FC BARR 2000
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 2000/2001

UNE TROISIEME COUPE POUR SE CONSOLER

Présidé depuis le 1er septembre par Roger RUFFENACH, l'inter-saison est marquée par de nombreux mouvements. Côté arrivées le nouvel entraîneur Philippe STEPHAN est accompagné de trois joueurs de NIEDERNAI, Fabrice KLEIN, Guillaume HENCK et Pascal WOLCKENSINGER. Les renforts de Alain SEDIRA ( FC ROSHEIM), A. MACHADO et Philippe ROQUE ( PORTUGAIS SELESTAT), R. ROQUE et Arnaud CHAMLEY ( SC SELESTAT ) sont enregistrés ;
Côté départs , Sébastien DUPLESSIS et Christian MEYER rejoignent les SR ZELLWILLER alors que Ibrahim ALIMLI tente sa chance sous d'autres cieux.
Si le parcours en championnat n'est pas franchement mauvais, les supporters restent sur leur faim et les verts et blancs quittent rarement le ventre mou du classement. Le FCB termine cette saison en cinquième position avec un bilan légèrement positif de 9 victoires, 5 nuls et 8 défaites pour un goal-average de 35 à 36. Durant cette saison, le rôle prépondérant du leader d'attaque Stéphane METZ s'est largement confirmé. Avec 16 buts à so actif, il se place largement en tête des buteurs.
C'est une nouvelle fois, en coupe du crédit mutuel, que les Barrois vont écrire une des plus belles pages de l'histoire du club. Après avoir éliminé BALDENHEIM puis le voisin de HEILIGENSTEIN, les protégés de l'inamovible délégué Francis WACK vont défier en demi-finale le grandissime favori de l'épreuve, l'AS PORTUGAIS de SELESTAT. Une victoire sans appel sur le score de 4 à 0 ouvre les portes de la finale aux verts et blancs. Celle-ci a lieu à ANDLAU. Devant plus de 600 spectateurs, les vignerons affrontent SCHERWILLER et endossent le rôle de favori. Pourtant, c'est SCHERWILLER qui ouvre le score et est à deux doigts de creuser l'écart. Un penalty en fin de première période permet aux Barrois de rétablir la parité. En deuxième période, Pascal WOLCKENSINGER donne l'avantage à ses couleurs et il faut attendre les dernières minutes pour que les protégés du président Roger RUFFENACH prennent le large grâce à Ahmed NAHY, puis par le capitaine Stéphane METZ. SCHERWILLER aura vendu chèrement sa peau mais la victoire n'en est que plus belle et Barr remporte pour la troisième fois le précieux trophée.
L'équipe vainqueur se compose des éléments suivants : Manuel WILLEM, Stéphane HENGSBERGER, Jean-Mathieu KRIEG, Mathieu DELOCHE, Stéphane DELOCHE, Fabrice KLEIN, Stéphane METZ, Nicolas OBERLE, Ahmed NAHY, Pascal WOLCKENSINGER, Olivier WERLE, Alexandre ZENNER, Patrice CLAUSS et Arnaud CHAMLEY.
Durant cette saison, le FC Barr a eu la joie de fêter avec le joueur de la première Jules REUSCHLE son 85ème anniversaire, malheureusement quelques semaines plus tard il devait s'éteindre et le club gardera de lui le souvenir d'un grand serviteur du football barrois.

Nos résultats saison 2000/2001

A domicile
7 victoires : WOLFISHEIM 2 à 1 ; NEUHOF 2 à 1 ; MUSAU 1 à 0 ; NIEDERNAI 2 à 1 ; SC SELESTAT 5 à 0 ; ASP VAUBAN II 3 à 1 ; MENORA 3 à 1
2 nuls : BISCHOFFSHEIM 2 à 2 ; GEISPOLSHEIM 2 à 2
2 défaites : OSTWALD 1 à 4 ; ELSAU PORTUGAIS 1 à 4

A l'extérieur
6 défaites : SC SELESTAT 2 à 0 ; BISCHOFFSHEIM 2 à 1 ; ASP VAUBAN II 2 à 1 ; PORTUGAIS ELSAU 3 à 1 ; NEUHOF 3 à 0 ; MUSAU 3 à 1
3 nuls : MENORA 2 à 2 ; WOLFISHEIM 0 à 0 ; OSTWALD 0 à 0
2 victoires : GEISPOLSHEIM 1 à 2 ; NIEDERNAI 1 à 3

CLASSEMENT FINAL SAISON 2000/2001

1.

OSTWALD

41 points

51:30

2.

ASP VAUBAN II

38 points

49:31

3.

GEISPOLSHEIM

38 points

33:27

4.

BISCHOFFSHEIM

36 points

36:30

5.

BARR

32 points

35:36

6.

MENORA

29 points

33:34

7.

NEUHOF

27 points

30:32

8.

NIEDERNAI

27 points

24:33

9.

ELSAU PORTUGAIS

25 points

32:42

10.

WOLFISHEIM

21 points

28:32

11.

MUSAU

21 points

26:36

12.

SC SELESTAT

18 points

23:40

Equipe I saison 2000 -2001

 

Debout de gauche à droite : Roger Ruffenach (Président), Alain Sedira, Stéphane Hengstberger, Emmanuel Wilhelm, Arnaud Chamley, Stéphane Deloche, Thomas Henck, Stéphane Metz, Philippe Stephan (entraîneur), Joseph Potenza (Dirigeant).
Accroupis, Jean-Mathieu Adolf, Mathieu Deloche, Olivier Werlé, Jean-Mathieu Krieg, Nicolas Oberlé, Pascal Wolckensinger, Fabrice Klein, Alexandre Zenner, Francis Wack (Dirigeant) Jean-Paul Boehm (Dirigeant), 

 

Le FC Barr change de président

Comme annoncé lors de l'assemblée générale de juin, le président du FC Barr, Jacques Ruffenach, a passé le flambeau après plus de 7 années de bons et loyaux services. Lors de la réunion de comité du 1·c septembre, c'est son frère Roger qui a été choisi pour prendre sa succession et diriger un club fort de près de 300 licenciés. A ses côtés, on retrouve l'ensemble du comité en place, et notamment les deux vice-présidents Francis Wack et Pierre Werle. Le nouveau président est fidèle aux couleurs vertes et blanches depuis 1964, date à laquelle il a signé sa première licence en équipe minime. Après une escapade éphémère à l'US Mittelbergheim en 1970, il a, émigré pour des raisons professionnelles en Afrique du Sud, où il occupait ses loisirs en endossant le maillot de l'équipe de Hellenic Cape Town. A son retour en Alsace, il a résigné tout naturellement au FC Barr avant de passer deux saisons au sein de l'US Nordhouse. De retour dans la cité vinicole en 1981, il a participé à toutes les campagnes qui devaient aboutir au titre de vice-champion du Bas-Rhin de Division 1 lors de la saison 83/84 aux côtés des frères Bossert, de Francis Ancel et Luc Sonzogni, En 1992, il allait définitivement ranger ses chaussures à crampons, après près de 30 années d'activité sur les terrains. A présent, ce directeur commercial âgé de 48 ans, suivra les évolutions des équipes barroises depuis la touche. Il compte bien poursuivre la politique engagées par son frère, pour que le FC Barr maintienne son rang dans la hiérarchie du football alsacien, dans un esprit sportif et convivial.

 

Coupe de France

Scherwiller n'a pas démérité
US Scherwiller - FC Barr 1-2.

Mi- temps 0-0. Environ 150 spectateurs. Excellente pelouse. Arbitrage de M. Neurohr (Geispolsheim) assisté de MM .. Foessel (Altorf) et Corsini (Strasbourg). Les buts: Patrice Clauss (50e), Stéphane Metz (60e) pour Barr: Pascal Lentz (75e) pour Scherwiller.

Scherwiller est sorti la tête haute de ce deuxième tour de la Coupe de France en s'inclinant devant Barr, sociétaire de la Promotion d'Excellence. La rencontre débute timidement, les défenseurs prenant le dessus sur les attaquants. La première occasion nette est à mettre à l'actif de Thierry Ruch: suite à un centre de Noël Jaeger, son tir est contré in-extrémis par Rosildo Roque. Dans la foulée, Barr se crée une occasion, mais le jeune gardien Thierry Friess arrête le tir de Nicolas Oberlé. Dès la reprise, Scherwiller n'est plus maître du milieu de terrain. 

Dès lors Barr en profite pour être dangereux., Patrice Clauss ouvre le score sur un somptueux coup franc, Ensuite, quelques tirs n'inquiètent pas le jeune portier local Thierry Friess. A la 60e, Stéphane Metz double la mise sur un tir à bout portant, suite à un centre en retrait de Patrice Clauss. Menés de deux buts, les locaux vont se réveiller. Tout d'abord Pascal Lentz sert Noël Jaeger en profondeur, mais son tir passe à côté, Ensuite, Manu Hauss tente une reprise des 20 m, mais Schmitt se détend et sauve sa cage. A la 75e, les locaux arrivent enfin à réduire le score. Christophe Pei rotes récupère un ballon au milieu du terrain et le transmet à Pascal Lentz qui trompe Schmitt du plat du pied. Le dernier quart d'heure est à l'avantage de Scherwiller qui tente d'égaliser. Mais les tentatives sont infructueuses. A la dernière seconde, Sébastien Schaeffer réussit une reprise de volée, mais Schmitt, d'une belle parade, offre la victoire aux siens .

 

Gardien d'un jour
Barr 1 - Ernolsheim/Bruche 4

Mi-temps: 0-2. 100 spectateurs. Bon terrain. Arbitres: M. Gassmann (St-Hippolyte) assisté de MM. Ruhlmann et Tebib. Les buts: Barth (19", 27e'), Muller (84"), Schwentzel (90<') pour Ernolsheim. Clauss (56") pour Barr. BARR: Adolf, Henck, Sittler, Machado, Hengstberger, Klein, Nahy, Assoumani, Metz, Clauss, Sedira (Deloche, Winé, Oberlé). ERNOLSHEIM-SUR-BRUCHE: Weiss, M. Sommer, Klunghertz, Feigenbrugel, Steinmetz, Suss, Brozicevic, B. Sommer, Marson, Debs, Barth (Houzelle, Muller, Schwentzel).

Les visiteurs sont les premiers en action à la 3" lorsque le remuant Barth contourne Adolf mais son tir passe au-dessus de la barre, Les locaux ne sont pas en reste et la reprise de Metz passe au ras du montant de la cage de Weiss, Coup de théâtre à la 8e' de jeu lorsque le gardien local Adolf détourne le balle de la main en dehors de ses 16 mètres. L'arbitre expulse fort logiquement le cerbère local et la supériorité numérique 

adverse ne tarde pas à se concrétiser au tableau d'affichage. A la 1ge', Barth reprend un centre de la droite et trompe le portier de fortune Mathieu Deloche. A la 27e', une nouvelle combinaison sur la droite permet au même Barth de doubler la mise. Les locaux sont au bord de l'agonie mais parviennent à la mi-temps sur le score de 0-2, La deuxième période débute par deux occasions en or pour les visiteurs Marson et Barth mais Mathieu Deloche, au prix de deux bons réflexes, évite le pire. A la 56e' à la surprise générale, une bonne combinaison Oberlé-Klein permet à Clauss de réduire le score. Dans la foulée, Metz reprend le ballon de la tête mais on essai passe à côté. Les esprits s'échauffent à la 70" et l'arbitre expulse le local Klein et le visiteur Feigenbrugel. Au fil des minutes, les locaux baissent de pied pour s'écrouler dans les dix dernières minutes. A la 84e', Muller, entré en cours de partie, place une tête lobée qui fait mouche alors que Schwentzel établit le score final dans les derniers instants de la rencontre. Qualification logique de Ernolsheim-sur-Bruche au terme d'une partie décousue qui ne restera pas gravée dans les annales,

 

Championnat

Le cadeau au président
Barr - Wolfisheim : 2-1.

Mi-temps: 2- 1. Arbitre: M. Benhadjeba (Ste-Marie-aux-Mines). Buts pour Barr: Metz (35"), Wolckensinger (42" s.p.); pour Wolfisheim: Ponticelli (23")

Les Barrois s'étaient jurés d'offrir à leur nouveau président Roger Ruffenach une première victoire. L'objectif est atteint au terme d'une rencontre où l'équipe locale a fait preuve de solidarité et d'abnégation. Pourtant ce sont les visiteurs qui ouvrent le score à la 23e. Un corner tiré de la droite est mal négocié par la défense vigneronne et Ponticelli se trouve à point nommé pour catapulter la sphère dans la cage de l'infortuné Schmitt. Les Barrois réagissent vigoureusement et prennent possession du terrain. Suite 

à une montée rageuse de Deloche, Metz rétablit l'égalité amplement mérité à la 35e. Les locaux maintiennent leur pression et à la 43e, Nahy est retenu de manière illicite dans les 16 mètres. L'exécuteur des hautes œuvres Linger ne se fait pas prier pour prendre à contre pied le gardien Fade. La deuxième période est à peine engagée que Nahy offre un caviar à Metz mais ce dernier rate de peu la reprise. Réduits à dix suite à une expulsion temporaire, les locaux se replient massivement mais la défense commandée par un Deloche rayonnant fait front. Au fil des minutes les contres locaux se font de plus en plus dangereux et Nahy échoue de peu dans sa tentative de lob. A la 75e, l'ailier visiteur Muller s'ouvre le chemin du but mais c'est sans compter avec le goal local Schmitt qui repousse des deux poings. A la 84e une nouvelle combinaison Krieg-Wolgensinger aurait mérité une meilleure conclusion alors qu'une envolée de Deloche se termine au ras du montant du gardien Fade.

 

Barr impressionné
Barr 1 - Ostwald 4

Mi-temps: 0-2. Terrain en bon état. Arbitre: M. Martini (Rohrwiller) assisté de MM. Wrobel et Uhl. 100 spectateurs. Les buts: Metz (90e') pour Barr; Bach (9e', 74e'), Hoh (30e', 80e') pour Ostwald.

Les locaux sont les premiers en action et suite à une longue touche de Stéphane Deloche, Clauss reprend, mais le gardien Viola dégage au-dessus. A la 9" le rapide Bach prend de vitesse la défense locale et vient ouvrir le score face à l'infortuné Schmitt. Les vignerons tentent de réagir, mais leur jeu bien léché n'inquiète que trop rarement l'arrière défense visiteuse. A la 25" on note bien une tête piquée de Stéphane Metz, mais la balle passe à côté. C'est au contraire les visiteurs qui se

 montrent dangereux et après un premier sauvetage de Schmitt, ce dernier s'incline face à Hoh qui transperce le rideau défensif local. En deuxième période, les visiteurs bien en place, n'éprouvent que peu de difficulté à contenir les rares incursions locales. Un coup franc de Clauss est bien capté par Viola, alors que le goal local Schmitt est sollicité par l'avant centre adverse. Les locaux tentent le tout pour le tout et s'exposent aux contres adverses. A la 74" Bach est idéalement lancé dans l'axe et n'a aucune peine à aggraver le score. Menés, les vignerons sont K.O. debout et c'est une nouvelle fois Hoh qui d'un lob astucieux aggrave la marque. Dans les arrêts de jeu, Metz, d'un tir croisé ramène le score à de plus justes proportions, mais il faut bien avouer que Ostwald a fait grosse impression et ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin.

Les joueurs de Barr ont souffert face à Ostwald qui risque d'être redoutable cette saison. (Photo DNA - Andlauer)

 

Coup-franc victorieux
Bischoffsheim 2 - Barr 1

Mi-temps: 1-0. Arbitre: M. Meyer (Erstein) assisté de MM. Fernandes (Strasbourg) et Kizkgos (Reichstett). Les buts: H. Rhin (39e'), Wassemberg (85e') pour Bischoffsheim; 78e' pour Barr.

La rencontre disputée en nocturne samedi soir sous une pluie continue démarre à très vive allure et les locaux impriment d'entrée leur jeu. Ils se créent plusieurs occasions très nettes notamment par H. Rhin, Rudolf et Hebermehl mais n'arrivent pas à concrétiser cette domination. Les visiteurs très rapides réagissent et placent un superbe tir sur la transversale. L'avant-centre local H. Rhin rend la monnaie aux visiteurs par un beau tir sur le poteau gauche. Le match est intense et très physique sur un terrain glissant. A la 39e', sur une

 longue transversale de Griesser, H. Rhin maîtrise la balle, file au but et intelligemment élimine le gardien visiteur pour marquer dans la cage vide. Les visiteurs réagissent mais la mi-temps est sifflée sur le score de 1-0. La 2' mi-temps s'annonce difficile car les visiteurs de Barr mettent le turbo et pressent les locaux qui réagissent difficilement. Les attaquants barrais mettent le feu, mais leurs tirs ne font pas mouche. De nombreux cafouillages ont lieu devant le but de Bischoffsheim et les défenseurs ont du mal à se dégager. Barr accentue encore la pression et sur une attaque rapide le ballon arrive au latéral gauche qui marque à la 78e' avec l'aide du poteau un but mérité. La rencontre âprement disputée et d'un bon niveau bascule en faveur des locaux quand à la 85", Wassemberg sur coup franc, d'un tir puissant des 16 mètres, passe le mur, surprend le gardien visiteur et marque le but victorieux.

 

Barr gagne et se relance
Geispolsheim-Village 1 - Barr 2

Mi-temps 1-1. 160 spectateurs. Arbitre: M. Pêcheur (Berg), assisté de MM. Mathis et Hauch (Weyersheim). Les buts : Krafft (14") pour Geispolsheim; Metz (3()e') et Stephan (9()e.') pour Barr. GEISPOLSHEIM: Casanova, Schwoob H., Schwoob L., Schwoob D., Ott E., 'Ott S., Krafft, Sonrel, Augustin, Doll, Seemann (Nuss, Rodriguez et Dituri). BARR: Adolf, Roque, Krieg, Kenck, Hengstbereg, Klein, Assouani, Oberlé, Metz, Clauss, Nahy (Zamolo, Wine, Stephan).

C'est devant une belle affluence que Geispolsheim et Barr entament ce match. Après une constante domination, les locaux ouvrent fort logiquement le score sur un centre de H. Schwoob bien repris de la tête par E. Krafft qui catapulte le cuir au fond des filets du gardien 

adverse. Un quart d'heure après, à la 30e', le but égalisateur de Barr est la réplique exacte du but des locaux. Metz, sur centre de Nahy, trompe le malheureux Casanova sur la première action offensive des visiteurs. A partir de ce moment et jusqu'à la mi-temps, le match est dominé par les visiteurs de Barr qui auraient pu regagner les vestiaires avec un but d'avance. Stephan opportuniste A la reprise, le match est relativement équilibré et chacune des deux équipes aurait pu prétendre marquer. Les attaquants locaux, par manque de précision ou par peur de mal faire, furent à deux doigts d'aggraver la marque, cela à cinq reprises dans le dernier quart d'heure, mais à chaque fois le gardien Adolf sauva son équipe. Ce qui devait arriver, arriva dans les arrêts de jeu, lorsque l'entraîneur-joueur adverse, Stephan, rentré en jeu quelques minutes auparavant, donnait la victoire à ses couleurs. et jetait la consternation dans le camp local.

 

Barr absent
Sélestat 2 - Barr 0

Mi-temps: 1-0. Les buts: Badr Ouarraw (42' et 54"). Arbitrage de M. Bouffer (Schwindratzheim), assisté de MM. Tary (Strasbourg) et Weiss (Eckbolsheim). Une cinquantaine de spectateurs.

Les Violets ont pris trois points précieux et bien mérités. Quadrillant bien le terrain, ils dominent régulièrement l'équipe barroise sans pour autant mettre en danger le gardien Adolf. A la 42", sur une longue relance de Rieber, Ouarraw part du milieu de terrain et élimine deux défenseurs pour marquer.  

Poteau et parade

En seconde période, les visiteurs jouent plus haut et le match s'équilibre. Les locaux veillent au grain et le gardien local Dufételle passe un après-midi sans faire d'intervention décisive. A la 54", Koehler, du bord de la touche, centre devant le but sans que la défense puisse dégager et Ouarraw, seul au deuxième poteau, reprend de volée pour inscrire son deuxième but. A la 63", Fietor, sur une action personnelle, prend Adolf à contre-pied mais son tir heurte le poteau pour revenir dans les bras du gardien. Lors des arrêts de jeu, Dufételle, d'une belle parade, sauve son but sur un tir de près de Metz.

 

Vauban surclasse Barr
Vauban 2 - Barr 1

Mi-temps: 0-0. Stade Porte de Kehl. Bonne pelouse. Bon éclairage. Arbitre: M. Wuchel (Lingolsheim) assisté de MM. Schnell (Westhouse) et Herrmann (Rosheim). Les buts: Siegel (50"), Lazarus (72") pour Vauban; Werlé (63") pour Barr. Avertissement: Zamolo (49"') pour Barr. Exclusions temporaires: Siegel (20"), Ramen (63"), Weber (64") pour Vauban. VAUBAN: Bihler, Ramen, Arenz, Baland, Lazarus, Siegel, Weber, Bock, Parrat, Dafy, De Almeida, (Sen, Senouli, Reinbold). BARR: Adolf, Roque, Krieg, Henck, Hengstberger, Klein, Zamolo, Oberlé, Metz, Clauss, Werlé, (Deloche, Nahy, Wine).

Il a fallu attendre la seconde période pour voir Vauban prendre l'avantage sur la courageuse équipe de Barr. Malmenés durant 45' par les jeunes joueurs "jaune et noir", les Barrois se sont montrés dangereux une seule fois, à la 35", par leur capitaine Metz, quand un bon tir 

de la gauche a frôlé la transversale. Les recevants ont eu de réelles occasions. Ils auraient pu ouvrir la marque dès la 5" par Ramen, puis par Arenz à la 10", et deux fois par De Almeida aux 33" et 43". Mais en face, Adolf, le gardien barrois, s'est montré bien inspiré. La 2' mi-temps a débuté sur un tempo vif et alerte. Les visiteurs ont éprouvé les pires difficultés à sortir de leur moitié de terrain. Ainsi à la sa", Siegel, complètement démarqué aux 20 m, a délivré un tir fulgurant, qui s'est engouffré dans la lucarne. Imparable: 1-0. Arenz a eu l'occasion de doubler la mise à la 60", mais Adolf a été une fois de plus à la parade. Barr a lancé quelques contres et à la 63" sur coup-franc de Krieg, Werlé a repris de la tête pour égaliser. Tout était à refaire pour les recevants. Le jeu s'est durci dans le dernier quart d'heure. Vauban a joué à 9 avec les exclusions temporaires de Ramen et Weber. Lazarus, sur coup-franc, a remis les pendules à l'heure (72''). Un shoot aussi puissant que précis, qui a contourné le mur sans laisser aucune chance à Adolf.

 

Laborieux mais suffisant
Barr 2 - Neuhof 1

Mi-temps: 1-0. Bon terrain. 120 spectateurs. Arbitre: M. Roth (Lingolsheim) assisté de MM. Wroebel et Vuillermet. Les buts: Metz (20" et 83") pour Barr; Borell (61") pour Neuhof

Les locaux, adossés au vent, sont les premiers en action par Krieg qui slalome dans la défense adverse mais son tir est contré par un défenseur visiteur. Peu après, l'avant-centre local Metz voit son essai frôler la lucarne de la cage de Touaffek. Les visiteurs, très remuants en attaque, viennent inquiéter la défense locale, mais Adolf fait bonne garde et dégage son camp. L'ailier local Winé prend de vitesse son garde du corps mais Touaffek ferme l'angle et le tir passe à côté. A la 20", les locaux trouvent la juste récompense de leurs efforts par l'opportuniste Metz qui, du plat du pied, reprend un centre venu de la gauche pour ouvrir le score. A la demi-heure de jeu, un nouveau service de Oberlé trouve Metz à la réception mais la reprise de la tête de ce dernier passe au-dessus. La fin de cette première

 période est émaillée d'expulsions temporaires et le score n'évolue plus. .En début de seconde période, Winé a une belle occasion de faire le break mais son tir n'est pas cadré. Neuhof au fil des minutes prend la direction des opérations et obtient deux coups francs à la limite des 16 mètres pourtant mal exploités. Un vilain geste d'un attaquant visiteur est fort justement sanctionné d'un carton rouge. Réduits à dix, les visiteurs ne se découragent pas et à l'heure de jeu, Borell trouve l'ouverture et crucifie Adolf d'un tir croisé. Les Vignerons tentent de mieux quadriller l'aire de jeu et se montrent dangereux par Werlé puis par Winé. Adolf est à nouveau sollicité mais il repousse des deux poings l'essai appuyé de Froehly (73"). Il faut attendre la 83" pour assister au but libérateur de Metz. Krieg adresse un centre aérien de la gauche et la reprise lobée de la tête de Metz vient mourir derrière la ligne fatidique. Les visiteurs ont une dernière occasion de revenir au score par Haddad mais le ballon passe à côté. La partie s'achève par une courte victoire locale au terme d'un match engagé.

 

Seule la victoire
Barr 1 - Musau 0

Mi-temps: 1-0. 50 spectateurs. Mauvais temps. Arbitre: M. Kuhn (Hochfelden), assisté de MM. Kehr et Wirtz. Le but: Oberlé (35e').

Disputé sous un temps menaçant entre des Barrois qui voulaient se rattraper après deux défaites et des Strasbourgeois en quête de leur premier point, le match ne restera pas dans les annales. A la 14" Zamolo centre après un bon débordement, la reprise de la main de Metz passe à côté et ce dernier récolte un carton jaune. Il se rattrape 20' plus tard en transmettant un caviar à 

Oberlé qui ouvre et clôt le score. Sur l'engagement qui suit, Cherifi pour les visiteurs est repris in extremis. Avant la pause ce dernier trouve l'ouverture, mais l'arbitre n'accorde pas le but signalant un hors jeu justifié. Un lob subtil La 2' mi-temps démarre sous une pluie incessante jusqu'au coup de sifflet final. Les rares occasions, exceptées celle de Werlé (87"), sont à mettre à l'actif des visiteurs par Cherifi notamment. En toute fin de match, il faut toute la vigilance de Adolf pour éviter l'égalisation sur un lob subtil et contré par un défenseur local. Seule la victoire est belle, car ni le temps, ni le match ne l'étaient ... 

 

Barr sans réussite
Elsau Portugais 3 - Barr 1

Mi-temps: 2-0. Arbitre: M. Germe (Bischwiller), assisté de MM. Buschler (Hochfelden) et Dorn (Bouxwiller). Les buts: Djorgevic (20e'), Costa (37e', 88e') pour Elsau Portugais; Metz (73e ') pour Barr. ELSAU PORTUGAIS: Almeida, Da Rocha, Ribeiro, M. De Oliveira, Zouhair, Peixoto, Motzig, Costa, V. De Oliveira, Seara, Djorqevic (Fritsch, Bernardo, Dos Santos). BARR: Schmidt, Roque, Krieg, Henck, Hengstberger, Klein, Deloche, Assoumani, Metz, Oberlé, Werle (Wine, Nahy, Stephan).

La première mi-temps démarre avec une pression constante des Portugais de l'Elsau. Suite à un contre de Valdemar Oliveira, Peixoto récupère le ballon et met sur orbite Djorgevic qui, d'un magistral lob des 35 mètres, 

ouvre le score pour les Portugais (20"). Par la suite, les deux équipes se livrent à des contre-attaques successives. A la 37", sur une récupération de Carlos Rocha et une bonne combinaison entre David Ribeiro et Valdemar Oliveira, ce dernier décale Laurent Costa qui bat pour la 2' fois Schmidt, le cerbère de Barr. En 2' mi-temps, le jeu se durcit et les exclusions temporaires se succèdent. Sur un contre, suite à une passe en profondeur de Patrick Seara, Laurent Costa élimine le gardien adverse mais la balle est déviée sur la ligne par Klein. Barr exerce dès la 60" une forte pression et, sur une mauvaise relance de la défense des Portugais, Barr réduit le score sur un tir dévié (73e'). Par la suite, nous assistons à un match complètement fou et il faut toutes les qualités de Almeida pour que Barr n'égalise. Et à la 80", David Ribeiro lance en profondeur Laurent Costa qui marque le 3' but de l'Elsau Portugais.

 

Barr remporte un derby disputé
Barr 2 - Niedernai 1

Mi-temps: 1-0. 140 spectateurs. Terrain gras. Arbitre: M. De Oliveira (Husseren Wesserling), assisté de MM. Woehrel (Eschau) et Ksir (La Claquette). Les buts: Metz (31"), Winé (58") pour Barr; Rieffel (52<') pour Niedernai.

 Ce derby du Piémont démarre sur les chapeaux de roue et dès la 6" un coup franc de Henck est dévié par Assoumani, mais le gardien de Niedernai, Kuntz, ne se laisse pas surprendre. La réaction visiteuse ne se fait pas attendre et la reprise de Kleis passe au ras de la cage de Willem. Vers la demi-heure de jeu, les Barrois se montrent une nouvelle fois dangereux mais le centre tendu de Werlé ne trouve personne à la réception. Le remuant avant-centre visiteur Goktas inquiète à deux reprises l'arrière défense locale avant que les Vignerons ne trouvent l'ouverture. Winé opportuniste En effet à la 31", Werlé déborde sur la gauche, son centre est repris par· Klein vers Metz qui dépose la balle au fond des filets adverses. Les locaux ne se contentent pas de ce faible avantage et c'est encore Metz, sur un bon service de Werlé, qui vient buter face à Kuntz. Réduits à dix suite à l'exclusion temporaire de Deloche, les locaux s'offrent 

 pourtant encore deux belles occasions alors qu'un essai de Goktas est bien capté par Willem. La deuxième période est tout aussi haletante pour les spectateurs présents. A la 52", bien que réduits à dix, les visiteurs rétablissent la parité par Rieffel bien servi par Walter. La joie des visiteurs sera de courte durée puisque à la 58" Winé, à peine entré en jeu, trompe l'infortuné Kuntz d'une reprise de la tête. l'énergie du désespoir Les esprits s'échauffent de part et d'autre, et l'arbitre calme les joueurs en usant d'expulsions temporaires. Des actions de but se multiplient également, Metz pour les Vignerons, puis Kleis côté visiteur, échouent de peu. Dans le dernier quart d'heure, les locaux ont encore l'occasion de faire le break à trois reprises mais ni Winé, ni Assoumani ni Clauss ne trouvent le chemin des filets. Dans les cinq dernières minutes, Niedernai, avec l'énergie du désespoir, tente le tout pour le tout. Un premier coup-franc de Rieffel fait passer le frisson dans le dos des supporters locaux; à la 90" le stoppeur local Henck retient ce même Rieffel de manière illicite alors que le chemin du but était grand ouvert. L'arbitre sanctionne la faute d'un carton rouge mais le coup-franc de la dernière chance ne donne rien. Barr remporte ce derby du Piémont après une partie très disputée et offre à ses supporters les trois points en guise de cadeau de Noël.

Barr a réussi à s'imposer sur son terrain, malgré une fin de match très mouvementée.(Photo DNA Andlauer)

 

Une saine réaction
Menora 2 - Barr 2

Mi-temps: 2-1. Les buts: Wehrlé (t10e) et Merckel (15e') pour la Menora; Metz (35e) et Krieg (75e sur pen.) pour Barr.

 Le temps frais n'a pas engourdi les locaux qui mènent par 2 à 0 dès le premier quart d'heure, Le résultat d'une première action prolongée par deux têtes et ponctuée d'un tir à ras de terre de Wehrlé crucifiant le gardien visiteur puis d'un coup-franc de Moerckel dévié par le vent directement dans la lucarne. Barr, étrangement absent, est sonné mais trouve les ressources nécessaires pour réagir à l'approche de la demi-heure. Un réveil récompensé par un but de Metz, lancé à la limite du hors-jeu entre les défenseurs et qui élimine le gardien pour marquer et réduire le score. Les occasions les plus nombreuses sont cependant à mettre au compte des Strasbourgeois et personne n'aurait crié au 

scandale si la différence de buts en leur faveur avait été de deux ou trois unités avant la pause. Ce manque de réalisme coûtera cher en seconde période, où les Barrois se montreront beaucoup plus rigoureux, malgré l'état du terrain ne favorisant guère les belles phases de jeu. L'égalisation surviendra à la 75"', sur un penalty obtenu et transformé par Krieg prenant le gardien local à contre-pied. Les deux équipes développent ensuite un jeu intéressant mais la finition n'est plus au rendez-vous alors que l'enjeu aurait pu basculer dans un camp comme dans l'autre. " Par rapport au match de Niedernai la semaine précédente, je me demandais si j'avais les mêmes joueurs!" Une interrogation légitime pour Philippe Stephan, l'entraîneur du FC Barr, tout heureux de récupérer un point malgré la prestation en dents de scie de son équipe, encore bien diminuée par une demi-douzaine d'absences. La trêve est la bienvenue pour soigner les petits bobos ...

Les deux visages de Barr dans cette rencontre. (Photo DNA)

 

Objectif division d'honneur
Alain Eichenberger, entraîneur de l'entente de Barr-Heiligenstein, du FC Barr, pour les 15 ans du club, a réuni toute l'équipe / autour d'un repas très convivial" chez lui à Barr. Chaque joueur reçoit en arrivant la nouvelle tenue d'entraînement. Une analyse de la mi-saison de foot fait apparaître un effectif en hausse avec un total de licenciés de 34. Ils se répartissent en deux équipes. En matière de discipline les sanctions ont été 1 carton rouge et 3 cartons jaunes. L'équipe 1 a obtenu en championnat et en coupe, en 12 matches les' résultats suivants: 9 victoires, 1 match nul et 2 défaites. En championnat; ils ont obtenu la seconde place en coupe ils sont qualifiés pour le 4" tour. L'équipe 2, en formation, n'a réussi à jouer que 5 matches en tout. L'équipe est très légère physiquement et se classe dernière avec 0 point. Les entraînements rassemblent de 28 à 30 joueurs en général. Alain Eichenberger est secondé par Daniel Lemyre, Daniel Le Fur et Roger Gaillard. Un entraînement spécial est dispensé aux gardiens par Jean Mathieu. L'objectif de cette entente Barr-Heiligenstein est que l'équipe 1 monte en division d'honneur. Pour l'équipe 2 il faudrait des points, et une 4e place sur 7. Il serait utile d'intégrer 1 à 2 joueurs supplémentaires à l'équipe 1. Un autre but est de préparer saison à venir, car 8 joueurs de l'équipe 1 montent en catégorie -17. Par conséquent un appel est lancé pour recruter des joueurs pour cette équipe. Didier Tribout, principal adjoint du collège de Barr a été invité d'honneur, pour encourager les jeunes dans cette voie.

Les joueurs de l'entente Barr-Heiligenstein.

Le char du FC Barr - Fête des vendanges 2000

Les dix chars du cortège ont été réalisés par les associations locales. Celui du FC Barr a été particulièrement applaudi.

 

Le Père Noël avec les vétérans du football-club
Les veterans du FC Barr ont dignement fêté Noël. C'est en compagnie du père Noël (dit Jeannot), què les festivités se sont déroulées. En effet, ce dernier a fait aux footballeurs l'honneur de sa présence, en rendant. un hommage légitime à l'ancien président du club, en l'occurrence M. Jacques Ruffenach, tout en saluant son successeur et frère cadet, Roger. Après la traditionnelle photo de famille et la remise de friandises à chacun des participants, on est passé à table pour déguster un excellent dîner préparé par l'ami Yannick. Cette agréable soirée s'est passée au club house Louis-Klippfel.

Les sportifs autour du père Noël.

 

Barr en équilibre
Avec ses 250 licenciés, pour 14 équipes engagées en championnat, le FC Barr entame le troisième millénaire avec l'espoir de maintenir voire d'améliorer son statut. 

L'équipe I, qui évolue en Promotion d'excellence, est bien campée en milieu de tableau, totalisant cinq victoires pour autant de défaites et un match nul (15 buts marqués pour 19 encaissés). Les victoires et les défaites se sont presque harmonieusement enchaînées. Les supporters locaux sont restés sur leur faim et seule la victoire face au voisin de Niedernai est apparue comme une excellente performance. Une place de barragiste reste possible: Ostwald semble déjà bien loin et il faudrait une très bonne série pour revenir à la hauteur de Bischoffsheim ou Vauban Il. Le mei11eur buteur et de loin est Stéphane Metz (8) devant Jean-Mathieu Krieg (2); olivier Werlé, Laurent Winé, Nicolas Oberlé, Philippe Stephan, Pascal Wolckensinger avec chacun un but. En Coupe de France, les vignerons ont effectué un parcours sans surprise. Après avoir pris, difficilement, l'avantage face à Scherwi11er ils se sont inclinés fort logiquement face à Ernolsheim/Bruche sur le score sans appel de 4 à 1. En Coupe d'Alsace, les protégés du président Roger Ruffenach restent qualifiés après la victoire à Bergbieten et disputeront le tour suivant face à Baldenheim, Crédit Mutuel et Centre Alsace au printemps. L'équipe Il a fait un parcours très satisfaisant en Excellence B. Avec quatre victoires, trois défaites et deux nuls, les poulains de Welschinger pointent à une très bonne 4' place avec 14 points. La différence de buts reste pourtant négative (21-27) à cause de l'incompréhensible revers encaissé face à la Menora. L'équipe III, quant à elle, peut pratiquement faire le deuil de son maintien en division 1. Avec une seule victoire obtenue et un nul (12-21), les protégés de Rémy Mattern ont atteint le point de non

 retour et l'objectif est de terminer la saison de manière honorable. Les vétérans ont également eu bien du mal à retrouver le rythme et si on a détecté un mieux sensible lors des dernières rencontres, le bilan à mi-saison est négatif avec quatre revers pour seulement trois succès (14-14). 

Des jeunes discrets 

Chez les jeunes, les résultats ne sont pas flatteurs. Seule l'équipe des 15 ans a tiré son épingle du jeu. Les espoirs n'ont remporté qu'une seule victoire et partagent la lanterne rouge avec l'équipe des Portugais de l'Elsau. Les 15 ans terminent la phase aller en deuxième position derrière Rossfeld. Ils totalisent 19 points remportant six victoires contre un nul et deux défaites avec une différence de buts positive de 49 à 16. Les 13 ans terminent à une confortable place en milieu de tableau avec un bilan équilibré de quatre victoires et autant de défaites (31 à 31). Les benjamins terminent en troisième position 'de leur poule loin derrière le ténor du groupe, Valff. Les équipes de poussins à la recherche de leur cohésion, se classent plutôt en fin de tableau, mais la satisfaction vient de l'engagement de trois équipes ce qui constitue un bon réservoir pour les années à venir. Dernier point pour le compartiment jeune de Raymond Holm: les débutants ont effectué une ronde automnale sur les terrains des clubs voisins et l'esprit ludique a prévalu à la grande joie des parents qui ont accompagné leurs bambins -. Si le bilan sportif est toujours important pour un club de football, l'équipe des dirigeants et bénévoles a également retroussé ses manches à maintes reprises. La foire aux vins n'a pas connu le succès escompté suite à une météo catastrophique. Prochaines manifestations, le tournoi en salle du week-end des 13 et 14 janvier et le dîner dansant du 3 février.

 

85 printemps pour Jules Reuschlé
Né le 22 janvier 1916 à Barr, jules Reuschle passe des jours paisibles à la résidence Landsberg en compagnie de son épouse. Dès l'âge de 14 ans, il a travaillé aux Tanneries Degermann et est resté fidèle à cette même entreprise pendant 42 années. M. Reuschle s'est marié le 10 août 1951 à Marguerite Weber, de Barr. Ils ont eu deux enfants. Trois petits-enfants et plusieurs arrière-petits-enfants font la joie de ce couple de retraités. Ce Barrois de souche a marqué la vie locale de son empreinte notamment dans le domaine sportif. Il reste aujourd'hui, avec Paul Anstett et Georges Wingert, un des derniers acteurs de la première équipe du FC Barr qui foula le terrain d'Avolsheim pour une première rencontre de championnat, c'était en septembre 1932. Chose remarquable, il possède encore sa première licence de 1937 paraphée par le secrétaire général de la fédération française de football. Son engagement au sein du FC Barr ne s'est pas arrêté à cette rencontre puisqu'il évolua en tant que joueur des équipes seniors à  côté de ses frères Eugène, Émile et Henri jusqu'au tout début des années 1950. Ensuite, au sein du comité, il s'occupa avec enthousiasme des équipes de jeunes et participa activement à l'organisation des manifestations extra sportives. A la fin des années 70, il prend du recul au sein du comité, mais suit toujours avec assiduité les résultats de son club de toujours. Entouré de sa famille et de ses proches, il a fêté en toute simplicité son 85< anniversaire. Le FC Barr, représenté par ses deux vice-présidents Pierre Werle et Francis Wack, ainsi que par Henri Grewey, se devait d'être présent et remit au jubilaire un cadeau souvenir. La Ligue d'Alsace de football représentée par Jean-Pierre Schmittheisler, membre du conseil de ligue, remercia également jules Reuschle pour son engagement de tous les instants au service du football barrois et lui remit le fanion souvenir de la LAFA. La soirée s'acheva en trinquant à la santé de M. Reuschle, en évoquant les rencontres de football d'antan mais aussi l'actualité footbalistique du moment.

Jules Reuschle vient de fêter son grand anniver- saire. (Photo DNA)

 

Jules Reuschlé n'est plus

Avec la disparition le 15 avril de Jules Reuschle à l'âge de 85 ans, une page de l'histoire du FC Barr se referme. En effet, le défunt faisait partie de ces pionniers qui, en 1932, porta les couleurs barroises lors de la première rencontre de championnat 1 à Avolsheim. A ses côtés évoluaient Paul Anstett et Georges Wingert, qui restent à présent les deux derniers de cette aventure. L'engagement de Jules Reuschle pour "son" FC Barr a été total. n occupa de longues saisons le poste de milieu de terrain à côtés de ses frères Eugène, Émile et Henri. A partir de 1950, il s'occupa avec enthousiasme des équipes de jeunes dont il fut de longues saisons l'inamovible dirigeant. .. Au terme de quarante années de bénévolat, il prit du recul mais il ne se passait pas un jour sans penser et vivre au rythme du football. Titulaire de la breloque d'argent de la LAFA, Jules Reuschle restera une figure légendaire du football barrais. Ses obsèques auront lieu ce mercredi à 15 h au temple protestant.

 

Stérilité offensive
Wolfisheim 0 - Barr 0

Stade Jules-Michel. Une centaine de spectateurs. Arbitre: M. Zaun (Ingwiller), assisté de MM. L. et S. Gisselbrecht (Baldenheim).
ES WOLFISHEIM: Fade, Sinischalchi, Bergmann, Zilliox, Helstroffer, Ramirez, Attek, Taramaz, sitz, Ouled Dia! F., Muller (Ouled Dia! N., Marques, Asku).
FC BARR: Adolf, Assoumani, Krieg, Henck, Deloche M., Klein, Metz, Oberlé, Wolckensinger, Clauss, Deloche S., Zamolo (Roque, Werlé).

Le score est vierge mais les deux équipes se sont livrées à fond durant 90 minutes. Barr se montre dès la 5" où un tir de Clauss est repoussé des deux poings par Fade. Puis à la 10" Muller met Adolf à contribution. 

A la 25", ce même joueur échoue une nouvelle fois sur le gardien. Puis, sur un contre barrois, Metz démarque Wolckensinger, mais la balle de but est sauvée par Sinischalchi. A la 30", sur un coup franc rapidement joué, N. Ouled Diaf évite le gardien mais il ne peut redresser sa course. La défense visiteuse a eu chaud! Sur un corner, à la 35", Ramirez voit sa tête filer au dessus. A la 40", sur une belle action collective et un centre de son frère, N. Ouled Diaf reprend de volée mais Adolf réalise une belle parade et sauve son camp. Avant le coup de sifflet de la mi-temps, Metz faillit surprendre Fade. En seconde mi-temps, ce sont les visiteurs qui dominent les débats notamment sous l'impulsion de leur milieu de terrain. Mais ni Wolckensinger, ni Metz, l'homme le plus dangereux, ne peuvent donner l'avantage à leur équipe

 

Le prix fort
Barr 5 - Sélestat 0

Mi-temps: 2-0. Bon terrain, Une centaine de spectateurs. Arbitre: M. Bihl (Uberstrass), assisté de MM. Herrmann et Di Vagno (tous deux de Strasbourg). Les buts: Nahy (11e'), Metz (40e' et 80e'), Clauss (48e'), Stephan (87e').

Les Barrois sont les premiers en action et un débordement sur la droite de Clauss est dégagé en catastrophe par la défense visiteuse. A la 11e', c'est au tour de Metz de contourner la défense sélestadienne : il adresse un centre en retrait prolongé par Stéphane Deloche dans les pieds de Nahy qui catapulte la sphère dans les mailles des filets de Dufetelle. Les Violets réagissent et Adolf intervient dans les pieds de l'avant-centre Lentz. La partie s'équilibre mais les locaux restent dangereux sur contre. A la demi-heure de jeu, le 

libero Riebel retient un avant local et se voit expulser et les locaux vont accentuer leur pression. Krieg inquiète une première fois le gardien, mais c'est Metz qui déborde sur la gauche et trompe pour la deuxième fois l'infortuné Dufetelle. La deuxième période est à peine entamée que Clauss, au prix de deux crochets successifs, s'ouvre le chemin des buts. Menés 3 à 0, les Violets sont près du naufrage. Metz puis Clauss voient leurs tirs effleurer les montants adverses. A la 70", un coup-franc à la limite des 16 m est admirablement placé par Mathieu Deloche mais Dufetelle se détend tel un félin. Pourtant, à la 80", il ne pourra rien suite à un centre de la droite de Hengstberger repris à bout portant par l'opportuniste Metz. La partie s'achève par un Se but inscrit par Stephan, parti à la limite du hors-jeu. L'entraîneur-joueur barrois, d'une pichenette et avec la complicité du montant, établit le score final.

Des trajectoires opposées. (Photo DNA)

 

Barr en embuscade
Les Vignerons sont en forme actuellement. Ils l'ont confirmé hier en prenant le meilleur sur les réservistes du Vauban Strasbourg.
Deloche et ses coéquipiers du FC Barr sont parvenus à repousser les velléités strasbourgeoises et prendre ainsi position dans la première moitié du classement de la PE.
Barr - Vauban: 3-1. 

Mi-temps: 2-0. Terrain gras. 50 spectateurs. Buts pour Barr : Metz (14e), Deloche S. (23e) et Klein (60e). But pour Vauban : Weber (67e s.p.). Arbitrage: M. Bulula (Munchhouse) assisté de MM. Zerr et Thomas

La partie s'engage sur un rythme alerte et les deux équipes se neutralisent parfaitement dans le premier quart d'heure. Les locaux vont profiter de leur première occasion franche pour ouvrir le score. Krieg récupère le ballon en milieu de terrain et lance parfaitement Metz qui déborde la défense adverse et. d'un tir croisé, donne l'avantage aux Barrois. La forteresse de Vauban semble quelque peu ébranlée et Stéphane Deloche offre une très bonne balle de but mais aucun attaquant local ne se trouve à la réception. A la 23e, un coup franc tiré de la droite par Klein est repris de la tête par Stéphane Deloche. Le ballon bien placé vient mourir une deuxième fois au fond des filets de l'infortuné Buhler. Fort de leur avantage les locaux maîtrisent la situation jusqu'à la pause.

 

On notera pourtant un tir croisé de Budwig qui passe au ras du montant de Adolphe, puis un essai de Ubitchka détourné par le goal local d'une belle claquette. La deuxième période démarre sur les chapeaux de roues et les occasions s'accumulent de part et d'autre. A la 52e on note une belle combinaison des locaux, Sedira déborde sur la gauche et adresse un centre parfait sur la tête de Nahy dont la reprise est miraculeusement repoussée par Biehler. Dans la minute suivante Hengstberger voit son tir repoussé sur la ligne par un défenseur de Vauban. C'est à l'heure de jeu que le milieu local Klein s'ouvre le chemin des buts, après avoir éliminé deux adversaires il vient crucifier Biehler pour la troisième fois. Les visiteurs ne s'avouent pas vaincus et réduisent le score sur un penalty justement sifflé en leur faveur par l'arbitre. Dans les dernières minutes de cette rencontre très disputée les visiteurs tentent leur va-tout et il faut un grand Adolphe pour éviter un nouveau but des visiteurs. La partie s'achève sur une victoire méritée des locaux qui recollent au peloton de tête alors que Vauban rentre dans le rang.

 

Occasions et points partagés
Barr 2 - Geispolsheim-Village 2

Mi-temps: 1-2. 100 spectateurs. Arbitre: M. Kaszheimer assisté de MM. Lehmann et Schiller (Allemagne). Les buts: Metz (13"), M. Deloche (63") pour Barr; Sonrel (1"), Krafft (29") pour Geispolsheim.

Il ne fallait pas arriver en retard au stade Louis Klipfel puisque la première action des visiteurs était transformée en but. Krafft débordait et centrait en retrait pour Eschbach dont la reprise contrée revenait sur Sonrel qui ne se faisait pas prier pour ouvrir le score. Les Barrois, une fois rentrés dans le match. réagissaient et sur une longue transversale pour Zamolo, celui-ci trouvait Metz pour l'égalisation. Dix minutes plus tard, 

Nahy pour les locaux voyait son essai passer au-dessus. Stéphane Deloche mettait aussi le feu dans la défense adverse mais les visiteurs reprenaient l'avantage grâce à Krafft d'une reprise de la tête sur un coup franc. Les Vignerons sont plus conquérants à la reprise, encouragés par des supporters qui chantent à tue-tête. Un premier essai de Sedira passe de peu à côté tandis que Sonrel, pour les visiteurs, trouve Adolphe sur sa route. A la 63". Metz est accroché dans la surface. L'arbitre désigne le point de penalty et Mathieu Deloche ne se fait pas prier pour redonner espoir en égalisant. A la 75", alors que le jeu est entaché par des fautes en milieu de terrain, 0011, pour les visiteurs, est rattrapé in extremis par un défenseur. Avant les trois coups de sifflet finaux, Krieg, pour les locaux, et Doll, pour les visiteurs, voient leurs essais passer à côté.

 

Barr, la bête noire
Niedernai 1 - Barr 3

Mi-temps: 0-1. Arbitre: M. Mendret (Mulhouse) assisté de M. Kizilgoz (Reichstett) et Cronimus (Bischheim). Les buts: Goktas (81") pour Niedernai; Werle (45"), Metz (63" et 87") pour Barr. NIEDERNAI: Kuntz, H. Riffel, Fritz, O. Riffel, Buch, Y. Riffel, Kleis, Hoffbeck, Goktas, Mougin, Somuncu (Koehler, Martin, Wagentrutz). BARR: Adolf, Hengstberger, Zamolo, M. Deloche, Welchinger, Klein, Metz, Oberlé, Werle, Wolckensinger, St. Deloche (Nahy, Stephan, Zenner).

L'équipe de Barr ne réussit vraiment pas aux locaux cette saison. Après deux revers successifs, l'un en championnat et l'autre en coupe d'Alsace, les locaux espéraient bien remporter cette 3' partie. Face à une équipe visiteuse diminuée par plusieurs blessés, les Niedernois ont manqué de tranchant et se sont laissés surprendre. Les deux équipes sont entrés de suite dans le vif du sujet et dès les premières minutes les occasions échouent de part et d'autre. A la 20", sur une longue 

passe de O. Riffel dans la surface barroise, Kleis, de la tête, manque de peu le cadre alors qu'il se trouvait seul face à Adolf. Niedernai domine cette première période dans la possession de la balle et l'occupation du camp adverse, bien que les contres barrois soient inscisifs. A la 44" sur un corner, la tête de Goktas passe de peu à côté du but vide, Adolf étant sorti. A la relance qui suivit, Werle parti seul à la limite du hors jeu, gagne son duel avec Kuntz et marque à bout portant: 0-1 (45"). A la reprise, les visiteurs se montrent plus entreprenants et à la 63"' un coup franc sévère sifflé à 20m face au but, voit le tir tendu de Metz tromper Kuntz au ras du poteau: 0-2. Il fallut attendre la 81" pour voir Niedernai réduire le score. Un corner tiré par Mougin est repris de la tête au 2e poteau par Goktas qui place la balle hors de portée d'Adolf: 1-2. Un ballon échappé à la défense locale, partiellement montée à l'attaque pour tenter d'égaliser, fut récupéré par Nahy au point de corner et son centre fut repris victorieusement par Metz bien placé qui ne laissa aucune chance à Kuntz: 1-3.

Niedernai s'est incliné trois fois contre Barr cette saison... (Photo DNA - Andlauer)

 

Leçon de réalisme
CS Neuhof 3 - Barr 0

Mi-temps: 2-0. Les buts: Kadri (27"), Ulm (41"), Heilig (70"). Le match débute sous une pluie battante devant une centaine de spectateurs.

Après sa déconvenue contre Sélestat, le CS Neuhof devait se réhabiliter afin de préserver ses chances de maintien. Pas de round d'observation. Les deux équipes entament le match à vive allure. C'est le Cercle Sportif du Neuhof qui se crée les premières occasions par Kadri, Werner, Haddad, Heilig et Sellami. Par leur jeu collectif en sortant le ballon de derrière, le CS Neuhof se montre à chaque attaque dangereux. Le FC Barr réplique par de timides contre-attaques mais la défense du CS Neuhof tient bien. A la 20e', sur un contre, Borell d'un tir brossé rate d'un rien d'ouvrir le score. A la 27" Sellami, après avoir débordé et éliminé deux défenseurs, centre sur Kadri qui, au deuxième poteau, d'une tête puissante en pleine lucarne, ouvre le score pour Neuhof. Les locaux 

ne se contentent pas de ce score et accentuent leur pression sur Barr qui a toutes les peine à stopper les velléités du CS Neuhof. A la 35" Kahla, l'entraîneur du CS Neuhof, procède à un changement judicieux en faisant rentrer son joker Yannick Ulm. Ce dernier, 5' plus tard, lancé par Ferdjani après une accélération qui laisse sur place toute la défense de Barr, d'un crochet, élimine le gardien et s'en va marquer dans le but vide: 2-0. Dès la reprise, les visiteurs essaient de revenir mais la défense intraitable du CS Neuhof dirigé par le capitaine Spehner repousse sans problème les attaques de Barr. Malgré son avantage de 2-0, le CS Neuhof continue sa pression et essaie de marquer un 3' but. Afin d'accentuer cette pression, l'entraîneur du CS Neuhof procède à deux nouveaux changements: Bouchama et Aroudj entrent en jeu. Sur un énième centre, Addad trouve dans la surface de vérité Sylvain Heilig en embuscade qui, d'un tir anodin, marque le 3' but qui met KO Barr. Le CS Neuhof a su réagir avec brio après sa défaite à Sélestat et c'est un grand pas vers le maintien.

 

Une journée grise pour Barr
Barr 1 - Portugais Elsau 4

Mi-temps: 0-1. Bon terrain. Arbitre: M Chevillot (Schiltigheim), assisté de MM Da Costa et Leonhard. 50 spectateurs. Les buts: Da Costa (8e', 50e', 58e'), Sandy (70e') pour Portugais Elsau ; Stephan (81e') pour Barr.

La partie s'engage sur un bon rythme et les deux équipes s'offrent chacune une occasion d'ouvrir le score. Les locaux se montrent une nouvelle fois dangereux, mais la tentative de Wolckensinger passe au-dessus. A la 8e', les visiteurs obtiennent un coup franc à la limite des 16 m, le tir de Da Costa est dévié par le mur et prend à contre-pied Adolf. Marqués par ce coup du sort les Vignerons tentent de réagir et Nahy s'ouvre le chemin des buts, mais son essai est dégagé sur la ligne par un défenseur visiteur. La fin de cette première période est 

dominée par les locaux sans grande réussite. Le début de la seconde période sera catastrophique côté local et dès la 50e', Da Costa aggrave le score suite à un ballon perdu en milieu de terrain. Dans les minutes qui suivent, Adolf repousse à trois reprises l'échéance, mais il doit une nouvelle fois s'avouer vaincu, Da Costa se retrouvant pour la 3e fois à la conclusion. La malchance s'en mêle lorsqu'un essai de l'arrière local Krieg vient s'écraser sur le montant d'Almeida. 

Winé blessé

Ce sont au contraire les visiteurs à la 70e' qui ajoutent un nouveau but face à une équipe locale à la dérive. Dans les 10 dernières minutes Stephan sauve l'honneur pour les locaux. La partie s'achève par un nouveau coup du sort avec la grave blessure de l'ailier local Winé. Une journée grise pour les locaux à l'image du temps qui régnait en cette fin d'après-midi.

 

Barr tranquillement
Barr 3 - Menora 1

Mi-temps: 1-1. Arbitre: M. [ost (Oberhausbergen) assisté de MM. Meyer (Eckbolsheim) et Kerstetter (Ostwald). Les buts: Wolckensinger (15e'), Metz (68e'), Werlé (70e') pour Barr; Wehrlé (31e') pour la Menora.

Pour un match sans enjeu, on assista à une rencontre très disputée, mais pas toujours avec un bon esprit sportif. Dès la 1ère', Metz se présente seul devant Kuntz sans pouvoir conclure. Sur la relance Wehrlé déborde et centre sur Souchette qui trouve Willem à la parade. Le jeu va d'un camp à l'autre et Metz est tout près d'ouvrir le score d'une tête décroisée suite à un centre de Hengstberger. Dans la minute suivante, Werlé croise trop son tir toujours sur une passe de Hengstberger. A la 13", c'est Wolckensinger qui croise trop son tir. 

L'occasion suivante sera la bonne. Suite à une montée de Stéphane Deloche, celui-ci décale Krieg dont le centre en retrait est repris victorieusement par Wolckensinger. Les occasions se suivent à une bonne cadence mais Werlé d'un côté, Malaisé sur coup-franc de l'autre, n'arrivent pas à conclure. A la 31", Souchette déborde sur le flanc gauche et adresse un centre en retrait à Wehrlé qui reprend acrobatiquement pour l'égalisation. La Ménora domine cette fin de première mi-temps et aurait pu mener à la marque sur des actions de Menga et de Heidelberger. La seconde mi-temps démarre sur le même rythme au niveau des occasions: à la 50", un débordement de Werlé est repris de volée par Metz et sauvé imparablement par Kuntz. Barr prend l'avantage à la 68" suite à un long centre de Hengstberger qui trouve Metz à la parade. Dans la foulée, Werlé aggrave le score suite à une bonne action de Metz. La fin de match devient un peu houleuse et on ne retiendra que deux coups-francs de Malaisé bien captés par Willem.

 

Barr accroché
Les Vignerons terminent le championnat sur un partage à domicile
en attendant la finale de la Coupe du Crédit Mutuel lundi prochain.
Barr - Bischoffsheim: 2-2.

Mi-temps: , 1-0. Buts pour Barr: Metz (25e), Krieg (80e) ; pour Bischoffsheim : Jules (65e), Chalençon (82e). Arbitre : M. Gass (Schirrhein) assisté de MM. Feradji (Strasbourg) et Toussaint (Eckbolsheim).

Après un round d'observation, les Barrois se créent la première occasion par Krieg à la , 5e minute, sa reprise de la tête passant au-dessus de la transversale. Dans la minute suivante, les visiteurs répondent par un tir de Kurz bien détourné par le gardien Adolf. Les vignerons trouveront l'ouverture à la 25e minute sur une action de Wolkensinger dont le tir est repoussé par le gardien visiteur sur l'avant-centre Metz qui loge la balle au fond

 des filets. Les visiteurs répliquent aussitôt et la frappe d'un avant adverse est détournée en corner par Adolf. Le même Adolf doit encore sortir le grand jeu sur un tir à bout portant de Gay. Réduits à 10 à la 50e minute suite à une expulsion temporaire, les visiteurs contre toute attente égalisent à la 65e minute quand Jules profite d'une bévue du gardien local pour loger la sphère au fond des filets. Les Barrois reprennent l'avantage à la 80e par Krieg dont le tir ne laisse aucune chance au gardien visiteur. Avantage de courte durée puisque les visiteurs égaliseront deux minutes plus tard par Chalençon qui profite d'une action confuse où un joueur local était à terre. A cinq minutes, de la fin Metz pour les locaux se procure la dernière occasion, son coup de tête percutant le poteau.

Si les Verts de Barr ont pris l'avantage à deux reprises, ils ont chaque fois été rattrapés par les visiteurs.

 

Coupe du Crédit Mutuel

PORTUGAIS SELESTAT - BARR: 0-4.

Mi-temps: 0-3. Arbitre: M. Uhl (Hilsenheim), assisté de MM. Vuillermet et Mathieu. 150 spectateurs environ. Les buts: Nahy (4e'), Werlé (6e'), Metz (30e') et Wolckensinger (52e'). 

Ces demi-finales entre le tenant du titre et le FC Barr aurait dû être une rencontre indécise mais les Barrois ont dominé de la tête et des épaules sans qu'il y ait à redire. D'ailleurs, après 6 minutes de jeu, ils menaient déjà par 2-0 grâce à une frappe des 16 mètres de Nahy et un rush de Werlé qui a trompé Mertz. Les locaux qui, à aucun moment, ne rentreront dans ce match, vont même encaissé un troisième but: suite à une balle relâchée par Mertz, Metz ne se fait pas prier pour alourdir la note. Une première mi-temps misérable pour les locaux et Barr n'en demandait pas plus. La seconde sera pareille et Wolckensinger ajoutait un quatrième but dès la 52e' suite à une hésitation de la défense. Complètement abattus, les locaux vont se créer des semblants d'occasions par Maeder (2 fois), puis sur une tête de Martins et une frappe de Horta. Mais, Barr ayant assuré l'essentiel aurait pu scorer à l'une ou l'autre reprise mais sans succès. Le coup de sifflet final sera une libération pour les Portugais et le F.C. Barr disputera la finale contre Scherwiller.

 

Tous égaux ?

L'US Scherwiller dispute sa première finale.
Elle s'annonce équilibrée, la finale du Crédit Mutuel Alsace Centre entre Scherwiller et Barr. Du pur "cinquante-cinquante: entre deux. adversaires du prochain championnat de Promotion d'excellence. Et elle basculera sur un coup de dés ... ou de pied.

L'US Scherwiller est l'un des clubs les plus en vue en cette fin d'exercice 2000/2001. La montée en PE est la conséquence d'un parcours remarquable jalonné d'invincibilité dans sa première moitié et de réalisme dans la seconde. 13 victoires, 2 nuls, trois défaites, meilleure attaque, 2e meilleure défense. Les chiffres se passent de commentaires, pas le cheminement qui a conduit au titre. 

La découpe et la coupe

Denis Merckling est un entraîneur comblé après seulement un an à la tête de l'équipe. Et pourtant il va se retirer. "Après deux dates historiques, avec une premiè~ re finale de coupe et une première montée en Promotion d'excellence pour le club, je pense que je m'arrête sur une bonne note. Ce n'est pas que j'ai peur de continuer, le challenge me plairait, mais avec ce commerce de proximité le temps me manque de plus en plus." La clientèle de la boucherie-charcuterie appréciera, l'USS déplorera ... Étonnante tout de même, cette ascension de Scherwiller. "C'est mérité car on a gagné les matches importants. L'effectif était le même que l'an dernier, mais la plupart des joueurs a pris la mesure du niveau." L'aller a été impressionnant, la fin plus difficile. A l'opération de Manu Vogt, le transfuge de Kogenheim, ont succédé le départ de la région de Manu Vogt et la blessure du joueur-clé Christophe Peirotes, indisponible depuis six journées.

En voisin

Les espoirs Jérémy Rauscher et Julien Jeanroy ont fait de leur mieux pour boucher les trous. Mais l'équipe dans son ensemble a un peu relâché ses efforts ces dernières semaines. "La pression est tombée quand nous étions sûrs de monter, mais on arrivera à se remotiver. C'est à nous de brouiller les cartes et on fera tout pour gagner cette coupe." A Thierry Ruch, Arnaud Burger de s'ouvrir le chemin du but dans la perspective d'une éventuelle nouvelle consécration avant les poules de classement qui commencent le la juin. En attendant de transmettre le témoin à son successeur, Denis Merckling est ravi de ce plus court déplacement de la saison. A titre personnel bien sûr puisqu'il réside à 50 mètres du terrain choisi pour l'événement, celui du FC Andlau !

Une défense brisée

Le FC Barr, le 6e de sa poule B (mais il lui reste à disputer un match à domicile contre la Menora le 10 juin pour gagner une place), a mené la saison prévue. "C'était mi-figue, mi-raisin, estime l'entraîneur Philippe Stephan, arrivé de Niedernai à l'intersaison. J'ai dit que ce serait une saison de transition et une place de barragiste était le maximum envisageable." Au fil des rencontres, les Barrois ont effectivement évolué dans la première moitié du tableau. Le bilan parfaitement équilibré de huit victoires, cinq nuls et huit défaites aurait pu être largement positif sans les problèmes qui ont miné la défense. "C'est la troisième moins bonne du groupe mais nous avons connu des blessures à répétition avec Henck, Benali et Zamolo. Une équipe ambitieuse doit avoir une bonne défense. Winé, Deloche et Clauss ont également été privés de l'un ou l'autre match. Mais à quelque chose malheur est bon puisque les jeunes Olivier Werlé, Alexandre Zenner, le gardien Emmanuel Willem et Nicolas Oberlé, qui a passé toute la saison en "une", ont été intégrés et se sont forgés une belle expérience. "Au retour, nous avons redressé la barre et retrouvé un esprit club avec une structure plus adéquate." 

La "demi"  parfaite

Ce match sera également une revanche du tour de Coupe de France disputé en tout début d'exercice où Scherwiller s'était incliné par 2 à 1. La motivation barroise est extrême surtout après l'excellent match livré contre les Portugais de Sélestat en demi-finale. Le sans-faute qui laisse poindre quelques regrets. "Finalement nous aurions pu accrocher une 2e place avec un tel potentiel." Derrière l'intouchable Ostwald. Une petite Coupe pour se consoler ? Comme en 1991 contre Westhouse et en 98 face à Kogenheim. A suivre aussi, le comportement de Gilles Zamolo, qui dispute cette finale avec Scherwiller. Lui qui avait rapidement demandé sa lettre de sortie aux dirigeants barrois parce qu'il n'avait pas adhéré à la méthode Stephan ...

31e finale de la Coupe du Crédit Mutuel: Scherwiller Barr à Andlau, lundi à 16h.
Scherwiller a éliminé successivement Sélestat (3-1), Rossfeld (2~2 a.p.) et Osthouse (0~2); Barr s'est qualifié aux dépens de Baldenheim (0-3), Heiligenstein (2-6) et des Portugais de Sélestat (0-4). Hubert Letz

 

Le FC Barr vise un troisième trophée.

 

La coupe à Barr
La finale de la Coupe du Crédit Mutuel a été remportée par le FC Barr hier à Andlau.
Le capitaine barrois, Stéphane Metz, soulève le trophée après le succès des siens face à Scherwiller.
La logique a été respectée à l'occasion de la finale de la coupe du Crédit Mutuel hier après-midi à Andlau. Les pensionnaires de la promotion d'excellence sont en effet venus à bout des promotionnaires de Scherwiller au terme d'un match beaucoup plus serré que ne l'indique le score final (4-1). Cette rencontre qui s'est disputée sous un soleil radieux et dans un cadre bucolique a attiré la foule des grands jours puisque l'affluence approchait les 500 spectateurs autour de la main courante. Si ces derniers n'ont pas assisté à un match extraordinaire, ils ont tout de même été tenus en haleine par l'indécision qui a longtemps règné sur les débats puisque ce n'est  que  dans les arrêts de jeu que les Barrois ont mis fin au suspense. Ce sont d'ailleurs les outsiders de Scherwiller qui ont ouvert le score dès la 16e minute, avant que Barr n'égalise sur penalty juste avant la pause. Si Barr a pris l'avantage dès le début de la seconde période, Scherwiller n'a pas été loin d'égaliser vers la fin du match avant d'encaisser deux buts coup sur coup en tentant le tout pour le tout. Sous les applaudissements de leurs supporteurs et des nombreuses personnalités présentes, le trophée est finalement revenu au FC Barr.

 

Et de trois pour Barr
Le FC Barr a dû attendre les dernières minutes de la finale de la Coupe du Crédit Mutuel pour s'adjuger un troisième trophée que Scherwiller lui a longtemps contesté.
Après être venus à bout de coriaces Scherwillerois, les Barrois peuvent laisser éclater leur joie.
A bataille est restée longtemps indécise. Et finalement le score final (4-1) paraît plutôt sévère pour Scherwiller qui aurait pu prétendre à la prolongation. Il aurait fallu un soupçon de réussite supplémentaire ou un gardien moins solide que le jeune Emmanuel Willem pour jouer trente minutes supplémentaires. Le remplaçant d'Adolf, qui n'a pas pu disputer cette finale en raison d'une entorse à un doigt survenue jeudi dernier lors d'un match de coupe du Centre Alsace, s'est justement habillement détendu sur un coup franc de Schmittheissler qui prenait la direction de la lucarne alors que le score était de 2 à 1 en faveur de Barr et que l'on entrait dans les arrêts de jeu. Le baroud d'honneur des " Verts" venait un peu trop tardivement. Zamolo peut encore se mordre les doigts d'avoir manqué l'égalisation à quelques mètres de la ligne de but quand sa tentative a filé à côté des montants barrois. Mais à trop vouloir forcer le sort dans ces ultimes instants au lieu de chercher à revenir au score plus tôt, l'USS a également dégarni ses lignes arrières offrant ainsi des espaces de contre-attaques à leurs adversaires. Ces derniers en profitèrent largement pour couper définitivement cours au suspense et mettre la tête sous l'eau à leurs futurs compagnons de jeu en promotion d'excellence en marquant à deux reprises alors que le coup de sifflet de l'arbitre se faisait attendre.

Un penalty sévère 

C'est ainsi que Barr, favori de cette finale puisqu'évoluant une division au-dessus de son adversaire, a fait respecter la logique en inscrivant pour la troisième fois son nom au palmarès de l'épreuve qui a bouclé, hier dans le magnifique écrin andlauvien, sa 31e édition. Après un premier succès en 91 aux dépens de Westhouse, puis une deuxième levée en 98 face à Kogenheim, le club du président Ruffenach va pouvoir 

exposer un troisième trophée dans sa vitrine grâce à son succès d'hier après-midi devant un parterre bien garni. Les 500 spectateurs de cette finale ont eu droit à un match plaisant à défaut d'avoir atteint un niveau technique très élevé. Cela tient plus au contexte qu'aux qualités individuelles d'autant que les deux formations étaient très proches l'une de l'autre. Si elles sont rentrées au vestiaire sur un score de parité, ce n'était finalement que le reflet logique d'une première période très équilibrée même si le penalty qui a permis à Mathieu Deloche d'égaliser en faveur de Barr a semblé bien sévère par rapport à la faute commise. Scherwiller avait ouvert les hostilités en trouvant la faille dès la fin du premier quart d'heure alors que Barr s'était créé les meilleures occasions jusque-là. Un centre de Ruch bien dosé en direction de Stenger avait permis à ce dernier de croire aux chances de succès de Scherwiller. D'autant que la réussite fuyait les Barrois puisque Wolckensinger ne trouvait que la barre sur l'action qui suivit le but de Scherwiller, avant de toucher le poteau vingt minutes plus tard, une nouvelle fois après un centre de Werlé. Il a donc fallu un penalty généreux pour que Barr ne soit pas mené à la pause. En seconde période, un slalom de Ruch aurait pu redonner l'avantage à Scherwiller mais son tir passait largement au dessus. Dix minutes plus tard il allait le regretter quand Wolckensinger parvenait à dévier au fond des filets une touche jouée en profondeur par Stéphane Deloche. Malgré la bonne volonté des Scherwillerois, Barr prenait petit à petit le match à son compte et il fallut plusieurs interventions du gardien Christophe Koenig pour conserver le suspense à cette rencontre. Ce sera le cas puisque, comme nous le contons plus haut, Scherwiller était à deux doigts d'égaliser en fin de match. Mais tour à tour Nahy (92e), puis le capitaine Metz (95e) parachevaient le succès somme toute mérité de Barr .
CHRISTIAN WEIBEL

 

"Une belle fête du football"
Si l'ailier de Scherwiller, Paul Stenger, (à gauche) a ouvert le score,
e capitaine de Barr, Stéphane Metz, a fermé le ban.
FC BARR 4 - US SCHERWILLER 1

Andlau. Stade municipal. Mi- temps: 1-1. Arbitre: M. Reinling (Matzenheim) assisté par MM. Schnoeller (Ebersheim) et Herrmann (Rosheim). 500 spectateurs environ. Terrain en excellent état. Exclusions temporaires: Zamolo (36e) à Scherwiller, Metz (84e) à Barr. Les buts: Stenger (16e) pour Scherwiller; M. Deloche (45e s.p.), Wolckensinger (55e), Nahy (92e), Metz (95e). Barr: Willem, Hengstberger, Krieg, M. Deloche, S. Deloche, Klein, Metz, Oberlé, Nahy, Wolckensinger, Werlé, puis Zenner, Clauss, Chamley. Entraîneur: Philippe Stephan. Scherwiller: Koenig, Oberhauser, Schaeffer, Weiss, Lentz, Meyer, Jaeger, Schmittheissler, Ruch, Zamolo, Stenger, puis Burger, Jessel, Rauscher. Entraîneur: Denis Merckling.

De nombreuses personnalités étaient présentes à l'occasion de ~ cette finale et notamment le président de la Ligue d'Alsace, Gilbert  Schneider. Ce succès d'affluence conforte le président de la LAFA dans sa volonté de rendre cette compétition de plus en plus attrayante.
" Nous avons assisté à une belle fête du football qui a mobilisé de nombreux spectateurs. Cela nous encourage dans notre volonté de lui donner davantage d'importance comme je l'ai dit aux responsables du Crédit Mutuel. Cette compétition a sa place dans le fleuron du football alsacien et mériterait qu'on lui accorde encore davantage de notoriété. "

Du côté des acteurs de la finale, les vainqueurs se sont montrés très fair play avec les perdants à l'image du capitaine Stéphane Metz qui remporte son troisième trophée après deux succès avec les Portugais de Sélestat. (( Scherwiller a longtemps contesté notre victoire et je leur tire un grand coup de chapeau. Nous avons vraiment eu du mal à nous imposer et nous avons la chance de revenir avant la pause. " L'entraîneur du FC Barr, Philippe Stephan, estime que (( la rencontre s'est jouée sur un coup de dés. Le score de 4 à 7 en notre faveur est sévère pour notre adversaire. De mon côté je suis heureux de prouver que l'on peut remporter des challenges sans faire jouer les stars puisque quatre espoirs étaient sur la feuille de match. J'ai commencé à changer la mentalité qui régnait à Barr et l'an prochain il y aura de la concurrence. "
Son homologue de Scherwiller, Denis Merckling, est surtout déçu du résultat. (( Le score de 4 à 7 ne reflète pas le match. Mes joueurs ont livré une bonne production même si Barr méritait finalement de gagner. Nous, on a fait ce qu'on a pu. Le tournant de ce match, c'est le penalty. "
Paul Stenger, le buteur des vaincus en est aussi convaincu. (( J'ai marqué trop tôt, car après on n'a pas su faire le jeu. J'ai raté une grosse occasion en début de second mi-temps et ça m'a cassé le moral. Surtout qu'on a pris un penalty très sévère et qu'on a encaissé le deuxième but sur un cafouillage. Je pense qu'on n'était pas véritablement inférieur à Barr et c'est bon signe pour l'an prochain. " En effet, les clubs se croiseront en promotion d'excellence .

 

A Barr la coupe
Un engagement intense. Malgré une saison à rallonge, l'envie de gagner 
ce trophée a donné des ailes. (Photo DNA)
Le FC Barr est le premier lauréat de la Coupe du Crédit Mutuel du troisième millénaire. 
C'est un match serré qu'il a livré face à l'outsider Scherwiller, même si le score a pris une proportion injustifiée à la fin (4-1), en présence d'une belle galerie de quelque 500 spectateurs massés autour de la main courante d'Andlau en cette fin d'après-midi du lundi de Pentecôte. Les Barrois, menés après le premier quart d'heure, ont réagi pour égaliser 
juste avant la pause. Après le repos, ils inscrivaient un second but mais restaient sous la menace d'une égalisation de la part de leurs prochains rivaux en Promotion d'excellence. Le suspense n'est définitivement tombé que dans les arrêts de jeu. Bravo à l'équipe de de l'entraîneur Philippe Stephan et du président Roger Ruffenach, mais aussi à celle de Denis Merckling et André Boesch qui a largement rempli son contrat au cours de la saison régulière.

 

Barr plus mûr

Barr, qui a dû attendre les arrêts de jeu pour se mettre à l'abri face à Scherwiller et Phalsbourg, vainqueur d'Imbsheim aux tirs au but, ont remporté les Coupes du Crédit mutuel du Centre-Alsace et du secteur Ouest.

Scherwiller 1 - Barr 4

Andlau. Mi-temps: 1-1. Terrain en bon état. Temps agréable. 500 spectateurs. . Arbitre: M. . Reinling (Matzenheim), assisté de MM. Schnoeller (Ebersheim) et Herrmann (Rosheim). Les buts: Stenger (16") pour Scherwiller; M. Deloche (45" sur pen.), Wolckensinger (55"), Nahy (86") et Metz (90'') pour Barr. Exclusion temporaire de Zamolo (37") et Lentz (80") pour Scherwiller. Avertissement à S. Deloche (84"). US SCHERWILLER: Koenig, Oberhauser, Schaeffer, Weiss, Lentz, Meyer, [Jaeger, Schmittheissler, Ruch, Zamolo, Stenger (Burger, ]Jessel, Rauscher). FC BARR: Willem, Hengstberger, Krieg, M. Deloche, S. Deloche, /(Klein, Metz, Oberlé, Nahy, Wolckensinger, Werlé (Zenner, Clauss, Chamley).

Les deux équipes, bien motivées par l'enjeu, affichent résolument leurs intentions. Mais les gardiens sont vigilants sur les premières alertes, équitablement réparties. Scherwiller se crée une grosse occasion par Metz sur une reprise de volée pas suffisamment maîtrisée (12"). L'ouverture du score sera pour Stenger, d'une tête plongeante sur un centre de Ruch. Barr est tout près de conclure dans la minute suivante, mais Wolckensinger est mis en échec par Koenig. Cette 

volonté de revenir rapidement au score reste bien perceptible. Après Une action chaude initiée par Klein (34") et un tir de' Wolckensinger sur le poteau gauche (38"), Barr est récompensé de ses efforts sur un penalty discutable. En tout cas, Mathieu Deloche ne se pose pas de question en prenant le gardien à contre-pied. Avec ces deux adversaires du prochain championnat de PE, on s'attend r'à une suite incertaine. Ruch passe de peu au-dessus (47"). Zamolo plus franchement (50"). Réaction de Barr sous forme d'un but inattendu: une longue rentrée en touche de Stéphane Deloche dans un paquet de joueurs, dont Metz et Wolckensinger, au premier poteau et le cuir est poussé au fond des filets. Barr mène et accentue sa pression (Metz en force sur Koenig, 67", et tergiversant après un bon contrôle de la poitrine, 73") alors que Scherwiller devient moins tranchant. Sauf à la fin où tout s'accélère. Les remplaçants Burger et Jessel redonnent l'espoir d'égaliser, tout comme Oberlé sur un coup franc indirect, mais c'est Stéphane Deloche qui déclenche le coup de grâce: interception dans son camp, montée rapide à gauche et relais sur Nahy qui trompe Koenig sorti précipitamment. Anecdotique, dans ces conditions.. le lob de Metz après huit minutes de dépassement du temps réglementaire. Barr la tenait déjà, sa 3' coupe.
H. L.

Coupe d'Alsace

Vite fait, bien fait
Pas suffisamment d'arguments pour les promotionnaires hier.
Bergbieten 0 - Barr 3

Mi-temps: 0-2. 50 spectateurs environ. Arbitre: M. M'Syah (Strasbourg), assisté de M. Zekhnini et Mme [acquin. (Strasbourg). Les buts: Metz (3' et 42"), Nahy (54").

Les visiteurs n'ont pas eu à forcer leur talent tant l'équipe locale, certes diminuée par des absences, a rendu une pâle copie. Sur la première offensive des visiteurs, Clauss file sur l'aile droite et sert Metz au premier poteau. Celui-ci dernier écrase sa, reprise mais fait mouche, Sommer ne déviant pas assez fermement le cuir. 

Barr gère ensuite son avance et manque de corser l'addition par Nahy, son tir croisé rasant le montant (31e'). En fin de 1 mi-temps, Metz chipe le ballon au libero local, file au but, mystifie un défenseur pourtant bien revenu et, du gauche, ajuste Sommer pour le doublé. A la reprise, Bergbieten tente de réagir. D. Antoni fixe Adolf, le portier visiteur sorti de sa cage, et centre pour Schmitt qui arrive cependant un poil en retard (51 -'). Alors que Barr évolue en supériorité numérique, Nahy aggrave la marque de la tête. Dès lors, les visiteurs évoluent en contres et se créent une dernière occasion par Winé qui s'échappe et frappe sur le montant gauche, 0-3 est un score logique.

 

Un tarif justifié
Barr 3 - Baldenheim 0

Stade Louis-Klipfel. Terrain correct. Temps doux. 80 spectateurs environ. Mi-temps: 2-0. Arbitre: M. Pascal Di Vagno (Strasbourg), assisté de MM. Parras et Maestri (tous deux de Strasbourg). Les buts: M. Deloche (22e', sur pen.), Metz (43e et 54e'). Avertissements à S. Deloche (63"), Roque (66e') pour Barr; V. Landmann (75") pour Baldenheim. FC BARR: Adolf, Assoumani, Krieg, ,Henck, M. Deloche, Klein, 'Oberlé, Wolckensinger, S. Deloche, Clauss, Metz (Zamolo, Roque, Werlé). US BALDENHEIM: Gaschy, Witwicky, RudlojJ, Baumann, Halter, D. Landmann, Burgy, Baumeier, Schwander, V. Landmann, Lautenschlaeger (Koehler, Schwoertzig, Loos). 

Débuts empruntés des Barrois pour cette reprise officielle. Et Baldenheim en profite pour faire illusion en début de partie avec un déboulé à trois conclu par Burgy. Au-dessus (3e'). Même sort pour une tentative de Baumann des 25 mètres. Ajoutez-y les deux coups francs et vous aurez des occasions à sens unique. Ensuite la mécanique barroise se dégrippe. Un meilleur positionnement sur le terrain permet de mieux remonter le ballon. De là à pé. nétrer dans les seize mètres adverses ... 
C'est pourtant ce que réussit Metz sur un  ballon aérien

 envoyé du milieu. Pris de vitesse, le dernier défenseur pare au plus pressé et accroche son adversaire. C'est le penalty, transformé par Mathieu Deloche. Du coup, les joueurs de Stephan deviennent plus entreprenants, même si un contre lancé par David Landmann et Lautenschlaeger est de nature à les inquiéter (30e'). Henck père le fils jouant à Barr choisit de multiplier les changements de joueurs afin d'insuffler une nouvelle énergie mais la tactique n'aboutit à rien de concret en attaque. Et c'est Barr qui aggrave le score juste avant la pause: centre de Wolckensinger pour un premier échec "vert" au tir avant la frappe décroisée de Metz qui fait mouche. La seconde période tourne entièrement à l'avantage des Barrois, qui augmentent encore leur avance. C'est d'abord Metz qui file à droite pour une tête plongeante de Stéphane Deloche ajustée trop haut (50e') puis, inversion des rôles, le second qui glisse le cuir à son coéquipier bien démarqué devant le but: 3-0. Seule éclaircie pour Baldenheim, ce dégagement du gardien local sur Schwoertzig avec un ballon qui faillit revenir dans le but (73e'). La fin du match est barroise avec des occasions nettes pour Werlé (77e') et Wolckensinger (79e' et 91e'). Et l'honneur du club du Ried, qui rendait deux divisions à son adversaire dans ce match inversé, ne peut pas non plus être sauvé par Baumeier, enfin libre de ses mouvements sur le flanc droit (90e').

Baldenheim n'a pas su serrer sa garde suffisamment face aux assauts répétés de Barr. (Photo DNA)

 

Bonne surprise pour Barr
Barr 1-  FCSK 06 0 

Mi-temps 0-0. Terrain gras. 50 spectateurs. Arbitre : M. Buchler (Hochfelden) assisté de MM. Mochel (Oberschaeffolsheim) et Kleiser (Achenheim). Le but: Vignola (86" c.s.c.) pour Barr BARR: Adolf, Zamolo, Krieg, Henck, M. Deloche, Klein, Metz, Oberlé, Nahy, Clams, S. Deloche (Hengstberger, Assoumani, Werlé) FCSK 06: Schneider, Bennouna, Djimli, Djeddi, Vignola, El Haddouti, Heraqmia, Salem, Mendes, Sbai, Chahboun (Bouâhan, Busuaban, Hachim)

Les Barrois sont les premiers en action par Krieg dont le tir croisé est bien capté par Schneider. Dans les minutes qui suivent, une nouvelle incursion de S. Deloche sur la droite ne trouve personne à la réception. le FCSK à dix Après ce départ en trombe, la partie s'équilibre et les Montagnards montrent le bout du nez sans toutefois inquiéter la défense locale, bien organisée autour de M. Deloche. A, la demi-heure de jeu, on note la première occasion côté Montagnard, mais le coup franc de Chahboun passe au-dessus. Réduits à 10, suite à une

 expulsion temporaire, les visiteurs passent une fin de première mi-temps éprouvante et Stéphane Deloche est à deux doigts de conclure. La seconde période est bien plus animée,. et dès la reprise, Deloche centre sur Metz, mais la reprise de ce dernier n'est pas assez appuyée et Schneider se saisit du ballon. Dans les secondes qui suivent, Krieg déborde sur la gauche et la reprise de Nahy est contrée par la défense. Malheureux Vignola A l'heure de jeu, c'est au tour de Mathieu Deloche de sortir suite à une expulsion temporaire. Les "Montagnards" tentent de profiter de leur avantage numérique. Une reprise dans les 6 m de Bellouna fait passer le frisson dans le dos des supporters locaux puis un tir de Mendes passe au-dessus de la cage d'Adolf. A la 71" on note une nouvelle chaude alerte pour les Vignerons alors que D. Zamolo au prix d'une belle reprise inquiète sérieusement Schneider. La partie gagne en intensité dans les dernières minutes de jeu et ce sont les Barrois qui forcent la chance. Werlé adresse un centre tendu de la droite et l'infortuné Vignola, pressé par Stéphane Deloche, prend à contre-pied son propre gardien. Barr crée la surprise et se qualifie au terme d'une rencontre de bon niveau disputée dans un bon esprit.

 

Plus difficile que prévu
Barr 2 - Niedernai 1

Mi-temps: 0-0. Bon terrain. 110 spectateurs payants. Arbitre: M. Berger (Strasbourg) assisté de MM. Zekhnini et Bernhard. Les buts: Metz (53''), Krieg (68") pour Barr; Goktas (83") pour Niedernai. BARR: Adolf, Zamolo, Krieg, Henck, Hengstberger, Klein, Metz, Oberlé, Wolckensinger, Clauss, St. Deloche, (M. Deloche, Nahy, Stephan). NIEDERNAI: Kuntz, Martin, Wagentrutz, H. Rieffel; Buch, O. Rieffel, Kleis, Hoffbeck, Goktas, Mougin, Y. Rieffel, (Koehler, Somuncu, Walter).

Pour cette rencontre de Coupe, les Barrois bénéficiaient des rentrées de Deloche et Metz et, dès les premières minutes, les deux Stéphane mettaient à contribution la défense de Niedernai. Avec deux occasions franches, les locaux prenaient cette rencontre à bras-le-corps, Niedernai se dégageant avec difficulté. Après ce départ prometteur, les visiteurs se montraient un peu plus conquérants et Kleis voyait son essai passer au ras de la lucarne d'Adolf. A la 24", on notait un nouveau débordement de la droite de Clauss, mais la reprise de Metz ne trouvait pas le cadre. La partie sombrait au fil des minutes dans une léthargie certaine, et tout se passait en milieu de terrain. Pourtant, à la 43", Metz adressait un centre sur Zarnolo, mais la reprise de ce dernier échouait sur le poteau extérieur de Kuntz. La tête 

 

de Metz En deuxième période, les locaux poursuivaient leur emprise sur le match et trouvaient la juste récompense de leurs efforts à la 53", Stéphane Deloche  se débarrassait du marquage de son défenseur, adressait un centre parfait sur la tête de Metz qui crucifiait l'infortuné Kuntz. Les locaux, forts de leur avance justifiée, allaient pourtant perdre de leur superbe au fil des minutes et les deux équipes éprouvaient les pires difficultés à poser le jeu. Réduits à dix, suite à l'expulsion temporaire de Stéphane Deloche, les Barrois allaient pourtant creuser l'écart, suite à un superbe contre avec à l'origine une passe de Clauss sur Wolckensinger et un magnifique tir croisé de Krieg. Coktas relance Niedernai Menés 2-0, les visiteurs firent preuve d'abnégation et alors que l'on s'acheminait vers une qualification aisée des Vignerons, Goktas, à la 83", trouva le chemin des filets en trompant de près Adolf. La partie était relancée et Niedernai jetait toutes ses forces dans la bataille. Le gardien visiteur Kuntz montait à l'assaut de la cage d'Adolf. A. ce petit jeu, le gardien local faillit marquer un but d'anthologie, son dégagement étant sauvé en catastrophe devant la ligne de but de Niedernai. Dans les arrêts de jeu, Klein débordait sur la droite, mais son centre repris par Nahy s'écrasait sur la barre transversale. La partie s'achevait par une qualification méritée des Vignerons qui poursuivent l'aventure en coupe d'Alsace.

 

Drôle de scénario
Bischoffsheim 3 - Barr 0

Stade municipal. Mi-temps: 0-0. Temps gris. Terrain difficile. 200 spectateurs. Arbitre: M. Cassel (Bettwiller), assisté de Mlle Straub (Strasbourg) et M. Dillenseger (Eckbolsheim). Les buts: O. Rhin (66'), Rudlof (69") et Gay (75"). BISCHOFFSHEIM: Kocher, Griesser, Kuhn, Eck, Thomas, O. Rhin, Rudolf, Gay, H. Rhin, Hebermehl, Wassemberg (Kurtz, Kpodoh, Leroux). BARR: Adolf, Zamolo, Zenner, Welschinger, Metz, Hengstberger, Wolckensinger, Deloche Nahy, Oberlé, Klein, Werlé, (Krieg, Sédira).

Ce match entre collègues de PE offrait l'occasion à un humble d'atteindre les huitièmes de finale pour se voir proposer un candidat de la caste supérieure. Pas de cadeaux donc! Mais sur un terrain apparemment plus propice à l'éclosion des marguerites qu'au beau jeu, -les locaux semblent avoir planté quelques trèfles à quatre feuilles. Comment expliquer autrement leur insolente réussite en moins de dix minutes? Dès les premières minutes, Barr, défait là en championnat (2-1), se montre beaucoup plus entreprenant (Werlé échouant en pleine course sur le gardien). Bischoffsheim subit et met son entraîneur Waag en colère. A la 39", Deloche s'offre la meilleure opportunité en adressant un ballon 

 

rebondissant que Kocher a bien du mal à dévier au-dessus du cadre. La seconde période est plus équilibrée. Dès la 55", sur un corner, le remplaçant local Kpodoh met une reprise de volée de peu au-dessus. Mais c'est Barr qui pensait obtenir le fuit des efforts fournis sur le contre de Werlé, lancé par Deloche: le ballon touche le dessous de la transversale (60"). Trois minutes plus tard, le même Werlé tire trop à gauche. Trois, c'est aussi le nombre d'occasions que Bischoffsheim va se procurer. En les mettant au fond! Louche de Wassemberg pour Olivier Rhin qui tente sa chance des 20 mètres. Et chanceux, il l'est en touchant le poteau droit avant de voir le cuir échouer dans les filets (66"). C'est ensuite Rudolf, seul dans la surface, qui ne laisse rebondir qu'une fois pour frapper du gauche en force (69"). Enfin Gay reçoit une balle idéale de Rudolf pour aggraver à 3-0 (75"). Quelle réussite ... Barr est groggy et l'énergie du désespoir ne suffit pas à sauver l'honneur. "Un grand coup de chapeau à mes joueurs. On s'est réveillé alors qu'on n'avait pas su imposer un rythme face à une équipe bien en place. Le premier but nous a libérés, mais si nous avions été menés le match aurait pris une autre tournure. Il était encore sur le nuage apparu avec ce dénouement, Pascal Waag.

 

Une troisième coupe pour se consoler
Lors de sa récente assemblée générale, suivie par une trentaine de membres, le FC Barr a dressé le bilan d'une saison moyenne sauvée par une belle performance en coupe du Crédit Mutuel.

En début de saison le nouveau Président Roger Ruffenach était relativement confiant pour son équipe senior, si le parcours n'a pas été franchement mauvais les supporters sont restés sur leur faim et les verts et blancs n'ont que rarement quitté le ventre mou du classement. Le FC Barr termine à la 5ème place de la Promotion d'Excellence avec un bilan légèrement positif de 9 victoires, 5 nuls, 8 défaites pour un goal-average de 35 à 36. Les buteurs pour cette saison ont pour nom: S. Metz ( 16 buts) , JM Krieg (3 buts) P. Stephan ( 3 buts) O. Werle ( 3 buts) A. Nahy ( 2 buts) P.Vo1ckensinger (2buts) S. Deloche, F. Klein, , P. Clauss, L. Winé, N. Oberlé, M. Deloche. 
En coupe de France, après une victoire difficile à Scherwiller ( 1 à 2 ) les protégés de Philippe Stephan se sont logiquement inclinés face à Ernolsheim/B ( 1 à 4 ).
En coupe d'Alsace le parcours a été intéressant avec des victoires face à Bergbieten (3 à 0 ), Baldenheim toujours sur le même score, contre le sociétaire de l'Excellence FCK 06 sur le plus petit des scores, contre les voisins de Niedernai ( 2 à 1 ), les Barrois se sont inclinés face à la bête noire Bischoffsheim 3 à 0 après une rencontre âprement disputée.
En coupe du Crédit Mutuel Barr a éliminé sans trop de problème Baldenheim puis Heiligenstein avant de réaliser le meilleur match de la saison face aux Portugais de Sélestat défaits sur le score sans appel de 4 à 0 en demi-finale. La finale s'est déroulée le lundi de Pentecôte devant 460 spectateurs payants et a vu le onze barrois triompher après une rencontre très engagée face à l'équipe de Scherwiller (4 à 1). Cette troisième victoire en coupe Crédit Mutuel restera gravée dans les annales du club comme le sont celles de 1991 et de 1998.
En coupe Centre Alsace, les Barrois se sont inclinés face à la valeureuse équipe de Gerstheim sur le score de 2 à 0 .
L'équipe 2 a surpris par ses très bonnes performances dans un groupe qui rassemblait pourtant les doublures de la FAIG, de l'Électricité, de Mutzig, d'Obernai ou de Mars Bischheim. Au terme de cette saison les protégés de Welschinger assure leur maintien totalisant 24 points pour 7 victoires, 3 nuls et 8 défaites et un goal-average de 41 à 49.
L'équipe 3 avec des moyens limités n'a pu éviter la lanterne rouge et évoluera la saison prochaine en division 2 B. Bilan chiffré 13 points pour 4 victoires, 1 nul et 13 défaites, un goal-average de 27 à 52.
Côté vétérans le poids des ans se fait sentir avec une place dans la deuxième moitié du tableau, seule performance notable la victoire face au dauphin du groupe Heiligenstein sur le score de 2 à 1. Au terme de ce championnat les co-équipiers du meilleur buteur Marie-Paule Boehrer terminent en 7ème position avec 19 points, 6 victoires, un nul et Il défaites et un goal-average de 24 à 34.

 

Chez les jeunes, les résultats sont également en dents de scie malgré les efforts méritoires des dirigeants et du responsable des jeunes R. Holm . Les espoirs ont quitté la compétition à mi- saison faute de combattants alors que l'équipe des 15 ans se classent à une bonne deuxième place derrière Rossfeld totalisant 32 points pour un goal-average largement positif de 82 à 34. Les moins de 13 ans se classent décrochent également la place de dauphin avec 17 points et un bilan positif de 23 buts marqués contre 17 encaissés. Les benjamins ont également échoué en se laissant distancés par Huttenheim, avec 7 victoires et seulement 3 défaites ils effectuent un parcours honorable. Les poussins 1 remportent le seul titre de champion de groupe après un parcours idéal de 10 victoires pour 10 matchs et un impressionnant goal-average de 65 à 21 et accèdent à la finale départementale. Les équipes 2 et 3 ont également effectué un parcours honorable terminant en milieu de tableau. Les deux équipes de débutants quant à elles se sont aguerries lors de la ronde des débutants.

Outre les résultats sportifs le FC Barr a assuré la restauration cour de la mairie lors de la Foire aux vins, malheureusement les soirées ont été fraîches et arrosées et le bilan financier s'en est ressenti. Le char de la tète des vendanges a été réalisé par une petite équipe de bénévoles et la réalisation a été appréciée par les spectateurs tout au long du cortège. Le bal de carnaval n'a pas connu son succès habituel avec un peu plus de 150 participants le seuil de non-rentabilité a presque été atteint heureusement l'opération vente de lapin de Pâques en chocolat a permis de redonner le sourire au trésorier Pascal Korrmann. Si le bilan de cette saison est légèrement déficitaire, la situation financière du club reste saine. Durant cette saison le FC Barr a eu la joie de fêter avec son membre fondateur Jules Reuschlé son 85 ème anniversaire, malheureusement quelques semaines plus tard il devait nous quitter et le club gardera de lui, le souvenir ému d'un grand serviteur du football barrois. Une minute de silence a été respectée à sa mémoire. Au niveau du comité le retrait du trésorier Pascal Korrmann a été enregistré. Joueur, arbitre, puis dirigeant et trésorier son départ est regretté à un moment où le bénévolat se fait rare. Pourtant au sein du comité on notera l'entrée de Ludovic Gloeckler, un jeune élément qui devrait en appeler d'autres pour les prochaines saisons. Intègrent également le comité Bernard Barthelmebs et Alain Fischer, deux anciens qui viendront renforcer les rangs. Après l'intervention de l'adjoint au Maire Gilbert Wissemer qui fit part des projets de la ville notamment pour la construction de la maison des associations au stade P . Degermann et l'intégration de l'arrosage automatique au stade L.Klipfel, le Président Roger Ruffenach leva la séance en souhaitant à tous de bonnes vacances. Le comité se réunira dans les prochaines semaines pour élire son bureau et d'ores et déjà préparer la nouvelle saison qui verra le FC Barr fêter son 70eme anniversaire

 

 

L'A.G. du FC Barr
Le football-Club de Barr a dressé le bilan de la saison écoulée lors de sa 69e assemblée générale.

Le président, Roger Ruffenach, a souligné la bonne performance réalisée par l'équipe seniors qui s'est adjugé, pour la troisième fois de son histoire, la coupe du Crédit mutuel secteur Centre. En championnat, le bilan est équilibré et les performances d'ensemble satisfaisantes.
Lors de la partie statutaire de cette réunion, on notera l'entrée au sein du comité d'un tout jeune membre, Ludovic Gloeckler, preuve que des jeunes sont prêts à s'investir.

L'adjoint au maire, Gilbert Wissemer, exposa les projets de la commune sur le site du stade Paul-Degermann, notamment avec la construction de la Maison des associations, de la piste de rollers et du terrain de pétanque.
Au stade Louis-Klipfel, des travaux seront effectués dès cet été pour l'entretien des pelouses, des abords et du parking. Pour l'année prochaine, le projet d'arrosage intégré de la pelouse devrait se concrétiser.
Au terme de cette réunion très conviviale, la grande famille du football barrois s'est donné rendez-vous pour le mois d'août et la reprise du championnat.

 

Cette page a été mise à jour le 17/04/12.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :