FC BARR 1958
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1958/1959

 

LE RETOUR DE SEGUNDO PASCUAL

 

Tous les espoirs sont permis à l'aube d'une nouvelle saison en Division I, en effet le retour de l'entraîneur-joueur Segundo PASCUAL et du vif-argent Alfred DICKER coïncide avec l'arrivée du longiligne André WERNERT (ex-SCHWEIGHOUSE) : ce dernier marquera de son empreinte son passage dans le club barrois et les anciens se souviendront longtemps de sa silhouette légendaire. Au groupe se joint François WADE, PASQUET et DUCRET. Dommage que Abdoullaye SIDIBE soit rappelé par le RACING pour tenter sa chance au plus haut niveau, sinon à n'en pas douter, même SELESTAT n'aurait pu résister à une formation aussi talentueuse.
Dès les matchs aller, la machine se met en route en décrochant le titre symbolique de champion d'automne devant les violets. L'attaque composée le plus souvent de Alfred DICKER, André LORENTZ, Albert FUCHS, François WADE et André WERNERT fait des ravages. BENFELD et DUPPIGHEIM en font les frais en encaissant respectivement 8 et 13 buts. La défense composée de Ernest THOMAS, Charles ENDRESS, Henri REUSCHLE, Robert REUSCHLE et André ZAHNBRECHER n'est pas en reste d'autant plus qu'elle bénéficie de l'expérience du toujours jeune Segundo PASCUAL. La rencontre phare de cet automne 1958 se déroule au parc des sports de SELESTAT et après une partie acharnée les deux formations se séparent sur un score nul et vierge.
Après une lutte au coude à coude sans merci, les Barrois se présentent avec une avance de deux points au classement pour le match retour du 19 avril 1959 contre ces mêmes violets. Le rouleau compresseur sélestadien s'avère intouchable et les locaux baissent pavillon sur le score de 1 à 3 : à décharge des vignerons la blessure de Alfred DICKER qui pesa lourd dans la balance. Nos chances de montée ne sont pas totalement envolées, mais la défaite concédée lors de l'avant-dernière journée à DORLISHEIM sonne définitivement le glas de nos espérances, jamais le FC Barr n'avait été aussi près de la Promotion d'Honneur.
En coupe de France et en coupe d'Alsace les vignerons font mieux que de se défendre en éliminant les promotionnaires de MONSWILLER et du FCO NEUDORF ne succombant que face aux Honorables de MARS BISCHHEIM et du SC SCHILTIGHEIM.
Notons également que le club se restructure en profondeur pendant cette saison, l'équipe réserve remporte le titre de champion de groupe alors que les minimes se couvrent de gloire en poule de classement en remportant le match face au RACING par 3 à 2.
La saison peut se terminer en beauté avec une rencontre face à une sélection de joueurs professionnels alsaciens emmenée par Raymond BARTHELMEBS, René HAUSS, Edmond HAHN, Louis SCHWEITZER, Antoine GROSCHULSKI, Stéphane BREZNIAK, Maurice HINCKER...

Nos résultats saison 1958/1959

A domicile
8 victoires : BENFELD 8 à 4 ; DORLISHEIM 2 à 0 ; UTTENHEIM 4 à 1 ; ECKBOLSHEIM 1 à 0 ; LINGOLSHEIM 1 à 0 ; DUPPIGHEIM 3 à 0 ; OBERSCHAEFFOLSHEIM 5 à 0 ; ASPTT 2-1
3 défaites : HUTTENHEIM 0 à 1 ; SELESTAT 1 à 3 ; OSTWALD 0 à 1

A l'extérieur
6 victoires : OSTWALD 0 à 1 ; BENFELD 0 à 3 ; HUTTENHEIM 1 à 2 ; UTTENHEIM 1 à 2 ; ECKBOLSHEIM 1 à 2 ; DUPPIGHEIM 2 à 13
4 matchs nuls : OBERSCHAEFFOLSHEIM 3 à 3 ; ASPTT 1 à 1 ; SELESTAT 0 à 0 ; LINGOLSHEIM 0 à 0
1 défaite : DORLISHEIM 5 à 4

CLASSEMENT FINAL SAISON 1958/1959

 

1.

SELESTAT

35 points

67:21

2.

BARR

32 points

56:25

3.

ASPTT

28 points

55:33

4.

DORLISHEIM

27 points

31:28

5.

OSTWALD

27 points

31:28

6.

LINGOLSHEIM

25 points

37:25

7.

OBERSCHAEFFOLSHEIM

21 points

35:40

8.

HUTTENHEIM

21 points

35:48

9.

ECKBOLSHEIM

20 points

36:44

10.

BENFELD

14 points

39:61

11.

UTTENHEIM

14 points

27:61

12.

DUPPIGHEIM

0 point

5:49

 

 

EQUIPE 1 - FC BARR - SAISON 1958/1959

debout de gauche à droite : Ernest THOMAS – Robert REUSCHLE – Henri REUSCHLE – Lucien MESSMER – Segundo PASCUAL – André ZAHNBRECHER.
Accroupis : Albert FUCHS – André WERNERT – André LORENTZ – Alfred DICKER – François WADE

 

 

NEUES VOM FC BARR

Die diesjährige Generalversammlung verlief äussert ruhig und die Tagesordnung wurde in der Rekortzeit von 54 Minuten erledigt. Die Versammlung erneuerte dem alten Comité ihr Vertrauen und als neues Mitglied wurde in das Komité Mr. André KASTLER gewählt. Somit werden die HH. BARTEL, SCHWARTZ,WEBER, REUSCHLE, BARTHELMEBS, LEVY usw. weiterhin die Geschicke des Vereins leiten. Die verschiedenen Posten im Vorstand werden in einer nächsten Sitzung vergeben. Nach dem grossen Propagandaspiel vom vergangenen Sonntag gegen die Profi-Selektion, welches in jeder Hinsicht ein Erfolg war, muss nun auch von der Saison 1958-59 gesprochen werden: M. Segundo PASCUAL, Ex-Pro, wurde wiederum, für ein Jahr als Joueur-Entraîneur verpflichtet und wird sicher der Hintermannschaft das nötige Selbstvertrauen zurückgeben, das ihr in der verflossenen Saison manchmal fehlte. Ausserdem hat DICKER Alfred, der bekannte Halbstürmer, welcher letztes Jahr in Grenoble spielte, wiederum eine Lizens für den FCB unterschrieben. Als neue Kraft wird WERNERT André (ex-Schweighouse) in der kommenden Saison in der Läuferreihe durch sein ruhiges, überlegtes Spiel viel zur Stabilität der hinteren Linien beitragen. Somit können die Barrer Supporters für die kommende Saison beruhigt sein, trotzdem der Linksaussen Abdoullaye SIDIBE zum Racing übergegangen ist. Das diesjährige Fussballturnier findet am Sonntag, den 17 August, ab 13 Uhr, statt und folgende Mannschaften werden sich daran beteiligen: Raon l'Etape (Vosges), Ingersheim (Haut-Rhin), SR Obernai und FC Barr. Ausserdem findet am Sonntag, den 24 August in Barr ein Turnier für Minimes statt und im Verlauf dieses Turniers wird die Barrer erste Mannschaft ein Zwischenspiel austragen. Das Training für sämtliche Mannschaften des FC Barr beginnt am Donnerstag den 24 Juli ab 18 Uhr auf dem Stade Municipal unter der Leitung von Secundo PASCUAL, Joueur-Entraîneur. 

(Journal de Barr - juillet 1958)

NOUVELLES BREVES DU FC BARR

L'assemblée générale de cette année s'est déroulée dans un climat serein et a duré un temps record de 54 minutes. L'assemblée présente a entériné l'arrivée d'un nouveau membre au comité M. André Kastler (Garagiste) à côté de MM. Bartel, Schwartz, Weber, Reuschlé, Barthelmebs, Levy ...etc, tout ce beau monde reste à la direction du club. Une prochaine réunion de comité devrait définir le rôle de chacun. Après le match de gala de dimanche dernier face à une sélection de joueurs pro, match qui a été une réussite à tous points, il faut préparer la saison 1958/59. M. Secundo Pascual ex-pro a signé pour une nouvelle saison en tant qu'entraîneur-joueur (après une année passée au FC Wittisheim) et devrait apporter toute son expérience à la défense du FCB, expérience qui a été défaillante la saison dernière. En outre, Alfred Dicker, après une saison passée à Grenoble, a re-signé pour le club barrois. Autre renfort de choix, André Wernert (ex-Schweighouse) qui apportera son sang-froid et la stabilité nécessaire à la ligne de demis. Ainsi, les supporters barrois peuvent être rassurés, même si l'ailier gauche Abdoullaye Sidibé est parti rejoindre les rangs du Racing. Le tournoi annuel aura lieu le 17 août avec les équipes suivantes sont annoncées :Raon l'Étape (Vosges), Ingersheim (Haut-Rhin), SR Obernai et le FC Barr. Le 24 août aura lieu le tournoi des minimes agrémenté d'un match amical de l'équipe I. Les entraînements reprennent pour toutes les équipes le jeudi 24 juillet à 18 heures au stade municipal sous la direction de l'entraîneur-joueur Secundo Pascual.

 

 

 

 

MATCH AMICAL DU 2 AOÛT 1958
A.S.B. SCHIRMECK - F.C. BARR 4:2 (2:2)

Vergangenen Samstag Abend weilte die erste Elf des FC Barr zu einem Nachtspiel in Schirmeck. Die Barrer Spieler, welche zum ersten Mal eine " Nocturne " bestritten, passten sich ganz gut dem Licht an und die etwa 250 Zuschauer konnten, einem schnellen und spannenden Spiel beiwohnen. Die lokale Elf (etwas verstärkt) übertraf sich selbst, auch gelang ihr alles und mit dieser Formation wären die Breuschtäler bestimmt nicht absteigen! Die Barrer erziehlen das erste Tor durch André LORENTZ und führen 1:0 aber bald nachher kann Schirmeck ausgleichen. Auf einen scharfen Schuss hin kann dann später Ernest THOMAS im Barrer Tor das rutschige Leder nicht halten und der Nachschuss sitzt zum 2:1 für die Platzleute. Nichts, für lange, denn abermals ist es André LORENTZ, welcher für Barr zum 2:2 einsendet. Halbzeit 2:2. Während der ersten Halbzeit zeigten die Barrer Stürmer schöne Phasen, besonders der rechte Flügel Albert FUCHS - André WERNERT. Nach der Pause hat das schnelle Tempo etwas nachgelassen und nun passieren der Barrer Hintermannschaft auf dem nassen Rasen zwei Schnitzer, so dass Schirmeck zwei Treffer buchen kann und mit 4:2 das Spiel für sich entscheidet. Erwähnen wir aber, dass das Resultat auch umgekehrt hätte sein können, denn eine Bombe von Gilbert WOLHEBER prallte von der Querlatte ab und derselbe Spieler vergab dann noch zweisichere Torchancen. Ausserdem hatten die Barrer (ohne Alfred DICKER) die meisten Torgelegenheiten und spielten den technisch besseren Fussball. Wenn die Elf erst eingespielt ist wird der FCB diese Saison eine ganz gute Elf in's Feld stellen können. Die Beleuchtung des Stade A.Lutz in Schirmeck war gut und wieder einmal wurde bewiesen dass die " Nocturnes " die Zukunft im Fussball sind! FCB-Elf spielte in folgender Aufstellung: THOMAS Ernest - REUSCHLE Henri - PASCUAL Secundo - ENDRESS Charles - REUSCHLE Robert - LEVY André - FUCHS Albert - WERNERT André - LORENTZ André (WOLHEBER Gilbert) - ZAHNBRECHER André - MESSMER Lucien (THOMAS Louis).

(Journal de Barr - août 1958)

L'équipe barroise se rend en ce samedi soir à Schirmeck pour disputer sa première confrontation amicale en nocturne. Les Barrois s'adaptent rapidement à la lumière artificielle et la partie disputée devant 250 spectateurs offre un spectacle rapide et incertain. La formation locale (renforcée) se surpasse et avec cette équipe ne serait pas descendu en fin de saison 57/58 en division II. Le FCB ouvre le score par André Lorentz et peu de temps après Schirmeck égalise. Ernest Thomas dans la cage barroise repousse le ballon glissant et un avant adverse en profite pour donner l'avantage à ses couleurs. Avantage de courte durée, car cette fois-ci encore, c'est André Lorentz qui fait preuve d'opportunisme et qui égalise. A noter la bonne entente sur le flanc droit de l'attaque de Barr entre Albert Fuchs et André Wernert. 2:2 à la mi-temps. En seconde période le rythme de la partie baisse, sur le sol humide deux erreurs défensives de l'arrière défense barroise permettent à Schirmeck de prendre l'avantage. Notons, que le score aurait pu tout aussi bien être à l'avantage des visiteurs, car un tir puissant de Gilbert Wohleber échoue sur la barre alors que ce même joueur a encore deux occasions franches. Les barrois privés d'Alfred Dicker ont dominé la rencontre techniquement, s'offrant le plus grand nombre de chances de marquer. L'équipe en place fera assurément bonne figure en championnat, soyons-en sûrs ! L'éclairage du stade A.Lutz était bon et le football joué en nocturne est promis a un bel avenir.

 

 

TOURNOI DU 17 AOÛT 1958
Der FC Ingersheim gewinnt das Fussballturnier des FC Barr

Das diesjährige Fussballturnier des FC Barr kannte wiederum einen grossen Erfolg von zirka 300 Zuschauer und bei einem sehr schönen Wetter. Die Mannschaften, die am Turnier teilnahmen, boten sehr guten Fussball und die Finale war eine der schönsten der letzten Jahre. Die Resultate der Ausscheidungsspiele ergaben folgende Resultate: F.C. Barr - F.C. Ingersheim 0 : 2 U.S. Raon l'Etape - S.R. Obernai 3 : 0 Im ersten Spiel hatten die Barrer etwas Pech; sie stiessen gleich auf die beste Elf des Turniers mit einem besonders guten Torhüter. Einige Barrer Spieler " suchten " noch ihre Form, besonders in der Sturmerreihe, wo André WERNERT der beste Spieler war. Das zweite Tor war dann noch ein krasses Abseitstor und schon war es geschehen. Im zweiten Spiel dominierten die " Vosgiens " ihre Kamaraden aus Obernai und gewannen überlegen. Das Spiel der Verlierer Barr-Obernai sah eine ganz gute erste Halbzeit der Barrer Elf, wobei André LORENTZ und André WERNERT je zwei Tore erziehlten. Nach der Pause war es dann weniger schön und Obernai kam etwas auf und schoss auch den verdienten Ehrentreffer. Die Finale Ingersheim - Raon l'Etape war hart umkämpft und nachdem Ingersheim mit 3:0 führte, gab man den Vosgiens kaum noch eine Chance. Diese jedoch rafften sich zu einem ganz grossen Endspurt auf und holten auf 3:2 auf. Dass der Ausgleich nicht kam, verdanken die Oberländer ihrem prima spielenden Goalkeeper, der die schwersten Sachen " holte ". Bei der Preisverteilung holte sich Ingersheim den prächtigen Pokal der Dernières Nouvelles; Raon l'Etape die schöne Coupe gestiftet von der Tanneries G.Degermann; Obernai einen " Weinpreis " der Firma Willm und Barr eine Coupe der Firma Wingert.

Fussballturnier der Minimes in Barr

Am kommenden Sonntag den 24 August wird auf dem Barrer Stade Municipal abermals ein Turnier stattfinden und zwar für Minimes-Mannschaften. Folgende Minimesvereine werden sich daran beteilligen: Pierrrots Strasbourg, SC Sélestat, SR Obernai und FC Barr. Die ersten Spiele finden wie folgt statt: 13Uhr30 : FC Barr - SC Sélestat 14Uhr30: Pierrots- SR Obernai Um 15Uhr30 erfolgt dann ein Propagandaspiel zwischen den ersten Elf des FC Barr und dem Red Star Strasbourg. Auch diesem Turnier dürfte ein grosser Erfolg beschieden sein; dem Turnier Sieger winkt ein prächtiger Pokal gestiftet von der Barrer Stadtverwaltung. Buffet am Platz. 

(Journal de Barr - août 1958)

Le tournoi annuel se déroule par beau temps et devant 300 spectateurs. Les équipes pratiquent un beau football et la finale est de qualité inégalée par rapport à celles des années précédentes. Pas de chance pour les locaux qui affrontent la meilleure équipe lors de leur match éliminatoire. Encore à la recherche de leur meilleure forme, les locaux buttent sur un gardien en état de grâce. Score final 2 à 0 pour Ingersheim. Lors du deuxième éliminatoire, Obernai se fait dominer par Raon Étape (3à0) La finale des perdants opposent le FCB à son voisin d'Obernai, en première période les locaux font cavalier seul et André Lorentz et André Wernert marquent chacun à deux reprises. En deuxième période, les locaux baissent de pied et Obernai sauve l'honneur fort justement.(score final 4 à 1) La grande finale voit Ingersheim se détacher largement par 3 à 0 avant que les Vosgiens ne reviennent au score. Une fois de plus le gardien haut-rhinois fait des miracles et préserve le maigre avantage de son équipe. (score final 3 à 2) Le dimanche suivant a lieu le tournoi des minimes entrecoupé d'un match de gala entre le FC Barr Ia et l'équipe du Red Star Strasbourg.

 

 

MATCH DE CHAMPIONNAT DU 31 AOÛT 1958
U.S. OBERSCHAEFFOLSHEIM - F.C. BARR 3 : 3

Es gelang den Barrer Fussballern am letzten Sonntag einen wertvollen Punkt mit nach Hause zu bringen, ja sie waren sogar die einzigen, welchen es gelang einen Punkt auswärts zu holen, da alle anderen Mannschaften verloren haben. Schicken wir gleich voraus, dass das Resultat ganz gerecht erscheinen kann und zwar entsprechend dem Spielverlauf und auch der Stärke der beiden Mannschaften. Allerdings sah es nach Saison-beginn aus, auf beiden Seiten, sodass das Spiel selbst nicht auf höchstem Niveau stand. In der ersten Halbzeit hatte der Gastgeber viel mehr vom Spiel und es vielen auch alle drei Tore in dieser ersten Spielhälfte. Die Barrer wehrten sich verzweifelt und hatten kein Glück, nicht im Sturm und nicht in der Verteidigung, wo zwei unglückliche Tore fielen, die wahrscheinlich gehalten werden konnten. Die zweite Halbzeit stand aber dann ganz im Zeichen der Barrer, die ständig im Angriff lagen. André WERNERT, der beste Mann im Sturm, konnte in der ersten Halbzeit ein Tor fertig bringen. Nachher war es an der Reihe von André LORENTZ auf 3:2 zu verbessern und schliesslich konnte dann noch Jean-Louis JESSEL, trotz seiner sonst schwachen Partie, gleichziehen und das dritte Tor buchen. Zum Schluss hatten die Barrer noch einen 12 Gegner gefunden, denn der Pfeifenmann wurde wahrscheinlich das Opfer der grossen Hitze. Er gab Sachen gegen Barr, welche reine Phantasie waren und für welche Entscheidungen absolut keine Erklärung gefunden werden konnte. Ernest THOMAS im Tor lieferte eine glänzende Halbzeit und hat somit seine beide Schnitzer der ersten Halbzeit weitaus ausgeglichen. Mehrere Male sah man den Ball im Tor der Barrer, aber immer konnte er gerade noch in extremis retten, was die Oberschaeffolsheimer tief betrübte, denn sie hatten jedes mal schon " Goal " geschrien. Ausser ihm ist noch André WERNERT, wie schon erwähnt , und besonders Lucien MESSMER loben herauszustreichen. Der kleine MESSMER war am Sonntag der beste Mann der Barrer. Die Spieler von Oberschaeffolsheim sind sehr hart und gehen auch dementsprechend schwer ins Zeug. Sie besitzen einige gute Elemente, jedoch ist ihr Spiel noch lange nicht dasjenige vom letzten Jahr. Konkluierend kann man also ruhig zufrieden sein mit dem erzielten Resultat und was besonders angenehm auffiel, die Barrer waren viel ruhiger als ihre Gegner. Es gab kein Geschrei und kein Gezank auf dem Platz, was ein grosses Plus für eine Mannschaft ist und was schliesslich dem weitsichtigen und immernoch demselben gewissenhaften Trainer Secundo PASCUAL zu verdanken ist. Wir wünschen, dass es so weitergeht, denn nur so kann man es zu etwas bringen. Am nächsten Sonntag steigt ein Grosskampf in Barr. Es ist die erste Runde der Coupe de France , wo Barr gleich auf einen schweren Gegner stosst und der ihm nicht viel Hoffnungen lässt die zweite Runde noch mitzumachen. Es ist Monswiller das letzten Sonntag den F.C. La Walck mit 6:2 schlagen konnte. Wenn die Barrer einigermassen in Form sind, kann es zu einem ganz interessanten Kampf kommen und schliesslich ist es ja Tradition in der Coupe de France, dass es Ueberraschungen gibt, warum sollte eine solche nicht in Barr vorkommen? Anstoss auf dem Stade Municipal in Barr um 15 Uhr.

(Journal de Barr - septembre 1958) 

Les Barrois ramènent le point du match nul mérité de ce premier match de championnat. C'est d'ailleurs la seule équipe du groupe qui ne rentre pas bredouille de son déplacement. Disons d'emblée que le résultat reflète absolument la physionomie de ce match et la force des équipes en présence. Ce match fleure encore le début de saison et n'a pas été d'un haut niveau. En première période, les recevants dominent copieusement et trois buts viennent récompenser leurs efforts. Les visiteurs se montrent malheureux en attaque et en défense, preuve deux des buts évitables encaissés. Mais la seconde période est à l'avantage des vignerons qui attaquent à outrance. André Wernert, le meilleur élément barrois, avait réussi à réduire le score en fin de première période et par la suite c'est au tour d'André Lorentz de concrétiser. Jean-Louis Jessel, malgré une faible prestation, marque le but de l'égalisation. En fin de compte les Barrois ont du affronter 12 joueurs , car l'arbitre sûrement frappé par un coup de chaleur, s'est signalé par des décisions inexplicables pour le commun des mortels. Ernest Thomas , dans la cage barroise, fait une prestation hors norme en deuxième mi-temps et se rachète largement de ses deux bévues de début de match. Plus d'une fois, il sauve in-extremis ses buts , à la grande déception des supporters locaux qui criaient déjà "but!". A part André Wernert, le petit Lucien Messmer est élu meilleur homme du côté visiteur. En conclusion, on peut être rassuré et relever également le bon état d'esprit de toute l'équipe, la patte du coach Pascual se fait déjà sentir. Nous souhaitons que ça dure, car les succès futurs sont à ce prix. Le dimanche le FC Barr reçoit un "gros morceau" pour le compte du 1er tour de la Coupe de France avec la venue des promotionnaires de Monswiller ( vainqueurs de La Walck ce dimanche 6 à 2). En coupe, une surprise est toujours possible, alors pourquoi pas ce dimanche au stade municipal à 15h ?

Ce fut bien un match de début de saison que présentèrent les deux équipes en présence, c'est à dire qu'après une belle phase de jeu, suivit aussitôt une maladresse incompréhensible et impardonnable. Ce sont les locaux qui se trouvent les premiers et occupent la plus grande partie du terrain en première mi-temps qui se termine par 3 à 1 à leur avantage. Mais après le repos, les Barrois volontaires et en bonne condition physique se hissent à la hauteur de leurs antagonistes et arrivent à remonter le terrain perdu. Il est vrai que les locaux n'avaient point dû laisser venir jusque là. Somme toute match nul équitable. C'est Marcel GANGLOFF (6') qui ouvre le score pour les locaux. Barr (8') égalise par WERNER, but facilement évitable par le gardien local. Voilà deux buts quelconques! Le premier nommé, sur action personnelle, donne l'avantage à la marque aux locaux 2:1 (16'). HEUBEL (23') sur centre de la droite augmente à 3 à 1. Dix minutes après la reprise, l'ailier gauche visiteur JESSEL corrige à 3 à 2. Les locaux, depuis le repos, peinent quelque peu et Barr envahit le camp local et ce devait arriver arriva à la 65', Barr égalise par LORENTZ. Le jeu maintenant s'anime et l'arbitre donne quelques décisions à contre sens. Mais ce n'est nullement sa faute que les locaux soient remontés. Oberschaeffolsheim se reprend et manque par deux fois de remporter le gain du match.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 58)

 

 

MATCH DE COUPE DE FRANCE DU 7 SEPTEMBRE 1958
F.C. BARR - F.C. MONSWILLER 2 : 0

Es steht nun einmal so geschrieben, dass die Coupe de France-Spiele regelmässig Ueberraschungen bringen. Es war an Barr diesselbe letzten Sonntag zu schaffen, denn theoretisch war Monswiller, welches am Sonntag zuvor Freund Heckel's Mannschaft von La Walck mit 6:0 schlug, dem FC Barr klar überlegen. Aber erstens kommt es anders, und zweitens als man denkt... Gestehen wir uns offen, dass dieser 2:0 über Monswiller nicht ein einfacher Zufallstreffer war. Es nützt dabei nichts über die Anwesenheit von etlichen Ersatzleuten zu klagen und sogar nur mit 10 Mann anzutreten, das sind, was die Ersatzleute anbetriff, normale Vorkommnisse. Was dann den 11. Mann von Monswiller anbelangt, war es Sache der Vereinsleistung etwas mehr für Ordnung in ihren Papieren und in ihrer inneren Organisation zu sorgen. Das geht uns zwar nichts an, aber wir nehmen es auch nicht als Entschuldigung an. Dem Spielverlauf nach, kam der Sieg vom letzten Sonntag an die bessere Mannschaft und das war eben Barr. Die Barrer hatten weit mehr vom Spiel als Monswiller. Allerdings ist hieran unsere alte Kämpe Secundo PASCUAL allein schuldig. Er nahm die Sache ernst und war auch der Turm in der Schlacht. Ohne ihn wäre es wohl nicht so einfach gewesen. Bravo Pascual ! Schade, dass nicht mehr Zuschauer zugegen waren. Was muss man eigentlich noch machen um unsere Fussball-Anhänger heranzuziehen? Der Match war nämlich spannend von Anfang bis zum Schlusspfiff. Wenn auch das Spiel nicht über die Division I-Fähigkeiten hinauskam, so war doch ein gewisser Einsatz vorhanden, welcher dem Wettspiel das nötige Gewürz verschaffen konnte. Die Zuschauer wurden lange auf die Folter gespannt, bis ein Prachtschuss des jungen Louis THOMAS den Alpdruck löste und bei den Barrern starke Hoffnungen aufkommen liess. Henri REUSCHLE, der übrigens eine sehr gute Partie lieferte, wurde verletzt und musste auf dem Rechtsaussen-Posten weiterhumpeln. Doch er raffte sich ganz zusammen und liess einen schönen Querschuss los, dem der Monswiller-Keeper nicht gewachsen war und 5 Minuten vor Schluss hiess es 2:0 für Barr. Monswiller gab sich geschlagen und die ermüdeten Gästespieler waren froh als ihr Leidensweg in Barr endet war. Es sieht immer noch nach Anfang Saison aus und eine Einzelkritik der Spieler dürfte noch nicht am Platze sein. Jedenfalls lag viel guter Wille vor und die Barrer Mannschaft verdient ein Gesamtlob. Am nächsten Sonntag startet der erste Championnat-Match auf dem stade Municipal in Barr. Der Gegner ist der alte Rivale Benfeld. Die Benfelder haben ihre Mannschaft beträchtlich verstärkt, und teilweise verjüngt. Sie mächten genau wie Barr, dieses Jahr auch wieder einmal die erste Geige im Championnat-Konzert spielen.

(Journal de Barr - septembre 1958)

Il sera écrit, une fois pour toute, que la coupe de France réserve toujours ses surprises et c'est ce qui est arrivé ce dimanche à Barr. Théoriquement Monswiller sociétaire de la Promotion et récent vainqueur de La Walck en championnat partait largement favori, mais la réalité a été tout autre…  Disons d'emblée que cette victoire n'est pas le fait du hasard, bien que les visiteurs se sont présentés avec quelques remplaçants mais cela fait partie du quotidien de toute équipe. L'autre fait , de devoir évoluer à dix car un joueur n'est pas qualifié, est de la responsabilité des instances du club et ne constitue pas une excuse à cette défaite. La victoire est revenue à la meilleure équipe sur le terrain et le baroudeur Secundo Pascual en a été le grand artisan. Véritable tour de défense, il a été de tous les duels et a largement contribué au succès. Dommage que les spectateurs barrois ne se soient pas déplacés en masse pour cette confrontation, qui même s'il n'a pas atteint les sommets , avait le piment nécessaire pour en faire un bon match de coupe. Le suspens a été instance pour les spectateurs avant que le jeune Louis Thomas ne délivre un magnifique tir , qui eut pour don de détendre l'atmosphère. Henri Reuschlé, très bon à son poste de défenseur , du s'exiler sur l'aile droite suite à une blessure, malgré son handicap c'est lui qui délivre ses co-équipiers d'un tir croisé à cinq minutes de la fin qui surprend le gardien de Monswiller et met fin au calvaire de ces derniers. L'équipe locale toujours en rodage en ce début de saison a fait preuve d'une volonté farouche de bien-faire, de bon augure pour la suite de la compétition. Dimanche prochain, le FCB accueille les voisins de Benfeld, une équipe fortement renforcée par rapport à la saison précédente, un test intéressant pour les deux équipes qui prétendent jouer les premiers rôles en championnat.

Stade municipal en bon état - environ 150 spectateurs 

En éliminant l'équipe de Monswiller, le onze local vient de causer une belle surprise à ses supporters. En effet, tout au long de la partie les locaux ne donnaient pas l'impression de pouvoir forcer la victoire, tant leur ligne d'attaque s'avéra incapable de coordonner ses actions. Il fallut attendre la 80e minute du match pour voir l'inter gauche THOMAS reprendre un centre et marquer un très joli but des 25 mètres. 3' plus tard, imitant son coéquipier, l'inter droit Henri REUSCHLE, a déclenché un tir en biais, alors qu'il se trouvait en position d'ailier droit. Ces deux actions furent les seules valables de cette partie, puisque auparavant, les deux formations ne parvinrent pas à présenter un jeu basé sur l'offensive. L'équipe locale avait dominé durant presque toute la partie, mais ne put concrétiser davantage sa supériorité, faute d'une ligne d'avants capable de forcer le but. Les lions de Monswiller ne furent réellement dangereux qu'à deux ou trois reprises en déclenchant de rapides contre attaques. L'arbitrage de M. STAHL de Cronenbourg fut excellent.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1958)

 

 

MATCH DU 14 SEPTEMBRE 1958
F.C. BARR - A.S. BENFELD 8 : 4

Das war so ein richtiges Schützenfest, denn ein Dutzend Tore sieht man nicht jeden Sonntag Nachmittag. Der Barrer Sturm hatte seine fehlenden zwei Kräfte erhalten und schon fielen 8 prachtvolle Tore und die ersten Heimpunkte waren gesichert. Ohne uns besonders wichtig machen zu wollen, getrauen wir uns aber jetzt schon zu sagen, dass Barr in dieser Saison ein ernstes Wort um den ersten Platz in seiner Gruppe mitreden wird. Das Resultat vom letzten Sonntag ist umso interessanter, weil es gegen eine ganz gute Mannschaft erziehlt werden konnte. Benfeld stellt gar keine schlechte Mannschaft ins Feld und wird noch manchem Gegner schwerzusetzen. Der Sturm ist ausgezeichnet und bei jedem Angriff gefährlich. Es erheischte eine aufopfernde Verteidigungsarbeit seitens der Barrer um der Lage Herr zu werden, und das war nicht immer leicht. Der Beweis dafür sind ja die vier Tore, an denen nicht viel gerüttelt werden konnte. Im Barrer Sturm wirkten Alfred DICKER und die neue " schwarze Perle " François WADE mit. Mit ihnen kam auch André WERNERT bedeutend mehr zu Geltung. Albert FUCHS war noch nicht ganz in Form, liess aber etliche Schüsse vom Stapel, die sein Können unter Beweis stellten. In der ersten Halbzeit konnte Alfred DICKER allein vier Tore buchen und André WERNERT zeichnete für das 5. verantwortlich. Benfeld konnte nur 2 Erfolge erzielen und liess bei der Teepause schon ziemlich die Flügel hängen. In der zweiten Halbzeit kam André WERNERT noch zweimal zum Ziel und Albert FUCHS besorgte dann den Rest, dass heisst das 8 Tor. Es sah aber manchmal ganz katastrophal vor dem Benfelder Tor aus und nur durch ein Wunder wurde die Zahl der Tore nicht noch höher. Die zwei Tore gegen Barr in der zweiten Halbzeit konnte Benfeld anlässich kleiner Schwächeperioden der Barrer erringen. Die Zuschauer, die zwar nicht so sehr zahlreich waren wohl wegen des schönen Wetters, gingen befriedigt vom Platze. Nicht allein wegen dem schönen Sieg, der überaus verdient war, sondern hauptsächlich mit dem Bewusstsein, dass wir diese Saison noch ganz nette Sachen sehen werden. Am nächsten Sonntag steigt schon eine harte Nusse. In der zweiten Runde der Coupe de France wird die Promotions-Mannschaft von Schiltigheim in Barr zu Gast sein. Der Anstoss zu diesem Spiel erfolgt um 3 Uhr auf dem Stade Municipal in Barr. Es wird wohl schwer sein für Barr sich in der zweiten Runde durchzusetzen, denn Schiltigheim hat eine gute Mannschaft und will sich nicht von einer unteren Kategorie besiegen lassen. Wenn aber die Barrer in der selben Aufstellung und im selben Geist wie letzten Sonntag spielen, dann haben wir starke Hoffnungen, auch diesmal wieder eine Ueberraschung zu schaffen. Als Vorspiel zu diesem interessanten Coupe-Match findet ein Spiel der Minimes statt und zwar ein Freundschaftsspiel gegen die spielstarken Minimes der AS Robertsau. Anstoss 14 Uhr, ebenfalls auf dem Stade Municipal. Die Reserve-Mannschaft weilt in Molsheim und spielt um 13Uhr30 gegen die Ib von Molsheim.

(Journal de Barr - septembre 1958)

Feu d'artifice en ce dimanche après-midi au stade municipal ! Douze buts c'est pas tous les dimanches que les attaquants sont à pareille fête. L'attaque barroise avec les rentrées d'Alfred Dicker et de la nouvelle "perle noire" François Wadé et pas moins de 8 buts assurent la victoire des locaux. Sans préjugé du reste de la saison, on peut d'ores et déjà prétendre que le FCB jouera les premiers rôles. Le résultat de dimanche est intéressant, car en face Benfeld a présenté une belle équipe et devrait faire souffrir plus d'un de ses adversaires. Son attaque est particulièrement rapide et dangereuse et la défense de Barr a dû faire preuve d'abnégation pour contrecarrer les velléités offensives de son adversaire, pour preuve les quatre buts marqués par Benfeld. Au sein de l'attaque locale Alfred Dicker et François Wadé se sont montrés entreprenants, André Wernert a également réalisé une bonne prestation alors qu'Albert Fuchs sur son aile a montré quelques facettes de son talent. En première période Alfred Dicker score à quatre reprises , laissant le soin à André Wernert d'ajouter un cinquième but. Benfeld n'en marque que deux et à la mi-temps accuse le coup. En deuxième mi-temps André Wernert marque à deux reprises et Albert Fuchs de conclure la marque par une 8ème réalisation. C'est miracle si le score n'est pas plus élevé , tant la défense visiteuse se montre fébrile et paniquée, pourtant l'attaque profite d'un relâchement des locaux pour ajouter deux unités à son compteur. Les spectateurs, peu nombreux en ce dimanche ensoleillé, quittent le stade ravis, non seulement par l'ampleur du score , mais surtout avec la certitude que de belles rencontres les attendent durant cette saison. L'occasion est donnée aux locaux de se mesurer à Schiltigheim, le dimanche suivant pour le compte du 2eme tour de la Coupe de France. Si les locaux font preuve de la même détermination, rien n'est perdu et l'espoir d'une bonne surprise est réel.

Par un temps ensoleillé et sur un terrain en excellent état, environ 200 spectateurs ont pu assister à une rencontre passionnante à suivre et marquée par une avalanche de buts. 

Après un début de match équilibré, les locaux sont parvenus à ouvrir le score à la 8e minute par DICKER, mais Benfeld égalise deux minutes plus tard sur penalty. DICKER marque un 2e but pour les locaux à la 17e minute et les visiteurs égalisèrent à la 34e minute. Ce fut ensuite de nouveau DICKER qui établit le 3 à 2. Les locaux continuèrent sur leur lancée et deux buts furent encore obtenus par le tandem DICKER-WERNERT, ce qui porta le score à 5 à 2 à la mi-temps. Après le repos, Benfeld réduisit le score à 5 à 3 et sur contre attaque WERNERT obtient un 6e but. Une dernière fois les visiteurs réduisent le score à la 60e minute mais ensuite le onze local s'envola irrésistiblement et aggrava la marque à la 63e par WERNERT et à la 70e par FUCHS. Les visiteurs alignèrent une équipe volontaire qui se distingua surtout par sa triplette centrale. Quant aux locaux, ils n'ont point déçu et méritent une mention spéciale pour leur ligne d'attaque où le Sénégalais WADE fit des débuts prometteurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 58)

 

 

MATCH DE COUPE DE FRANCE DU 21 SEPTEMBRE 1958
F.C. BARR - S.C SCHILTIGHEIM 1 : 2

Die zweite Ueberraschung in der Coupe de France blieb somit aus. Jedoch verloren die Barrer dieses Spiel fast unverdient, denn sie hatten bedeutend mehr vom Spiel und auch die meisten Torchancen. Hätte der Sturm nur die Hälfte seiner Durschlagskraft wie im Spiel gegen Benfeld erreicht wären die Schiltigheimer geschlagen nach Hause gefahren. Es hat jedoch nicht sollen sein. Kurz zum Spielverlauf : Nach dem anhaltenden Regen war das Terrain in einem erstaunend gutem Zustand. Bereits in der ersten Halbzeit haben die Barrer mehr vom Spiel und ein Schuss von André WERNERT geht knapp am Pfosten vorbei. Einige Minuten später kann der gegnerische Tormann gerade noch einen saftigen Schuss zur Ecke lenken... die jedoch vom Schiedsrichter nicht gegeben wird. Die Gäste erzielen dann überraschender Weise ihr erstes Tor, dem sie später noch ein zweites hinzufügen, das jedoch klar abseits war. Halbzeit 0:2. Nach Wiederbeginn kann dann Alfred DICKER ein schönes Tor durch prächtigen Kopfball erziehlen. Die Barrer raften sich nun auf und der Ausgleich liegt einigemal in der Luft, besonders in den letzten Minuten des Spieles, wo die Supporters der Lokalelf den (verdienten) Ausgleich erwarten, jedoch vergeblich. Die Partie bleibt 1:2 für Schiltigheim und die Barrer scheiden ehrenvoll aus der diesjährigen Coupe de France aus. Man bedenke immerhin, dass die Gäste in der Division d'Honneur spielen und Barr in der I. Division. Eine Spielerkritik erübrigt sich, jedoch waren Alfred DICKER im Sturm, Secundo PASCUAL als Stopper und Robert REUSCHLE als rechter Läufer die drei besten Leute der Einheimischen. Bei Schiltigheim verdient der alte Kämpe LAMBS und der Tormann eine besondere Note. Der Schiedsrichter war nicht schlecht, verliess sich aber zu sehr auf seine beiden offiziellen Linienrichter, welche einigemal " tolle " Sachen winkten.

(Journal de Barr - septembre 1958)

Pas de surprise pour ce deuxième tour de la Coupe de France, mais les Barrois auraient mérité mieux, car ils ont dominé la rencontre et se sont crées une majorité d'occasions. Si seulement l'attaque s'était montrée aussi efficace que face à Benfeld, Schiltigheim ne se serait pas qualifié. Le terrain est en bon état et les barrois dominent en première période, un tir d'André Wernert frôle le cadre et le gardien visiteur détourne en corner un essai dangereux mais l'arbitre omet d'accorder le corner … Contre toute attente les brasseurs marquent les premiers et prennent un avantage de deux buts avant la mi-temps. En deuxième période Alfred Dicker réduit le score d'un magnifique coup de tête. Les locaux accentuent leur pression et l'égalisation est à portée de fusil. Les supporters locaux y croient, mais rien n'y fait, les sociétaires de la division d'honneur se qualifient sans gloire face à une courageuse équipe barroise. Les meilleurs côté local sont Alfred Dicker en attaque, Secundo Pascual au centre de la défense et Robert Reuschlé au milieu de terrain. Côté visiteur le gardien mérite une mention spéciale avec le vétéran André Lambs. L'arbitre n'a pas été mauvais, mais il a trop fait confiance à ses juges de touche qui se sont signalés par quelques décisions contestables.

Malgré le temps pluvieux, 150 spectateurs se sont déplacés pour assister à ce match de coupe de France qui se déroulait sur un terrain très glissant. 

Dominer n'est pas gagner et les locaux en ont fait l'amère expérience puisque, durant les trois quarts du temps, les visiteurs subirent la loi des Barrois. Mais ceux-ci étaient loin de rééditer leur exhibition de dimanche dernier et toutes leurs entreprises échouèrent sur l'excellente défense de Schiltigheim dirigée de main de maître par le demi-centre LAMBS. Le premier but pour Schiltigheim fut obtenu à la 13e minute par l'inter droit qui avait pris de vitesse les arrières locaux pour tromper le gardien de but par un centre en biais. La mi-temps fut atteinte sur ce score bien que, quelques occasions de but se présentèrent tant du côté local que de celui des visiteurs. A la 50e minute, l'avant-centre visiteur en position de hors-jeu, avait réussi à marquer un 2e but. Mais dès la remise en jeu, l'inter gauche DICKER avait réduit le score en reprenant de la tête un coup-franc botté par PASCUAL. Ce fut ensuite une domination locale, mais la triplette centrale ne put, à aucun moment, se mettre en évidence, étant mal secondée par ses ailiers. Vers la fin du match, le but de Schiltigheim fut littéralement bombardé par le onze local, mais la situation fut chaque fois sauvée, soit par un pied, soit par une tête des joueurs de Schiltigheim repliés devant leur gardien de but. L'arbitrage fut assuré par M. REBHOLTZ, mal appuyé par ses deux juges de touche.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1958)

 

ON LANCE LA PIECE AVANT LA RENCONTRE DE COUPE DE FRANCE – BARR SCHILTIGHEIM

 

 

 

MATCH DU 28 SEPTEMBRE 1958
U.S. DUPPIGHEIM - F.C. BARR 2 : 13
C'est avec beaucoup de peine que Duppigheim a pu rassembler une équipe de 9 joueurs pour affronter Barr, un adversaire de taille, présent au grand complet. 

Les premières dix minutes sont pour les locaux, qui non seulement se défendent bien, mais arrivent même à inquièter à plusieurs reprises le gardien adverse. A la 13e et à la 14e, Barr rate deux belles occasions. Après un quart d'heure de jeu un dixième joueur vient renforcer l'équipe locale, qui tient toujours bien, de sorte que le jeu est maintenant plus équilibré. Deux corners en faveur des visiteurs restent sans résultat, ainsi qu'un premier corner tiré par l'ailier gauche des locaux, alors qu'à la 20e minute le gardien local se fait applaudir pour avoir dévié un bolide. Il se fait battre une minute plus tard par l'avant-centre LORENTZ, qui ouvre le score pour Barr. Duppigheim, nullement découragé mène attaque sur attaque et donne du fil à retordre à la défense adverse. Cependant à la 40e minute, c'est encore le même joueur de l'équipe de PASCUAL qui marque le deuxième but et à la 42e minute, l'inter droit des visiteurs WERNER vient aggraver le score en inscrivant un troisième but. La chance ne sourit pas à Duppigheim, car une balle bien tirée s'arrête juste devant la cage vide. Peu avant la fin de la première mi-temps, les locaux encaissent un quatrième but. Dès la reprise l'avant-centre de Duppigheim, Léon KIEFER, prend toute la défense adverse de vitesse et marque un magnifique premier but. Pas moins de deux minutes plus tard, l'inter droit des locaux marque un second but. Sur corner, bien tiré par WADE, ce dernier met le score à 5 à 2 et peu après c'est du 6 à 2. A partir de ce moment les locaux sont le plus souvent repoussés dans leur propre camp et Barr prend le dessus pour marquer à des espaces réguliers, un 7e, un 8e, un 9e, un 10e, un 11e, un 12e puis un 13e but. Bon arbitrage de M. GILLIG de Strasbourg.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1958)

 

 

 

MATCH DU 5 OCTOBRE 1958
F.C. BARR - S.R. DORLISHEIM 2 : 0

Dieses spannende Championnatspiel zwischen dem Ersten und Zweiten der Tabelle, welches am vergangenen Sonntag morgen vor zirka 400 Zuschauer auf dem Barrer Sportsplatz stattfand endete mit dem verdienten 2:0 Sieg der Barrer. Dieser Sieg bringt übrigens auch PASCUAL's Elf den ersten Platz der Gruppe ein. Kurz zum Spielverlauf: Bei sehr schönen Spätjahrwetter, auf einem sehr guten Spielfeld, ist das Spiel gleich in den ersten Minuten spannend ; man merkt, dass die Dorlisheimer nicht verlieren wollen, umsomehr, da sehr viele Ihrer Supporters nach Barr gekommen waren. So ist der Gästesturm auch sehr gefährlich und die Barrer Verteidigung (übrigens in dieser ersten Halbzeit gar nicht so sicher) muss sich mächtig wehren, um keinen Treffer zugestehen. Nach eine Viertelstunde wird das Spiel etwas ausgeglichener und der Barrer Sturm hat einige gute Chancen, die aber durch zu langes Balhalten oder Mangel an Schnelligkeit nicht ausgenützt werden. So steht es bei Halbzeit 0:0. Nach der Pause klappt es endlich bei den Barrer Forwards besser und Alfred DICKER erziehlt ein sehr schönes Tor durch unhaltbaren Schuss. Die Dorlisheimer kommen nun etwas aus dem Konzept und die Barrer Elf hat nun das Spiel fest in der Hand, umsomehr, da nun auch die Barrer Hintermannschaft und Läuferreihe bedeutend besser spielen. Sechs Minuten vor Schluss gelingt André LORENTZ dann noch ein zweites Tor und der Barrer Sieg ist somit ganz sichergestellt. Nachstehend der heutige Tabellenstand der Südgruppe der I Division:

 

 

J

G

N

P

GA

Points

Barr    4  3  1 0 26:9 7
Dorlisheim    4 3 0 1 9:2 6
Sélestat    4 3 0 1 15:7 6
Eckbolsheim    4 2 1 1 12:6
Uttenheim    3 2 0 1 6:5 4
Ostwald    3 2 0 1 7:6 4
ASPTT    4 2 0 2 13:8 4
Oberschaeffolsheim    4 1 2 1 9:9 4
Huttenheim    4 2 0 2 7:8 2
Lingolsheim    4 1 0 3 4:9 2
Benfeld    4 0 0 4 8:22 0
Duppigheim    4 0 0 4 5:30 0

 

(Journal de Barr - octobre 1958)

Le choc entre le leader (Dorlisheim) et son dauphin le FC Barr en ce dimanche matin de fête des vendanges se termine par une victoire de la bande à Secundo Pascual au terme d'une rencontre très serrée. Cette victoire permet aux barrois de passer en tête de classement, mais ce ne fût pas facile. Par un beau temps automnale et devant une galerie de 400 spectateurs, dont un fort contingent de supporters visiteurs, Dorlisheim entame la rencontre pied au plancher et l'arrière-défense barroise à fort à faire. Après un quart de jeu les locaux reprennent du poil de la bête et peu à peu se procurent quelques occasions non concrétisées par manque de spontanéité. En deuxième période le FCB, plus collectif, trouve le chemin des filets suite à un tir imparable d'Alfred Dicker. Les visiteurs perdent de leur cohésion et à présent les locaux ont les choses bien en main. A sept minutes du coup de sifflet final, André Lorentz enfonce le clou et assure le succès de ses couleurs. Au terme des quatre premières journées, le FC Barr passe en tête et affiche ses prétentions.

Stade municipal en excellent état - 400 spectateurs. Arbitrage de M. ZECH 

Continuant sur leur lancée, les locaux viennent d'accrocher à leur tableau de chasse une victime de marque, le onze de Dorlisheim leader du groupe jusqu'à ce jour. La rencontre fut palpitante à suivre et marquée par un très bon football. Pendant la première mi-temps les deux équipes firent jeu égal et quelques occasions de but se présentèrent des deux côtés. Les visiteurs firent bonne impression tout au long de cette première partie et dominèrent même , mais ne purent prendre en défaut la défense locale. Après le repos, le onze local retrouva la bonne carburation étouffant les actions des visiteurs et bien que le jeu se déroula complètement dans le camp de ces derniers. Le premier but pour les Barrois fut obtenu à la 60e minute par l'inter gauche DICKER, qui avait repris de volée un centre d'un coéquipier. Le deuxième but fut marqué à la 84e minute par l'avant-centre LORENTZ, qui avait réussi à prendre le gardien à contre-pied. En définitive, succès mérité pour les locaux et obtenu grâce à une meilleure condition physique, alors que le onze de Dorlisheim termina la rencontre très éprouvé.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1958)

 

 

MATCH DU 19 OCTOBRE 1958
A.S. OSTWALD - F.C. BARR 0 : 1

Am letzten Sonntag, gelang es den Barrer Fussballer zwei äusserst wichtige Punkte mit nach Hause zu bringen, welche am Ende der Saison wohl erst richtig zur Geltung kommen werden. Diese Behauptung begründet sich mit der Tatsache, dass es erstens jeder einzelnen Mannschaft der 1. Division schwer fallen wird in Ostwald zu gewinnen und dass zweitens Ostwald ein sehr ernstes Wort um den Championnat-Titel mitreden wird. Es dürfte doch kein Zeifel darüber bestehen, dass Ostwald bis jetzt der schwerste Gegner war von Barr. Aus diesem Grunde ist der Sieg von Barr um so höher zu bewerten, ganz besonders, weil er auswärts zustande kam. In der regionalen Sportspresse konnte man lesen, dass Ostwald zwei Punkte verschenkt hat. Dieser Berischterstatter hat ganz bestimmt ganz dicke Supporter-brillen von Ostwald auf, denn alle die den Match gesehen haben, wenn sie schon ehrlich sein wollen, konnten aber auch gar nicht feststellen, dass Ostwald etwas verschenken wollte oder gar etwas verschenkt hat. Ihre Spielart sah ganz und gar nicht danach aus. Man muss auch einmal ein Spiel verlieren, selbst zu Hause... Das Spiel konnte nicht den Anspruch erheben schön zu sein, aber spannend war es von Anfang bis zu Ende. Es standen sich zwei gleichwertige Mannschaften gegenüber und nur die Tagesform konnte den Ausschlag geben, diese war eben bei Barr die bessere. Die beiden Hintermannschaften waren gleich gut, mit einem Plus für Barr, wo Secundo PASCUAL einmahl mehr der Turm in der Schlacht war und wohl auch die Waage des Gewinnes auf Seiten der Barrer entscheiden konnte. Er war zudem unterstützt durch einen in Hochform spielenden Alfred DICKER, welcher am letzten Sonntag wohl seine beste Partie dieser Saison geliefert hat. Wenn wir diese beiden Namen der Barrer Mannschaft nennen will das nicht heissen, dass die anderen abgefallen sind. Ganz zum Gegenteil, sie lieferten alle eine unternehmungslustige, ja sogar aufopfernde Partie und verdienen alle ein gesamtlob. Ihr Stand war schwer denn Ostwald wollte um jeden Preis vor seinem zu fanatischen Publikum gewinnen. Wenn schon Ostwald oft mehr vom Spiel hatte und sich meist in der Barrer Hälfte aufhielt, so muss auch gesagt werden, dass Barr viel mehr Torchancen herauskämpfte und vor dem gegnerische Tor weitaus gefährlicher war als der Gegner, der einfach bei der Barrer Verteidigung nicht durchkam. Das einzigste Tor fiel auf schöne Phase, durch Alfred DICKER hervorgerufen, welcher eine einwandfreie Flanke von rechts hereingab und François WADE konnte den Ball nur so hineindrücken. Zum Glück war der Schiedsrichter ernergisch und gut, abgesehen von einigen Kleinigkeiten, die aber jedem anderen Reférée auch vorkommen. Er konnte so das Spiel in seinen Zügeln behalten, was bei der Spielart der Ostwalder auf eingenem Platz und vor eingenem, ganz besondem Publikum, nicht gerade so leicht war und deshalb doppelt unterstrichen werden muss. Nächsten Sonntag : FC Barr - US Huttenheim (15Uhr)

(Journal de Barr - octobre 1958)

Le FCB réalise un gros coup en remportant ce match à Ostwald. Les deux points de la victoire risquent d'être très important au moment du décompte final, car gagner à Ostwald n'est pas une mince affaire et d'autres équipes vont s'en rendre compte et cette formation se mêlera à la course au titre. Dans la presse régionale on a pu lire que les locaux ont offert la victoire aux vignerons, mais cette analyse n'est pas très objective, Ostwald n'a pas fait de cadeau et tous ceux qui ont fait le déplacement s'en sont rendus compte. Si la rencontre n'a pas été de haute teneur, elle a eu le mérite d'être indécise jusqu'au coup de sifflet final. Le sort de cette rencontre aurait pu pencher d'un côté , comme de l'autre et la chance a souri au FCB. Les deux défenses ont pris le pas sur les attaques et pour Barr, Secundo Pascual s'est montré impérial ayant largement contribué au gain de cette rencontre. Côté attaque, Alfred Dicker a réalisé sa meilleure prestation de la saison, mais il faut féliciter tout le groupe barrois pour son engagement et son abnégation. La tâche n'était pas simple car les locaux voulaient l'emporter à tout prix devant son public particulièrement chauvin. Si Ostwald a dominé territorialement, c'est Barr qui s'est procuré le plus d'occasions et de situations dangereuses. Le seul but de la rencontre est parti d'une percée d'Alfred Dicker , dont le centre a été poussé au fond de la cage par François Wadé. Heureusement l'arbitre a été bon et énergique, dans un climat hostile.

Les faubouriens ont fait cadeau de deux points à la vaillante équipe de Barr, chose qui n'aurait pas dû arriver vu le déroulement de la partie. En effet, durant 90 minutes, les locaux occupèrent la plus grande partie du terrain, mais comme par le passé, leur ligne d'attaque fut stérile à outrance devant le but adverse. Le jeu fut très rapide et on vit de belles phases de part et d'autre. Ostwald commit la grande faute de vouloir percer par le milieu, au lieu de lancer ses ailiers. Il en fut d'ailleurs de même chez les visiteurs, qui eux, ne vinrent à bout de la bonne défense ostwaldoise qu'une seule fois, à la 39e minute, sur centre de la droite, le Sénégalais WADE marquant l'unique but de la partie. Après une bonne première mi-temps des locaux, on était en droit d'espérer que le petit retard soit rattrapé. Mais il n'en fut rien, si ce n'est qu'une demi douzaine de corners non exploités. Ni l'une , ni l'autre équipe ne lâchera pas avant le coup de sifflet final. Très bon arbitrage de M. GREILSHAMMER, qui sut supprimer à temps opportun toute velléité de jeu dur.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1958)

 

 

MATCH DU 26 OCTOBRE 1958
F.C. BARR - U.S. HUTTENHEIM 0:1 (0:0)

Vergagenen Sonntag verlor die Pascual-Elf zwei vertvolle Punkte auf eingenem Platz und ...erwies damit unseren Schlettstadter Nachbaren einen sehr grossen Dienst ! Die Barrer Elf hatte einen ganz schlechten Tag und besonders im Sturm wurde schwer " gesündigt " (Alfred DICKER fehlte, was sich sehr bemerkbar machte); ausserdem stiessen die Barrer Forwards auf eine verstärkte Hüttenheimer Hintermannschaft und einen guten Goalkeeper. Auch der Schiedsrichter M. WITTEMANN hatte einen ganz schwarzen Tag, denn wir sahen diesen sonst sehr guten Référé noch nie so schlecht amtieren wie am Sonntag in Barr. Die Vorteilsregel wendete er gar nie an und er vergass auch einen krassen Elfmeter gegen die Gäste zu pfeiffen. Immerhin konnte er aber...den Barrer kein Tor schiessen und so kann denn die Barrer Elf selbst ihr Mea culpa machen! Machen wir aber den Barrer Spieler keinen zu grossen Vorwurf, jede Elf hat Ihren schwarzen Tag... und man muss auch sportlich bleiben und Verlieren ! In der ersten Halbzeit spielten die Barrer gegen den Wind und Huttenheim hatte deshalb mehr vom Spiel. Halbzeit 0:0. Nach der Pause klappte es bei einigen Barrer Spieler etwas besser; aber besonders die rechte Sturmseite behielt den Ball zu lange und so konnten die energischen Huttenheimer immer wieder dazwischen fahren! Das einzige Tor fiel in der zweiten Spielhälfte und hätte mit etwas mehr Entschlossenheit von der Barrer Hintermannschaft verhütet werden können. Am kommenden Sonntag den 2. November, nachmittags um 14:30 Uhr, findet auf dem hiesigen Sportsplatz folgendes Championnatspiel statt : FC Barr Ib - CS Fegersheim Ib

(Journal de Barr - novembre 1958)

Le FCB perd deux points précieux à domicile et rend un grand service aux voisins de Sélestat qui se replacent en tête. Les barrois privés d'Alfred Dicker étaient dans un jour sans et ses attaquants se sont cassés les dents sur une défense visiteuse renforcée. De même l'arbitre était dans un très mauvais jour, il a ignoré la règle de l'avantage et en plus oublié de siffler un penalty flagrant contre l'équipe de Huttenheim. Pourtant l'équipe locale doit faire son propre " mea culpa ", mais ne soyons pas trop sévères car chaque équipe peut avoir un passage à vide. En première période les locaux jouent face au vent et Huttenheim domine. Mi-temps 0 à 0. En deuxième période, les locaux se reprennent mais l'aile droite de l'attaque manque de vivacité et les défenseurs visiteurs repoussent toutes les assauts. L'unique but est marqué en seconde période, but évitable avec un peu plus de détermination de la part de l'arrière-défense barroise.

Stade municipal en bon état, 200 spectateurs. Arbitrage de WITTMANN de Bischheim

Pour la première fois de la saison, les locaux viennent de subir une défaite et tout le mérite en revient à la volontaire équipe de Huttenheim. La première partie du match se déroula au centre du terrain, les deux équipes n'arrivant pas à prendre en défaut les deux excellentes défenses. Après la pause, les locaux prirent la direction des opérations. Mais, contrairement à leurs performances précédentes, les avants échouèrent complètement devant le solide rideau défensif des visiteurs. L'unique but du match fut marqué à la 95e minute par l'ailier gauche des visiteurs qui avait été lancé magistralement par son avant-centre. Quelques instants après ce but, les locaux avaient obtenu l'égalisation mais l'arbitre, mal placé, n'accorda pas ce but alors que le gardien visiteur avait bloqué le ballon derrière la ligne fatidique. Pendant le dernier quart d'heure, les équipes redoublèrent leurs efforts, celle de Huttenheim pour préserver son avance et celle des locaux désireuse de refaire son handicap, sans succès d'ailleurs. Citer les meilleurs joueurs de cette rencontre est très difficile, car des deux côtés n'émergèrent que les arrières qui eurent la partie facile devant les attaques trop stériles.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1958)

 

 

MATCH DU 9 NOVEMBRE 1958
A.S.P.T.T. STRASBOURG - F.C. BARR 1 : 1

C'est sur un terrain labouré par un match de la veille et un autre le matin, que doivent opérer les deux équipes. Aussi, le football présenté en pâtissait. Barr, qui comptait des remplaçants, cherchait visiblement à limiter les dégâts et y parvint grâce à sa défense où PASCUAL s'avéra le grand dirigeant d'ailleurs. Avec lui citons, LEVY, THOMAS et le petit MESSMER, le reste fut plutôt moyen. Côté des "postiers " HEITZ surtout, mais aussi ULRICH et NEISS sont à citer. Pour le reste beaucoup de bonne volonté. Très bon arbitrage de M. MEYER (Westhoffen). Vers la 10e FISCHER, reprenant de la tête un tir de TSCHILL, repoussé par la défense barroise, ouvre le score en faveur des " facteurs ". Dans les premières 30 minutes cependant, Barr laisse passer trois occasions certaines , deux loupées par les locaux, et réussira vers la 35e minute par son arrière LEVY, qui perce tout seul sur 40 mètres au moins, l'égalisation, la balle glissant des mains du gardien. En deuxième mi-temps, l'avantage territorial est plutôt aux "postiers " qui manquent de chance, de réflexe et de précision au tir. Leur joueur KAUFMANN blessé, sort d'ailleurs pour un moment et ne sera plus valide par la suite. Par quelques contre attaques les " vignerons " se montrent dangereux, mais manquent aussi de réussite... et de punch.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1958)

 

 

 

MATCH DU 16 NOVEMBRE 1958
F.C. BARR - U.S. UTTENHEIM 4:1

Am letzten Sonntag sahen wir ein " Festival Dicker ", denn ohne Poussy wäre der Match bestimmt nicht gewonnen worden. Das ist eine erste Tatsache, zu welcher noch hinzuzufügen ist, dass die Barrer Hintermannschaft, besonders Charles ENDRESS und Ersnest THOMAS, ebenfalls eine glanzevolle Partie lieferten. Dasselbe kann von allen anderen nicht behauptet werden, trotzdem sich alle sehr viel Mühe gaben. Es ist nicht zu unterschätzen, dass die Barrer auf eine ganz gute Mannschaft gestossen sind. Ihr Spiel ist zwar hart, bleibt aber immer im Rahmen der Fairness. Es wird sich noch mancher Gegner die Zähne an Uttenheim ausbeissen. Ausserdem war der Schiedsrichter ebenfalls ausgezeichnet.

F.C. BARR minimes - A.S. ERSTEIN minimes 3:4

Unsere Kleinen mussten am letzten Sonntag morgen ihre erste Niederlage einstecken, die übrigens zu verhindern gewesen wäre. Es schadet aber gar nichts, denn man muss sich frühgenug daran gewöhnen können ein Spiel zu verlieren. Nous tâcherons de faire mieux la prochaine fois !Das Programm vom nächsten Sonntag Auf dem Stade Municipal in Barr, um 13:30 Uhr (Championnat) FC Barr minimes - AS Erstein minimes Auf dem selben Platz um 14:30 Uhr FC Barr Ia - FC Eckbolsheim Ia (Championnat) Die Reserve-Mannschaft begibt sich nach Eschau um gegen die dortigen Reserven ein Championnat-Spiel zu absolvieren.

(Journal de Barr - novembre 1958)

Festival " Poussy " Dicker qui donne le tournis à la défense de Uttenheim, heureusement car sinon le match était loin d'être gagné. Deux autres joueurs sortent du lot, lors de ce match , le gardien Ernest Thomas et le défenseur Charles Endress. Les autres équipiers ont fait leur match sans plus, mais la bonne volonté était là. Il ne faut pourtant ne pas mésestimer la valeur de l'adversaire du jour, au jeu certes dur mais toujours dans les limites du fair-play, d'autres équipes se casseront les dents face aux gars de Uttenheim. Très bon arbitrage.

Sur un terrain lourd et devant 250 spectateurs, les deux équipes en présence ont fourni un match honorable, sans plus, vu l'état du terrain il était difficile de faire mieux. 

La rencontre fut très virile et si elle ne dépassa pas les limites du fair-play, le mérite en revient à M. MENGUS de Neudorf, qui arbitra avec autorité. La première partie du match avait donné lieu à un jeu de passes-passes au milieu de terrain. Les deux formations cherchent vainement à tromper les défenses, les visiteurs avaient dominé légèrement durant cette période, mais ne surent concrétiser leurs efforts. Ce fut seulement à la 41e minute que l'avant-centre local DICKER échappa à son adversaire direct pour marquer le premier but. Cinq minutes après la reprise, le gardien visiteur se blesse malencontreusement en plongeant dans les pieds d'un avant local et dut être transporté hors du terrain. Ce handicap devait être fatal au onze de Uttenheim et les locaux marquent trois autres buts par DICKER , à la 55e, 73e et 79e minute. Auparavant, les visiteurs avaient réduit le score en marquant un but sur penalty accordé pour faute de main d'un arrière local. Le dernier quart d'heure du match resta à l'avantage des Barrois et seul deux ou trois contre-attaques des visiteurs furent réellement dangereuses pour le gardien local.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1958)

 

 

MATCH DU 23 NOVEMBRE 1958
F.C. BARR - F.C. ECKBOLSHEIM 1 : 0

Nach diesem mit grosser Mühe errungenen Sieg, wo wieder einmal der Hintermannschaft bedurfte um ein Tor zu schiessen (André ZAHNBRECHER), befindet sich Barr wieder an der Spitze der Tabelle, gefolgt vom grossen Nachbarn SC Sélestat, mit nur einem Punkt Unterschied, jedoch mit einem Spiel weniger für die lezteren. Am nächsten Sonntag wird die Entscheidung fallen von wegen dem Titel " Herbsmeister " . In Sélestat findet das Lokalderby statt, das zu einem Grosskampf werden wird, denn die Barrer werden nicht versäumen ihre Spieler nach der Kreis- und Blumen-hauptstadt zu begleiten. Der kleine Goliath Barr wird sich erlauben den Kampf mit dem grossen David von Sélestat aufzunehmen. Wir geben uns noch lange nicht im Voraus geschlagen. Allerdings müssen wir besser spielen als am letzten Sonntag. Voraussichtlich werden aber auch Alfred DICKER und die beiden Neu-Acquisitionen mitwirken, sodass ein spannender Kampf in Aussicht steht.

F.C. BARR minimes - A.S. ERSTEIN minimes 3:2

Unsere Jungen haben es sich zu Herzen genommen wegen dem " je tâcherai de faire mieux la prochaine fois " und die Revanche gegen ihre Altergenossen von Erstein, gegen die am Sonntag zuvor in der Coupe d'Encouragement verloren hatten, ist ihnen geglückt. Mit diesem Sieg haben sie gleichzeitig den herbsmeistertitel in ihrer Kategorie geholt, denn sie haben im Championnat nicht ein einziges Spiel verloren. Bravo les jeunes, et toujours en avant !

F.C. ESCHAU Ib - F.C. BARR Ib 4:3

Die Reserven mussten am letzten Sonntag ihre erste Niederlage einstecken, aber es war eine wirklich ehrenvolle Niederlage. Die Eschauer waren nähmlich spielfrei und konnten dadurch ihre Reserven mit 6 Mann aus der Ia verstârken. Aber auch trotz dieser Niederlage konnten auch die Reserven ihren Herbsmeistertitel holen, denn auch sie stehen als erste in der Tabelle.

AVIS AUX SUPPORTERS DU FC BARR

Afin de permettre aux supporters d'encourager l'équipe fanion du FC Barr dans son difficile et important match de championnat qui aura lieu dimanche prochain, le 30 novembre 1958 au stade municipal de Sélestat contre le SC Sélestat, il a été décidé d'organiser un voyage de supporters en autocar. A cet effet, les intéressés sont priés de se faire inscrire à l'épicerie Alfred SIEBENTRITT, 3, rue Taufflieb à Barr, au plus tard jusqu'au samedi 29 novembre 1958 à midi, dernier délai. Le prix du voyage est de 300 francs par personne, montant qui devra être versé lors de l'inscription. Le départ pour Sélestat est fixé à 13:30 heures, devant le Restaurant ROTH Max, rue de la Kirneck à Barr.

(Journal de Barr - novembre 1958)

Succès difficile face à Eckbolsheim grâce à un but de l'arrière André Zahnbrecher, mais succès quand même qui permet aux barrois de repasser en tête du classement devant le voisin de Sélestat, ce dernier ayant un match en retard. Le dimanche suivant, le FC Barr se déplace justement dans la cité des dahlias pour y affronter son grand rival. C'est David contre Goliath , mais les hommes de Pascual sont décidés à vendre chèrement leur peau, d'autant plus qu'ils bénéficieront de la rentrée de Dicker et le renfort de deux nouvelles recrues (Ducret et Pasquet ?) Rendez-vous est pris pour tous les supporters qui pourront se rendre à Sélestat en bus. Les minimes prennent leur revanche du match de coupe perdu face à Erstein et remportent la mise face à ce même adversaire en championnat. L'équipe 2 essuie son premier revers de la saison face aux réservistes d'Eschau renforcés par 6 équipiers de l'équipe 1 au repos en ce dimanche.

Terrain du stade municipal en bon état - 150 spectateurs - bon arbitrage

L'équipe locale qui s'est alignée sans son réalisateur n°1 DICKER, peut s'estimer heureuse d'avoir enlevé le gain du match, car d'après sa faible prestation , elle ne méritait pas la victoire. La rencontre avait pourtant favorablement débutée pour les locaux, puisque dès la première minute l'avant-centre avait expédié le ballon sur le poteau droit des buts. Cette action fut la plus intéressante de la mi-temps, car malgré leurs efforts, les deux équipes ne purent se mettre en évidence. Après la reprise, les visiteurs ne jouent plus qu'à 10, leur demi-droit étant incapable de reprendre sa place par suite de blessure. Ce handicap n'empêcha pas le onze d'Eckbolsheim à tenir la dragée haute à la ligne d'attaque trop peu réaliste des Barrois. Ce fut à la 80e minute que l'arrière droit ZAHNBRECHER, très avancé, effectua u tir terrible des 20mètres et marqua un but splendide. Après ce but, les locaux redoublèrent leur ardeur et manquèrent de peu d'aggraver la marque. Le match nul aurait mieux situé le déroulement de la rencontre, car le jeu fourni par les deux formations fut très moyen et le résultat obtenu que sur un de dé heureux pour l'équipe locale.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1958)

 

 

MATCH DU 30 NOVEMBRE 1958
S.C. SELESTAT - F.C. BARR 0 : 0

Einen Punkt in Selestat mitnehmen ist doch sicher nicht zu verachten. Die zahlreichen Barrer Supporter, welche sich am letzten Sonntag auf dem schönen Sportsplatz der Kreishauptstadt befanden gingen gewiss nicht unzufrieden fort. Das Spiel war ganz angenemehn zu verfolgen und war gegen Schluss sogar aüsserst spannend. Jede Mannschaft hatte seine guten, aber auch sein schwachen Momente. Torgelegenheiten gab es beiderseitig, sodass das Endresultat als gerecht erscheinen kann. Nichtsdestoweniger hatten die Schlettstader ein kleines Plus aufzuweisen. Ihr Sturm war demjenigen der Barrer etwas überlegen. Hintermannschaften und Läuferreihen ebenbürtig. Die neuen Stürmer im Barrer Team hinterliessen keinen schlechten Eindruck. Sie spielten zum ersten Mal in der Ia, das war schade, sonst wäre es bestimmt anders gekommen. Man konnte die mangelnde Kohäsion feststellen, die nur daher kam, weil sich die Spieler noch nichts näher kennen hinsichtlich der spielerischen Kombinationen. Das wird in kurzer Zeit behoden sein. Alfred DICKER stach wieder aus dem gesamten Los heraus, doch fehlten ihm verständnisvolle Nebenmänner, André WERNERT wäre bestimmt besser im Sturm gewesen, trotzdem er als Läufer eine sehr gute Partie lieferte, wie auch Lucien MESSMER. Secundo PASCUAL konnte den wuchtigen Mittelstürmer von Selestat vollständig lahm legen, was auch schliesslich zum Unenschieden führte. Der Schiedsrichter war korrekt und äusserst autiritär. Mannchmal pfiff er sogar zu viel, sodass das Spiel etwas zerhackt wurde. Im grossen und ganzen hinterliessen die beiden Mannschaften, einen guten Eindruck. Ihr Spiel war hart, doch sehr selten unfair. Es wird eine schöne Revanche in Barr geben !

(Journal de Barr - novembre 1958)

Le point de match nul n'est pas à négliger, loin de là, et les nombreux supporters qui ont fait le déplacement à Sélestat sont rentrés ravis de leur voyage. La partie a été agréable à suivre et très indécise jusqu'au coup de sifflet final. Chaque équipes a eu ses moments forts et en fin de compte le résultat nul est logique. Un petit plus côté local, avec une attaque de niveau supérieur, mais côté barrois la défense et la ligne de demis se sont montrés à la hauteur de celles de l'adversaire. L'attaque du FCB, avec ses deux nouvelles recrues (Ducret et Pasquet) a normalement manqué de cohésion et ces deux éléments ont fait bonne impression. Alfred Dicker, bien qu'esseulé, est sorti du lot alors qu'André Wernert placé en ligne de demis aurait pu apporter ce soutien nécessaire. Par contre, la prestation d'André Wernert et de Lucien Messmer en milieu de terrain a été remarquable. Secundo Pascual au centre de la défense a mis sous l'éteignoir l'avant-centre sélestadien et verrouillé l'accès du but barrois. L'arbitrage autoritaire et tatillon a provoqué de nombreuses interruptions du jeu, mais dans l'ensemble la partie a été agréable et les deux équipes ont fait une bonne impression. Le jeu a été dur mais toujours correct et à présent on peut attendre le match retour.

Terrain en bon état - 905 spectateurs payants - arbitre M. FALLER de Strasbourg Les équipes ; pour Barr: Thomas, Reuschlé, Zahnbrecher, Wernert, Pascual, Messmer, Fuchs, Menes, Pasquet, Dicker, Ducret. Pour Sélestat : Lio, Kugler, Lauffer, Weber, Salomon, Stamile, Ulrich, Stahl, Muller, Fictor, Meyer J-P.

Ce match mit en présence deux équipes, qui, à en juger par leurs productions sont d'égale valeur. Cette constatation se rapporte surtout à la condition physique des joueurs. En ce qui concerne la technique elle fut un peu déficiente. Malgré la partie rondement menée pendant 90 minutes et malgré de louables efforts de part et d'autre, le score resta vierge. L'on se demanda d'ailleurs, au cours de la seconde mi-temps, comment un but pourrait être marqué tant les défenses étaient supérieures aux attaques dans les deux camps. En première mi-temps, et surtout au début du match, les violets ont raté le coche, car les Barrois, un peu sous l'emprise de la nervosité, se font quelque peu dominés. Mais lorsque la première demi-heure est passée, les visiteurs prennent confiance et font jeu égal. Vers la fin de la première mi-temps, les attaquants de Barr essaient de faire le forcing, mais seul DICKER émergea du jeu trop confus. En seconde mi-temps, THOMAS s'en tire avec chance sur un shot bien ajusté. LIO doit également intervenir. Au fil des minutes, les défenses se renforcent de plus en plus. On redouble d'efforts vers la fin mais les défenses s'avèrent intraitables.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1958)

 

 

MATCH DU 9 NOVEMBRE 1958
F.C. BARR - F.C. LINGOLSHEIM 1 : 0

C'est sur un terrain labouré par un match de la veille et un autre le matin, que doivent opérer les deux équipes. Aussi, le football présenté en pâtissait. Barr, qui comptait des remplaçants, cherchait visiblement à limiter les dégâts et y parvint grâce à sa défense où PASCUAL s'avéra le grand dirigeant d'ailleurs. Avec lui citons, LEVY, THOMAS et le petit MESSMER, le reste fut plutôt moyen. Côté des "postiers " HEITZ surtout, mais aussi ULRICH et NEISS sont à citer. Pour le reste beaucoup de bonne volonté. Très bon arbitrage de M. MEYER (Westhoffen). Vers la 10e FISCHER, reprenant de la tête un tir de TSCHILL, repoussé par la défense barroise, ouvre le score en faveur des " facteurs ". Dans les premières 30 minutes cependant, Barr laisse passer trois occasions certaines , deux loupées par les locaux, et réussira vers la 35e minute par son arrière LEVY, qui perce tout seul sur 40 mètres au moins, l'égalisation, la balle glissant des mains du gardien. En deuxième mi-temps, l'avantage territorial est plutôt aux "postiers " qui manquent de chance, de réflexe et de précision au tir. Leur joueur KAUFMANN blessé, sort d'ailleurs pour un moment et ne sera plus valide par la suite. Par quelques contre attaques les " vignerons " se montrent dangereux, mais manquent aussi de réussite...et de punch.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1958)

 

 

 

 

MATCH DU 28 DECEMBRE 1958
A.S. BENFELD - F.C. BARR 0 : 3

Am vergangenen Sonntag betrag sich die erste Elf des F.C.B. Mit etwas bangem Herzen nach Benfeld, mussten die Barrer doch mit einigen Ersatzleuten antreten. Aber dieselben spielten eine sehr gute Partie und besonders André LORENTZ als Torhüter war die "Révélation" des Spieles. Das Spiel beginnt bei Regenwetter unter der Leitung von M. HOEHN aus Schiltigheim. Die Barrer Elf lässt die ersten Angriffe der Benfelder vorübergehen und organisiert sich nach und nach. Bereits in der 6. Minute kann Albert FUCHS durch schönen Schuss das erste Tor schiessen. Die Barrer Hintermannschaft bekommt manchmal auch etwas harte Arbeit, aber die Gefähr wird jedesmals bemeistert. Die Barrer Stürmer verfehlen in dieser ersten Halbzeit etnige schöne Torgelegenheiten, so dass es bei der Pause 0:1 bleibt. Nach Wiederbeginn scheinen die Platzleute etwas ermüdet und die Barrer dominieren. Alfred DICKER schiesst einen fälligen Elfmeterball...auf den Goalkeeper. Doch einige Minuten später rehabiliert sich Alfred DICKER und schiesst ein Prachttor. Fünf Minuten später umdribbelt abermals Alfred DICKER die ganze Hintermannschaft Benfeld's und schiesst aus einem unmöglichesn Winckel das dritte Tor, wobei es bis zum Schluss bleibt. Die Barrer lieferten auf dem rutschigen Terrain eine ganz gute Partie und alle Spieler sind ob des Sieges zu beglückwünschen. Kommende Sonntag, den 4. Januar, findet in Barr das Championnatspiel: FC Barr Ia - US Duppigheim Ia statt mit Anstoss um 14:30 Uhr. Hoffen wir, dass die Duppigheimer Ihre "Forfait-Série" endlich unterbrechen und nach Barr kommen !

(Journal de Barr - janvier 1959)

Dimanche dernier les barrois se sont rendus à Benfeld avec une équipe amoindrie. Mais, les remplaçants se sont montrés à la hauteur particulièrement André Lorentz, une véritable révélation en tant que gardien de but. La partie démarre sous la pluie et sous la direction de M. Hoehn de Schiltigheim. Les Barrois laissent passer les premiers assauts locaux et à la 6ème minute Albert Fuchs ouvre le ban d'un bon tir. La défense barroise est à l'œuvre mais repousse les attaques locales, la ligne d'attaque quant à elle, se permet le luxe de rater quelques occasions. Après la pause, les Benfeldois baissent de pied et Barr domine. Alfred Dicker tire un penalty sur le goal adverse , mais quelques minutes se rattrapent et inscrit un magnifique second but. Cinq minutes plus tard, ce même joueur se joue de toute la défense adverse et porte la marque à 3 à 0. Sur un terrain glissant, le FCB a fourni une belle prestation et tous les joueurs sont à féliciter en bloc. Dimanche prochain, Barr accueille Duppigheim, mais ce club en difficulté fera-t-il le déplacement la question est posée ? ( Duppigheim ne se présentera pas le dimanche suivant au stade municipal)

Près de 200 spectateurs ont assisté à une partie qui s'est déroulée sous une pluie battante. Les actions étaient rendues difficiles par suite du terrain de plus en plus glissant mais restant toujours praticable. En première mi-temps les Barrois s'imposaient d'abord et réussirent à marquer par FUCHS après dix minutes de jeu. Mais l'équipe locale, qui vaut d'ailleurs mieux que son classement, se hissait au niveau de son adversaire et l'inquiéta sérieusement. Pendant ce temps, les avants de Barr ratèrent des occasions. Le moment psychologique se situa après la reprise, alors que l'on savait qu'un but de Benfeld pouvait sauver cette équipe. Mais au fil des minutes Barr réussit à se reprendre. Après 20 minutes de jeu l'arbitre dicte un penalty contre Benfeld que DICKER botte en plein sur le gardien local. Quelques minutes plus tard DICKER se réhabilité en marquant le 2 à 0. Trois minutes s'écoulent et c'est encore DICKER, d'un shot en biais, qui établit le 0 à 3. Jusqu'à la fin Barr garde l'avantage malgré les réactions assez vives de Benfeld. Arbitrage de M. HOEHN de Schiltigheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - déc 1958)

 

 

MATCH DU 11 JANVIER 1959
COUPE D'ALSACE
F.C. BARR - F.C.O. NEUDORF 5 : 4

Auf einem mit Schnee bedeckten Terrain, und im Schneetreiben, hat der F.C.B. Am letzten Sonntag die Promotion-Mannschaft des FCO Neudorf aus der Coupe d'Alsace ausgeschifft. Das Spiel war stets spannend für die 120 Zuschauer. Die Platzleute schiessen in der ersten Halbzeit drei schöne Tore durch Albert FUCHS, André WERNERT (Elfmeter) und Alfred DICKER. Die Gäste hatten sogar einmal das 2:2 hergestellt aber Alfred DICKER schos das 3. Tor im richtigen Moment. Halbzeit 3:2 für Barr. Nach der pause dominieren zuerst die Strassburger, aber nicht für lange, denn wieder ist es Alfred DICKER, welcher höher als der Tormann springt und zum 4:2 einköpft. Wieder reagiert Neudorf und erziehlt ein drittes Tor. Das Spiel reisst die Zuschauer mit; die Barrer schiessen dann noch ein 5. Tor wieder durch Alfred DICKER. In der allertletzten Minuten gelingt den Gästen ein viertes Tor, allerdings in krasser Abseitsstellung.

(Journal de Barr - janvier 1959)

Les Barrois affrontent les promotionnaires du FCO Neudorf sur un terrain enneigé et sous une tempête de neige devant 120 spectateurs. Le FCB marque trois buts en première période par Albert Fuchs, André Wernert (sur penalty) et Alfred Dicker. Les banlieusards reviennent à un moment à 2 à 2, mais le but de Dicker tombe à point nommé. Mi-temps 3:2 Après la pause, les visiteurs dominent mais bien vite Dicker rajoute un 4eme but. Le score évolue à 4 à 3 avant que Dicker ne réalise son triplé. Les gars du Neudorf réduisent encore le score à 5 à 4 dans les derniers instants de cette rencontre palpitante.

 

 

MATCH DU 8 FEVRIER 1959
U.S. HUTTENHEIM - F.C. BARR 1 : 2

Diesen hart umkämpfte Spiel konnten die Barrer trotzdem knapp gewinnen und somit zwei sehr wichtige Punkte holen. Das Treffen fand auf einem fast unspielbaren Terrain statt, da gefroren und auf der Oberpfläche sehr rutschig, so dass die meisten Spieler kein Halt hatten. Den Platzleuten gelingt ein glückliches Tor in der 20. Minute als ein Schuss, den Ernest THOMAS auch gehalten hätte, auf dem unebenen Platz nochmals...eine ander Richtung nimmt und im Tor landet. Die Barrer greifen nun energischer an und zwei Minuten vor Halbzeit kann Alfred DICKER durch schönen Schuss den Ausgleich herstellen. Halbzeit 1:1. Nach der Pause geht Barr gleich zum Angriff über und nach einigen Minuten kann Charles ENDRESS auf Missverständniss der Platzverteidigung für seine Farben das 2:1 erzielen. Einige Minute später haben die Huttenheimer nochmals Glück, als ein Verteidiger gerade noch einen Ball auf der Linie ablenken kann. Nun sind es die Platzleute, welche unbedingt den Ausgleich wollen und ganz energisch "auf's ganze" gehen. Der Schiedsrichter verliert etwas die "Pedalen" und pfeifft kreuz und quer, was die Spieler etwas nervös macht. Zehn Minuten vor Schluss ensteht ein Gedränge im Barrer Strafraum und plötzlich deutet der Référé auf den Elfmeterpunkt ! Die Barrer Spieler umringen den Spielleiter und protestieren. Es ensteht ein Gedränge. Délégués und Zivilisten sind plötzlich auf dem Platz (wo blieb die Platzordnung ?) schliesslich geht das Spiel weiter und Huttenheim schiesst zum Glück den Elfmeter daneben. Die Barrer halten das Resultat und verlassen somit als glückliche Sieger den Platz. An den Zwischfällen war der Schiedsrichter der Hauptschuldige, da er das Spiel nie in der Hand hatte. Kommenden Sonntag, den 15 Februar findet auf dem Barrer Stade Municipal folgendes Spiel statt : à 14:30 - match de championnat : FC Barr I - ASPTT Strasbourg I à 10h - match amical : FC Barr Ib - US Mittelbergheim I ( si l'état du terrain le permet) à 13h15 à Obernai - match de championnat - SR Obernai minimes - Barr minimes

(Journal de Barr - février 1959)

Joué sur un terrain à la limite du praticable, ce match a donné lieu à une rude empoignade. La pelouse gelée en surface assure un équilibre précaire aux joueurs et les locaux ouvrent le score à la 20e minute de façon heureuse. Le ballon rebondit devant Ernest Thomas, change de trajectoire et finit sa course au fond des filets. Les Barrois réagissent énergiquement et à deux minutes de la pause, Alfred Dicker, d'un tir magnifique rétablit la parité. En deuxième période, le FCB poursuit sa domination et suite à une mésentente de la défense locale, Charles Endress parvient à donner l'avantage à ses couleurs. Un arrière de Huttenheim sauve son équipe en dégageant le ballon sur sa ligne de but, mais à présent c'est au tour des locaux de se ruer à l'attaque et de joueur le tout pour le tout. L'arbitre perd les pédales et siffle à tort et à travers ce qui a le don d'énerver les joueurs. A dix minutes de la fin, suite à un cafouillage dans la surface barroise, l'arbitre contre toute attente indique le point de penalty. Les Barrois protestent vigoureusement, les délégués et d'autres personnes non autorisées montent sur le terrain (quid du service d'ordre ?). Après de longs palabres, le jeu reprend et heureusement pour Barr, le tir du joueur de Huttenheim passe à côté. Les visiteurs résistent jusqu'à la fin et ramènent les deux points de la victoire. A aucun moment l'arbitre n'a maîtrisé la situation et les incidents survenus sont de sa seule responsabilité.

C'est avec beaucoup de chance et après une partie âprement disputée que les Barrois ont pu emporter cette victoire. Le terrain était praticable mais les joueurs devaient faire appel à toute leur souplesse pour garder l'équilibre en toutes circonstances. Les jeunes éléments locaux surent mieux s'adapter à l'état glissant du sol. Ils dominèrent pendant toute la première partie du match et marquèrent leur but après 20 minutes de jeu. A plusieurs reprises leurs avants avaient un deuxième but à portée de leurs pieds mais à une minute de la pause, l'inter gauche des visiteurs mettait les deux équipes à égalité. Après la pause, le jeu était plus équilibré et les visiteurs surent exploiter avantageusement une mésentente entre les lignes arrières et le gardien de but pour marquer le but victorieux. L'équipe locale contre attaqua sérieusement et toute l'équipe se rua sur le but adverse sans pour cela parvenir à tromper la garde vigilante du trio central visiteur. Un penalty fut même raté à deux reprises et les visiteurs quittèrent le terrain en vainqueur heureux. Arbitrage correct, mais parfois trop timide - spectateurs 300.

(Dernières Nouvelles du Lundi - janv 1959)

 

 

MATCH DU 15 FEVRIER 1959
F.C. BARR - A.S.P.T.T. 2 : 1

Das Spiel vom letzten Sonntag war recht angenehm und spannend zu verfolgen. Die Postler stellten eine ganz gut spielende Mannschaft ins Feld, welche nur nicht mehr Erfolgen kam, weil sie eben eine gute Hintermannschaft gegen sich hatte. Das einzige erzielte Tor war sehr schön. Die Barrer werden sich in jedem kommenden Spiel hart zu verteidigen haben, denn sie stehen jetzt in aussichtsreicher Position an der Spitze der Tabelle. Wir sind überzeugt, dass unsere Schlettstadter Freunde sich für die kommenden Spiele von Barr gerade so interessieren wie wir selbst, denn sie warten ja nur auf einen schwachen Moment, der sich noch ganz gut im Laufe der noch 9 zu absolvierenden Spiele ereignen kann. Der schwache Teil der Mannschaft ist immer noch die Flügelbesetzung. Der junge DUCRET kommt langsam in ein ganz gutes Fahrwasser als Mittelstürmer und wird noch für manche Mannschaft sehr gefährlich sein. Man hat eine helle Freude an seinem Arbeitseifer und an seinem Drang nach vorne. Wenn er sich noch einen guten Abschuss angewöhnen kann, dann wird er ausgezeichnet. Alle anderen erledigten sich ihres Pensums mit grossem Eifer und mit erfreudlichen eisernen Willen. Die Hintermannschaft ist halt immer noch der beste Teil des Ganzen, besonders Secundo PASCUAL. Am nächsten Sonntag tritt die Ia einen schweren Gang und zwar spielt sie in der 5. Runde der Coupe d'Alsace gegen Mars Bischheim. Die Reserve-Mannschaft spielt einen Championnat-Match in Barr gegen die Ib von Westhouse. Anstoss 15 Uhr.

(Journal de Barr - février 1959)

Ce match a été agréable et indécis jusqu'à la fin, les postiers ont aligné une bonne équipe qui s'est heurtée à une très bonne défense locale. Leur but a été de très belle facture. Les Barrois devront batailler ferme lors de leurs prochains match car à présent ils se présentent en tant que leader au classement. Sûr que les Sélestadiens vont suivre avec intérêt les résultats du FCB, mais l'inverse est également vrai et un faux-pas toujours possible lors des 9 dernières rencontres restant à jouer. Le point faible de notre équipe est toujours les flans de l'attaque. Le jeune avant-centre Ducret trouve à présent son rythme de croisière et se montrera dangereux pour les autres équipes. On a plaisir à voir son engagement et sa volonté de bien faire, reste à appuyer ses tirs et il sera au point. Tous les autres joueurs se sont montrés volontaires et la défense est toujours le point fort avec en particulier, Secundo Pascual au centre. Dimanche prochain, un obstacle difficile sera à franchir avec le déplacement à Mars Bischheim (DH) pour le compte du 5ème tour de la coupe d'Alsace.

Devant une assistance évaluée à 200 spectateurs, l'équipe locale vient de continuer sur sa lancée en remportant de nouveau un succès mérité sur la bonne formation de l'ASPTT. Au début du match, les joueurs eurent des difficultés à s'adapter au terrain gelé mais parfaitement jouable. Après quelques minutes d'observation de part et d'autre, les locaux réussissent à obtenir un but surprise à la 7e par Robert REUSCHLE qui avait stoppé judicieusement le ballon pour l'expédier dans le but visiteur. Le score ne changea plus jusqu'à la mi-temps, malgré de nombreuses occasions du côté local. Après le repos, les visiteurs acculèrent l'équipe locale devant ses buts mais PASCUAL fit bonne garde et enraya toute action dangereuse. Ce fut à la 66e que l'avant-centre local DUCRET, qui ne cessa de lutter, prit de vitesse prit de vitesse la défense de l'ASPTT et marqua le 2e but. Les visiteurs réduisirent la marque 5' après en exploitant une maladresse d'un arrière local. En définitive, victoire amplement méritée de l'équipe barroise qui domina les visiteurs durant les ¾ du match, car le score aurait pu être plus net sans une défaillance totale des ailiers locaux. Excellent arbitrage

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 1959)

 

 

MATCH DU 22 FEVRIER 1959
COUPE D'ALSACE
MARS BISCHHEIM - F.C. BARR 7 : 0

Eine etwas zu deutliche Niederlage gab es für die Barrer letzten Sonntag in Bischheim. Das Resultat ist etwas zu krass ausgefallen, denn ein 5:1 hätte eher dem Spielverlauf entsprochen. Aber geben wir ehrlich zu, dass die Bischheimer (Division d'Honneur) uns in allen Linien überlegen waren ! Besonders die Forwards waren richtige Stürmer mit saftigen Schüssen. In der Halbzeit war die Sache mit 3:0 bereits entschieden. Mit etwas Glück hätten hier zwei Tore verhütet werden können. Nach der Pause wehrten sich die Barrer noch etwas , aber im Sturm war kein Goalgetter. In den letzten zwanzig Minuten gingen dann die Marsianer zum Endspurt über und die Barrer mussten noch vier Tore einstecken, alles prächtige Schüsse. So ist die Barrer-Elf der Coupe-Sorgen enthoben und kann nun ihr ganzes Augenmerk auf das Championnat legen. Die Pascual-Elf stiess eben am Sonntag auf einen Gegner, welcher erstens in der Division d'Honneur an dritter Stelle ist und zweitens … noch manchen Gegner ( auch der Div. D'Honneur) mit einer Rollung nach Hause schicken wird. Am kommenden Sonntag den 1. März 1959 geht das Championnat weiter und zwar findet in Barr folgendes Spiel statt: FC Barr Ia - US Oberschaeffolsheim Ia Anstoss um 15 Uhr. Sind die Barrer nicht komplett, werden Sie gegen die zähen Gäste einen schweren Stand haben. Auf jeden Fall steht ein spannendes Spiel in Aussicht.

(Journal de Barr - février 1959)

Une défaite bien trop sévère des Barrois dimanche dernier à Bischheim. Le résultat ne reflète pas la physionomie du match et un score de 5 à 1 reflèterait mieux le déroulement de cette rencontre. Mais soyons honnêtes, les sociétaires de la DH étaient supérieurs dans toutes les lignes, notamment leur ligne d'attaque composée de vrais attaquants aux tirs meurtriers. A la mi-temps la messe était dite avec un 3 à 0 dont deux buts évitables. Après la pause, le FCB se montre plus agressif mais le manque de tranchant en attaque se fait sentir. Les Marsiens en remettent un coup en fin de partie et rajoutent quatre unités à leur compteur. Barr est à présent dégagé de tous soucis en coupe et peut entièrement se consacrer au championnat. L'équipe de Pascual est tombée face au troisième de la Division d'Honneur qui réalisera d'autres cartons, même face à des équipes de sa division. Dimanche prochain, l'équipe I reçoit Oberschaeffolsheim pour un match de championnat difficile , face à un adversaire coriace. Dans tous les cas, une rencontre indécise au programme !

Terrain en bon état - Mi-temps 3:0 - Bon arbitrage de M. MATZ - spectateurs environ 300 - Les buts : Allmendinger (15e et 72e), Beyer (25e), Hauss R. (38e), Hemmerlé (77e et 89e) et Pfeiffer (84e)
Les équipes Mars : Pfeiffer Ch., Herrmann, Schall, Pfeiffer G., Reber, Siegel, Beyel, Diderlé, Hemmerlé, Allmendinger, Hauss R. Barr : Thomas, Reuschlé, Zahnbrecher, Menes, Pascual, Messmer, Fuchs, Wernert, Pasquet, Dicker, Ducret.

Les visiteurs n'étaient certes pas venus dans l'espoir d'accomplir une prouesse. L'équipe de PASCUAL s'anime d'esprit combatif, soutient un train actif et se démène avec plus ou moins d'à propos, mais elle se trouva en face d'un adversaire qui opère présentement en plein rendement. Contre cette formation homogène et solide, pratiquant un football bien conçu et sachant exploiter l'infériorité technique de son vis à vis au fur et à mesure du déroulement des phases, la volonté, même parée de certaines qualités qui révèlent le travail de l'entraîneur, ne peut provoquer des exploits. Malgré le score élevé, la défense de Barr fit preuve de dévouement. Bien secondée par les demis, elle s'efforça de limiter les dégâts. Les avants se montrèrent mobiles, mais trouvèrent dans la défense adverse des joueurs aguerris qui dominaient toutes les situations. Quant aux demis Marsiens, ils s'avérèrent supérieurs aussi bien en collaborant en défense qu'en soutenant le quintette dont l'efficacité était parfois gênée par une défense renforcée. Le résultat est trop expressif pour insister sur la valeur de chaque joueur en particulier et le rendement collectif. Tous ont donné pleine satisfaction. Mars s'assure la supériorité territoriale au début du match, mais les visiteurs se défendant courageusement, n'arrive pas à ouvrir le score. Un tir d'ALLMENDINGER surprend le portier adverse. Dix minutes plus tard, HEMMERLE met THOMAS en difficulté. La balle repoussée est reprise de près par BEYEL et le score est porté à 2 à 0. Une attaque de Mars se termine par le succès de HAUSS. Après le repos, les locaux semblent avoir perdu leur élan, ce qui permet à Barr de faire des incursions plus fréquentes dans le camp de Bischheim. Ce n'est qu'au cours du dernier quart d'heure que le vainqueur répond aux aspirations de ses supporters. Un penalty (75e) contre Barr doit être répété à deux reprises. REBER succédant la troisième fois à DIDERLE envoie le cuir sur la transversale. Puis les attaques de Mars se suivent à un rythme accéléré. ALLMENDINGER rectifia à 4 à 0 par tête sur corner, HEMMERLE et PFEIFFER battent le portier à deux reprises et l'avant-centre réussit le résultat final à quelques secondes de la fin par un superbe " retourné ".

(Dernières Nouvelles du Lundi -fév 1959)

 

 

MATCH DU 1er MARS 1959
F.C. BARR - U.S. OBERSCHAEFFOLSHEIM 5 : 0

Die erste Elf des FC Barr landete am vergangenen Sonntag einen hohen Sieg über die Gäste aus Oberschaeffolsheim. Die Forwards spielten gut zusammen schossen auch aufs Tor und konnten so fünf schöne Treffer erziehlen. Wenn man bedenkt, dass Alfred DICKER im Sturme fehlte, so ist das Resultat umso höher zu bewerten! Gleich in den ersten zehn Minuten merkte man, dass die Gäste-Elf gegen den Leader nichts zu bestellen hat, denn Secundo PASCUAL und seine Leute sind dem Gegner in allen Linien überlegen. Der Gästetormann hat alle Hände voll zu tun ; zwei Tore erziehlen die Barrer in der ersten halbzeit durch PASQUET und André WERNERT, so dass es bei Halbzeit 2:0 steht. Nach der Pause geht der Barrer Sturm zum "Generalangriff" über und die Schusse sausen nur auf das Tor des Gegners. DUCRET schiesst wuchtig an den Pfosten, Mittelstürmer PASQUET ist zur Stelle und sein Bombenschuss landet zum 3:0 im Netz. Der Barrer Sturm läuft nun auf vollen Touren und nun ist André WERNERT, welcher das 4. und das 5. Tor für seine Farben buchen kann. Die Gäste haben zwischendurch einige Angriffe vorgetragen, welche aber alle an einer sehr sicheren Barrer Hintermannschaft zerschellen. Mit 5:0 pfeifft der sehr gut amtierende Schiedsrichter M. REMETTER aus Fegersheim das sehr schöne und faire Spiel ab. Die Barrer Elf lieferte am Sonntag einen sehr guten Match und alle Spieler sind restlos zu beglückwünschen. Wenn die Elf so weiter spielt - und Alfred DICKER einigmale Urlaub hat - so kann der Aufstieg in die Promotion d'Honneur gelingen. Auf jeden Fall nimmt der Kampf, welchen sich Sélestat und Barr seit Monaten um den I Platz liefern immer mehr an Spannung zu. Die Entscheidung wird wohl am 19 avril in Barr fahlen, denn an diesen Sonntag findet das mit Spannung erwartete Treffen Barr-Selestat statt.

(Journal de Barr - mars 1959)

Le onze barrois a obtenu un large succès face à Oberschaeffolsheim. Les attaquants se sont montrés très collectifs, n'ont pas manqué de tirer souvent au but ce qui leurs a permis de marquer à cinq reprises. Lorsqu'on tient compte de l'absence de Dicker, ce succès n'en prend que plus de valeur. Dès les dix premières minutes, la supériorité du leader est évidente. Le gardien adverse à fort à faire et grâce à deux buts de Wernert et de Pasquet le score à la mi-temps est de 2 à 0. Après la pause, les locaux repartent à l'assaut de la cage adverse, Ducret tire sur le poteau et le ballon renvoyé est propulsé dans les buts par l'avant-centre Pasquet. L'attaque barroise tourne à plein régime et André Wernert rajoute deux buts pour ses couleurs. A 5:0, l'excellent arbitre M. Remetter de Fegersheim siffle la fin de ce beau match joué dans un bon esprit sportif. Tous les joueurs locaux sont à féliciter pour leur prestation, avec l'apport de Dicker s'il obtient des permissions, le FCB peut accrocher la montée en promotion d'honneur. Le duel entre Sélestat et Barr se poursuit et le match couperet du 19 avril entre les deux clubs est d'ores et déjà attendu.

 

 

MATCH DU 15 MARS 1959
F.C. BARR - U.S. UTTENHEIM - F.C. BARR 1 : 3

Es ist ja schön Tabellen-Erster zu sein, aber welchen Preis muss dafür bezahlen ! Das konnte man wieder am Sonntag in Uttenheim erleben. Das war ganz einfach polizeiwidrig, solche Vereine haben keine Existenzberechtigung mehr heutzutage. Von Fussball war keine Rede. Es war direkt ein Wunder, dass es nicht in eine allgemeine Schlägerei ausartete. Daran sind einzig und allein die Barrer Spieler schuld, dass es nicht so weit kam, denn sie bewahrten eine exemplarische Ruhe und Haltung, trotzdem sie wie gehetztes Wild auf dem Spielfeld herumrasen mussten. Die Uttenheimer sogenannten Fussballspieler, die alles andere als diese Bezeichnung verdienen, suchten nämlich nie den Ball zu treffen, sondern den Gegner egal an welchem Körperteil. Solche Sachen wären von der Ligue ganz gehörig zu bestrafen, denn sie schaden viel mehr dem Sport als sie ihm dienen. Die Barrer verdienten den Sieg von 3:1 vollauf und konnten somit zwei wichtige Punkte retten, trotz der Uttenheimer Corrida.

(Journal de Barr - mars 1959)

Après la critique élogieuse pour l'équipe de Uttenheim lors du match aller, il en va tout autrement lors de cette parodie de football de ce 15 mars 1959. C'est merveilleux d'être premier au classement, mais à quel prix ? Les Barrois s'en sont rendus compte ce dimanche à Uttenheim. Des actes méritants le tribunal de police ! ce club n'a plus aucune légitimité à évoluer ! le football on en parle pas! tels sont les appréciations du jdb. C'est miracle si la rencontre ne s'est pas terminée en bagarre générale et le mérite en revient exclusivement aux Barrois qui sont restés stoïques et calmes malgré les provocations. Les soi-disant footballeurs de Uttenheim, ne cherchaient qu'à agresser et ce genre de pratique doit être sanctionné par la Ligue. Les Barrois ont mérité leur victoire par 3 à 1 et rentrent chez eux avec deux points précieux de la " Corrida " de Uttenheim.

 

 

MATCH DU 5 AVRIL 1959
F.C. ECKBOLSHEIM - F.C. BARR 1 : 2

Das Spiel in Eckbolsheim war äusserst schwer und in der ersten Halbzeit kamen die Barrer Spieler nicht ins richtige Fahrwasser: denn erstens wollten die Gastgeber unbedingt gewinnen, zweitens war das Spielfeld in einem ganz schlechten Zustand und drittens liess ein starker Wind kein schönes Spiel zu. Nach der Pause mussten die Barrer gegen den Wind spielen, und wie immer wurde nun (gegen den Wind) besser gespielt. Nach etwa 20 Minuten ging jedoch Eckbolsheim überraschenderweise durch ein unhaltbares Tor in Führung. Nach diesem Treffer rafften sich die Barrer Spieler jedoch auf und kaum eine Minute später hiess es bereits 1:1 durch André LORENTZ. Zehn Minuten später schoss dann Alfred DICKER das 2. Tor für seine Farben. Die Platzleute wollen nun unbedingt ausgleichen, aber die verstärkte Barrer Hintermannschaft hält das Resultat, nachdem Albert FUCHS noch einmal ein fertiges Tor vereitelt ! Am kommenden Sonntag auf dem Stade Municipal in Barr: FC Barr Ia - FC Ostwald Ia

(Journal de Barr - avril 1959)

Match très difficile ce dimanche pour les Barrois qui n'ont pas trouvé le rythme face à Eckbolsheim. Trois raisons principales, premièrement les recevants voulaient absolument gagner, deuxièmement le terrain était en mauvais état et troisièmement un fort vent soufflait. Après la pause les Barrois jouent contre le vent et leur jeu s'améliore. Contre toute attente, Eckbolsheim marque imparablement. Le FCB réagit immédiatement et André Lorentz égalise avant qu'Alfred Dicker ne donne l'avantage à ses couleurs. Les locaux se ruent à l'attaque , mais la défense barroise fait front et Albert Fuchs sauve un but tout fait. Le dimanche suivant, Barr reçoit Ostwald au stade municipal.

Eckbolsheim détenait la solution du problème barrois. En effet le matin, Sélestat ayant été défait par l'ASPTT, il ne restait plus à Barr qu'à battre son adversaire d'hier et prendre seul la première place du classement de la poule. Mais il fallait compter sur la vaillante formation d'Eckbolsheim. Nous dirons tout de suite que les locaux n'ont pas mérité leur défaite. Jamais équipe n'aura été marquée autant par la malchance... aidée il faut aussi le souligner par le manque d'adresse des avants. Eckbolsheim domina toute la première mi-temps sans pouvoir obtenir un seul but. Il est vrai qu'en face le portier FUCHS sauva bien des situations délicates. En seconde mi-temps, Eckbolsheim confirma sa domination et (enfin) à la 66e minute ouvrait la marque par HAGUENAUER sur centre de l'aile gauche et une grosse erreur de la défense adverse. C'est alors qu'un phénomène inexplicable se produisit : Eckbolsheim baissa les bras et une minute après ce premier but, LORENTZ parvenait à mettre les formations à égalité. A la 75e minute, DICKER (le meilleur attaquant avec WERNER) passait toute la défense et marquait de près. Dès lors, Barr adopta une méthode de prudence et Eckbolsheim faillit égaliser une nouvelle fois si FUCHS et le montant des buts n'avaient pas été là. Quant à Eckbolsheim, ils avaient mérité au moins le match nul.

(Dernières Nouvelles du lundi - avril 1959)

 

 

MATCH DU 12 AVRIL 1959

F.C. BARR - F.C. OSTWALD 0 : 1

Eigentlich ist es die Revanche der Ostwälder, die man natürlich nicht unterschätzen durfte, denn die Barrer mussten sich noch errinern was es in Ostwald für Mühe kostete dortselbst 1:0 zu gewinnen. Damals waren Alfred DICKER und Secundo PASCUAL die Urheber des schönes Sieg. Am Sonntag war es eben anders, genau umgekehrt. Ostwald, das nichts mehr zu gewinnen und nichts mehr zu verlieren hatte, spielte vollständig dekontraktiert, dieweil die Barrer jeden Sonntag mit dem gefühl des zu schlagenden Leaders auf ein Terrain gehen. So war es am letzten sonntag, sonst wäre es Alfred DICKER gelungen mehrere Tore zu schiessen. Gelegenheiten dazu waren vorhanden. Bekanntlich zählen aber die Gelegenheiten nicht, sondern die Tore. Jedenfalls waren die Barrer nicht schlechter wie sonst, ausser vielleicht der Verteidiger und Läuferreihe. Sie hatten nur ein unheimliches Pech, es wollte einfach nichts gelingen. Das haben wir aber auch schon auf anderen Terrains erlebt, wo Barr profitierten, sodass das Resultat vom letzten Sonntag als ausgleichende Gerechtigkeit betrachtet werden kann. Besonders lobend zu erwähnen ist der Barrer Tormann, Albert FUCHS, er war das beste Element der Barrer Mannschaft. Aber auch der Tormann von Ostwald verdient dasselbe Prädikat, er war auch der Beste der Ostwälder, die ihm allein den Spielgewinn zu verdanken haben. Der Schiedsrichter war nicht so schlecht, als man ihn hinzustellen versuchte. Es ist eben nicht so, dass nur der Schiedsrichter schuldig ist, wenn die Barrer verlieren. Aber auf keinen Fall darf weiter gelitten werden, dass sich die Zuschauer erlauben gegen einen Référée handgreiflich zu werden. Der FC Barr müsste hier strengstens vorgehen, denn solche Leute sind kein Supporters mehr, sie schaden dem Verein mehr als sie ihm nützen, und dies in jeder Beziehung. Es geht um den Ruf von Barr, der nicht von einigen Hitzköpfen, die sich nicht zurückhalten vermagen, abhändig sein soll. Die grosse Mehrzahl der richtigen Supporters haben diese deshalb stark desapprouviert und verlangen unbedingt, dass solche Sachen in Zukunft unterbleiben, im Interesse des Sports und im Interesse von Barr. Am Nächsten Sonntag findet der Grosskampf gegen Sélestat statt, bei welchem es um den Titel der Südgruppe der 1. Division und um den Aufstieg geht. Beide Mannschaften haben gleiche Chancen und es wird auf die Tagesform ankommen wer den Sieg davon tragen wird. Eigentlich dürfte uns ein Unenschieden genügen, aber ein Sieg wäre uns lieber. Jedenfalls wird es hoch hergehen, denn auch Sélestat hat einen berechtigten Anspruch auf den Aufstieg. Anstoss um 15 Uhr. Im Vorspiel (13Uhr45) treffen sich die Minimes von Barr und die Minimes von Ste Marie aux Mines in einem Championnat-Spiel.

(Journal de Barr - avril 1959)

Avec ce revers à domicile, les hommes de Pascual abordent la dernière ligne droite de la plus mauvaise des manières, rien n'est perdu mais l'avance sur Sélestat fond comme neige au soleil. Outre le compte-rendu de la rencontre, qui met en évidence la performance des deux gardiens de but, le jdb revient sur l'attitude de certains supporters qui s 'en sont pris à l'arbitre. L'arbitrage a été bon et le comportement de ces soi-disant supporters est inadmissible et nuit à l'image du FC Barr. Une grande partie du public a désapprouvé leur comportement et cela ne doit plus se reproduire dans l'intérêt du club et du sport. Le dimanche suivant a lieu le choc face à Sélestat, les locaux disposent encore d'une petite marge de manœuvre et un match nul serait suffisant à leur bonheur.

Stade municipal en excellent état - arbitre M. Meyer de Strasbourg

En remportant ce match, l'équipe d'Ostwald vient de faire rebondir l'intérêt du championnat et ce au terme d'une rencontre fertile en émotions. Le match avait pourtant favorablement débuté pour l'équipe locale, qui dès le coup d'envoi, avait pris la direction du jeu pour créer des situations périlleuses devant le but des visiteurs. Ce ne fût qu'un feu de paille, car au fil des minutes les visiteurs arrivèrent à combler leur handicap technique. L'unique but marqué à la 37è minute par suite d'un coup-franc, tir que le gardien local ne put parer, étant gêné par ses coéquipiers. En deuxième mi-temps, l'équipe locale domina outrageusement, mais fut poursuivie d'une malchance inouïe, une demi-douzaine de tirs étant repoussés par la barre ou les poteaux des buts adverses. L'équipe d'Ostwald joua le béton, ce qui fit que tous les assauts des Barrois se brisèrent devant l'équipe adverse, massée devant son gardien. En conclusion, match de football quelconque, mais les spectateurs eurent la satisfaction de voir quelques individualités remarquables, tels les deux gardiens.

(Dernières Nouvelles d'Alsace)

 

 

MATCH DU 19 AVRIL 1959
F.C. BARR - S.C. SELESTAT 1 : 3

Barr erlebte am Sonntag wohl einer seiner grössten Fussballtag. Das war ein richtiger Hochgenuss dieses Schauspiel miterleben zu dürfen. Es herrschte Grosskampfstimmung von A bis Z und der Caissier des FC Barr wird wohl der letzte sein, der sich deswegen beklagen wird. Inbezug auf das Spiel selbst können wir nur sagen, das der Bessere eben gewonnen hat Sélestat war am letzten Sonntag dem FC Barr klar überlegen, dies hauptsächlich in der zweiten Halbzeit, als Alfred DICKER durch unglückliche Verletzung ganz ausgefallen war und nur noch als Statist konnte. Die erste Halbzeit war einfach grossartig. Selestat kam nach Barr mit dem unerschütterlichen Vorsatz das Spiel zu gewinnen. Und so spielten die Violetten auch. In der Hintermannschaft wurde nicht gespart an Kräfteaufwand und einige Barrer Stürmer können hiervon ein Liedchen singen. Die erste Viertelstunde gehörte ganz Selestat, dann kam aber Barr auf und legte ein ebenhürtiges Spiel vor. Das Halbzeitresultat 1-1 war demnach ganz gerecht. Beide Tore waren für die Tormänner unhaltbar. Die zweite Halbzeit war für die Barrer ein richtiger Leidenweg, ebenso für die Zuschauer (von Barr). Es war nur noch eine Mannschaft auf dem Platz, das war eben Sélestat. Zudem hatten die Barrer noch eine total unglücklische Umstellung-Idée, die sie dann teuer zu stehen kam. Und so kam es eben, dass wir die beiden so wertvollen Punkte in die Kreishauptstadt ziehen sahen. Immerhin ist Polen nicht verloren, denn es sind noch zwei Spiele zu absolvieren und wenn beide Rivalen, Selestat und Barr, ihre zwei Spiele gewinnen, dann erst geht es richtig um die Wurst in einem Barrage-Spiel auf einem neutralen Platz. Eine Extranote verdient der Schiedsrichter REMETTER Michel von Fegersheim. Er machte, mit Unterstützung der beiden unauffällig aber gewissenhaft mitwirkenden Linienrichtern, saubere Arbeit und an seinen Entscheidungen war nichts zu rütteln.

(Journal de Barr - avril 1959)

Barr a vécu une grande journée de football, c'était un véritable plaisir d'assister à ce spectacle. Une ambiance de grande rencontre régnait autour de la pelouse et le trésorier du FCB serait bien le dernier à se plaindre de cette journée. En ce qui concerne le match, disons que la meilleure équipe l'a remporté et Sélestat était largement supérieur au FC Barr, surtout en deuxième période, lorsqu'Alfred Dicker ne jouait plus que pour faire le nombre, suite à une blessure. La première période a été magnifique, les Sélestadiens s'étant déplacé à Barr avec la ferme intention de vaincre et c'est ce qu'ils firent. Leur défense ne manqua de se faire respecter et les avants barrois peuvent en témoigner. Le premier quart d'heure tournait entièrement à l'avantage des visiteurs, puis Barr parvenait à faire jeu égal. Mi-temps 1 à 1. La deuxième mi-temps fût pour les locaux un véritable calvaire ainsi que pour les spectateurs (de Barr s'entend). Il n'y avait plus qu'une équipe sur le terrain, d'autant plus que le changement tactique opéré par le FCB n'était pas très judicieux. Dans ces conditions, la perte fort logique des deux points venait clore les débats. Mathématiquement rien n'est perdu, les deux équipes sont ex aequo au classement général et dans l'état actuel des choses un match de barrage pourrait les départager en fin de saison. Une mention particulière à l'arbitre et à ses deux assesseurs pour leur prestation sans failles.

Stade municipal en bon état. 1 000 spectateurs . Arbitrage de M. REMETTER de Fegersheim. 

Dans une ambiance survoltée et devant un public record, les deux équipes en présence se sont disputées la première place du classement et si la victoire est revenue au onze de Sélestat, ce n'est que justice. En effet, l'équipe des violets, contractée pendant la première mi-temps, a donné la pleine mesure de ses moyens pendant le deuxième half-time, grâce à sa vitesse d'exécution et ses actions de jeu très opportunistes.

Dès le début du match, les visiteurs s'étaient portés dans le camp local et avaient sérieusement mis à l'ouvrage le portier FUCHS, qui a dû s'avouer battu à la 15' par un tir de MULLER, celui-ci ayant repris de volée un centre de l'ailier droit JACQUET. Après ce premier quart d'heure favorable à Sélestat, les Barrois s'étaient repris magnifiquement et avaient réussi à égaliser à la 27' par WERNER, lequel avait profité d'un cafouillage pour envoyer le ballon dans les filets gardés par LIO. Jusqu'à la mi-temps, les deux formations firent jeu égal malgré quelques occasions de buts qui s'étaient présentées des deux côtés. En seconde mi-temps, l'équipe locale dû laisser le champ d'actions aux visiteurs et ceux-ci ne cessèrent de dominer à tout point de vue une équipe barroise submergée et incapable de renverser la situation. Un 2e but de STAHL, à la 50' fut le début d'une véritable démonstration de football de la part des " violets ", qui, libérés de leurs complexes prirent l'ascendant sur une équipe locale désorientée et essayant, en vain, de lancer sa ligne d'avants. A la 75e, l'ailier gauche des visiteurs paracheva la victoire en marquant un 3e but et enleva ainsi toute illusion aux locaux quant à l'issue du score final. L'équipe locale eut ensuite une fin de match très pénible. En définitif, victoire méritée de Sélestat, qui aligna une équipe homogène, combative et décidée, où les meilleurs éléments furent MULLER, STAHL, JACQUET, SALOMON et LAUFFER. Quant à l'équipe locale, sans vouloir diminuer ses mérites, il faut avouer qu'elle a fourni un match en-dessous de ses possibilités. Les seuls qui tirèrent leur épingle du jeu, furent le gardien de but FUCHS, le demi-centre PASCUAL, l'avant WERNER et l'avant-centre DICKER avant sa blessure à la 55e minute.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1959)

 

 

MATCH DU 26 AVRIL 1959
F.C. LINGOLSHEIM - F.C. BARR 0:0

Die Barrer Elf lieferte am vergangenen Sonntag in Lingolsheim ein besseres Spiel wie gegen Sélestat (besonders die Verteidigung) und wenn die Stürmer schneller wären und vor allem schiessen würden (in drei Spielen wurde nur ein Tor geschossen !) hätte Barr in der letzten Viertelstunde noch den Sieg an sich reissen können. In der ersten Spielhälfte hatten die Platzleute bedeutend mehr vom Spiel und zwei Mal hatten die Barrer unheimliches Glück, als die Lingolsheimer Forwards zwei sichere Tore verfehlten. Die Barrer Verteidigung gut unterstützt durch ihre Läufferreihe, hielten aber stand, so dass man kein Tor einkassierte. Nach der Pause spielten die Barrer mit dem Wind und es regnet ...aber vorerst sind es wieder die Platzleute welche gefährlicher sind. Erst in den letzten zwanzig Minuten gehen die Barrer resolut zum Angriff über und erzielen einige Corners und Strafstosse. Es fehlt aber im Sturm immer wieder die nötige Entschlossenheit und der krönende Schuss; schliesslich bleibt es beim Unenschieden, welche Resultat eingentlich gerecht ist, denn die Verteidigungen waren den Sturmrreihen überlegen. Durch diesen verlorenen Punkt übernimmt Sélestat allein die Tabellenführung. Am kommenden Sonntag, am letzten Spieltag, wird nun die Entscheidung fallen: Barr spielt in Dorlisheim und Sélestat in Benfeld. Logischerweise dürfte Sélestat der Titel nicht mehr entgehen, aber im Fussball weiss man nie. Auf dem Stade Municipal in Barr findet ein Poule de Classement-Spiel der Reservenmannschaften statt und zwar um 15 Uhr: FC Barr Ib - AS Neudorf Ib

(Journal de Barr - mai 1959)

Le onze de Barr a mieux joué que le dimanche précédent face à Sélestat (surtout la défense) et si les attaquants avaient été un peu plus rapides et surtout réalistes (un but marqué lors des trois dernières rencontres) un succès était à portée de main lors du dernier quart d'heure de jeu. En première période, les attaquants de Lingolsheim ont raté par deux fois l'immanquable. La défense barroise bien secondée par la ligne de demis tenait le coup et préservait la cage inviolée jusqu'à la pause. Face au vent en deuxième mi-temps, les banlieusards se montrent toujours aussi dangereux. Pourtant, lors des vingt dernières minutes, le FC Barr passe à l'attaque et multiplie les corners et les coup-francs en sa faveur, mais en fin de compte le résultat reste nul et vierge. Les défenses ont pris le dessus sur les attaques et le score nul est mérité pour les locaux. Pour le FCB , la perte de ce point fait le bonheur de Sélestat qui passe seul en tête. A présent, il faudrait un miracle pour empêcher les violets de terminer premiers lors de la dernière journée de dimanche prochain. La décision se fera à Dorlisheim pour Barr et à Benfeld pour Sélestat.

Temps pluvieux rendant en 2e mi-temps le terrain extrêmement glissant. Spectateurs 350 environ. Arbitrage de M. ZEYSOLF de Cronenbourg 

Dominer n'est pas gagner, les Tanneurs n'ont pas fait mentir cet adage, car ils dominèrent hier le leader de la première division, pendant les trois quarts de la partie sans pouvoir concrétiser cet avantage territorial par le moindre but. Et pourtant les occasions n'avaient pas manqué. L'on a essayé d'invoquer le facteur malchance qui certes y était pour quelque chose, mais la cause principale réside dans la mauvaise cohésion de l'attaque qui joua hier trop étriquée. Dès le début les Tanneurs attaquent franchement et le jeu se déroule constamment dans le camp des visiteurs qui n'arrivent à desserrer cette étreinte que très rarement. A la 12e, STRENTZ centre merveilleusement sur GAUTHERAUT qui seul à 2 mètres devant les buts vides et sans être gêné le moins du monde, réussit l'exploit de mettre à côté. A la 30' un tir terrible de HERRMANN va dans les décors suivi peu après par deux tirs de RITTER. Après la pause, Lingolsheim joue contre le vent et l'on s'attend à un redressement de Barr. Contrairement à cette supposition ce sont encore les locaux qui fournissent le meilleur jeu et attaquent sans répit. A la 73' Barr doit une fière chandelle à la barre transversale qui renvoie un tir de GAUTHERAUT, alors que son gardien était archi battu. Encouragés par la stérilité de leurs adversaires, les visiteurs font le forcing et à deux reprises le but de Lingolsheim est dangereusement menacé. Le coup de sifflet final libère les spectateurs qui avaient assisté à une partie agréable et empreinte d'un fair-play exemplaire.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1959)

 

 

MATCH DU 3 MAI 1959
S.R. DORLISHEIM - F.C. BARR 5 : 4

Pour le dernier match de la saison se jouant à domicile, les spectateurs en ont eu pour leur argent. Disons d'entrée que le jeu pratiqué par les deux équipes était de très bonne qualité, surtout durant la première heure, de belles actions de part et d'autre firent voyager la balle rapidement d'un camp à l'autre et les défenses avaient fort à faire pour endiguer les assauts des avants adverses. Si les locaux ont finalement remporté le gain du match, ils n'auraient pas eu à crier à l'injustice si les équipes avaient partagé les points le jeu était équilibré. Les locaux compensaient par leur cran la légère supériorité technique des visiteurs. Contre le cours du jeu c'est Barr qui ouvre le score par LORENTZ à la 18e minute, sur corner, mais dix minutes après Dorlisheim rétablit la situation par MURY, qui marque un joli coup de tête. Cinq minutes avant la pause Dorlisheim augmente à 2 à 1. Cinq minutes après la reprise, Dorlisheim marque encore par STECK et le score étant à présent de 3 à 1 pour les locaux, personne ne s'attendait plus à cette avalanche de buts qui eut pour début un deuxième but surprise pour Barr par DICKER, suivi d'un troisième par PASCUAL, qui rétablit trois partout par un joli retourné. 82e minute: Dorlisheim par BILGER, 80e minute: PASCUAL pour Barr. Quatre buts partout et c'est l'avant BACKERT qui marque à ras du poteau et établit le score final: 5 à 4.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1959)

 

 

Raymond BARTHELMEBS garde les buts du FC SOCHAUX en finale de la Coupe de France

Présentation des équipes aux officiels le 3 mai 1959 au stade Yves du Manoir (Colombes)
La rencontre s'est achevée sur le score de 2 à 2 après prolongation et le match sera rejoué le 18 mai 1959 sans Raymond, blessé au genou.. 
C'est l'équipe du Havre qui s'impose dans cette deuxième finale par 3 buts à 0.

Photo officielle de  l'équipe du FC SOCHAUX finaliste de la coupe de France 1958-1959

 

Cette page a été mise à jour le 10/12/16.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :