FC BARR 1957
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1957/1958

LA PERLE DE DAKAR

 

La saignée à l'inter-saison est d'importance avec l'enregistrement de 7 départs et non des moindres. Segundo PASCUAL donne son accord au grand rival WITTISHEIM, Gérard WILLHELM rejoint les rangs d'OBERNAI, Louis THOMAS ceux de l'AS BENFELD alors que Gérard GEORGENTHUM, Robert REUSCHLE et Gilbert WOHLEBER sont appelés sous les drapeaux et que Claude DUBOISSET raccroche définitivement ses chaussures à crampons. Côté arrivées, André LORENTZ nous vient tout droit de BERGHEIM en compagnie de François VISENTIN (ex HUTTENHEIM). La tâche du nouveau président Paul SCHWARTZ ( M. BARTEL s'étant retiré dans le midi) ne s'annonce pas de tout repos, mais épaulé de Eugène REUSCHLE, nos deux hommes se mettent en quête de l'oiseau rare qui permettrait de s'en sortir. Avec l'appui de Maurice HINCKER, le club obtient rapidement l'accord du RACING pour le prêt de la Perle Noire de Dakar Abdoullaye SIDIBE. Avec un effectif de 24 joueurs seniors licenciés, il n'y a pas de miracle pour nos équipes, notamment l'équipe II qui déclare forfait général dès l'entame de la saison. Dans ces conditions, les résultats obtenus par notre équipe fanion sont honorables. Après un début de saison mi-figue mi-raisin, match nul à domicile contre DORLISHEIM 3 à 3, puis défaite honorable contre SELESTAT 3 à 1, le trio de pointe Albert FUCHS, Abdoullaye SIDIBE, André LORENTZ trouve sa cohésion. Malheureusement le départ pour REIMS ( études obliges) du véloce attaquant Albert FUCHS ne passe pas inaperçu et nos équipiers ne réussissent pas à se dégager des eaux troubles du classement. Au soir d'une nouvelle défaite face à DORLISHEIM 3 à 0 l'avenir s'assombrit un peu plus. Deux matchs restent à jouer face aux deux équipes de queue de classement. Le sursaut face à WASSELONNE, victoire sans appel par 8 à 2 ( buts de Abdoullaye SIDIBE (2) , André LORENTZ (2) , André ZAHNBRECHER, Robert REUSCHLE , Henri REUSCHLE et Charles ENDRESS) et le nul obtenu à SCHIRMECK permet de décrocher la 7ème place au tableau final. Heureusement que notre équipe a pu compter sur le jouer d'exception Abdoullaye SIDIBE, joueur que le RACING s'empresse de rappeler dans ses rangs. Cette saison 1957/1958 est marquée le 20 avril 1958 par l'accident de l'arbitre de la rencontre BARR-OBERSCHAEFFOLSHEIM M. SOLD terrassé par une crise cardiaque à la 60ème minute de jeu alors que le score était de 2 à 1 en faveur des locaux. Lors de la partie à rejouer les coéquipiers de Lucien MESSMER confirment le score de la première rencontre et remportent l'enjeu sur le score de 4 à 2. Pour terminer sur une note plus optimiste, saluons également l'avènement d'une excellente équipe minimes qui se paye le luxe de défaire le futur champion du Bas-Rhin, l'AS STRASBOURG par le score de 6 à 0. Parmi les jeunes pousses on remarque tout particulièrement André STOEFFLER et Bernard BARTHEMEBS tous deux lauréats du concours du jeune footballeur.

Nos résultats saison 1957/1958
A domicile
5 victoires : NEUHOF 3 à 2 ; SCHIRMECK 1 à 0 ; HUTTENHEIM 3 à 0 ; OBERSCHAEFFOLSHEIM 4 à 2 ; WASSELONNE 8 à 2
4 nuls : DORLISHEIM 3 à 3 ; CRONENBOURG 3 à 3 ; SELESTAT 0 à 0 ; DUPPIGHEIM 2 à 2
2 défaites : OSTWALD 0 à 1 ; WITTISHEIM 1 à 4
A l'extérieur
1 victoire : DUPPIGHEIM 1 à 5
2 nuls : SCHIRMECK 0 à 0 ; HUTTENHEIM 3 - 3
8 défaites : SELESTAT 3 à 1; OBERSCHAEFFOLSHEIM 6 à 0 ; WASSELONNE 2 à 1; NEUHOF 3 à 2; OSTWALD 2 à 0; CRONENBOURG 4 à 1; WITTISHEIM 5 à 0 ; DORLISHEIM 3 à 0.
Classement saison 1957/1958

 

1. WITTISHEIM 39 points 87:19
2. CRONENBOURG 33 points 52:23
3. SELESTAT 32 points 58:31
4. OBERSCHAEFFOLSHEIM 29 points 46:24
5. OSTWALD 18 points 34:44
6. NEUHOF 18 points 52:56
7. BARR 18 points 41:51
8. HUTTENHEIM 18 points 32:56
9. DUPPIGHEIM 17 points 30:53
10. DORLISHEIM 16 points 40:49
11. SCHIRMECK 14 points 41:58
12. WASSELONNE 10 points 27:66

 

MATCH DU 1er SEPTEMBRE 1957
FC BARR - DORLISHEIM 3 :3

FC BARR - S.R. DORLISHEIM 3-3

Der erste Punkt wurde dummerweise veschenkt...und zwar vom äusserst schwach amtierenden Schiedsrichter M. BORNERT von Lampertheim. Wenn der arme Mann mit seinem Schiedsrichteramt sein Brot verdienen müsste, hätte er bestimmt einen schwachen Stundenlohn. Es ist wirklich schade, dass eine ganze Partie von so schwachen Entscheidungen abhängt und die Zukunft eines Clubs unter graben kann. Allerdings hätten auch unsere Barrer den Punkt retten können, wenn sie in den letzten Minuten, wo sie 3:2 in Führung lagen, den einzig richtigen Béton gespielt hätten. Dass der unglückliche Zufall noch ein Selbsttor hervorrief, war dann doch der Gipfel und die Dorlisheimer lachten recht herzlich über der Malheur von Barr, was zwar nicht schön aber doch wirkungsvoll sein kann. Dorlisheim buchte das erste Tor, welches vom abseitsstehenden Linksaussen herkam. 10 Minuten später stellte Albert FUCHS einen Prachtschuss das Gleichgewicht wieder her. Derselbe Spieler erlaubte bald darauf durch eine schöne Flanke, die von François VISENTIN kunstgerecht verwandelt wurde, die Führung mit 2:1 sicher zu stellen. Gleich nach Beginn der zweiten Halbzeit entsandte André LORENTZ eine Atom-Bombe auf den gegnerischen Kasten, die durch den Goalkeeper von Dorlisheim nur knapp abgewehrt werden konnte und Albert FUCHS Gelegenheit gab, das dritte Tor zu buchen. Doch die äusserst hart und oft grob spielenden Dorlisheimer, die übrigens dem Schiedsrichter alle möglichen Kosenamen mitgaben ohne, dass dieser auch nur im geringsten reagierte, gaben sich nicht geschlagen und nach einem kleinen Zögern der Barrer Hintermannschaft, konnte der Halblinke auf 3:2 reduzieren. Nur durch ein Wunder, konnte die Dorlisheimer ihr Tor weiterhin rein halten, dazu half natürlich der Schiedsrichter, welcher zwei absolut flagrante Penaltys nicht gab, wahrscheinlich aus Angst vor den bösen Dorlisheimer. In den allerletzten Minuten passierte dann das Malheur des ungewollten Selbsttores und dann war es mit dem Sieg natürlich aus, trotzdem dieser weitaus verdient wäre. Die zahlreichen Zuschauer waren natürlich nicht ganz zufrieden, nicht allein wegen dem Unentschieden, sondern wegen der Art und Weise wie eben zustand kam. Trotzdem können wir unseren Barrer Fussballer Vertrauen schenken, denn erstens geben sie sich alle recht viele Mühe und zweitens sind wir noch ein wenig am Anfang der Saison und ihr Spiel ist schon ganz annehmbar.

Journal de Barr (septembre 1957 )

Le match d'ouverture de la saison oppose le FC Barr à l'équipe de Dorlisheim qui vient de perdre sa place en promotion. Le journal de Barr s'en prend à l'arbitre de la rencontre qui s'est montré franchement sous un très mauvais jour. En première mi-temps le but de Dorlisheim est entaché d'un hors-jeu flagrant. Heureusement les attaquants barrois se réveillent et renversent la vapeur. Après avoir mené 3 à 1, les locaux se font bousculés par un équipe visiteuse très agressive sous l'oeil indulgent de l'homme en noir. Deux buts encaissés, deux penalty flagrant non sifflés pour Barr, et le match nul vient conclure cette rencontre à la portée des locaux. La déception est grande , côté FCB, mais avec une équipe remaniée et affaiblie par rapport à la saison précédente, ce premier match est rassurant quant à la suite des événements. Les Barrois ont fait preuve de courage et de cohésion et les nouvelles recrues Albert Fuchs, François Visentin et André Lorentz se sont particulièrement distingués et intégrés au dispositif mis en place.

Mi-temps 2:1 - stade municipal de Barr en bon état; 250 spectateurs environ; arbitrage moyen de M. Bohnert de Lampertheim. Pour l'ouverture du championnat, les spectateurs ne furent guère gâtés. En effet, les deux équipes opposées étant de valeur égale, le jeu fourni ne fût guère brillant. A la 15è minute l'ailier gauche de Dorlisheim tire sur le gardien local qui passe le ballon dans les pieds de l'avant-centre en position de hors-jeu et celui-ci marque le but. Les barrois égalisent à la 25è minute par l'ailier-droit Fuchs, qui reprend une passe de l'avant-centre. A la 40è le même Fuchs centre en direction de Visentin qui marque le 2è but. Dès le début de la 2e mi-temps, les avants locaux montent à l'attaque et, sur mésentente de la défense, Fuchs parvient à marquer le 3è but. La contre-attaque de Dorlisheim permet à ceux-ci de réduire la marque à la suite d'un cafouillage devant les buts locaux. A la 75è un arrière local dégage les buts et le ballon rebondit sur la tête d'un coéquipier pour rentrer dans les filets locaux.

 (Dernières nouvelles du lundi - Sept 1957)

 

 

COUPE DE FRANCE - MATCH DU 8 SEPTEMBRE 1957
FC BARR - F.C. WITTISHEIM 1 : 3

Es gehört bestimmt zu einer Seltenheit, dass die Barrer Supporter nach einem verlorenen Spiel den Sportsplatz mit einer gewissen Zufriedenheit verlassen. Und doch war es so am letzten Sonntag, denn nicht ein einziger Zuschauer getraute sich vor dem Spiel auf einen Sieg der Lokalen zu tippen. Der Aluminium-Löwe aus dem Ried kam nach Barr, um mit den kleinen Winzerbuben kurzen Prozess zu machen. Mit mindestens 5 Tore Unterschied müsse das Spiel für Wittisheim gewonnen werden, wenn es nicht gar einen " Carton " à la Neuhof geben wird, so war die Meinung vor dem Spiel. Jedoch nach der ersten Viertelstunde, sah das gar nicht mehr so aus und wenn nicht das unglückliche " Fast-Selbst-Tor " in der 15. Minute gefallen wäre, hätte Barr in der ersten Halbzeit mit 1:0 geführt. Allerdings war das Tor für Barr ebenfalls ein Selbst-Goal der Wittisheimer Hintermannschaft, es war also die ausgleichende Gerechtigkeit. Mit 1:1 ging es in die Teepause, nachdem in der ersten Halbzeit seitens Wittisheim nichts besonderes, im Verhältnis zu ihren grossen Ruf gezeigt wurde. Die zweite Halbzeit, wurde etwas lebendiger denn gleich zu Beginn fiel das 2. Tor für Wittisheim, das allerdings gehalten hätte sein müssen. Das war also das zweite Geschenk für Wittisheim und alles glaubte in diesem Moment immer noch an eine hohe Torzahl. Doch Barr hielt wacker stand und der Ausgleich lag sogar etliche Male in der Luft. François VISENTIN verfehlte eine totsichere Chance und Albert FUCHS, der beste Stürmer, liess einen prachtvollen Weitschuss los, den der gegnerische Tormann nur in-extremis abwehren konnte. Zum Schluss fiel noch ein drittes Tor für Wittisheim, ebenfalls auf etwas konfuse Art und dann war natürlich der Match entschieden. Wittisheim stellte eine homogene Mannschaft ins Feld, die zwar guten und gefälligen Fussball spielen kann, aber am Sonntag gegen die von Barr angewandte Taktik des Riegel-systems sich nie richtig durchsetzen konnte. Wenn Barr komplett hätte antreten und seinen Sturm nur einigermassen hätte verstärken können, dann wäre wohl die Ueberraschung des Tages gewesen. Die Barrer Mannschaft verdient ein uneingeschränktes Lob und das ist die eingangs erwähnte Befriedigung, die trotz der Niederlage, von allen, ausnahmslos, empfunden wurde. Secundo PASCUAL musste feststellen, dass seine einstigen Lehrjungen, doch etwas behalten haben, denn eine Tatik von Anfang bis ans Ende zu spielen und durchzuhalten, das will auch etwas heissen. Zudem gaben sich alle ehrlich und redlich Mühe dem " grossen " Gegner die Trauben ziemlich hoch zu hängen, was ihnen auch tadellos gelang. Als Schlussfolgerung kann man wohl sagen, dass Barr in dieser Saison keine erste Geige spielen wird, jedoch wird mancher Gegner hart kämpfen müssen um den Sieg. Und wenn wir so weiter machen, dürfte der Verbleib in der ersten Division auch nicht in Zweifel stehen. Der Schiedsrichter, von zwei offiziellen Linienrichter unterstützt, amtierte sehr gut und es ist ihm absolut nichts vorzuwerfen. Das von Barr erziehlteTor und wegen Abseits annuliert scheint der einzige dunkel Punkt zu sein, aber der Linienrichter hatte Abseits gewunken und der war dann massgebend. Am nächsten Sonntag, spielt die Ia ihre zweiten Championnat-Match in Huttenheim. Letztes Jahr gelang es Barr dortselbst 4:0 zu gewinnen, trotz des kleinen ungewohnten Platzes. Ob es dieses Jahr auch gelingen wird ist eine andere Frage. Jedenfalls, sollte aber ein Punkt mindestens nach Barr kommen. In letzter Stunde

Wie wir in letzer Stunde erfahren, ist den dirigeants des FC Barr gelungen, den Spieler aus Dakar, SIDIBE Abdoullaye, welcher im Racing Strasbourg ausprobiert wurde, zu engagieren. Dieser junge Schwarze, übrigens ein junger, sympathischer Mensch, wird in den Reihen des FCB als Sturmführer mitspielen. Er wird voraussichtlich am 22 September in Barr in einem Freundschaftsspiel gegen Logelbach erstmals die Barrer Farben verteidigen.

Journal de Barr (septembre 1957 )

Pour ce premier tour de coupe de France, le FCB reçoit les "Lions de l'aluminium" du FC Wittisheim. Au départ , les chances de succès pour les locaux sont quasiment nulles et l'objectif est de limiter les dégâts face au grandissime favori de ce match. Contre toute attente, la première mi-temps est équilibrée et les visiteurs n'arrivent pas à développer leur jeu face à des locaux regroupés en défense. Après 15 minutes de jeu, la défense locale se montre particulièrement maladroite et contribue à l'ouverture du score pour les visiteurs. Les gars du Ried se montrent tout aussi maladroits et un de leurs arrières inscrit le but égalisateur contre son camp. La mi-temps intervient sur le score nul de 1 à 1 qui constitue déjà un petit exploit. La deuxième période sera plus animée, Wittisheim prend rapidement l'avantage, les spectateurs s'attendent à un effondrement de leurs favoris mais ceux-ci tiennent la dragée haute à leurs adversaires. Visentin rate un but tout fait puis Albert Fuchs déclenche un magnifique tir difficilement détourné par le goal adverse. En fin de compte, suite à une action confuse les visiteurs creusent l'écart et le match se termine par une défaite honorable des verts et blancs. Secundo Pascual, le nouveau coach de Wittisheim, a pu apprécier la détermination de ses anciens protégés et la tactique défensive mise en place a permis aux locaux de réaliser une performance prometteuse pour les prochains matchs de championnat. Championnat, où ils retrouveront les hommes du président Bauemlin, car les deux équipes sont dans le même groupe !

Un communiqué de dernière minute annonce la venue d'une nouvelle recrue pour le FC Barr. Il s'agit du joueur Abdoullaye SIDIBE, originaire de Dakar et qui a été mis à l'essai au Racing. Il fera ses grands débuts au sein de l'attaque barroise lors de la rencontre amicale contre Logelbach, le 22 septembre au stade municipal. En consultant le bilan d'activités de la saison rédigé par le secrétaire du club Roger Barthelmebs, on apprend que c'est grâce à Maurice Hincker , que le "prêt" par le Racing de ce jeune talent a pu se faire. Pour la petite histoire, Abdoullaye Sidibé restera intimement lié à la cité viticole en se mariant avec une barroise et en s'installant à Barr.

C'est par un temps magnifique et devant 500 spectateurs que s'est déroulée la rencontre entre le FC Barr et le FC Wittisheim. Cette partie a permis au nombreux public d'assister à une partie attrayante par ses renversements de situation. Il convient de signaler que l'équipe locale a été handicapée par l'absence de deux titulaires, ce qui motiva le jeu défensif adopté par les locaux. Quant à Wittisheim, les spectateurs s'attendaient à mieux, ayant eu rarement l'occasion d'assister à l'évolution et au succès des réputés "bombardiers du Ried". Le premier but pour Wittisheim est obtenu à la 15e minute suite à une erreur grossière du gardien local. L'égalisation pour Barr est réussie à la 30e, conséquence d'une mésentente entre la défense adverse. Dès le début de la deuxième mi-temps, Wittisheim se porte à l'attaque et sur un centre de l'ailier gauche, l'inter-droit parvient à marquer de la tête. A 5 minutes de la fin du match, Wittisheim parvient à marquer son troisième but. M. SCHMITT d'Obermodern a dirigé la partie d'une excellente façon, bien qu'il ai refusé aux locaux le but égalisateur à la 80e.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1957)

 

MATCH DU 15 SEPTEMBRE 1957
U.S. HUTTENHEIM - F.C. BARR 3 :3

Die Barrer Elf hat somit den erwarteten Punkt in Huttenheim geholt... aber dem Spielverlauf nach, hätte es unbedingt zwei Punkte sein mussen ! Wenn man 10 Minuten vor Schluss noch mit 3-1 führt, darf man sich niemals vom Gegner noch ein 3:3 aufdrängen lassen! Es ist nun schon das zweite Mal, dass dieses Missgeschick der Barrer Mannschaft passiert (siehe Dorlisheim) und wir wollen hoffen, dass die Spieler nun endlich eine Lehre deraus ziehen. Kurz zum Spielverlauf: In der ersten Minuten sind die Huttenheimer gleich gefährlich, was auf ein zu lockeres Abdecken der Barrer Hintermannschaft zurückführen ist. Nach 10 minuten Spielzeit , nehmen dann die Barrer das Spiel fest in die Hand und Jean-Louis JESSEL auf Linksaussen schiesst auch ein schönes Tor. Die Platzleute können bald darauf ausgleichen, aber einige Minuten später schiesst Charles ENDRESS aus 30 Meter Entfernung einen scharfen Strafstoss auf das gegnerische Tor, der sehr gut spielende Huttenheimer Torwart kann das Leder nur ablenken und der Nachschuss von Charles ZAHNBRECHER sitzt unhaltbar zum 2:1 für Barr, bei welchem Resultat es bleibt zur Halbzeit. Gleich nach der Pause gelingt Barr ein drittes Tor auf Corner hin durch André LORENTZ. Die Barrer dominieren nun meinstens und der halbrechte François VISENTIN verfehlt zwei prächtige Torgelegenheit, die eigentlich von einem solch langjährigen Spieler nicht zu verfehlen waren. Es bleibt 3:1 bis 10 Minuten vor Schluss, die Platzleute drehen plötzlich zum Entspurt auf und die Barrer Hintermannschaft klappt zusammen. Huttenheim schiesst ein zweites Tor (welches vom Barrer Tormann zu verhüten war) und eine Minute später erziehlen die Platzleute den Ausgleich 3:3, zur allgemeinen Ueberraschung der zahlreichen Barrer Supporters. Am kommenden Sonntag, den 22 September 1957 finden auf dem Barrer Sportsplatz zwei interessante Freundschafts-Spiele statt und zwar um 13Uhr45: FC Barr minimes gegen SC Selestat cadets und um 15 Uhr :FC Barr Ia - E.S. Logelbach Ia. Im Spiel gegen den Oberländer-Division I Verein wird der neu engagierte Barrer Spieler SIDIBE aus Dakar erstmals in der Barrer Stürmer-Reihe mitwirken. Allein schon aus diesem Grunde dürfte am Sonntag auf dem Barrer Sportsplatz Hochbetrieb herrshen.

Journal de Barr (septembre 1957 )

Le FC Barr ramène de ce premier déplacement le point du match nul … mais au vu du déroulé de la partie les deux points de l'enjeu auraient absolument dû tomber dans leur escarcelle. En effet, lorsqu'on mène 3 à 1 à 10 minutes de la fin, on ne doit pas se faire remonter et c'est la deuxième fois que cette mésaventure arrive. Le jdb espère que les vignerons en tireront la leçon. Les locaux prennent la direction de la rencontre avec la complicité de la défense barroise qui n'applique pas un marquage très serré. Pourtant, à la dixième minute de jeu l'ailier gauche Jean-Louis Jessel trouve le chemin des filets adverses. Peu de temps après, les locaux égalisent avant que Charles Endress ne décoche un tir puissant de 30 mètres. L'excellent goal d'Huttenheim ne peut que repousser la balle dans les pieds de Charles Zahnbrecherqui ne se fait pas prier pour redonner l'avantage à ses couleurs. Peu après la pause, c'est André Lorentz qui aggrave la marque suite à un corner. La nouvelle recrue barroise François Visentin (ex-Huttenheim) rate encore deux occasions faciles de plier le match. Les dix dernières minutes tournent au cauchemar, avec un premier but des locaux largement évitable suivi d'un second dans la foulée. La partie s'achève sur le score de parité de 3 à 3 à la grande déception des nombreux supporters barrois qui s'étaient déplacés.

Les visiteurs virent se renouveler le drame de leur premier match contre Dorlisheim. Après avoir mené la partie 3:1 jusqu'à 7' de la fin, ils devaient concéder aux locaux l'égalisation en deux minutes, et il se fallait de peu pour que ces derniers ne conservent pas les deux points. Barr ouvrait la marque à la 25e, mais quatre minutes plus tard les locaux égalisèrent. Barr parvenait à marquer un deuxième but avant le repos et obtenait un troisième but sur corner au début de la deuxième mi-temps. Le jeu se continua au milieu de terrain et ce fut qu'à 7' de la fin qu'il se ranima, lorsque les locaux marquèrent par surprise leur deuxième but. L'égalisation tomba 2' plus tard et malgré les efforts déployés des deux côtés, le résultat en resta là. Plus de 200 spectateurs des deux camps assistaient à cette rencontre. L'arbitrage fut très discuté tout le long de la partie.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1957)

 

MATCH DU 29 SEPTEMBRE 1957
F.C. BARR - C.S. NEUHOF 3 : 2

Das war der erste Sieg dieser Saison und nach drei Spielen stehen wir noch ungeschlagen da. Das ist eine erste Feststellung, die gewiss etwas wert ist, denn nach den Abgängen von guten Spielern und des Trainers, sah es gar nicht rosig aus. Mithin haben wir allen Grund vorläufig zufrieden zu sein. Allerdings sah es am Sonntag lange nicht nach Sieg aus, trotzdem Barr in der ersten Halbzeit überlegen spielte, dank der Mithilfe des Windes, Albert FUCHS schoss wieder ein wunderbares Tor, das von der " schwarzen Perle " SIDIBE eingelenkt war. Neuhof konnte bald darauf egalisieren durch ein unhalbares Tor. Das zweite Tor für Neuhof war ein " accident de travail " des Barrer Torhüters und reute ihn selbst ebenso sehr wie alle Zuschauer. Nach einer schönen Aktion von SIDIBE gelang Charles ZAHNBRECHER in Besitz des Balles und schoss schön ein. Nun war wieder Hoffnung da, die dann wieder durch ein einzig dastehendes Meisterwerk von SIDIBE ganz in Erfüllung gebracht wurde. Der kleine überaus sympathische Neger zeigte hier was er konnte und brachte ein Tor fertig, das ihm so schnell keiner in den gesamten I Division nachmacht. Am nächsten Sonntag, vormittags 10 Uhr, gastieren nun unsere Fussballer in Sélestat und haben ein schweres Spiel vor sich.

Journal de Barr (septembre 1957)

Première victoire de la saison pour le FCB qui reste invaincu en championnat !Satisfaction pour ce début de saison redouté après le départ massif de joueurs et de l'entraîneur Pascual ! Telle est la première analyse du jdb en cette fin de septembre 1957. Face au Neuhof, l'affaire n'a pas été simple. Adossés au vent et avec la nouvelle recrue Abdoulaye Sidibé aux mannettes, les vignerons retrouvent de leur superbe. Albert Fuchs ouvre le score d'un magnifique tir, pourtant les visiteurs reviennent au score puis profitent d'une bévue du goal local pour prendre l'avantage. Heureusement, suite à un service de Sidibé , Charles Zahnbrecher remet les pendules à l'heure. Il faudra un nouvel exploit de la "perle noire" pour assister au but victorieux de la délivrance. Un but extraordinaire qui suscite l'admiration de tous ! Le dimanche suivant le FCB passera un test important lors de son déplacement à Sélestat, coup d'envoi à 10h fête des vendanges oblige!

Stade municipal - terrain en bon état - Environ 400 spectateurs - Arbitrage satisfaisant de M. WITZ d'Eckbolsheim 

Dès le début de ce match, les locaux envahissent le camp de Neuhof et à la troisième minute un avant local tire en force et le ballon s'écrase sur la barre transversale. A la 7', l'avant-centre local contrôle une balle vicieuse, centre sur l'ailier droit FUCHS, qui des 20 mètres marque un magnifique but. Après ce premier but, les locaux relâchent leur pression et Neuhof à son tour arrive à mettre les buts locaux en danger. A la 30', l'arbitre accorde à Neuhof un coup-franc à la limite des 16 mètres et la balle est stoppée magistralement par le portier local. Néanmoins, les locaux dominent cette première mi-temps, sans toutefois arriver à concrétiser leur avantage. Après le repos, Neuhof se reprend et à la 50' l'ailier droit s'échappe et effectue un tir au cordeau que l'inter gauche reprend pour marquer de près. A la 70', le gardien local laisse échapper une balle et un avant de Neuhof profite de l'aubaine pour marquer le 2e but. Après ce but malencontreux, les Barrois se réveillent et amorcent un sprint final. Le jeune SIDIBE s'échappe et parvient à effectuer un centre impeccable que VISENTIN reprend pour marquer. Ce but d'égalisation stimule les locaux et deux minutes après SIDIBE marque le but de la victoire pour les locaux.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1957)

CHAR - FÊTE DES VENDANGES 1957

 

MATCH DU 6 OCTOBRE 1957
S.C. SELESTAT - F.C. BARR 3 : 1

Im Championnat gegen die Violetten aus Sélestat, welches am vergangenen Herbstfest-Sonntag in Sélestat vor etwa 400 Zuschauer stattfand, hätte die Barrer wiederum einen Punkt holen können. Wieder wurden einige günstige Torgelegenheiten nicht ausgenützt. Abdoullaye SIDIBE auf Linksaussen ist unser einziger effektiver Stürmer und das ist doch zu wenig. Kurz zum Spielverlauf: Auf dem tadellosen Schlettstader Rasen wird in der ersten Viertelstunde hart gekämpft und der Rechtsaussen der Gastgeber schiesst ein Tor, welches mit etwas mehr Entschlossenheit der Barrer Hintermannschaft zu verhüten war. Halbzeit 1:0. Bemerken wir noch, dass die Barrer in der ersten Halbzeit den besseren Fussball spielten und eine Viertelstunde lang stark drängten. Nach der Pause schiesst dann der Rechtsaussen von Sélestat aus glatter Abseitsstellung ein zweites Tor (die meisten Zuschauer sahen es, nur der Schiedsrichter nicht). Nun ist es mit Barr geschehen, und als dann noch Charles ENDRESS vom Platze verwiesen wurde (es ist unverstehbar, dass ein Spieler wie ENDRESS sich nicht besser beherrschen kann) erst recht. Die FCB-Elf muss noch ein drittes Tor hinnehmen, abermals durch den Schlettstadter Rechtsaussen. Erst in den letzten Minuten gelingt es unserem besten Stürmer Abdoullaye SIDIBE in feiner Manier das Ehrentor zu erziehlen. Als Lehre ist aus diesem Spiel zu ziehen: die Stürmer müssen schneller spielen und mehr aufs Tor schiessen und die Verteidiger besser ihren jeweiligen Flügelstürmer abdecken, sonst werden wir noch unangenehme Ueberraschung erleben.

Journal de Barr (octobre 1957)

En ce dimanche matin, la rencontre attire 400 spectateurs autour de la pelouse sélestadienne. Les barrois auraient pu, une nouvelle fois, ramenés le point du match nul. Si quelques occasions n'avaient pas été gâchées et si l'attaque barroise, excepté Abdoullaye Sidibé, disposait de réels attaquants. Avec des si... A la lecture du compte rendu de ce match on s'aperçoit que l'ailier-droit des violets a fait bien des misères aux barrois en scorant à trois reprises. C'est lui qui, libre de marquage ,ouvre le score en première mi-temps. Malgré un jeu plaisant et une domination les verts et blancs se retrouvent menés 1 à 0 à la pause. En deuxième période, c'est encore l'ailier-droit de Sélestat qui double la mise, le but est accordé malgré une évidente position de hors-jeu (seul l'arbitre ne l'avait pas vu !). Autre tournant du match, l'expulsion du bouillant Charles Endress , qui n'arrive pas à se maîtriser et se voit notifier le chemin des vestiaires à juste titre cette fois. Réduits à dix, les visiteurs encaissent un troisième but , toujours par le même joueur et il faut attendre les derniers instants de la rencontre pour assister à un but du FCB par son seul véritable attaquant, Abdoullaye Sidibé. Le staff barrois s'inquiète du manque de vitesse de son attaque , alors que la défense et notamment les arrières latéraux laissent trop d'espace à leurs adversaires. Il ne faudrait pas que cette situation perdure afin d'éviter d'autres déconvenues.

Terrain en excellent état - match disputé le matin à 10h par un temps agréable. Mi-temps 1:0 . Buts pour Sélestat par ULRICH (3) et par SIDIBE pour Barr. Bon arbitrage de M. MATHIS de Bischheim. 450 spectateurs.

Est-ce l'ambiance matinale qui ne convenait pas aux joueurs ? Toujours est-il que dans les deux camps la technique faisait défaut un peu partout. Ce qui ne veut pas dire qu'on lança pas toutes les forces dans la bataille. Bien au contraire, et ce fut surtout les visiteurs qui s'évertuèrent à jouer fermement, à batailler sans cesse, facteurs qui font un tantinet défaut chez les locaux. Il faut toutefois dire que les Sélestadiens ont finalement mérité de gagner. En première mi-temps, après 10' de jeu, ULRICH inscrit le 1:0. Les Barrois sont souvent à l'attaque mais le gardien sélestadien LACOM arrêta net tous les shots. L'attaque locale, de son côté aurait bien pu aggraver le score mais il manquait toujours la pointe finale qui amène le shot victorieux. En seconde mi-temps, même physionomie du match, c'est ULRICH, qui à dix minutes d'intervalle, réussit à établir le 3:0. Les visiteurs redoublent d'efforts, mais il n'y a que SIDIBE qui réussit à marquer à quelques minutes de la fin.

(Dernières Nouvelles du Lundi -oct 1957)

 

MATCH DU 13 OCTOBRE 1957
U.S. DUPPIGHEIM - F.C. BARR 1 : 5

Letzten Sonntag musste sich unsere erste Mannschaft zum fällingen Championnat-Spiel nach Duppigheim begeben. Dem Treffen wohnten etwa 100 Barrer Supporters bei, die es nicht zu bereuen hatten, dieses Déplacement gemacht zu haben, wohnten sie doch einem bis zum Schlusspfiff sehr interessanten und fairen Kampf bei. Der Held der Barrer Elf war natürlich wiederum die schwarze Perle Abdoullaye SIDIBE, der inzwischen sich von seiner gegen Neuhof erlittenen leichten Verletzung wieder erholt hatte, und manchmal mit drei Gegnern fertig werden musste. Aber auch alle seine Mitspieler waren von einem seltenen Kampfgeist beseelt und haben grossen Anteil am Zustandekommen des erzielten Resultats. Hervorgehoben zu werden verdient auch das gute gegenseitige Verständnis am rechten Barrer Flügel André LORENTZ - Charles ZAHNBRECHER - Abdoullaye SIDIBE, die unermüdliche Arbeit der Barrer Hintermannschaft und der Läuferreihe, die den Sturm mit Bällen fütterten, so dass die gegnerische Verteidigung alle Hände voll zu tun hatte, um eine noch grössere Niederlage zu verhüten. Erwähnt zu werden, verdient auch der Gegner, der bis zum Schlusspfiff mutig aushielt. Schiedsrichter M. HUMMLER aus Kertzfeld war in seinen Entscheidungen stets gerecht. Enttäuscht jedoch wurden die Barrer Supporters, die unseren Nachwuchs in ihrem allerersten Championnattreffen, welches am vegangenen Sonntag hierselbst stattfinden sollte, beiwohnen wollten, indem die Minimes des FC Port du Rhin gar nicht antraten.

Journal de Barr (octobre 1957)

Une centaine de supporters accompagne leur équipe à Duppigheim et ne regrette pas leur déplacement. Le match est intéressant et se joue dans un très bon esprit. Le héros du match est à nouveau Abdoullaye Sidibé, complètement rétabli d'une blessure contractée face au Neuhof, il se déjoue à lui tout seul de la défense adverse. L'aile droite composée d'André Lorentz et de Charles Zahnbrecher se montre également sous son meilleur jour, alors que la défense tient parfaitement son rôle et que la ligne de demis approvisionne sans relâche, en bons ballons, la ligne d'attaque. La bonne tenue de l'équipe locale et le bon arbitrage de M. Hummler sont également relevés. Seule déception de la journée pour l'équipe minimes qui aura vainement attendu son adversaire du Port du Rhin pour sa première journée de championnat.

 

MATCH DU 20 OCTOBRE 1957
F.C. BARR - F.C. OSTWALD 0 : 1

Mit einem kleinen Goal Unterschied gingen am Sonntag zwei kostbare Punkte verloren. Es liegt uns fern mit Steinen zu werfen, aber immerhin muss gesagt werden, dass der Sturm den Match verloren hat. In der ersten Halbzeit mussten unbedingt zwei bis drei Tore geschossen werden. Aber es ging leider nicht und so muss man sich halt damit abfinden, dass eben der Match verloren ging, denn um zu bewinnen muss man Tore schiessen. Es muss immer wieder wiederholt werden, dass der Schiedsrichter nicht immer Schuld ist und einige Supporters sollten sich doch ein wenig zusammen nehmen und nicht die ganze Innung blamieren. Sie leisten durch ihre unverständliche Haltung den Fussballern keinen Dienst, ganz zum Gegenteil. Anschliessend veröffentlichen wir gerne einen diesbezüglichen Aufruf des Komitees des FC Barr.

Ein Appel an das Fussball-Publikum

Es ist eine sehr schöne und begrüssenswerte Eigenschaft, wenn Supporters ihren Verein unterstützen... in den guten und in den schlechten Zeiten! Aber auch die Supporters müssen dennoch immer " im Rahmen " bleiben und sich beherrschen können. Wiederholt konnte leider festgestellt werden, dass nach einem verlorenen Spiel unserer Mannschaft, einige zu fanatische Supporters, auf den Schiedsrichter losgehen...! Man vergesse ja nicht, auch der Pfeiffenmann macht Fehler, genau wie die Spieler, und wenn wir keine Schiedsrichter hätten, könnte ja der so populäre Fussballsport nicht ausgeübt werden durch unsere Jugend! Es soll uns fern stehen, durch diese Zeilen den Spielleiter hundertprozentig in Schutz zu nehmen... aber es handelt sich vielmehr darum, unserem Fussball-Club böse Geschichten wie Platzsperre, Spiel-Disqualifikationen, Verbieten des Bier-Verkaufes auf dem Sportsplatz, und so weiter zu ersparen! Darum Fusball-Supporters, einen guten Rat: auch wenn eure Mannschaft verloren hat, auch wenn der Schiedsrichter einige Fehlentscheidungen hatte, behaltet ruhig Blut und seid " fair-play " wie die Engländer so schön sagen! Wenn eure Mannschaft einmal einen schwarzen Tag hat (wie am vergangenen Sonntag) gebt dem Schiedsrichter nicht allein die Schuld an der Niederlage, denn im Fussball ist es nun einmal so: es gewinnt nur immer die Mannschaft, welche am meisten Tore schiesst ! Le comité du FC Barr.

Journal de Barr (octobre 1957)

Par le plus petit des scores le FC Barr laisse filer deux points précieux. Il ne faut jeter la pierre à qui que se soit, mais force est de constater que la l'attaque a failli en ce dimanche. A la mi-temps, deux ou trois buts auraient dû être marqués par les locaux. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, et pour gagner il faut marquer ! Il faut également rappeler que la défaite de ses favoris n'incombe pas toujours à l'arbitre. Quelques supporters irascibles devraient s'en souvenir et un appel officiel est lancé par le comité du FC Barr pour rappeler quelques règles à respecter vis à vis du corps arbitral.

Appel au public des matchs de football !

Supporter son équipe est un acte louable en soi … que se soit dans les bons jours mais aussi dans les mauvaises périodes ! Mais les supporters doivent savoir qu'il faut toujours se comporter raisonnablement et garder son sang-froid. Nous avons, une nouvelle fois, constaté que quelques fanatiques s'en sont pris à l'arbitre...! On ne doit surtout pas oublier que l'arbitre fait des erreurs, comme les joueurs et que sans arbitre il n'y aurait pas de football. Loin de nous, la pensée qu'il faille défendre en toute circonstance l'homme au sifflet, mais nous voulons défendre notre club afin d'éviter d'éventuelles sanctions ( suspension du terrain, disqualification de joueurs, interdiction de buvette..) Un bon conseil à nos supporters: même si votre équipe perd, même si l'arbitre fait des erreurs, restez "fair-play" comme les Anglais savent si bien le dire ! Gardez votre sang-froid et si votre équipe est dans un jour sans (comme dimanche dernier!) ne mettez pas la défaite sur le dos de l'arbitre. Le football est ainsi : l'équipe qui marque le plus de but gagne.

Stade municipal en bon état - environ 300 spectateurs - arbitrage de M. REBHOLZ de Strasbourg

Cette rencontre qui promettait d'être passionnante, ne le fut à aucun moment, tant le jeu fourni par les deux équipes fut moyen. La première mi-temps fut à l'avantage des locaux, qui eurent de belles occasions de scorer, mais qui furent gâchées, soit par maladresse, soit par manque de décision. Ostwald ne joua guère mieux et manquait de belles occasions pour ouvrir le score. La deuxième mi-temps débuta sous de mauvais auspices et ce fut au tour d'Ostwald de dominer, les Barrois n'arrivant plus à dégager leur camp. Néanmoins à la 50', l'avant-centre local expédie le ballon sur la barre transversale alors que le gardien était battu. Au fil des minutes, Ostwald parvient à prendre de vitesse les lignes arrières locales et à le 65' l'ailier gauche d'Ostwald effectue un centre impeccable que l'ailier droit reprend de la tête pour expédier la balle au fond des filets. Les Barrois essayent bien de remonter ce handicap et malgré un bombardement des buts d'Ostwald durant les dernières minutes, n'arrivent jamais à obtenir l'égalisation. Le partage des points aurait été équitable, mais la victoire revient ainsi à l'équipe qui a fourni le jeu le moins mauvais.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1957)

 

MATCH DU 27 OCTOBRE 1957
U.S. OBERSCHAEFFOLSHEIM - F.C. BARR 6 : 0

Terrain assez lourd, environ 200 spectateurs. Assez bon arbitrage de M. URBAN (Eckwersheim) Comme le score l'indique, les locaux n'eurent pas beaucoup de peine à gagner cette partie. Jouant plus vite que leurs adversaires, la défense des visiteurs fut mise à rude épreuve. En première mi-temps, Barr se défendit encore assez encore assez vite, mais Oberschaeffolsheim marqua déjà aux15' et 25' et la mi-temps arriva sur ce score. A la reprise, les locaux continuèrent sur leur lancée et marquèrent à intervalle régulier encore quatre buts. Très bonne partie des locaux, tandis que les Barrois semblèrent un peu lent et lourd pour pouvoir inquiéter les gars d'Oberschaeffolsheim.

 (Dernières Nouvelles d'Alsace - octobre 1957)

Eine kalte Dusche bekamen wir am Sonntag in Oberschaeffolsheim, wo Barr zwar kaum mit Siegesabsichten hinfuhr, aber auch keinen " Karton " von 6 Toren erwarteten. Schicken wir gleich voraus, dass der Goalkeeper Raymond HALTER absolut nicht die Schuld an dieser harten Niederlage trägt, zum Gegenteil, mit ihm war die Hintermannschaft voll auf der Höhe, sonst hätte es wohl ein Dutzend gegeben. In der ersten Halbzeit stand es zwar 2:0 für die Gastgeber, aber der Physionomie des Spieles während dieser Halbzeit entsprechend war der Match noch nicht gewonnen für sie, denn der Barrer Sturm hatte mehr wie einmal Gelegenheit zum skoren, leider wurde nie etwas daraus. In der zweiten Halbzeit nur noch eine Mannschaft auf dem terrain, das war Oberschaeffolsheim. Es fielen noch weitere vier Tore, wovon 3 als unglückliche Zufälle für die Barrer gelten können, aber immerhin zählen sie. Am nächsten Sonntag kommt einer der Spitzenreiter nach Barr und wird wohl auch wieder 2 Punkte holen, nämlich FC Cronenbourg. Die Cronenbourger wollten letzte Saison schon aufsteigen, es gelang ihnen aber nicht und damals war Barr nicht ganz unschuldig daran. Nun stehen aber die Aktien anders und Cronenbourg wird sich am Sonntag voraussichtlich bitter rächen. Wir wissen aber, dass Barr gegen gute Gegner auch eine gute Partie liefert, also kann es am nächsten Sonntag, den 3 November ganz interessant werden. Anstoss auf dem Stade Municipal um 14Uhr 30

Journal de Barr (octobre 1957)

Le jdb met les choses au point: le gardien Raymond Halter n'est nullement responsable de ce carton, bien au contraire, il aura évité une déculottée encore plus importante ! Côté Barrois, le score de 2 à 0 à la mi-temps ne reflète pas la physionomie du match et les occasions de marquer pour les visiteurs se sont présentées. En deuxième période, Oberschaeffolsheim est largement dominateur et les vignerons encaissent encore 4 autres buts ( dont 3 de façon malheureuse ?). Le dimanche suivant, la réception de Cronenbourg, une des équipes de tête, risque d'être chaude, car les Barrois ont encore en travers de la gorge la défaite encaissée la saison précédente face à ce même adversaire. Auront-t-ils les moyens de rivaliser avec les brasseurs ? Au soir de cette septième journée de championnat le classement est le suivant:

 

1.

Sélestat   

11 pts

19:8

2.

Cronenbourg   

10 pts

10:7

3.

Wittisheim   

9 pts

22:7

4.

Huttenheim   

8 pts

13:14

5.

Oberschaeffolsheim   

8 pts

14:7

6.

Neuhof   

8 pts

24:17

7.

Ostwald   

8 pts

10:12

8.

Barr   

6 pts

14:19

9.

Schirmeck   

3 pts

9:14

10.

Dorlisheim   

3 pts

10:17

11.

Wasselonne   

1 pt

6:19

12.

Duppigheim   

1 pt

7:18

 

MATCH DU 3 NOVEMBRE 1957
F.C. BARR - F.C. CRONENBOURG 3 : 3

Schade, wirklich Schade, dass wir am Sonntag einen wertvollen Punkt verschenkten. Die Barrer wie immer wenn sie gegen eine gute Mannschaft spielen, hielten sich wieder alles Erwarten sehr gut und hatten den Sieg zweifellos in den Händen, wenn nicht schon in der Tasche. Aber es bedurfte eines unschönen, kleinen Zwischenfalls, um im letzten Moment den Cronenbourger zu erlauben einen für ausserst wertvollen Punkt zu retten. Es dürfte kein Zweifel bestehen, dass Cronenbourg wirklig verdient an der Spitze der Tabelle zu stehen. Sie spielen einen schönen, flüssigen und schnellen Fussball und haben eine sehr gute Ballbehandlung. Ihr linker Flügel ist ganz besonders gefährlich, wo übrigens auch alle 3 Tore herkamen. Barr hielt sich in dieser Gesellschaft ganz gut und fiel absolut nicht stark ab. Zum Gegenteil, manchmal waren es schwere Momente für die Cronenbourger und diese können das Unentschieden hauptsächlich ihrem ausgezeichneten Tormann verdanken. Der beste Mann der Barrer war zweifellos Henri REUSCHLE, der gute und sehr viel Arbeit leistete. Im Sturm verdient SIDIBE eine Extranote, denn ausser ihm wäre keiner imstand gewesen die beiden Tore zu buchen. Das dritte Goal war eine schöne Action von André LORENTZ, der eine Passe geschickt ausnützte und unhaltbar einschoss. Das Publikum scheint den Appel des Comités des FC Barr zu herzen genommen zu haben, denn der Schiedsrichter dem auch dieses Mal einige kleine Schnitzer unterliefen, wurde in keinem Moment von der Barrer Seite auch nur im geringsten behelligt. Es wäre nun an der Reihe von einigen Spielern sich nun auch nur von sportlichen Seite zu zeigen, es wäre viel schöner und besser. Das Programm vom nächsten Sonntag, den 10. November sieht um 13:30 Uhr ein Championnat-Spiel der Minimes vor gegen die Minimes von Illkirch-Graffenstaden und um 14:30 Uhr startet ein Freundschaftsspiel der Ia gegen die Ia von Illkirch-Graffenstaden.

(Journal de Barr - novembre 1957)

Sentiment mitigé au terme de cette rencontre face à un des ténors du groupe Cronenbourg ! Les barrois ont fourni une bonne prestation mais se font rejoindre sur le fil, suite à un fâcheux concours de circonstance et perdent ainsi un point précieux. Barr a tenu son rang face à son adversaire et les visiteurs doivent une fière chandelle à leur gardien de but qui a démontré toute sa classe. Côté local, le grand bonhomme du match est le pilier de la défense Henri Reuschlé. En attaque, Sidibé mérite également une mention toute particulière avec deux réalisations, le troisième but local étant à mettre à l'actif d'André Lorentz. L'appel lancé au public a été entendu, les supporters se sont montrés conciliant à l'égard de l'arbitre, et ce malgré quelques petites erreurs de ce dernier. C'est plutôt du côté des joueurs barrois qu'il faudra faire des efforts en matière de sportivité ! Sûrement un clin d'œil à l'incident qui a coûté un point au FCB. Le dimanche suivant le FCB accueille les promotionnaires de la FAIG dans le cadre d'une rencontre amicale.

 

MATCH DU 10 NOVEMBRE 1957
F.C. BARR - F.A. ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN 1 : 2

Das am vergangenen Sonntag ausgetragene Freundschaftsspiel gegen die Promotionself aus Graffenstaden fand bei einem nasskalten Wetter und vor knapp 150 Zuschauer statt. Die Barrer Elf (ohne Abdoullaye SIDIBE und Charles ZAHNBRECHER spielend) spielte eine sehr gute Partie und verlor das Spiel unverdient, durch einen etwas zu harten Elfmeter. Die erste Halbzeit war spannend und die Barrer hatten sogar mehr vom Spiel . Der neu ausprobierte Spieler STEVAUX führte sich als Sturmführer gar nicht schlecht ein, schoss ein wunderbares Tor, zeigte eine gute Ballführung, und wenn er noch etwas schneller spielt, dürfte er eine gute Verstärkung für die Elf sein. Halbzeit 1:1. Nach der Pause hatten die Platzleute wiederum mehr vom Spiel und es gab Lattenschüsse gegen das Gästetor welches übrigens vom sehr gut spielenden Torhüter AUVRAY (ex-Eschau) glänzend verteidigt wurde. Bei einem Durchbruch des Gästesturmes gelang diesem dann das Siegestor. Dem Spielverlauf nach, wäre ein Unentschieden eher gerecht gewesen. Bis auf die Elfmeterentscheidung war die Leistung von Schiedsrichter NEFF aus Strasbourg gut. Wenn sich alle Barrer Spieler am Sonntag gegen die "berühmte" Elf aus Wittisheim voll und ganz einsetzen, ist das Spiel im voraus noch nicht verloren... Im Vorspiel überführen die Barrer Minimes diejenigen von Graffenstadem mit 7:0. Bei Halbzeit war das Spiel mit 6:0 bereits entschieden und der Sturm unserer Minimes zeigte sich in diesem Championnatsspiel in einer sehr guten Form. Unsere Jungens werden sicher in ihrem Championnat ein erstes Wort um den Titel mitreden.

Barr ne méritait pas de perdre cette rencontre amicale face à la FAIG. Ce match disputé par un temps froid et humide est suivi par 150 spectateurs et le onze barrois se présente sans Sidibé et Charles Endress , alors qu'un nouvelle recrue Stevaux est mise à l'essai. Ce dernier se distingue par une bonne conduite de balle et inscrit le but égalisateur d'un tir magnifique. L'arbitre avait préalablement accordé un penalty généreux aux banlieusards. Score de 1 à 1 à la mi-temps. En deuxième période , le FCB tire sur la barre alors que les visiteurs profitent d'un contre pour prendre l'avantage. En conclusion, belle prestation des locaux qui méritaient largement le match nul. Si l'équipe réédite sa bonne performance , rien n'est joué face à la "fameuse" équipe de Wittisheim qui déposera sa carte de visite le dimanche suivant à Barr.

Kurznachrichten vom F.C. Barr

Der Président des FC Barr, Professeur A. BARTEL, ist seit dem 1. Oktober 1957 in das Collège Jules Ferry nach Cannes versetzt worden. Vice-Président M. Paul SCHWARTZ wird vorläufig die Geschäfte des Presidenten erledigen. Die Vereinsleitung macht die Zuschauer darauf aufmerksam, dass das Betreten der Umkleideräume der Mannschaften vor, während und nach dem Spiel für Aussenstehende verboten ist. Nur die Mitglieder der Commission Technique und die Comitémitglieder haben Zutritt zu den Vestiaires, sowie die Leute vom Service Sanitaire de France, welche die verletzten Spieler behandeln. Die Schiedsrichter haben wiederholt kritisiert, dass hinter dem oberen Tor öfters Zuschauer stehen. Es wird hiermit nochmals darauf aufmerksam gemacht, dass nur die Platzordnung das Recht hat, neben dem Spielfeld zu "stationieren". Das diesjährige Winterfest des FC Barr wird am Samstag den 4 Januar 1958 im Foyer Protestant stattfinden. Diesmal wurde das Variété-Ensemble "Grudenot" aus Colmar nach Barr verpflichtet, welches den Zuschauer etwas anderes, Neues bieten wird. Zu gleicher Zeit findet im grossem Tivoli-Sall ab 20 Uhr ein grosser Bal statt, mit einem grossartigen Orchester. Nächsten Sonntag : F.C Barr - F.C. Wittisheim Ia Im Fussball wird unser alte Rivale und grosser Aufstiegsfavorit der I. Division, FC Wittisheim in Barr zu Gast sein (Anstoss 14Uhr30)

(Journal de Barr - novembre 1957)

Le président André Bartel a été muté depuis le 1er octobre au Collège Jules Ferry à Cannes. En attendant, c'est le vice-président M. Paul Schwartz qui prend la direction du club. Dans les faits, M. Paul Schwartz prendra officiellement le club en main pendant cinq saisons. Un rappel est effectué en direction des supporters. L'accès aux vestiaires est interdit à toutes personnes ne faisant pas partie de la commission technique du club ou du comité du club ou de la croix-rouge locale. Autre rappel, suite à l'intervention des arbitres, il est rappelé que l'espace situé derrière les buts , côté terrain de basket, est réservé aux seuls membres du club officiellement désignés pour la sécurité ( membres portant un brassard). Dernière info, concernant la fête d'hiver de janvier 1958. La troupe "Grudenot" de Colmar animera la soirée théâtrale, alors que le bal aura lieu dans la "grande" salle du Restaurant du Tivoli.

 

MATCH DU 17 NOVEMBRE 1957
F.C. BARR - F.C. WITTISHEIM 1 : 4
Terrain glissant, environ 500 spectateurs,arbitrage très criticable de M. KILLHOFFER de Monswiller. 

La première mi-temps de cette rencontre fut caractérisée par une légère domination du onze de Wittisheim. Le premier but pour les visiteurs fut obtenu à la 27e minute par l'avant-centre, qui reprit une balle que le gardien local avait malencontreusement repoussée dans ses pieds. Les locaux manquèrent de peu l'égalisation quelques instants plus tard, lorsqu'un avant local, à bout portant, tira dans les mains du gardien. La deuxième mi-temps débuta par une nette domination de Wittisheim. A la 50e minute, CASSEL reprend de volée et marque un magistral but. Wittisheim profite du désarroi des locaux pour marquer un autre but une minute après. Malgré une défense serrée des Barrois, les avants de Wittisheim inscrivent un quatrième but à la 70e minute, but qui semblait entâché de hors-jeu. Les locaux parviennent à sauver l'honneur à la 89e minute sur penalty transformé par SIDIBE. En définitive, match plaisant à suivre, marqué par un jeu techniquement supérieur des visiteurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1957)

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 24 NOVEMBRE 1957
F.C. BARR - A.S. CHATENOIS 6:1 (2:0)

Dieses Spiel der dritten Runde der Coupe d'Alsace fand am vergangenen Sonntag vor 200 Zuschauer und auf einem guten Spielfeld statt. Bereits in den ersten Minuten merkt man den Klassenunterschied, aber die Leute vom "Hahnenberg" spielen im Coupe-Stil und verteidigen sich zäh. Erst in der 15. Minute gelingt André LORENTZ das erste Tor auf präzise Flanke von Abdoullaye SIDIBE. Einige Minute später wiederholt sich dieselbe Spielphase und nochmals ist es André LORENTZ, welcher zum 2:0 einsendet. Halbzeit 2:0. Nach der Pause haben die Barrer umgestellt, denn in der erste halbzeit wollte es bei den FCB-Innenstürmer auch gar nicht klappen. Charles ENDRESS ist auf seinen Verteidigerposten zurückgegangen und François VISENTIN stürmt wieder auf Halbrechts. Man spürt sogleich die Umstellung, denn im Sturm klappt es nun bedeutend besser und schon nach einige Minuten, nach einer Kombination VISENTIN-SIDIBE-LORENTZ, sendet letzterer durch Bombenschuss zum 3:0 ein. Châtenois reagiert heftig und die Barrer Hintermannschaft erlaubt sich einige Schnitzer, so dass den Gästen ein Tor gelingt. Der Barrer Sturm greift jedoch erneut an und Abdoullaye SIDIBE schiesst wuchtig unter die Latte zum 4:1 ein. Noch zwei weitere Tore gelingen den Barrer durch François VISENTIN und beim Schlusspfiff des gut amtierenden Schiedsrichters heisst es 6:1. Erwähnen wir noch, dass die Kestenholzer eine Elfmeter nicht verwerten konnten, ging doch das Leder genau auf den Barrer Tormann Raymond HALTER. Bei der FCB-Elf klappte es erst richtig in der zweiten Halbzeit. Am kommenden Sonntag, im fälligen Championnatspiel in Wasselonne, müssen die Barrer alle Register ihres Könnens aufziehen, um nicht punktlos die Reise anzutreten. Wenn die Stürmerreihe einen schnellen Fussball spielt und die Verteidigung das manchmal unnötige "Dribbeln" auf der seite lässt (besonders im Strafraum), dann kann mit einem Punktzuwachs gerechnet werden.

(Journal de Barr - novembre 1957)

Le match de ce dimanche compte pour le 3ème tour de la coupe d'Alsace et attire 200 spectateurs autour de la pelouse du stade municipal. Dès le début du match la différence de niveau entre les deux équipes est palpable. Barr prend l'avantage suite à deux réalisations d'André Lorentz sur service de l'inévitable Abdoullaye Sidibé. Après la pause, l'équipe locale procède à un changement, Charles Endress reprend sa place en défense et François Visentin glisse à l'avant. A présent, le FCB combine mieux et André Lorentz suite à une belle action améliore son compteur but d'une unité. Les Barrois se permettent quelques fantaisies en défense et Châtenois en profite pour réduire le score. Les locaux reprennent rapidement les choses en main et par Abdoullaye Sidibé et François Visentin (2buts) établissent le score final. A noter que Raymond Halter, n'a aucune difficulté à arrêter un penalty accordé aux visiteurs. Les Barrois se déplacent le dimanche suivant chez la lanterne rouge Wasselonne, il est conseillé aux défenseurs du FCB de ne pas dribbler dans leur propre surface de réparation afin d'éviter de mauvaises surprises. Il faudra faire preuve de détermination et de sérieux pour grappiller l'un ou l'autre point dans ce match à la portée du FCB.

Terrain en bon état - 250 spectateurs

Malgré le score élevé les visiteurs n'ont pas démérité. A leur honneur ils ont laissé le jeu constamment ouvert en dépit d'une nette domination locale, surtout en deuxième mi-temps. Le premier but pour les locaux fut obtenu à la 15e minute par l'avant-centre LORENTZ qui avait repris un centre de l'ailier gauche SIDIBE. Un quart d'heure après LORENTZ marque le 2e but de façon identique au premier. Au début de la deuxième mi-temps, VISENTIN passe le ballon à LORENTZ qui tire en force et marque un magnifique but. Une contre-attaque de Châtenois permet à BOHN de prendre le gardien local à contre pied et réduire le score. Les Barrois cinq minutes plus tard marquent par VISENTIN un 4e but après avoir dribblé la défense adverse. Le 5e but est obtenu par LORENTZ qui exploite un centre de SIDIBE pour envoyer le ballon au fond des filets. Profitant du désarroi des arrières de Châtenois, l'inter droit VISENTIN passe en force et marque le 6e et dernier but. Bon arbitrage

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1957)

 

MATCH DU 1er DECEMBRE 1957
A.S.WASSELONNE - F.C. BARR 2:1

Wasselonne kam am letzten Sonntag zum ersten Sieg ihrer 1. Divisions-Karrière und Barr musste die Kosten davon tragen. Wir suchen absolut keine Ausreden um die Barrer Niederlage zu entschuldigen, aber solche Sachen dürften in einer 1. Division niemals vorkommen. Wasselonne spielt einen Fussball der polizeitlich zu verbieten wäre und dabei werden die Spieler noch auf dieselbe Art vom Püblikum unterstutzt. Da ist die Gäste-Elf mit samt dem Schiedsrichter das leben nicht sicher. Es kam sogar vor, dass der Référée unter den Drohungen einiger Handfester Supporters sowie der Spieler seine Entscheidung abändern musste, weil ihm schliesslich das Leben lieber war und er, wie alle anderen Fussball-Spieler, am Tag darauf wieder arbeiten und nicht zu einem Spitalfenster hinausschauen wollte. Nein, das ist alles als kein Sport mehr und solche Mannschaften, wie ihre Plätze, wären ganz einfach von der Liga zu verbieten. Das wird vielleicht einmal geschehen, wenn ein Unglück passiert ist.

(Journal de Barr - décembre 1957)

Wasselonne a remporté sa première victoire de la saison de sa toute jeune carrière en division 1 et Barr en est la cause. Nous ne cherchons absolument pas de prétextes pour excuser la défaite barroise, mais ce qui s'est passé est absolument à prohiber. L'équipe de Wasselonne a joué d'une manière scandaleuse (policièrement punissable) avec l'appui de son public. La vie des joueurs visiteurs et de l'arbitre était en danger. L'arbitre sous la menace musclée d'un supporter et d'un joueur s'est vu contraint de revenir sur sa décision, car son intégrité physique était menacée et qu'il a choisi de rester en vie pour pouvoir travailler le lendemain et non se retrouver à regarder par la fenêtre d'un hôpital ! Non, ce n'est plus du sport et la ligue devrait exclure ce genre d'équipe et suspendre leur terrain. Celà arrivera peut-être un jour, quand un malheur frappera ! Voilà en quelques mots les seuls commentaires du jdb concernant cette rencontre.

 

MATCH DU 8 DECEMBRE 1957
F.C. BARR - A.S.B. SCHIRMECK 2:1

Bei schlechtem, windingem Wetter ausgeführt, konnte bederseits kein richtiges Tempo und kein flüssiges Spiel zustande kommen. Lobenswert war die Schiedsrichterleistung und besonders der faire und freundschaftliche Verlauf des Spieles. 

(Journal de Barr - décembre 1957)

Trois lignes, pour ce match de championnat important qui permet aux Barrois de clore le cycle aller par une précieuse victoire contre un concurrent direct au maintien.

Devant une assistance clairsemée les deux mal classés se sont livrés un duel impitoyable et indécis jusqu'au coup de sifflet final. Un vent violent et un terrain rendu glissant par une pluie continuelle n'ont pas facilité la tâche des joueurs et de ce fait le niveau de jeu fut moyen. Jouant adossés au vent durant la première mi-temps, les locaux dominent et Schirmeck ne peut réagir que par contre-attaques. L'unique but de la partie fut obtenu à la 21e minute par l'avant-centre local, qui par un tir fulgurant n'avait laissé aucune chance au portier adverse. Bien que dominant outrageusement les locaux ne sont pas parvenus à concrétiser leur avantage, la ligne d'attaque manquant de cohésion. En deuxième mi-temps, Schirmeck profite à son tour de la complicité du vent et parvient à acculer l'équipe locale devant ses buts. A la 60e minute, le gardien local se blesse malencontreusement au cours d'un choc avec l'avant-centre adverse et ne revient sur le terrain qu'un quart d'heure plus tard pour s'exiler à l'aile gauche. Schirmeck en profite et manque de peu l'égalisation lorsque, par deux fois, le ballon s'écrase sur le poteau de but local. Des deux côtés de nombreuses occasions sont encore manquées et ce n'est finalement que grâce au brio du gardien de but de Schirmeck que le score restera inchangé. Bon arbitrage facilité par la correction des 22 joueurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - déc 1957)

Das Sportprogramm vom nächsten Sonntag Im Fussball gibt es zwei interessante Soiele in Barr. Um 13 Uhr spielen die Minimes im Championnat gegen die erste Mannschaft der minimes des Racing-Club Strasbourg. Nachmittags um 14 Uhr Anstoss der Ia gegen die Ia der AS Erstein in einem Spiel um die Coupe d'Alsace. Es wird dies ein interessantes Treffen geben, wo natürlich Erstein als klarer Favorit antritt. Jedoch ist es ein Coupe-Spiel und da sind gewöhnlich Ueberraschungen fällig. Warum könnte es in Barr keine geben ? 

Le dimanche suivant deux rencontres au programme: les minimes face au Racing et la une face aux promotionnaires d'Erstein en coupe d'Alsace.

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 15 DECEMBRE 1957
F.C. BARR - A.S. ERSTEIN 0 : 4

Erstein hat seinem Ruf als momentan führende Mannschaft in der Promotion am letzten Sonntag in Barr alle Ehre eingelegt. Die Zuckerstädler legten ein schönes Spiel vor und führten bereits in der Halbzeit mit 4:0 um sich dann etwas auf ihren Lorbeeren auszuruhen. Allerdings hatten sie Glück, das dem Barrer Sturm kein Tor gelang, denn Gelegenheit war genug vorhanden. Es sah sogar so aus, dass Barr in der zweiten halbzeit mehr tonangeben war, aber leider haben wir kein Torschütze, sonst hätte sich Erstein mehr anstregen müssen. Das Resultat ist zwar gerecht, die bessere Mannschaft hat gewonnen, aber der Torunterschied ist dem Spielverlauf nach doch zu hoch. 4:2 oder 5:3 wäre richtiger gewesen. Nun haben wir keine Coupe-Sorgen mehr, sodass wir uns eher dem Championnat zuwenden können. 

(Journal de Barr - décembre 1957)

Erstein a justifié son rang de leader en promotion en pratiquant du bon football, surtout en première période (mi-temps 4:0). En seconde mi-temps, les sucriers se sont quelque peu reposés sur leurs lauriers et Barr a eu les occasions pour revenir au score, mais malheureusement le manque de buteur s'est une nouvelle fois fait sentir. Un score de 4 à 2 ou 5 à 3 aurait mieux reflété la physionomie de cette rencontre. Barr, à présent dégagé des soucis de la coupe , pourra entièrement se consacrer au championnat pour sauver sa place en division.

La venue du représentant de la Promotion d'Honneur n'avait pas attiré la grande foule au stade municipal. Si le résultat final est sévère pour les locaux, il est certain que le score ne reflète pas exactement le déroulement de la rencontre. S'adossant au vent Erstein prend un départ rapide et obtient son premier but à la 3e par son avant-centre qui avait débordé la défense locale. 10' après, le même joueur réceptionne un centre de l'ailier droit et par un tir très violent marque un magnifique but. Bien que dominés techniquement les locaux ne baissent pas pied et inquiètent le goal visiteur à différentes reprises. A la 30e, Erstein obtient son 3e but bien que le réalisateur ait été en position de hors-jeu. Le match est toujours disputé sur un rythme rapide et les locaux manquent plusieurs occasions pour rectifier le score. A la 43e, sur faute grossière du gardien local, l'avant-droit visiteur porte la marque à 4:0. En 2e mi-temps, avec l'aide du vent, les locaux se portent à l'attaque et un tir d'un avant local s'écrase sur le poteau alors que le gardien était battu. Contre toute attente, les locaux dominent nettement pendant cette 2e mi-temps, mais la ligne d'attaque manque de réalisateurs et ne parvient pas à tromper la défense adverse. Erstein se contente de son avantage et ne procède que par quelques contre-attaques.

(Dernières Nouvelles du Lundi - déc 1957)

 

MATCH DU 19 JANVIER 1958
F.C. BARR - U.S. HUTTENHEIM 3:0

Als Auftakt zu der Nachrunde des Championnats gelang es den Fussballern zwei wichtige Punkte sicher zu stellen. Wir halten uns somit noch ganz gut in der Mitte der Tabelle und haben sogar Huttenheim in Goal-average überflügelt. Das unmögliche schlechte Wetter liess natürlich kein richtiges Spiel zu. Wenn schon die Zuschauer sich nicht getrauen auf den Platz zu kommen, wie muss es dann auf dem Spielfeld zugehen. Jedenfalls brachte es der Barrer Sturm fertig 3 Tore zu schiessen und hätte sogar noch mehr schiessen können, man muss aber auch mit wenig zufrieden sein können. Die Huttenheimer hatten nämlich auch etliche Gelengenheiten und brachten, zum Glück gar nichts fertig. Am nächsten Sonntag werden wir Gelegenheit haben die Minimes in Barr am Werk zu sehen und zwar im Championnat-Treffen gegen die Minimes des FCO Neudorf. Anstoss um 14Uhr30. Die Erste spielt auswärts und zwar auf dem Neuhof. Es wird wohl schwer sein, zwei Punkte dort zu holen, denn Neuhof hat sich bis jetzt ganz gut gehalten.

(Journal de Barr - janvier 1958)

Pour ce premier match du cycle retour le FCB engrange deux points précieux. Ces points permettent le maintien de l'équipe en milieu de tableau en compagnie de l'adversaire du jour, mais avec un meilleur goal-average. Le temps épouvantable n'a pas permis un déroulement normal de cette rencontre. Lorsque même les spectateurs ne se risquent pas à venir au stade, on peut imaginer l'état du terrain. En tous cas, les locaux ont réussi à marquer à trois reprises et nous ne ferons pas la fine bouche. Les gars de Huttenheim ont également obtenu plusieurs occasions franches, mais par malchance ou maladresse sont restés muets en attaque. Le dimanche suivant est prévu un match de la une au Neuhof et un match des minimes à Barr, ces deux rencontres seront reportées et les conditions climatiques très rudes en cet hiver 1958 ne permettront la reprise que fin février avec la réception de Sélestat, un prétendant au titre.

Devant un public restreint et sur un terrain glissant par la pluie continuelle, les deux formations ont livré un duel longtemps indécis qui s'est terminé par une victoire de l'équipe locale. 

En première mi-temps, le jeu des deux équipes ne fut guère brillant, les joueurs cherchant surtout à conserver l'équilibre. Le premier but pour les locaux fut obtenu à la 18e minute par l'avant-centre ENDRESS qui avait repris un coup-franc à la limite des 16 mètres. Les visiteurs ont raté l'égalisation à plusieurs reprises et n'ont pas su profiter de la complicité du vent violent qui soufflait dans la longueur du terrain. En deuxième mi-temps, le match fut toujours très équilibré et les deux défenses n'ont pas eu la partie facile devant les attaques répétées des deux équipes. A la 70e minute un penalty, fort douteux du reste , fut accordé aux locaux et transformé imparablement. Ce but devait littéralement asphyxier les visiteurs qui ne parvinrent plus à desserrer l'étreinte. Un 3e but à la 78e devait leur enlever toute illusion. Arbitrage de M. Lochert de Strasbourg

(Dernières Nouvelles du lundi - janv 58)

 

MATCH DU 23 FEVRIER 1958
F.C. BARR - S.C. SELESTAT 0:0

Bei einem unglaublich schlechtem Wetter und auf schlechtem, ganz durchnässten Terrain fand dieses für beide Mannschaften wichtige Spiel am letzten Sonntag statt. Die Punkte wurden zwar brüderlich geteilt, jedoch hatte Barr viel mehr Chancen alle zwei Punkte zu ergartern und das wäre ganz gut gewesen. Sélestat leistete sich noch den Luxus einen Elfmeter zu verschiessen. Allerdings war das die ausgleichende Gerechtigkeit, denn die Entscheidung des sonst gut amtierenden Schiedsrichter war hier viel zu hart. Barr hatte nun 4 Wochen nicht mehr gespielt und verteidigte sich ganz gut gegen die Violetten. Die Verteidigung war tatsächlich auf der Höhe und bedeutend besser als der Sturm wo mit dem besten Willen keine richtige Kohäsion hinein kam. Der Freundschaftsmatch der Minimes musste wegen der schlechten Platzverhältnisse annuliert werden. Das Programm vom nächsten Sonntag steht ein wichtiges Championnat-Spiel in Ostwald vor, wo die Ia sich tapfer wehren muss um einen Punkt mitzunehmen. Auf dem Stade Municipal in Barr findet ein Championnat-Spiel der Minimes statt und zwar gegen Lingolsheim.

(Journal de Barr - février 1958)

Après plus d'un mois de trêve forcée, le FCB reçoit Sélestat sur une pelouse gorgée d'eau . L'enjeu de cette rencontre est fraternellement partagé entre les deux équipes, pourtant Barr aurait mérité de remporter toute la mise, les occasions de marquer étaient là. A noter, que Sélestat, s'est permis le luxe de rater un penalty , mais ce n'est que justice car la faute commise ne méritait pas une telle sanction. La défense barroise s'est montrée à la hauteur de sa tâche, mais l'attaque a manqué de cohésion malgré toute la bonne volonté de ses joueurs. Au programme le dimanche suivant, un déplacement délicat à Ostwald qui se bat également pour le maintien alors que les minimes accueilleront Lingolsheim.

Disputé devant une centaine de spectateurs et sous une pluie continuelle, cette rencontre n'a guère emballé le public étant donné les conditions de jeu vraiment difficiles sur le terrain boueux et glissant. Le score est équitable pour les deux équipes et reflète assez fidèlement le déroulement de la rencontre. En première mi-temps, les occasions de but furent nombreuses, tant pour les locaux que pour les visiteurs, mais les défenses purent chaque fois sauver la situation face à des lignes d'attaque trop timides et incohérentes. En 2e mi-temps, les 22 joueurs se ressentirent des efforts déployés en première partie du match et le jeu se stabilisa au centre du terrain. A 20' de la fin, les Barrois furent réduits à 10 par suite de blessure d'un joueur, ce qui ne les empêcha pas de harceler les buts des violets, qui eux-mêmes redoublèrent d'efforts pendant les dernières minutes du match, mais sans succès. Arbitrage de M. WITTMANN de Bischheim 

(Dernières Nouvelles du Lundi - février 1958)

 

MATCH DU 2 MARS 1958
F.C. OSTWALD - F.C. BARR 2:0

Comme prévu, l'équipe barroise a dû laisser les 2 points à Ostwald, où après un match assez équilibré, les locaux ont triomphé par 2:0. Une fois de plus nos attaquants se sont montrés d'une insigne faiblesse et ont permis aux locaux d'encaisser les deux points, alors qu'un match nul était à la portée des visiteurs, car les occasions de scorer ne manquaient pas, ceci surtout en première mi-temps. Notons à nouveau la bonne prestation de toute la défense barroise, qui annula à maintes reprises de dangereuses actions des locaux. En championnat des minimes à Barr, FC Barr : FC Lingolsheim 4:0. Ce résultat est tout à l'honneur de l'équipe de jeunes du FCB qui s'est vraiment surpassée pour infliger une sévère défaite au Vice-leader du groupe, et si l'aile droite se s'était mis au diapason de l'aile gauche, le score aurait pu être bien plus lourd encore. Programme sportif du dimanche 9 mars 1958 à 14h : FC Barr minimes - SR Hoenheim minimes (coupe d'encouragement) à 15h :FC Barr Ia - FC Oberschaeffolsheim Ia

(Journal de Barr - février 1958)

La nette supériorité des locaux, du début à la fin de la partie, enleva à celle-ci l'intérêt escompté. Barr fournit un jeu médiocre et sans cran. Les locaux eux portaient la balle jusque dans la surface de réparation de l'adversaire, mais là leur attaque fut terne à outrance. Des innombrables chances, seules deux dans chaque mi-temps, à la 30e par VERAS, à la 79e par STEINLE furent exploitées. Dans l'équipe barroise, l'arrière central et l'ailier gauche, chez les locaux, PROBST, VOLTZ R. et BOEHLY émergèrent du lot. Relativement peu de spectateurs s'étaient déplacés pour cette rencontre jouée avec fair-play et très bien arbitrée.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 1958)

 

MATCH DU 30 MARS 1958
F.C. CRONENBOURG - F.C. BARR 4 : 1

Après quelques dimanches de repos forcé dû aux intempéries, l'équipe locale évolua de nouveau devant son public, environ 250 spectateurs par un beau temps et sur un terrain en bon état. Le match débuta sur les chapeaux de roue et vit de vives attaques de part les deux équipes. A la 4e minute RUHLMANNN, très en verve, ajusta un tir de derrière les fagots sur la barre transversale. Quelques instants plus tard, Barr manqua une occasion d'ouvrir le score loupant le but délaissé par DAGON. Cependant, l'arrière défense locale sut tenir tête aux dangereuses attaques des visiteurs et DAGON, en belle forme, fit quelques brillantes parades à la suite d'attaques successives de la part des Barrois. Les attaquants de Cronenbourg se montrèrent très vifs et par leur jeu alerte attaquèrent à outrance. Leur belle prestation fut récompensée à la 25e par leur ailier droit RISS qui ouvrit la marque 1:0. A la 31e minute, l'avant-centre STOFFEL inscrivit le deuxième but pour Cronenbourg à la suite d'une belle combinaison de la part des attaquants de Cronenbourg. RUHLMANN s'infiltra dans la défense adverse et marqua le troisième but pour ses couleurs. Après le thé, le jeu fut terne, vu que Barr était obligé de se retrancher en défense et que Cronenbourg eut du mal à passer ce bastion malgré leur jeu rapide et appliqué. Après un beau centre de la gauche de RUHLMANN, KONIAS reprit le cuir et logea la balle dans les filets 4:0. Barr se reprit et mena quelques attaques qui furent jugulées par la bonne défense locale. GOETZ sut maîtriser l'attaquant le plus dangereux de Barr en l'obligeant à se déplacer pendant tout le jeu. Les visiteurs sauvèrent l'honneur à 10' de la fin par leur inter gauche qui d'un très beau tir des 20 mètres marqua le plus beau but de la partie. L'arbitrage de M. ROOS (Mutzig) fut moyen et critiqué

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 58)

 

MATCH DU 6 AVRIL 1958
C.S. NEUHOF - F.C. BARR 3 : 2

Une centaine de spectateurs. Terrain en excellent état. Un vent violent gêne l'évolution des joueurs. Le niveau technique de la partie fut de qualité médiocre. Les deux équipes ont étalé au fil des minutes les mêmes qualités et défauts, pratiquant un football de conception athlétique et réaliste composé de longues ouvertures. Il n'est pas étonnant que la formule n'aboutisse pas à des mouvements offensifs de bonne augure. A la 9e minute, les visiteurs ouvrent le score. Le manque de coordination des deux teams n'en restera pas moins évident. 15 minutes plus tard, les locaux qui se heurtent à une défense jouant très souvent l'homme, s'infiltrent et égalisent pour prendre l'avantage deux minutes plus tard. L'ailier gauche visiteur, qui a le physique de l'emploi, réussit l'égalisation à la suite d'une belle action personnelle toute empreinte de décision et c'est la mi-temps 2:2. Après la pause, les locaux prennent l'avantage sur une maladresse de la défense de Barr. Les visiteurs contestent ce point semblant en position de hors-jeu. Neuhof joue le verrou et rien ne passe. Arbitrage satisfaisant rendu difficile par le désir d'extériorisation de certains supporters.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 58)

 

MATCH DU 13 AVRIL 1958
F.C. WITTISHEIM - F.C. BARR 5 : 0

Match sans histoire qui a vu la victoire attendue des locaux. Après 45 minutes de jeu, Wittisheim menait déjà confortablement par 3:0 , buts marqués par CASSEL, FRANTZ et HILD. Forts de leur avance, les locaux prennent la chose à la légère. Pourtant, DEBABECHE réussira un quatrième but à la 69e minute et HILD ferme le score par un cinquième but. Auparavant DEBABECHE avait manqué un penalty (57e) Comme dit, le leader n'a pas eu à s'employer outre mesure pour s'assurer un succès qui ne prête à aucune discussion.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 58)

 

MATCH DU 20 AVRIL 1958
F.C. BARR - F.C. OBERSHAEFFOLSHEIM 2:1 (abgebrochen)

Auch hier muss man den Bericht mit "Schade" anfangen und dies in jeder Beziehung. Es ist nun der zweite Fall von solch einem tragischen Unglück auf dem Barrer Sportsplatz. Wer hätte so etwas ahnen können, dass ein Schiedsrichter mit solcher Autorität auf dem Platz regiert und dass eine Stunde später sein letzter Hauch das Spiel, abpfeift und er als storbender Mann darniedersinkt. M. SOLD aus Saverne, war gewiss ein grosser Fussballidealist, denn es war gewiss eine Leistung im Alter von 60 Jahren ein Spiel in solcher Manier noch pfeifen zu können. Man muss ihm deshalb alle Achtung und Anerkennung zollen. Das Spiel wurde mit dem Stande 2:1 für Barr durch den vorerwähnten tragischen Fall in der 60. Minute abgebrochen und muss daher wiederholt werden. Ohne Prophet sein zu wollen, kann man aber ruhig behaupten, dass den Barrer diesmal der Sieg nicht entgangen wäre. Nicht, weil es ein Kleinigkeit gewesen wäre, ganz zum Gegenteil, dafür sorgte vor allen Dingen der Tormann der Gäste, der in der ersten Halbzeit mindestens 3 bis 4 Tore halten konnte. Aber Barr hatte einen guten Tag, schon lange haben wir kein solches Spiel mehr gesehen, sowohl in spielerischer wie in kämpferischer Hinsicht. Der Sturm hatte durch André LORENTZ neuen Impuls bekommen und war mit der ausgezichneten Hilfe von Abdoullaye SIDIBE eine ständige Gefahr für gegnerische Verteidigung. Die Halfreihe kam ganz gut mit und die Verteidigung war ebenfalls in ausgezeichneter Verfassung. Diese hatten es gar nicht leicht mit dem kolosal schnellen Sturm von Oberschaeffolsheim. Es hätte am letzten Sonntag so manch andere Mannschaft Federn lassen müssen. In dieser Form während den letzten Spielen haben wir gewiss keine Abstiegsgefahr zu befürchten. Jedenfalls der gesamte Mannschaft ein krätiges Bravo !

Programme sportif de dimanche prochain FC Barr Ia - FC Oberschaeffolsheim Ia

Le match qui fut si tragiquement arrêté dimanche dernier sera rejoué, dimanche prochain le 27 avril. Coup d'envoi à 15 heures (Stade Municipal) Amis sportifs et supporters, venez en grand nombre encourager votre équipe, qui semble avoir de nouveau le vent en poupe !

(Journal de Barr - avril 1958)

C'est la deuxième fois qu'un tel accident se produit sur le terrain de football du FC Barr. (la première c'était en 1951 avec le décès de Jean Roeder). Personne n'aurait pu penser, que l'arbitre de la rencontre allait s'écrouler après une heure de jeu pour ne plus se relever. L'arbitre M. Sold de Saverne , âgé de 60 ans, mérite toute notre compassion et notre admiration. La partie s'est achevée sur le score de 2 à 1 en faveur de Barr et par ce triste concours de circonstance sera rejouée. Sans être grand prophète on peut dire que le FCB aurait remporté ce match. Le FCB était en grande forme et le gardien adverse avait fait deux ou trois arrêts de grande classe pour éviter le pire. Sous l'impulsion d'André Lorentz, avec l'appui de Sidibé, l'attaque locale avait retrouvé son allant. La défense et le milieu de terrain étaient également souverains et en ce triste dimanche , le FCB s'était montré conquérant et ne ressemblait en aucun cas à une équipe menacée par la relégation. Le match à rejouer devait prouver le renouveau du onze barrois qui l'emportera le dimanche suivant par 4 à 2 face ce même adversaire.

Ce match de championnat a connu malheureusement une fin tragique. L'arbitre M. SOLD de Saverne tomba subitement inanimé sur le terrain à la 63e minute du match, victime d'une congestion due à la chaleur. Le match fut assez acharné de part et d'autre et l'arbitre eut bien du mal à calmer les joueurs. A la 31e minute, les visiteurs marquent un but surprise. A la 41e minute, le gardien visiteur laisse tomber la balle, l'avant-centre local suit et égalise. Barr domine à présent et, à la 44e minute, l'ailier droit local perce et son centre est transformé par l'avant-centre local. Barr mène donc 2:1 à la mi-temps. A la reprise, l'équipe locale dicte le jeu et les avants barrois sont dangereux à plusieurs reprises. Ils ne parviennent pourtant pas à battre l'excellent gardien visiteur. Tout à coup survient la fin tragique du match. A la 63e minute, l'arbitre M. SOLD de Saverne est frappé d'une congestion due à la chaleur et s'affaisse subitement sur le terrain. Malgré les soins et le médecin accouru en hâte, M. SOLD devait malheureusement décéder quelques minutes après, victime d'une congestion cérébrale. Le match est arrêté et devra sûrement être rejoué.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 58)

MATCH DU 27 AVRIL 1958
F.C. BARR - F.C. OBERSHAEFFOLSHEIM 4 : 2
Stade municipal en bon état. 300 spectateurs. Arbitrage de M. Zeysolff. 

Avant le coup d'envoi, une minute de silence est observée en mémoire de l'arbitre M. SOLD, décédé dimanche dernier dans les circonstances déjà données. Les locaux gagnent le toss et débutent adossés au vent violent soufflant de biais. Après quelques attaques de part et d'autre, l'ailier droit local SIDIBE parvient à s'échapper et de 25 mètres marque un magnifique but à la 15e minute. Le jeu est toujours passionnant à suivre et de nombreuses occasions de but se présentent, mais sans résultat, les deux lignes d'attaque étant trop brouillonnes. C'est à la 40e que SIDIBE réussit à tromper le gardien adverse pour la seconde fois après avoir pris de vistesse toute la défense. Une minute après la reprise, Oberschaeffolsheim effectue une contre attaque et réussit à ramener le score à 2:1. Cinq minutes plus tard, les Barrois obtiennent un corner et l'avant centre LORENTZ réussit à capter la balle pour la loger dans les filets adverses. Les visiteurs ne se donnent pas battus et à la 60e minute réussissent à marquer par suite d'un corner. Durant un quart d'heure, l'équipe d'Oberschaeffolsheim domine et est à plusieurs reprises sur le point d'égaliser. Ce n'est qu'à la 89e que les locaux arrivent à marquer le quatrième but de manière sensationnelle par SIDIBE omniprésent.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 58)

 

MATCH DU 11 MAI 1958
S.R DORLISHEIM - F.C. BARR 3:0

Das Spiel, für welches sich am letzten Sonntag zahlreiche Supporters von Barr nach Dorlisheim deplaziert hatten, war alles als keines der I Division würdig. Vor alles allem war es direkt unverständlich, dass der Schiedsrichter solch ein Terrain als spielbar erklärte. Das Gras war derart hoch, dass man den Ball nur sah, wenn er in die Luft gekickt wurde. Ein annehmbares Spiel war also nicht möglich, vielleicht die Dorlischeimer, die Wahrscheinlich solche und noch viele andere Sache gewöhnt sind, ihrem Betragen und ihren Aeusserungen nach zu urteilen. Jedenfalls würde ihnen der Abstieg nichts schaden, denn sie stellen keine I Division-Mannschaft ins Feld, nicht inbezug auf das Spiel und noch viel werniger hinsichtlich ihres Auftretens und Betragens. Die Barrer lieferten ihres schlechtes Spiel der ganzen Saison. Wohl war das hohe Gras daran schuld, aber alles kann man doch nicht damit entschuldigen. Sie waren einfach von allen guten Geister verlassen, so wohl in der Hintermannschaft wie auch im Sturm. Die einzigen Ausnahmen bildeten vor allem Charlot PFLEGER und dann der alte Kämpe André LEVY. Raymond HALTER konnte nicht viel an drei Toren machen, vielleicht wäre das zweite zu verhüten gewesen, aber auch das ist noch problematisch. Nun wird aber die Situation so ernst wie bei Marseille. Das Spiel vom nächsten Sonntag gegen Wasselonne sollte unbedingt gewonnen werden. Möglich ist dies, aber noch nicht so sicher, denn Wasselonne wird sich schwer verteidigen. Solch ein Spiel kann also nur mit ruhigen Nerven, mit klarem Blick und vor allem mit wenig Worten gewonnen werden. Der Einsatz ist also gross, aber es lohnt sich auch alles aus sich heraus zu geben.

(Journal de Barr mai 1958)

La rencontre très importante dans la lute pour le maintien pour les deux équipes n'aurait jamais du avoir lieu et fût indigne d'un niveau de division I. La cause principale est l'état du terrain, l'herbe est tellement haute que l'on voit le ballon uniquement lorsqu'il est en l'air. Peut-être Dorlisheim est-il habitué à ce genre de conditions de jeu et on ne peut qu'espérer la relégation d'un tel club, avec une équipe indigne de ce niveau et aussi scandaleuses. L'arbitre n'aurait jamais dû autoriser de jouer. Les Barrois, quant à eux , ont fourni leur pire prestation de la saison. Même l'état du terrain ne peut excuser ce naufrage collectif. Les seuls à tirer leur épingle du jeu ont été Charlot Pfleger et l'ancien André Levy. Le gardien Raymond Halter n'a rien à se reprocher , seul peut-être le second but était évitable. A présent, la situation au classement reste très précaire et il faudra absolument battre Wasselonne, un autre candidat à la descente, pour espérer se maintenir. Ce match doit être préparé en toute sérénité, l'enjeu est énorme et tout le monde doit se donner à fond pour sauver l'essentiel.

 

 

MATCH DU 11 MAI 1958
F.C. BARR - A.S. WASSELONNE 8:2

Im letzten Heimspiel der diesjährigen Saison konnten die Barrer Stürmer ein wahres Schützenfest feiern. Das Spiel fand sich vor zirka 200 Zuschauer auf einem tadellosen Spielfeld statt. Barr bucht, bereits in der ersten Minute ein Tor durch André LORENTZ auf Flanke von ZAHNBRECHER André. Den Gästen gelingt überraschenderweise bald nachher der Ausgleich. Jedoch Abdoullaye SIDIBE verwandelt dann einen Elfmeter in feiner Maniere. Das dritte Torr schiesst REUSCHLE Robert durch wuchtigen Schuss unter die Latte. Einige Minuten später erziehlt Wasselonne sein zweites Tor nächster Nähe, nachdem die Barrer Verteindigung stehen blieb, da sie an Abseits glaubte. Nun dreht Abdoullaye SIDIBE mächtig auf, schiesst, zielt während dieser Zeit zwei wunderbare Tore. Halbzeit 5 : 2 Nach wiederbeginn beherrschen die Barrer ganz das Spielfeld und erzielten noch drei weitere Tore durch REUSCHLE Henri, LORENTZ André und Charles ENDRESS, welcher durch einen wuchtigen Weitschuss das Endresultat von 8 - 2 herstellt. Die Barrer Elf hatte einen guten Tag und alle elf Spieler sind ob der erzielten Resultats zu beglückwünschen. Die Gäste aus Wasselonne sind bereits heute dem Abstieg verfallen und dem Spiel nach zu urteilen verdienen sie auch diesen Abstieg. Einige Gästespieler brachten eine überraus harte Note in das Spiel und der blonde Halblinke von Wasselonne hätte einen Platzverweis wahrhaftig verdient. Was sich dieser Spieler an groben und gefährlischen Sachen erlaubte, haben wir diese Saison noch bei keinem Spiel gesehen. Schiedsrichter M.SENG aus Schiltigheim hatte zeitweise einen schweren Stand, aber seine Arbeit machte er gut und gewissenhaft. Die FCB Elf hat somit ihren Platz in der division I behauptet. Das lezte disjährige Championnat-Spiel findet am 1. Juni in Schirmeck statt und die Barrer können zu diesem Spiel vollständig "décontractés" starten.

(Journal de Barr mai 1958)

Pour ce dernier match de la saison à domicile, le FC Barr tire un véritable feu d'artifice sous les yeux de environ 200 spectateurs. Dès les premières minutes André Lorentz ouvre le score sur centre d'André Zahnbrecher. Les visiteurs égalisent contre toute attente , mais peu de temps après Sidibé transforme un penalty et redonne l'avantage à ses couleurs. Le troisième but barrois est l'œuvre de Robert Reuschlé , d'un tir puissant sous la barre. Les défenseurs barrois, croyant au hors-jeu se laissent surprendre une seconde fois. En cette fin de première période, Sidibé se déchaîne et obtient coup sur coup deux buts. Mi-temps 5 à 2. En deuxième partie de rencontre les locaux font cavalier seuls et marquent encore à trois reprises, par André Lorentz, Henri Reuschlé et Charles Endress. Le formation barroise a largement rempli son contrat , face à un adversaire rugueux ( notamment le blond demi-gauche qui aurait mérité l'expulsion ) qui n'a pas volé sa relégation. Bon arbitrage de M.Seng. A présent les Barrois peuvent se rendre en toute décontraction à Schirmeck pour leur dernière rencontre de la saison.

Environ 150 spectateurs ont assisté à ce match capital pour les locaux et pour une fois ce sont les absents qui ont eu tort, étant donné que l'équipe locale, dont c'était le dernier match à domicile, a fourni une partie très acceptable, mais dont le mérite revient spécialement à l'ailier-droit SIDIBE qui marqua de son empreinte toute la partie. Dès la première minute les locaux attaquent et LORENTZ parvient à ouvrir le score par un tir vicieux. Le jeu se déplace d'un camp à l'autre et à la 10e minute l'avant-centre de Wasselonne parvient à égaliser. A la 20e minute, une faute de main d'un défenseur visiteur est sanctionnée par un penalty qui est transformé par SIDIBE. Les locaux continuent à dicter le jeu et à la 30e minute REUSCHLE Robert reprend de volée un dégagement de la défense de Wasselonne et obtient un but magistral. Quelques instants après, les visiteurs parviennent à inscrire un deuxième but, alors que la défense locale reste figée, croyant au hors-jeu. C'est alors que l'on assiste à un véritable festival SIDIBE et à la 37e et 38e minute, celui-ci réussit à marquer deux buts sur des exploits personnels. Après la pause, Wasselonne subit la loi des Barrois et à la 61e minute, l'arrière central local Henri REUSCHLE reprend de la tête un centre de STOLTZ et marque le 6e but. LORENTZ dix minutes plus tard inscrit le 7e. Le dernier but est obtenu à quelques minutes de la fin du match par ENDRESS qui de 30 mètres expédie la balle sous la barre transversale. En définitive, victoire amplement méritée du onze local, vu que Wasselonne fit illusion que pendant le premier quart d'heure.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1958)

 

MATCH DU 1er JUIN 1958
A.S.B. SCHIRMECK - F.C. BARR 0 : 0

Im letzten Championnat-Spiel der Saison 1957/1958 holten sich die Barrer am vegangenen Sonntag in Schirmeck noch einen Punkt. Das Treffen war hart umkämpft und Torgelegenheiten gab es auf beiden Seiten, jedoch die Hintermannschaften waren den Forwards überlegen,so, dass es zu einem torlosen Treffen kam. Bei der F.C.B. Hintermannschaft lieferten besonders Ernest THOMAS und Lucien MESSMER eine prächtige Partie. Alles in allem spielten die Barrer für Saisonschluss... und bei der grossen Hitze noch ganz gut und in der Tabelle sind wir nun punktgleich an 6. Stelle mit Neuhof und Huttenheim. Ende gut, alles gut. Es ist wirklich schade, dass die sympathische Elf aus Schirmeck nun nächsten Saison in der II. Division spielen muss.

(Journal de Barr mai 1958)

Lors de ce dernier match de la saison les Barrois encaissent le point du match nul. La rencontre est âprement disputée et des occasions de marquer se présentent de part et d'autre, pourtant les défenses prennent le pas sur les attaques et rien ne sera marqué. Une mention particulière à Ernest Thomas ( un revenant car son nom n'est encore jamais apparu au cours de cette saison ?) et Lucien Messmer. C'était un match de fin de saison joué par une température plus qu'estivale. Avec ce dernier point les Barrois se classent en sixième position ex-quo avec Neuhof et Huttenheim. Dommage pour la sympathique équipe de Schirmeck qui se retrouve dans la charrette, dans le camp barrois on aurait sûrement préféré voir descendre Dorlisheim par exemple !

 

Cette page a été mise à jour le 10/12/16.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :