des vendanges avant de démarrer l'année 98 avec l'organisation du traditionnel tournoi en salle (3 et 4 janvier 1998 au SIVOM) et le dîner dansant du 7 février.

Deux équipes championnes : les moins de 13 ans et les benjamins

 

 

La victoire à dix !

Barr 0  - Obernai 2
Mi-temps: 0-1.

Terrain en ban état. 220 spectateurs. Arbitre: M. Stern (Illzach) assisté de MM. Straehly et Schnoeller. Les buts pour .Obernai: Wagner (21") et Wernette (88"). Expulsion à Obernai: Hengstberger (47"). BARR: Adolf. Deloche M., Barthelmebs, Ruffenach, Deloche S., Mercier, Yazidi, Amezrher, Lowyck, Clauss, Winé, Bouazza, Bernhard. OBERNAI: Merckling, Ibanez, Canrath, Cheraibi, Tesevic, Prieto, Tayebi, Kleinclaus, Yaomba, Wagner, Obrecht, Wernette, Nahy, Hengstberger.

Le derby entre les deux voisins démarrent sur les chapeaux de roue et ce sont les visiteurs qui se montrent les premiers dangereux par Yomba qui ajuste une tête suite à un corner mais Adolf repousse brillamment. Winé réplique pour les locaux mais son tir est contré .au dernier moment et le ballon sort en corner. A la 21", les Obernois ouvrent le score par Wagner qui ajuste un tir limpide dans la lucarne droite de Adolf. Les locaux tentent de réagir et Stéphane Deloche place un coup-franc qui rase le montant alors que Amezrher met à contribution Merckling sans plus de succès. Peu avant la pause, les locaux accentuent leur. pression; Winé, Lowick puis Barthelmebs se montrent dangereux mais la défense visiteuse bien orchestrée autour de Tesevic tient bon. Ce sont au contraire les protégés de Guy Kaelbel qui auront une balle de break à l'ultime minute mais Stéphane Deloche bien servi sauve sur la ligne. . . La deuxième période est a peine entamée que Hengstberger se voit gratifier d'un carton rouge suite à un mauvais geste sur Mercier. Les locaux ne profitent pas de leur supériorité numérique et butent régulièrement sur la' défense visiteuse, ces derniers procédant par contre, Yomba étant à deux doigts de réaliser la différence mais son essai passe de peu à côté. Dans la minute qui suit, ce même Yomba a une balle de break mais sa tentative est magistralement annihilée par Adolf. Les Barrois se portent résolument à l'attaque mais en ordre bien trop dispersé pour prendre à défaut Merckling. Dans le dernier quart d'heure, Amezrher, Lowick et Winé sonnent la charge mais leurs tirs ne sont pas assez '1Ppuyés. Comme souvent dans pareil cas, un contre assassin de Wernette permet aux Obernois d'assurer définitivement leur succès (88"). A l'ultime minute, Nahy a la balle de 3-0 mais son essai rate le cadre. Les Barrois qui auront tout donné lors de cette rencontre ne méritaient pas une telle correction et ce derby chaudement disputé aura vu la victoire de l'équipe la mieux organisée face à une formation locale courageuse.

 

 

Une affaire ?

Vauban Il 0 - Barr 0

50 spectateurs. Arbitre: M. Jost (Oberhausbergen), assisté de MM. Schmitt (Strasbourg) et Stempffer (Hoenheim). Avertissement à Benazouz (87', main volontaire). VAUBAN II: Zeidler, Manteau, Sinnes, Fund, Siniscalchi, Benazouz, Weber, Garcioglu, Unaz, Sorel, Fourmi (Bachmann, Fischer). BARR: Adoif. Caspard, Bartelmebs, Ruffenach, S. Deloche, Mercier, M. Deloche, Yazidi, Lowyck, Clauss, Wine (Alimli, Metz).  

Les Barrois ont réussi une excellente affaire en prenant, logiquement, un point au stade de la porte Kehl. Si, dans l'ensemble, Vauban domina le plus souvent,

ses attaquants firent preuve d'incroyables maladresses à l'approche des buts adverses. Notamment Unaz (20' et 22'), Weber (30', 44' et 64'), Benazouz (74' et 85'). Les meilleurs opportunités revinrent cependant aux Barrois lorsque Mercier, sur coup franc, plaça le ballon sur la barre transversale. Puis, lors d'un cafouillage monstre, à la 85', lorsque Deloche, clé de voûte de la défense barroise montée en attaque, ne put concrétiser car Siniscalchi sauva miraculeusement sur la ligne. Suite à ce match nul, la situation de Vauban devient extrêmement préoccupante. Pour sa part, M. Schmittheisler, président des jeunes du Bas-Rhin au sein de la LAFA, trouva la rencontre techniquement très moyenne. A la demi-heure de jeu, un coup-franc des 20 m de Amezrher est repoussé par le mur et Stéphane Deloche place une terrible reprise qui frise la lucarne. Les locaux entament la 2e période en accélérant le rythme, Amezrher puis Winé se montrent extrêmement dangereux mais la défense visiteuse, bien regroupée, écarte le danger. Pressés dans leur propre moitié de terrain, les Montagnards commettent de nombreuses fautes et deux nouvelles exclusions temporaires leur sont infligées. A 11 contre 9, les locaux partent à l'assaut de la cage de Gebhard. Winé est à deux doigts de conclure mais le cerbère adverse se défend et repousse son essai. Peu après, c'est Yazidi qui voit son tir contré au dernier moment puis une nouvelle tentative de Winé rase la transversale. Les visiteurs procéderont par contres rapidement joués à Feurer puis Klotz mettent à contribution l'excellent Adolf.

 

 

Enfin une victoire

Holtzheim 2 - Barr 1

Mi-temps: 0-1. Les buts: Gangloff 65", Benanti 89" pour Holtzheim; Lowyck 304' pour Barr. BARR: Adolf, Caspar, Deloche M., Durand, Deloche St., Mercier, Yazidi, Benali, Lowyck, Roger, Wine (Alimli, Ruffenach, Amezher). HOLTZHEIM: Proeliger, Schott ; M., Schott P., Lutz, Puss, Hartit, Garcia, Touplet, Hartit M., Benanti, Gangloff (Driouach, Barthel, Hatit K.). Les arbitres: M. Martini (Rohrwiller) assisté par MM. Grad (Ohnenheim) et Coutant (Strasbourg).

Les supporters de l'AS Holtzheim durent faire preuve d'une grande patience pour enfin voir leurs favoris remporter leur première victoire de la saison grâce à une volonté certaine et ce jusqu'à la dernière minute. En effet, l'on notait la 89" lorsque les verts de Barr se firent surprendre en contre par Gangloff qui servait son compère Benanti qui ne se fit pas prier pour crucifier Adolf en deux temps. Ce fut somme toute une victoire méritée, malgré la valeur des hôtes venus de Barr . C'est d'ailleurs eux qui ouvrirent la marque à la 30" par Lowyck sur une longue touche qui surprit toute la défense locale. ' Les rouges n'abdiquèrent pas, mais n'arrivèrent que rarement à bousculer la défense des vignerons. Si ce n'est Benanti à la 20" qui testa Adolf où lors de cette reprise de Fuss sauvée sur la ligne après un corner de Touplet. Après le thé, Holtzheim serrait un peu plus les rangs et les Schott, Lutz et consort, semblaient prendre le dessus sur leurs adversaires directs. Ce qui devait arriver, arriva avec la rentrée de Hartit K., qui se fit sécher dans la surface par le gardien. Gangloff ne se fit pas prier pour mettre les deux équipes à égalité (65''). On s'achemina doucement vers la partage des points, ce qui n'aurait pas arrangé les affaires des locaux. Quand arriva cette fameuse 89" qui laisse entrevoir une suite du championnat sous de meilleurs auspices pour Holtzheim.

 

 

Sengel, puissance 3

Soleil Bischheim 6 - FC Barr 2

Mi-temps: 4-1. Une cinquantaine de spectateurs. Terrain en bon état. Arbitre: M. Meyer assisté par M. Zens et M. Parras. Les buts: Pouger (11e'), Sengel (16e', 32e', 38e'), Bettini (50e'), Gillig (82e') pour FC Soleil; Yazidi (20e' et 89e') pour FC Barr.

Il ne fallait pas être en retard au parc des sports. Deux centres successifs de Refoufi et Steck à la 4e et à la 7e trouvaient Sengel à la réception mais ses coups de tête atterrirent dans les bras du gardien de Barr. Grâce à un pressing constant Pascal Fouger récupéra le ballon dans le rond central, s'appuya sur Sengel et élimina toute la défense adverse pour l'ouverture du score. 5' plus tard, un contre rondement mené par Burger, celui-ci décalait astucieusement Sengel à l'entrée de la surface qui d'un tir en coin doublait la mise (2-0). Les " verts" de Barr restaient toujours dangereux par leur milieu Deloche et réduisirent le score dès la 20e par Yazidi Kamel qui reprenait un centre fuyant de près qui ne laissa aucune chance à Braun (2-1). Les joueurs de l'entraîneur Reuther reprenaient rapidement la direction des opérations. A la 32e, une ouverture lumineuse de Kodad trouve Sengel dans l'axe qui d'un tir sec du droit aggrave le score. A la 38e Steck dont c'était la rentrée après 6 mois d'absence lança Sengel dans le dos de la défense adverse qui battait pour la 4' fois l'infortuné gardien de Barr. A la 41e, sur une ouverture de Stéphane Burger, le rapide Gillig perdait son face à face avec le cerbère adverse. A la 45e, le FC Barr se montra dangereux juste avant la pause mais Braun Bertrand extirpa le ballon de sa lucarne avec brio. Dès la reprise et toujours réduits à 10, les locaux résistèrent aux assauts du FC Barr qui jouait son va-tout. Mais c'est dans la tourmente, suite à un coup-franc bien botté par Bettini que Sengel se fit bousculer à l'intérieur de la surface. Bettini transforma le penalty (50e). Olivier Gillig fut récompensé de ses efforts à la 82e en reprenant de plein fouet un centre tendu de Philippe Jung. C'est Barr qui clôtura ce festival offensif par Yazidi Kamel à la 89e.

 

 

Niedernai après la pause

Barr 0 - Niedernai 1 

Mi-temps 0-0. Terrain bosselé. 100 spectateurs. Arbitre M. Wahl (Rittershoffen) assisté de MM. Yambila et Kalt. But: Rieffel (78e') pour Niedernai. Barr: Meyer, Durand, Barthelmebs, Ruffenach, Deloche, Mercier, Yazidi, Krieg, Lowyck, Clauss, Wine (Benali, Wattaut). Niedernai: Sommer, Rieffel, Stawiaski, Gargowitsch, Welschinger, Klein, Muller, Rieffel, Kuntz, Wolkensinger, Schoffner (Pfaffenhoff, Moser, Grieshaber).

Les visiteurs sont en action dès la première minute. A la 9e, nouvelle action visiteuse de Kuntz, mais son tir passe au-dessus. Après un quart d'heure de jeu les locaux trouvent enfin leurs marques. Un premier coup franc des 25 m de Deloche est repoussé par le mur adverse. A la 17e, un centre tir de Lowyck est détourné in extremis en corner, puis ce même joueur tire des 20 m mais Sommer capte la sphère. Peu de temps après Clauss voit son tir contré alors que Wine rate de peu la reprise suite à un centre de Lowyck. A la 40e Mercier décoche un tir des 20 m qui s'écrase sur le poteau des buts gardés par Sommer. En deuxième période, les locaux vont étrangement baisser de pied, tandis que les visiteurs haussent le rythme. Le milieu de terrain visiteur, Klein, passe en revue 'la défense barroise et Meyer doit s'employer pour éviter le pire. Les locaux réagissent par Mercier mais son tir passe à côté du cadre. Klein, pour Niedernai, se montre à nouveau dangereux, il sert idéalement un de ses coéquipiers qui catapulte le cuir sur la transversale. Les actions dangereuses côté visiteurs se multiplient, Benali puis Deloche sauvent leur camp. A la 78e suite à un coup franc sur la droite, Rieffel déborde et ajuste un tir croisé qui fait mouche.

Niedernai avait gagné le derby à Barr dimanche dernier. (Photo DNA)

 

 

Barr renoue avec le succès

Les Barrois ont vaincu le signe indien 'en l'emportant à l'Electricité grâce à une excellente partie de leur gardien Adolf.

Manu Durand (à droite) à la lutte avec un Strasbourgeois et les Barrois l'ont emporté de haute lutte. (Photo AL - J.-M. Loos)

AS ELECTRICITÉ STRASBOURG - FC BARR 0-1

Mi-temps: 0-1. But: Lowyck (14e) pour Barr.

Après un début de match relativement équilibré, la frappe de Mercier répondant à celle de Huck, Lowyck, à la 14e ouvre le score suite à une erreur de la défense strasbourgeoise. Il faut attendre la 27e pour voir Adolf s'illustrer en beauté en repoussant un coup franc des deux poings. A la 30e, sur un corner des vignerons, Benaly met une tête qui passe au ras du poteau de Wolf. En fin de première mi-temps, Adolf est mis à contribution par les attaquants locaux, mais il sort le grand jeu et son équipe atteint la mi-temps avec cet avantage d'un but. A la 49e, Lowyck, de l'aile droite, tire sur le petit filet et, à la 58e, Antz se retrouve seul devant Adolf et tire sur le poteau. Nouvelle frayeur pour les vignerons. Une minute plus tard, un coup franc de l'Electricité des 25 m rase le montant gauche d'Adolf. En fin de match, les Electriciens pressent pour revenir au score, et il faut une nouvelle fois qu'Adolf montre tout son talent pour préserver cet avantage. Lowyck aurait pu tuer définitivement la rencontre mais le gardien Wolf détourne en corner. Enfin une victoire barroise arrachée de haute lutte, en espérant pareil contexte vendredi prochain face aux nationaux de Schiltigheim.

 

 

Barr prend une option

BARR - RC STRASBOURG Il 3-2.

Mi-temps: 2-2. Buts: Krieg (23e') et Yazidi (30e et 90e') pour Barr; Schwoob (26e') et Schell (42e') pour le RCS Il. Arbitrage de M. Schmitt (Seltz) assisté de MM. Ghareb et Choron.  80 spectateurs. 

Cette partie très importante pour les locaux débute par une domination des visiteurs qui trouvent immédiatement leurs automatismes. Adolf, le portier local, est sollicité mais les tirs de Goetz, Schell et Wehrlé ne sont pas assez appuyés. Il faut attendre la 12e minute pour assister à une première action de l'attaquant local Winé mais son tir passe à côté. Kayacan pour les visiteurs, place une tête à bout portant mais Adolf est à la parade; à la 23e' Winé fait la différence sur la droite mais son tir à bout portant est boxé en corner par Jund. Krieg tire le corner directement et avec l'aide d'un défenseur strasbourgeois, ouvre le score, A la 26e' Schwoob profite d'un cafouillage dans la surface barroise pour rétablir la parité. Des actions tranchantes se succèdent de part et d'autre. A la demi-heure de jeu, Lowick déborde sur la gauche, centre pour Barthelmebs qui prolonge sur Yazidi, ce dernier pousse la balle au fond. Réduits à dix, .suite à l'exclusion temporaire de Mercier, les locaux se replient devant leur cage et les visiteurs profitent d'une énorme erreur défensive pour égaliser à la 42e' par le remuant Stéphane Schell. La deuxième période s'engage par une domination visiteuse, David Rock inquiète Adolf et la défense locale est mise à contribution .sur plusieurs corners. A la 65e', Lowick teste le gardien Jund d'une reprise de volée, mais la balle est détournée en corner A la 72e', le visiteur Vignola est expulsé définitivement et bien que, réduits à dix, les Strasbourgeois restent dangereux sur contre mais, au fil des minutes, la pression locale s'intensifie. Barthelmebs, Yàzidi puis Clauss ne peuvent concrétiser des occasions nettes. La 90e' marquera la délivrance pour les locaux. Un centre de Lowick est repris par Clauss, le ballon traîne dans la surface et Yazidi se retrouve à point nommé pour donner trois points importants pour le maintien des Barrois.

 

 

Barr sur la bonne voie

FCSK 06 - FC BARR 2-2.

Mi-temps 1-1. Arbitrage de M. Zaun (Sarre-Union), assisté de MM. Lutz et Moog. Buts pour le FCSK : Hanh (24e) et Naji (85e). Pour Barr: Lowyck (67e) et Yazidi (77e).

Les Barrois, qui voulaient confirmer leur victoire de la semaine dernière, entament le match sur la défensive, vu les assauts répétés des Montagnards. Franck, dès la 2", envoie un tir non cadré, puis Koltz, s'enfonçant seul, est repris in extremis par Denali. A la 18e, Yazidi est lancé en profondeur par Lowyck mais est déséquilibré dans la surface alors que l'arbitre ne bronche pas. Dix minutes plus tard, sur un coup franc rapidement joué, le FCSK ouvre la marque par Hanh, parti seul au coin des 16 m et qui enroule sa frappe, ne laissant aucune chance à Adolf. A la 28e, D'Acunto centre pour Hermann qui, décalé derrière deux défenseurs vignerons, se retrouve seul face à Adolf et loupe le cadre, imité par Kossi .sur corner. Barr réagit quelque peu par Winé. Dès la reprise, le .scénario se répète. D'Acunto inquiète Adolf sur coup franc. Les Barrois reprennent alors du poil de la bête, un coup franc de Winé côté droit arrive sur la tête de Yazidi mais passe de peu à côté. A la 67e, l'opportuniste Lowyck récupère une balle flottante, s'enfonce et dribble le gardien Gebhardt pour rétablir la parité. Dix minutes plus tard, sur une superbe combinaison Winé Yazidi, ce dernier est déséquilibré dans la surface. Il se fait justice lui-même en transformant le penalty. A la 79", les Vignerons auraient pu tuer le match, Krieg au corner trouve la tête de Bemhart, le ballon est arrêté sur la ligne par un défenseur qui cafouille mais néanmoins parvient à dégager. A 5 minutes de la fin, Kossi s'enfonce dans la défense, Deloche revenu, écarte du pied et Naji, qui a suivi, croise son tir pour le 2-2. Match de bon niveau et si les Barrois continuent à jouer de la sorte, la montée en Excellence ne leur posera aucun problème.

 

 

Barr en regain de forme

AS STRASBOURG - FC BARR: 2-3.

Mi-temps: 1-1. Arbitre: M. Forthoffer (Wasselonne) assisté par MM. Beck et Waldeck (la Wantzenau). Les buts pour Strasbourg: Adolf (13e) et Colantuono (90e), pour Barr: Yazidi (20e), Lowyck (73e et 85e). 

Le FC Barr s'est donné un peu d'air en allant s'imposer chez la lanterne rouge. Dès le coup d'envoi, les Barrois impriment le rythme. Ainsi dès la 6e minute, Sébastien Lowyck, auteur d'un très bon match, passe toute la défense en revue mais échoue sur le portier Angst. Trois minutes plus tard, Krieg reprend un corner visiteur au deuxième poteau. Son tir contré revient sur Yazidi lequel, surpris, tire à côté. Pourtant c'est Strasbourg qui va ouvrir le score. Après un corner, sur une des prernières actions dangereuses des locaux, Peixoto tire en force en direction d'Adolf. Le gardien barrois ne peut capter la happe. la sphère mal dégagée, revient dans les pieds de l'ailier de l'ASS, également nommé Adolf, qui reprend et ouvre le score. A la 2Oe, Winé déborde et laisse la défense locale sur place. Son centre au deuxième poteau est repris par Yazidi qui, d'une superbe détente, rétablit la parité (1-1). Il s'en suit un récital d'Adolf qui s'oppose avec brio aux tentatives de Cerezo et Peixoto. Quatre minutes après la reprise, Lowyck poursuit son festival en faisant tourner en bourrique cinq défenseurs locaux. Mais Winé, qui hérite de la balle, pousse un peu trop son action captée par Angst. Une minute plus tard, Peixoto à la limite du hors-jeu part seul au but mais Adolf plonge au bon moment et avorte l'action. A la 73e, Lowyck reprend instantanément un nouveau centre de Winé. Un défenseur strasbourgeois pousse malencontreusement le ballon dans ses propres filets (1-2). A la 83e Adolf, le cerbère barrois, dévie du bout des doigts la tentative de son homonyme strasbourgeois sur la transversale. Et deux minutes plus tard, le feu-follet Winé profite d'une mauvaise passe adverse, transmet à Lowyck lequel signe son doublé: 1-3. En fin de match, l'ASS sauve l'honneur par l'intermédiaire de Colantuono. Ce sont donc des Barrois en net regain de forme qui se présenteront dimanche à Ernolsheim avec les mêmes intentions que jeudi dernier. 

 

 

Barr commet un nouveau faux pas

AS ERNOLSHEIM-SUR-BRUCHE - FC BARR 1-0.

Mi-temps: 1-0. But pour Ernolsheim-sur-Bruche: Deps (11"). Arbitre: M. Durr (Hoenheim) assisté de M. Muess (Saverne) et Henck (Wittisheim). Carton rouge: Adolf (FC Barr) à la 50". 

Défaite inattendue des vignerons, chez la lanterne rouge Ernolsheim surtout après la probante victoire à l'ASS jeudi soir. Les " jaunes ", dès le début de la partie, occupent la surface barroise et à la cinquième minute, un but est re fusé à Kausser pour un hors-jeu. A la onzième minute Debs déborde, est rattrapé par un défenseur barrois qui tacle et Adolf se saisit du ballon. L'arbitre accorde un coup franc indirect que Debs place en pleine lucarne. A la 30', Debs, une nouvelle fois, s'enfonce seul mais loupe son centre. Deux minutes plus tard, Steinmetz voit sa balle en cloche échouer au ras du poteau barrois. Ces derniers inexistants jusqu'alors, réagissent juste avant la pause et Lowick loupe le cadre. Les Barrois remontent sur le terrain un peu plus motivés et commencent à jouer collectivement. A la 48", Hassan décroche un tir des 20 mètres qui passe au-dessus. Deux minutes plus tard, sur une nouvelle défaillance de la défense vigneronne, Kausser se présente face à Adolf qui use de ses mains en dehors des 16 mètres. L'arbitre l'exclut et Stéphane Deloche, invisible en joueur de champ aujourd'hui, se transforme en un très bon gardien et sort superbement le coup franc qui s'en suit. Ernolsheim, en supériorité numérique, ne profite pas de l'avantage et préfère préserver le score et ce sont les Barrois qui se montrent par Barthelmebs et Hassan, sur des tirs aux 16 mètres. Les attaquants bruchois, pourtant peu couverts, font preuve d'une maladresse énorme et l'arbitre siffle la fin du match sur le score de 1-0 pour les locaux qui ne le méritent pas vraiment sauf sur le non-match des Barrois.

 

 

La différence après la pause

Barr 2 Holtzheim 1

Mi-temps: 0-1. Bon terrain. 120 spectateurs. Très bon arbitrage de M. Woehrel (Eschau) assisté par MM. Reinbold et Grad. Les buts: pour Barr: Puss c.s.c (50") et Yazidi (60"); pour Holtzheim: Benanti (15"). 

Face à une équipe visiteuse bien en place, les Barrois sont méconnaissables en première période et c'est en toute logique que Benanti ouvre le score suite à un imparable tir en pivot. On s'attend à une réaction locale mais ce sont au contraire les visiteurs qui portent le danger devant la cage d'Adolf. Chekkat teste le goal local sur. un coup-franc alors que Hartit se voit contré au moment de conclure. A la 44", Touplet a une balle de break mais sa tentative échoue de peu au-dessus. En deuxième période, les locaux vont pourtant réagir. Stéphane Deloche effectue une touche longue devant les buts de Froeliger et un arrière visiteur prolonge malencontreusement dans sa propre cage. Ce but heureux a le don de relancer les locaux qui retrouvent leurs automatismes. Winé échoue de peu à la 51" et c'est sur une nouvelle erreur défensive que Yazidi pousse la balle au fond (60"). A présent, les Barrois ont l'emprise sur le match, un tir de Clauss est dévié en corner puis Winé, seul face au but, tire à côté. A la 76', Ruffenach déborde sur la droite, centre sur Winé mais la reprise à bout portant de ce dernier est miraculeusement boxée par Froeliger. Dans les derniers instants de la rencontre, Holtzheim tente le tout pour le tout mais la défense vigneronne tient bon et la partie s'achève sur un succès barrois.

 

 

Barr en excellence

FC BARR - AS STRASBOURG 1-0.

Mi-temps: 0-0. Vent violent 150 spectateurs. Très bon arbitrage de M. Frison (Zutzendorf), assisté de MM. Mathieu (Labroque), Elina (Schiltigheim). But pour Barr: Duplessis (55°). Avertissement à l'ASS: Peixoto.

Les Barrois sont enfin en Excellence après un dur, mais correct match face à des Strasbourgeois voulant sauver leur peau en P.E. Les hostilités démarrent à la 9e minute par Yazidi, qui s'enfonce dans la défense, mais son centre en 'retrait est capté par un défenseur du club doyen. Trois minutes plus tard, avec un coup franc strasbourgeois sur la droite, Peixoto, de la tête, cadre le but, mais Adolf, d'une superbe détente, arrête le ballon. A la 17", Hassan est au corner pour Krieg, qui pivote et tire au but. Le ballon touche le haut de la transversale. En fin de première mi-temps, les Strasbourgeois sont à l'attaque par Colantuono et par leur capitaine Cerezo et loupent à chaque fois le cadre. A la 51e, Deloche pour les vignerons, place un bon coup franc capté par Higueras. A la 55" intervient la délivrance. Hassan lance admirablement le revenant Duplessis en profondeur, il croise son tir hors de portée du cerbère visiteur. Le ballon va mourir au fond des filets, Deux minutes plus tard, l'espoir Krieg, très en vue, tire au ras du poteau tandis que Deloche met fin aux assauts de Cerezo et des autres attaquants strasbourgeois. A la 68" minute, un coup franc de la droite de Jehl permet à Adolf de se montrer en déviant du bout des doigts. A la 78", le cerbère visiteur Higueras se montre lui aussi en déviant une tentative de Viné, et à la 81" après un dégagement de Adolf, dévié par Hassan, Winé croise légèrement trop son tir, En fin de match, Krieg pour les Barrois est rattrapé in extremis par le libero Thery tandis que De Oliveira loupe totalement le cadre.

 

 

Barr la fleur au fusil

BARR - FAIG 1-1.

Mi-temps H. 120 spectateurs, terrain dur et bosselé. Arbitrage sans problème de M. Schulier (Rosenau) assisté de Mme Kubler et M. Schlotter. But pour la Faig: Cottigny (10e'); pour Barr: Lowyck (35e').

La partie débute par une série de cadeaux de la part des Barrois qui remettent un bouquet de fleurs au champion en titre. Pendant le premier quart d'heure de jeu, ils se contentent de suivre les évolutions de l'adversaire du jour. La sentence ne se fait pas attendre et dès la dixième minute Cottigny n'a aucune peine à contourner Adolf et ouvrir le score. Dans la minute qui suit, l'avant centre visiteur Guilhermet déborde à nouveau et les locaux s'en tirent par miracle. Pendant le deuxième quart d'heure, la partie se cantonne en milieu de terrain sans occasions franches de part et d'autre. A la demi-heure de jeu, les locaux prennent peu à peu la mesure de leurs adversaires, Lowyck puis Krieg sont contrés dans les 16 mètres. A la 35e minute, Lowyck est accroché dans la surface de réparation, le directeur de jeu dicte un penalty que l'avant Barrois se charge de transformer. Avant la mi-temps, Gilhermet côté visiteur, et Yazidi côté local portent le danger devant la cage adverse. La deuxième période débute par un essai appuyé par Cottigny, mais Adolf se détend. Ce même joueur se crée une nouvelle occasion mais son essai de la tête passe à côté. L'avant local Duplessis déborde sur la gauche mais ne trouve personne à la réception de son centre. La partie gagne en intensité et dans les cinq dernères minutes, Lowyxck reprend à bout portant un centre de Winé mais la balle rase l'extérieur du montant. Duplessis à la 88" est à deux doigts de marquer contre son camp et sauve sur sa ligne. La partie s'achève sur une parité logique au terme d'une rencontre fort plaisante.

 

 

Vendanges tardives à Barr

Fin octobre, les Barrois pointaient à une peu reluisante dixième place en PE et personne n'aurait parié sur une fin de saison ponctuée d'une accession en excellence et d'une victoire en Coupe du Crédit Mutuel! Il est vrai que l'annonce, à mi-saison, de la création d'une division intermédiaire entre la PE et la DH constituait une motivation supplémentaire pour les protégés de Dominique Bernhardt. En fait, le déclic se produisit après le succès obtenu face à l'AS Électricité (1 à 0). A partir de cette rencontre, les "vert et blanc" ont saisi au vol la possibilité de gravir un échelon supplémentaire. Au terme de cette saison, les Barrois pointent à la cinquième place, totalisant 30 points pour 8 victoires, 6 nuls et 8 défaites pour un goal-average de 31 à 28. Les buteurs de cette saison: Sébastien Lowick(9), Sgahair Yazidi (9), Laurent Winé (5), Sébastien Duplessis (2), Stéphane Deloche, Franck Caspar, Hassan Amerzher, Patrice Clauss, Jean Mathieu Krieg et Fuss, de Holtzheim (c.s.c.) avec chacun une réalisation. En Coupe de France, après avoir succombé face à Mutzig 0 à 3, les coéquipiers de Xavier Barthelmebs ont entamé leur campagne en coupe d'Alsace par des succès face aux Portugais de Sélestat (6 à 0), puis Holtzheim (5 à 2) et l'AS Électricité (1 à 0). En huitième de finale, l'adversaire n'était autre que le meilleur club amateur alsacien, le Sporting Schiltigheim. Paralysés ou intimidés par l'adversaire, les vignerons firent rapidement naufrage s'inclinant sur un cinglant 0 à 12. De mémoire de supporter, on n'avait jamais assisté à une telle raclée! Quelques jours plus tard, encore secoués par ce revers, les Barrois ont baissé pavillon face au Portugais de Sélestat en Coupe du Centre-Alsace. Restait la Coupe du Crédit Mutuel. Vainqueurs des Portugais de Sélestat (2 à 0), de Scherwiller (2 à 1) puis de Herbsheim (3 à 1), les hommes du président Ruffenach partaient largement favoris face à Kogenheim. Devant un public record de 700 spectateurs, Sgahair Yazidi et Xavier Barthelmebs concrétisèrent, la domination vigneronne en première période. En deuxième mi-temps, biens que réduit à dix, Kogenheim donna une leçon de courage et d'efficacité en revenant à 2 à 2. Les supporters barrois n'en menaient pas large mais c'était sans compter sur un coup de tête magique de Yazidi qui offrait la victoire aux siens à l'issue d'une rencontre de grande qualité. Pour l'équipe II, contrat rempli également avec une place en milieu de tableau pour un total de 31 points, 9 victoires, 4 nuls et 7 défaites (goal-average de 320 à 29). Après le départ pour raisons professionnelles de Rémy Pizzato, c'est Thierry Fauth qui est monté d'un cran pour conduire cette équipe. L'exploit de la saison restera le succès obtenu à Scherwiller, sur le score de 4 à 1, qui fit basculer la première place en faveur d'Ebersheim. L'équipe III, managée par Alain Boehringer, gagne une place sur le podium en décrochant une excellente troisième place (12 victoires, 3 nuls et cinq défaites pour un' goal-average largement positif de 62 à 31). Pour la IV du tandem Risch-Spielmann, une place en milieu de terrain est préservée mais le poids des ans se fait sentir et il faudra songer à .renouveler les cadres pour la saison prochaine. Les vétérans, après avoir longtemps tenu le haut du pavé, se sont également écroulés en fin de parcours et souffrent d'un problème d'inefficacité chronique devant le but adverse. Chez les jeunes La section des jeunes, sous la houlette de Patrice Schmitt peut également afficher avec fierté de bons résultats d'ensemble. Les espoirs se classent en troisième position. Avec un peu plus de sérieux, ils auraient pu prétendre à un fauteuil de dauphin derrière l'intouchable Lingolsheim. En fin de parcours, les espoirs totalisent 27 points pour un goal-average de 46 à 43, 9 victoires et 7 défaites. Les moins de 17, engagés en PH, ont effectué un parcours honorable qui leur permet de conserver leur rang à ce niveau. Classés neuvièmes, ils ont remporté 7 succès, 2 nuls et concédé 13 défaites pour un goal-average de 61 à 83. Grosse satisfaction pour les moins de 15, notamment en Coupe du Centre-Alsace où la formation de Sylvain Riss a décroché le trophée après un succès face à Sélestat; en challenge E. Sonntag, finale face à Scherwiller. En championnat de Division A, les Barrois se positionnent au septième rang avec 27 , points pour 9 victoires et Il défaites (goal-average 50 à 88). Les moins de 13 ans ont gardé leur invincibilité en championnat (dix matches) en inscrivant 78 buts contre 6 encaissés. Un titre de champion de groupe vient donc récompenser l'excellente saison de la formation de Gérard Willhelm. Les deux équipes de benjamins ont tiré leur épingle du jeu en division A. L'équipe 1 termine en troisième position derrière les très bonnes formations d'Ernolsheim et de Mutzig. L'équipe 2 se classe quatrième avec un bilan équilibré. Petite déception chez les poussins qui n'ont pas confirmé leurs progrès et qui terminent en queue de classement en compagnie de Andlau. Le club barrois boucle cette saison très positive ce samedi 4 juillet avec la traditionnelle fête à l'étang de pêche de Dambach-la-Ville.

Yazidi (à droite), l'auteur du but en or de la finale du Crédit Mutuel. {Photo DNA}

 

 

 

 

Coupe de France

Le dimanche noir du FC Herbsheim

Du côté d'Herbsheim, on se souviendra longtemps du match de Coupe de France disputé dimanche. Après avoir égalisé à 3-3 à la dernière minute, les joueurs locaux ont encaissé quatre buts d'affilée en prolongation. A l'arrivée, une défaite (3-7). Dur ...

Il y a des jours où on regrette de s'être levé. C'est certainement ce qu'a dû penser Jacky Odenbach, le gardien de but du FC Herbsheim, qui a encaissé sept buts dimanche lors du 2' tour de la Coupe de France. Ce n'est pas tant le nombre de buts qui ont été concédés, c'est leur fréquence, surtout lors des prolongations, qui a donné des sueurs froides aux supporters des deux camps. Un scénario hitchcockien... "Si nous jouons comme dimanche, je ne me fais aucun souci pour le reste de la saison" affirme cependant Rémy Willmann, président du FC Herbsheim. Que s'est-il donc passé dimanche après-midi sur le stade de la route de Boofzheim? Après avoir longtemps résisté, Herbsheim encaisse un premier but à la 28' par l'attaquant de Barr, Amezrher. Sans se déconcentrer, les locaux reviennent bien dans la partie en seconde période mais la galère se poursuit. En quatre minutes, le ballon vient se déposer par deux fois dans les buts d'Odenbach. Amezrher et Claus étaient passés par là. "3-0, ça nous a fait mal mais ce qui a suivi était inespéré" se souvient Rémy Willmann. Il reste alors environ 40 minutes à jouer. 40 minutes que le FC Herbsheim va mettre à profit pour se refaire une santé.

 

L'avalanche

C'est d'abord Winum (75e) puis Repis, dans la minute suivante, qui redonnent l'espoir.' Le coup de grâce sera donné à la 90e par un but de Winum. "Une ambiance très chaude à ce moment. Nos supporters étaient ravis, ceux de Barr beaucoup moins." Et pourtant. Le sourire du président Winum va se transformer en grimace. Voici la prolongation. Très vite, c'est l'avalanche. Barr marque un but par Duplessis et mène 4-3. "A ce moment, on a été obligés d'ouvrir derrière et on a pris trois buts d'affilée en contre." Le président en a avalé sa casquette. Avec le bonjour de Duplessis, auteur d'un doublé, et de Deloche. Après le match, quelle ambiance dans les vestiaires ? "C'était rageant mais on était au bout du rouleau. Notre gardien n'a pas été trop déçu ... " Beau joueur, le président Willmann. Il sait que son équipe, qui vient de monter en Promotion d'Honneur, a encore beaucoup à apprendre. En face, Barr, c'est deux années d'expérience en Promotion d'Excellence. Un résultat logique somme toute. Mais tout de même, prendre quatre buts après avoir arraché la prolongation 

 

 

Patrice Clauss qualifie Barr

Il a fallu attendre la 8ge minute du match pour que survienne la décision. Un slalom suivi d'un tir croisé de Clauss crucifie le SCS.

SC SELESTAT - FC BARR: 0-1.

Stade municipal. Pelouse en bon état Éclairage excellent Environ une centaine de spectateurs. But: Patrice Clauss (88e). Arbitrage de M. Bouhmida assisté de MM. Kubler et Lutz.

Les violets ont été éliminés la tête haute face aux promotionnaires d'excellence de Barr. Le match débute timidement, les deux équipes s'observent. C. Pei rotes décroche le premier tir qui n'inquiète pas le gardien barrois M. Adolf. Les visiteurs se montrent dangereux par leur infatigable avant-centre H. Amerzehr qui, à plusieurs reprises, donne le tournis aux défenseurs sélestadiens. Les violets pratiquent un meilleur football que lors du derby de la semaine dernière. Ils se créent quelques occasions avant la mi-temps. Tout d'abord un tir canon de C. Ernst frôle la cage barroise. Ensuite S. Weber, bien servi par le jeune T. Ernst, dévisse trop son tir qui passe à côté. La pause survient sur ce score vierge. Dès la reprise, le pressing des verts se fait plus intense. Tour à tour, les tentatives des attaquants barrois échouent sur la défense ou sur le cerbère local C. Kuntzmann. Les violets du capitaine F. Riebere laissent passer l'orage et mettent à leur tour la pression sur l'équipe de Barr. A la 73e, S. Weber met son compère d'attaque sur orbite, mais l'avant-centre violet ne peut tromper la vigilance du portier barrois. Il ne reste que deux minutes à jouer, lorsque P. Clauss, le meneur de jeu de poche du FC Barr, décide de donner la qualification aux siens. Au terme d'un slalom dans la défense sélestadienne le rapide libero barrois S. Deloche qui aurait pu aggraver la marque, mais son tir passe de peu à côté, digne d'Alberto Tomba, le stratège barrois adresse un tir croisé que l'excellent C. Kuntzmann ne peut qu'effleurer. Dans la minute suivante, S. Weber aurait pu égaliser, mais son tir est capté par M. Adolf. La dernière occasion est pour Les violets souhaitent bon vent aux verts pour la suite de la Coupe de France.

Sélestadiens et Barrois, en maillot rayé, ont offert un bon spectacle, samedi soir, qui s'est conclu sur la qualification des Vignerons. (Photo "AL" - M. Lerch)

 

 

Rachat mutzigeois

Mutzig 3 - Barr 0

Mi-temps: 1-0. Stade Roger- Leissner. Temps frais. Pelouse en bon état. Spectateurs: 100. Arbitre: M. Remmer (Hurtigheim) assisté de MM. Walter (Strasbourg) et Lutz (Valff). Les  buts pour Mutzig: Dangel (44"), Ehrhart (62"), Schillinger (89"). MUTZIG: Ulsemer F., Schleiss, Marchal, (Meister 80") Wigishoff, Venturuzzo, Dangel, Gancedo, Vetter, Derhan, (Schillinger 73") Ehrhart, Bischoff, ansemer M. 62"),. BARR: Ado/ff, Gaspar, Buffenach, Sensenbrenner, (Bouazza 60") Deloche, Bernhardt, Yazidi, (Alimzi 65"), Mercier, Amezrmer, Clauss, Winé. Avertissements à Mutzig: Dangel (24"), Cancedo (52"), Vetter (61"), Barr: Ruffenach (28"), Bouazza (77"), Amezrmer (80"), Alimzi (82"). 

Cette rencontre vit d'entrée des Mutzigeois en quête de rachat prendre la direction des opérations. Tour à tour Derhan et Vetter auraient dû concrétiser à la marque lasupériorité initiale des divisionnaires dans les dix premières minutes. Par la suite. les, Mutzigeois gardèrent la mainmise sur le match sans toutefois réussir à scorer malgré de nouvelles occasions de Derhan, bien malheureux dans ses tentatives. C'est alors que les deux équipes semblaient se contenter de ce, score vierge que Dangel ouvrait la marque (45") sur un excellent centre en retrait de Schleiss. La seconde période débuta sur un rythme plus alerte sans que les deux équipes ne se créent de réelles occasions de but. Puis. peu à peu Mutzig reprit le dessus et se créa une première occasion à la 55'. Et ce n'est que justice si à la 62" Ehrhart aggrava le score suite à une ouverture lumineuse de Gancedo. Les Diables blancs auraient pu à maintes reprises aggraver la marque mais les attaquants bruchois échouèrent sur l'excellent Adolf. C'est à la 89" que Schillinger d'un missile sous la barre établit le score final. A relever le fair-play des deux équipes .

 

 

Coupe du Centre-Alsace

La surprise est portugaise

FC BARR - AS PORTUGAIS 0-2

Mi-temps 0-0. 100 spectateurs. Arbitrage de M. Stoessler (Villé) assisté de MM. Kubler (Ohnenheim) et Brunner (Lipsheim). Buteurs: Metaredz (41e'). Expulsion pour Barr, Adolf (45e') et avertissement à Deloche.

Les Barrois déçoivent une nouvelle fois leurs supporters en se faisant éliminer de la coupe Centre Alsace par des Portugais un brin plus réalistes. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui manquent, mais les attaquants vignerons buttent systématiquement sur la défense dirigée par Halter. A la 17e' on croit au but barrois, mais il est refusé à Lowyck pour un contrôle de la main. Il se reprend quelques minutes plus tard mais enlève trop se frappe. La réplique de Zenati est trop croisée. Dès lors les visiteurs poussent mais là aussi, la défense est commandée par un S. Deloche irréprochable se dégage jusqu'à la 41e' où Zenati transperce la défense locale, talonne pour Mefaredz qui n'a aucun mal à crucifier Adolphe. A la 45e', Soares lance du milieu du terrain, essaye de lober Adolphe sorti de ses 16 mètres qui repousse des deux mains. L'arbitre voit rouge contre le portier barrois qui ne réplique aucunement, son remplaçant d'un jour Mathieu Deloche sera irréprochable tout le restant du match. En deuxième mi-temps les Vignerons poussent pour revenir à la marque, les Portugais répliquant par Zenati et Metz. A la 53e', un coup franc des 35 mètres de l'espoir Krieg oblige Metz à effectuer une superbe détente. Dix minutes plus tard, après un bon mouvement collectif pour remonter le terrain, Benali à droite enlève légèrement trop son centre tir et à la 75e', Wine allume des 20 mètres sur Metz. A la 85e', Neggaoui efface le portier barrois mais loupe totalement sa frappe vers un but pourtant vide. On espère pourtant que les Barrois retrouveront vite un esprit de groupe pour assurer définitivement leur maintien la semaine prochaine contre Niedernai.

 

 

Coupe d'Alsace

Barr retrouve le sourire

FC BARR - AS PORTUGAIS SELESTAT: 6-0.

Mi-temps: 2-0. Buts pour Barr, Yazidi (31e, 35e, 84e), Deloche (66e, 71e) et Wine (77e). Arbitre: M. Benanti (La Wantzenau), assisté par MM. Wroebel (Scherwiller) et Conraux.

" Aujourd'hui, nous avons vu le vrai visage du FC Barr: combatif et généreux ", Tels furent les premiers mots du Président Jacques Rouffenach, après la rencontre. Des Barrois omniprésents sur le terrain qui non seulement se sont faits plaisir sur le terrain, et aux spectateurs, mais aussi ont Infligé une sévère correction aux (Portugais) en leur infligeant six buts. Tout d'abord c'est Camel Yazidi qui bute sur Bauer puis Lowick s'enfonce dans la défense et transmet à Hassan qui allume. La balle est repoussée sur Deloche qui rallume la mèche et après un cafouillage le ballon est sorti en corner. Les Barrois continuent leurs assauts par Clauss, Wine, Lowick et Hassan. A la 31 e, un coup-franc sur la droite de Deloche, permet à Yazidi de s'élever au-dessus de tout le monde et de la tête ouvrir la marque. Quatre minutes plus tard, ce même joueur réussit admirablement à se débarrasser de son défenseur, et d'une volée croisée bat à nouveau Bauer. Avec la rentrée en jeu de Bouazza, le milieu barrois retrouve un nouveau souffle et continue son pressing. Lowick allume par deux fois Bauer, puis, en contre Wine centre mais Bauer intervient devant trois Barrois esseulés. Mi-temps: 2-0. A la 48", Yazidi met le feu dans la défense et à la 50", Caspar centre sur Deloche qui met un but, refusé pour une faute. Une minute plus tard, Bouazza centre sur Yazidi qui ajuste mal sa tête puis Lowick fait de même. avec Ruffenach. A la 66", le troisième but tant attendu arrive sur un penalty transformé par Deloche. Les Portugais abattus et dominés vont encore prendre un but par Deloche, qui reprend un centre de Bouazza. A la 77", Wine part de son camp, dribble l'infortuné Bauer pour le 5-0 et à la 84" Lowick passe à nouveau la défense en revue et centre en retrait pour Yazidi, excellent hier, qui clôt la marque. Avec une équipe barroise enfin retrouvée on espère qu'elle confirme très vite en championnat.

 

Barr - Portugais Sélestat: moins équilibré que prévu.

 

 

Barr plus combatif

AS HOLTZHEIM - FC BARR 2-5.

Mi-temps 2-2. Les buts: Hartit (10e), Gangloff (29e) pour Holtzheim; Deloche (17e, 50e), Caspar (42e), Wine (63e), Lowick (65e) pour Barr. Arbitrage de M. Adam (Strasbourg). 50 spectateurs.

La partie démarre tambour battant, les Barrois impriment un rythme et campent devant la cage de Froeliger. Ce sont pourtant les Holtzheimois qui ouvrent le score. Hartit sollicite Meyer. Ce dernier détourne sur le petit frère de l'attaquant qui reprend de près. A la 17e, Yazidi lance Deloche, un défenseur s'interpose, mais le Barrois récupère et égalise. A la 23e, un débordement de Gangloff, ponctué d'un centre, trouve Hartit mais Meyer intervient et écarte le danger. Six minutes plus tard, Gangloff ajuste Meyer, impuissant, d'un magnifique tir des 20 m en pleine lucarne. A la 42e, un centre barrois trouve Hassan qui tire sur le poteau. Cas par reprend et égalise à nouveau. En seconde mi-temps, la domination barroise finit par payer avec un Hassan impérial au milieu du terrain. A la 50e, Lowick centre sur Wine qui remise pour Deloche pour le 2-3. Six minutes plus tard, Deloche tire au ras de la lucarne et à la 63e lance Wine qui, d'un tir croisé, augmente l'avance vigneronne. Deux minutes plus tard, Lowick ajuste le gardien Froeliger d'un superbe tir enveloppé. 2-5: la messe est dite malgré les efforts de Hartit et Gangloff qui trouvent un Meyer très concentré sur leur chemin. Contrat rempli pour le nouveau entraîneur Bernhart qui ne connaît pas encore la défaite. A noter la large victoire des réservistes barrois (6-0) face à Maisonsgoutte.

 

 

Domination récompensée

Barr 1 - Électricité Strasbourg 0 

Mi-temps 0-0. 150 spectateurs. Très ban arbitrage de M. Durr (Hœnheim) assisté de M. Ott (Eschau) et Lévy (Strasbourg). Le but Yazidi (58"). Avertissement à Barthelmebs (Barry: FC BARR: Adolphe, M. Deloche, Barthelmebs, Ruffenach, S. Deloche, Mercier, Yazidi, Amezrher, Lowyck, Clauss, Winé, Bouazza, Bernhart. AS ELECTRICITE: Wolff, Morell, Sowinski, Trautmann, Cormier, Heiligenstein, Antz, Assoumani, Klein, WeIler, Seder, Geus, Wendenbaum, Lorentz.

Les "électriciens" sont dangereux par Antz qui trouve la transversale. Les locaux répliquent aussitôt par Lowyck qui passe en revue la défense et allume la mèche: Wolff détourne sur Yazidi qui ne peut reprendre correctement. A la 18", Winé slalome dans la défense strasbourgeoise et centre pour Yazidi qui loupe son geste. A la 34", sur un nouveau corner barrois, Hassan s'envole en reprenant d'un ciseau retourné, mais il est contré. Avant la pause, les "électriciens" pressent, notamment par Antz mais Adolphe est à la parade. La deuxième mi-temps repart sur le même rythme. Antz (53") se retrouve seul face à Adolphe, qui stoppe J'attaquant. Cinq minutes plus tard, Barthelmebs déborde et centre, le gardien -se troue", la défense n'arrive pas à se dégager et Yazidi propulse le cuir dans le but. Trois minutes plus tard. Hassan, omniprésent au milieu, lance Winé qui dribble le gardien mais pousse trop loin son ballon. A la 70" on croit à J'égalisation mais c'est sans compter sur Adolphe qui sort la tête de Wendenbaum.

 

 

Debout de gauche à droite : Jacques Ruffenach (Président), Jean-Mathieu Adolf, Fabrice Ruffenach, Stéphane Deloche, Sgahair Yazidi, Nasri Bouazza, Hervé Schwanger, Laurent Winé.
Accroupis : Hassan Amezrehr, Dominique Bernhardt (entraîneur), Patrice Clauss, Xavier Barthelmebs, Michel Mercier, François Wack (Délégué).

 

 

Chocolat amer

Barr 0 SC - Schiltigheim 12

Stade Louis-Klipfel. Mi-temps: 0-4. 156 spectateurs payants. Temps frais et humide. Terrain glissant. Arbitre: M. Bihl (Ueberstrass), assisté de MM. Stoeffler (Villé) et Woehrel (Eschau). Les buts: Guerra (6', 51', 61' et 77"), Radisavljevic (16"), Kaminski (24', 56', 70' et 79"), Négelé (34"), Fancello (74"), Klieber (78"). FC BARR: Adolf, Alimli, Barthelmebs, Ruffenach, Deloche, Mercier, Yazidi, Krieg, Vattaut, Clauss, Lowyck (Winé, Bernhart, Amezrehr). SC SCHILTIGHEIM: Schlenker, Jérôme, Wohlgemuth, Khouatra, Demuth, Martinez, Guerra, Néqelé, Kaminski, Klieber, Radisavljevic (Huber, Loison, Fancello).

Initiative gourmande que celle des dirigeants du club barrois d'offrir aux spectateurs des oeufs de Pâques. Sur la pelouse, c'est une douzaine moins savoureuse qui a été trouvée dans les filets du club recevant. Car si la pluie céleste avait cessé de tomber en début de match, il continuait de pleuvoir des buts! Et sur un seul camp. Trop grande, la différence de niveau entre les Nationaux et les Promotionnaires d'excellence, dont la bonne volonté de départ s'est rapidement révélée insuffisante. Guerra, chef d'orchestre et quadruple buteur de la soirée (tout comme Kaminski), donnait le ton rapidement avec un coup-franc tiré puissamment des 25 mètres. Jouant haut et multipliant les subtilisations de ballons dans les pieds adverses, les Schilikois s'arrogeaient le rôle de maître du jeu. Une partie de billard dans la surface barroise et Radisavljevic doublait la mise. Déjà les derniers espoirs de surprise s'estompaient .. Rapides et précis, les visiteurs marquaient encore par Kaminski, lancé en contre-attaque. Malgré un épisode de soumission moindre, Négelé scorait une quatrième fois avec un ballon qui avait ricoché sur le poteau. Force et réussite conjuguées. Mais que restait-il aux autres ? Dominique Bernhart, l'entraîneur local, avait émis le souhait de sortir la tête haute de l'épreuve. Les hommes de Kuntz en ont décidé autrement. Toujours aussi incisifs, ils récupéraient nombre de munitions et empêchaient toute construction de l'arrière ou du milieu. Conséquences: des attaquants qui se retrouvent souvent en bonne position et huit nouveaux buts, dont une superbe reprise de volée sous la transversale de Kaminski. Le public se lassait un peu et les joueurs locaux laissaient apparaître des signes de moral en berne. Dure leçon. Et Obermodern, l'adversaire du quart de finale de lundi, a tout à craindre d'un tel potentiel. Hubert Letz

 

 

Coupe du Crédit Mutuel

Encore un coup de Barr

AS PORTUGAIS - FC BARR: 0-2.
Mi-temps: 0-1. Buteurs: Yazidi (43e) et Winé (88e). Arbitre: Yull Brunner. Spectateurs: 80.

L'AS Portugais offrait l'hospitalité aux joueurs de Barr qui les avaient éliminés 6-0 en coupe d'Alsace. Les hommes de Luis Soarès espéraient secrètement profiter de cette rencontre pour laver cet affront. Dès le coup de sifflet de l'arbitre M. Brunner, les deux équipes se lancent dans le match sur un rythme très soutenu, les deux attaques cherchant à faire plier les défenses. Un corner bien repris au premier poteau oblige Jean-Luc Bauer à un arrêt-réflexe ; malheureusement le ballon relâché est bien exploité par Kamel Yazidi qui score du bout du pied à la 43e. A la 44e, Acène Mefared déjoue le piège du hors jeu et se présente seul devant le portier adverse qui force le milieu lusitanien à frapper hors du cadre. La deuxième mi-temps verra toute l'équipe portugaise se lancer à corps perdu pour tenter de revenir au score. La solidité défensive des visiteurs réussira à contenir toutes les tentatives de Omar, Stéphane et Adriano. Pire, à la 88", sur un contre rondement mené, Winé d~ laissé de tout marquage prend tout son temps pour tromper Jean-Luc Bauer des 18 mètres. Le match se termine sur une nouvelle victoire du FC Barr qui fait respecter la hiérarchie.

 

 

Barr en finale

En éliminant Herbsheim, Barr affrontera Kogenheim en finale de la Coupe du Crédit Mutuel

FC BARR - FC HERBSHEIM 3-1

Mi-temps: 1-0; 200 spectateurs dont 124 payants, vent violent Bon arbitrage de M. Straehli (Diffenbach) assisté par MM. Wrobel (Sélestat) et Kubler (Onenheim). Les buts pour Barr. Deloche (24") ; Clauss (73"), Hassan (78"); pour Herbsheim: Winum (58"). Avertissements à Winum, Kopff et Kastnery (tous de Herbsheim).

Les Barrois, déjà assurés d'évoluer en excellence la saison prochaine, ce sont qualifiés pour la finale de la Coupe du Crédit-Mutuel en disposant des promotionnaires d'Herbsheim. Dès la 3", le virevoltant Barthelmebs s'enfonce sur son aile et centre pour Clauss qui tire au-dessus. Une minute plus tard, Deloche effectue une longue touche pour Hassan qui trouve le gardien sur sa tête. A la 12", Schweickert efface trois défenseurs visiteurs et tire à raz de terre. Le cerbère visiteur B. Kastner plonge et capte. La première action visiteuse intervient par Klein d'une frappe de 20 mètres qu'Adolf dégage en catastrophe. A la 24", le libero local Deloche morne et décroche une frappe à raz de terre, Kastner trompé par un faux rebond cherche la balle dans ses filets. Dix minutes plus tard, Rapp esseulé s'enfonce et lobe Adolf, le ballon va mourir sur le haut de la transversale, tout comme un coup franc de Klein une minute plus tard. Les barrois ont eu chaud et sur le contre vigneron l'avant-centre Hassan trouve lui aussi le poteau. Avant la pause, les visiteurs auraient pu recoller à la marque mais Winum loupe totalement sa tête plongeante. A la 50", ce même joueur, seul devant Adolf rate encore le coche. Mais il se rattrape en égalisant à la 58" sur un bon service de Repis. Les barrois réagissent tout d'abord par Benali qui croise trop sa frappe, puis par Clauss. D'une géniale feinte de corps il efface deux défenseurs et redonne l'avantage aux Vignerons. A la 78", l'espoir Krieg sert Hassan dans l'axe qui accélère tel Ronaldo et met la défense et le gardien dans le vent pour marquer le 3" but dans un angle impossible. A la 85" le visiteur Rudolf enroule bien sa frappe sur coup-franc, mais c'est sans compter sur la vigilance du cerbère local Adolf qui se détend superbement.

 

 

La coupe à Barr

Finale de Coupe du Crédit mutuel à suspense, lundi à Westhouse, entre le FC Barr et le FC Kogenheim. Les futurs sociétaires de la nouvelle division Excellence (entre DH et PE) ont mené, à onze contre dix, par 2 à 0, à la pause. Mais, vaillamment, l'équipe promue en D1 a refait son retard en seconde période. Elle s'inclinera sur une dernière action tranchante du lauréat de 1991. Les deux protagonistes de ce baisser de rideau de la saison ont mérité leurs vacances !

Des duels serrés devant un nombreux public.

 

 

Coupe du Crédit mutuel : finale

Barr longtemps inquiété

Alsace-Centre
Barr 3 - Kogenheim 2

Stade municipal de Westhouse. Beau temps. Bonne pelouse. 700 spectateurs. Mi-temps: 2-0. Arbitre: M. Besson (Bernardswiller) assisté de MM. Denni (Lingolsheim) et Schaettel (Strasbourg). Expulsion à Kogenheim: Batzenhoffer (37''). Exclusion temporaire à Barr: Yazidi (83''). Les buts: Yazidi (12' et 77") et Barthelmebs (39") pour Barr; H. Heinrich (58<') et Holl (63" sur pen.) pour Kogenheim. FC BARR: Adolf, Benali, Barthelmebs, Ruffenach, Deloche, Krieg, Yazidi, Amezrehr, Lowyck, Clauss, Winé (Schweickert, Duplessis, Vattaut). FC KOGENHEIM: M. Heinrich, Batzenhoffer, Bibian, Meyer, Guntz, Pasini, Munoz, Holl, Forgiarini, Backert, H. Heinrich (Anwender, Heintz, Knobloch).

C'est avec .motivation que les deux équipes entrent dans la partie. Barr, future équipe d'Excellence, investit le camp du promu en Dl. Pour exercer une pression psychologique ? Une occasion intéressante de chaque côté, par Clauss et Munoz, et le vif du sujet est défloré. Yazidi manque un premier lob, mais pas le ballon en or amené de la tête : contrôle et (petite) frappe du droit qui trompe Heinrich. Plus vifs et plus actifs, les Barrois lancent des vagues d'attaques successives. Mais la finition reste imparfaite avec, par exemple Lowyck, qui tire trop mollement. Kogenheim se montre imprécis, voyant ses actions interrompues prématurément. Handicap supplémentaire avec l'expulsion de Batzenhoffer qui avait déséquilibré Winé dans sa course vers le but. Déstabilisés, les joueurs de Knobloch encaissent un second but par Barthelmebs qui exploite un ballon relâché par le gardien sur un centre-tir. Ça sent le verdict sévère, mais les dominés réagissent bien avec un coup-franc de Backert et une tentative d'Hervé Heinrich, laissé libre de ses mouvements. C'est surtout en début de seconde période que l'on constate que le FCK n'est pas résigné, alors que, paradoxalement, l'adversaire titube. Pasini et Forgiarini montrent l'exemple, mais c'est l'ailier Heinrich, mystifiant deux défenseurs, qui réduit. De quoi donner des ailes ! Faute de Benali sur Heinrich et penalty réussi par Holi. Pour Barr, tout est à refaire. Le bras de fer se termine avec le débordement de Duplessis qui centre et trouve, pour un but synonyme de victoire la tête de Yazidi.
Lequel ne finit pas le match pour avoir trop discuté...
H.L.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Honneur au pionnier

Dans le milieu du football barrois tout le monde connaît Paul Anstett. Joueur de la première heure du club local, il faisait partie de ces pionniers qui portèrent les couleurs de l'équipe du FC Barr en 1932. o Athlète complet, il faisait également partie de la société de gymnastique qui malheureusement fut dissoute à la fin des années soixante. Paul Anstett est resté fidèle aux couleurs barroises pendant toute sa carrière sportive à part une courte saison d'escapade à l'US de Dambach-la-Ville. Fidèle supporter du club, il se rend encore au stade L. Klipfel assister aux rencontres, sans compter les matches qu'il suit avec assiduité sur le petit écran. . Le président Jacques Ruffenach et son comité se devaient d'honorer cet ancien qui fêtait le 4 avril son 85" anniversaire. C'est ne compagnie de sa proche famille que le président accompagné de MM. Werle et Schmittheisler se retrouvèrent au domicile de Paul Anstett pour trinquer à la santé du jubilaire. Sympathique réception au cours de laquelle le vaillant octogénaire rappela quelques croustillantes anecdotes d'avant et après-match.

 

 

Charles Barthelmebs a 94 ans

Une figure bien connue à Barr, le supporter n° 1 des footballeurs, qui habite au n° 24, rue Sultzer, a fêté ses 94 printemps. Habitant seul, dans un appartement parfaitement .entretenu, le vice-doyen de la cité viticole de Barr, Charles Barthelmebs profite de sa retraite, entouré de l'affection des siens. M. Barthelmebs a vu le jour le 4 novembre 1903 à Benfeld. A l'âge de 14 ans, il a débuté dans sa vie active. Pendant plus de 40 ans, il a travaillé à la tannerie Degermann comme tanneur. C'est le 17 mars 1928 qu'il s'est marié à Mlle Adèle Reuschlé, de Barr. Le jubilaire est père de cinq enfants. Alice demeure à Montpellier.. René est décédé accidentellement le 8 mai 1945. Paul demeure à Mittelbergheim. Marlène qui avait fondé son foyer à la frontière espagnole est décédée il y a deux mois environ et Martine qui habite à Barr.

Le vice-doyen a perdu son épouse le 2 mars 1991. Pour le moment, neuf petits-enfants et trois arrière petits-enfants font la joie de M. Barthelmebs qui bénéficie dans la ville cantonale et des proches environs, de l'estime générale. Dans sa vie il y a eu le travail, les loisirs et surtout le football. Dès son jeune âge il s'est amusé à pousser le ballon devant lui, dans les caniveaux, dans les rues, au grand mécontentement des habitants qui n'approuvaient pas ce genre de sport et de passe-temps. Il a joué en premier lieu, dès son jeune âge à St-Dié, ensuite à Molsheim. Il fut membre fondateur du FC Valff, pour se rendre ensuite à Obernai et finalement se retrouver à Barr, ville cantonale, où il fut également membre fondateur du FC Barr,. club qui lui doit beaucoup et dont il suit les résultats chaque lundi dans les DNA. Ses soirées se passent devant le petit écran. Il suit avec passion toutes les rencontres. Aussi le nouveau stade de football de Barr, M. Barthelmebs le connaît depuis la rencontre amicale qui a opposé le RC Strasbourg à l'équipe de Sochaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fin d'une aire

Avec un petit pincement au cœur, les membres du FC Barr, jeunes et moins jeunes, ont vu les bulldozers sur le stade Paul-Degermann. En effet, depuis 1932, ce petit coin de verdure servait de cadre aux joutes footbalIistiques. C'est après d'âpres négociations que le pré Kornmann fut gracieusement mi à 1a disposition d 'un groupe de jeunes : les frères Reuschlé, les frères Siebentritt, Charles Barthelmebs... Armés de pelles, pioches, râteaux, les jeunes gens s'empressèrent de monter des buts, de niveler le sol, de dresser une main courante. Le coup d'envoi était donné et le FC Barr prenait possession des lieux. Au début des années cinquante, la ville de Barr, sous la férule du maire Paul Degermann, décida de créer au même endroit un véritable complexe sportif. Le 22 mai 1955, le premier magistrat coupa le ruban tricolore inaugural. Une pelouse verdoyante, un terrain de basket, un terrain de volley, des plateaux d'évolution, une construction abritant conciergerie et vestiaires, pour l'époque un stade qui ne pouvait que faire des envieux. Au fi! des années, l'utilisation intensive nécessita un nouvel investissement. En 1976, sous l'impulsion du maire D' Marcel Krieg, on décida la réfection de la pelouse, l'adjonction d'un terrain d'entraînement et d'un toilettage complet des installations. Le 27 juin 1976, c'est en compagnie du président du FCB Alphonse Laux que le D' Krieg présida la Journée inaugurale. La nécessité d'un deuxième terrain en herbe se fit de plus en plus pressante. En 1990, maire Michel Schwanger et son conseil municipal votèrent les crédits nécessaires à la réalisation du stade L.-K1ipfel. Depuis 1994, les équipes seniors du FC Barr ont pris leurs quartiers du côté du Muckental. Le 14 juillet 1994 près de 3 000 spectateurs assistaient au match de gala entre le RC Strasbourg et le FC Sochaux et le record d'affluence du stade Paul-Degerrnann avec 1 050 spectateurs en 1955 lors d'un match de championnat Barr Wittisheim était pulvérisé. Depuis lors, l'ancien terrain n'est pas resté inutilisé et la dizaine d'équipes de jeunes du club barrois y a évolué. Si c'est avec un peu de vague à l'âme que les sportifs barrois ont vu disparaître l'aire de jeux, ils se consoleront très rapidement. Une nouvelle pelouse et un terrain stabilisé seront réalisés à l'arrière de la nouvelle salle de sports de la communauté des communes.

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été mise à jour le 10/05/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :