FC BARR 1995
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1995/1996

 

 

LE FC BARR REJOINT L'ELITE DEPARTEMENTALE

 

En début de saison, on ne parle pas trop de montée en Promotion d'Excellence, mais bien vite on s'aperçoit que la troupe du président Jacques RUFFENACH en a les moyens. Avec les renforts de Raphaël SCHWEICKERT ( FCSR OBERNAI), Fabrice BURKHARD (AS ERSTEIN), Jean-Mathieu ADOLF (AS HEILIGENSTEIN), Rémy PIZZATO (FC KRAUTERGERSHEIM), Mustapha AMEZREHR (SR ZELLWILLER) et Éric STADELWIESER (US NORDHOUSE), l'effectif est bien étoffé pour passer une saison tranquille. Les cinq premières rencontres se soldent par autant de succès, dès lors les chances de montée se concrétisent. Après une première défaite à domicile face à BOERSCH, les verts et blancs reprennent leur marche en avant mais succombent, lors de la dernière journée des matchs aller, face au concurrent direct de l'AS MARCKOLSHEIM. La deuxième partie de championnat est palpitante et le suspens au fil des rencontres devient insoutenable, à un moment, c'est même ROSHEIM qui semble pouvoir coiffer sur le poteau les Vignerons et les Riediens. En fait, le dénouement se joue lors de la dernière journée avec le déplacement contre le relégable HEIDOLSHEIM. Finalement, au cours de cette ultime rencontre au couperet, le onze barrois retrouve ses esprits, et du même coup son football. Stéphane DELOCHE ouvre le score dès le premier quart d'heure. Quatre autres buts concrétisent la supériorité des Barrois qui assurent la seconde ascension consécutive, une première dans l'histoire du club. Les supporters, venus en masse, donnent libre cour à leur joie et ce 2 juin 1996, tard dans la nuit, on chante encore " On est en PE ! " .
Cette saison est également marquée par un exceptionnel parcours en coupe de France. Après un premier succès à DORLISHEIM (0 à 2) , puis face aux promotionnaires d'ERNOLSHEIM sur Bruche et de GEISPOLSHEIM, toujours par deux buts d'écart, les Barrois accueillent pour le compte du 5e tour les honorables du MARS BISCHHEIM. Au terme d'une rencontre haletante, les vignerons sont privés de la qualification à leur portée suite à un relâchement coupable dans les dix dernières minutes (score final 3 à 5).
La saison s'achève par une réception à l'hôtel de Ville en l'honneur des 23 joueurs ayant contribué à cette historique montée en PE. Pour mémoire rappelons leurs noms : Christian MEYER, Jean-Mathieu ADOLF, Fabrice RUFFENACH, Xavier BARTHELMEBS, Manu METZ, Michel MERCIER, Guillaume BENALI, Jean-Mathieu KRIEG, Hervé SCHWANGER, Hassan AMEZREHR, Olivier BOEHM, Raphaël SCHWEICKERT, Stéphane DELOCHE, Thierry FAUTH, Julien MICHEL, Stéphane ROGER, Rémy PIZZATO, Fabrice BURKHARD, Cédric DELOCHE, Sylvain RISS, Sébastien DUPLESSIS, Patrice CLAUSS, Mustapha AMEZREHR et bien sûr le coach Christian SCHALK.

Nos résultats saison 1995/1996
A domicile
7 victoires : SERMERSHEIM 2 à 0 ; BENFELD 3 à 2 ; STOTZHEIM 2 à 1 ; HEIDOLSHEIM 7 à 1 ; ROSHEIM 1 à 0 ; MARCKOLSHEIM 1 à 0 ; OBERNAI 1 à 0
2 nuls : SELESTAT 1 à 1 ; BISCHOFFSHEIM 0 à 0
2 défaites : BOERSCH 1 à 2 ; RHINAU 1 à 3A l'extérieur
7 victoires : RHINAU 1 à 3 ; SELESTAT 0 à 2 ; BISCHOFFSHEIM 2 à 3 ; OBERNAI 0 à 1 ; ROSHEIM 1 à 2 ; SERMERSHEIM 0 à 3 ; HEIDOLSHEIM 0 à 5
2 nul : BENFELD 0 à 0 ; BOERSCH 1 à 1
2 défaites : MARCKOLSHEIM 4 à 2 ; STOTZHEIM 1 à 0

CLASSEMENT FINAL SAISON 1995/1996

 

1.

BARR

46 points

42:20

2.

MARCKOLSHEIM

44 points

44:19

3.

ROSHEIM

41 points

49:25

4.

BISCHOFFSHEIM

34 points

36:23

5.

OBERNAI

33 points

29:19

6.

BENFELD

31 points

35:28

7.

BOERSCH

28 points

28:33

8.

STOTZHEIM

28 points

29:30

9.

SELESTAT

27 points

35:31

10.

RHINAU

25 points

32:44

11.

HEIDOLSHEIM

23 points

14:42

12.

SERMERSHEIM

7 points

3:62

 

Équipe I - Saison 1995-1996

Debout de gauche à droite : Pdt Jacques Ruffenach, Fabrice Burckart, Xavier Barthelmebs, Stéphane Roger, Julien Michel, Christian Meyer, Hervé Schwanger, Jean-Mathieu Krieg, Guillaume Benali, Gérard Gloeckler.
Accroupis : Rémy Pizzato, Sébastien Duplessis, Thierry Fauth, Patrice Clauss, Hassan Amezrehr, Michel Mercier, Fabrice Ruffenach, Christian Schalk.

 

 

Barr plus réaliste

Rhinau 1 - Barr 3
Mi-temps 0-1. Les buts pour Barr: Deloche (15e' et 73e'), Burgardt (82e'). Pour Rhinau: Humblot (80e')

Une forte assistance a suivi ce premier match de championnat sur la pelouse du stade municipal de Rhinau. Une inconnue pour les supporters rhinois qui ont découvert la toute jeune équipe locale. Pas moins de sept Juniors viennent combler le départ de six joueurs à l'intersaison. Malgré la fougue de cette jeunesse locale, il a fallu se rendre à l'évidence et laisser les points de l'enjeu à l'équipe visiteuse. 

Et pourtant ...

Si Barr a fait le jeu dans la première demi-heure au cours de laquelle Cédric Deloche fut tout heureux de pousser le ballon dans le but local à la 15e' suite à un contrôle malheureux du gardien Kaloczi les joueurs de Rhinau se sont créé trois occasions nettes dans le dernier quart d'heure, mais à chaque fois un pied traînait sur la ligne de but. La 2e mi-temps était à l'image de la fin de la première. Les joueurs locaux continuèrent sur leur lancée, rassurèrent leurs supporters par leur vivacité et leur volonté à vouloir faire plier l'équipe visiteuse. Mais à la 73e' de la partie. le match bascula quand, encore une fois, Deloche pour la 2e fois. se trouvait sur la trajectoire d'un centre-tir dévié par un arrière local. Le gardien de Rhinau fut fusillé à bout portant. On crut un moment que les Rhinois allaient plier mais encore une fois la volonté de cette jeune équipe qui se ruait à l'attaque fut enfin récompensée de ses efforts par Laurent Humblot qui trompa le gardien visiteur d'un tir puissant au ras du montant droit. Rhinau, sans relâche. assaillait les buts de Barr mais les arrières visiteurs ne se laissaient plus surprendre, et un contre rapidement mené par Barr permit à Burgardt de marquer pour la 3e fois alors que le gardien local avait repoussé le ballon dans ses pieds après s'être magistralement détendu sur un tir puissant de l'ailier droit.

 

 

SC SÉLESTAT - FC BARR .0-2.

Mi-temps 1-0. Stade municipal de Sélestat. Très bonne pelouse et bon éclairage. 150 spectateurs. Arbitre: M. Hauswald (Sainte-Croix-aux-Mines).
Samedi soir à Sélestat, ce n'est de loin pas l'équipe la mieux organisée et ayant pratiqué le meilleur jeu qui l'a emporté. Mais le réalisme était du côté visiteur et les Sélestadiens ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes d'avoir abandonné la totalité de l'enjeu. Pourtant, la partie avait bien démarré pour eux, car dès la 3e', une frappe puissante de Peirotes passait de peu à côté. Puis petit à petit, on s'organisa dans les deux camps et la partie s'emballa. Au jeu posé des recevants, Barr répliqua par de longs ballons à destination des attaquants, ce qui ne manqua pas de mettre en difficulté la défense recevante. Malgré tout, les Sélestadiens furent les plus dangereux lorsqu'un coup franc de Schmittheissler passa de peu à côté. Et alors que l'on attendait un but des locaux tant leur pression était vive, les Barrois ouvrirent le score. Deux défenseurs des recevants tardèrent à dégager le ballon et l'avant-centre adverse, plus prompt que ses opposants, mit la balle au fond des filets. Même si cet avantage ne traduisait pas la physionomie de la rencontre, il n'était pas pour autant immérité et le score ne devait plus évoluer jusqu'à la mi-temps. En seconde période, Sélestat appuya encore davantage ses actions, mais la défense adverse veillait. Mieux même, les longs ballons de Deloche à destination de ses attaquants mirent souvent la défense locale en difficulté, de sorte que la rencontre resta très ouverte. Mais à force de trop vouloir attaquer pour revenir au score, Sélestat se découvrit occasionnellement et il fallut toute la maîtrise de Rieber et Heuberger pour éviter le pire. En face, le gardien sauva en trois circonstances des ballons brûlants, mais rien n'y fit, la défense des verts faisait bonne garde. Pire, sur un nouveau contre, les Sélestadiens durent reconnaître la supériorité et Barr empochait trois nouveaux points qui en font le leader invaincu.


Barr sur sa lancée

FC BARR - SERMERSHEIM : 2-0.

Mi-temps: 1-0. Buts: Manu Metz (22e'), Fauth (52e') pour Barr. Arbitrage de M. Pascal ReinIen de Merxheim.
Barr débuta le match sur un bon train et dès la 5e' un bon coup franc de la droite donna le ton. Les Barrois se signalèrent encore en plusieurs occasions mais leurs attaques sont trop désordonnées. On note à la 12e' un bon tir de Rémy Pizzato et un non moins superbe réflexe du gardien Egelé. A la 20e', un corner de Thierry Fauth voit son essai dégagé de la tête. Suite au corner obtenu par Clauss sur un tir détourné encore par Egelé, Manu Metz ajusta un tir en coin qui trompa le gardien de Sermersheim devant une forêt de jambes. Cédric Deloche, quelques minutes plus tard, rata l'immanquable. La mi-temps s'acheva sur quelques bonnes occasions pour les Barrois. A la reprise une superbe action collective terminée par Fauth d'une magnifique reprise passa malheureusement au-dessus. À la 50e' Christian Schnell pour Sermersheim manqua le penalty accordé pour une faute de Pizzato. Ensuite à la 75e', Furst était expulsé après plusieurs fautes commises sur les Barrois. À la 82e' on assiste à un nouveau raid des attaquants barrois. Hassan déposa la balle sur la tête de T. Fauth qui ne se fit pas prier pour la mettre au fond. Malgré plusieurs occasions pour les "vignerons" le score resta inchangé. Cette nouvelle victoire des Barrois leur permet d'espérer continuer sur leur lancée puisque la semaine prochaine ils accueilleront la jeune équipe de Ernolsheim sur Bruche (promotion d'excellence).

 

 

Barr revient de loin

BARR - BENFELD 3-2

Mi- temps: 1-1. 85 spectateurs payants. Les buts: Bucher (23e'), Ventzinger (47e') pour Benfeld; Barthelmebs (14e'), Amerzher (70e' et 86e') pour Barr. Bon arbitrage de M. Zaun (Sarre-Union) assisté à la touche de MM. Herrman et Kerfouf.

D'emblée les Barrois monopolisent le ballon sans pouvoir concrétiser. Il était clair que Benfeld était venu chercher un résultat et jouait admirablement le contre. A la 14e', sur un coup-franc de la droite, l'opportuniste Barthelmebs ouvrit la marque pour ses couleurs. Le ballon voyageait d'un camp à l'autre et sur une mauvaise relance des Barrois, Benfeld en profitait pour égaliser par Bucher à la 23e'. Dès lors, les Barrois accéléraient le rythme mais ne parvenaient pas à reprendre l'avantage avant le coup de sifflet de la mi-temps. Dès la reprise, Ventzinger à la 47e', profitait de l'aubaine pour prendre l'avantage sur un nouveau cadeau du milieu de terrain du FC Barr. Piqués au vif, les vignerons reprennent de plus belle et égalisent par Amezrher dans un angle fermé. Non satisfaits du nul, les verts continuent de pousser et trouvent enfin leur rythme. Ce qui leur perme, de  marquer une nouvelle fois par Amezrher sur un tir contré qui prend à défaut l'excellent gardien de Benfeld. Dans l'ensemble, c'est une victoire méritée des Barrois qui ont dominé la plupart du temps.

Les Barrois ont eu beaucoup de chance de conserver le plein de points face à une entreprenante équipe de Benfeld. (Photo DNA)

 

 

Barr toujours invaincu

AS BISCHOFFSHEIM - FC BARR : 2-3.

Mi-temps: 2-0. Buts: pour but pour Bischoffsheim: Ebermehle (3e), Maetz (44e ); pour Barr S. Deloche (82e), C. Deloche (82e et 90e). Arbitre ~ M. Pfrimmer (Vendenheim).

Barr revient de très loin. Dès 3e', sur un coup franc indirect, le gardien Meyer se fait surprendre sur un tir de Ebermehle, but accordé par l'arbitre M. Pfrimmer malgré que le tir soit direct. Le jeu varie d'un camp à l'autre et les Barrois se procurent quelques occasions. A la 44e', sur un corner de la droite, Bischoffsheim aggrave la marque par Maetz. Dès la reprise, les joueurs de Christian Schalk se ruent à l'attaque et obtiennent le premier but par S. Deloche sur une action personnelle. Les Barrois continuent leur pression et  peuvent enfin égaliser par  C. Deloche à la 82e'. De plus en plus les Barrois accentuent leur le pression et forts de leur physique poussent Bischoffsheim dans ses derniers retranchements. Sur une action anodine à l'ultime minute, l'arbitre siffle un entre-deux et sur l'action qui suit, C. Deloche donne l'avantage aux Barrois. En somme, trois points mérités sur l'ensemble de la partie pour les Barrois qui continuent à préserver leur invincibilité.

 

 

Première défaite de Barr

BARR - BOERSCH 1-2. 

Mi- temps: 1-1. Environ 250 spectateurs. Terrain en bon état, temps ensoleillé mais frais. Les buts: (18e' csc) pour Barr; Huchon (38e' et 54e') pour Boersch. Arbitrage de M. Fuchs (Riedisheim) assisté de MM. Weiss (Lingolsheim) et Merckling (bénévole).

Le FC Barr a subi hier sa première défaite en championnat devant une équipe de Boersch beaucoup plus motivée mais plus collective que les recevants. Au départ, Barr contrôlait bien les débats et c'est tout naturellement que les recevants avaient ouvert le score aidés par la défense de Boersch. Le ballon circulait. Il fallait noter une domination des vignerons qui, par certains moments, occupaient très bien le terrain. 

Et c'est tout naturellement que Boersch a pu revenir à la marque vu les innombrables erreurs de marquage de la défense barroise. Dès la reprise, les Barrois reprennent l'ascendant et contrôlent assez bien l'ensemble du match. Mais par des individualités beaucoup trop prononcées. Oubliant le collectif, les jeunes vignerons l'ont payé cher en encaissant un nouveau but sur une erreur de marquage par Damien Huchon. Dans le dernier quart d'heure, on ne peut plus compter les occasions barroises d'égaliser. A signaler la très bonne partie du gardien Sensenbrenner et son homologue Meyer. Il faut espérer après l'élimination en coupe de France et les premiers points perdus en championnat que les jeunes Barrois sauront se ressaisir pour le prochain déplacement à Obernai.

 

 

Barr se reprend

OBERNAI - BARR 0-1.

Mi- temps: 0-1. Le but: Duplessis (18e'). L'arbitre: M. Roser de Marienthal. Environ 250 spectateurs. Temps froid et venteux.

Les Barrois démarrent la rencontre à vive allure et par leur jeu collectif s'octroient quelques bonnes occasions. Mais il fallait attendre la 18e' pour voir Duplessis sur une très belle action marquer un beau but dans la lucarne. Obernai n'en restait pas là et par son jeu agressif cantonnait les Barrois vers leur but. Il fallait tout le brio du gardien barrois pour éviter l'égalisation. A la reprise, le vent dans le dos, Obernai accentuait ses actions et avait quelques occasions pour revenir à la marque. Mais parfois trop brouillons ou trop personnels, les hôtes n'arrivaient pas à prendre en défaut la défense barroise bien commandée par Stéphane Deloche. Les jeunes Barrois sur quelques actions en contres auraient eu l'occasion d'aggraver le score à plusieurs reprises. Le match en général d'un excellent niveau, et bien arbitré par M. Roser, a vu en fin de compte revenir le bénéfice des trois points au FC Barr.

 

 

Stotzheim dominé

FC BARR - STOTZHEIM: 2-1

Mi-temps: 2-0. Les buts: pour Barr, Cédric Deloche (4e'), Hervé Schwanger (21e'). Pour Stotzheim : Sandner (72e'). Environ 200 spectateurs.

Barr démarre sur les chapeaux de roue, et on note la première occasion pour Cédric Deloche à la 1ère'. Cela n'est que partie remise puisque ce même joueur, sur une déviation de Thierry Fauth, marque pour le FC Barr à la 4e'. Il faut noter une bonne circulation de balle au sein des jeunes Barrois, qui dominent en ce début de match les joueurs chevronnés de. l'étoile sportive Stotzheim. Les Barrois, sans leur meneur de jeu Patrice Clauss et Sébastien Duplessis qui ont été blessés à Obernai, ont pu aggraver le score à la 21e' par Hervé Schwanger. Jusqu'à la pause, les Barrois restaient maître du ballon. Dès la reprise on a pu constater que Stotzheim ne voulait pas repartir sans quelques points. Il fallait deux trois sorties du gardien Meyer pour garder le score intact. Les jeunes Barrois laissaient l'initiative à l'ES Stotzheim qui prirent l'ascendant au milieu du terrain. Il faut noter que de part et d'autre, certains joueurs ont été punis pour 10 minutes. Et c'est à un instant où Barr ne jouait qu'à 9 que les locaux encaissèrent le but inscrit par Sandner. Après ce but, Stotzheim poussait de plus en plus et quelques parades de Meyer permirent au FC Barr de préserver le gain du match. Il faut noter un bon arbitrage et les 3 points de plus pour les jeunes Barrois.

 

 

Barr 7  - Heidolsheim 1

Mi-temps: 2-0. 80 spectateurs. Arbitrage de M. Klein (Tagsdorf) assisté de MM. Kuhry et Ksir. Buts: Burckart (30e et 77e'), Krieg (33e'), Hassan Amezrehr (48e), Cédric Deloche (61e) Stéphane Roger (75e), Schweickert (85e') pour Barr; Egelé (68e') pour Heidolsheim

Après une demi-heure de jeu, personne ne songeait à une telle avalanche de buts, tant les attaquants paraissaient timorés. C'est l'avant-centre local, Burckart, qui montrait la voie en expédiant un missile des 20 m dans les filets de Schoehn. 3' plus tard. c'est Krieg qui exploitait un centre au cordeau de Hassan. Forts de leur avance, les locaux engagent la deuxième période tambour battant, Hassan Amezrehr transforme un penalty indiscutable et, au fil des minutes, la défense visiteuse prend l'eau. Cédric Deloche, servi par son frère, aggrave le score; Egelé pour les visiteurs profite d'un relâchement de la défense locale. Dans le dernier quart d'heure, les locaux reprennent leur festival et Stéphane Roger, Fabrice Burckart et Raphaël Schweickert établissent le score final.

 

 

Marckolsheim se relance

En infligeant une sévère défaite à Barr, les Riediens se replacent à trois longueurs du leader.

Marckolsheim - Barr: 4-2.

Mi-temps: 2-0. Buts: pour Marckolsheim: Golling (8e') et 30e'), Suhr (78e'), Crociani (90e'); pour Barr: Mercier (75e'), Deloche (80e'.

Le match au sommet contre le leader Barr a tenu toutes ses promesses ce dimanche après-midi: un match fou, fou, fou, avec des expulsions temporaires de chaque côté. La rencontre démarra à 100 à l'heure et dès la 8e' de jeu une percée du milieu, Crociani vit son tir puissant de 15 mètres relâché par le cerbère visiteur Meyer et Golling qui se trouvait à l'affût ouvrit le score pour ses couleurs. C'était là une belle entrée en matière pour l'équipe locale face au leader qui se fit dominer pendant toute la première mi-temps. Les locaux continuèrent à attaquer et Croniani, qui fut un vrai poison pour la défense de Barr, vit son tir frôler le Poteau à la 15e' de jeu. Ce ne fut que partie remise puisque l'avant-centre Haessler lança Golling qui, tout seul, allait tromper le gardien visiteur une seconde fois par un tir de raz de terre (30e'). Les visiteurs eurent une seule action dangereuse pendant cette première période par Deloche, mais son. tir passa à côté du but local à la 40e' du jeu. En seconde période, les visiteurs, sermonnés pendant la pause par l'entraîneur Schalk, se montrèrent plus fringants par un tir de leur ailier droit mais il fut stoppé par le portier local Colmerauer. Les locaux répliquèrent par Crociani à la 52e', mais son tir rasa encore une fois le poteau. Les visiteurs se portèrent à l'attaque et Mercier vit sa tentative passer au-dessus de la transversale du but local. Ce ne fut que partie remise puisque Mercier réduit la marque pour Barr par un tir de dix mètres sous la barre à la 75e'. Trois minutes plus tard le douzième homme local Glorian entrait en jeu et se fit faucher dans la surface de réparation. L'arbitre dicta le point de penalty. Celui-ci fut transformé par Dominique Suhr. Pourtant, les visiteurs n'abdiquaient pas pour autant et marquaient un deuxième but par Deloche à la 80e', suite à une passe de Ammerzehr. Après ce but, les visiteurs poussèrent les locaux dans leurs derniers retranchements, mais leurs tirs furent à chaque fois mal cadrés. A la dernière minute, Marckolsheim marqua son quatrième but par Crociani sur une ouverture de l'excellent milieu Suhr. Toute l'équipe locale est à féliciter en bloc avec une mention spéciale aux deux jeunes Golling et Crociani qui, à eux seuls, ont fait un match époustouflant en semant la panique dans la défense visiteuse. Par cette victoire, Marckolsheim revient à la deuxième place et relance le championnat dans son groupe.

 

 

Le FC Barr vire en tête

Après son excellent parcours de la saison dernière, le FCB a continué sur sa lancée. Il est vrai que le coach Christian Schalk dispose à présent d'un effectif plus complet et les renforts de Rémy Pizzato, Raphaël Schweickert et Fabrice Burckard se sont avérés précieux surtout après la série de blessures dont furent victimes Patrice Clauss, Xavier Barthelmebs et Thierry Fauth. En championnat les Barrois auront conservé leur invincibilité pendant sept journées avant de succomber à domicile face à Bœrsch. La série de succès devait se prolonger jusqu'à l'ultime journée qui vit les "vert et blanc", quelque peu émoussés, subir la loi de leur principal rival Marckolsheim. Avec un goal-average de 27 à 13 et trois points d'avance sur le second, les vignerons ont rempli leur contrat. Notons au passage l'opportunisme de Cédric Deloche qui, avec 7 réalisations, reste le meilleur buteur devant Hassan Arnezrehr (4 buts). On retiendra également le très bon parcours réalisé en Coupe de France. Après un premier succès à Dorlisheim (2 à 0), puis face aux promotionnaires d'Ernolsheim-sur-Bruche et de Geispolsheim-Village, toujours sur le score de 2 à 0, les Barrois ont accueilli pour le compte du 5e tour les honorables de Mars Bischheim. Au terme d'une partie d'excellente facture les vignerons furent privés d'un succès à leur portée à cause d'un coupable relâchement dans les dix dernières minutes (score final: 3 à 5). L'équipe Il n'a pas à rougir du parcours effectué et la place en milieu de tableau vient récompenser un groupe qui malgré les ponctions régulières de l'équipe fanion à démontré sa solidité. Avec 15 points récoltés et un goal-average négatif de 21 à 23 les poulains de Thierry Alessandri se placent en 7e position. L'équipe III a repris des couleurs après une série de quatre défaites qui fit craindre le pire pour cette équipe, les trois succès remportés au mois de novembre permettent de voir l'avenir plus sereinement et actuellement la place de 5e correspond à ces performances en dents de scie. Les vétérans drivés par Denis Wentzlger effectuent· un parcours tout à fait honorable, n'ayant succombé qu'à deux reprises face à Entzheim et Oberhausbergen. Classés en deuxième position les co- équipiers de "Papy Flecksteiner" n'ont pas dit leur dernier mot dans la course au titre.

Chez les jeunes Le bilan de la section des jeunes dirigée par Bertrand Eisenecker est également positif avec l'équipe juniors actuellement classée en 5e position (goal-average 33 à 24) de son groupe de division A. composée d'éléments de valeur, cette équipe a souffert des ponctions en effectif: des équipes seniors, mais les Jean-Mathieu Krieg, Guillaume Benali, Mathias L'Herrnitte et autre Azziz Delenda ont prouvé de leurs qualités naissantes. Les cadets s'attendaient au pire en accédant en Promotion d'honneur, mais les protégés de Raymond Huss et de Francis Woelfflin sont loin d'être ridicules, s'accrochant à une bonne 6e place derrière les ténors du FCK06 ou de l'ASS. Le bilan chiffré de cette première partie de championnat s'établit de manière suivante: 3 succès, 2 nuls et 3 défaites. Les minimes entraînés par Sylvain Riss terminent à la troisième place avec un total de 18 points pour un goal-average de 44 à 34; il est vrai que l'équipe de Scherwiller leader du groupe était vraiment intouchable mais les progrès réalisés par les jeunes Barrois sont prometteurs. Les pupilles sont également tombés sur un os nommé Triembach-au-Val car sinon le titre était en poche. Avec un total de 39 buts marqués cette équipe est particulièrement prolifique et la marge de progression de ce groupe composé en majeure partie de 1ère année reste importante. Les poussins sont également vice-champions derrière les voisins de Heiligenstein, une fin de parcours de bon aloi ayant permis de distancer l'équipe de Bischoffsheim. Les tout-petits sont eux aussi au diapason et les différents tournois disputés attestent des possibilités du groupe entraîné cette saison par Bruno Kusowski. Si pour les 190 licenciés du club barrois le ballon rond reste la principale activité, on ne peut passer sous silence le travail inlassable effectué pour' renflouer les caisses du trésorier Pascal Kormann. Après avoir organisé le match de gala entre l'AJ Auxerre et le FC Sochaux, le club local s'est investi en prenant en charge le chapiteau de la fête des vendanges cour de l'hôtel de Ville. Début décembre c'est pour le téléthon que le FC Barr a organisé un tournoi de foot en salle.

Coupe de France en salle ce 7 janvier à la salle du Sivom, la soirée carnavalesque du 3 février et la reprise du championnat fixée à fin février.

 

 

La fête des jeunes footballeurs

C'est dans une ambiance survoltée que les jeunes de la section de football de Barr attendaient le Père Noël au stade Louis-Klipfel. Il faut dire que la saison est bonne : les poussins sont deuxièmes derrière Heiligenstein, les pupilles deuxième derrière Triembach-au-Val, les minimes troisièmes derrière Scherwiller et Ste-Croix-aux-Mines avec un match en moins. Les cadets se classent en sixième position avec un match en moins et les juniors en cinquième position avec deux matches en retard. Cette section des jeunes est excellente. Le club barrois compte 120 jeunes licenciés encadrés par 20 personnes. C'est sous la présidence de M. Ruffenach et avec l'aide de Bertrand Eisenecker que les jeunes ont accueilli le Père Noël. Étaient également présents, M. Barthelmebs, secrétaire de la section jeunes à la ligue et le secrétaire du club de Barr, M. Schmittheisler. Le Père Noël a distribué à chacun une casquette à l'effigie du club et un sachet de friandises. Tout le monde, grands et petits, ont entonné le célèbre " Petit Papa Noël" de Tino Rossi. Et vers 18 h, après avoir bu le verre de l'amitié, tout ce petit monde est reparti heureux de l'amitié qui les lie par le sport.

 

 

Les anciens à l'honneur

80 bougies pour Jules Reuschlé

Domicilié au n° 83, rue de la Vallée, M. jules Reuschlé, né le 22 janvier 1916 à Barr a fêté dans un excellent état de santé, son  80e anniversaire. L'octogénaire a travaillé dès sa sortie de l'école primaire comme tanneur aux Ets. Degermann et ceci durant 42 ans. Il est titulaire de nombreux diplômes et médailles du travail. C'est en 1936 qu'il a été appelé sous les drapeaux pour-faire son service militaire. Démobilisé peu avant la drôle de guerre en 1939, il s'est retrouvé peu après sur la ligne Maginot. Fait prisonnier par les Allemands, il a été renvoyé dans ses foyers le 14 juillet 1940. Le 18 avril 1943, il a été incorporé de force dans la Wehrmacht et envoyé en Pologne puis en Biélorussie. Le 13 mars 1944, il a été fait prisonnier par les troupes russes. Il a alors traversé toute l'Ukraine, environ 700 km à pied, jusqu'à Odessa, grande ville portuaire de la Mer Noire. D'où il a été transféré à Tambov, camp où il a été libéré le 18 septembre 1945 pour finalement revoir sa bonne ville de Barr le 24 octobre 1945. Fondateur du FC Barr L'octogénaire reste une figure légendaire du Football-club de Barr. Membre fondateur du club en 1932, il fit ses premières armes en tant que demi de l'équipe locale dès l'âge de 16 ans. Aux côtés de ses frères, Eugène, Émile et Henri, il forma l'ossature du onze local pendant de nombreuses saisons. Il participa notamment en septembre 1932 à la première rencontre officielle de championnat, qui vit les Barrois affronter Avolsheim. Sa carrière de footballeur devait se terminer en 1950 mais sa reconversion en tant que dirigeant du club se fit tout naturellement et ce n'est que dans les années 70 qu'il prit un peu de recul. Aujourd'hui encore, les souvenirs de ces années restent vivaces dans la mémoire de celui qui reste un fidèle supporter du FCB et qui suit avec assiduité l'actualité sportive au travers des colonnes de notre quotidien. Entouré des siens en ce jour de fête, il eut l'heureuse surprise d'accueillir le président du FC Barr, Jacques Ruffenach accompagné du vice-président Pierre Werlé et du secrétaire Jean-Pierre Schmittheisler qui sont venus souhaiter un bon anniversaire à celui qui aura marqué de son empreinte le football à Barr. M. Reuschlé s'est marié le 10 août 1951 à Marguerite Weber, de Barr. ils ont eu deux enfants. Trois petits-enfants et plusieurs arrière-petits-enfants font la joie de celui qui encore aujourd'hui ne manque aucun match de foot à la télé, sans pour autant oublier ses petites promenades dans la forêt toute proche de son domicile.

Jules Reuschlé : un pionnier du football barrois. (Photo DNA)

 

 

Des époux en or

Georgette Schmitzer et Henri Reuschlé ont fêté leurs noces d'or. Ils se sont en effet mariés le 22 décembre 1945. Les époux sont tous deux issus de familles barroises. Georgette est née le 20 mars 1925 à Barr et Henri le 3 décembre 1919. De cette union sont nés trois enfants. L'aînée Mireille a fondé son foyer à Zellwiller, Dany est installé à Thanvillé et le cadet Hubert vit à Barr. Cinq petits-enfants et une arrière petite-fille font la joie des jubilaires. Depuis une vingtaine d'années le couple habite à Gertwiller dans un coquet pavillon qu'il a fait construire dans le lotissement du Forst. Le jour de l'anniversaire de mariage, les adjoints Marc Meyer et Bernard Kayser sont venus féliciter le couple en lui offrant au nom de la municipalité un superbe arrangement floral. Les jubilaires entourés de leurs enfants ont levé le verre de l'amitié en souhaitant avoir encore le bonheur sur cette terre pendant quelques années.

 

Équipe vétérans - Saison 1995-1996

Debout de gauche à droite : Raymond Flecksteiner, Denis Wentzinger, Alain Fischer, Marie-Paul Boehrer, Charly Klein, Patrick Kusowski, André Dittmeier.
Accroupis : René Leidemer, Pierre Werlé, Corneille Roose, Chrétien Goepp, Bernard Halter.

 

 

Barr fait le pressing

ROSHEIM - FC BARR 1-2.

Mi- temps: 0-1. Le but pour Rosheim: le N° 5 (77e'); pour Barr: F. Burckart (11e') et Hasan Ammezrehr (87e'). Arbitre: M. Nicot (Mulhouse), assisté de MM. Hummler et Knobloch. Une centaine de spectateurs. Terrain en bon état.

Dès le début de la partie, c'est Rosheim qui prend le dessus dans ce premier match de reprise qui s'annonçait assez difficile pour le FC Barr. Sur un contre rondement mené, H. Schwanger s'échappe sur l'aile gauche et offre une très belle balle à F. Burckart qui ne se fait pas prier pour crucifier le gardien de Rosheim. Le jeu allait d'un côté comme de l'autre très souvent hachée et Barr se retrouvait à un moment donné à huit joueurs sur le terrain. Dès la reprise, Rosheim accentue et joue plus ou moins son va-tout. A la 62e', F. Burckart se fait expulser et revoilà les Barrois à dix. Ce qui veut dire que pendant les cent minutes arbitrées par M. Nicot, les Barrois se retrouvaient 90 minutes à dix. Rosheim appuyait sur le champignon et arrivait à égaliser à la 72e'. Ce n'était pas connaître la hargne et la bonne volonté des jeunes Barrois et sur une ouverture lumineuse de T. Fauth, Hassan dribble et porte une estocade à l'équipe de Rosheim. Les supporters barrois, très chaleureux et excités, attendaient le coup de sifflet final qui tardait. En effet, personne n'a compris pourquoi l'arbitre a laissé jouer dix minutes d'arrêts de jeu. En résumé, c'est certainement la meilleure équipe qui aujourd'hui a remporté les trois points de la victoire.

Rosheim n'a pu freiner Barr. (Photo Andlauer - DNA)

 

 

Sélestat accroche Barr

BARR - SC SÉLESTAT 1-1.

Mi-temps: 1-1. Les buis: Barthelmebs X. (40e') pour Barr; (30e' sp.) pour Sélestat. Arbitrage de M. Roos assisté de MM. Ksir et Settbon.

Dès le départ, Sélestat prend l'emprise du jeu et se montre le plus dangereux. Il fallait attendre une dizaine de minutes pour que les vignerons répliquent. On peut noter plusieurs sorties pour dix minutes. Il est sûr que c'était un match à six points, Les occasions se faisaient rares et la balle circulait d'un camp à l'autre. Un bon réflexe du gardien de Sélestat sauve alors son équipe. A la30e', l'arbitre accorde un penalty à Sélestat qui en profite· pour ouvrir le score. Les jeunes Barrois un peu vexés accélèrent le rythme et obtiennent l'égalisation à la 40e'. Dès la reprise, l'engagement est le même avec une domination barroise, mais qui ne se concrétise pas au tableau d'affichage. Encore une fois, le gardien de Sélestat sauve son équipe sur une superbe envolée à une dizaine de minutes de la fin de la partie. Il y eut quelques occasions surtout du côté des verts, mais malheureusement sans résultat En somme, ce fut un bon match nul entre ces deux équipes, mais Sélestat n'est certainement pas à la bonne place du classement général.

 

 

Barr impitoyable leader

SERMERSHEIM - BARR 0-3.

Mi-temps: 0-0. Buts Pour Barr: Amezrehr (53e'), Fauth (88e'), Schwanger (90e'). Arbitre : M. Cartuccl (Bischheim).

Dans cette rencontre face aux leaders, Sermersheim a bien manœuvré en restant certes sur la défensive, mais en essayant aussi d'utiliser au mieux chaque balle de contre. Barr allait dominer territorialement et ce dès le coup d'envoi. A la se un premier tir de Fauth passait à côté. Il en était de même à la 12e', lorsqu'une reprise de Clauss passait à côté du but. Après une série de corners en faveur de Barr, les locaux allaient tirer une première fois sur le but de Meyer avec un tir de Kalck qui passait à côté du poteau. Premier tournant dans cette rencontre à la 29e' lorsque le capitaine local Hurst était expulsé sur sa première faute alors que lui même était déjà victime de plusieurs tacles appuyés des visiteurs. Cette expulsion a eu le don de motiver encore plus l'équipe locale qui tenait résolument le bon bout En seconde période, la première sentence allait tomber assez vite lorsqu'à la 53e', un corner en faveur des visiteurs était repris au premier poteau par Amezrehr qui ouvrait la marque. Sans avoir trop d'occasions, les locaux reprenaient de la couleur et faisaient quelque peu douter le leader qui en perdait son football. L'une ou l'autre occasion locale, avec surtout des passes en profondeur en direction de Ehrhard ou de Kalck, aurait méritée un meilleur sort, mais Pizzato demeurait rayonnant au sein de sa défense. A un quart d'heure de la fin, les locaux perdaient sur blessure, Ehrhard encaissait un second but signé Fauth à la 88e', après une faute de main. Krieger est expulsé temporairement. Le troisième but est signé Schwanger. La fin de la rencontre était plutôt difficile pour les locaux, qui ont encore perdu espoir ce dimanche.

 

 

Le leader perd deux points

En concédant le nul à une équipe de Benfeld volontaire, le FC Barr lâche du lest au moment d'aborder le sprint final.

AS BENFELD - FC BARR: 0-0

Barr adossé au vent est de suite à l'attaque mais c'est sans compter sur la hargne de  Benfeld. C'est d'ailleurs les locaux qui portent le danger devant les buts de Meyer, surtout sur balle arrêtée. Sur un corner, Pizzato sort la balle sur la ligne. Le leader beaucoup trop brouillon dans l'entre jeu a du mal à s'imposer sur un terrain bosselé. Il faut quand même. noter de belles actions, mais mal heureusement sans résultat. Barr se montre encore dangereux, et en cette première période a l'occasion d'ouvrir le score. Vers la fin de la première mi-temps, le jeu s'anime quelque peu. Le N°6 de Benfeld est sanctionné pour dix minutes, suivi du Barrois Burckart. A la reprise, Barr appuie ses actions et on note quelques occasions, comme celle de Michel Mercier mais qui trouve le gardien de Benfeld sur son chemin. 

Le jeu est trop haché.

En quelque minutes, le N°6 de Benfeld déjà averti, fauche carrément son adversaire et doit quitter ses copains avant terme. Barr dans l'ensemble a plus de jeu, mais Benfeld voulait à tout prix ce point qu'il mérite.

 

 

Barr lâche du lest

Après son nul à Benfeld, le leader Barr a encore laisser s'envoler deux points contre Bischoffsheim.

FC BARR - AS BISCHOFFSHEIM 0-0

Environ 150 spectateurs. Mitre: M. Cassel (Bettwille) assisté de M. Waldeck (Wantzenau) et M. Cronimus (Schiltigheim). Temps superbe.

Le match démarre sur un rythme soutenu et dès la 5e', une très belle occasion pour Burckard est contré par le gardien. A la 6e' Hassan obtient le premier corner pour les vignerons mais qui malheureusement ne donne rien. Tout au long de cette première période, les visiteurs se manifestaient par leur agressivité et notamment sur une méchante faute du numéro 7 qui a dû sortir pour dix minutes. Le jeu se stabilisait surtout au milieu de terrain et le coach barrois procédait à un changement dès la 35e' en faisant sortir Fabrice Burckard et en rentrant Cédric Deloche. Dans la minute qui suit, les Barrois se créèrent de très belles occasions par Stéphane Deloche qui vit son essai renvoyé par le poteau. A la 44e', Hassan se fait sortir pour dix minutes sur une faute  involontaire ce qui réduit les Barrois à 9 joueurs suite à la sortie auparavant de Barthelmebs. Dès la reprise, les locaux en mal d'inspiration ne trouvent toujours pas la faille au sein de la défense de Bischoffsheim. Pourtant sur une touche de Stéphane Deloche, Stéphane Roger aurait pu ouvrir la marque. Le jeu comme en première mi-temps se stabilisait au milieu du terrain et malheureusement dans le dos de l'arbitre l'avant-centre de Bischoffsheim mit un coup de coude à Xavier Barthelmebs sans que cette vilaine faute ne soit sanctionnée. Hassan, sur blessure, doit quitter ses copains à la demi-heure de jeu et on note un très bon tir de Stéphane Deloche qui passe de peu à côté (70e'). L'arbitrage discutable n'a pas permis aux 22 joueurs de s'exprimer correctement sur le terrain. Encore deux nouveaux points de perdu pour le FC Barr. Il sera difficile pour les joueurs de maintenir le cap d'une éventuelle accession à la promotion d'excellence, si les résultats nuls s'enchaînent de la sorte. A noter la défaite de l'équipe seconde à Scherwiller sur le score de 4-1.

 

 

Barr consolide sa position

Hassan Amerzher, l'ailier gauche barrois qui déborde deux défenseurs de Marckolsheim, n'a pas marqué hier, mais son équipe a fait un pas supplémentaire vers la montée. (Photo AL - Dominique Gutekunst J.)

BARR - MARCKOLSHEIM: 1-0

Mi-temps: 1-0. But: Burckart (21e'). Arbitre: M. Pêcheur (Sarre- Union) assisté de MM. Shenkir et Leier. Très bon terrain. Environ 250 spectateurs.

Ce match au sommet, entre le leader et son dauphin, a donné lieu à une rencontre âprement disputée. Au niveau de l'organisation du jeu, il faut retenir l'absence dans l'équipe locale de Patrice Clauss qui, malheureusement, a dû déclarer forfait suite à une vilaine faute à Sermersheim. Si au terme des 90 minutes, les Barrois remportent l'enjeu, ce n'est que justice car ils dominaient de loin leur sujet Pourtant les visiteurs sont les premiers en action et Bissesaur est mis sur orbite. Idéalement placé, H échoue sur l'excellent gardien Meyer. A la 18e', une balle perdue par les locaux au milieu de terrain provoque une nouvelle occasion vers Haesser qui voit son tir passer au-dessus. Il faut attendre la 21e' pour voir les Barrois récupérer une balle au centre du terrain et Burckart à l'affût ouvre le score d'un tir croisé des vingt mètres. Naturellement, Marckolsheim joue son va-tout et un centre de Glorian fait quelque peu vaciller la défense barroise. Celle-ci gère parfaitement son avance jusqu'à la pause. Il fallait encore noter une très bonne occasion de Fabrice Burckart qui, à la 44e', manque d'aggraver le score. A la reprise, les Barrois ayant bien ce match en main, ne laissèrent aucune occasion aux joueurs de Marckolsheim qui, très souvent, confondaient jeu et agressivité. Il faut dire que le gardien de Marckolsheim essayait de stabiliser peu à peu sa défense car, effectivement, les jeunes Barrois voulaient à tout prix aggraver le score. Au fil des minutes, les esprits s'échauffent quelque peu mais ce n'est que justice si, après une attaque sans ballon sur le gardien barrois, le joueur Golling a hérité d'un carton rouge à un quart de la fin de la rencontre. Sur la fin, Marckolsheim désireux de revenir à la marque accentuait le rythme mais se heurtait chaque fois à la bonne défense des Barrois. Ces derniers avaient sur la fin les plus belles occasions par Burckart et Amezrehr d'aggraver le score. C'était un match très important et les Barrois ont su bien maîtriser la chose et sont désormais prêts à assumer leur responsabilité dans la course à la montée.

 

 

Barr contraint au partage

Le leader pensait avoir fait le plus dur avant que Boersch n'égalise.

BOERSCH - BARR 1-1

Mi-temps: 0-0. Buts : Burckardt (50e') pour Barr; Ulsemer (53e') pour Boersch. Arbitrage de M. Segaux assisté de MM. Groll et Modere.

Ce match disputé devant une centaine de spectateurs, a d'abord commencé par une minute de silence suite au décès de l'ancien trésorier du FC Barr, M. Munch. Les Barrois partent en trombe et acculent les Boerschois dans leur camp.  Malheureusement dès la 15e', Xavier Barthelmebs a dû être remplacé par le jeune  Benali. Il faut noter, à la 20e', une belle action collective parachevée par un tir trop écrasé par Duplessis. Quelques minutes plus tard, l'arbitre siffle un coup franc en faveur de Barr mais le tir est repoussé par le mur. Il fallait encore noter un très bon centre de Hassan mis en corner par la défense de Boersch. A la suite d'une autre action des Barrois, dominateurs, un mouvement Mercier - Duplessis oblige le gardien Sensenbrenner à sauver son camp sur un beau plongeon en détournant la balle en corner. A la 30e, un nouveau corner pour Boersch met les Barrois en difficulté. Au cours de cette première mi-temps, il faut noter plusieurs occasions pour Barr, non concrétisées et Boersch est encore une fois sauvé miraculeusement lorsque la balle rebondit devant la ligne et en prenant de l'effet ressort dans le champ. Barr presse mais n'arrive pas à conclure et c'est Boersch sur contre  qui reste dangereux. Dès la reprise Barr s'enhardit et domine son sujet maïs comme en première mi-temps ne peut conclure. A la 50e' une très belle action collective mène au 1-0 pour Barr par un tir de près de Fabrice Burckardt et cela au moment où Barr n'était qu'à neuf sur le terrain. Sur un mauvais renvoi de la défense barroise, Boersch sur  un centre de la gauche trouve Ulsemer, lequel ne se fait pas prier pour égaliser. Peu après, Barr a une nouvelle occasion de prendre l'avantage par Stéphane Roger mais une nouvelle fois un pied sur la ligne sauvait son équipe. Dans l'ensemble match alerte et d'un bon niveau.

 

 

BARR - OBERNAI : 1-0

Ce match très important pour les Barrois avait drainé la foule des grands jours au stade municipal et les spectateurs ne furent pas déçu du spectacle offert. Dès les premiers instants on sent les vignerons particulièrement motivés et un premier essai de l'avant-centre Burckard passe de peu à côté. La domination des locaux est constante durant le premier quart d'heure mais les gars de la Cité de Ste-Odile placent quelques escarmouches notamment par leurs ailiers Tayebi et Obrecht. A la 26e' Stéphane Deloche récupère une balle au milieu de terrain et lance Burckard dans l'axe ... celui-ci du plat du pied crucifie le portier obernois Paul. Les visiteurs accusent le coup et Duplessis, Deloche puis Mercier voient leurs tentatives échouer de peu. Peu avant la mi-temps, un nouveau tir de Michel Mercier est dévié au-dessus de la barre par l'excellent gardien obernois. La deuxième période sera à l'image de la précédente, l'équipe barroise exerçant d'une constante domination. A la 50e' on note une reprise de la tête de Burckard qui passe à droite du but puis un nouvel essai de Mercier contré au dernier moment. Les visiteurs tentent de réagir sous la houlette de lbanez mais la défense barroise bien regroupée autour du libero Pizzato veille au grain. A la 70e', l'expulsion du visiteur Mustapha Tayebi suite à un deuxième avertissement. Bien que réduits à dix, les hommes de Kaebel ne baissent pas les bras et en défense le tandem Hengsberger-Ness repousse les raids des attaquants locaux.

 

 

Barr joue avec le feu

BARR - RHINAU 1-3.

Buts  pour Rhinau: Schnoeller (31e'), Landmann (75e') et Ehrart (88e');   pour Barr: Duplessis (10e').

Crispés par l'enjeu les Barrois  n'ont pu développer leur jeu habituel. La première occasion sera pour Rhinau dès la première minute mais le tir de l'avant-centre visiteur est contré par Pizzato. A la 7e minute, un centre tir de Duplessis échoue sur le poteau du portier visiteur Fritsch. Dans la minute suivante un centre de Hassan est repris par Burckart puis poussé au fond des filets par Duplessis. Forts de leur avance les Barrois contrôlent la situation mais en peu de temps ils se retrouvent à huit suite à trois

expulsions temporaires. Les visiteurs ne profitent pas de leur supériorité numérique et la partie sombre dans la médiocrité. A la demi-heure de jeu un coup-franc de la droite tiré par Ehrart trompe le portier local Meyer. Les Barrois gâchent deux belles occasions de reprendre l'avantage et Rhinau rate un penalty généreusement accordé par l'arbitre. La seconde période sera marquée par une domination barroise mais les essais de Hassan et de Mercier. A la 75e' une contre-attaque permet au visiteur Landmann de tromper la vigilance de la défense locale. Burckart tentera bien d'égaliser mais peu avant le coup de sifflet final Ehrart parachèvera le succès des visiteurs alors que le Barrois Deloche se voit gratifié d'un carton rouge.

 

 

Stotzheim freine le leader

Tout en assurant son maintien, Stotzheim inflige sa seconde défaite en quatre jours à Barr.

STOTZHEIM - BARR 1-0.

Mi-temps 1-0. Pour Stotzheim : Witz (15e'). Arbitrage de M. Bollenbach (Niederhergheim) Juges de touche : MM. Mass (Sermersheim) et Schalck (Marckolsheim).

Les nombreux spectateurs ont assisté à un beau match de  football, engagé mais correct. La première action est locale par Schultz dont la frappe est détournée en corner par Meyer, le portier visiteur. Les Barrois réagissent et le lob de Arnezrehr passe de peu au-dessus du but de Kretz. Les locaux ouvrent le score à la 15e'. Schultz déborde sur son aile et son centre est repris victorieusement par Witz. Les occasions sont multiples de part et d'autre. A la 33e', un coup franc-franc de Schwanger passe de peu à côté puis, juste avant la  mi-temps, Kretz, d'une claquette, parvient à éviter l'égalisation. Auparavant, un coup-franc  de Schultz pour les locaux  était bien capté par Meyer. A la reprise, les Barrois tentent de revenir au score mais se   heurtent à chaque fois sur Kretz, en grande forme. Les locaux   procèdent par contres et auraient pu aggraver le score par  l'intermédiaire d'André Walter qui, parti seul au but, échoue sur Meyer. Dans les arrêts de jeu, la frappe de Burckhard  passe à côté des buts locaux.

 

 

Barr couronné

En l'emportant 5-0 à Heidolsheim, Barr condamne les locaux et assure son accession dans la division supérieure.

HEIDOLSHEIM· BARR 0-5.

Mi- temps: 0-2. Buts: Deloche (15e'), Schwanger (20e'), Burckhardt (58e'), Fauth (78e'), Duplessis (85e') pour Barr. Arbitre: M. Hauswald (Sainte-Croix-aux-Mines) assisté par MM. Halter et Richter.

Barr champion, Heidolsheim relégué ! C'est le verdict logique d'une rencontre où le leader transfiguré par rapport à sa dernière sortie, a nettement dominé une équipe locale qui, malgré score lourd, n'a pas démérité. Disputée devait une galerie record, cette rencontre a été correcte de bout en bout. Malgré l'importance du match, elle n'a vu aucun avertissement ni expulsion temporaire. Cela est tout à l'honneur des vingt-deux acteurs et du trio arbitral. Barr, gonflé à bloc, prend le match en main dès le début. A la 15e', Deloche, meilleur homme sur le terrain, bat Schoen d'un tir des seize mètres. Cinq minutes plus tard, Schwanger profite d'un cadeau pour augmenter la marque. Heidolsheim réagit quelque peu. A la 28e', Meyer sauve sur sa ligne une reprise de Voltzenlogel. A la 31e', Wottling, des trente mètres, force le gardien à mettre en corner. Mais Barr se montre supérieur surtout par son milieu de terrain et domine son sujet Ce n'est que justice si Burckhardt parti du centre du terrain à la 58e' aggrave le score. Barr se montre intraitable et supérieurement organisé. Heidolsheim souffre dans le dernier quart d'heure avec deux nouveaux buts visiteurs signés Fauth à la 78e' et Duplessis à cinq minutes de la fin. Au coup de sifflet final, les nombreux supporters visiteurs ont félicité leur onze qui leur a procuré de belles satisfactions dans ce championnat.

Stéphane Deloche vient de marquer le premier but de Barr. Le festival peut commencer.

 

 

C'est Barr !

Le rideau est tombé sur la saison 95-96. Erstein et Niedernai ne la terminent pas sur la meilleure note en s'inclinant à domicile lors de cette 22e' journée. Le groupe de Didier Sommer et Henri Tota rétrograde à la 5' place après son revers contre Ernolsheim (2-3), celui de Philippe Stephan à la 7e en étant défait par Vauban II (1-2). Le verdict est tombé on ne peut plus nettement: en l'emportant par 5 à 0 sur le terrain de Heidolsheim, le FC Barr de Christian Schalck gagne le droit de jouer en Promotion d'excellence. Mérité sur l'ensemble de son parcours. Marckolsheim y aura cru jusqu'à la dernière journée, mais son succès à Stotzheim (0-2) était devenu inutile. Rosheim termine ce championnat de Promotion avec le bronze autour du cou et .. la meilleure attaque du groupe déjà élue avant son 5-0 contre Bœrsch. Quatrième Bischoffsheim, malgré une défaite à Sélestat (2-1). Suivent, dans l'ordre, Obernai, qui partage les derniers points avec Rhinau (1-1), et Benfeld. qui envoie définitivement Sermersheim revisiter l'étage inférieur (0-3. Le second relégué étant Heidolsheim.

La joie des Barrois dans les vestiaires de Heidolsheim. (Photo DNA)

 

 

 

 

Barr est soulagé 

Depuis dimanche soir et la victoire à Heidolsheim qui lui assure sa promotion par rapport à Marckolsheim, on respire mieux du côté du FC Barr.

La montée en promotion d'excellence du Bas-Rhin, objectif du club vigneron depuis le début de la saison, n'a finalement pas été aussi facile à concrétiser qu'on aurait pu le croire et il a fallu attendre le dénouement de la dernière journée pour que le FC Barr puisse laisser libre cours à sa joie. Car Marckolsheim était à l'affût du moindre faux pas du leader. Mais le premier du groupe D de la promotion d'honneur depuis le début des hostilités n'a pas tremblé et affirmé ses prétentions en l'emportant largement 5-0 contre un adversaire pourtant condamné au succès pour sauver sa place à ce niveau. Solide dans toutes ses lignes, l'équipe conduite par Christian Schalk, possédait tous les atouts  pour arriver à ses fins. Un début de championnat en boulet de canon, a immédiatement rassuré son entourage et ses supporters d'autant qu'une belle carrière en Coupe de France (défaite au 5e tour dans les ultimes minutes de jeu contre le Mars Bischheim) avait prouvé la valeur du groupe dont la moyenne d'âge oscille entre 22 et 23 ans. Seul en tête de la promotion d'honneur dès le 17 septembre, le FCB ne connut sa première défaite qu'au cours de la septième journée quand la surprenante équipe de Boersch l'emporta chez le leader (1-2) le 5 novembre 95. Ce ne sera pas la 

seule du cycle  aller puisque Marckolsheim s'impose 4-2 quelques jours avant Noël pour se rapprocher à trois points du champion d'automne. Le duel à distance se poursuivra durant toute la seconde partie de la saison, même si Barr se détachera pour compter jusqu'à huit longueurs d'avance sur son suivant au terme de la quinzième journée. Car six journée plus tard, après un inquiétant surplace (une victoire, trois nuls et deux défaites dont une peu glorieuse à domicile contre Rhinau), la troupe du président Jacky Ruffenach ne comptait  plus que deux longueurs d'avance à quatre vingt dix  minutes du terme du championnat. Comme dans ces tiercés qui rapportent gros, l'outsider, Marckolsheim, allait-il coiffer le leader sur le fil ? Finalement au cours de cette ultime rencontre couperet qui draina plus d'une centaine de supporters barrois à Heidolsheim dimanche en fin d'après-midi, le onze de Christian Schalk allait retrouver ses esprits, et du même coup son football bien léché, en ouvrant le score dès la quinzième minute par l'intermédiaire de Stéphane Deloche. Quatre autres  buts concrétiseront la seconde ascension consécutive de cette phalange, décidément ambitieuse et réaliste.

Les Barrois Patrice Clauss, Sébastien Duplessis, Hervé Schwanger et Hassan Amezrehr (de gauche à droite) peuvent laisser éclater leur joie et féliciter leur buteur Stéphane Deloche.
(Photo L'ALSACE)

 

Une soirée bien arrosée

 

André jubile, il n'est pas le seul !

 

Coach, une chanson !

 

C'est à tribord qu'on chante le plus fort  ! 

 

On est en P.E. !

 

 

 

Poule de classement

Barr dominateur

FC BARR - VENDENHEIM 2-0.

Mi-temps: 0-0. Les buts pour Barr: Patrice Clauss (63') et Thierry Fauth (81').Très bon arbitrage devant une centaine de spectateurs. 

Barr, bien que privé de cinq titulaires, tout comme Vendenheim d'ailleurs, a dominé son sujet durant les quatre-vingt-dix minutes. Mais malheureusement, il a fallu attendre la seconde mi-temps pour que le FC Barr puisse concrétiser son avantage territorial sur un but de Patrice Clauss à la 63e. Vendenheim, piqué au vif, essaya d'égaliser mais le gardien barrois Jean-Mathieu Adolf, pour une fois titulaire, s'est interposé avec brio aux attaques des joueurs de Vendenheim. Le match en l'occurrence s'est déroulé de façon fort plaisante, sans jeu dur, ni méchantes fautes. Et c'est en toute logique que Thierry Fauth, après avoir échoué une première fois sur le gardien de Vendenheim, sut saisir sa deuxième chance pour aggraver le score à 2-0. Il faut relever la correction des vingt-deux joueurs. Désormais, le FC Barr essayera de saisir sa chance pour remporter le titre de champion du Bas-Rhin malgré ses nombreux blessés et suspendus.

 

 

Mommenheim à l'arraché

Mommenheim 3 - Barr 3

Mommenheim qualifié 3-2 aux tirs aux buts.

Stade d'Avolsheim. 104 spectateurs payants. Arbitre: M. Zaun (Sarre-Union) assisté à la touche par MM. Wagner (Herrlisheim) et Rockland (Gries). Les buts: Fischer (23'), Wendling (42') et Wintsel (92') pour Mommenheim; Hassan (51' et 65' sur p.) et CIauss (112') pour Barr.

Cette finale du championnat départemental s'est déroulée au stade l'AS Avolsheim et a vu la victoire après de nombreux rebondissements à l'US Mommenheim qui, finalement, s'est adjugée le titre de champion du Bas-Rhin aux penalties. En première période de jeu, ce sont les Barrois qui dominent le plus souvent. Contre le cours du jeu, Jean-Claude Fischer, pour les rouges, dribbla son garde du corps et s'en alla ouvrir le score:1-0 pour Mommenheim. Le deuxième but est l'œuvre de Wendling qui partit seul à la ligne médiane, pour augmenter la marque à 2-0.  En seconde mi-temps, le jeu est  plus équilibré  et les Rouges de  l'USM, plus offensifs, pressent leurs adversaires devant leur sanctuaire. De part et d'autre. de nombreuses occasions se perdent dans les décors. L'arbitre, très mal inspiré, accorda deux penalties successifs aux Barrois que Hassan transforma et remit les deux équipes à égalité. Durant les dernières minutes du temps réglementaire, Mommenheim joue le forcing, domine à outrance mais n'arrive pas à arracher la victoire. On jouait à peine deux minutes dans les prolongations que Wintsel redonna l'avantage à Mommenheim: 3-2. Barr égalise sur coup franc par Clauss à 8' de la fin. L'épreuve des penalties donna la victoire à l'US Mommenheim par trois tirs victorieux contre deux aux Barrois.

 

 

Barr coiffé sur le fil

C'est pour un penalty manqué après deux heures de jeu que Barr cède le titre de la promotion à Mommenheim.

Thierry Fauth et ses coéquipiers barrois ont raté le titre départemental pour un rien (Photo Al - Dominique Gutekunst)

FC BARR - MOMMENHEIM: 3-3 (a.p.)

A Avolsheim. Mommenheim vainqueur aux tirs au but: 5-4. Mi- temps: 2-0. Buts: pour Barr, Ammezrehr (52e sur pen. et 63e sur pen.), Clauss ( 110e); pour Mommenheim, Patrick WENDLING (26e), WlNTSEL (42e), l'ailier gauche (94e). Arbitre: M. SAUN (Sarre Union) assisté de MM. Wagner et Rochaux. Environ 200 spectateurs.

Cette finale départementale de la promotion fut indécise jusqu'au dernier tir au but qui ponctua un match alerte. Barr plus technique se heurte à une équipe de Mommenheim plus agressive et qui certainement y croit davantage. Les joueurs du nord du département ouvrent d'ailleurs le score à la 26e minute lorsque Patrick Wendling, parti à la limite du hors jeu, trompe le gardien de Barr Jean Mathieu Adolf. A la 35e, un coup franc de loin en faveur des Barrois passe au-dessus du but de Mommenheim. A la 40e, le numéro dix de Mommenheim se fait expulser pour dix minutes ce qui provoque une très forte domination des Barrois qui, malheureusement n'arrivent pas à concrétiser cet avantage. Arrive le repos et le changement de camp. Deux minutes à peine après la reprise, un coup franc botté par Clauss, qui ne donne rien. Barr continue de maîtriser le jeu mais reste à la merci des contres de son adversaire. Ainsi Wintsel part dans le dos des défenseurs barrois et augmente la marque pour Mommenheim. Le FCB continue pourtant de dominer. Sur une montée de Julien Michel, ce dernier se fait abattre dans les seize mètres. Le penalty justifié est transformé par Hasan Ammezrehr Le FC Barr redonne ainsi un plus juste équilibre à la marque. Le jeu s'anime. Les spectateurs donnent de la voix notamment à la 63e minute quand l'arbitre siffle un nouveau penalty en faveur de Barr pour une faute commise sur Schwanger. C'est encore Hasan Ammezrehr qui est désigné pour tirer le penalty et il ne se fait pas prier pour égaliser. Barr continue de dominer son sujet, surtout d'un point de vue technique. mais les hommes de Christian Schalk s'emballent quelque peu. Plusieurs occasions se présentent aux Barrois mais ceux-ci n'arrivent pas à marquer que ce soit Ammezrehr ou le jeune Benali voire Michel Mercier, auteur d'un bon tir. Mommenheim, également réduit à dix, tient bon en défense laquelle annihile souvent les tentatives adverses. Mommenheim, en contre, est à deux doigts de tuer le match aux 89e et 90e minute. Mais il fallut recourir à la prolongation. Les joueurs semblaient assez fatigués. Dès le début de ces minutes supplémentaires, l'ailier gauche de Mommenheim profite d'une hésitation de la défense barroise pour s'en aller battre Adolf. Le score en faveur de Mommenheim à ce moment là est de 2-3. A la 20e minute des prolongations, Barr profite d'un coup franc aux 22 mètres, sur une faute assez méchante, et Clauss ne se fait pas prier pour égaliser (3-3). Lors des tirs au but, Mommenheim sembla beaucoup plus concentré que Barr. mais si Adolf sortit deux tirs, les Barrois en manquèrent trois. La cerise sur le gâteau sera pour Mommenheim qui affrontera son homologue du Haut-Rhin.

 

 

Coupe de France

Une confirmation

Barr 2  - Ernolsheim-sur-Bruche 0

Mi-temps 0-0. 125 spectateurs. Arbitre: M. Bouhmida (Strasbourg) assisté par MM. Wrobel et Flecksteiner. But: Amezrehr (66e'), Cédric Deloche (73e').

En début de partie, les deux équipes respectent le traditionnel round d'observation et les visiteurs se signalent par deux cartons jaunes. A la 12e', Patrice Clauss adresse un bon ballon à Thierry Fauth mais le but inscrit est refusé pour hors jeu. Une première erreur défensive côté local permet à Kauffer d'inquiéter Meyer, mais sa reprise est bien trop molle pour aboutir. Au fil des minutes, les locaux prennent l'ascendant sur l'adversaire. Un centre tir de Fabrice Ruffenach met Meyer en difficulté puis un tir de Pizzato est contré par l'arrière défense d'Ernolsheim. La mi-temps approche et la pression des vignerons s'accentue: un tir de Fauth passe de peu à côté, un cafouillage devant les buts reste sans succès alors qu'une tentative de Stéphane Deloche est contrée au dernier moment. En deuxième période, les visiteurs s'emballent, décidés à prendre le match à leur compte. Un essai de Steidel est repoussé des deux poings par le gardien barrois. Les locaux procèdent par contres et lorsqu'un essai de Patrice Clauss est contré par Hassan Amezrehr, placé en embuscade, hérite de la balle et vient fusiller l'infortuné Meyer. Forts de leur avance, les Barrois se replient mais leurs contres se montrent particulièrement percutants, Fauth échoue une première fois seul face au goal d'Ernolsheim mais, à la 73e', Cédric Deloche convertit en but un coup franc donné de la droite par Clauss. Les visiteurs d'Ernolsheim inquiètent le gardien local à la 75e' par Kauffer mais son tir .des 20 m est repoussé par le montant. La partie s'achève sur un succès mérité des vignerons qui confirment leur excellent début de championnat.

ça va fort pour le groupe barrois !

 

 

Le "doublé" de Duplessis

US Geispolsheim 0 - FC Barr 2

Stade de Fegersheim en excellent état Spectateurs: 250 environ. Bon arbitrage de M. Andres Kuhn (Saverne) assisté à la touche par MM. Denni et Bernhard (Lingolsheim). Buts pour Barr: Duplessis (72e' et 85e')
US GEISPOLSHEIM: Schaal; Nuss J.; Nuss C., Cassel P., Schwoob D., Ott, Eschbach, Nuss O., Brenner, Thouverey, Schwoob H., Nuss B., Cassel M.
FC BARR: Meyer, Ruffnach, Barthelmebs, Michel, Pizato, Riss, Duplessis, Deloche S., Fauth, Clauss, Amezrehr, Deloche C; Metz, Mercier.

Ce match de Coupe de France des deux leaders de la Promotion des groupes C et D a tourné finalement en faveur de l'équipe de Barr. Dès le début des hostilités, les "villageois" prennent l'initiative du jeu mais se heurtent à une défense de Barr bien regroupée autour de Pizato. Les "vignerons" pourtant se créent de belles occasions mais les essais de S. Deloche et Riss manquent de peu le cadre des buts gardés par Schaal. Les locaux essayent de bien faire tourner le ballon mais l'athlétique équipe visiteuse, très rapide, fait échouer toutes leurs tentatives. A la 40e' Doll se trouve face au gardien Meyer mais celui-ci. d'un bon réflexe, dévie en corner. En deuxième période, les deux équipes recherchent le k.o. A la 52e', Eschbach est séché. dans la surface de réparation: c'est le penalty que P. Cassel met à côté. C'était là certainement le tournant de la partie, Malgré ce coup du sort, les "villageois" ne désarment pas et tour à tour Eschbach et Brenner font trembler la défense adverse. A la 72e', un bon centre parvient dans les pieds de Duplessis en position de hors jeu semble-t-il. Le juge de touche ne bronche pas et l'arbitre accorde ce but litigieux: 0-1. A la 78e', Nuss O., d'un tir des 25 mètres, voit son tir dévié par l'excellent gardien Meyer. A la 81e', encore une occasion en or pour les "villageois", mais le même gardien est encore à la parade. Ce sont pourtant les "vignerons" qui auront le dernier mot à la 83e', le coup franc de Amezrehr trouve le montant. Les protégés de l'entraîneur Menu jouent leur va-tout mais sur une contre-attaque rondement menée Duplessis trompe une deuxième fois l'infortuné gardien Schaal.

 

 

L'aventure continue pour Barr

Les Vignerons se sont qualifiés pour le cinquième tour de la Coupe de France . en éliminant Geispolsheim-Gare en toute logique.

GEiSPOLSHEIM·GARE - BARR: 0-2.

Mi-temps 0-0. Stade municipal de Fegersheim, temps beau et agréable, pelouse en excellent état. 218 spectateurs payants (environ 350). Recette 5900 F. Arbitrage irréprochable dans des conditions pas toujours favorables de M. Andres Kuhn (Saverne) assisté à la touche par MM. Denni et Bernhard (Lingolsheim). Les buts Duplessis 74e' et 89e'1. Avertissements pour Eschbach (Geispolsheim 67e') et Deloche (Barr 44e').

Pour la première fois de la saison, les hommes du président Armand Speisser ont dû se résigner en compétition officielle. Pour la première fois également, le meneur de jeu Thierry Doll avait débuté le match d'entrée après trois mois d'absence sur blessure. Par ailleurs, l'Union sportive n'est pas entrée dans l'histoire du club en ne participant pas au quatrième tour de la Coupe . de France. D'autre part, il faut bien reconnaître que les Vignerons n'ont pas vendangé leurs occasions; il est vrai aussi que le tournant du match aura été !e penalty manqué par le libero et capitaine Pascal Cassel dix minutes ~ la reprise: En première période, le choc entre les deux invaincus de la Promotion a tenu toutes ses promesses. Avec presque d'entrée une échappée du local façon de parier Thierry Doll qui, après être bien sorti sur son aile, a centré mais son tir a été repoussé par le gardien adverse. Meyer. Peu après, les " Vert" ont aussi inquiété l'arrière défense locale par Deloche et Duplessis, les buteurs qui! en fin de course, ont trop cafouillé le ballon aux cinq mètres. Peu avant la pause, Thierry DoII, encore lui, après une belle percée, décocha du gauche un boulet rouge mais une fois encore, le gardien Meyer met en corner par un réflexe étonnant. Après le repos, les gars de l'entraîneur Alain Menus ratent le coche en manquant un penalty. C'était le tournant du match. Finalement, ce qui devait arriver arriva car, suite à un centre de la droite, Duplessis, libre de tout marquage au second poteau, reprend calmement le ballon pour le loger au fond des filets. Tentant le tout pour le tout, Geispolsheim-Gare joue l'offensive à tout va en se créant des occasions en or qui, malheureusement pour eux, ne seront pas exploitées par Thierry Doll ou encore Franck Brenner. L'orage passé, les Vignerons répliquent sur un coup franc mais l'ailier gauche touche le montant des buts. Ce n'était que partie remise puisqu'à l'ultime minute, Duplessis réussit à doubler la marque en marquant plein cadre. Dès lors, le match était terminé malgré quelques minutes d'arrêt de jeu. En fin de compte, il faut reconnaître que les meilleures frappes étaient du côté adverse pour une vendange tardive autrement dit pour un 5" tour qu'on souhaite d'un excellent cru. Autres vainqueurs de ce dimanche: c'est le club organisateur on s'en doute, le cercle sportif sous la conduite du tandem Martial Hoberdom et Jean-Luc Ichtertz qui a atteint le sommet de la saison.

Malgré tous les efforts de Thierry Doll (au centre), Geispolsheim-Gare devra s'incliner face à Sylvain Riss (à gauche) et Barr pour qui l'aventure continue. (photo AL - Dominique Gutelcunst)

 

Barr à l'épreuve de la DH

Coupe de France FC BARR.

La rencontre opposant pour le 5e tour de la Coupe de France le FC Barr au CS Mars Bischheim, ce dimanche à 14 h 30, au stade Louis-Klipfel, sera assurément l'affiche du jour dans le Centre-Alsace. Pour les Barrois, cette qualification constitue déjà un bel exploit qui restera gravé en lettres d'or dans l'histoire du club. En effet, les plus anciens du club se souviendront que trente ans avant, presque jour pour jour, les Barrois avaient échoué à ce même stade de la compétition en perdant face à Schweighouse sur le plus petit des' scores. C'était le temps des Edy Meyer, Jean-Claude Vacher, Patrick Laurent, Michel Bossert, Tahar Alaoui... Demain, les Barrois tenteront d'accrocher le CS Mars Bischheim, sociétaire de Division d'honneur. Les protégés. d'Yves Halet effectuent un parcours très intéressant dans leur championnat. Dimanche, ils ont tenu tête au grandissime favori du groupe, l'ASP Vauban. Autant dire que les Schallon, Barthel. Ayvaz, Ibanez ne sont pas les premiers venus et savent parfaitement allier vivacité et engagement physique. Les vignerons du président Ruffenach sont actuellement sur un nuage et tout à l'air de leur réussir: témoin, le succès face à Bischoffsheim remporté dans les dernières secondes du match. Pour cette rencontre, le coach Christian Schalk fera confiance au groupe aligné lors des dernières rencontres. Il formera son équipe parmi les quatorze noms suivants: Christian Meyer (fils du goal de l'équipe de la saison 1965/66), Fabrice Ruffenach, Xavier Barthelmebs, Julien Michel. Stéphane Deloche, Michel Mercier, Patrice Clauss, Cédric Deloche, Sébastien Duplessis, Thierry Fauth, Hassan Amezrehr, Rémy Pizzato, Sylvain Riss et Menu Metz. Les joueurs et dirigeants bar rois comptent une nouvelle fois sur le soutien massif de tous leurs supporters pour ce sommet de la saison.

Un pari pour les Barrois: faire mieux que leurs aînés de la génération précédente. (Photo DNA)

 

 

L'arc-en-ciel de Mars

Barr 3  - Mars Bischheim 5

Stade Louis Klipfel. Pelouse grasse. 278 spectateurs payants.
Mi-temps: 1-1. Arbitre: M. Bihl (Ueberstrass). assisté par MM. Schnoller (Ebersheim) et Schoehn (Heidolsheim). Les buts: Barthel (39', 73' et 90'), Wemette (85' et 89') pour Bischheim; Duplessis (44'), Ammerzehr (68' et 77') pour Barr.
FC BARR: Meyer, Ruffenach, Barthelmebs, Michel, Pizzato, Metz (Mercier, 70'), C. Deloche (Fauth, 70'), S. Deloche, Ammezrehr, Clauss, Duplessis (Riss, 75').
CS MARS BISCHHEIM: Viola, Fritsch (Wemette, 72'), Assam, Schoettel, Ibanez, Bodin, Bernard, Touplet, Barthel, Cloarec (Schallon, 63'), Welly, Ayvaz.

A cinq minutes du terme, Barr était qualifié. Et soudain, le superbe arc-en-ciel qui fendait le gris ciel d'automne dégagea une dominante de bleu au détriment du vert Bischheim réussissait un extraordinaire renversement de situation après avoir frôlé le pire face au leader de la promotion. Sans complexes, les locaux ! Ils jouaient parfaitement libérés, plaçant la première banderille par Duplessis. Barr poussait, mais sans parvenir à  mettre ses tireurs en bonne position dans l'exécution finale. A la 20e, Duplessis, après deux contres favorables se retrouvait seul face à Viola, mais celui-ci intervenait efficacement 27e' : Ammezrehr décoche un tir du côté droit et un faux rebond faillit surprendre portier strasbourgeois. C'est ensuite Barthelmebs qui échouait sur un défenseur venu suppléer Viola. Contre toute attente, Bischheim ouvrait le score sur un de ses rares raids dangereux : Touplet centrait sur Welly qui  négociait mal ce ballon, mais le capitaine de l'équipe avait aussi suivi et finissait le travail. Pourtant, la domination locale se concrétisa avant le retour au vestiaire sur une déviation de. la tête d'Amezrehr qui profita à Duplessis. Les choses s'accéléraient en seconde période avec des Marsiens devenus beaucoup plus pressants et qui créaient quelques problèmes d'organisation chez les Verts. Laissant passer l'orage, Barr répliquait par Ammerzehr qui joua au croquet avec Viola en glissant le ballon entre ses jambes. Joie . d1, courte durée lorsque Wernette, à peine entré en jeu, servit un Barthel laissé bien trop seul dans les 16 mètres pour ne pas rétablir la parité. l'indécision planait plus que jamais. L'avant-centre local se synchronisa ensuite parfaitement sur un corner et expédia un superbe coup de tête arrière sous la transversale. Schalk jubilait, Halet se renfrognait Les dix dernières minutes allaient pourtant. faire pencher la balance en faveur des visiteurs. Wernette, qui trompait la confiance de Barr dans le hors-jeu, égalisait à 3-3 avant de crucifier une nouvelle fois Meyer à une minute des prolongations. Et le capitaine de Bischheim rajoutait un 5e but dans une défense barroise encore groggy après ce mauvais coup du sort. (Hubert Letz)

Francis Ibanez en position acrobatique pour écarter la menace de Cédric Deloche. (Photo DNA)

 

Feu de la Saint Jean au Bodenfeld

Le bûcher sera mis à feu samedi soir. (Photo DNA)

Le solstice d'été est traditionnellement marqué par les Jeux de la St-Jean. Les footballeurs du FC Barr ne dérogeront pas à la tradition en montant un impressionnant bûcher au lotissement du Bodenfeld à Barr. Les préparatifs vont bon train et la pyramide aura une respectueuse hauteur de près de quinze mètres pour 50 stères de bois utilisés. Plus d'une centaine de tronc sont nécessaires à la fabrication du bûcher qui s'embrasera en pleine nuit à la grande joie des jeunes et moins jeunes qui pourront faire un vœu en enjambant les braises. Bien entendu cette soirée sera animée par un célèbre orchestre renommé et dès 20 h les visiteurs pourront déguster tartes flambées, grillades et grands crus du coin de Barr. Ce sera également l'occasion de fêter avec nos footballeurs leur accession en promotion d'excellence, au- tant dire que l'ambiance sera chaude le samedi 22 juin à Barr.

 

Equipe débutants saison 1995-1996

 

Equipe poussins saison 1995-1996

 

 

La saison 1995 - 1996

en Coupe d'Alsace, Coupe du Crédit Mutuel, Coupe Centre Alsace

Barr à genoux devant Notre-Dame

Coupe d'Alsace

NOTRE-DAME STRASBOURG - FC BARR 1-1. 

Mi-temps: 0-0. But pour Notre-Dame Strasbourg, n° 10 (48') pour Barr, Duplessis (53'). Arbitre: M. Krumbach de Boersch.

Le jeu démarre de façon assez alerte et se stabilise au milieu de terrain, Les locaux sont les premiers en action sur un corner à la 8e, sauvé sur la ligne par Schweickart. Il s'ensuit un deuxième corner tout aussi dangereux. Sur un contre rondement mené, on note un bon tir du même joueur Schweickart. On assiste alors à quelques belles actions de part et d'autre, et il faut attendre la 12e' pour que les Barrois obtiennent leur premier corner. Sur le contre, le numéro 10 de Notre-Dame s'en va tout seul au but, suite à une erreur d'appréciation Barroise. Mais son tir rate le cadre. La balle voyage d'un camp à l'autre mais il faut noter une vilaine faute du numéro 11 de Notre-Dame qui tacle par derrière le numéro 7 Schwanger. Ce dernier est donc obligé de quitter ses copains pour une entorse de la cheville. Dès la reprise, une nouvelle erreur de la défense visiteuse permet au recevant d'ouvrir la  marque. Piqués au vif, les Barrois accélèrent quelque peu et égalisent sur une belle action collective par Duplessis. On pense alors que les vignerons pourraient pour obtenir le gain du match. Mais Notre-Dame a bien joué un vrai match de coupe. Les vignerons ont beau dominer et avoir à plusieurs reprises, l'occasion d'aggraver le score: ils ont gâché d'innombrables occasions. Il en sera de. même pendant les prolongations, Barr continue à dominer mais ne trouva pas la faille pour inscrire de fameux but. Notre-Dame de Strasbourg est donc qualifié.

 

 

Coupe Crédit Mutuel

Sur un contre

Epfig 1 - Barr 4

Mi-temps 0--1. Terrain gelé et légèrement bosselé. 64 spectateurs payants. Arbitre M. Bruner (Bolsenheim) assisté de MM. Ekoue (Strasbourg) et Stocker (bénévole). Les buts: Kammerer (59e') pour Epfig; Burqard (41e'), Deloche (72e'), Amezrehr H. (78e') et Mercier (83e') pour Barr.

Ce derby entre les locaux et Barr n'a pas tenu toutes ses promesses vu la difficulté de pratiquer un jeu collectif sur une pelouse gelée. De surcroît, l'absence de plusieurs titulaires des deux côtés n'arrangeait guère les choses. Après une première offensive barroise dès l'engagement, ce furent les locaux qui, à la 6e', eurent une balle de but au bout du pied de Kammerer suite à une action amorcée par Grussenmeyer et Maurer. Barr eut ensuite un léger ascendant qui était ponctué par un tir de Deloche à la 24e' passait de peu au-dessus. Dix minutes plus tard, une nouvelle frappe de Deloche rasait la transversale. les locaux pensaient tenir jusqu'à la pause, lorsqu'à la 4e', l'omniprésent Deloche S. centrait sur Burgard qui, d'un tir croisé, ouvrit le score. Dès la reprise, Burgard faillit doubler la mise à la 46e'. A la 54e', une superbe frappe d'Amezrehr est sortie de la lucarne par le gardien Metz. Deux minutes plus tard, un lob de Deloche passait au ras du poteau. Epfig revenait de loin et à la 59e', il réussit même à égaliser par Kammerer qui reprit de la tête un coup franc de Bader. Barr commençait à douter et, à la 67e', Bader en bonne position, oubliait son pied gauche. Le tournant du match se situa à la 72e' où à la suite d'un corner, Kammerer fut mis à terre irrégulièrement. Le contre visiteur fut meurtrier et Cédric Deloche en profita pour marquer le deuxième but. Les locaux étaient quelque peu abattus et Amezrehr en profita pour aggraver le score à la 78e'. Les Barrois réussirent même à marquer un quatrième but par Mercier, libre de tout marquage.

 

 

Coupe Crédit Mutuel

Barr impose sa loi

Obenheim n'a pas eu voix au chapitre face au leader de la promotion.

AS OBENHEIM - FC BARR: 0-5

Mi-temps: 0-2.

C'est devant une belle assistance que s'est déroulé le quart de finale de la Coupe du Crédit Mutuel entre le leader de la promotion et l'équipe locale sociétaire de la deuxième division, qui n'a malheureusement pas pu créer la surprise. Dès le début de la rencontre, les locaux se créent de belles occasions sans pouvoir concrétiser, et encaissent. un premier but dès la 10e sur corner. Ensuite le jeu s'équilibre à nouveau et ce n'est qu'en fin de première mi-temps que les visiteurs doublent le score qui ne devait plus changer jusqu'au repos. Dès la reprise, Barr tua complètement le match après une erreur défensive et, suite à un beau centre et un non moins belle reprise de volée, en marquant le troisième but. A partir de là, il ne reste plus qu'une seule équipe sur le terrain, à savoir le leader de la promotion qui, fort justement, aggravait la marque par deux fois encore en fin de partie. Il faut néanmoins citer deux actions franches de l'AS Obenheim sauvées sur la ligne par des défenseurs adverses et une bonne partie du gardien local. Il reste maintenant la Coupe du Centre Alsace pour espérer franchir le cap des quarts de finale.

Stéphane Deloche (à gauche) et ses coéquipiers du FC Barr  ont posé beaucoup de problèmes à Steve Herzog et Obenheim. (Photo AL - D. W.)

 

 

Rien n'arrête Sundhouse

SUNDHOUSE - BARR 3-1 (a.p.)

Mi-temps: 0-0. Les buts pour Sundhouse: Stéphane Bury (98e et 115e) et Grégory Rohmer (106e); pour Barr: Fabrice Burckardt (93e). Arbitrage de M. Sifferten (Dieffenbach-au-Val), assisté de MM. Gunduz (Sainte-Marie-aux-Mines) et Bonnet (Hilsenheim).

Nullement intimidés par la valeur de l'adversaire, les "jaunes", solides en défense, se sont appliqués à jouer un football digne de leur adversaire pour créer un nouvel exploit. A peine le premier quart d'heure était-il terminé que déjà José Boulanger se trouvait en face du gardien, mais poussait trop son ballon (13e). Dans les minutes suivantes, Jérôme Crovisier met le feu, dans la défense des " vignerons" en effaçant le gardien dans le coin des 6 mètres, mais malheureusement Grégory Rohmer ne put convertir son centre (22e). Dans la même minute, Schwanger lance les premiers assauts de Barr, mais son tir croisé passe de peu à côté. En se créant plusieurs occasions, Sundhouse aurait mérité d'ouvrir la marque avant la mi-temps. Bury lance Crovisier en profondeur mais celui-ci bute sur le gardien (25e). Christian Grosshans met également Meyer à contribution d'une frappe des 20 mètres (28e). Omniprésent sur son aile, Crovisier efface deux défenseurs et offre un ballon de but au capitaine Bury. Malheureusement sa frappe est contrée par un défenseur (38e). Les incursions des "verts" moins nombreuses restent néanmoins dangereuses. Hassan efface son défenseur et tire de peu à côté (33e). Schwanger mettra encore à son actif deux frappes non cadrées dont l'une frôle la lucarne (40e et 45e). A la mi-temps, les nombreux spectateurs vont profiter d'une animation musicale offerte par la musique Harmonie chère à l'autre président Meyer. Au retour des vestiaires, les débats reprennent avec la même intensité. Deloche au terme d'une montée rageuse va voir son tir contré avant d'obtenir un coup franc peu évident qui terminera dans le mur (53e). En face, une frappe de Bury frôle également la lucarne (60e). Après un bon pressing de Leyes, Crovisier va encore se trouver en position de tir (65e). Les occasions se multiplient de part et d'autre et Rémy Rueff va démontrer tous ses talents. Par deux fois, il se jette dans les pieds d'un attaquant (67e et 82e). Il arrêtera également brillamment un coup-franc de Clauss (85e). Devant une défense solide qui se bat sur tous les ballons, Barr n'arrive pas à faire la différence. C'est le même Grégory Rohmer qui aura le dernier mot dans le temps réglementaire. Il efface trois défenseurs, mais bute sur le dernier à l'entrée des 16 mètres (85e). Dans les premières minutes des prolongations Barr va trouver l'ouverture. Rueff sauve une première fois en plongeant, sur sa ligne, mais Burckardt reprend victorieusement le ballon repoussé (93e). Porté par de nombreux supporters, Sundhouse va immédiatement réagir. Stéphane Bury part à la limite du hors-jeu et obtient l'égalisation en glissant le ballon hors de portée de Meyer (98e). Plus combatifs, les locaux vont logiquement faire la différence dans la seconde mi-temps des prolongations. Grégory Rohmer obtient un penalty à l'issue d'un nouveau slalom dans la défense. Il se fait justice lui-même (106e). Et les gars de Ledig vont même aggraver le score par Bury qui profite d'un caviar de Christian Grosshans et marquer dans le but vide (115e). Les derniers assauts des visiteurs n'y changeront plus rien. Sundhouse tient enfin sa première finale et dans l'explosion de joie aura une pensée pour son adversaire en lui souhaitant l'accession en Promotion d'excellence.

 

Equipe pupilles saison 1995-1996

 

 

Barr tout sourire

C'est un Jacques Ruffenach rayonnant qui a présidé la 64e assemblée générale du FC Barr en présence du maire de la ville, Gilbert Scholly, et de l'adjoint chargé des sports, Claude Gunther.

Après une minute de silence à la mémoire des regrettés Marc Herrmann, Frédérique Hanss, Bernard Messmer et René Munch, l'ordre du jour fut entamé devant une assistance particulièrement nombreuse. Après les salutations d'usage, le président adressa ses plus vifs remerciements aux joueurs, dirigeants, entraîneurs pour leurs excellents résultats de la saison passée. Bien sûr, on retiendra l'accession de l'équipe l en Promotion d'excellence, montée historique à un niveau encore jamais atteint par une équipe barroise. Mais le président ne manqua pas de souligner les mérites de tous les membres, du plus jeune débutant aux plus anciens supporters. "Le FC Barr doit et veut rester le club-phare du Centre Alsace et notre action de structuration devra se poursuivre dans les années à venir". L'avenir du club passe par une école de football performante et le FC Barr s'en est donné les moyens en s'attachant pour la saison 96/97 les services de Patrice Schmitt, professeur d'éducation physique. Le président lança ensuite un appel pressant aux joueurs pour une tenue exemplaire sur le terrain. "Il en va de l'image de marque de notre association, Des efforts restent à faire dans ce domaine". Après avoir annoncé six renforts pour les équipes seniors, en l'occurrence Dominique Bernhart (CS Mars Bischheim), Frank Caspar (AS Benfeld), Christian Gorgos (US Goxwiller), Nicolas Lantz (RC Strasbourg), Charly Morteau (Antillais de Strasbourg) et Laurent Wine (Dieffenbach), le président remercia la municipalité pour les travaux d'éclairage réalisés au stade Paul-Degermann et son engagement aux côtés du club. M. Schmittheisler, secrétaire général du club, donna lecture du procès-verbal de l'assemblée générale de l'exercice précédent. Celui-ci fut approuvé à l'unanimité des membres. Dans son rapport d'activité, il souligna les manifestations organisées tout au long de la saison écoulée, le match Sochaux - Auxerre, le tournoi des réserves, le chapiteau de la fête des vendanges, le dîner dansant, le tournoi de coupe de France en salle ... Avec 208 licenciés, le club local se classe au 50e rang des clubs alsaciens quant au nombre de membres.
Christian Schalk dressa le bilan des seniors et mit en avant l'assiduité de ses troupes à l'entraînement. "Malgré un parcours retour plus difficile, les vert et blanc sont restés leader de septembre 95 à juin 96. Et même s'il a fallu attendre la dernière journée pour fêter la montée, le jeu en valait la chandelle et les efforts de tous ont été récompensés". Avec un total de 46 pts pour un goal-average de 42 à 20, l'équipe l visera le maintien en excellence l'année prochaine. Les meilleurs buteurs ont été: Fabrice Burckard (10 buts), Cédric Deloche (7 buts) et Hassan Amezrher (6 buts).

Les autres équipes 

L'équipe II, drivée par Thierry Alessandri, assure le maintien en division II avec une 7e place au classement: un bilan équilibré pour la deuxième meilleure attaque du groupe avec 56 buts marqués. L'équipe III, fidèle à la tradition, aura réalisé un bon parcours en se classant 5e de son groupe. Les vétérans, quant à .eux, ont presque retrouvé leurs jambes de vingt ans en n'échouant que d'extrême justesse derrière Oberhausbergen: en somme une très bonne saison des protégés de Denis Wentziger dans une ambiance conviviale. Côté jeunes, Bertrand Eisenecker passa en revue les résultats des différentes équipes engagées. Les juniors décrochent la cinquième place après un parcours retour en demi-teinte. Les cadets, engagés en Promotion d'honneur, n'ont pas à rougir de leur 7e place; elle récompense les efforts des poulains de Francis Woelffiin et Raymond Huss, car jamais une équipe de jeunes n'avait évolué à ce niveau et la qualité du jeu déployé atteste de réelles possibilités. La meilleure performance de la saison revient aux minimes qui ont effectué un parcours retour de toute beauté en remportant le titre de champion de groupe; en poule de classement, les protégés de Sylvain Riss ont eu moins de chance échouant de peu face à Plobsheim. Les pupilles ont éprouvé quelques difficultés à trouver la bonne carburation dans un groupe où évoluait la très forte équipe d'Erstein, futur vainqueur régional de l'épreuve. Les poussins terminent à une brillante seconde place, ne cédant la place de leader qu'à l'issue d'une décision prise sur le tapis vert. Enfin, signalons la participation des débutants à plusieurs tournois qui leur ont permis de fourbir les armes avant la reprise à l'automne. Le bilan de la section des jeunes ne serait pas complet sans évoquer l'organisation de la fête de Noël et la sortie au match France-Finlande à la Meinau. Le trésorier Pascal Kormann n'aura pas chômé durant la saison écoulée et le bilan excédentaire présenté atteste de la bonne santé du club barrois. Notons au passage les investissements réalisés pour financer, en partie, l'éclairage . du stade P.-Degermann, pour l'achat d'une buvette mobile, de garnitures pour les fêtes mais aussi d'un impressionnant nombre de ballons et autres matériels. MM. Bernard Meyer et Sylvain Riss certifièrent la parfaite tenue des écritures. Quitus et décharge furent donnés au trésorier et au comité, les commissaires aux comptes étant reconduits dans leur fonction. Les membres sortants du comité furent réélus alors que André Schmitt intègre le staff du club barrois. Le maire G. Scholly félicita les différentes équipes pour les résultats obtenus. Pour avoir suivi la quasi totalité des rencontres de l'équipe I, il exprima tout le plaisir qu'il a trouvé à voir évoluer une équipe aussi fringante. Il mit l'accent sur le travail de fonds réalisé par le FC Barr notamment dans la formation des jeunes. "Barr peut être fier de son équipe et pourquoi ne pas rêver d'une nouvelle montée dans les années à venir?" Avant de clôturer cette assemblée, le coach Christian Schalk donna rendez-vous à tous les joueurs pour la reprise de l'entraînement, fixée au mardi 30 juillet. Cette 64e assemblée générale achevée, il était encore temps de fêter ensemble l'accession et de porter un toast à la saison 96/97.

 

Équipe minimes saison 1995-1996

Les minimes, champions de leur groupe, avec l'entraîneur Sylvain Riss et le délégué André Raymond.

 

quipe juniors saison 1995 -1996

 

Le FC Barr a été reçu à la mairie

le FC Barr vit des heures " historiques" avec son accession à la promotion d'excellence.

••• Grosse ambiance à la salle des fêtes pour la réception officielle organisée par la municipalité pour l'accession de
l'équipe de football en promotion d'excellence.

Ils étaient tous rassemblés joueurs, dirigeants, sponsors, supporters, pour saluer et fêter la montée historique qui vient de récompense(les protégés du président Jacques Ruffenach. Le maire Gilbert Scholly rappela dans son intervention les débuts du FC Barr en 1932 et sa première victoire face à Dangolsheim sur le score de 5 à O. Les deux joueurs de la première heure présents dans la salle, Jules Reuschlé et Paul Anstett se souviennent de ces rencontres. Que de chemin parcouru pour arriver au 2 juin 1996 et à la victoire historique sur le même score de 5 à 0 face à Heidolsheim. Les 22 joueurs ayant participé aux différents matchs officiels furent ovationnés par le public et le coach Christian Schalk, remporta la palme à l'applaudimètre. Parmi les remerciements Monique, Dominique et Florence, les chevilles ouvrières du c1ub-house ne furent pas oubliées et se virent gratifiées d'une magnifique gerbe de fleurs.

 

 

Un président comblé

 

Réception officielle à l'Hôtel de Ville - Juin 1996

 

On écoute avec attention les paroles du Maire

 

Un grand bravo à tous

 

Cette page a été mise à jour le 10/05/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :