FC BARR 1959
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1959/1960

 

CE N'ETAIT PAS UN POISSON D'AVRIL

Les verts et blancs entament leur quatrième saison en division I avec un lourd handicap, le départ de Poussy DICKER préoccupe en effet le staff technique de notre club. Pour compenser ce trou le recrutement de l'attaquant de l'AS ROBERTSAU Gérard STURM est entériné par le comité, par ailleurs Louis KUNTZ revient au bercail en compagnie de Gilbert WOHLEBER à présent dégagé de ses obligations militaires. Dès la première rencontre face à HUTTENHEIM, les supporters sont rassurés, Louis KUNTZ, DUCRET et Ernest THOMAS concluent des actions de bonne facture (3 à 1). Les bons résultats se succèdent grâce notamment aux excellentes parties de notre goal Albert FUCHS au sommet de son art en cette saison (il décline même une offre du grand STADE de REIMS d'Albert BATTEUX lors de son passage dans cette ville). Il faut attendre le match face au second du NEUHOF pour voir nos couleurs enregistrer un premier faux-pas sur le plus petit des scores. Lors des matchs retour notre équipe repart de plus belle, et bat HUTTENHEIM 2 à 0. L'équipe ce jour-là a la composition suivante :

 

Paulo SAUDELLI

Robert REUSCHLE

Segundo PASCUAL

André ZAHNBRECHER

André WERNERT

Lucien MESSMER

Robert STOLTZ

Henri REUSCHLE

Gilbert WOHLEBER

Gérard STURM

DUCRET

 

Les chances de montée sont encore réelles lorsque le 03 avril 1960 notre équipe se présente à ECKBOLSHEIM pour disputer un match décisif pour les deux équipes. Plus de 300 spectateurs applaudissent la victoire de nos couleurs sur le score de 2 à 1 (buts de Louis KUNTZ et de André STOEFFLER). A la stupéfaction générale l'arbitre de la rencontre M. MEYER de WESTHOFFEN consigne sur la feuille de match le score de 2 à 2.
Malgré les multiples témoignages, les réclamations, les rapports, rien n'y fait, le secrétaire de mairie Emile RIEB membre du comité de l'époque se déplace à PARIS devant le conseil national de la Ligue mais la messe est dite et le résultat de 2 à 2 homologué.
Il en faut plus pour décourager la bande à " GODO " et en obtenant une précieuse victoire à SCHIRMECK, les vignerons restent dans le sillage du leader. Pourtant, la date du 24 avril 1960 met fin à nos espérances après la défaite au NEUHOF. La saison s'achève avec un immense sentiment d'injustice par la faute d'un arbitre malhonnête.
Les cadets un fois de plus se distinguent en poule de classement en tenant en échec leurs homologues de STRASBOURG (1 à 1) C'est le temps des Bernard QUIRIN, Bernard BARTHELMEBS , Francis LEVY, André STOEFFLER, Charles KUNTZ, Raymond FLECKSTEINER …

Nos résultats saison 1959/1960

A domicile
5 victoires : HUTTENHEIM 2 à 0 ; ECKBOLSHEIM 4 à 0 ; BENFELD 7 à 0 ; DORLISHEIM 2 à 0 ; RED STAR 2 à 0
5 nuls : FCO NEUDORF 0 à 0 ; OBERSCHAEFFOLSHEIM 1 à 1; SCHIRMECK 0 à 0 ; ASPTT 1 à 1 ; GERSTHEIM 1 à 1
1 défaite : NEUHOF 0 à 2

A l'extérieur
6 victoires : à HUTTENHEIM 1 à 3 ; à BENFELD 1 à 3 ; à DORLISHEIM 1 à 4 ; à SCHIRMECK 1 à 2 ; ASPTT 1 à 2 ; GERSTHEIM 1 à 2
1 nul : à ECKBOLSHEIM 2 à 2
4 défaites à NEUHOF 1 à 0 ; au RED STAR 4 à 2 ; FCO NEUDORF 4 à 1 ; OBERSCHAEFFOLSHEIM 3 à 0

CLASSEMENT FINAL SAISON 1959/1960

 

1.

NEUHOF

34 points

69:42

2.

SCHIRMECK

30 points

62:37

3.

FCO NEUDORF

29 points

54:23

4.

RED STAR

28 points

88:44

5.

BARR

28 points

42:25

6.

GERSTHEIM

23 points

79:56

7.

ASPTT

21 points

41:38

8.

ECKBOLSHEIM

21 points

45:51

9.

DORLISHEIM

16 points

41:55

10.

OBERSCHAEFFOLSHEIM

15 points

30:66

11.

HUTTENHEIM

11 points

31:72

12.

BENFELD

6 points

19:89

 

 

 

MATCH AMICAL DU 12 JUILLET 1959

EQUIPE PROS - FC BARR (renforcé) 3 : 2

Es ist zur Tradition geworden, dass am ersten Messti-Sonntag ein Propaganda-Fussballspiel stattfindet und auch am letzten Sonntag waren es weit über 600 Personen, welche einem ganz netten Match beiwohnten. Dabei kommt es natürlich weniger auf das Endresultat an, sondern die Hauptsache ist doch, dass man etliche Elsässer-Profis, die während der letzten Saison in verschiedenen Mannschaften Innerfrankreichs tätig waren, am Werk sehen kann. Das Hauptkontingent der Spieler wird stets vom Strasburger Racing gestellt und der FC Barr kann den Dirigeants dieses grossen Clubs gewiss dafür dankbar sein, wie auch die zahlreichen Fussballanhänger von hier. Die erste Halbzeit war etwas lau, wobei die ganz unnatürliche Hitze für ein Fussballspiel wohl der Hautgrund war. Seitens der Barrer stach besonders der Goal-Keeper, FUCHS Albert, hervor, der in ausgezeichneter Manier wunderbare Sachen hielt. Die beide Tore, die er einkassieren musste, waren für ihn wie noch für viele andere unhaltbar. Aber auch François REMETTER, der im anderen Tor stand, musste einmal den Ball aus dem Netz holen, sodass das Halbzeitresultat 2:1 zugunsten der Profis stand. Die zweite Halbzeit war viel lebendiger, besonders als Maurice HINCKER, der seine ehemalige Mannschaft von Barr verstärkte, auf schöne Vorlage gleichziehen konnte. Der Goalkeeper der zweiten Halbzeit, André LORENTZ, stand in nichts seinem Vorgänger nach und wehrte sich wie ein Löwe, mitsamt seiner Hintermannschaft, wo besonders der rechte Verteidiger STRIEBEL (Racing Amateur) sehr gute Arbeit leistete. Gérard GEORGENTHUM war als Mittelläufer bedeutend besser als in der ersten Halbzeit und konnte den ausgezeichneten Antoine GROSCHULSKI in Schach halten. Es fiel nur noch ein Tor, welches von François REMETTER als rechter Läufer unhaltbar eingeschossen wurde. Die Profis machten eine schöne Exhibition ihres Könnens, ohne sich natürlich voll auzugeben. Trotzdem hatten wir Gelegenheit René HAUSS, Raymond KAEBEL, François REMETTER, Edmond HAAN, Stéphane BREZNIAK, Antoine GROSCHULSKI, Louis SCHWEITZER, Robert BAHL, der alte Kämpe Francisco MATEO und ganz besonders sein Sohn im Tor (der junge hat ganz bestimmt eine grosse Zukunft vor sich als Torhüter !) so ganz in der Nähe an der Arbeit zu sehen, und das war schön und angenehm für alle Fussballanhänger.

(Journal de Barr - juillet 1959)

Le traditionnel match de gala du premier dimanche de Messti a eu lieu ce dimanche devant plus de 600 spectateurs. Pour ce genre de rencontre le résultat n'a que peu d'importance, l'essentiel est de voir évoluer les joueurs professionnels alsaciens qui jouent dans différents clubs français. Bien sûr c'est le Racing qui met à disposition le plus fort contingent de joueurs et les dirigeants du FCB et les amateurs de football ne peuvent qu'adresser leurs remerciements au RCS pour ce geste. La première mi-temps a été assez monotone, la cause principale en étant la forte chaleur qui régnait. Côté barrois, le gardien Albert Fuchs a été au-dessus du lot, multipliant les arrêts de classe. Les deux buts encaissés étaient imparables. François Remetter, dans la cage de la sélection pro devait également s'incliner, de sorte qu'à la mi-temps le score était de 2 à 1. La seconde période fût plus animée. Les locaux avec le renfort de Maurice Hincker 2 égalisèrent à 2 à 2. André Lorentz, dans les buts, effectua également une excellente prestation et ne s'avouât vaincu qu'une seule fois lorsque François Remetter au poste de l'ailier droit trouve le chemin des filets. Les pros ont fait étalage de leur classe et sur le terrain on a apprécié les : René HAUSS, Raymond KAELBEL, François REMETTER, Edmond HAAN, Stéphane BREZNIAK, Antoine GROSCHULSKI, Louis SCHWEITZER, Robert BAHL, le glorieux ancien Paco MATEO (son fils très prometteur gardait les buts en seconde période).

 

 

MATCH AMICAL DU 31 AOÛT 1959

U.S. HUTTENHEIM - F.C. BARR 1 : 3

Der F.C. BARR holte sich die ersten Punkte des nun beginnenden Championnats am letzten Sonntag in Huttenheim. Vom Spiel selbst ist nicht viel zu berichten. Der zu keine Platz und der starke Wind liessen kein schönes Spiel zu. An manchen Phasen konnte man feststellen, dass die Barrer ein kleines Plus in technischer Hinsicht aufzuweisen hatte. Totzdem dominierte aber Huttenheim fast während der ganzen Spieldauer. In der esten Halbzeit war dies normal, da sie mit dem Wind spielten. Zum Glück für die Barrer nützten sie diesen gewaltigen Vorteil nicht und wollten die Tore aus nächster Nähe schiessen, was die etwas nervös spielende Hintermannschaft aber nicht zuliess. So stand es in der Halbzeit 0:0, was für die Barrer sehr schmeichelhaft war. Nach zehn Minuten Spiel in der zweite Halbzeit stand es bereits 3:0 für Barr. Sie nützten den Windvorteil besser aus und knallten aufs Tor. Das erste Tor des diesjährigen Championnats schoss der sympatische Yves DUCRET auf ganz feine Manier. Das zweite Tor buchte mit einem wuchtigen Schuss THOMAS Ernest und auch das dritte kam von dem selben Spieler und konnte von KUNTZ Louis in das leere Tor eingeschoben werden, nachdem sich Huttenheimer Torhüter einen gewaltigen Schnitzer erlaubt hat. Dann zog aber Huttenheim gewaltig auf und die ganze Gefahr kam stets vom rechten Flügel, der ausgezeichnet Spieler spielte. Es waren noch 15 Minuten zu spielen, als dann Huttenheim das schon lang in der Luft liegende Tor buchen konnte. Barr musste sich gewaltig wehren das Resultat von 3:1 halten können und FUCHS Albert zeichnete sich hier besonders.

(Journal de Barr - septembre 1959)

Le FC Barr empoche les premiers points de la saison face à Huttenheim. Le terrain exigu et le fort vent n'ont pas permis d'assister à une rencontre de haut niveau. On a quand pu constater une supériorité technique côté visiteurs alors que les locaux ont dominé territorialement presque toute la rencontre. En première mi-temps, les locaux, adossés au vent, dominent outrageusement mais se montrent inefficaces devant les buts malgré la nervosité de l'arrière défense barroise. Le 0 à 0 à la mi-temps est flatteur pour le FCB. En deuxième période, par bonheur, les vignerons profitent de l'avantage du vent pour tirer au but et en 10 minutes mener 3 à 0. Ducret marque de fort belle manière, puis Ernest Thomas décoche un tir puissant qui fait mouche et en dernier lieu le jeune Kuntz Louis pousse le ballon au fond suite à un nouveau tir d'Ernest Thomas. Les locaux réagissent vigoureusement, notamment par leur aile droite et à un quart d'heure de la fin réduisent le score. Malgré tous leurs efforts, le score en reste là et les attaquants d'Huttenheim se heurtent à un excellent Albert Fuchs dans la cage barroise.

Une belle galerie a assisté à l'ouverture au stade de l'Ill où les locaux ont fait jeu égal avec leur valeureux adversaire qui a su exploiter sa chance dans les 15 premières minutes après le repos. En première mi-temps, les locaux dominèrent nettement, mais la chance n'était pas de leur côté. Très bon arbitrage devant 300 spectateurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1959)

 

 

 

MATCH DE COUPE DE FRANCE DU 6 SEPTEMBRE 1959

S.C. SELESTAT - F.C. BARR 2 : 0

Der F.C. BARR spielte am letzten Sonntag seine diesjährige Finale der Coupe de France. Das Resultat ist dem Spielverlauf nach fast als normal zu bezeichnen, nichtdestoweniger muss gesagt werden, dass der Barrer Goal-Keeper Albert FUCHS, seine Kameraden vor einer viel deutlicheren Niederlage bewahrte. Er war in Hochform und zweifellos der beste Mann auf dem Platze. Die zwei Tore wurden zwar unglücklich gebucht, jedoch ist ihm bei keinem einen Fehler vorzuwerfen. Die Violetten haben seit ihrem letzten Auftreten in Barr gewaltige Fortschritte gemacht und man spürt ihr Training in allen Knopflöchern. Bei den Barrern hat man das gegenteilige Gefühl, besonders was die jüngere Generation anbelangt. Man hat den Eindruck, dass nicht eifrig genug trainiert wird, sonst wäre die Form einiger Spieler doch etwas besser. Es muss in dieser Hinsicht noch manches anders werden, wenn Barr wieder eine erste Geige im Championnat spielen will, so wie letztes Jahr. Es erübrigt sich auf nähere Einzelheiten des letzsonntäglichen Spieles einzugehen, da dieses eher als gutes Trainings-Spiel betrachtet werden konnte. Beide Mannschaften hatte von vornherein keine Aussichten nur einigermassen eine Rolle in der nationalen Kompetition zu spielen. Sélestat zeigte momentweise schönen Fussball, muss aber immerhin noch grosse Anstrengungen machen um sich in der Promotion halten zu können. Barr hatte eine einzige Chance und dies in der zweiten Halbzeit, nach einer wirklich schönen Phase. Aber der gegnerische Tormann hielt in glänzender Manier den schönen Schuss und verhinderte so das verdiente Ehrentor der Barrer.

(Journal de Barr - septembre 1959)

Le FC Barr joue sa finale de Coupe de France ce dimanche à Sélestat ! Le résultat est conforme au déroulé de la rencontre en précisant que le goal barrois Albert Fuchs a évité une défaite plus cuisante à ses couleurs. Il est actuellement en grande forme, sans conteste le meilleur joueur de son équipe et sur les deux buts encaissés de manière malheureuse, il n'est nullement mis en cause. Les violets se sont nettement renforcés par rapport à la saison précédente et leurs progrès sont palpables à l'œil nu. Au contraire, côté barrois le manque de préparation se fait ressentir, notamment chez les jeunes joueurs qui manquent de condition physique. Ce n'est pas la peine de s'attarder sur les imperfections individuelles de cette rencontre qui aura plutôt servi de match de préparation, les deux équipes n'ayant aucune prétention dans cette épreuve nationale. Sélestat a montré de belles choses par moment mais devra s'améliorer pour espérer se maintenir en promotion. Barr n'a eu qu'une occasion nette en deuxième période que le gardien sélestadien a contré de belle manière, privant le FCB du but pour l'honneur.

Terrain en excellent état. 360 spectateurs payants. Buts marqués par Stahl et Meyer. Arbitrage quelconque de M. Jehlé (Strasbourg) assisté à la touche par MM. Fuhro (Gerstheim) et Hug (Ste Marie aux Mines). Les équipes : SC Sélestat: Lio, Kugler, Weber, Stamil, Salomon, Bonnetier, Meyer, Stahl, Klein, Jacquet et Oppermann FC Barr : Fuchs, Reuschlé, Zahnbrecher, Sturm, Pascual, Messmer, Ducret, Wernert, Betsch, Wolheber et Thomas.

Par cette victoire amplement méritée, les " violets " se sont pleinement réhabilités de leur récente défaite en championnat. Il est vrai que les jeunes éléments tels Salomon, Klein, Bonnetier, Jacquet et Oppermann ont permis au onze sélestadien de pratiquer un jeu rapide et direct, un peu brouillon certes, mais ne laissant aux visiteurs que de rares occasions pour se signaler. Durant la première mi-temps, on joua presque sur un but, celui de Barr, où d'ailleurs FUCHS s'en tira avec beaucoup de chance. Dès le coup d'envoi, Sélestat se rua à l'assaut de la défense barroise et ce n'est que grâce à la clairvoyance de PASCUAL, si le score ne fût pas ouvert tout de suite. Pourtant, à la 5e minute KLEIN centra des 35 mètres sur STAHL, lequel prit de vitesse son garde du corps et inscrivait le premier but. Par la suite l'assistance eut l'impression que Sélestat aggraverait lourdement ce résultat, mais malgré la magnifique entente entre les demis et la ligne des avants locaux rien ne fut marqué jusqu'à la pause. FUCHS se montra très sûr dans les arrêts de balles hautes, d'autre part le rempart défensif de Barr, renforcé même de quelques attaquants devenus disponibles au milieu de terrain, fut par trop serré. Le dernier quart d'heure de cette mi-temps attira l'attention du public uniquement sur le referee, qui se signale par des décisions incompréhensibles et des arrêts de jeu inutiles. Après le repos, le jeu est plus partagé, Sélestat mène toujours à sa guise, mais Barr a quelques sursauts, mais sans danger pour LIO. A la 73e minute, après une belle attaque d'ensemble partie de la ligne médiane, Jean-Pierre MEYER, surprend tout le monde d'un shot éclair de 20 mètres sur lequel le gardien visiteur ne peut réagir. 2 à 0. On note encore quelques hésitations de l'arbitre littéralement débordé et un tir tendu de MEYER sur la transversale.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1959)

 

 

 

MATCH DU 13 SEPTEMBRE 1959

F.C. BARR - F.C. ECKBOLSHEIM 4 : 0

Das erste Championnat-Spiel vor eigenem Publikum endete mit einem Sieg der Barrer. Die Pascual-Elf, welche erstmals komplett antrat, spielte besonders in der ersten Halbzeit einen schönen Fussball, schnell und die Stürmer vergassen diesmal auch das Schiessen nicht. Auf dem sehr harten Spielfeld (zu hart, denn Trainer Pascual verletzte sich schmerzhaft) gehen beide Gegner gleich abwechselnd zum Angriff über. Man spürt gleich, dass die Barrer Forwards heute in Form sind und der sehr gut spielende Gäste-Tormann hat allerhand Arbeit. Aber erst in der 15. Minute gelingt Gilbert WOLHEBER das erste Tor durch unhaltbaren Schuss. Funf Minuten später bucht Barr das zweite Tor, durch einen Elfmeterball, welcher durch André WERNERT in feiner Manier verwandelt wird. Die Gäste verlieren alsdann einen Spieler infolge Verletzung und spielen nun zu 10 eine stramme Verteidigung. Man notiert noch zwei prächtige Schüsse von REUSCHLE Robert und LORENTZ André; der erste geht knapp über die Querlatte und der zweite wird vom gegnerische Torhüter prächtig in die Ecke geschlagen. Halbzeitstand 2:0 für den FC Barr. Nach Wiederbeginn haben die Barrer Stürmer Ihren Drang nach dem Tor verloren.

Die Gäste machen einige schnelle Durchbrüche, aber es gelingt Ihnen nichts, obwohl Sie das Ehrentor vollauf verdient hätten. Die letzte Viertelstunde ist dann nochmals ganz für Barr und die Gäste-Hintermannschaft hat allerhand Arbeit. Noch zwei Tore buchen die Barrer durch André LORENTZ und Gilbert WOHLEBER, nachdem vorher drei fertige Sachen vermasselt wurden. Beim Schlusspfiff steht es 4:0 für Barr und somit hat der FCB in zwei Spielen auch 4 Punkte geholt. Zu erwähnen sei noch, dass Albert FUCHS im Barrer Tor einen Elmeter-Ball in feiner Manier abschlug. Am kommenden Sonntag, den 20 September, im Spiel gegen ASPTT wird es allerdings etwas schwerer sein und die Barrer wären schon mit einem Unenschieden zufrieden. Die Reserve-Mannschaft des FC Barr bestreitet am kommenden Sonntag ihr erstes Meisterschaftsspiel und zwar tritt sie mit Anstoss um 15 Uhr auf dem hiesigen Sportsplatz an. Sein Gegner wird die Reserve-Mannschaft der AS Erstein sein. Auch die Cadets-Mannschaft tritt ins Championnat ein und begibt sich nach Geispolsheim, um gegen der AS Geispolsheim-Gare zu spielen.

Avis aux supporters du FC Barr Il est porté à la connaissance des supporters du FC Barr désirant accompagner notre équipe première pour son difficile match de championnat contre l'équipe de l'ASPTT, à Strasbourg, dimanche le 20 septembre 1959, que le terrain de l'ASPTT, le stade du Canal, est situé sur le terrain de l'Ill, quai du Canal de la Marne au Rhin, derrière les terrains de l'Exposition, chemin d'accès par le Tivoli, Allée du printemps (cité Ungemach) passer le pont provisoire en bois du canal de la Marne au Rhin, entrée du stade sitôt le pont franchi.

(Journal de Barr - septembre 1959)

Pour son premier match de championnat devant son public, Le FC Barr l'emporte. Avec une équipe au complet, les locaux présentent un beau football et les attaquants ne manquent pas de tirer au but. Sur un terrain dur (Pascual en retombant en a souffert) , les deux équipes entament la rencontre et les attaques fusent des deux côtés. On sent les attaquants locaux affûtés en ce dimanche et au bout d'un quart d'heure de jeu Gilbert Wohleber ouvre le score d'un tir imparable. Cinq minutes plus tard, André Wernert transforme un penalty et les visiteurs perdent un élément suite à une blessure. Avant la pause on note encore deux actions dangereuses pour les locaux, Robert Reuschlé tire de peu au-dessus de la barre et André Lorentz échoue de peu face au goal adverse. 2 à 0 à la mi-temps. En deuxième période les barrois relâchent leurs efforts et Eckbolsheim tente quelques belles percées. Le dernier quart d'heure sera pénible pour les visiteurs qui encaissent deux nouveaux buts par Gilbert Wohleber et André Lorentz. Au coup de sifflet final le FCB comptabilise 4 points pour ses deux premières rencontres. A noter, le penalty arrêté par le portier local Albert Fuchs. Un déplacement difficile attend les vignerons le dimanche suivant à Strasbourg contre l'ASPTT. Les supporters sont informés de l'itinéraire à suivre pour accéder au stade des postiers.

200 spectateurs ont assisté à ce premier match de championnat sur le stade municipal. Le jeu pratiqué par les deux équipes ne fut pas de première classe et la rencontre n'enthousiasma guère la galerie. Dès le coup d'envoi l'équipe locale avait pris la direction des opérations et lança sa ligne d'attaque. Il fallut attendre la 15' pour voir les Barrois marquer le premier but suivi d'un second cinq minutes après. Entre temps les visiteurs avaient perdu un équipier par suite de blessure diminuant ainsi leur effectif et le match se déroula en sens unique c'est à dire dans le camp d'Eckbolsheim. Après le repos, la physionomie du jeu ne changea guère, l'équipe locale continuant à dominer sans toutefois arriver à concrétiser, la ligne d'attaque manquant de mordant. Deux butss récompensèrent les efforts des locaux qui terminèrent le match au petit trot devant une équipe d'Eckbolsheim volontaire, mais sans conviction. Chez les locaux, citons FUCHS gardien de but spectaculaire, qui détourna magistralement un penalty à la 65e minute ainsi que PASCUAL, WERNER, STURM, et WOLHEBER. Chez les visiteurs émergèrent surtout la ligne des demis ainsi que le gardien de but.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1959)

 

 

MATCH DU 20 SEPTEMBRE 1959
A.S.P.T.T. - F.C. BARR 1 : 2

L'ASPTT a perdu hier un match qu'elle devait absolument gagner. Très supérieurs à leurs adversaires dans le domaine purement technique, les postiers, qui avaient pris un excellent départ, paraissent ne devoir faire qu'une bouchée des visiteurs. Ces derniers s'inclinèrent à la 6e minute suite à une belle phase amorcée par MEYER et terminée de la tête par TSCHILL. Ce succès a-t-il endormi les locaux ou ceux-ci souffraient-ils d'avantage que les Barrois de la chaleur ? Toujours est-il que les postiers ralentirent progressivement la cadence, se montrant de plus en plus statiques et temporisèrent devant le but barrois. Sous la direction de l'expérimenté PASCUAL, les visiteurs multipliaient les contre-attaques et sur l'une d'elles l'arrière postier ECKLY trompa son propre gardien, mettant les deux formations à égalité. Pendant la seconde mi-temps, l'ASPTT monopolisait fréquemment la balle, mais sans parvenir à la loger dans les filets adverses. A la 85e minute, le gardien barrois semble arrêter une balle derrière la ligne. Pendant que les joueurs locaux réclamaient le but, l'ailier droit visiteur s'échappe et passa à son avant-centre LORENTZ, qui de près, marqua imparablement, arrachant ainsi une victoire vraiment heureuse pour Barr. L'ASPTT, une fois de plus, a manqué de mobilité, d'agressivité, de vitesse d'exécution. En attaque, on semble totalement ignorer le démarquage, alors que les lignes arrières prennent trop de liberté avec le marquage. A Barr, bonne organisation défensive grâce à PASCUAL, mais jeu offensif bien médiocre. Note générale: match joué à un rythme trop lent et par conséquent peu emballant. En retour, rencontre très correcte, arbitrée devant une soixantaine de spectateurs, par M. FARAGO. Corners-average : ASPTT: 8 ; Barr : 6.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1959)

 

 

MATCH DU 4 OCTOBRE 1959
F.C. BARR - F.C.O. NEUDORF 0 : 0

Terrain du stade municipal sec et dur -environ 300 spectateurs La rencontre entre les deux actuels leaders avaient attiré un grand nombre de fervents du ballon rond mais ceux-ci sont restés sur leur faim, n'ayant jamais eu l'impression d'assister à un match d'une telle importance, tant les actions de jeu furent monotones et pénibles de la part des deux équipes. La première mi-temps fut nettement à l'avantage des visiteurs et rares furent les moments où l'équipe locale put dépasser la ligne médiane et occuper le camp adverse. Pendant cette période, l'équipe de Barr dut subir une domination complète et ne dut qu'à l'adresse de son gardien et au manque de précision des attaquants du FCO de garder son but vierge. En deuxième mi-temps, la rencontre resta équilibrée et ce fut que pendant le dernier quart d'heure que les locaux se montrèrent sous de meilleurs auspices sans toutefois arriver à obtenir l'avantage. En définitive, rencontre moyenne où les lignes d'attaque des deux formations ne justifièrent pas leur nom pour leurs actions faibles et disproportionnées. Des deux côtés, il faut citer les défenses, très sûres, de même que les lignes de demis qui ne cessèrent d'alimenter leurs avants sans résultat.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1959)

 

 

MATCH DU 18 OCTOBRE 1959
A.S. BENFELD - F.C. BARR 1 : 3

En première mi-temps, le jeu des deux équipes était de qualité assez égale, malgré que Benfeld jouait avec cinq joueurs de l'équipe réserve. Les deux buts ont été marqués à 10' de la mi-temps, chaque fois par l'ailier droit des deux équipes. En seconde mi-temps, Barr force l'allure, rate un penalty et marque encore deux fois contre une équipe de Benfeld qui se défendit avec courage. Arbitrage impartial et correct.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1959)

 

 

 

MATCH DU 25 OCTOBRE 1959

F.C. BARR - S.R. DORLISHEIM 2 : 0

Durch obligen Sieg vom vergangenen Sonntag, übernehmen die Barrer wieder die Tabellenspitze in ihrer Gruppe. Vom Spiel selbst ist nicht viel zu berichten: bereits in der zweiten Minute erziehlen die Platzleute durch Gérard STURM das erste Tor. Dann wogt das Spiel auf und ab und in der 24 Minute stellt wiederum Gérard STURM das 2:0 her. Nun kommt seitens der Dorlisheimer eine zu harte Note ins Spiel und man sieht ganz grobe Foul's der Gäste. Der Schiedsrichter reagiert gar nicht, sonst hätte es in dieser Zeitspanne zwei Elfmeter für Barr gegeben. Bei der Pause steht bereits das Endresultat fest. Nach Wiederbeginn werden die Gäste gefährlich und Albert FUCHS im Barrer Tor muss zweimal sein Können unter Beweis stellen, was er auch glänzend tut. Das Spiel verliert an Interesse, zumal auch die Schiedsrichter Leistung zu wünschen übrig lässt. Solche Spiele vergisst man schnell...denn manchmal war es tatsächlich nicht schön. Bei Barr war die Hintermannschaft wie immer der beste Teil der Mannschaft, derweil bei den Forwards nur Gérard STURM und zeitweise Louis KUNTZ überzeugen könnten. Am Morgen verlor die Reserveelf in Mundolsheim 2:1, derweil am Nachmittag unsere Cadets in Schirmeck mit 8:0 die Punkte holten und Tabellenerster sind. Am Sonntag (Allerheiligen) sind alle Mannschaften spielfrei. Die erste Mannschaft begibt sich am Samstag abend nach Graffenstaden, um dort eine Nocturne zu bestreiten. Anstoss um 20 Uhr auf dem stade Municipal in Graffenstaden gegen die erste Elf der FAIG (Promotion d'honneur). Wenn die Barrer komplett antreten, kann ein gutes Resultat erzielt werden.

(Journal de Barr - octobre 1959)

Par ce succès le FCB reprend la tête du classement en championnat. Dès la 2ème minute Gérard Sturm ouvre le score. Les actions se succèdent de part et d'autre, mais à la 24ème c'est à nouveau Gérard Sturm qui trouve le chemin des filets. Dorlisheim durcit le jeu sous l'œil indulgent de l'homme en noir. Le FC Barr aurait mérité par deux fois d'obtenir la sanction suprême, mais l'arbitre reste de marbre et la pause est sifflée sur le score de 2 à 0. La partie perd de son intérêt en deuxième période et la prestation de l'arbitre laisse toujours à désirer. A Barr, l'arrière défense barroise a été, comme d'habitude, le point fort alors qu'en attaque Gérard Sturm et par moment Kuntz Louis ont fourni une belle prestation. L'équipe réserve a perdu à Mundolsheim 2 à 1 et le dimanche suivant est libre pour toutes les équipes (Toussaint). L'équipe I disputera une rencontre amicale en nocturne contre la FAIG le samedi soir.

Devant la coriace équipe de Dorlisheim, le onze local vient d'avoir toutes les peines à emporter le gain du match. La rencontre débuta pourtant très favorablement pour les locaux, qui parviennent à inscrire le premier but par STURM, dès la 2e minute. Mais il fallut attendre, la 24e minute pour voir ce même STURM marquer le deuxième but du match, concrétisant ainsi la supériorité locale durant le début du match. Par la suite, les deux équipes firent à peu près jeu égal et le score en resta là. Ce fut le gardien local FUCHS qui se mit une fois de plus en évidence, en stoppant avec succès les rares tirs de Dorlisheim, particulièrement un shot terrible de l'ailier gauche. La rencontre fut disputée très virilement, il faut souligner qu'elle se disputa à la limite du fair-play et les quelques 150 spectateurs en furent satisfaits.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1959)

 

 

 

MATCH DU 8 NOVEMBRE 1959

A.S. GERSTHEIM : F.C. BARR 1 : 2

Nach einem spannenden, äuserst umkämpften Spiel, holten sich die Barrer vergangenen Sonntag in Gerstheim zwei wichtige Punkte. Es war sehr schwer, denn die Platzleute erzielten in der 16. Minute das Führungstor und wurden durch ein etwas zu fanatisches Publikum mächtig und ziemlich ...laut angefeuert. Selbst die Barrer Spieler wurden manchmal mit sehr unschönen "Kosenamen" bedacht (besonders Secundo PASCUAL); das hat absolut mit Sport nichts zu tun und das sollten sich die Gerstheimer Supporters merken ! Das Ausgleichstor der Barrer fiel in der 22. Minute durch Henri REUSCHLE, welcher einen Strafstoss von André LORENTZ durch prächtigen Kopfball unthaltbar einköpfte. Halbzeit 1:1. Nach der Pause kommen die Barrer besser auf und spielen auch einen besseren Fussball. In der 62. Minute geht Louis KUNTZ am rechten Flügel schnell durch schiesst wuchtig an den linken Pfosten, von wo der Ball ins Tor spritzt. Barr führt 2:1 und die Läufer ziehen sich zurück; die erlaubt den Platzleuten einige Corners zu erzielen, die ihnen aber nichts einbringen. Zwei Minuten vor Schluss rettet der junge Barrer Tormann ein fertiges Tor. Durch diesen Sieg übernimmt Barr die Spitze in der Tabelle. Weitere Resultate : Barr Ib - Wittisheim Ib 0:4 Barr Cadets - Duttlenheim Cadets 9:1 Spiele am kommenden Sonntag, den 15 November : In Barr - 13:15 Uhr - Barr Cadets - Kogenheim Cadets (Coupe) 14:30 Uhr - FC Barr Ia - US Oberschaeffolsheim Ia (Championnat) Gegen Oberschaeffolsheim sollten es PASCUAL und seine Leute normalerweise schaffen.

(Journal de Barr - novembre 1959)

Au terme d'un match passionnant et particulièrement disputé, les Barrois ont engrangé deux points précieux dimanche dernier à Gerstheim. Ce fût dur, car les locaux ont ouvert le score à la 16ème minute sous les bruyants encouragements de leurs supporters inconditionnels et fanatiques. Les visiteurs ont eu droit à quelques noms d'oiseaux (notamment Pascual !) tout à fait regrettables autour d'un terrain de sport. Après la pause les Barrois jouent mieux et à la 62ème minute, Kuntz Louis déborde sur la droite, adresse un puissant tir croisé qui frappe l'intérieur du poteau gauche avant de mourir au fond des filets. Barr mène 2 à 1 et la ligne de demis se replie ce qui permet aux locaux de se montrer dangereux et d'obtenir plusieurs corners qui ne donnent rien. A deux minutes de la fin, le jeune gardien barrois (Paulo Saudelli) sauve miraculeusement une dernière occasion de Gerstheim et par cette victoire le FCB reprend la tête au classement général. Le dimanche suivant à domicile face à Oberschaeffolsheim, la totalité de l'enjeu est à la portée des vignerons.

Temps couvert. Terrain glissant. 300 spectateurs

Cette rencontre met aux prises deux équipes de valeur égale et le jeu présenté ne perdit jamais son intérêt. Il y eut quelques accrochages, mais l'arbitre dirigea la partie avec autorité et tout rentra dans l'ordre. Après s'être observés, Gerstheim déclenche l'attaque et à la 15e minute ouvre le score grâce à son avant-centre PACK. Barr accuse le coup, mais se reprend bien vite et fait pression. Mais ce n'est qu'à la 28e minute qu'une balle très puissante est légèrement déviée par le gardien, mais pas assez puisqu'elle heurte le poteau pour se loger dans les filets. Mi-temps 1:1 Après le changement, les locaux exercent sur leurs adversaires une forte pression, mais la défense de ces derniers, souvent renforcée par les demis, tient bon. Barr reprend les choses en main et, à la 61e minute, sur coup-franc, réussit à donner l'avantage à son équipe. Par la suite, malgré les efforts des locaux, qu'ils ne ménagent pas, pour tenter l'égalisation, les choses en restèrent là bien que les deux équipes auraient pu, avec un peu de chance, augmenter le score. Bon arbitrage de M. MARTZ (Gries)

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1959)

 

 

 

MATCH DU 15 NOVEMBRE 1959

F.C. BARR - U.S. OBERSCHAEFFOLSHEIM 1 : 1

Auch der grösste Supporter des F.C. Barr hätte nicht gedach, dass die Barrer Ihrem Gegner vom letzten Sonntag einen Punkt...schenken würden. Das Spiel hätte mit 2 bis 3 Toren Differenz gewonnen für die Barrer ausgehen können...aber im Sport, wie im Leben, ist es nun einmal so: es geht nicht immer wie man möchte ! Es bleibt uns immerhin ein Trost : die Barrer Elf hat bis zum heutigen Tage noch kein Spiel verloren! Vom Spiel selbst ist nicht viel zu berichten. Die Barrer hatten in jeder Halbzeit die meisten und klarsten Torchancen, aber nur ein Tor wurde erzielt durch André LORENTZ. Die Gäste glichen in der 50. Minute aus und beim 1:1 blieb es bis zum Schluss. Die Barrer Elf hatte keinen guten Tag und es konnten nur gefallen: Robert REUSCHLE als Verteidiger, der junge italienische Tormann Paulo SAUDELLI und zeitweise Louis KUNTZ auf Rechtsaussen. Am kommenden Sonntag, den 22 November, findet auf dem Stade Municipal in Barr um 14:30 Uhr das Spiel statt: FC Barr Ia - ASB Schirmeck Ia.

(Journal de Barr - novembre 1959)

Aucun supporter barrois n'aurait pensé que son équipe allait offrir un point à son adversaire du jour. La rencontre aurait dû être remportée par 2 ou 3 buts de différence, mais en football, comme dans la vie, les choses ne se déroulent pas toujours comme on voudrait. Seul consolation: le FCB reste invaincu depuis de début de saison. Les Barrois se sont procurés nombre d'occasions pendant les deux mi-temps, mais ils n'ont marqué qu'une seule fois par André Lorentz. A la 50ème, le FCB concède l'égalisation et le score n'évoluera plus. Parmi les rares satisfactions, on note Robert Reuschlé à l'arrière, le jeune gardien italien Paulo Saudelli et par intermittence Kuntz Louis à l'aile droite. Dimanche le 22 novembre, Barr reçoit le promu Schirmeck.

Environ 150 spectateurs furent les témoins d'une rencontre disputée avec acharnement par les deux équipes. Si le résultat final est logique et méritoire pour les deux formations, il faut dire que l'équipe locale a laissé échapper une bonne occasion pour consolider sa place de leader. Ce fut le département offensif du onze barrois qui laissa à désirer et qui ne sut profiter des nombreuses occasions offertes. A la décharge des locaux, il faut toutefois souligner que l'équipe d'Oberschaeffolsheim ne s'aligna pas en victime expiatoire et qu'elle a crânement défendu ses chances et ce jusqu'au bout de la partie intéressante à suivre. La rencontre avait débuté favorablement pour les locaux qui eurent plusieurs fois l'occasion de marquer, mais ils réussirent à ouvrir le score qu'à la 20'. Jusqu'à la mi-temps, le jeu se cantonna au centre du terrain, les deux équipes pratiquant un jeu très large et basé sur des contre-attaques qui échouèrent totalement. La seconde mi-temps fut assez égale, les visiteurs ayant réussi à égaliser à la 48'. Le reste du match ne fut qu'une succession de phases confuses où se distinguèrent particulièrement les défenses des deux équipes en prenant régulièrement l'avantage sur des attaquants évoluant sans cohésion et manquant de réussite. 

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1959)

 

 

 

MATCH DU 22 NOVEMBRE 1959

F.C. BARR - A.S.B. SCHIRMECK 0 : 0

Trotz allen schwarzen Aussichten vor Spielbeginn (Barr musste mit einigen Ersatzleuten antreten), konnte ein wertvoller Punkt gerettet werden, und Barr steht immer noch ungeschlagen an de Spitze der Tabelle. Das Unentschieden war bestimmt das einzig, richtige Resultat. Schirmeck schien in der ersten Minuten stark überlegen zu sein und wollte, manche böse Zungen behaupteten dies, den Barrer eine anständige Rollung verschreiben. Gross war aber ihre Enttäuschung, als sich die Barrer nach einigen Minuten Spielen zusammengefunden hatten und von da ab ein ebenbürtiges, ja zeitweise sogar überlegenes Spiel mit Schirmeck zeigten. Die Torchancen waren auf beiden Seiten gleich, aber beide Torhüter waren aber auch tadellos. Die Barrer verdienen ein Gesamtlob, denn der an den tag gelegten Eifer erfreute aufrichtig die Zuschauer, wenn auch manchmal nicht alles so gelang wie es gedacht war. Ohne irgend einen Verdienst schmälern zu wollen, verdient aber doch André WERNERT eine Extranote, er war der beste Mann auf dem Platz und für Barr ein sehr güter Ersatz für Secundo PASCUAL.

(Journal de Barr - novembre 1959)

Malgré une équipe constellée de joueurs remplaçants, le FCB sauve le point du match nul et reste invaincu. Le nul est dans l'ensemble un résultat logique. Schirmeck dans les premières minutes semble nettement meilleur et quelques signes avant coureurs d'une défaite locale sont  perceptibles. Mais contre toute attente, lorsqu'au bout d'un moment le FCB trouve sa cohésion on assiste à une confrontation équilibrée et par instant à l'avantage des vignerons. Les occasions de marquer sont partagées entre les deux équipes, mais les deux gardiens se montrent intraitables. Les Barrois se sont tous vaillamment défendus à la satisfaction de leurs supporters. Sans pour autant mésestimer la performance de tous les autres joueurs, André Wernert a été au-dessus du lot au sein de sa défense et a parfaitement remplacé Secundo Pascual.

L'équipe locale qui s'est alignée avec quatre remplaçants, dès le début du match, laisse l'initiative aux visiteurs. Ceux-ci ne purent profiter de cet avantage et la rencontre resta équilibrée. Quelques occasions de buts se présentèrent au fil des minutes, mais l'inefficacité des lignes d'attaque se confirme au fil des minutes. Le score reste nul et les deux formations quittèrent le terrain satisfaits du résultat. Du côté local, il faut souligner la magnifique partie du gardien SAUDELLI ainsi que les débuts prometteurs de l'inter droit HALTER. Chez les visiteurs, la défense semble être la pièce maîtresse de l'équipe.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1959)

 

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 29 NOVEMBRE 1959
U.S. STE CROIX AUX MINES - F.C. BARR 1 : 0

Cent cinquante spectateurs. Supérieurement dirigés par l'excellent M. MATHIS de Bischheim, les locaux ont réservé une surprise en battant le plus régulièrement du monde le leader de la première division. En effet, dès le départ du match, les visiteurs durent se cramponner sur une bonne défense pour endiguer les assauts des avants locaux et ce n'est que par chance qu'à la mi-temps le score était vierge, malgré un tir magistral de SPITZ qui a été détourné d'extrême justesse par le gardien visiteur. Après la pause, ce n'est qu'à la 77e minute, que Marcel MEYER, d'un beau tir de trente mètres sous la transversale, marque l'unique but de la partie. Les dix dernières minutes voient les visiteurs à l'attaque mais la défense des "rouges et blancs" tient bon. Ste Croix aux Mines fournit une très bonne prestation d'ensemble alors qu'à Barr, le demi-centre et le gardien furent les meilleurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1959)

 

 

 

MATCH DU 6 DECEMBRE 1959

C.S. NEUHOF - F.C.BARR 1:0

Dieses wichtige Spiel ging nun doch verloren und es war gleichzeitig die erste Niederlage im Championnat. Wiederum schossen die Barrer Forwards kein Tor (in vier Spielen nur ein Tor, da stimmt was nicht ); Trainer Secundo PASCUAL muss da unbedingt eine Lösung finden. Die Hintermannschaft kann nicht immer das Unenschieden halten das ist normal, aber im Sturm muss unbedingt "etwas geschehen". Im Spiel gegen Neuhof, war, wir geben es zu, auch etwas Pech mit dabei: Elfmeterball gegen Barr, , annuliertes Tor, Schuss auf der Linie und an den Pfosten, usw. Aber man muss eben solches mit in den Kauf nehmen; umgekehrt hatten wir seinerseits auf dem ASPTT-Platz viel Glück.... Vergessen wir also die erste Niederlage und denken wir an das Spiel vom kommenden Sonntag, den 13 Dezember gegen den Red Star Strasbourg, welcher hier auf dem Stade Municipal zum letzten Spiel der Vorrunde zu Gast ist. Die "Star'ler" sind heute an dritter Stelle in der Tabelle und werden den Barrer Elf sicher schwer zusetzen. Die Lösung ist und liegt beim...Barrer Sturm; wenn die Barrer Stürmer sich endlich wieder finden, und wir hoffen, dies wird am Sonntag geschehen, sollte die Elf Pascual's den Red Star bezwingen. Anstoss auf dem Stade Municipal um 14:30 Uhr. Vorspiel um 13:15 Uhr FC Barr cadets - SR Obernai cadets (championnat).

(Journal de Barr - décembre 1959)

Ce match face à une équipe qui dispute la première place aux Barrois se termine par une première défaite de la saison pour le FCB. Une fois de plus les attaquants sont restés muets (1 but marqué sur les quatre dernières rencontres), l'entraîneur Secundo Pascual doit absolument trouver une solution à cette inefficacité. La défense ne peut pas sauver chaque fois le match nul, il faut absolument qu'un déclic se produise au niveau de l'attaque. Pour ce match face au Neuhof, il faut reconnaître une certaine malchance: un penalty contre Barr, un tir sauvé sur la ligne par le Neuhof, un but annulé et un tir sur le poteau pour le FCB.... ce sont des aléas qu'il faut prendre en compte. Oublions vite cette défaite face au Neuhof et pensons au prochain et dernier match du cycle aller face au Red Star. Les Strasbourgeois sont actuellement troisièmes au classement et seront un adversaire de taille. La solution pour les locaux sera de retrouver enfin de la cohésion et de l'efficacité au niveau de l'attaque, il faut que ça marche !

Près de 200 spectateurs ont essayé de suivre des yeux une balle se perdant très souvent dans la brume assez épaisse qui, par moments, recouvrait le terrain. L'arbitre, excellent au demeurant, dut courir pour ne rien laisser échapper. Il put ainsi, à la 16e minute, voir un défenseur bousculer un attaquant du Neuhof et siffler un penalty mérité. FICKINGER tira sèchement le penalty dans les bras du portier SANDELLI qui repousse la balle dans les pieds d'un de ses défenseurs. Celui-ci dégagea son camp... dans le dos de ce même FICKINGER et la balle alla tout de même au fond des filets. Du coup, les "banlieusards" crurent en leur chance et s'enhardirent au point de malmener en seconde mi-temps une formation visiteuse victime d'un excès de précipitation. Pourtant, avant le repos, WOLHEBER parvenait à prendre la défense de Neuhof de vitesse et tirait dans la cage vide. La balle frappait le poteau et se destinait à entrer dans le but lorsque KEIFEL sauva in extremis. Barr, malgré les consignes de PASCUAL ne put refaire ce handicap. A la 82e minute, les Barrois marquaient un but sur coup-franc... mais il s'agissait d'un coup-franc indirect et l'arbitra refusa justement ce point égalisateur. Barr ne devait pas quitter le Neuhof avec la victoire. Les "banlieusards" ont bien mérité leur succès. Avec le portier GANTNER, toute la défense et plus particulièrement KEITEL, sont à citer. L'attaque manqua de précision. Chez les visiteurs, le goal SANDELLI et surtout WERNERT émergèrent d'une équipe qui admit trop vite la défaite.

(Dernières Nouvelles du Lundi - déc 1959)

 

 

 

MATCH DU 13 DECEMBRE 1959

F.C.BARR - RED-STAR STRASBOURG 2 : 0

Schade, dass am letzten Sonntag so wenig Zuschauer auf dem Sportsplatz anwesend waren, denn die abwesenden Supporters und Fusballanhänger haben wirklich etwas verfehlt. Ein schönes, ebenbürtiges und faire Spiel, wie man es schon lange nicht mehr gesehen hat. Entgegen dem einseitigen Bericht in der regionalen Sportspresse (auch hier sollte man fair bleiben !), hat Red Star gar nicht so klar verdient zu verlieren. In technischer Hinsicht waren sie den Barrer sogar überlegen, denn ihr vorgeführtes Pass-spiel an den jedensmal frei stehenden Mann, ihren Aufbau bis zum gegnerische Strafraum und nicht zuletzt ihre ganze Haltung, verrieten sehr gute Arbeit für den Fussball und bedeuten Referenzen, die nicht jede Mannschaft aufzuweisen hat. Uebrigens hat Red-Star sein letztes Wort noch lange nicht gesprochen und es würde uns gar nicht überraschen, wenn der sympathische Club von der Kibitzenau dieses Jahr unter den Aufsteigenden zu finden ist. Diese sachtliche und nicht abzustreitende Tatsache soll aber den Verdienst der Barrer absolut nicht schmälern, nur musste es zu Steuer der Wahrheit gesagt werden. Wir freuten und ungemein wieder einmal 2 Tore der Barrer Stürmer zu sehen und sogar zwei sehr schöne Tore, welche den kolossalen Fortschritt von KUNTZ Louis bewiesen. Barr spielte das richtige Spiel und alle gaben sich grosse Mühe, wenn es auch nicht bei allen klappen wollte. Jedenfalls war der Sieg der hervorragenden Leistung der Hintermannschaft, vor allem dem jungen Goal-Keeper zu verdanken. André WERNERT half hierbei auch sehr viel mit, Robert REUSCHLE und André ZAHNBRECHER und selbstverständlich Secundo PASCUAL waren in Form, sodass es einfach hiess "on ne passe pas !" Lucien MESSMER spielte wieder einmal wie früher und machte somit seinen Gegner sehr nervös. Alles in allem, verdienen alle eine " mention bien ". Der Schiedsrichter war sehr gut. Im Vorspiel besiegten die Barrer Reserven, wo man auch so langsam einige gute Elemente findet und auch manche schöne Phasen sah, ihre von Obernai (die allerdings nur mit 9 Mann entreten mussten, ein schlechtes Zeichen) mit 8:2 Toren.

(Journal de Barr - décembre 1959)

Dommage que le public ne se soit pas déplacé en nombre pour cette confrontation. Une très belle rencontre, jouée dans un bon esprit, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas assisté à un tel spectacle. A l'inverse de l'article paru dans la presse régionale, avouons que le Red Star a offert une très belle résistance et aurait également pu remporter l'un ou l'autre point. Techniquement supérieurs aux locaux, pratiquant un jeu collectif très élaboré et agréable à suivre, les gars du Red Star ont donné du fil à retordre à la défense locale. Le Red Star n'a pas dit son dernier mot et cela ne nous étonnerait qu'à moitié de les compter parmi les prétendants à la montée en fin de saison. Ces choses étant dites, le mérite des locaux n'en est que plus grand. Nous nous réjouissons pour les deux buts magnifiques, fruit des progrès colossaux de l'ailier Kuntz Louis. Barr a fait un match plein même si certaines imperfections restent à gommer. La défense a pu compter sur son jeune et irréprochable gardien de but, ses deux solides arrières André Zahnbrecher et Robert Reuschlé et de l'inévitable Secundo Pascual. Avec l'appui précieux des milieux de terrain André Wernert et de Lucien Messmer (il a retrouvé ses jambes de vingt ans) rien n'a passé. Toute l'équipe mérite la mention bien pour cette belle victoire avant la trêve.

Une centaine de spectateurs ont assisté à cette rencontre plaisante à suivre et disputée avec fair-play par les deux formations. Si le gain du match est revenu à l'équipe locale, ce n'est que justice, car celle-ci se montra sous son meilleur jour et s'évertua à pratiquer un football de bonne classe. En première mi-temps, les locaux étaient les premiers à s'adapter au terrain gras et prenaient du même coup la mesure des visiteurs. Après un ¼ de jeu et sur descente collective de la ligne d'attaque, l'ailier droit KUNTZ parvenait à inscrire un magnifique but, d'ailleurs un des plus beaux buts marqué à ce jour sur le terrain local. Cet exploit stimula l'équipe barroise, qui mit à rude épreuve la défense du Red Star et ce jusqu'à la mi-temps. Après le repos, l'équipe des banlieusards eut une demi-heure brillante et ce fut au tour de la défense barroise de se distinguer devant les attaques répétées et dangereuses des visiteurs. Un deuxième but de KUNTZ permit à Barr de souffler et de terminer la rencontre en roue libre. En définitive, victoire amplement méritée des locaux qui semblent enfin avoir retrouvé la bonne carburation et ce aux dépens des hommes de la Kibitzenau qui n'ont pas démérité pour autant.

(Dernières Nouvelles du Lundi - déc 1959)

 

 

Le Classement à mi-saison – Barr champion d'automne ex aequo avec le FCO Neudorf

 

1 FCO Neudorf    11 8 1 2 29:9 17 pts
2 Barr    11 7 3 1 19:6 17 pts
3 Gertheim    11 7 0 4 40:14 14 pts
4 Schirmeck    11 6 2 3 30:23 14 pts
5 Red Star    11 6 1 4 41:22 13 pts
6 Neuhof    11 6 1 4 33:28 13 pts
7 ASPTT    11 5 2 4 28:16 12 pts
8 Eckbolsheim    11 5 2 4 28:22 12 pts
9 Dorlisheim    10 3 2 5 18:25 8 pts
10 Oberschaeffolsh.    11 2 2 7 15:37 6 pts
11 Huttenheim    10 1 1 8 15:35 3 pts
12 Benfeld    11 0 1 10 12:50 1 pt

 

 

MATCH DU 10 JANVIER 1960

F.C.BARR - U.S. HUTTENHEIM 2 : 0

Vor etwa 100 unentwegten Zuschauer und auf einem gefrorenen Spielfeld, lieferten sich Barr und Huttenheim am vergangenen Sonntag ein hart umkämpftes Spiel. Die Barrer spielten in der ersten Halbzeit mit einem starken Wind und dominieren. Aber erst in der 34. Minute kann der auf Rechtsaussen gegangene André ZAHNBRECHER das erste Tor schiessen. Eine Minute vor der Pause bucht dann der Halblinke Gérard STURM durch prächtigen Schuss den zweiten Treffer. Halbzeit 2:0. Nach Wiederbeginn haben die Huttenheimer den Wind als Bundesgenossen und die Barrer Verteidigung hat allerhand Arbeit. Die Gäste erzielen einige Corners, aber es gelingt Ihnen kein Tor. In der letzten Viertelstunde machen sich die Barrer aus der Umklammerung frei und hätten fast noch ein drittes Tor erzielt. Alles in allem war der Sieg verdient. Barr trat mit folgender Mannschaft an: Paulo SAUDELLI , Robert REUSCHLE, André ZAHNBRECHER, André WERNERT, Secundo PASCUAL, Lucien MESSMER, Robert STOLTZ, Henri REUSCHLE, Gilbert WOLHEBER, Gérard STURM, Yves DUCRET. Alle Spieler gaben sich Mühe, aber die Hintermannschaft hatte wiederum den Löwenanteil an dem Sieg. Am kommenden Sonntag, den 17. Januar begibt sich die erste Elf des F.C. Barr nach Eckbolsheim zum fälligen Championnatspiel und sollte dort zumindest einen Punkt holen.

(Journal de Barr - janvier 1960)

Devant une centaine de spectateurs et sur un terrain gelé, Barr et Huttenheim se sont livrés dimanche dernier à un âpre duel. Les Barrois jouent la première période, le vent dans le dos et dominent la rencontre. Mais il faut attendre la 34eme minute pour assister au premier but par André Zahnbrecher monté sur l'aile droite. Une minute avant la pause, Gérard Sturm marque un second but d'un très beau tir. Mi-temps 2:0. A la reprise les gars de Huttenheim bénéficient de l'aide du vent et la défense de Barr est mise sous pression. Les visiteurs obtiennent quelques corners mais ne trouvent pas le chemin des filets. Pendant le dernier quart d'heure les locaux se défont de l'étreinte et ratent de peu un troisième but. La victoire locale est dans l'ensemble méritée et le onze aligné avait la composition suivante : Paulo SAUDELLI , Robert REUSCHLE, André ZAHNBRECHER, André WERNERT, Secundo PASCUAL, Lucien MESSMER, Robert STOLTZ, Henri REUSCHLE, Gilbert WOLHEBER, Gérard STURM, Yves DUCRET. Tous les joueurs ont fait preuve de bonne volonté, mais une fois de plus les défenseurs se sont taillés la part du lion de ce succès. Dimanche le 17 janvier est prévu la rencontre face à Eckbolsheim, le match sera reporté pour cause d'intempéries.

Devant une centaine de spectateurs, par un temps froid et sur un terrain recouvert d'une mince couche de neige, mais légèrement glissant, les deux équipes se sont livrées à un duel acharné. En première mi-temps, les locaux qui profitent d'un vent du Nord très fort attaquent et dominent. Il faut attendre la 24' pour voir enfin Barr concrétiser cet avantage par un joli but de ZAHNBRECHER, les visiteurs réagissent par des percées dangereuses, mais toujours enrayées par une défense de Barr fort active. A la 44', les locaux marquent le 2e but par un shot imparable en coin de l'inter gauche STURM. Après la pause, les visiteurs profitent à leur tour d'un vent très fort et acculent les locaux sur leur but. La défense locale concède quelques corners mais parvient toujours à se tirer de la situation très dangereuse. Pendant le dernier quart d'heure, les Barrois arrivent à se donner de l'air et amorcent des contre attaques très dangereuses. Néanmoins la marque ne change pas et les locaux réussissent à empocher les deux points. A Barr, comme d'habitude la défense fut le point fort, SAUDELLI, PASCUAL et REUSCHLE Robert en furent les piliers. Chez les avants WERNERT et STURM furent les meilleurs. L'équipe de Huttenheim a laissé une bonne impression. Bon arbitrage de M. REBHOLZ de Cronenbourg, facilité par le jeu correct des deux équipes.

(Dernières Nouvelles du Lundi - janv 1960)

 

 

MATCH DU 24 JANVIER 1959
F.C. BARR - A.S.P.TT.T. 1 : 1

Environ 150 spectateurs avaient affronté la bise glaciale dans l'espoir d'assister à une belle rencontre de football. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, car le jeu pratiqué par les deux équipes n'emballa l'assistance à aucun moment. Pendant la première mi-temps les locaux s'adossèrent au vent et dominèrent les postiers sans toutefois réussir à concrétiser leur avantage territorial. Le premier but fut marqué à la dixième minute avec la complicité du gardien visiteurs; celui-ci se laissa tromper par un rebond malicieux du ballon. La deuxième mi-temps fut à l'avantage des Strasbourgeois qui mirent les bouchées doubles pendant le dernier quart d'heure pour réussir l'égalisation méritée à la 80e minute. L'équipe locale manqua visiblement d'un ou plusieurs buteurs, rata une occasion à la 35e minute, lorsque l'arbitre accorda généreusement un penalty que WERNERT shoota à côté.

(Dernières Nouvelles du Lundi - janv 1960)

 

 

MATCH DU 14 FEVRIER 1960

F.C.O. NEUDORF - F.C. BARR 4 : 1

Der "grosse Kampf" um den ersten Platz der Tabelle ging somit für die Barrer verloren. Das Resultat ist etwas zu hoch ausgefallen...aber daran waren wohl die Bodenverhältnisse schuld, denn das Treffen wurde auf einem fast unspielbaren Terrain ausgetragen. Die FCO-Stürmer fanden sich in dem Morast besser zurecht wie die Barrer. In der ersten Halbzeit war das Spiel schön spannend und gefiel allgemein dem sehr sportlischen Publikum aus Neudorf. Dies Barrer schossen sogar das erste Tor durch Gérard STURM in der 17. Minute. Aber Neudorf erziehlte zehn Minuten später den verdienten Ausgleich. Halbzeit 1:1 Nach Wiederbeginn gehen die Platzleute auf's ganze und Barr wird in die Verteindigung zurück gedrängt. Der Ball prallt unglücklicherweise an die Hand PASCUAL's und der sonst gute Référé gibt einen harten Elfmeter, welcher zum 2:1 verwandelt wird. Diese Entscheidung gibt dem Spiel eine andere Wendung und Neudorf dominiert nun immer mehr. Die Barrer sind durch die unglückliche Schiedsrichter-Entscheidung entmutigt und den Platzleuten gelingt 8 Minuten später ein drittes Tor. Mit 3:1 ist das Spiel nun für Barr verloren und ein viertes Tor wird noch durch den wendigen Sturm des FCO Neudorf erziehlt, fünf Minuten vor Schluss (dieses Tor hätte unbedingt vermieden werden können) Seien wir aber sportlich, die Neudörfler haben den Sieg durchaus verdient, wenn auch die Niederlage für den FCB zu hoch ausgefallen ist.

(Journal de Barr - février 1960)

Le choc pour la première place se termine par une défaite du FCB. Le résultat est peu sévère pour Barr... mais on peut en incomber la faute aux conditions de jeu, le terrain étant à la limite du praticable. Les attaquants du FCO se sont mieux adaptés au bourbier, la première période le match est plaisante et indécise. Les visiteurs marquent les premiers à la 17ème minute par Gérard Sturm. Neudorf obtient l'égalisation méritée dix minutes plus tard. Mi-temps 1:1 A la reprise, les locaux jouent leur va-tout et les Barrois se retranchent en défense. La balle frappe malencontreusement le bras de Secundo Pascual et l'arbitre indique le point de penalty. A 2 à 1 la domination des locaux s'accentue encore, les visiteurs découragés par ce coup du sort n'y croit plus et encaissent le troisième but. A 3à1 le match est perdu pour Barr et un quatrième but (évitable celui-là) consacre le succès du FCO, succès mérité mais pas dans ces proportions.

Le derby pour la première place du groupe Sud de la 1ère division avait attiré 300 spectateurs environ. Le terrain du Langhaag, un vrai bourbier après les pluies et le match matinal des juniors, rendit très difficile le contrôle de la balle et l'équilibre des joueurs. On vit néanmoins de très belles phases , surtout en première mi-temps et ce fut l'équipe qui sut mieux s'adapter aux circonstances qui s'adjugea, à juste titre, une nette victoire. Côté Barr, l'absence d'un des arrières titulaires se fit sentir. Après le premier quart d'heure assez équilibré, le FCON prit un certain ascendant par son aile droite. A la 19e minute, CHRIST (N), à la 23e STURM (B) échouent de peu. OSTER manque une autre chance. Lors d'une contre-attaque des "vignerons" l'inter STURM, sur hésitation de la défense adverse, ouvre la marque. Ce sera le seul but de Barr. L'avant-centre OSTER, trop souvent en promenade sur les ailes, manque à la reprise des centres au cordeau de l'excellent ailier CLOITRE. Ce sera cependant sur une de ses passes que TALBOT égalisera à la 39'. Un joli duo CHRIST-OSTER... reste accroché dans le bourbier et c'est la mi-temps. Peu après la reprise (48e), KUNTZ (N) transforme un penalty pour hands. L'ailier gauche local échoue lamentablement peu après, mais à la 62' un beau relais CHRIST-OSTER se termine par un shot de ce dernier qui ne pardonne pas. Barr accuse le coup et ne reprendra que sporadiquement sans devenir vraiment dangereux. Et à la 88e, CHRIST, servi de la droite termine le drame. Bon arbitrage de M. MATZ (Griesheim) assisté par MM. KAUFMANN (Geispolsheim et SEITZ (Vendenheim) Meilleurs joueurs : CHRIST, TALBOT, KELLER et en deuxième time OSTER (FCON) SAUDELLI (gardien transcendant), STURM, MESSMER, WERNERT, KUNTZ (Barr)

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 1960)

 

 

 

MATCH DU 14 MARS 1960

S.R. DORLISHEIM - F.C. BARR 1 : 4

Ueberzeugend gewann die Barrer erste Mannschaft Ihr Spiel in Dorlisheim und...die Barrer Forwards schossen vier Tore, was wir schon lange nicht erlebten. Die Dorlisheimer gaben sich aber nie geschlagen und dominierten manchmal ganz schwer. Aber während diesen Drangperioden schossen die Barrer Ihre Tore. Rechtsaussen KUNTZ Louis gelingt das erste Tor durch schönen Schuss. Einige Minuten später gelingt den Platzleuten der Ausgleich, auf Fehler der Barrer Verteidigung. Jedoch auf Korner hin gelingt André LORENTZ durch prächtigen Kopfball das 2:1. Nach einige Minuten erziehlt der junge André STOEFFLER aus nächster Nähe das 3:1. Nach der Pause haben die Platzleute eine gewisse Drangperiode aber die Barrer Verteidigung steht fest. Zehn Minuten später ist es nochmals André LORENTZ der eine Flanke von André STOEFFLER zum 4:1 einköpft. Duch diesen Sieg und der Niederlagen von Neudorf und Gerstheim ist der Titel somit noch lange nicht vergeben und das Spiel am kommenden Sonntag, den 20 März in Barr: FC Barr gegen AS Gerstheim dürfte einen grossen Publikumsandrang kennen und eines der spannensten Treffen der Saison werden. (Barr als Leader gegen den Tabellendritten). Programm für Sonntag , den 20 März: 13:45 Uhr: FC Barr Cadets - ASB Schirmeck Cadets 15:00 Uhr: FC Barr Ia - AS Gerstheim Ia

(Journal de Barr - mars 1960)

Succès convaincant pour Barr face à Dorlisheim et les attaquants visiteurs ont marqué quatre buts, cela n'était pas arrivé depuis longtemps. Pourtant Dorlisheim s'est bien défendu et a souvent dominé, mais les Barrois ont mis à profit ces périodes de domination pour contrer et marquer. Kuntz Louis ouvre le score d'un beau tir et quelques minutes plus tard les locaux égalisent sur une erreur défensive des vignerons. Pourtant, suite à corner, André Lorentz reprend de la tête et marque le 2 à 1. Peu de temps après, c'est le jeune ailier gauche André Stoeffler (cadet surclassé à l'époque) qui marque de près. Après la pause, Barr subit le match et la défense bien regroupée tient le coup. Une nouvelle reprise de la tête d'André Lorentz suite à un centre de Stoeffler donne le coup de grâce aux locaux. Par ce succès et les défaites du Neudorf et de Gerstheim, Barr reprend à nouveau la tête du classement et le match de dimanche prochain, face au troisième Gerstheim, vaudra son pesant d'or.

Malgré la nette défaite du club local, le score ne traduit guère la physionomie de la partie. Chaque fois que Dorlisheim dominait, par moments mêm de façon assez nette, son adversaire marquait. Il est à noter que les locaux étaient amputés de trois titulaires, dont le gardien de but, ce qui a nécessité un remaniement complet de l'équipe. Le score est ouvert à la 23e minute par KUNTZ qui suit une balle en profondeur, alors que la défense locale ne bouge pas. Après un échange de passes devant le but adverse, l'avant-centre KOCHER égalise. Aussitôt (sur corner tiré par PASCUAL) LORENTZ reprend de la tête et marque le deuxième but. STOEFFLER, de près, aggrave la marque à la 38'. Après le thé, la défense de Barr, bien épaulée par PASCUAL passé demi-centre, annihile les nombreuses attaques locales qui auraient mérité meilleur sort. Il est vrai aussi que le gardien visiteur s'est montré sous un bon jour. Enfin, à la suite de son cinquième corner, c'est à nouveau LORENTZ qui, de la tête, marque le quatrième but et obtient le score final. MAURER, HAUSSER A. et HAUSSER R. Ont été les plus en vue d'une équipe en progrès par rapport à ses dernières sorties. Chez les visiteurs toute la défense, LORENTZ et STURM ont droit à la citation. Excellent arbitrage de M. REMETTER de Fegersheim devant environ 300 spectateurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1960)

 

 

MATCH DU 20 MARS 1959
F.C. BARR - A.S. GERSTHEIM 1 : 1

Devant environ 500 spectateurs, les deux équipes ont disputé une rencontre passionnante et pleine d'indécision jusqu'au coup de sifflet final. Le match débuta par un véritable coup de théâtre. En effet à la première minute, sur un tir apparemment innofensif, le ballon ricocha sur le montant gauche des buts locaux et termina sa course au fond des filets à la consternation de l'équipe locale qui fût ainsi cueillie à froid. Les visiteurs mis en confiance parvinrent à inquièter PASCUAL et ses hommes et la ligne d'attaque de Gerstheim, magnifique d'allant et de combativité, se montra sous son meilleur jour. Pendant cette période, les Barrois eurent toutes les peines à enduiguer la furia des hommes du Ried et il fallut toute l'audace et la maîtrise de SAUDELLI dans les buts pour anéantir les tirs terribles qui fusèrent de toutes directions. A la 40', sur une des rares contre-attaques barroises, l'ailier gauche STOEFFLER expédia un shot terrible sur la transversale alors que le gardien était archibattu. La seconde mi-temps, par contre, fut à l'avantage du onze local qui, à son tour, prit la direction du jeu. L'arrière central de Gerstheim se blessa à la 50' et quitta le terrain, amoindrissant ainsi le rendement de son équipe. Les Barrois, enfin en plein rendement, occupèrent le camp des visiteurs pendant une demi-heure, mais ne purent trouver la faille pour marquer un but, malgré les nombreux essais et corners obtenus. Le match semblait se terminer sur une victoire de Gerstheim lorsque sur une dernière contre-attaque des locaux, à la 90e minute et dans l'affolement général, l'arrière gauche THALGOTT dévia le ballon dans ses propres filets, remettant ainsi les équipes à égalité. Le résultat final semble équitable pour les deux formations de valeur égale et ce malgré la victoire possible de Gerstheim pendant 89 minutes, mais remis en cause au dernier instant de la rencontre. Chez les visiteurs, citons la ligne d'avants et le gardien de but. Tandis que dans l'équipe locale, il faut citer SAUDELLI, PASCUAL et KUNTZ, sans amoindrir le mérite des autres équipiers. Arbitrage de M. Lucien VOGT

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1960)

 

 

MATCH DU 3 AVRIL 1960

F.C. ECKBOLSHEIM - F.C. BARR 1 : 2

In Eckbolsheim haben sich die Barrer am letzten Sonntag schön rehabiliert. Es war ein schwerer Kampf, denn Eckbolsheim steht au der Abstiegsgrenze und ist jeden Punkt gewiesen. Barr wollte seinerseits den Anschluss an die Spitzengruppe nicht verpassen, sodass also beiderseits der Einsatz gross und wertvoll war. Nach einer sehr guten ersten Halbzeit seitens der Barrer Fussballer lagen diese mit 0-1 in Führung und dies trotz eines zweifelhaften Elfmeters, denn der Barrer Tormann glänzend parierte. Gleich nach Beginn der zweiten Halbzeit nützte KUNTZ Louis eine günstige Gelegenheit geschickt aus und buchte ein zweites Tor. Beide Flügelmänner schossen demnach die Tore, das erste war von André STOEFFLER prima eingeköpft worden. Nun drehte aber Eckbolsheim mächtig an und wollte unbedingt einen Punkt retten. Die Schnelligkeit in der noch ungewohnten Hitze hatte vielen zugesetz, sodass die Barrer etwas abfielen und sich meistens in ihre Hälfte zurückziehen musste. Zum Glück hatte die Barrer Hintermannschaft einen grossen Tag und wurde in den schweren Momenten von allen Seiten noch gut unterstützt. Das Eckbolsheimer Tor fiel nach einem Eckball und zwar unhaltbar. Es wäre auch fast noch zum Ausgleich gekommen, aber schliesslich blieb es doch beim 2-1 für Barr. Es wäre schade irgend einen Namen zu nennen, denn alle Barrer verdienen ausnahmlos ein grosses Lob. Sie spielen 100% besser als am Sonntag zuvor in Oberschaeffolsheim. Wenn sie nächsten Sonntag in Schirmeck ebenso gut aufgelegt sind, dann aber haben die Hoffnung einen, wenn nicht beide Punkt nach Barr zu bringen. Der Schiedsricher ist ein Kapitel für sich. Er hat anscheinend ein zweites Tor für Eckbolsheim gesehen und hat deshalb das Endresultat als unenschieden auf dem Schiedsrichterbogen eingeschrieben und zwar 2-2. Als Aprilscherz wäre dies ja annehmbar, aber es ist die rauhe Wirklichkeit und man muss sich den Kopf greifen, ob denn so etwas möglich ist. Der Schiedsrichter nahmens MEYER von Westhoffen, war also der einzige Mann auf dem Platz (300 Zuschauer zugegen), der in der allerletzten Phase , in den letzten Sekunden des Spieles, den Ball im Barrer Käfig sah. Da die reguläre Spielzeit vorbei war brauchte er dann, nach seine Aussagen, kein Anstoss mehr geben und pfiff den Schluss des Spieles. Natürlich ist ein Protest im Gange seitens Barr, an Zeugen fehlt es nicht, die auf Ehr und Gewissen behaupten ja schwören können, dass der Schiedsrichter die Unwahrheit sagt und Barr somit einen wichtigen Punkt bestehlen will. Das wird natürlich nicht so glatt abgehen und wenn es einer grössten Skandale geben sollte, so etwas ist undenkbar von einem Schiedsrichter, insofern er diesen Titel noch verdient. Es ist gewiss keine Kleinigkeit das Amt eines Schiedsrichter zu versehen und es gehört bestimmt eine gute Dose Ideal zu, jeden Sonntag diese grösstenteils undankbare Arbeit zu verrichte. Wenn man aber schon Plakate drucken und auf jedem Fussballplatz obligatorisch anbringen lässt, worauf zu lesen ist : "Respectez l'arbitre", dann muss dieser Herr aber auch als respektable Person aufführen und vergessen, dass er vor allen Dingen neutral sein soll. Wenn solche sachen passieren, kann mann von keinem normalen Menschen verlangen, dass so ein Herr noch zu respektieren ist. Sein Platz ist nicht mehr auf einem Sportsfeld, denn er schadet mehr als er ihm nützt. Sollte der FC Barr wieder alles Erwarten einen so sauer erkämpften Punkt durch gemeinen Diebsthal verlieren, dann wird diese Affäre enormen Staub aufwirbeln. 

(Journal de Barr - avril 1960)

Ce dimanche les barrois se sont réhabilités après la défaite face à Oberschaeffolsheim. Le combat fut serré face à une équipe qui joue pour le maintien. Barr de son côté ne voulait à aucun prix perdre le contact avec les équipes de tête. Après une très bonne première période des Barrois, le score était de 1 à 0 en leur faveur malgré un penalty généreux accordé aux locaux mais brillamment repoussé par le goal du FCB. Peu après la reprise, Kuntz Louis profitait d'une situation favorable pour doubler la mise à 2 à 0. Les deux ailiers ont été les buteurs, André Stoeffler ayant ouvert la marque de la tête en première période. A partir de ce moment les locaux sonnent la charge afin de revenir au score. La chaleur fait son effet côté vignerons et les défenseurs se replient massivement devant leur cage. Heureusement la défense tient le coup mais les locaux parviennent à réduire le score suite à un corner. L'égalisation est évitée de justesse mais le score reste de 2 à 1 en faveur des visiteurs. En ce qui concerne l'arbitre, c'est toute une histoire, il a vu un deuxième but à mettre à l'actif des recevants et par conséquent noté le score de parité de 2 à 2 sur la feuille de match. On pourrait penser à un poisson d'avril, mais c'est bien la réalité. L'arbitre M. Meyer de Westhoffen est le seul à avoir vu ce deuxième but dans les dernières secondes de la rencontre et comme le temps de jeu était écoulé il n'a pas fait réengagé. Naturellement, une réclamation est en cours et les témoins ne manquent pas pour dire que l'arbitre ment sur cette affaire. On en restera pas là avec cette décision scandaleuse et inimaginable par la faute de ce soi-disant arbitre. La tâche d'arbitrer est souvent ingrate, mais si on doit appliquer la consigne de respecter l'arbitre, celui-ci se doit également d'être neutre et honnête. Ce Monsieur n'a pas sa place sur un terrain de football car il discrédite tout le corps arbitral. Si le FC Barr devait perdre ce point, si difficilement acquis, ce vol de point risque de faire des vagues et une véritable affaire d'État.

Comme les documents suivants le relatent le score de 2 à 2 a été validé par la commission départementale, puis par la commission régionale d'arbitrage et enfin par la F.F.F. Une injustice que les Barrois avalent difficilement !

Ce fut une partie animée et vivante de bout en bout que se livrèrent les deux équipes en présence, devant 350 spectateurs environ. Pendant la première mi-temps, les visiteurs accusèrent une légère supériorité territoriale. A la 20e', à la suite d'une belle combinaison de l'aile droite des visiteurs, le ballon parvint à l'ailier gauche Stoebler qui marqua sans peine : 0-1. Les locaux eux aussi avaient à la 35e'   une occasion magnifique, mais ils la gâchèrent d'une façon impardonnable. peu avant la pause, à la 44e', à l'étonnement général, l'arbitre crut voir une faute des visiteurs devant leur but et dicta le penalty. Mais le gardien visiteur, d'une belle détente, réussit à repousser le ballon. La mi-temps survint sur le score de 1:0 en faveur des visiteurs. La seconde mi-temps vit, au début, les deux équipes faire jeu égal. Mais à la 54e', comme l'ailier droit visiteur se présentait seul devant le gardien local, ce dernier croyant au hors-jeu, n'essaya pas de s'opposer et ce fut le deuxième but pour Barr. Eckbolsheim jeta alors toutes ses forces dans la partie et domina à outrance jusqu'à la fin, les visiteurs ne procédant plus que par contre-attaques. A la 60e', suite à un corner, les locaux virent leurs efforts récompensés par un but de l'ailier droit Huck : 1-2. Espérant arracher le match nul , Eckbolsheim s'installait alors totalement dans le camp des visiteurs, mais Pascual et sa défense réussirent à repousser tous les assauts. Signalons à ce propos que l'avant-centre local, ayant sans doute peur de la renommée de Pascual, l'évitait le plus possible, ce qui laissait à ce dernier, pendant toute la partie, entière liberté pour déblayer son camp. En fin de compte, Eckbolsheim par sa bonne deuxième mi-temps, aurait mérité la partage des points.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1960)

 

 

LES SUITES DE "L'AFFAIRE D'ECKBOLSHEIM"

Au bout du compte le résultat de 2 à 2 fut entériné au grand dam des Barrois !

 

 

 

 

MATCH DU 10 AVRIL 1960

A.S.B. SCHIRMECK - F.C. BARR 1 : 2

Mit einer ersatzgeschwächten Elf ist es den Barrer gelungen die zwei wichtigen Punkte in Schirmeck zu holen. Es war sehr schwer aber immerhin gingen die Punkte mit nach Barr. In den ersten zwanzig Minuten allerdings sah es nicht nach einem Sieg der Barrer aus und die Hintermannschaft erlebte bange Momente. Ueberraschenderweise sind es die Gäste, welche das Führungstor erziehlen durch André STOEFFLER der eine Flanke von Gérard STURM zum 1:0 einköpft. Nach dem Seitenwechsel gelingt gleich in der 47. Minute den Platzleuten der Ausgleich aus nächster Nähe. Die Barrer lassen sich aber nicht entmutigen und tragen Angriff auf Angriff gegen das Schirmecker Tor vor. Schliesslich in der 80. Minute entsteht ein Gadränge vor dem einheimlichen Tor, Raymond HALTER schiesst zuerst, der Ball wird zurückgeschlagen und KUNTZ Louis schiebt das Leder zum 2:1 Sieg für Barr ins Tor. Die leute PASCUAL gehen nun in eine starke Verteidigung und können das Resultat halten. Somit bleiben die Barrer im Rennen um den Titel der Gruppe, wo nun Neuhof den FCO Neudorf als Leader ablöst. Das Spiel vom 24 April in Barr gegen Neuhof wird somit von grosser Wichtigkeit für den FCB sein. Wird dieses Spiel gewonnen, sind die Chancen gross, denn es bleiben dann nur noch zwei Spiele zu absolvieren: gegen Benfeld in Barr und in Strasbourg gegen den Red Star. Am kommenden Ostermontag begibt sich die erste Elf des FCB nach dem nahen Nothalten zu einem Propagandaspiel gegen die Elf aus Gentilly (bei Paris). Anstoss 16 Uhr.

(Journal de Barr - avril 1960)

Bien qu'amoindris par l'absence de plusieurs titulaires les Barrois ramènent deux points précieux de leur déplacement dans la vallée de la Bruche. Ce fût dur, et pendant les vingt premières minutes la défense du FCB fût mise à rude épreuve. Contre toute attente, les vignerons ouvrent le score suite à une reprise de la tête d'André Stoeffler sur un service de Gérard Sturm. Après la reprise, les locaux égalisent à la 47ème minute d'un tir de près. Les Barrois ne baissent pas les bras et attaquent à outrance. A la 80ème minute, suite à un cafouillage devant la cage de l'ASB, Raymond Halter tire au but, le ballon est repoussé par la défense mais Kuntz Louis réussit à glisser la balle au fond des filets. Les gars de Pascual se replient en défense et réussissent à garder l'avantage. Par cette victoire, les Barrois restent placés pour la course au titre, le CS Neuhof précédant à présent le FCO Neudorf au classement. Le match du 24 avril entre Barr et le Neuhof sera déterminant. En cas de succès pour Barr les chances de montée seront réelles car il ne restera plus que deux rencontres à disputer par la suite face à Benfeld et au Red Star. Le lundi de Pâques relâche en championnat et match de gala pour Barr qui affronte l'équipe de Gentilly à Nothalten.

Ce match d'une importance capitale pour les deux adversaires, avait attiré environ 500 spectateurs au stade Alfred Lutz et disons de suite que les supporters de l'ASB ont été déçus de la prestation de leur équipe qui n'a pas fait sa partie habituelle. Celle-ci débuta en trombe et le gardien de Barr, pendant vingt minutes, prouva, une fois de plus, qu'il est certainement le meilleur de la première division. Par la suite, elle flancha de plus en plus et ne parvint jamais à trouver sa cohésion. Il est vrai qu'elle était privée des services de trois titulaires et non des moindres. Les vignerons, après une période de domination des locaux se reprirent admirablement et comme toujours, leur défense avec PASCUAL comme pilier fut quasi infranchissable. En seconde mi-temps, ils dominèrent leurs adversaires et furent plus énergiques qu'eux. Barr a joué pour gagner, mais pas Schirmeck, Il est vrai que la chance fut aussi de son côté, en fin de compte, un match nul eut mieux reflété la physionomie de la partie qui fut ardemment disputée, mais toujours très correcte de part et d'autre. Barr ouvrit le score à la 22e par STOEFFLER sur centre de STURM. Mi-temps 0:1 Dès la reprise, ALLARD égalisa et KUNTZ obtint le but vainqueur, heureux, il est vrai pour Barr, à la 80e, à la suite d'un cafouillage indescriptible devant les buts de MERCKEL.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1960)

 

 

 

MATCH DU 24 AVRIL 1960

F.C. BARR - C.S. NEUHOF 0 : 2

Der Champion-Titel und der Aufstieg in die Promotion hat sich am Sonntag in Barr entschieden, leider nicht zugunsten von Barr. Es dürfte kein Zweifel darüber bestehen, dass die beste Mannschaft gewonnen hat und Neuhof wird auch in der Promotion sein Wörtchen mitreden. Neuhof war Barr entschieden überlegen, besonders im Kopfspiel, das sich die Barrer wehrlos aufdrängen liessen. Die Sturmerreihe war die gross Stärke von Neuhof, und auf der anderen Seite die grosse Schwäche von Barr. Gegen die beide Tore konnte der junge Goalkeeper nichts, hingegen waren doch einige Ausgleichsgelegenheiten vorhanden, aber die Stürmer wussten sie nicht auszunützen. Wohl hatte Barr ein wenig mehr vom Spiel in der zweiten Halbzeit, aber es wollte einfach nicht gelingen und so blieb dass in der ersten Halbzeit erzielte Resultat von Neuhof (0-2) bestehen.

(Journal de Barr - avril 1960)

Le couperet est tombé pour déterminer le titre de champion de groupe et la montée en promotion, malheureusement pas à l'avantage du FCB. Il n'y a pas de doute la meilleure équipe l'a remporté et le CS Neuhof a sa place en division supérieure. Neuhof a dominé, notamment dans le jeu aérien et la ligne d'attaque des banlieusards a été son point fort alors que du côté des Barrois c'était l'inverse. Le jeune gardien barrois n'a rien pu faire sur les deux buts encaissés, par contre les attaquants ont eu quelques occasions sans pourtant les concrétiser. Barr a légèrement dominé la seconde période sans succès et le score de 2 à 0 acquis à la mi-temps ne devait plus évoluer.

Environ 350 personnes ont assisté à la défaite de l'équipe locale en championnat et ce pour la première fois de la saison sur le terrain barrois. En enlevant la décision, la formation de Neuhof vient de prendre une sérieuse option sur le titre du groupe Sud, titre que cette équipe semble mériter, car elle fut certainement la meilleure formation du groupe qui évolua cette saison à Barr.

Dès la sixième minute, les locaux marquent un but, point marqué par Meyer. Cueillie à froid, l'équipe barroise essaya en vain de s'organiser et la défense locale eut fort à faire pour préserver son camp. plus rapide sur le ballon, les visiteurs firent à peu près cavaliers seuls durant la première mi-temps, surtout après la trentième minute, où Meyer marqua un second but pour ses couleurs. En deuxième mi-temps, le onze local se retrouva pendant un quart d'heure, mais se désunit trop rapidement et n'arriva pas à inquiéter sérieusement le camp des visiteurs qui, décontractés, firent face à toutes les situations. en définitive, très beau match de football de la part de Neuhof contre une équipe locale dans son plus mauvais jour et étant loin de son rendement habituel. Excellent arbitrage de M. Stahl, de Cronenbourg.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1960)

 

 

 

MATCH DU 8 MAI 1960

F.C. BARR - A.S. BENFELD 7 : 0

Vor nur 70 Zuschauer (!) trugen die Barrer gegen die Benfelder einen leichten Sieg davon, zumal die Gäste mit nur 8 Mann antraten, was bei einem Division 1 - Verein doch nicht passieren sollte. Natürlich wurde meistens gegen das Benfelder Tor gespielt und dass es nur 2:0 bei der Pause hiess, dafür konnten die Riedleute nichts. Die Barrer Forwards schossen zu unpräzis und erst nach der Pause ging es etwas besser. Nach Wiederbeginn sind wieder die Platzleute im Angriff und erziehlen noch funf weitere Treffer, so dass es beim Schlusspfiff 7:0 für Barr steht. Eine Spielkritik erübrigt sich; erstens roch es nach Saisonschluss, zweitens wurde unter einer schon heissen Sonne gespielt; ausserdem war das Spielfeld zu hart, so dass eine sichere Ballkontrolle schwer war. Es bleibt nun noch ein Championnatspiel zu absolvieren und zwar am 22 Mai in Strasbourg gegen den Red Star, dann ist wieder einmal ein Championnat vorüber, das die Barrer hätten gewinnen können; noch nie waren die Chancen so gross wie gerade diese Saison. Mit einem Realisator im Sturm hätte es auch sicher geklappt.

(Journal de Barr - mai 1960)

Devant 70 spectateurs les locaux remportent un facile succès face à la lanterne rouge qui se présente à 8 joueurs au moment du coup d'envoi. A la mi-temps le score n'est que de 2 à 0 et les attaquants du FCB se montrent particulièrement maladroits au moment de conclure. En deuxième période, les événements se précipitent et les vignerons rajoutent 5 buts à leur actif. En résumé, match de fin de saison disputé sous un chaud soleil printanier et un terrain dur provoquant des rebonds capricieux. Reste une dernière rencontre à jouer au Red Star pour boucler une saison qui aurait pu être la bonne, mais le manque cruel d'un buteur a été déterminant , sinon...

Match monotone, sans importance pour le classement et joué devant 70 spectateurs. Benfeld s'était présenté avec seulement huit joueurs et la partie fut jouée à sens unique. A la mi-temps, les Barrois mènent 2:0, buts marqués par WOLHEBER aux 7e et 30e minutes. Après la pause, les locaux attaquent toujours et marquent encore aux 55e et 57e minutes par KUNTZ, à la 58e par STOEFFLER, à la 85e par WOLHEBER et encore à la 87e, sur penalty, STOEFFLER réussit le septième but.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1960)

 

 

 

MATCH DU 22 MAI 1960
RED STAR STRASBOURG - F.C. BARR 4 : 2

Die Ia absolvierte ihr letztes Championnat-Treffen in Strasbourg, gegen den Red-Star und unterlag dort in allen Ehren mit 4:2. Am Pfingst-Sonntag, den 5 Juni findet in Barr ein grosses Freundschafts-Treffen zwischen die hiesingen Ia und der U.S. Vaires/s/Marne, eine Mannschaft aus der I.Division der "Ligue de la Seine". Es wird dies bestimmt ein sehr interessantes Spiel geben.

Stade de la Kibitzenau - Mi-temps 1:1 - Terrain un peu gras - une quarantaine de spectateurs - Bon arbitrage de M. SEITZ (Vendenheim) 

Cette rencontre sans enjeu fut gagnée de justesse par les locaux, qui, malgré quelques remplaçants, dominèrent pendant de longs moments un adversaire qui se défendait pas mal, mais dont la défense nous parut un peu lourde. Au début, le jeu fut assez égal au milieu de terrain, puis les "stelliens" partent à l'attaque et HARTZ peut ouvrir le score à la 8e minute sur un shot de près. A la 15e, un beau shot de l'inter ACKER fut dévié en corner par le goal visiteur. Après une demi-heure de jeu, les "vignerons" contre-attaquent, surtout par l'aile droite, et à la 22e minutes ils égalisent à 1:1. Score à la mi-temps 1:1 Après la reprise, RUETSCH redonne l'avantage au Red Star par un shot meurtrier sous la barre, 2:1 à la 55e minute. Une minute après, GUTHNECK reprend un centre de la droite pour augmenter à 3:1. Mais les Barrois ne l'entendent pas de cette oreille et à la 75e minute marquent un second but par l'inter droit, 3:2. Enfin à six minute de la fin, RUETSCH, après un cafouillage , établit le résultat final 4:2. Meilleurs joueurs: la défense au complet, HARTZ et ACKER chez les locaux, le demi-centre PASCUAL, le goal et l'inter droit chez les visiteurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1960)

F.C. BARR Cadets - RACING-CLUB STRASBOURG Cadets 1 : 1

Die Barrer cadets zeigten am letzten Sonntag ein ganz nettes Spiel, besonders in der ersten Halbzeit. Das Tempo war aber am Anfang zu schnell und so machte sich auf dem nassen und glitschrigen Terrain die Müdigkeit in der zweiten Halbzeit bemerkbar. Barr führte nachdem André STOEFFLER ein prachtvolles Tor geschossen hatte, mit 1:0 und hätten auch den Sieg davon getragen, wenn nicht in der zweiten Halbzeit ein unglückliches Selbsttor gefallen wäre. Aber trotz allem muss man sagen, dass die Partie ausgeglichen war, sodass das Unentschieden als gerecht bezeichnet werden kann. Trotzdem hätten wir den Jungen von Barr den Sieg gegönnt, denn dann wären sie aussichtsreich in der "Poule de Classement" gestanden, nach ihrem 1:1 in Marckolsheim. Nun sind alle 3 Mannschaften punktgleich, und wenn noch ein drittes Unentschieden dazu käme, dann müsste man von vorn beginnen. Jedenfalls waren die Barrer Jungen sehr erfolgreich während der ganzen Saison und sind dazu recht stark zu beglückwünschen.

(Journal de Barr - mai 1960)

 

 

 

EQUIPE CADETS SAISON 1959/1960

debout de gauche à droite : Eddy MEYER – Bernard QUIRIN – Martin DEMANGE – Albert KUNTZ – Charles KUNTZ – Gérard LEVY – Bernard BARTHELMEBS
accroupis : Charlot MALAISE – Jean-Pierre WERLY – Freddy GRAUFFEL – Francis LEVY – Raymond FLECKSTEINER – Eddy DIETZ – André STOEFFLER

 

 

Maurice HINCKER (debout en 3e position à partir le la gauche) avec le Besançon RC en déplacement au stade Bauer à Saint-Ouen

 

Cette page a été mise à jour le 28/12/16.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :