FC BARR 1966
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1966/1967

LA SAISON DES MATCHS NULS 12 SUR 24

A l'orée de cette première saison à l'échelon supérieur, les poulains de Jean GUIDEMANN sont fermement décidés à poursuivre leur progression et à jouer les premiers rôles dans le groupe sud de la division1.
L'effectif est solide et la venue de Rémy HURSTEL (ex-KOENIGSHOFFEN) doit apporter l'expérience et la rigueur dans le compartiment défensif, alors que Léon RAZZA, Willy MEYER et Louis KUNTZ viennent renforcer l'équipe réserve particulièrement armée pour jouer les premiers rôles en division IV. Côté départs, Charlot MALAISE ne tient pas en place et prend la direction de l'US SCHERWILLER.
Avant l'entame de la saison, les verts et blancs se voient confrontés aux Postiers strasbourgeois pour le compte du 1er tour de la Coupe de France et si j'évoque cette rencontre, c'est malheureusement pour relater la grave blessure dont est victime le meneur de jeu Francis LEVY. Sa longue absence sera préjudiciable au rendement de l'équipe tout au long de cette saison. Les premiers résultats font toutefois entrevoir de réelles possibilités, mais au bout de la septième journée, si notre formation a gardé son invincibilité , elle n'a pas contre remporté la moindre victoire. Dans ces conditions, les deux échecs successifs qui suivirent face à LAMPERTHEIM (2 à 1) et à GERSTHEIM (2 à 1) sont lourds de conséquences, notamment pour le coach Jean GUIDEMANN promptement remercié et remplacé par Albert FUCHS.
Il faut attendre le 12 février 1967 pour enregistrer une victoire de nos couleurs face au RED STAR et encore a-t-il fallut patienter jusqu'à la 78e minute pour que Michel BOSSERT marque le but libérateur. L'équipe du jour est composée des éléments suivants :

 

Eddy MEYER
Jean-Claude LALEVEE Rémy HURSTEL Jean-Claude VACHER
Patrick LAURENT Tahar ALLAOUI
Richard SAINT GEORGES BELHADJ
Michel KEIFLIN Michel BOSSERT René BERNARD

 

Les succès remportés face à KOGENHEIM, FCO NEUDORF permettent aux hommes d'Albert FUCHS de terminer la saison en roue libre mais avec le sentiment qu'avec un Francis LEVY à leurs côtés tout aurait changé.
Cette saison 1966/1967 a également permis à notre équipe réserve de se distinguer, bien que distancée dans un duel homérique par son rival d'ANDLAU, elle fait mieux que de se défendre sous la houlette de Gilbert WOHLEBER, Louis KUNTZ, Robert REUSCHLE, Claude BITTERLIN et autres frères KAMMERER en dynamitant plus d'une défense des clubs du Val de Villé. L'équipe cadets, termine champion de groupe après une lutte au couteau avec DAMBACH LA VILLE et présage d'un avenir serein pour le club.

Nos résultats saison 1966/1967
A domicile :
5 victoires : GERSTHEIM 5 à 2 ; FCO NEUDORF 3 à 2 ; KOGENHEIM 2 à 0 ; RED STAR 2 à 1 ; SC SCHILTIGHEIM 2 à 1
6 nuls : ITTENHEIM 2 à 2 ; NEUHOF 2 à 2 ; ROBERTSAU 1 à 1 ; AS NEUDORF 1 à 1 ; MUNDOLSHEIM 1 à 1 ; FAIG 1 à 1
1 défaite : LAMPERHEIM 2 à 3
A l'extérieur
2 victoires : AS NEUDORF 2 à 4 ; RED STAR 2 à 3
6 nuls : ITTENHEIM 1 à 1 ; FCO NEUDORF 1 à 1 ; MUNDOLSHEIM 0 à 0 ; KOGENHEIM 2 à 2 ; SC SCHILTIGHEIM 1 à 1 ; : FAIG 2 à 2
4 défaites : NEUHOF 3 à 1 ; ROBERTSAU 3 à 1 ; LAMPERTHEIM 2 à 1 ; GERSTHEIM 2 à 1
CLASSEMENT FINAL SAISON 1966/1967

 

1. ITTENHEIM 36 points 57:36
2. NEUHOF 33 points 63:31
3. LAMPERTHEIM 31 points 56:36
4. GERSTHEIM 29 points 36:33
5. ROBERTSAU 28 points 44:35
6. FCO NEUDORF 26 points 64:52
7. BARR 26 points 42:38
8. AS NEUDORF 23 points 48:40
9. MUNDOLSHEIM 22 points 40:51
10. KOGENHEIM 21 points 39:48
11. RED STAR 15 points 29:50
12. SC SCHILTIGHEIM 12 points 30:66
13. FAIG 10 points 34:66

 

 

 

EQUIPE I – SAISON 1966/1967

debout de gauche à droite : Francis LEVY - Jean-Claude LALEVEE - Rémy HURSTEL - Eddy MEYER - Jean-Claude VACHER - Patrick LAURENT - Jean-Paul STOQUERT.
accroupis : Albert FUCHS - Michel BOSSERT - Michel KEIFLIN - Tahar ALLAOUI - René BERNARD

 

 

 

1er TOUR - COUPE DE FRANCE - MATCH DU 4 SEPTEMBRE 1966

F.C. BARR - A.S.P.T.T. STRASBOURG 2 : 0

L'équipe première et l'équipe réserve du FC Barr continuent leurs belles performances et ont encore gagné leurs matches de dimanche dernier. Le matin, la réserve a disposé facilement d'une équipe mixte de Scherwiller en totalisant 7 buts. L'après-midi en Coupe de France, l'équipe première a dû cravacher dur pour remporter la qualification contre l'équipe coriace de l'ASPTT Strasbourg. Notre onze a vraiment joué de malchance dans ce match, car à la 25e minute, l'ailier droit Francis LEVY fut blessé et dut quitter le terrain sur une civière (nous souhaitons un prompt rétablissement au jeune attaquant du FCB). Ce n'est qu'à une minute de la pause, que le jeune Patrick LAURENT put marquer de près le premier but. Après la reprise, Barr dicte presque toujours le jeu et c'est l'avant-centre Michel BOSSERT qui assura la victoire par un joli deuxième but. En résumé, c'est une victoire méritée du FCB, mais les attaquants devront jouer un peu plus vite s'ils veulent faire bonne figure en championnat.

(Journal de Barr - sept 66 )

 

 

 

MATCH DU 11 SEPTEMBRE 1966

F.C. BARR - C.S. NEUHOF 2 : 2

Ainsi notre pronostic s'est avéré exact pour le match de la " première " contre Neuhof. Néanmoins nos joueurs n'auraient pas dû laisser échapper la victoire car ils menaient encore 2:1 à deux minutes de la fin du match. Une faute tactique qui est à corriger par l'entraîneur pour l'avenir. A la pause le score était de 1:0 pour Barr, sur un très joli but de Michel BOSSERT. Après le thé Neuhof domina quelque peu, mais c'est Barr qui marqua un deuxième but sur une joli tête de Rémy HURSTEL consécutive à une reprise sur corner. Avec 2 à 0 on croyait le match gagné pour Barr ...mais nos lignes arrières s'affolèrent quelque peu et surtout le marquage laissa à désirer et Neuhof marqua d'abord un premier but et égalisa contre toute attente... à 2 minutes de la fin. Dommage car une victoire sur Neuhof, un des prétendants au titre, eut été sensationnelle. N'accablons pas trop nos joueurs, car le match nul contre Neuhof est quand même une bonne performance.

(Journal de Barr - sept 66 )

C'est par un temps assez lourd que débuta ce premier match de championnat qui fut suivi par une belle assistance. Dès le début, les Barrois firent bonne impression et acculèrent les visiteurs devant leur but. A la 7e minute, les vignerons faillirent ouvrir le score mais ce fut la barre qui renvoya la balle. Ce fut que partie remise puisqu'à la 14e minute, BOSSERT, d'un angle impossible, parvint à ouvrir le score. Malgré une domination constante des locaux on en resta là jusqu'à la mi-temps. Après le thé, ce furent toujours les Barrois qui dictèrent le jeu et parvinrent même à marquer leur deuxième but par HURSTEL qui reprit de la tête une balle. Néanmoins, la joie fut de courte durée puisqu'à la 76e minute, l'avant-centre visiteur réduisit le score en battant le gardien venu à sa rencontre. Alors que l'on s'acheminait vers une victoire barroise, l'inter gauche visiteur parvint à égaliser à la grande désillusion des supporters locaux.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1966)

 

 

2eme TOUR - COUPE DE FRANCE - MATCH DU 18 SEPTEMBRE 1966

F.C. BARR - F.C. HAGUENAU 1 : 5

Tandis que l'équipe réserve et l'équipe des cadets ont gagné leur premier match de championnat, l'équipe première a subi une sévère défaite en Coupe de France contre le FC Haguenau, équipe de Promotion d'Honneur. En première mi-temps, le jeu fut assez équilibré car à la mi-temps le score était encore de 1:1. Haguenau avait ouvert le score, Mais Rémy HURSTEL, sur une belle tête, avait réussi l'égalisation. Après la pause, notre défense a alors connu une sévère défaillance et en l'espace de 12 minutes les visiteurs marquèrent trois fois. Nous dûmes encore encaisser un 5e but et ce fut une défaite très humiliante pour nos couleurs. La défaite devant cette équipe de Haguenau n'est pas un déshonneur, mais c'est l'ampleur du score qui n'est pas normal ! L'équipe première du FCB nous doit une prochaine réhabilitation et elle aura l'occasion dimanche prochain dans le match de championnat à Kogenheim.

(Journal de Barr - sept 66 )

Victoire amplement méritée du FC HAGUENAU

FC Barr - FC Haguenau 1 : 5 

Mi-temps 1-1. Disputé devant environ 300 spectateurs, cette rencontre de coupe a vu une sévère défaite de l'équipe locale.

En première mi-temps, les Barrois furent un adversaire valable puisqu'à la pause le résultat était de 1 à 1. Mais après le thé, on ne vit plus qu'une équipe sur le terrain, celle de Haguenau. Les avnts visiteurs réussirent 3 buts en l'espace de 12 minutes face à une défense barroise qui craqua subitement. A la 72e minute, les avants haguenoviens aggravèrent encore le score par un cinquième but. En résumé, victoire largement méritée du FC Haguenau dont la triplette offensive a joué véritablement un match de grande classe. L'équipe barroise a déçu et doit une réhabilitation à ses supporters Arbitrage de M. WITTMANN (Bischheim)

 

 

MATCH DU 25 SEPTEMBRE 1966
F.C. KOGENHEIM - F.C. BARR 2 : 2

Dès le début du match les locaux dominent. A la 8e minute, sur un centre de LOEGEL, SCHAEFFER marque le premier but pour Kogenheim. A la 25e, Barr égalise mais Kogenheim reprend l'avantage à la 37e par LOEGEL qui dribble deux défenseurs et inscrit le deuxième but. Après la pause, Kogenheim domine nettement mais rate plusieurs occasions et, à 5 minutes de la fin, un centre de l'ailier droit de Barr permet aux visiteurs d'égaliser.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1966)

 

 

 

MATCH DU 2 OCTOBRE 1966

F.C. BARR - A.S. MUNDOLSHEIM 1 : 1

Les Barrois s'avèrent cette saison les spécialistes du match nul! En effet, l'équipe I du FC Barr a obtenu son troisième match nul de ce championnat sur ses trois parties jouées. Notre équipe aurait pu gagner ce match en première mi-temps car les occasions de buts ne manquaient pas. Mais notre ligne d'attaque a eu peu perdu de son mordant et de son efficacité de la saison dernière. Il est vrai aussi que l'attaque barroise incomplète dimanche (francis LEVY et Jean GUIDEMANN blessés) manque de réussite et aussi certains attaquants sont trop individualistes et oublient parfois que le football est un jeu collectif. A la mi-temps le score était encore de 0:0. C'est Mundolsheim qui marqua le premier but sur un corner où notre défense était mal placée. Michel BOSSERT réussit bien à rétablir l'équilibre mais pour comble de malchance notre joueur DUBOIS fut lui aussi sérieusement blessé et nous dûmes pratiquement jouer la 2eme mi-temps à dix. Et vu que Michel KEIFLIN, Rémy HURSTEL et Tahar ALLAOUI trainaient aussi la jambe, le match nul contre la très forte équipe de Mundolsheim est néanmoins une bonne performance. Dimanche prochain, nos joueurs libres ne jouent pas et peuvent soigner leurs blessures. Malheureusement, les deux blessés Francis LEVY et Bernard DUBOIS, sont gravement atteints et ne pourront vraisemblablement plus jouer cette saison. Tout le FCB souhaite d'ailleurs aux deux sympathiques joueurs une rapide guérison !

(Journal de Barr - oct 66 )

L'équipe locale avait pris la direction du jeu en main dès les premières minutes et donnait l'impression de pouvoir s'imposer. Mais l'attaque n'arrivait pas à percer l'excellente défense des visiteurs et la mi-temps survint sur le score de 0 à 0. Dès la reprise, c'est Mundolsheim qui se montra le plus dangereux et sur contre-attaque arriva à ouvrir la marque à la 63e. L'équipe locale eut le mérite d'opérer courageusement par la suite en dépit de deux joueurs blessés et égalisa à la 75e à 1-1. Dès la remise en jeu, un autre joueur local dut quitter le terrain par sute d'une entorse et ce fut avec une équipe amoindrie que les Barrois s'en tirèrent avec un heureux match nul.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 66)

 

 

 

MATCH DU 16 OCTOBRE 1966

F.C.O. NEUDORF - F.C. BARR 1 : 1

Un dimanche très satisfaisant pour le FCB puisque sur 6 points possibles , 5 ont été récoltés. A Neudorf, l'équipe première s'est vaillamment battue contre un adversaire de valeur. S'il est vrai qu'en première mi-temps les Barrois furent complètement dominés, il est non moins vrai qu'après la pause le FCB fît jeu égal avec son adversaire et aurait même pu obtenir la victoire. Donc, en résumé, très belle performance de notre équipe première, dans laquelle le gardien Eddy MEYER fit une partie splendide. C'est le demi Michel KEIFLIN qui obtint le but égalisateur, encore une preuve que notre attaque ne tourne pas rond et que nous manquons un peu de shooters ! Le prochain match à Barr contre la FAIG, le dimanche 30 octobre, nous fournira peut-être l'occasion d'obtenir enfin deux points au lieu du point obtenu jusqu'à présent dans chaque match. A Barr, l'équipe cadets a obtenu une victoire facile face aux cadets II d'Obernai et elle est en tête de son groupe. L'après-midi , l'équipe réserve sous l'impulsion de ses joueurs chevronnés Robert REUSCHLE, Eddy DIETZ, Léon RAZZA et Albert FUCHS a brillamment remporté les deux points contre la modeste équipe d'Albé par 5 à 1, résultat sans appel et qui aurait pu être encore plus net.

(Journal de Barr - oct 66 )

Stade Langhaag - Avant le début de la rencontre l'assistance observa une minute de silence, rendant hommage au membre fondateur du club, M. Durrhold , décédé récemment. 

Dès le coup de sifflet de l'arbitre M. SCHMITT (Obermodern), le FCO se rua à l'attaque et de suite le gardien visiteur fut à l'ouvrage, notamment sur des tirs de SONNTAG (1er) et STRAU (2e). A la 5e on nota une situation difficile devant le but de Barr. Un premier tir de HIRSCHMULLER fut dévié sur le poteau, puis trois shots consécutifs de SCHWENCK et STRAU furent dégagés miraculeusement par la défense. Une minute après, HIRSCHMULLER se présenta seul devant le gardien, mais plaça le cuir trop haut. Enfin SONNTAG hérite d'un long dégagement, balle au pied, il s'infiltre dans la défense et malgré la charge de deux défenseurs ouvre la marque par un tir en coin. Encore deux essais infructueux de HIRSCHMULLER (36e et 38e) puis un sursaut des visiteurs qui mettent le nez à la fenêtre. Et par deux fois le gardien local doit s'employer à fond devant BOSSERT ( 34e et 37e). En deuxième mi-temps, le football pratiqué fut de faible qualité et la partie tomba dans la médiocrité à part quelques accrochages. Les seuls faits à noter sont: un tir soudain de WAGNER d'une extrême violence dans le coin droit que le gardien visiteur capte au prix d'une belle parade (74e). Puis le but égalisateur mérité des visiteurs, qui fut l'oeuvre de KEIFLIN. En position d'ailier droit, il plaça un tir en biais, le cerbère local touche la balle de la main, mais le cuir terminait sa course au fond des filets.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1966)

 

 

 

MATCH DU 23 OCTOBRE 1966

F.C. ANDLAU - F.C. BARR II 3 : 3

Le match au sommet de la IVe Division qui s'est joué dimanche à Andlau devant environ 200 spectateurs (dont beaucoup de Barrois) a vu les 2 équipes se séparer sur un nul. Disons de suite que le résultat reflète bien le déroulement du match. En effet, si Andlau a dominé grâce à un vent très fort en première mi-temps, les Barrois contrôlèrent le match après la pause. Les Barrois se laissèrent cueillir à froid car après 15 minutes de jeu, Andlau menait déjà 2 à 0. Mais ayant laissé passer l'orage, en l'occurrence la fougue et la vitesse des avants locaux, les gars du FCB se reprirent et notre ailier Albert FUCHS réduisit l'écart par un fort joli but. Mi-temps 2 : 1 Après la pause, les Barrois profitent à leur tour du vent et la défense d'Andlau s'affole quelque peu. C'est dans cette période que le FCB réussit d'abord l'égalisation par Raymond FLECKSTEINER et ensuite à prendre l'avantage par un but de Raymond KAMMERER sur un cafouillage monstre devant les buts d'Andlau. Barr mène par 3 à 2 et les supporters de Barr croient déjà à une victoire des leurs ! Mais hélas sur une hésitation malheureuse d'un de nos arrières , l'avant-centre d'Andlau réussit de près le match nul. Félicitons les deux équipes pour le joli football qui fut montré durant ce jeu, football assez rare dans la Ive Division. Et comme le référé était aussi en forme tout se passa très bien dans ce derby. Le FCB II s'était présenté dans la formation suivante : Albert KUNTZ - Claude KAMMERER - Dany BACHERT - Robert REUSCHLE - Léon RAZZA - Albert FUCHS - Raymond KAMMERER - Willy MEYER - Raymond FLECKSTEINER - Louis THOMAS.

(Journal de Barr - oct 66 )

 

 

MATCH DU 6 NOVEMBRE 1966
U.S. ITTENHEIM : F.C. BARR 1 : 1
Ittenheim tient Barr en échec
Terrain lourd - spectateurs 100 - arbitrage de M. LIENHARDT de Mommenheim.

Ittenheim débute à dix, le gardien local faisant défaut. Les dimanches se suivent et se ressemblent pour le FC Barr qui en est à son sixième nul consécutif. Les joueurs étaient visiblement crispés : deux titulaires qui leur manquaient et comme les acteurs ne semblaient guère se passionner pour le rôle qu'ils étaient sensés tenir, on comprend aisément que le match sera rapidement oublié. Le gardien rentre à la 10e minute de jeu. A la 18e, Barr marque un but refusé pour hors-jeu. A la 34e, première chance pour les locaux où LORENTZ place une tête qui rase le poteau. A signaler en cette première mi-temps encore un coup-franc dangereux pour les visiteurs et la mi-temps survient un score nul. Dès la reprise, les visiteurs redoublent d'ardeur et quelques bons tirs sont à signaler de leur part. Vers la 53e, le demi gauche visiteur marque le premier but de près, le gardien local ayant repoussé la balle dans ses pieds. Les locaux se réveillent et mettent les bouchées doubles et SAND marque sur coup-franc.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 66)

 

 

 

 

MATCH DU 13 NOVEMBRE 1966

F.C. BARR - A.S ROBERTSAU 1 : 1

Notre équipe première est en passe d'établir un record unique en son genre: en effet, après avoir joué 7 matches de championnat, elle a réussi 7 matches nuls ! On a beau dire " l'équipe est invaincue " d'accord, mais elle est aussi sans victoire. Si les matches nul à l'extérieur sont de bons résultats, les nuls sur le propre terrain n'arrange pas les affaires, loin de là. Car à force de faire des nuls on n'avance pas au tableau, on fait du surplace. Notre défense, elle joue normalement et encore contre La Robertsau de ne fut encore la meilleure arme. Hélas on ne peut pas en dire autant de notre attaque qui depuis des semaines, est d'une stérilité affligeante, car vraiment marquer seulement 9 buts en 7 matches, ce n'est pas fort ! Quelle est la cause de ce manque de " punch " ? Nous trouvons que nos avants jouent moins vite que l'année dernière, qu'ils gardent trop la balle, qu'ils ne se démarquent pas ! En outre on ne shoote pas assez au but et on fait pas assez de changements d'ailes. Oublions vite ce match contre La Robertsau , car ce fut un des plus mauvais de la saison. Si les visiteurs avaient ramené les deux points, on n'aurait pas pu crier au scandale , tellement notre ligne d'attaque était inexistante. Heureusement que notre défense tint bon, le gardien Eddy MEYER en tête, qui fournit une partie splendide. Le FCB attend une nouvelle recrue, serait-ce lui le sauveur ou le puncheur ?

( Journal de Barr - nov 1966 )

Cette rencontre laissa les quelques 150 spectateurs sur leur faim tellement elle fût pauvre tant au point de vue technique que tactique. En première mi-temps, longtemps les deux équipes dominèrent tour à tour et ce fut la Robertsau qui ouvrit la marque à la 15e. L'équipe locale se dépensa tant bien que mal et obtint l'égalisation à la 40e. 1 partout. La seconde mi-temps fut à l'avantage des visiteurs qui trouvèrent en face d'eux un gardien fournissant une partie transcendante. Par la force des choses ce fut la défense barroise qui se mit en évidence en enrayant les attaques des hommes de la Robertsau. Le match nul sanctionnant les débats permet à l'équipe locale d'établir un record en son genre, avec le 7e match nul sur sept rencontres disputées.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 66)

 

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 20 NOVEMBRE 1966
F.C. ROSHEIM - F.C. BARR 2 : 2 (a.p.)

Cette rencontre disputée sous le signe d'un derby a opposé une équipe de Barr au jeu technique, à une équipe locale qui ne joua que par contre-attaques. C'est sur l'une d'elle que l'ailier droit de Rosheim ouvre le score. Barr arrive à égaliser à la 30e minute. A la 35e minute, sur coup-franc, l'avant-centre local donne l'avantage à son équipe sur une magnifique tête. Mais cette avance sera de courte durée, car sur faute de la défense rosheimoise, Barr égalise. Ce résultat ne changera plus en deuxième mi-temps. La prolongation vit une nette domination de Barr, mais ses attaques furent repoussées par la solide défense de Rosheim. Ce score permet à Rosheim de se qualifier pour le prochain tour.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 66)

 

 

MATCH DU 27 NOVEMBRE 1966
F.C. LAMPERTHEIM - F.C. BARR 2 : 1

Les visiteurs sont passés tout près d'un nouveau match nul, car il s'en est fallu de 5 minutes et ils emportaient un point à l'issue de cette rencontre rondement menée et indécise juqu'au coup de sifflet final. Les locaux, au jeu plus posé, ont été gênés dans leurs évolutions par une formation plus défensive axée sur de rapides contre attaques. Le début du match est assez équilibré avec un léger avantage pour les locaux, ce qui permit au goal de Barr de se signaler. La première grande occasion est pourtant pour les visiteurs, mais le centre de la droite passe devant le but vide. A la 30e minute, lampertheim ouvre enfin le score par Eugène GLAUSINGER qui passe astucieusement la balle au-dessus du gardien. A la 42e minute, celui-ci arrête de belle façon un tir de PIRLET. Après la pause, les locaux dominent copieusement mais ne parviennent pas à matérialiser leur avantage. Bien au contraire, une rapide contre attaque des visiteurs se soldait par un corner qui allait aboutir à l'égalisation à la 60e minute. Lampertheim faisait alors le forcing et pressait les visiteurs devant leur but. Le gardien se distinguait alors par son bon placement et ses arrêts sûrs. Leur traditionnel match nul semblait acquis, mais à la 85e minute, le goal adverse commettait une fatale erreur, suite à un coup-franc indirect, et se faisait lober par Eugène GLAUSINGER qui marquait de la tête.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 66)

 

 

MATCH DU 18 DECEMBRE 1966
A.S. GERSTHEIM - F.C. BARR 2 - 1

Malgré un vent glacial, cette rencontre a été suivie par 150 spectateurs environ et donna lieu à une partie très animée excellemment dirigée par M. FATH de Vendenheim. Les visiteurs donnent le coup d'envoi et faillirent ouvrir la marque à la 11e sur grave erreur de la défense locale, mais à 5 mètres de la cage les vignerons manquent cette occasion en or. On notera un coup-franc indirect pour les locaux à la 14e, dont le tir passe de peu à côté du cadre. Le jeu reste équilibré avec des actions plus dangereuses pour le camp visiteur. Un joueur local doit se faire soigner sur la touche et les vignerons en profitent et ouvrent la marque à la 33e par BERNARD, le gardien local n'ayant pu que repousser un premier tir très sec dans les pieds de ce dernier. Les locaux ne se laissent pas abattre par ce coup du sort et à la suite d'une belle montée offensive, SCHNEE, dernier possesseur de la balle, égalise à la 32e, pour ses couleurs. Peu avant la mi-temps, les locaux marquent un second but, fort justement refusé pour hors-jeu. En seconde mi-temps, le onze local se crée les meilleures occasions et manque de prendre l'avantage par excès de précipitation à la 56e, 61e et 63e minutes. On croit déjà au match nul des vignerons, lorsque JAEDELE, le grand malchanceux de la rencontre, sur un excellent service de PACK, inscrit le but de cette première victoire à domicile de la saison.

(Dernières Nouvelles du Lundi - dec 66)

 

 

MATCH DU 8 JANVIER 1967

S.C. SCHILTIGHEIM - F.C. BARR 1 : 1

80 spectateurs ont assisté à cette rencontre disputée à vive allure sur un terrain enneigé et glissant, mais très plaisante à suivre. Les visiteurs ont eu les occasions pour remporter cette victoire mais l'excellent gardien local LUTTMANN devait se montrer intraitable. La première mi-temps vit une légère domination des locaux qui se concrétisa par un but réussi par BASSIERES à la 35e minute. Auparavant l'inter gauche local temporisa trop devant le but vide et rata l'occasion d'ouvrir le score. Dès la reprise, les visiteurs mirent tout en oeuvre pour égaliser ce qui fut chose faite à la 54e minute par l'avant-centre BOSSERT sur cafouillage. Ce dernier allait récidiver lorsque STRAUB suppléa son gardien battu et sauva sur la ligne. Malgré une nette domination, les visiteurs ne purent ainsi empêcher les locaux de partager les points avec eux, ce qui correspond au 9eme match nul des Barrois. Arbitrage de M. BARTHOLME de Kurtzenhouse.

(Dernières Nouvelles du Lundi - janvier 1967)

 

 

MATCH DU 29 JANVIER 1967

C.S. NEUHOF - F.C. BARR 3 : 1

Dimanche dernier le FC Barr s'était déplacé à Neuhof pour jouer contre le leader du groupe. Le match commence par un coup de théâtre, car à la 3e minute l'avant barrois BELHADJ marquait un joli but. Hélas, ce ne fut qu'un feu de paille, car Neuhof se reprit et se mit à dominer le match. Notre défense dut s'avouer battue à deux reprises et à la mi-temps Neuhof menait 2 : 1. Après la reprise, le leader continuait à dominer, mais les Barrois furent aussi dangereux à plusieurs reprises et le résultat fut indécis jusqu'à 3 minutes de la fin, où Neuhof réussit un 3e but. Ainsi, nous avons encore perdu 2 points, c'est encore notre ligne d'attaque qui a fortement déçu. Seul, en attaque, BELHADJ a convaincu, les demis firent de leur mieux et notre défense n'a rien à se reprocher, dans cette défense, l'arrière-central Rémy HURSTEL fût notre meilleur élément. Nos avants loupent trop d'occasions dans un match et ce fut encore le cas dimanche....comme d'ailleurs presque tous les dimanches, nous sommes dans la zone dangereuse et il serait grand temps de réagir. Pour comble de malheur, notre demi Tahar ALLAOUI fut sorti du terrain par l'arbitre en 2e mi-temps, ce qui n'arrange vraiment pas les choses pour les matches à venir. L'équipe réserve a empoché les deux points dans son match match contre la jeune équipe de St Pierre Bois, par une confortable victoire de 6:3.

(Journal de Barr - janv 67)

LE CS NEUHOF S'IMPOSE NETTEMENT DEVANT BARR

Stade Michel-Walter - Le temps printanier incita une centaine de spectateurs à assister à cette rencontre. Disons de suite qu'ils ne furent pas déçus par la production des 22 acteurs, puisque malgré la domination des locaux en seconde mi-temps, la rencontre fût indécise jusqu'à trois minutes de la fin

D'entrée Neuhof attaque, mais sur une rapide percée, LOBSTEIN voit son dégagement contré par BELHADJ qui d'un tir sec ouvre la marque pour les visiteurs à la deuxième minute. Malgré ce but surprise, les locaux prennent le match en main et à la 13e minute c'est l'égalisation méritée. Sur un centre de WACHTER, CEZARD surgit et de la tête trompe le gardien.Après une occasion pour ROEHLY qui est manquée, SUBLON place un tir terrible qui est renvoyé par la transversale. ROEHLY qui a bien suivit pousse de la tête la balle dans les filets et donne ainsi l'avantage à ses couleurs (36e). Loin de se décourager, les visiteurs lancent de belles attaques et BOSSERT par trois fois a l'égalisation au bout du pied, mais soit par malchance, soit par excès de précipitation, il n'arrive pas à conclure. Après le thé, les spectateurs assistent à une nette domination des locaux. A la 54e minute FICKINGER, seul devant le gardien est bousculé par un arrière visiteur au moment de placer son tir. M. CHRISTMANN (Niederbronn les Bains), n'accorde qu'un coup-franc indirect à deux mètres des buts. ROEHLY passe le cuir à FICKLINGER et ce dernier marque. L'arbitre valide d'abord le but puis à la suite des protestations des visiteurs se ravise et fait recommencer le coup-franc qui cette fois-ci ne rapporte rien. Le jeu devient alors quelque peu haché et après quelques accrochages l'arbitre expulse ALAOUI (Barr) et le calme revient sur le terrain. Puis après deux belles occasions pour Barr dont ne peuvent profiter BELHADJ (70e) et BOSSERT(72e) ce sont les locaux qui consolident leur succès par CEZARD qui marqua un troisième but à trois minutes de la fin.

( Dernières Nouvelles du Lundi - janv 67)

 

 

 

MATCH DU 5 FEVRIER 1967

MUNDOLSHEIM - BARR 0 - 0

A Mundolsheim, notre première a glané un point précieux, car un match nul à l'extérieur est classé comme bonne performance. Notre défense tient le coup et nous espérons…qu'elle gardera son efficacité encore longtemps, car le jour, où, surchargée elle faiblira, cela va aller mal ... Notre attaque, malgré la critique assez favorable, n'a pas marqué de but et tous les supporters se demandent ce qui empêche les forwards barrois de marquer ces buts, car les occasions de marquer se présentent chaque dimanche. Attendons donc le match de dimanche contre le Red Star de Strasbourg …qui nous apportera peut-être la solution. A Barr, quelques 50 spectateurs ont pu suivre deux matches très intéressants. En lever de rideau, notre équipe cadets a " malmené " ses collègues de Dambach-la-Ville en remportant un succès sans bavure par 6:1 ! Bravo pour nos jeunes qui ne cessent de s'améliorer ! L'équipe réserve, dans le match de championnat contre les voisins de Mittelbergheim a littéralement écrasé l'USM en totalisant un 8:1 sans commentaires. Nos joueurs de la réserve ont fourni une partie plaisante, pratiqués un beau football... et ils ont marqué 8 buts. Par ce succès, ils sont vice-leader derrière le FC Andlau, qui s'avère le favori pour le titre. Les réserves barroises s'étaient alignés dans la formation suivante: Claude BITTERLIN, Claude KAMMERER, Willy MEYER, Robert REUSCHLE, Eddy DIETZ, Léon RAZA, Albert FUCHS, Louis KUNTZ, Gilbert WOLHEBER, Jean-Paul STOQUERT, Louis THOMAS. Les buts barrois furent marqués par : STOQUERT (4), KUNTZ (1), WOLHEBER (1) FUCHS (2). (Journal de Barr - fev 67)

150 spectateurs assistèrent à ce match très intéressant et bien arbitré par M. KOEHLER de Niederbronn. La première mi-temps fut, dans l'ensemble, assez équilibrée avec un léger avantage pour Mundolsheim qui eut plus d'occasions de conclure. Mais une défense visiteuse très organisée enraya l'attaque locale. Le fait aussi que les deux gardiens se mirent particulièrement en évidence explique le score nul à la mi-temps. La seconde mi-temps fut un peu à l'image de la première quoiqu'un peu plus équilibrée. Mais néanmoins, le match fut très rapide et on assista à de très beaux renversements de situation où les défenses prirent le pas sur les attaques. Certes, Barr a réussi son " traditionnel " match nul, mais Mundolsheim a également eu le mérité d'avoir neutralisé les visiteurs vifs-argents très entreprenants où manquent un ou deux stratèges pour en faire une équipe qui " gagne ".

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 1967)

 

 

 

MATCH DU 12 FEVRIER 1967

BARR - RED STAR STRASBOURG 2 - 1

Enfin entendions-nous dire dimanche au stade municipal, la voilà cette victoire tant attendue par tous les sportifs barrois. En effet, après un match âprement disputé, mais joué correctement, l'équipe I du FCB a remporté dimanche sa première victoire en championnat cette saison. Sur l'ensemble du match, la victoire est amplement méritée, car le gardien du Red Star eut beaucoup plus de travail que le gardien local, Eddy MEYER. Dès les premières minutes, on a l'impression que les Barrois veulent absolument briser " le signe indien " des matchs nuls et emporter à tout prix la victoire. Sur une belle attaque de la ligne d'avants, bien poussée par nos demis Tahar ALLAOUI et Michel KEIFLIN, notre ailier droit, Michel BOSSERT réussit le premier but, follement acclamé par nos supporters. Mi-temps 1:0. Après la pause, oh surprise, notre onze a subitement un passage à vide et sur un centre-shoot de la gauche, le Red Star réussit l'égalisation inespérée. Est-ce un nouveau match nul ? Non, car à la 78e minute, Michel BOSSERT marque de près un joli 2eme but. Les Barrois sont déchaînés et le même joueur réussit encore un autre but, refusé on ne sait pas pourquoi par l'arbitre. Notre défense réussit à garder intacte la victoire et les deux points importants. Par cette victoire la confiance doit être revenue dans notre équipe et nous espérons que cette confiance animera aussi nos joueurs dans son prochain match contre Kogenheim. Le matin, notre équipe réserve a gagné son match de championnat contre Liepvre par 5:2 sans appel...malgré une partie peu convaincante. Mais gagner un match, dans un mauvais jour, c'est une bonne performance. Les cadets ont également remporté les deux points dans leur match prévu contre Scherwiller, car cette équipe de jeunes de Scherwiller s'était présentée sur le terrain... avec une demi-heure de retard et l'arbitre n'eut qu'à enregistrer forfait Scherwiller.

(Journal de Barr - fev 67)

ENFIN UNE PREMIERE VICTOIRE 

BARR BAT LE RED STAR 2 à 1

C'est par un temps froid sec et devant une centaine de spectateurs que s'est déroulé ce match ardemment disputé par les deux formations spécialistes du " nul ". Bien décidés à remporter leur premier succès, les locaux prennent dès le début la direction des opérations. Après deux tirs consécutifs repoussés par la barre, c'est enfin à la 20eme minute que BOSSERT ouvre le score. Jusqu'à la mi-temps, les locaux dominent légèrement sans néanmoins aggraver la marque. Après le thé, c'est au tour des visiteurs de dominer la situation et leurs efforts sont couronnés de succès par un but surprise à la 60eme minute. A partir de ce moment, les vignerons hantés par le nul traditionnel, mettent les bouchées doubles et réussissent à prendre l'avantage à la 78eme minute par le même BOSSERT. Après s'être vu refuser un but pour hors-jeu à la 81eme minute, les locaux gardent finalement l'avantage, à la grande joie de leurs nombreux supporters. Bon arbitrage de M. GAUTHEROT (Schiltigheim).

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 67)

 

 

 

MATCH DU 19 FEVRIER 1967

BARR - KOGENHEIM 2 - 0

Bon dimanche pour le FCB, puisque les deux équipes jouant en championnat ont remporté la victoire. A Barr, sur un terrain boueux, mais très praticable, notre onze fanion a eu beaucoup de mal à se défaire de la coriace équipe du Ried, Kogenheim. Barr dominait le jeu déjà en première mi-temps, mais n'arrivait pas à concrétiser son avantage. Mi-temps 0 :0 Après la reprise, ce sont les visiteurs qui jouent avec le vent (très fort), mais c'est Barr qui réussit à marquer un joli 1er but: en effet, sur une belle ouverture de BELHADJ, Michel BOSSERT effectue un joli centre qui est repris de volée par René BERNARD, marquant un but de toute beauté. Les visiteurs attaquent alors à outrance, et notre défense a un mal fou à endiguer les furieuses attaques de Kogenheim. Mais notre défense, bien appuyée par ses demis, tient brillamment une égalisation, c'est au contraire l'équipe locale qui marque un 2e but à la 87e minute par Michel BOSSERT replié au centre. Brillante victoire donc, pour le FCB, victoire à l'arrachée certes, mais amplement méritée. Le FCB s'était aligné dans la formation suivante : Eddy MEYER - Jean-Claude LALEVEE - Jean - Claude VACHER - Rémy HURSTEL - Patrick LAURENT - Tahar ALLAOUI - Michel KEIFLIN - Michel BOSSERT - Richard ST GEORGES - BELHADJ - René BERNARD. Sur ce match notre équipe peut espérer remporter encore d'autres succès, car les joueurs bien entraînés par le nouvel entraîneur Albert FUCHS, se battent avec cran et courage. Bon arbitrage.

(Journal de Barr - fev 67)

C'est une victoire à l'arrachée que les Barrois obtinrent face à la coriace équipe de Kogenheim. Si les locaux dominèrent constamment, surtout en première mi-temps, ils gâchèrent cependant de belles occasions. A la mi-temps les deux équipes étaient encore à égalité (0 à 0). Après la reprise, l'équipe locale attaqua à outrance et ouvrit le score à la 53eme minute, Kogenheim tenta de renverser la vapeur, mais se heurta à une défense locale intraitable d'où émergeait le gardien de but MEYER. L'avant-centre local consolida définitivement la victoire de son équipe à la 87eme minute.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 67)

 

 

 

MATCH DU 26 FEVRIER 1967

BARR - F.C.O. NEUDORF 3 : 2

L'équipe première du FCB a encore prouvé son " renouveau " dimanche dernier contre la très bonne équipe du FCO Neudorf et après une partie acharnée, les deux points de l'enjeu sont restés à Barr. Malgré trois remplaçants, les Barrois ont fourni une très bonne partie et menaient à la mi-temps 2 :0. Les locaux avaient marqué deux jolis buts par Michel BOSSERT à la 17e minute et augmenté leur avance à la 35e minute par un but de René BERNARD. Ce score était d'ailleurs amplement mérité. Mais après la pause, notre défense connut un fléchissement et sur penalty (un peu sévère) les visiteurs ramenèrent le score à 2 :1. Trois minutes après, le FCB dut encore prendre un 2e but malheureux, but d'ailleurs entaché de hors-jeu ! Mais nos joueurs ne baissèrent pas la tête et sur une furieuse contre-attaque de toute la ligne d'avants, René BERNARD réussit le but vainqueur, ceci à la 67e minute du match. Les visiteurs du FCO Neudorf ne s'avouèrent pas battus et notre défense eut toutes les peines à conserver la victoire. Ainsi, sur les trois derniers matchs joués à Barr, notre équipe a gagné le maximum de points, ce qui vaut une très bonne remontée au classement. A présent, nos joueurs et nos dirigeants peuvent respirer un peu, car sur la forme actuelle et le moral neuf, notre équipe glanera encore d'autres points. L'équipe réserve , en déplacement à Albé, jouant sur un terrain constituant un vrai bourbier... devra donc encore une fois se rendre à Albé, car à la 27e minute (0:0), l'arbitre dut arrêter la partie, le terrain s'avérant vraiment impraticable.

(Journal de Barr - fev 67)

Le FC Barr et le FCO Neudorf ont livré un match plaisant et animé au cours du quel chacune des deux formations aurait pu prétendre à la victoire. Les locaux avaient entamé le match à vive allure et prirent d'entrée l'avantage par un but remarquable de BOSSERT à la 17eme minute. A la 35eme minute, Barr aggrava le score par BERNARD. Dès le début de la deuxième mi-temps, les visiteurs coururent après l'égalisation devant un onze local essoufflé. Ils y parvinrent à la 54eme minute en transformant un penalty et à la 57eme minute. Le match était relancé, Neudorf ne put résister aux furieuses attaques lancées par les locaux qui voyaient s'échapper le gain de la partie. A la 67eme minute, sur une contre-attaque de Barr, BERNARD reprit un cantre et expédia la balle dans le but adverse 3:2. Le match resta indécis jusqu'à la fin et en dépit d'un relâchement local en fin de partie, les visiteurs ne purent réussir une nouvelle fois l'égalisation.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 67)

 

 

 

MATCH DU 5 MARS 1967

F.C. BARR II - F.C. ANDLAU 0 : 3

Les deux équipes barroises ont trébuché dimanche dernier devant leurs collègues et voisins d'Andlau. Le match capital, un derby joué devant env. 200 spectateurs (record pour un championnat des équipes réserves) a été gagné nettement par Andlau qui peut se considérer comme champion par cette victoire. Le score paraît un peu " brutal " et les Barrois auraient au moins mérité de sauver l'honneur. Mais sur l'ensemble du match, Andlau a vraiment mérité sa victoire. Cette équipe, très jeune, a pratiqué un football vif, alerte et jouant avec un vrai enthousiasme, ses joueurs étaient plus vite sur la balle que les nôtres. Durant la première mi-temps, les visiteurs dominèrent le plus souvent et notre arrière-défense eut fort à faire pour arriver avec un score de 0:0 à la pause. Après le thé, Andlau continuait ses attaques et notre défense connut un fléchissement et relâchait le marquage. Ce qui devait arriver, arriva et Andlau réussit un premier but sur une mésentente entre Claude BITTERLIN et Willy MEYER. Dix minutes après, notre gardien Claude BITTERLIN eut un mauvais réflexe au lieu de prendre la balle dans les mains, il dégage du pied...sur un attaquant adverse et la balle rebondit dans nos buts, donnant aux visiteurs un but vraiment heureux. A présent, notre équipe joue battue et ce furent les visiteurs, qui réussirent un 3e but, but qu'on pouvait encore éviter avec un peu plus de décision. L'équipe réserve barroise (amputée il est vrai par l'absence de trois titulaires ne pouvant participer au match par suite d'un règlement stupide) fournit un mauvais match. Sur l'ensemble du match, seuls émergèrent Robert REUSCHLE, Léon RAZA et Eddy DIETZ. Notre attaque joua trop individuellement pour pouvoir vraiment inquiéter la très vigilante équipe d'Andlau.

(Journal de Barr - mars 67)

 

 

 

MATCH DU 19 MARS 1967

F.A.ILLKIRCH GRAFFENSTADEN - F.C. BARR 2 : 2

Le partage des points concédé à l'équipe visiteuse ne fait nullement l'affaire des locaux qui ont depuis quelques semaines atteint la côte d'alerte. La première mi-temps fut à l'avantage de Graffenstaden qui démarre sur les chapeaux de roue. Le premier but fut inscrit à la 12eme minute par Francis WALTHER. Continuant sur sa lancée, l'équipe locale harcela la défense et obtint à la 42eme minute un corner qui, repris par MEYER, amena le second but. Nullement découragés par ce coup du sort, les visiteurs se ruèrent, dès la reprise, vers le but des locaux et à la 50eme minute, le ballon fut arrêté par le bras de THALMANN dans la surface de réparation. Ce fut le penalty, BERMANN repoussa le cuir, mais FUCHS le reprit et réduisit le score à 2 à 1. A la 75eme minute, BOSSERT remit les deux équipes à égalité. Bon arbitrage.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1967)

 

 

 

MATCH DU VENDREDI-SAINT 24 MARS 1967

A.S. ROBERTSAU - F.C. BARR 3 : 1

Durant le " sprint pascal ", le FCB avait à disputer deux rencontres de championnat très difficiles contre une des meilleurs équipes du groupe, Robertsau, et contre …le leader Ittenheim. Vendredi, devant La Robertsau, notre équipe, n'a pas fourni un bon match, car nous aurions pu partir avec un nul. Mais, hélas, notre attaque, dans un très mauvais jour, rata quelques occasions et nous dûmes, encaisser un 3 :1, résultat un peu sévère, car 2 :1 aurait mieux reflété la physionomie du match. Barr réussit le 1er but à la 23e minute par Albert FUCHS sur un shoot vicieux, que le gardien adverse laissa passer. A la 39e minute, Robertsau réussit l'égalisation. Après le thé, les maraîchers dominèrent et à la 50e minute, marquèrent le 2e but sur une belle tête. Mais notre équipe ne s'avoua pas battue et attaqua dangereusement, BOSSERT marque un but, mais qui fut refusé pour hors-jeu. A 5 minutes de la fin, sur un tir de 25 mètres, l'ailier-droit marquait un 3e but sous la barre. En résumé, victoire méritée de La Robertsau, qui présentait une ligne d'avants plus dynamique que celle des Barrois.

(Journal de Barr - mars 67)

 

 

 

MATCH DU LUNDI DE PÂQUES 27 MARS 1967

F.C. BARR - U.S. ITTENHEIM 2 : 2

La venue du leader avait attiré près de 300 spectateurs dont de nombreux supporters d'Ittenheim. La partie tint en haleine le public durant … deux heures, car à 15h, le référé désigné par la LAFA n'était pas au rendez-vous. Heureusement, M. Lucien VOGT, un ancien arbitre très côté, en visite à Barr, se déclara prêt à arbitrer. Il le fit d'ailleurs de façon magistrale et à la satisfaction des deux équipes. Ittenheim commence le match avec le concours d'un vent très fort et attaque dangereusement. Les visiteurs marquèrent d'ailleurs le premier but à la pause le score était de 0 :1. Après la reprise, c'est Barr qui profite du vent et la défense visiteuse a fort à faire. A la 65e minute, notre ailier gauche René BERNARD, réussit l'égalisation sous un tonnerre d'applaudissements. Les Barrois dictent le jeu et acculent le leader sur son but. A la 74e minute, Michel BOSSERT marque le 2e but barrois et on croit déjà que c'est le but victorieux. Hélas, à 10 minutes de la fin, la défense commet une erreur et un avant d'Ittenheim en profite pour égaliser. Le score ne changera plus. Dans ce match, les Barrois ont tenu la dragée haute au leader et une victoire barroise aurait été normale. Félicitations quand même à notre équipe pour le point acquis, face au leader, qui, s'il monte en Promotion devra renforcer son équipe qui n'a pas joué une partie convaincante. Leur principale force, à notre avis, c'est leur condition physique et surtout athlétique.

(Journal de Barr - mars 67)

 

 

 

MATCH DU 9 AVRIL 1967

F.C. BARR - F.C. LAMPERTHEIM 2 : 3

Match excitant à Barr où l'équipe première du FCB, après avoir dominé presque durant tout le match, s'est laissé battre contre toute attente par les visiteurs de Lampertheim. Notre domination en 1ère mi-temps fut flagrante, mais hélas, nos avants ne réussissent qu'un seul but, malgré de nombreuses occasions qu'ils s'étaient créées ! mi-temps 1-0. Après la pause, les visiteurs jouent à leur tour avec le vent très fort et alors qu'on attendait le 2e but barrois, c'est au contraire Lampertheim qui réussit coup sur coup deux buts sur fautes de notre défense, qui subitement donna des signes d'affolement. Pour comble de malheur, une mésentente entre Eddy MEYER et Patrick LAURENT, amena un 3e but visiteur et dès lors s'en était fait des chances barroises. Malgré un deuxième but réussi par Michel BOSSERT à la 87e minute du match, les jeux étaient faits et nous avons perdu un match qui était largement à notre portée. Un malheur n'arrivant jamais seul, notre arrière-central, Rémy HURSTEL, monté à l'attaque dans les dernières minutes, fut blessé dans un choc avec le gardien adverse, ce qui n'arrangea les choses. Les cadets ont sauvé l'honneur en ce dimanche en remportant sur les cadets de nos voisins d'Epfig une victoire qui peut leur rapporter le titre de champion de groupe. (3 à 2) Dans l'équipe réserve, rien ne va plus et notre Ib a encore perdu à Epfig 3 à 2.

(Journal de Barr - avril 67)

Lorsque l'avant centre STOQUERT ouvrit le score à la 33ème minute (1 à 0), au terme d'une longue domination territoriale du onze local, on ne donnait pas cher des visiteurs. Mais ce fut le contraire qui se produisit. A la reprise, on reconnut mal l'équipe barroise, très mal inspirée surtout la ligne d'avants quasiment inexistante. En l'espace de 5 minutes, à la 60eme et à la 65eme minute, les visiteurs avaient pris l'avantage grâce à des contres favorables 1 à 2. Barr n'arrive toujours pas à se trouver et à la 67eme minute, un troisième but anéantit tous leurs espoirs. Un dernier but des locaux à la 87eme minute mit fin à une rencontre très moyenne qui n'emballa guère les 150 spectateurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1967)

 

 

 

MATCH DU 16 AVRIL 1967

RED STAR STRASBOURG - F.C. BARR 2 : 3

En première mi-temps, Barr grâce à la vitesse d'exécution, surprit la défense locale et notamment le gardien SPECHT qui, sur un centre de KEIFLIN, fut lobé par DIETZ et ce, dès la 10e minute. Continuant sur sa lancée, Barr, par BOSSERT, sur une magnifique reprise de volée, augmenta la marque à la 23e. Puis quelques sursauts du Red Star, mais sans importance et l'arbitre, M. Ober d'Oberbronn, siffla la mi-temps. Dès la reprise, un corner tiré par DIETZ, permit à BOSSERT, par une nouvelle reprise de volée victorieuse (47e) d'augmenter la marque. Sur ce, le Red Star se réveilla quelque peu mais n'arriva néanmoins pas à remonter le handicap, malgré un premier but par RIGAUDY, qui vit le gardien visiteur trompé grâce à l'appui du vent et un second qui fut l'œuvre de MAY (60e), monté à l'attaque et qui reprit victorieusement un centre-tir de MATHIEU qui fut dévié du bout des doigts par le gardien visiteur.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 67)

 

 

 

MATCH DU 23 AVRIL 1967

F.C. BARR - A.S. GERSTHEIM 5 : 2

En ce dimanche pluvieux et devant une centaine de spectateurs notre équipe fanion a remporté un brillant succès face à l'équipe de Gerstheim classée 4e du groupe. A la pause, la cause était déjà entendue, car le score était alors de 3 :0. Dès la 2e minute, Michel BOSSERT réussit un but surprise et ce même joueur marquait encore une fois ainsi que Eddy DIETZ. Après la reprise, Barr continuait sa domination et réussit encore deux autres buts par René BERNARD et Jean-Paul STOQUERT. Les visiteurs vexés par le 5 :0 , réagissent vigoureusement et un penalty (un peu sévère) ramenait le score à 5 :1. Douze minutes avant la fin, sur cafouillage, les visiteurs marquèrent encore un second but . Cette jolie victoire fait remonter notre équipe de deux places au classement. Bravo à nos joueurs pour ce joli et brillant succès. L'équipe réserve, à Breitenbach, contre le vice-leader, succomba par 2:0. Les cadets remportèrent une victoire à l'arrachée à Dambach-le-Ville par 1:0...victoire qui leur rapporte le titre de champion de groupe. Qui aurait prédit ce titre au début de saison ? Nos jeunes joeurs ont fait de grands progrès et méritent toutes les félicitations pour ce joli titre qui leur permettra de disputer les matchs de classement pour le championnat du Bas-Rhin.

(Journal de Barr - avril 67)

La première mi-temps a suffi à l'équipe locale pour s'imposer devant un adversaire pris de vitesse. En effet à peine le match commencé ce fût le 1er but pour les locaux 1-0 au terme du premier mouvement offensif local. On notait le second mais après ce démarrage étourdissant le match était lancé. En pleine réussite l'équipe locale s'assura une suprématie indiscutable et à la 20e et 33e, deux autres buts concrétisèrent cet avantage. Après le repos Gerstheim retrouva son équilibre mais ne put s'imposer aux assauts des locaux, superbement emmenés par un ALLAOUI des grands jours. A la 52e , BERNARD prit à contre-pied le gardien de Gerstheim et ce fut le 4e but. 10 minutes plus tard STOQUERT clôture le feu d'artifice local 5-0. Sous l'impulsion de VOELCKEL Gerstheim tenta de réduire la amrque et un penalty permit à ce dernier de battre MEYER à la 62e. 5-1, à la 73e, VOELCKEL, toujours lui, ramena le score à des proportions plus justes 5-2 en marquant le dernier but d'une rencontre disputée avec correction par les deux formations.

( Dernières Nouvelles d'Alsace - avril 67 )

 

 

 

MATCH DU 30 AVRIL 1967

A.S. NEUDORF - F.C. BARR 2 : 4

Une très belle victoire nous ont offert nos joueurs de l'équipe première qui s'en allèrent vaincre l'AS Neudorf chez elle par 4 à 2. Cette victoire nous fait encore gagner une place et si notre équipe gagne dimanche contre Schiltigheim son dernier match de la saison, elle peut terminer au 6e rang. Sans les malheurs (blessés) de cette saison, notre équipe barroise aurait aurait très bien eu son mot à dire pour le titre... Notre réserve, renforcée par des cadets, a battu dans un match amical, les représentants par 5:0, sans commentaires. Les vétérans ont perdu leur premier match 0:2 contre Souffelweyersheim... renforcé par des éléments plus jeunes.

(Journal de Barr - avril 67)

 

 

 

MATCH DU 7 MAI 1967

F.C. BARR - S.C. SCHILTIGHEIM 2 : 1

L'équipe première a remporté une victoire de justesse, mais elle fut amplement méritée. N'oublions pas que notre onze dut jouer, dès la 12e minute à dix, car Richard ST GEORGES fut blessé et ne rentra plus en jeu. Les visiteurs marquèrent le premier et menèrent à la pause 1:0. Après le thé, notre équipe domina et Jean-Claude VACHER, sur penalty, égalisa de jolie manière. Dix minutes avant la fin, Michel KEIFLIN réussit le but vainqueur, follement acclamé. En jouant à onze, la victoire aurait été certainement plus nette. Notre équipe vétérans, le samedi soir, et sous la pluie, réussit un fort joli match nul (1:1) contre la très bonne équipe des vétérans de Oppenau (Bade).

(Journal de Barr - mai 67 )

A Barr, les visiteurs faillirent obtenir le gain du match mais surtout le résultat nul. A la mi-temps, le Sporting menait 1 à 0, grâce à un but marqué dès la deuxième minute. A la 15e, SAINT-GEORGES se blessa lors d'une chute malencontreuse et dut quitter le terrain. L'équipe locale ne découragea pas pour autant et faillit égaliser à la 35e minute lorsqu'un tir de BOSSERT s'écrasa sur le poteau de but de KLEITZ. Après le repos, en dépit de leur infériorité numérique, les locaux dictèrent le jeu et à la 55e minute, un penalty permit à VACHER d'obtenir l'égalisation 1 :1. L'on s'acheminait vers un match nul, lorsqu'à cinq minutes de la fin, STOQUERT servit KEIFLIN qui ne laissa aucune chance à KLEITZ 2 :1. Les jeux étaient faits et l'équipe locale revenait de loin, au terme d'un match disputé avec acharnement de part et d'autre.

(Dernières Nouvelles d'Alsace - mai 67)

 

 

 

EQUIPE CADETS – SAISON 1966/1967
debout de gauche à droite : Jules REUSCHLE - Jean-Pierre SCHMITTHEISLER - Daniel JEANNELLE - Bernard MEYER - Jean-Paul BOEHM - Alain FISCHER - Gilbert HALICKI - Bernard RIEHLING - Roger RUFFENACH.
accroupis : Daniel SCHULTZ - Dany WERLE - Patrice SCHULTZ - Jean-Pierre LALEVEE - Dany BURGARD

 

PROGRAMME DU 35ème ANNIVERSAIRE

 

 

Cette page a été mise à jour le 09/02/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :