FC BARR 1994
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

SAISON 1994/1995

 

 

UN VENT NOUVEAU SOUFFLE

 

 

L'inauguration du stade Louis Klipfel, le 14 juillet 1994, reste le fait marquant de l'été 94, avec plus de 3000 spectateurs pour le match de gala entre le RACING et le FC SOCHAUX, le record d'affluence sera difficile à battre. Dès l'intersaison , le président Jacques RUFFENACH et le coach Christian SCHALK annoncent la couleur " la montée sinon rien ". Avec les renforts de Patrice CLAUSS (AS BIESHEIM), Stéphane DELOCHE (SR COLMAR) , Hassan AMEZREHR ( HEILIGENSTEIN) et Manu METZ (SERMERSHEIM), l'équipe barroise a les moyens de son ambition. Attendu au coin du bois par tous les adversaires, les verts et blancs démarrent la saison laborieusement en concédant le match nul à BERNARDSWILLER et en s'inclinant à domicile face à EBERSHEIM. Lors de la sixième journée, ils affrontent le leader invaincu DIEFFENBACH au VAL et la rencontre se solde par un match nul. Au terme du cycle aller les verts et blancs se retrouvent premiers à égalité avec ce même adversaire. A partir de ce moment, la troupe de Christian SCHALK passe en tête et ne lâche plus le premier rang malgré une défaite à domicile face son rival direct de la vallée de Villé ( 1 à 3 au stade L.Klipfel). Les Barrois terminent en tête avec un total de 37 points et un goal-average de 68 à 21. En poule de classement, la belle aventure s'achève dès le premier tour avec une défaite aux tirs au but face à Geispolsheim-Gare. Cette saison est également marquée par un intéressant parcours en coupe d'Alsace qui voit notre équipe accueillir l'ASP VAUBAN, bien que défaits sur le score de 0 à 4, les locaux sont loin d'être ridicules.
En coupe du crédit mutuel, les coéquipiers de Patrice CLAUSS accèdent pour la troisième fois en finale. La rencontre se joue à STOTZHEIM contre SERMERSHEIM. Près de 500 spectateurs assistent à un match vif et engagé qui se termine par une courte défaite de nos couleurs 3 à 2.
L'équipe barroise finaliste de la coupe est composée des éléments suivants :
Christian MEYER, Fabrice RUFFENACH, Xavier BARTHELMEBS, Julien MICHEL, Christian SCHALK, Jean-Yves RIOTTE, Hervé SCHWANGER, Stéphane DELOCHE, Thierry FAUTH, Patrice CLAUSS, Hassan AMEZREHR, Sébastien DUPLESSIS et Michel MERCIER.
La fin de saison est également marquée par deux manifestations d'envergure au stade L.Klipfel. Le 24 juin a lieu la finale de la coupe d'Alsace opposant l'AS VAUBAN au SC SCHILTIGHEIM et le 2 juillet une grande rencontre amicale voit s'affronter le futur champion de France l'AJ AUXERRE et le FC SOCHAUX. En fin de saison, la satisfaction se lit sur tous les visages et notre club est à nouveau sur les bons rails.

Nos résultats saison 1994/1995

A Domicile :
9 victoires : STE CROIX aux MINES 1 à 0 ; DAMBACH la VILLE 3 à 1 ; SUNDHOUSE 5 à 0 ; BALDENHEIM 2 à 0 ; BERNARSWILLER 4 à 1 ; PORTUGAIS SELESTAT 3 à 1 ; BREITENBACH 9 à 1 ; HEILIGENSTEIN 3 à 1 ; ARTOLSHEIM 11 à 2.
2 défaites : EBERSHEIM 0 à 2 : DIEFFENBACH au VAL 1 à 3.

A L'extérieur
8 victoires : PORTUGAIS SELESTAT 0 à 1 ; BREITENBACH 1 à 4 ; HEILIGENSTEIN 1 à 3 ; EBERSHEIM 2 à 3 ; DAMBACH la VILLE 1 à 4 ; SUNDHOUSE 0 à 2 ; BALDENHEIM 0 à 3 ; STE CROIX aux MINES 2 à 4.
3 nuls : BERNARDSWILLER 1 à 1 ; DIEFFENBACH au VAL 1 à 1 ; ARTOLSHEIM 0 à 0

CLASSEMENT FINAL 1994/1995

 

1.

BARR

37 points

68-21

2.

DIEFFENBACH au Val

29 points

44-25

3.

BALDENHEIM

26 points

38-24

4.

SELESTAT PORTUGAIS

24 points

41-35

5.

EBERSHEIM

24 points

32-29

6.

STE CROIX aux MINES

22 points

40-34

7.

ARTOLSHEIM

19 points

25-37

8.

BERNARDSWILLER

18 points

27-46

9.

HEILIGENSTEIN

18 points

34-43

10.

DAMBACH la VILLE

17 points

34-48

11.

BREITENBACH

16 points

31-47

12.

SUNDHOUSE

14 points

30-55

   

 

 

Barr: la remontée et la correction  

••• Conséquence d'une saison pleine de déboires, le FC Barr est au fond du gouffre, en division I. Mais il n'entend pas s’y attarder ... 

« En 1993 j'avais annoncé aux dirigeants que nous allions descendre, cette année je leur dis que nous allons monter » C'est Christian Schalk, l'entraîneur du FC Barr qui parle ainsi. Et de la même façon qu'il a vu clair l'an dernier - Barr est effectivement descendu en division I - il espère avoir une nouvelle fois raison et ramener son club à un niveau plus conforme à ses aspirations. Car Barr, importante bourgade du Centre-Alsace, mérite mieux, en effet, qu'une présence anonyme dans le ventre mou de la hiérarchie bas-rhinoise. Mieux que cet intérêt. perdu pour le ballon rond par la plupart de ses supporters d'antan. Mieux qu'une équipe fanion au sein de laquelle, pour cause de pénurie d'effectifs, ont parfois évolué cinq vétérans, Cela s'est produit en 93-94 quand Christian Schalk, son compère Jean-Pierre Lalevée et quelques autres ont prêté leur concours de quadragénaires à une formation à l'agonie. Plus jamais ça, a dû penser le nouveau président Jacques Ruffenach qui s'est attaché, avec son entraîneur, à renforcer l'équipe. Outre Hassan Amezrehr, venant de Heiligenstein, trois joueurs ayant opéré en championnat de France rejoignent le FC Barr. En premier lieu Patrice Clauss, ancien du Racing et qui défendait la saison dernière encore les couleurs de Biesheim. Habitant le proche Bourgheim, il a donné son accord et devrait être le nouvel animateur du milieu de terrain barrois. Emmanuel Metz ensuite, autre ancien du  Racing, qui avait fait escale à Sermersheim. Stéphane Deloche enfin, qui revient à 21 ans au club de ses débuts après avoir tâté du National 3 aux SR Colmar. « Il n'est pas question, à notre niveau, de délier les cordons de la bourse, assure M. Ruffenach. En revanche, j'ai proposé à ces joueurs à la recherche d'un travail, une place. Les deux premiers nommés sont déjà engagés. Deloche sera formé et embauché une fois son service militaire achevé, c'est promis. Une image à changer «Mais il n'y a pas que ça, à Barr, insiste le président. Avec Christian Schalk, nous avons su créer une superbe ambiance. La preuve, malgré la relégation pas un de nos joueurs titulaires a quitté le club. J’y vois un signe, nous sommes dans le vrai.» Et si la remontée immédiate constitue donc l'objectif numéro un de la prochaine saison (« je ne dis pas que nous réussirons à coup sûr, car nous ne serons pas les seuls à viser le titre, mais nous n'avons pas peur d'annoncer la couleur», précise Jacques Ruffenach), le FC Barr en poursuit un autre, sans doute plus noble encore. «Oui, expliquent le président et l'entraîneur. Barr a connu dans le passé trop de problèmes relatifs à la correction, trop de démêlés avec les arbitres. Nous voulons changer radicalement notre image. Tout comportement indigne d'un sportif sera sanctionné sans pitié. Ce sera la porte ... » Que voici une déclaration sans équivoque. Et qu'on aimerait entendre plus souvent dans la bouche d'un président. Si le FC Barr réussit sa mue pour devenir un ambassadeur du fair-play, il aura gagné son pari. Même s'il ne devait pas décrocher le titre qu'il vise ...

Patrice Clauss, l'ancien du Racing et de Biesheim sera le nouveau meneur de jeu du FC Barr

 

 

 L'organigramme du FC Barr en 1994-1995

Président
Jacques RUFFENACH

Vice-président
Francis WACH

Vice-président
Pierre WERLE

Secrétaire
Jean-Pierre SCHMITTHEISLER

Trésorier
Pascal KORMANN

Responsables techniques
Gérard GLOECKLER
Pierre WERLE

Correspondant jeunes
Bertrand EISENECKER

Caissier
Joseph POTENZA

Responsable matériel
Jean-Paul BOEHM

Animations - Fêtes
Henri GREWEY
René LEIDEMER
Patrick RISCH
Maurice RISSER

Responsables clubhouse
Monique BOEHM
Florence WACK

SECTION JEUNES

Secrétaire
Sylvain RISS

Responsable commission des jeunes
Bertrand EISENECKER

Trésorier
Francis WOELFFLIN


L' équipe I vainqueur à Dambach la Ville

debout de gauche à droite : MICHEL Julien - DUPLESSIS Sébastien - MERCIER michel - DELOCHE Stéphane - RUFFENACH Fabrice - SCHWANGER Hervé - RISS Stlvain - DELENDA Gharib.
accroupis : MEYER Christian - FAUTH Thierry - CLAUSS Patrice - SCHALK Christian - AMEZREHR Hassan - SCHNELL Olivier.

   

 

Cep d'or pour beaux chars

Le bûcheron, le meunier et le maraîcher: voilà le tiercé de la fête des vendanges.  

• • • Les footballeurs, la poussinière et le personnel de l'hôpital montent sur le podium de la fête des vendanges. Des « ceps d'or» ont récompensé leurs chars.  

C'est donc en présence des responsables associatifs élus dont le maire Michel Schwanger et de ses adjoints MM. Erhart et Degerrnann, que s'est déroulée la remise des prix, parrainée par un établissement bancaire de la place. Claude Degermann, adjoint au maire et président du comité des fêtes remercia les participants à la confection des chars qui rehaussèrent le cortège. Il souligna la diversité des groupes, la beauté particulière des chars et la présence de nombreux objets ressortis en cette occasion, preuve que les Barrois avaient investi énormément dans cette 42e édition. Le jury a eu bien du mal à départager les nombreuses réalisations. Le palmarès fut le suivant : 1) le char du FC Barr: le maréchal ferrant; 2) le char de la Poussinière: le meunier; 3) le char de l'hôpital: le maraîcher. Viennent ensuite derrière: le char des sapeurs-pompiers (le bûcheron) et le char des hortensias (la fileuse de laine). Claude Degermann remercia tous les bénévoles pour leurs magnifiques prestations, et surtout les participations des communes d'Heiligenstein et d'Andlau.  

 

 

Schwanger répond à Lang

BERNARDSWILLER - BARR: 1-1.  

Mi-temps : 1-0. Les buts pour Bernardswiller: Philippe Lang (30e’); pour Barr: Schwanger (60e’). Arbitre: M. Leininger (Bischheim). Terrain en mauvais état. 200 spectateurs.

Les deux équipes ont disputé une très bonne première période avec, notamment, un but refusé par M. Leininger qui signala un hors-jeu pour Barr. Les visiteurs dominèrent toute cette première mi-temps. Sur leur seule occasion, les locaux marquèrent à la 30° par Lang. Déconcentres par un chien qui n'appartenait apparemment à personne, l'arbitre a dû arrêter par deux fois le match pour de courts instants. A la reprise, Bernardswiller occupait le terrain, mais les Barrois répliquaient par de rapides contres. Les locaux, réduits à dix, offrirent au FCB une occasion que Schwanger n'hésita pas à saisir, égalisant à la 60°. Ensuite, le score ne bougea plus jus- qu'au coup de sifflet final.

 

BERNARDSWILLER 

Contre Barr, le prétendant à la montée dans ce groupe H de div. I, les locaux, parfaitement concentrés, ont effectué le match qu'il fallait. Et c'est fort justement, sur un contre, que Thierry Gargowitch réussit une ouverture parfaite pour le pied gauche de Ph. Lang qui transperça le but adverse: 1-0 pour le CSB. Les deux équipes procédaient par contres. Barr, très fort techniquement, fait feu de tout bois, mais le postier local P. Untrau, veille et il faudra attendre la 70e' pour voir Barr égaliser par son numéro 13. Un excellent match donc à mettre au crédit du CSB qui a terminé la rencontre à 10. En effet B. Sigrist fut exclu par l'arbitre à 20 minutes de la fin du match. Les locaux soudés réussissaient tout de même à juguler les attaques de Barr. A noter que le match s'est déroulé devant 160 spectateurs, record d'affluence battu à Bernardswiller. Les garçons vont rejouer ce jeudi 8 à 20 h, à Krautergersheim, leur match contre Niedernai en coupe CMDP, souhaitons-leur la même pugnacité que contre Barr.

FC BARR. - Pour avoir gâché plusieurs occasions en début de rencontre et s'être laissé surprendre sur l'un des rares contres de l'équipe locale, les Barrois ont éprouvé les pires difficultés à faire sauter le verrou défensif dressé par la défense de Bernardswiller (1-1). Il aura fallu attendre la 75e minute pour voir les Barrois égaliser par Schwanger suite à une combinaison sur la droite.  

 

 

Ebersheim : la sensation

BARR - EBERSHEIM 0-2.

Mi-temps 0-1. Arbitrage de M. Mathieu Jean-Louis. Temps nuageux mais pluvieux. Bon terrain. Ebersheim: Ulrich (30e’), Walter (70e’).

Ebersheim fit preuve de beaucoup de respect face à une équipe qui domina toute la première période. Mais une  occasion pour les visiteurs leur suffit à mettre le ballon dans les filets à la 30e’. Le reste de la première période fut très rapide. Avec notamment de très beaux tirs de la part des locaux. La seconde mi-temps fut plus difficile pour les Barrois. Un carton jaune pour Clauss et un autre pour Walter furent brandis en l'espace de cinq minutes. A la 80e’, Walter inscrivit le second but, établissant ainsi le score final.

 

 

Pas dans la dentelle

PORTUGAIS - BARR 0-1.  

Mi-temps: 0-1. But: Hassan (15e’). Très bon arbitrage de M. Weiss (Eckbolsheim). 70 spectateurs. 

Match des occasions ratées pour les Portugais qui, en première mi-temps, se font cueillir à froid sur un mauvais dégagement du libéro Ulrich. Hassan en profite et fusille le gardien local. Les Portugais sont méconnaissables en cette première période et le duo Vidal-Neggaoui se montre trop brouillon pour inquiéter la défense de Barr qui ne joue que sur contre et ne se fait remarquer que sur des fautes intentionnelles (deux joueurs expulsés pour dix minutes). On   en restera là pour cette première période. En deuxième mi-temps, les joueurs portugais dominent le match, mais Ulrich (46e’), Martins (50e’), Neggaoui (55e’), Vidai (57e’) n'arrivent pas à tromper le gardien de Barr. Ce n'est que sur contres que les Barrois se montrent dangereux sans inquiéter le gardien portugais. Les locaux continuent leur pressing, la défense adverse se dégage comme elle le peut, le jeu commence à se débrider et deux nouvelles expulsions temporaires pour Barr, plus un carton rouge à la 87e’, ne changeront rien au résultat final. Dame chance a choisi son camp.

 

 

Barr dans le coup

BARR - DAMBACH 3-1.  

Mi-temps: 1-4. Buts: Amerzher (8e’), Sylvain (76e’), Fauth (77e’) pour Barr; Bauer (65e’) pour Dambach, Arbitrage de M. Geiller (Schiltigheim).  

Début de match en fanfare pour l'équipe locale avec dès la 8e’ l'ouverture du score. Les affaires locales étaient on ne peut mieux engagées et la première période était totalement à l'avantage des Barrois. Les actions de but se suivaient à intervalles réguliers, mais Clauss, Ruffenach ou Riss n'arrivaient pas à doubler la mise. En seconde période, on espérait bien que les locaux trouveraient la faille aussi rapidement qu'en début de match, mais il n'en était rien. Au contraire, les visiteurs sonnaient la charge, mais trouvaient sur leur chemin une défense locale solidaire et qui ne commettait pas d'erreur. Dambach égalisa grâce à un beau tir de Bauer et le réveil local se fit en une minute. Fauth et Sylvain ramenaient le score à 3-1. Beau résultat pour une équipe qui a fourni une bonne production d'ensemble.

 

   

BARR II - OBERNAI II : 3-5.  

Ce match au sommet a tenu toutes ses promesses et la supériorité des visiteurs s'est confirmée au fil de cette rencontre prolifique en buts. Les Obernois rentrent rapidement dans le match et le véloce Thierry Gierlowski ouvre le score dès la 3e'. Peu après, une nouvelle combinais son prend de vitesse l'arrière défense barroise et ce même joueur aggrave le score du plat du pied. Les Barrois réagissent par Cédric Deloche mais son tir passe de peu à côté. A la demi-heure de jeu, Obernai creuse l'écart par Joël Burger mais, les Barrois répliquent par Schwanger Hervé sur un centre de Pierre Werlé (mi-temps: 3-1). En deuxième période, les visiteurs voient deux de leurs tirs échouer sur la barre. Les Barrois effectuent un bon pressing mais, sur un contre, Burger pense avoir définitivement creusé l'écart. Cependant les vignerons obtiennent coup sur coup deux penalties transformés part Manu Metz et Thierry Alessandri. L'égalisation est à la portée des locaux, qui se ruent à l'attaque. Mais à l'ultime minute, un contre de David Kittel permet à ce dernier d'établir le score final.  

L’équipe II avant son match contre Obernai II

 

   

Barr écarte Baldenheim

BARR - BALDENHEIM 2..0.

Mi-temps: 1..0. Buts: Thierry Fauth (18e’), Hassen Amerzehr (65°) pour Barr. Arbitrage de M. Paul Weibel de La Broque. Temps nuageux et venteux. Bon terrain. Spectateurs payants: 80,.  

Match intéressant ce dimanche à Barr contre une équipe assez physique et comptant dans ses rangs d'excellents joueurs. La partie démarra sur les chapeaux de roue, les locaux bénéficiant de nombreuses occasions dans les premières minutes. C'est sur une passe de Duplessis que Thierry Fauth ouvrit le score. En seconde période,. ils essayèrent de refaire leur handicap, mais la défense, bien regroupée autour de Clauss, ne fut jamais vraiment en difficulté. C'est à la 65e’ que Hassan Amerzehr marqua le but final. Manu Hertz sortit du terrain sous les applaudissements du public, après avoir été le meilleur joueur de la partie..  

Jean-Yves Riotte (à droite) et ses coéquipiers barrais ont distancé Baldenheim au classement Reste Dieffenbach-au Val.  

 

 

Barr – Baldenheim 13-11-1994

Tentative de débordement de Patrick Gisselbrecht face à son ancien coéquipier Jean-Yves Riotte

Sortie de but.

Manu Metz dégage son camp

L’ex-Barrois Gisselbrecht n’a pas été à la fête face à manu Metz et Jean-Yves Riotte.

Fabrice Ruffenach contre son adversaire

Julien Michel prêt à intervenir

Un drôle de ballet

Julien Michel, intraitable !

    

 

Barr maintient le cap

HEILIGENSTEIN - BARR 1-3,  

Mi-temps: 1-1, Temps agréable, terrain lourd, 240 spectateurs. les buts pour Heiligenstein: Yves Ramon ; pour Barr : Metz (20° s.p,), Th. Fauth (83°), Amerzher (87"). Arbitrage de M, G, Schmitt (Bischwiller) assisté de MM. Hermann (Rosheim) el Hitler (Strasbourg),  

Victoire amplement méritée pour les Barrois, auteurs d'une rencontre pleine d'occasions. Dès la première minute, les visiteurs prennent l'initiative du jeu et, par des actions bien combinées, posent d'énormes problèmes aux locaux. Il est• donc logique que Metz ouvre le score à la 20e’. Quelques minutes plus tard, Ramon égalise. En seconde période, même scénario: domination des visiteurs. On ne note pas moins de cinq occasions nettes en faveur des Barrois, concrétisées par deux buts de Amezrher et Fauth. Un tableau noirci par la fracture de la cheville de Michel Julien.

 

 

Barr freiné

ARTOLSHEIM - BARR 0-0

Excellent arbitrage de M. Ferrari (Killstett).  

Les spectateurs des deux camps ont pu assister hier à un excellent 0-0. Les locaux, pas intimidés du tout, débutaient la rencontre tambour-battant et empêchaient le leader de développer son jeu. Contre toute attente, ce sont les bleus qui se créaient les meilleures occasions en première mi-temps par Pascal Witz qui ratait l'immanquable après avoir été servi sur un plateau par Frédéric Dorée. Puis Mathieu Huber ratait de peu une tête sur corner. Après la reprise, Barr prenait le jeu en main, les locaux se regroupant en défense et ne procédant plus que par des contre-attaques sporadiques. Finalement, la domination barroise devait s'avérer stérile et les bleus, malgré des dernières minutes crispantes, s'en tirent avec un 0-0 pas si immérité que ça.  

   

Coupe d’Alsace   

KRAUTERGERSHEIM - BARR: 0-2.  

Elimination au 2e tour de la Coupe d'Alsace de l'équipe fanion, qui n'a pas à rougir de sa défaite face à Barr. 

Dans une première mi-temps dominée par les visiteurs, c'est le FCK qui se crée la première occasion sur un déboulé de Waechter. Sur un contre rondement mené, L. Pizzat manque de peu de tromper le portier visiteur. Après une autre tentative de Dauber, c'est Barr qui ouvre le score à quelque secondes de la mi-temps, sur un penalty généreusement accordé par l'arbitre. Après la pause, le FCK, bien qu'évoluant temporairement en infériorité numérique, soutient bien la pression de Barr. Et c'est sur un nouveau coup de dé que la rencontre bascule totalement lorsque l'homme en noir accorde un but à un ,attaquant visiteur ayant emmené le cuir de sa main. Les protestations des joueurs locaux n’auront pour conséquence que deux nouvelles exclusions temporaires. Le FCK terminera en roue libre malgré une dernière occasion de Mutschler qui manque de peu de sauver l’honneur.  

 

 

Un beau cadeau de Noël

Barr 2 - Erstein 0  

Mi-temps: 1-0. Bon terrain. 100 spectateurs. Arbitre: M. Matthieu (Vacquenoux), assisté de MM. Wirth et Werth. Buts: Amezrehr (sur penalty 18e') et Schwanger (75e').  

Ce sont les Barrois qui sont les premiers en action par leur remuant ailier Duplessis qui met à contribution Padé, puis par Amezrehr dont le tir passe de peu à côté. Pourtant au fil des minutes les sucriers prennent le match à leur compte et on note deux actions dangereuses de leur part. A la 18e', le Barrois Duplessis prend de vitesse l'arrière défense d'Erstein mais est crocheté dans la surface de réparation par le gardien Fadé. L'arbitre applique le règlement à la lettre, expulse le goal et donne penalty. Amezrehr ne se fait pas prier pour transformer la sanction suprême et donne l'avantage aux locaux. Erstein accuse le coup et Sylvain Riss, puis Sébastien Duplessis, ont l'occasion d'aggraver le score mais leur essai échoue de peu à côté. A la 30e', J'arbitre sort une nouvelle fois le rouge et expulse l’arrière barrois Ruffenach au vestiaire. A 10 contre 10 les débats s'équilibrent et Stéphane Deloche repousse à deux reprises la balle sur la ligne alors que tout le monde croyait à l'égalisation. En 2e période, les sucriers se montrent dangereux par Freydt puis par Klein. mais Meyer se montre intraitable. Si les premières actions sont à l'actif des visiteurs, les Barrois au fil des minutes s'enhardissent. leurs attaquants se montrent maladroits dans la surface de vérité et Martz dans les buts d'Erstein fait des prouesses. Il faudra attendre la 75e' et une montée de 80 m de l'arrière Stéphane Deloche qui donne un caviar à Schwanger, ce dernier n'ayant plus qu'à pousser la balle aux fonds des filets. Erstein joue son va-tout et malgré les rageurs assauts de Gilbert Andres et Ritty n'arrivent pas à prendre en défaut la défense locale. La partie s'achève sur une victoire amplement méritée des locaux qui offrent le plus beau des cadeaux de Noël à leurs supporters.

 

 

Contrat rempli pour Vauban

Barr 0 - AS Vauban 4

Mi-temps, 2-0. Pelouse en très bon état. Pluie continuelle. 200 spectateurs. Très bon arbitrage de M. Stem de Benfeld, assisté par M. Hernandez et M. M'Siah. But pour Vauban: Wagner (28e’ et 44e’), Kleinclaus (72e’) et Ulgen (88e’). BARR: Meyer, Ruffenach, Barthelmebs, Michet Metz, Riss, Duplessis, Mercier, Schwanger, Clauss, Amezrehr, Schalk, Boehm. AS VAUBAN: Schlencker, Gerolt, Eck, Schwenner, Man, Kleinclaus, Lazarus, Viteui, Stavjaniceck, Wagner, Hunsinger, Tesevice, Ulgen.

Echaudé par son élimination précoce en Coupe de France face à Rhinau, l'AS Vauban était bien décidé à ne faire aucun cadeau à son hôte et dès les premières minutes firent le siège de la cage de Meyer. A la 2e', Gerolt montre la voie mais son tir passe au-dessus, Stavjaniceck n'est pas en reste et sa reprise rase le poteau droit. Les Barrois se défont difficilement de l'étreinte adverse et le siège en règle de la cage locale se poursuit. A la 11e’, on note la sortie du libéro visiteur Jean-Jacques Marx suite à une élongation, mais l'équipe strasbourgeoise ne s'en trouve pas désorganisée et maintient la pression. Deux coups-francs consécutifs à la limite de la surface de réparation barroise sont bien repoussés par Meyer. Pourtant à la 28e', un nouveau coup-franc pour les visiteurs tiré par Wagner est repoussé par Meyer dans les pieds de Hunsinger, mais l'ailier gauche visiteur est contré au dernier moment. Peu avant la pause, les vignerons, emmenés par Clauss montrent le bout de leur nez mais les tirs de Mercier et de Hassan passent au-dessus. On s'achemine vers un score serré à la mi-temps mais c'est sans compter avec l'opportunisme de Wagner qui suite à un corner propulse le cuir dans la lucarne de l'infortuné Meyer.

La deuxième période débute par deux actions du milieu de terrain strasbourgeois Kleinclaus mais par deux fois, les ballons distillés au millimètre ne peuvent être exploités par les avants de l'AS Vauban. A la 55e', on note le premier corner pour les locaux mais après ce rapide intermède dans le camp visiteur, le stoppeur local Julien Michel est une nouvelle fois mis à contribution et sauve sur la ligne. Sur un contre, les Barrois se créent leur meilleure occasion mais Duplessis bien lancé par Hassan, croise trop son tir. C'est le moment que choisit le stratège adverse Kleinclaus pour porter l'estocade et crucifier de près Meyer du plat du pied. A 3-0, la messe est dite mais les locaux tentent toutefois de sauver l'honneur mais ne passeront pas. A deux minutes de la fin, un centre de la droite est repris par Ulgen qui porte la marque à 4-0, un dernier centre de Sylvain Riss, pour les locaux, est cafouillé par le jeune Boehm Laurent. Malgré leurs efforts les Barrois ne sauveront pas l'honneur face à une équipe de l'AS Vauban qui aura rempli son contrat.  

Hunsinger (à droite] comme toute l'équipe de Vauban ne laisse planer aucun doute sur la qualification à Barr. (Photo archives DNA)  

   

  

Les sportifs au pied du sapin

Les handballeurs, footballeurs et les athlètes de Barr ont fêté Noël.

Première à Barr en ce dernier dimanche de l'avent où les trois plus grands clubs sportifs de la cité viticole se sont réunis pour fêter Noël. Leurs trois dynamiques présidents réussirent à réunir une grande partie de la jeunesse sportive de Barr dans la grande salle des fêtes de l'hôtel de ville. Dès 16 h 30 une multitude de jeunes ont envahi la cour de la mairie et ont attendu avec impatience le signal de la réception. En tout près de 300 enfants de l'Union de handball, du football-club et de l'athlétique-club de Barr se sont assis aux différentes tables garnies de boissons et de friandises. Ils ont assisté à un très beau spectacle que leur offrirent les fameux «Clowns Popichou's», aux sketches désopilants, lui amusèrent petits et grands, notamment les élus barrois et le conseiller général Alfred Becker qui a tenu à soutenir l'excellente initiative des trois présidents: Claude Gunther, Jacques Ruffenach et Freddy Mangold.

Devant cette réussite il est déjà prévu' pour l'an prochain d'organiser de nombreuses fêtes sportives en commun et les absents de cette soirée seront présents lors- des manifestations à venir. La jeunesse est importante à Barr et elle doit être prise en compte comme une force vive non négligeable. Par cette action les responsables sportifs ont démontré non seulement leur attachement à la cause des jeunes mais aussi le manque de structure d'accueil. Qu'adviendra-t-il lorsque les judokas, les pongistes, les tennismen et les twirleuses seront de la partie, soit près de 600 jeunes à réunir pour une grande fête ...

   

 

Charles Barthelmebs a 91 ans

Demeurant au N° 24 rue Soultzer, seul comme un grand, mais néanmoins entouré de tous les soins nécessaires, prodigués par les membres de sa famille, M. Charles Barthelmebs, un fanatique de la balle ronde, a fêté ses 91 ans. Se trouvant dans un excellent état de santé, ce nonagénaire a vu le jour le 4 novembre 1903 à Benfeld. A l'âge de 14 ans, il a commencé sa vie active chez Moïse, pour continuer ensuite pendant la durée de 40 ans dans la tannerie Degerrnann, comme tanneur. Le 17 mars 1928, il a uni sa destinée à Mlle Adèle Reuschlé de Barr. Il est père de cinq enfants. Alice .demeure à Montpellier, René est décédé accidentellement le 8 mai 1945, Paul demeure à Mittelbergheim, Mariette retrouve son foyer à la frontière espagnole et Martine habite Barr. M. Barthelmebs avait la douleur de perdre son épouse le 2 mars 1991. Pour le moment neuf petits-enfants et trois arrière-petits-enfants font la joie du nonagénaire, dans la ville, et des proches environs, il jouit de l'estime générale. Ses loisirs se résument au football. Le ballon rond, c'est toute sa vie. Normal, il a tapé dans un ballon de foot pendant 40 ans. Dès son jeune âge il s'est amusé à pousser un ballon, devant lui, dans les rigoles, au grand mécontentement des habitants qui n'approuvaient pas ce genre de sport. Dans le domaine du foot, il a joué d'abord à St-Dié, ensuite à Molsheim, puis fut membre fondateur du FC Valff, pour ensuite aller à Obernai et finalement se retrouver à Barr, ville où il fut également membre fondateur du FC Barr. Sur son petit écran, il suit toutes les rencontres et dit ouvertement combien le foot était plus attractif, en son temps, avec cinq attaquants. L'actuel stade de foot, à Barr, le stade Louis-Klipel, Louis était le président de sa classe, il le connait, il y était lors de la venue de l'équipe de Sochaux, mais il ne peut le fréquenter lors des matches de championnat. Le stade est trop éloigné pour lui. Charles Barthelmebs a deux souhaits: atteindre les 100 ans et voir le Racing de Strasbourg disputer une Coupe d'Europe.

 

 

 

Le FC Barr retrouve le sourire

En cette période de fin d'année, il est de tradition de faire un premier bilan de l'activité des clubs sportifs. Pour le FC Barr, la situation est très satisfaisante et le club du président Ruffenach a retrouvé le sourire après une saison 1993/94 particulièrement funeste.  

Avec le renfort de quatre joueurs de la trempe de Stéphane Deloche (ex SR Colmar). Patrice Clauss (ex Biesheim), Manu Metz (ex Sermersheim) et Hassan Amezrehr (ex Heiligenstein), l'entraîneur Christian Schalk a tous les atouts en main pour réussir dans sa mission de redonner au club local son lustre d'autant. Bien sûr les vert et blanc sont attendus au coin des bois par tous leurs adversaires et le football n'étant pas une science exacte, les différentes rencontres de ce cycle ont toujours donné lieu à de rudes empoignades. Au terme du championnat d'automne, les Barrois partagent la première place avec la valeureuse équipe de Dieffenbach-au-Val. Le bilan chiffré de cette première partie de championnat s'établit de la façon suivante: 17 points pour 11 rencontres, 7 victoires, 3 nuls et une défaite pour un goal-average de 21 à 7.

Relevons la confirmation du talent des jeunes Sylvain Riss, Julien Michel. Hervé Schwanger, Gharib Delenda, Sébastien Duplessis et autres Christian Meyer qui, au côté des plus anciens, Michel Mercier, Jean-Yves Riotte, Thierry Fauth et Fabrice Ruffenach forment un ensemble soudé. Au palmarès des buteurs à mi-saison, le goléador se nomme Hassan avec 8 réalisations devant Thierry Fauth qui s'est montré particulièrement opportuniste avec 6 buts à son actif. Pour l'équipe II, la quatrième place récompense un ensemble plein d'allant et qui totalise 14 points pour 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites, avec un goal-average de 30 à 20.

Pour les protégés de Patrick Risch, la saison est bien entamée avec une troisième place derrière les grosses cylindrées que sont Niedernai et Rosheim. Les vétérans quant à eux, sont au creux de la vague, classés à l'avant-dernier rang avec 8 points et seulement 5 buts marqués; nos glorieux anciens nous doivent une réhabilitation, surtout après le titre de champion du Bas-Rhin remporté la saison dernière.

Les juniors, entraînés cette saison par Thierry Alessandri, se retrouvent aux avant-postes dans un championnat très serré; après un départ tonitruant, ils ont connu un passage à vide mais les derniers résultats leur ont permis de se maintenir au premier rang avec 14 points pour 7 victoires et 3 défaites.

98 matches et un nouveau stade   

La section des jeunes, dirigée par le pétillant Bertrand Eisenecker n'est pas en reste et les performances réalisées par les 98 licenciés des différentes catégories sont très honorables. Les cadets de Hassan évoluent en division A et se situent en milieu de tableau avec 10 points pour 10 rencontres; à l'occasion d'une première expérience à ce niveau, c'est un résultat très encourageant pour ce groupe très soudé. Les minimes de Manu Metz décrochent quant à eux, la troisième place derrière l'intouchable Ebersheim et les voisins de Zellwiller, alors que les pupilles entraînés par Michel Burgard se positionnent au second rang derrière Kintzheim. Une fois de plus, la grosse satisfaction provient des poussins 1 qui, sous la houlette du coach Aziz Delenda, terminent au premier rang avec un goal-average impressionnant de 71 à 9, la lutte pour le titre avec le voisin d'Obernai ayant tourné à l'avantage des Barrois. L'équipe des poussins II dirigée par Lionel Schmittheisler n'aura pas connu le même succès, mais dans un groupe difficile a obtenu des résultats honorables. Gardons pour la fine bouche l'équipe des débutants qui aura prouvé, lors des tournois de Sand et Ste-Croix, que les jeunes talents ont déjà acquis la technique nécessaire pour remporter leurs rencontres. Au total les 10 équipes engagées en championnat auront disputé 98 rencontres officielles, obtenu 54 victoires, 15 nuls et enregistré 29 défaites pour un goal-average de 278 à 183. Mais l'activité des équipes passe aussi par leur participation aux épreuves de coupe, à l'heure actuelle trois équipes restent en lice, les poussins en coupe d'encouragement, les réserves en challenge Aimé Gissy et les séniors, récents vainqueurs d'Erstein en coupe d'Alsace. Si l'animation autour des terrains a été intense, le travail du comité a été tout aussi soutenu. Grâce à l'appui de la municipalité et de l'adjoint aux sports R. Barthelmebs, l'inauguration du stade Louis-Klipfel restera le fait marquant de l'année 1994, une foule de plus de 3000 spectateurs ayant répondu à l'appel des organisateurs. Le tournoi des réserves, la fête des vendanges, la fête de Noël, auront prouvé une nouvelle fois la vitalité du club barrois fort de 180 licenciés cette saison et encadrés par une trentaine de dirigeants et une dizaine d'éducateurs.

Après ce début de saison particulièrement chargé, la trêve des confiseurs tombe à pic pour les hommes du président Ruffenach qui reprendront contact avec le ballon rond dès le. 7 janvier pour le traditionnel tournoi en salle.  

L'équipe des poussins l, championne d'automne: debout, de g. à d., Bertrand Britzel, Aziz Delenda, Baptiste Wenzinger, Jean Spielmann, Gokhan Tanir, Gérard Wilhelm; accroupis, llias Ozupek, Cédric Guth, Mathieu Willhelm, Gabriel Woelflin, , Adem Yazmis et Jonathan Legall.  

 

FAMILLES DU FOOTBALL ALSACIEN

9 familles engagées dans le football ont été invitées récemment dans les locaux de la Ligue à Strasbourg. Une centaine de personnes ont pris part à une soirée sympathique au cours de laquelle les responsables des clubs auxquels elles appartiennent relevèrent leurs mérites à tour de rôle. Le Président Ernest Jacky leur adressa les mots de bienvenue, entouré de MM. Paul Frantz, André Hahn, Emy Jacky, Ernest Deschler et les membres de la CRIP à l'origine de l'initiative. Du fait des conditions météorologiques pas toujours évidentes en cette période hivernale, les familles haut-rhinoises seront invitées à la Ligue début mars. La soirée en elle-même s'acheva tardivement, tant il est vrai que les invités avaient bon nombre d'anecdotes à relater. Une soirée chaleureuse qui en appelle d'autres. Nous avions ainsi eu l'occasion d'accueillir, cette fois-ci, les familles: BARTHELMEBS du FC Barr - EHRHARD du FC Bindernheim- FREY de l'AS Heiligenstein - KLEIN du FC Schwindratzheim - PICARD du FC Muhlbach sur Bruche - RAICHLE de l'US Niederbronn - RETZ du FC Muhlbach/Bruche - REYSS du FC Quatzenheim - ROLLING du FC Schwenheim. Les prochaines familles invitées sont les suivantes: LEY de l'AS Wickerschwihr - RITIER du FC Wintzenheim - PINTO du FCG 1910 Guebwiller - MOUISSY du SC Cernay - GRIMM du FC Ostheim. Tous nos remerciements par ailleurs au jeune retraité Robert Wanisch de Munchhausen qui nous a établi une liste entière de familles actives dans le football régional. Il ne tient qu'aux présidents et secrétaires des clubs concernés à nous communiquer leurs coordonnées afin que nous puissions les inviter.

BARTHELMEBS du FC Barr  

 

 

BARR - BERNARDSWILLER 4-1.  

Adossés au vent. les locaux démarrent cette rencontre de la meilleure des façons. Dès la 5e’, Clauss donne un ballon au millimètre à Christian Ferrenbach qui ouvre le score. Les visiteurs tentent de réagir, mais la défense locale, bien regroupée autour de Manu Metz et de Julien Michel fait preuve d'une belle assurance. Le gardien local Meyer est donc très peu sollicité. Au fil des minutes, le milieu de terrain local formé de Michel Mercier, Patrice Clauss et Sylvain Riss prend les choses résolument en main. Les occasions se multiplient mais les avants locaux font preuve de maladresse et vendangent plusieurs occasions nettes. Il faut attendre la 43e' pour assister à un nouveau but obtenu sur un coup franc tendu de Riotte est repoussé par le gardien Untrau et Ferrenbach se trouve à point nommé pour catapulter le ballon sous la barre. En deuxième période, les vignerons reprennent immédiatement les choses en main. Mercier déborde sur la gauche, centre sur Schwanger qui aggrave la marque à 3-0. à présent, la défense visiteuse prend l'eau. Heureusement pour elle, le gardien Untrau multiplie les sauvetages et il faut attendre la 80e' pour assister au but du « goléador » Amerzrehr. C'est peu avant le coup de sifflet final que Bernardswiller réussit à sauver l'honneur par Mehmet et la partie s'achève sur un score flatteur pour les visiteurs au vu du déroulement de la rencontre. Très bon arbitrage de M. Bertsch.

 

 

Un ultime coup de Barr  

EBERSHEIM - BARR 2-3  

Mi-temps: 1-2. Les buts pour Ebersheim: Régis Hinterlang (13e’), Philippe Meyer (56e’).  

Bonne première mi-temps des visiteurs, Les leaders du groupe ont dominé en début du match, profitant du moindre relâchement des locaux. Sur une erreur défensive, ils ouvrirent le score et sur un superbe tir de 25 mètres, ils reprirent l'avantage après l'égalisation de Hinterlang sur action personnelle. En fin de première mi-temps, les locaux montrèrent le bout du nez et par deux fois, par Sonntag, puis Ulrich, l'égalisation était possible. En deuxième période, changement de décor: les locaux, survoltés, bousculèrent le leader en dominant à outrance, Meyer égalisa tout d'abord, Les visiteurs utilisèrent tous les expédiants pour résister, Sonntag aurait pu donner la victoire aux locaux à cinq minutes de la fin. Le sort en décida autrement et à deux minutes du coup de sifflet final, sur un corner et une reprise de volée magistrale, la victoire choisit son camp

 

 

Bonne affaire pour Barr  

BARR - PORTUGAIS SELESTAT 3-1.  

Dès les premières minutes, les 22 acteurs rentrent dans le vif du sujet et les actions se succèdent de part et d'autre. Une première chaude alerte devant les buts visiteurs est contrée par Almeida alors que l’avant-centre des Portugais se retrouve seul face à Meyer mais son tir frôle le montant gauche. A la 16e’, Patrice Clauss récupère un ballon dans les 16 mètres, centre sur Hassan Amezrehr qui ouvre le score du plat du pied. Les Joueurs locaux, peu à peu, prennent l'initiative du jeu et se montrent dangereux mais la défense adverse, bien regroupée autour de Uhlrich tient bon jusqu'à la mi-temps. Adossés au vent, les visiteurs entament la deuxième période tambour battant mais les locaux procèdent par rapides contre- attaques, Duplessis échoue une première fois devant le goal visiteur et à la 60e’, Schwanger est plus heureux et converti en but un ballon venu de la droite. Les occasions se multiplient de part et d'autre, à la 68e’, un centre de Duplessis est repris par Fauth qui porte la marque à 3-0. Les Portugais réagissent immédiatement et Philippe Roque catapulte de la tête le ballon dans la cage de Meyer. Distancés au score, les Portugais font preuve d'un bel enthousiasme et une tête plongeante de Vidal rase la transversale. Les joueurs locaux ont une dernière occasion par Duplessis mais sa magnifique reprise de volée échoue sur la barre. Bon arbitrage de M. Joseph Bortot de Bindernheim.

 

 

BARR - DIEFFENBACH 1-3.  

Les Barrois sont passés complètement au travers et le score de 3 à 1 en faveur des visiteurs est logique au vu de la physionomie de ce match au sommet. Pourtant pendant le premier quart d'heure de jeu le monopole du ballon est aux verts et sur un centre de la gauche de Duplessis. Ruffenach est un peu court et la balle file à côté des buts. Au fil .des minutes, la vivacité des attaquants de Dieffenbach s'affirme et une première tentative échoue sur la barre transversale de Meyer. Puis, par maladresse, les avants visiteurs vendangent deux bonnes occasions, On s'achemine vers un score de parité, lorsqu'à la 43e’, Thierry Fauth est crocheté dans la surface. le penalty est transformé par Hassan et la mi-temps intervient sur un score flatteur de 1 à 0. La deuxième période débute par deux percées de Weber qui passe en revue une défense barroise déboussolée et dès la 49e’ le score est de 2 à 1 en faveur de Dieffenbach. On attendra en vain la réaction du leader et à aucun moment le gardien visiteur ne sera réellement en danger. A la 89e’, un nouveau contre des visiteurs permet à Schwab de donner le coup de grâce.

   

 

Barr sans problème  

DAMBACH-LA-VILLE - BARR 1-4  

Malgré une première mi-temps correcte, Dambach-la-Ville est encore retombé dans ses travers familiers : perte de balle successive et mauvaise relance. Barr sut profiter de toutes ces opportunités pour porter la marque à 4-1, C'est tout d'abord Claus qui se faufilait dans la défense et marquait de près, Puis c'est Fauth qui portait le score à 2-1 après que Dambach-la-Ville eut égalisé par l'intermédiaire de Vincent Erienbach sur penalty, La seconde période n'était pas du tout à l'image de la première, Barr prenait rapidement le large en marquant par deux fois en douze minutes, La cause était entendue, il fallait ensuite que les locaux s'évertuent à ne plus encaisser de but pour ne pas alourdir l'addition, On retiendra la bonne volonté des locaux durant la première période, mais c'était insuffisant pour inquiéter le leader.

 

 

FC BARR MAGAZINE

La rédaction d'Alsace-Foot salue, avec plaisir, la naissance d'un nouveau confrère. Diffusé trimestriellement à 200 exemplaires, le magazine du FC Barr comprend les rubriques suivantes: Editorial, délibérations du comité, pages séniors, pages rétros, interview, brèves, classements (à partir du 3615 LAFA). La rédaction de ce magazine sympa est assurée par Jean-Pierre Schmittheisler, Francis Woelfflin, Alain Spehner et Bertrand Eisenecker.  

Le Comité de Jeunes du FC Barr a officiellement été créé ce mardi 4 avril 1995 lors d'une réunion au clubhouse du stade Louis Klipfel. Cette première rencontre rassembla les représentants de la Ligue d'Alsace de Football, MM. Jean-Marie Thurnreiter, Bernard Barthelmebs, Patrick Schmitt, le Président du FC Barr Jacques Ruffenach, le responsable de la section des jeunes Bertrand Eisenecker et évidemment les jeunes membres de cette instance. Lancés à l'initiative de la LAFA, ces comités de jeunes donnent la parole aux joueurs de la catégorie des juniors aux poussins qui font part de leurs attentes et suggestions. A Barr, la présidence du comité a été confiée à Julien Lallemand qui sera entouré de Bertrand Britzel, David Burgard, Christophe Eisenecker, Damien Haegele, Jean-Mathieu Krieg, Mathieu Stocker, Kevin Wadel, Baptiste Wentzinger et Pierre Alex Woelfflin. Déjà des questions d'équipements, de disponibilité des installations, d'animations en dehors du football ont été évoquées. La structure est à présent en place, comme au sein des conseils municipaux des enfants et la parole est aux jeunes dans le but d'un dialogue constructif et une meilleure concertation avec les responsables du club.  

UN COMITE DES JEUNES CREE AU FC BARR

 

   

Championnats Départementaux – Bas Rhin

"A Barr, il ne manque pas grand-chose ... "  

Dans le groupe H, le FC Barr tient le bon bout. Avec cinq points d'avance sur Dieffenbach au Val, les gens de là-bas peuvent être optimistes. Jacques Ruffenach, le président, répond à nos interrogations: "Je suis plus que satisfait par notre saison. Les résultats de l'équipe 1, ceux de l'équipe 2. Mais, surtout, ce sont les résultats des jeunes qui me font plaisir. Les jeunes, ils représentent l'avenir ... ". Les jeunes, on s'y intéresse de très près. Pour eux, à Barr, on a ... "On a mis en place un comité de jeunes depuis peu. Il faut les intéresser, ce sont les dirigeants de demain. Il faut, aussi, les retenir et donc pour cela il faut qu'ils se sentent bien dans le club. Ils apprennent beaucoup. Le respect des copains, le respect des dirigeants, le respect des arbitres. Pour progresser, il faut bâtir quelque chose de costaud ... ". Jacques Ruffenach, lucide, sait que le chemin est. long. Très long. Et, parfois, tortueux. Il le sait, il le dit: "C'est un gros travail qui n'est pas fini. Et qui ne le sera jamais. Ce dont je suis content, c'est que notre club compte 125 jeunes. Et nous alignons, au moins, une équipe dans toutes les catégories d'âge. A terme, nous voudrions aligner une équipe formée à Barr". En attendant cet événement, Jacques Ruffenach sait pouvoir compter sur Christian Schalk, l'entraîneur: "C'est un bon, il est très fort. Nos rapports sont bons, très bons. Ici, chacun a ses responsabilités. Donc, je ne m'occupe pas de technique. Je suis présent, j'assiste aux entraînements, mais c'est Christian Schalk qui décide". Mais, à Barr, on a de l'ambition. Jacques Ruffenach, avec franchise, le rappelle: "Notre objectif, c'est la montée. On a recruté pour cela. Mais j'ai été surpris par la qualité de notre groupe de division 1. Alors, à Barr, on est ambitieux mais on n'est pas pressé. Il faut d'abord, je le répète, bâtir de solides fondations". Pour réaliser ses ambitions, Jacques Ruffenach sait aussi pouvoir compter sur son comité. Un comité qu'il a, à son arrivée à la présidence, fortement réduit : "Je suis président depuis 1 an 1/2. Je dispose, et j'insiste, d'un comité exceptionnel de neuf personnes. Un comité travailleur, enthousiaste. Ce comité, et c'est rare, compte quatre femmes. Elles font, elles aussi, un sacré boulot. Elles permettent de régler certains détails. Une femme, je crois, a plus de tact. Une femme sait apaiser les esprits". Il est heureux, Jacques Ruffenach. Simplement, normalement. Il reste, malgré tout, modeste: "Moi aussi, j'ai beaucoup appris. En fait, ici, il ne manquait pas grand-chose. Il manquait juste un peu d'ordre. Aujourd'hui, chacun est à sa place. On a simplement remis le club sur les rails". Il est heureux, Jacques Ruffenach. Lui qui avait arrêté sa carrière en cadet, il a repris une licence. En vétéran, pour voir. Et, encore, pour apprendre. Il a pris cette licence pour ... "Pour m'intégrer, encore un peu plus". Et il ajouté, plein d'humour : "En plus, j'ai perdu 10 kilos". Il est heureux, Jacques Ruffenach. Heureux de la dynamique créée au sein de son club, le FC Barr. Heureux, car ... " Je voulais aussi dire qu'ici les jeunes sont, pour la plupart, entraînés par des joueurs de l'équipe. Ça aussi, c'est bon". Le mot de la fin, on le laisse à Jacques Ruff'enach. Il est simple, il est bref. "Je suis un président heureux". Puisqu'on vous le dit...  

   

FC Barr: ambition intacte

• • • Le retour en promotion en fin de saison? Le FC Barr se garde bien d'afficher une quelconque forfanterie, mais ses chances croissent de jour en jour.  

Vendredi après-midi, petit bonus avec une qualification pour la demi-finale de la Coupe du Crédit Mutuel aux dépens de Marckolsheim. Un match marqué par une remarquable réussite qui ne saurait cependant masquer les interrogations liées aux six dernières journées de championnat. «Cela va se jouer dans les deux semaines à venir, fait remarquer l'entraîneur Christian Schalk. Avec notre avance actuelle, nous pouvons nous permettre deux nuls en six matches». Une marge qui serait encore bien plus sécurisante s'il n'y avait eu cet accident de parcours face au rival direct Dieffenbach-au-Val la semaine précédente (1-3).

La remontée était espérée dès le début de la saison. Le club s'était restructuré autour du nouveau président Jacques Ruffenach et bien renforcé avec les arrivées de Hassan Amezrehr (Heiligenstein), de Patrice Clauss (Biesheim), de Manu Metz (Sermersheim) et de Stéphane Deloche (SR Colmar). Si les trois premiers apportent effectivement ce que l'on attend d'eux, constituant de bonnes individualités capables de faire la différence à n'importe quel moment, le dernier, retenu par ses obligations militaires, n'a pu disputer qu'un quart des matches de son équipe. Par contre, Xavier Barthelmebs en a terminé avec ses obligations militaires outre-mer et complète les lignes arrières du FCB. «Et c'est tant mieux si des solutions de rechange s'offrent à nous». Christian Schalk, l'ancien talentueux et ambitieux joueur de Vauban, souhaite évidemment poursuivre l'ascension même au-delà de la promotion. «Il nous faudrait encore trois autres éléments d'expérience pour l'an prochain. Il sera alors plus facile d'intégrer des juniors, sur lesquels ne reposerait pas toute la pression des matches importants ».

La carte jeunes

Plus mesuré, le président Ruffenach: «nous sommes dans une année de transition avant laquelle le FC Barr a bien failli éclater. Nous reconstruisons avec nos jeunes ». Même s'il reconnaît que la montée conditionne la sérénité et l'avenir de son club. De jeunes, les "vert et blanc", couleur omniprésente sur les installations cossues du nouveau stade Louis-Klipfel, n'en manquent pas. Sur les 200 licenciés, près de la moitié joue parmi les juniors, cadets, minimes, pupilles, poussins (deux formations) et débutants. Et la plupart porte haut les couleurs du club sur les terrains bas-rhinois. Ils sont encadrés par des seniors, ce qui permet aux responsables de se féliciter de l'excellente osmose entre les composantes humaines. Les seniors ne sont pas en reste. La deux va également monter d'une division alors que fonctionnent parallèlement une équipe trois et une de vétérans. Complet dans toutes les lignes, le FCB. Le résultat d'un bon soutien d'un nombre impressionnant de partenaires comme en témoignent les panneaux garnissant le terrain, et d'une municipalité qui a toujours été amateur de foot.

Toutes les conditions sont donc réunies pour que le club retrouve son lustre d'antan.  

Une équipe première qui montre la voie à suivre.  

  

 

Barr un peu plus près  

SUNDHOUSE - BARR 0-2.  

Mi-temps: ~. Buts: Hassan (50e’ et 55e’). Arbitrage de M. Schotter (Griesheim-sur-Souffel).  

En première période, chaque équipe aura la possibilité de prendre l'avantage. Malgré la nette différence au classement, les locaux se montrent menaçants par leurs attaquants qui se créent plusieurs occasions. Il faudra au début de la seconde période deux fautes d'inattention des « jaunes» pour que le leader prenne définitivement l'avantage. Hassan grille la politesse à la défense à la 50e’ pour marquer le premier but. A la 55e’, le même joueur, sur une action similaire, clôture la marque. Il faut - souligner le très bon arbitrage de M. Schotter

 

 

BARR BREITENBACH 9-1. 

Le FC Barr entame la partie à cent à l'heure et en deux coups de cuillère à pot la marque est de deux à zéro. Un service de Thierry Fauth est repris par Hassan qui ouvre le score (2e’), puis sur l'action suivante c'est ce dernier qui rend la politesse à l'avant-centre local qui trompe le goal adverse. Forts de leur avance les Barrois relâchent leur étreinte mais le gardien Meyer veille au grain. A la 25e’, le feu follet Patrice Clauss place un missile des 25 mètres, qui vient mourir dans la lucarne, portant le score à 3 à 0. Peu avant la mi-temps Schwanger Hervé vit sa reprise échouer sur la transversale, mais dans la minute qui suit c'est Hassan qui porte l'estocade d'une reprise de la tête. La deuxième période voit le cavalier seul des locaux se poursuivre, Stéphane Deloche sème la panique dans l'arrière défense visiteuse et inscrit un nouveau but. A la 55e’, les visiteurs sauvent l'honneur suite à un coup franc tiré par Watt mais une réaction barroise ne se fait pas attendre et Stéphane Deloche sert idéalement Thierry Fauth qui trompe facilement le cerbère adverse. Le calvaire des visiteurs n'est pas terminé et dans les dix dernières minutes les locaux tirent un véritable feu d'artifice avec Stéphane Deloche (85e’), Thierry Fauth (86e’), et Jean-Yves Riotte (89e’).

 

 

La loi du plus fort 

BALDENHEIM - BARR 0-3. 

Mi-temps: 0-1. Les bu1s : Duplessis (39e’), Riotte (61e’, 64e’). L'arbitre: M. Woehrel d'Eschau. 

Disputée sous une pluie continuelle, cette rencontre face au leader était tout de même plaisante pour l'œil. Le score peut paraître sévère au vu de la première heure de jeu. La première occasion était pour les locaux, lorsque Oser plaçait un tir puissant à la suite d'un corner à la 7e’. La réplique intervenait à la 11e’, mais Duplessis ratait l'immanquable à la suite d'un coup franc repoussé. Même face au vent, les locaux tenaient la dragée haute au leader. A la 36e’, deux reprises consécutives échouaient sur le gardien visiteur tout heureux d'avoir été sur la trajectoire en la circonstance. Survint la 39e’où Gisselbrecht était bousculé alors qu'il était sur le point de marquer et, sur la relance, Duplessis marquait d'un tir croisé. Le leader respirait mieux, mais l'USB n'abdiquait pas. A la 61e’, un boulet de Clauss atterrissait sur la transversale et Riotte reprenait dans un angle fermé. A peine remis, Riotte se trouvait encore à l'extrême limite du hors-jeu pour établir le score final à la 64e’. La qualité baissait et plusieurs fautes entrainaient des discussions souvent inutiles, d'autant que le sort était réglé. Il n'empêche que Barr à fait un pas pratiquement décisif pour la montée en Promotion.

 

 

 

La loi du plus fort 

BARR - HEILIGENSTEIN  3-1. 

Plus de 200 spectateurs ceinturaient le stade Louis-Klipfel pour ce derby que les barrois se devaient de remporter pour assurer leur accession en promotion. La partie s'engage de la meilleure des façons pour le leader: dès la 3e’. la défense visiteuse commet une grossière erreur de relance. ce dont profite Sébastien Duplessis pour ouvrir le score. Piqués au vif. les gars de la cité du Klevener réagissent par Schleiss et Karl. Leurs efforts sont récompensés lorsqu'à la 12e’ Andres déborde la défense locale sur la gauche et vient fusiller l'infortuné Meyer. Après ce départ tonitruant. la partie s'équilibre mais au fil des minutes la maîtrise barroise se confirme. Stéphane Deloche et Patricia Clauss distillent de bons services mais les avants de pointe n'arrivent pas à prendre en défaut d'excellent Adolf. A la 35e’ Patrice Clauss part seul au but mais son tir part dans les nuages. Dans la minute qui suit ce même joueur expédie un tir des 25 m en pleine lucarne mais le gardien visiteur parvient a détourner la balle au dessus de la barre. La deuxième période est à l’image de la précédente. Les Barrois multiplient les occasions alors que les visiteurs procèdent par de rapides contre attaques. Il faut attendre la 70e’ pour assister à la concrétisation de la domination locale. Hassan Amezrehr adresse un centre tendu et Hervé Schwanger s'y prend à deux fois pour catapulter la sphère derrière la ligne de but. Heiligenstein, bien que réduit a neuf suite a l'exclusion temporaire de deux joueurs ne baisse pas les bras. mais a la 85e’ Hervé Schwanger parti a la limite du hors jeu, prend de vitesse  l'arrière défense visiteuse pour donner définitivement l'avantage aux locaux. La messe est dite, pourtant les dernières minutes restent palpitantes, Karl et Schleiss mettent a contribution Meyer et Hassan. pour les locaux, tire de près peu a côté. La partie s'achève sur la victoire barroise synonyme de montée au terme de ce derby joué dans un très bon esprit sous la direction de M. Aeming de Mertzwiller.

Un nombreux public pour un derby plus important par Barr que pour Heiligenstein. (Photo DNA)

 

 

 

BARR - ARTOLSHEIM: 11-2. 

Lorsqu'à la 20e’ l'avant-centre d'Artolsheim, Hubert Mathieu, ouvrit le score par son équipe, personne parmi le nombreux public venu assister à ce match, ne pensait que les Barrois allaient tirer un véritable feu d'artifice, C'est Stéphane Deloche, très en jambes en ce dimanche caniculaire, qui sonnait la charge du bastion adverse. A la 30e’, il sème la panique dans l'arrière-défense, et un arrière-visiteur marque contre son camp, A partir de cet instant, les occasions se multiplient pour les vignerons, Duplessis (35e’) donne l'avantage à Barr, Deloche Stéphane (37e’) part de son camp et au terme d'un slalom échevelé de 80m, marque de près. A la 40e’, Riotte fusille l'infortuné gardien adverse et peu de temps après Duplessis corse l'addition (mi-temps 5-1), La deuxième période confirme la main mise barroise. dès la 46e’, Fauth aggrave le score, les arrières barrois ne sont pas en reste et Michel Julien reprend une balle renvoyée par la barre pour ajouter un huitième but. Les arrière-visiteurs ne savent plus à quel saint se vouer, Thierry Fauth et Michel Mercier sont une nouvelle fois à la conclusion (67e’ et 70e’), Et il faut attendre la 80e’ pour enfin assister au but du goléador local Hassan Amerzehr qui porte le score à 11 à 1. A la dernière minute de jeu, les visiteurs bénéficient d'un penalty que transforme Damien Schultz. En conclusion, une heure de calvaire pour Artolsheim qui aura eu le mérite d'ouvroir et de fermer le ban, alors que les Barrois terminent la saison à domicile en beauté,

 

 

Barr était bien le meilleur 

SAINTE-CROIX-AUX-MINES - BARR 2-4 

Mi-temps: 1-2. Les buts pour Sainte-Croix-aux-Mines: Th. Chalon (5e’), L Chalon (85e’); pour Barr: J.•Y. Riotle (32e’, 38e’), Hassan Amezrher (60e’), Patrice Clauss (73e’). Arbitrage de M. Honoré Neurohr de Geispolsheim-Vlllage. 

Pour ce dernier match de championnat, l'équipe chère au président Zuber recevait le champion du groupe, Barr. Après que le capitaine, Laurent Chalon, ait offert un bouquet à son vis-à-vis, le match débute sur un rythme rapide. Les locaux ouvrent le score à la 5e’ minute sur un coup franc judicieusement tiré par l'entraîneur-joueur Thierry Chalon. Le ballon circule d'un camp à l'autre et les deux équipes pratiquent un football technique. A la 32" minute, Jean-Yves Riotte égalise d'une tête sur un centre de Sébastien Duplessis. Ce dernier a une belle occasion d'aggraver le score deux minutes plus tard, mais le gardien junior, Samuel Brera, détourne le tir violent. Les visiteurs font le pressing et Jean-Yves Riotte réussit le doublé après un centre de Barthelmebs à la 38e’ minute, après avoir heurté la transversale peu auparavant. Dès lors, les Barrois contrôlent le jeu et l'arbitre siffle la mi-temps. En seconde période, le leader domine. Deloche, parti de sa défense, voit son tir dévié par le goal local. Duplessis tire sur le poteau et à la 60e minute, Hassan Amerzher, parti du milieu de terrain, dribble le gardien et inscrit le troisième but. A la 73e minute, Patrice Clauss marque le quatrième but d'un lob astucieux. A la 85e minute, Laurent Chalon établit le score final sur une belle ouverture de Patrice Cuvillier. L'arbitre, .M. Neurohr, siffle la fin de cette partie plaisante qui consacre la meilleure équipe du groupe, avec une attaque percutante qui a marqué à 68 reprises et encaissé 21 buts. Les locaux n'ont pas à rougir de cette défaite, les quatre juniors incorporés ayant démontré leurs possibilités. Les Barrois de l'entraîneur-joueur vétéran Christian Schalk auront encore du pain sur la planche. Ils affronteront Sermersheim en finale de la Coupe du Crédit Mutuel et Geispolsheim-Village en poule de classement.  

 

 

 

Barr: fatals tirs au but 

BARR - GEISPOLSHEIM/GARE 3-4 aux tirs au but. 

Mauvais arbitrage de M. Weiss d'Eckbolsheim. 

Dès le coup d'envoi, on sent les deux équipes motivées. Elles pratiquent un football rapide. A la 2e’, Michel sauve une balle in extremis sur la ligne de but après une belle action collective des joueurs de Geispolsheim. L'équipe barroise est réduite à dix dès le début du match à la suite de l'expulsion provisoire de Clauss. A la 21e’, sur un corner en faveur de Geispolsheim, la balle est encore une fois déviée de justesse par la défense barroise.   La deuxième mi-temps sera à l'image de la première: de belles occasions de part et d'autre sans pouvoir conclure. Un coup franc dangereux en faveur de Geispolsheim est arrêté par Meyer. Les Barrois sont à nouveau réduits à dix après l'exclusion temporaire de Riotte. Clauss, à la 31e’, voit son tir au ras du sol finir dans les bras du gardien. A la minute suivante, Clauss, encore lui, appuie trop son tir qui passe au-dessus de la transversale. A noter une expulsion temporaire, également, du côté de Geispolsheim, à 5 minutes de la fin du match.

 

 

 

Coupe du crédit mutuel  

Les Barrois, un ton au-dessus 

STE-CROIX-AUX-MINES - BARR: 0-4, 

Mi-temps: 0-1, Les buts pour Barr: Hassan Amezrher (29e’), Sébastien Duplessis (50e’), Sylvain Riss (71e’), Michel Mercier (75e’). Arbitrage de M, Jean-Marcel Geiger de Sélestat 

Après la victoire, dimanche, en coupe d'Alsace par 2 à 0 contre Krautergersheim, l'équipe de Barr a continué sur sa lancée en remportant ce match comptant pour la coupe du Crédit mutuel par 4 à 0 à Sainte-Croix-aux-Mines. Les deux équipes évoluent en division 1 dans le même groupe. Notons que Barr est en tête de ce groupe avec 10 pts et que Sainte-Croix est 5e avec 7 points. Finalement, le match a tourné à l'avantage des visiteurs. Sainte-Croix-aux-Mines, qui a manqué de réalisme offensif, n'a même pas réussi à sauver l'honneur. Pourtant, les Sainte-Creuziens, dans la première demi-heure, ont failli par deux fois ouvrir le score. Ali Achir, une première fois, a tiré sur le gardien. Quelques minutes plus tard, Laurent Chalon a échoué de très peu dans la surface, après avoir évité les arrières, mais tiré sur le gardien. C'est le capitaine barrois, Patrice Clauss, qui a été à l'origine du premier but, en servant de l'aile une belle balle sur la tête d'Hassan Amezrher qui a trompé le gardien local. Le jeu s'est ensuite stabilisé quelque peu, mais les Barrois se sont montrés plus volontaires. A la 42e’ minute, Sainte-Croix a pourtant eu la balle d'égalisation au bout du pied par son avant-centre. En deuxième période, Sébastien Duplessis a réussi à exploiter un ballon mal dégagé par la défense et a inscrit le deuxième but. Puis, pendant une quinzaine de minutes, les joueurs de Barr ont dominé, sans pour autant marquer. Finalement, Sylvain Riss a poussé le ballon dans les buts du gardien local, après avoir été servi par un joli une-deux des attaquants devant les buts. Cinq minutes plus tard, Barr a porté la marque à 4 à 0, à la suite d'une passe d'Hassan Amezrher sur Michel Mercier qui a marqué le dernier but de la rencontre.

 

 

 

BARR - MARCKOLSHEIM 3-0 

Dans ce 1/4 de finale du Crédit mutuel c'est pour avoir raté plusieurs occasions faciles que Marckolsheim s'est incliné face à une équipe barroise pour une fois très opportuniste. Pendant la première période les deux équipes sont loin de fournir un spectacle intéressant à la centaine de spectateurs présents. Les mauvaises relances se succèdent de part et d'autre et Marckolsheim se montre dangereux par son avant-centre Maeder. Petit à petit la défense des vignerons retrouve son assise et Schwanger déborde une première fois sur la droite sans succès. A la 30e', Manu Metz adresse un centre de la droite à Schwanger qui libre de tout marquage, donne l'avantage aux locaux. A la 43e', Marckolsheim réussit l'égalisation mais le but est refusé pour un hors jeu discutable. Au début de la 2e période, les visiteurs donnent le tournis à l'arrière défense barroise mais les tirs appuyés de Spiegel et Maeder fusent à côté de la cage de Meyer. A la 70e’ une nouvelle action des visiteurs est miraculeusement repoussée du pied par le cerbère local. Dans la minute qui suit le ballon heurte la transversale de la cage locale et rebondit sur la ligne de but. Au plus fort de la domination de Marckolsheim, les locaux porteront l'estocade par Hassan qui. profite d'un bon travail de Schwanger et aggrave le score à la 80e'. Les visiteurs boiront le calice jusqu'à la lie lorsqu'à l'ultime minute un centre de Hassan est malencontreusement transformé en but par un arrière visiteur. Les Barrois se qualifient pour les demi-finales sur un score flatteur au vu du déroulement de cette rencontre.

 

 

 

Barr en finale 

ROSSFELD - BARR 3-11. 

Mi-temps 1-3. 141 spectateurs payant. Pelouse en excellent état. Très bon arbitrage de M. Meyer (Krafft) assisté par MM. Trendel et Nass. 

Pour cette demi-finale de la coupe du Crédit mutuel. les spectateurs ont assisté à une avalanche de buts de la part d'une équipe barroise particulièrement en verve en cette fin de saison. A la 12e’, une combinaison Deloche-Amezrehr permet à ce dernier de déborder sur la gauche et de battre de près le gardien de Rossfeld. Pourtant les locaux ne s'avouent pas battus et Meyer est obligé d'intervenir dans les pieds de 1’ailier droit alors que, pour les Barrois, Sébastien Duplessis rate deux occasions faciles. A la 24e’, l'entraîneur local Vincent Haury décoche un tir des 25 m que Meyer détourne magistralement au-dessus de la barre. Dans la minute qui suit, Stéphane Deloche, parti des ses seize mètres passe en revue toute la défense adverse et aggrave le score d'un tir croisé. Après une nouvelle chaude alerte devant la cage de Hohenleiter, les villageois se rebiffent : suite à un débordement sur la gauche, la magnifique reprise de volée de Fabrice Thurnreiter redonne l'espoir à son camp. Cet espoir sera de courte durée, car dans la minute qui suit, Xavier Barthelmebs sert idéalement Stéphane Deloche qui redonne une marge de sécurité aux Barrois. La deuxième période débute par un déferlement incessant de la vague verte des attaques barroises. Tour à tour, Hassan Arnezrehr, Patrice Clauss, à nouveau Hassan et Sébastien Duplessis trouvent le chemin des filets adverses. A 7 à 1, les locaux ont un sursaut d'orgueil face à la défense barroise étrangement absente pendant une dizaine de minutes. Vincent Haury (66e’) et Thierry Sohn ne se font pas prier pour revenir au score de 7 à 3. Après ces quelques moments d’égarement. la déferlante barroise reprend de plus belle. Deux centres consécutifs de Sébastien Duplessis trouvent Thierry Fauth et Michel Mercier à la conclusion à la 73e’. c'est Hervé Schwanger. rentré en cours de la deuxième période, qui hérite d'un centre au cordeau de Michel Mercier. Le calvaire du cerbère local Hohenleiter qui, par ailleurs, n'a rien à se reprocher. prend fin à la 88e’ lorsque Thierry Fauth bénéficie d’une ouverture lumineuse de Hassan pour établir le score final. En conclusion, victoire méritée des vignerons face à une équipe locale courageuse, mais en finale, le 23 juin à Stotzheim contre Sermersheim. ce sera une autre paire de manche et il faudra veiller à rester concentré pendant 90 minutes.

 

 

 

Et Miranda frappa deux fois 

••• L'AS Sermersheim a remporté hier soir à Stotzheim la 25e finale de la coupe du Crédit mutuel Alsace-Centre grâce à sa victoire sur le FC Barr. Une victoire qui doit beaucoup à Carlos Miranda, auteur de deux buts en début de deuxième mi-temps. 

AS Sermersheim 3 - FC Barr 2 Stade de Stotzheim. 

Mi-temps: 1-1. Environ 500 spectateurs. Arbitre: Jean-Pierre Willenberger (Breitenau) assisté de Norbert Vuillermet (Châtenois) et Pierre Richter (Wisches). Les buts de l'AS Sermersheim: Eddy Budoc (22e’, Carlos Miranda (48e’ et 51e’) ; du FC Barr: Hervé Schwanger (10e') et Patrice Clauss (83e'). Exclusions temporaires à Sermersheim: Alain Warth (36e') et Richard Weisskopf (78e'); à Barr: Julien Michel (33e’) et Patrice Clauss (88e’). Expulsion à Sermersheim: Christian Schnell (45e’). L’AS SERMERSHEIM avec: Hartmann, Feliz; Kléber, Warth, Wimmer, Weisskopf, Schnell; Furst, Carlos Miranda, Budoc, Jorge Miranda (Ehrhard, jehl). LE FC BARR avec: Meyer, Ruffenach; Barthelmebs, Michel; Schalk; Riotte, Schwanger, Deloche, Fauth, Clauss, Amerzher (Duplessis, Mercier) 

Un match vif. avec de l'engagement. du spectacle. des rebondissements. des buts et une pointe de suspense. Une bonne fin de saison en somme pour les deux équipes qui se sont retrouvées hier soir en finale de la Coupe du Crédit mutuel du secteur. Une finale bien engagée par l'AS Sermersheim qui mit de suite Christian Meyer à l'ouvrage par Carlos Miranda (que l'on verra beaucoup pendant la rencontre) et Damien Kléber. Mais le FC Barr ne fut pas non plus très long. à entrer dans le match. Et c'est même lui qui ouvrit le score. Un coup franc à la limite des seize mètres, Patrice Clauss le tire et trouve Schwanger qui glisse le ballon dans le coin gauche du but de Christian Hartmann. 1-0. Le FCB essaya alors de profiter de cet élan. Mais sans résultat. Et c'est au contraire l'AS Sermersheim qui trouva l'ouverture d'une belle tête (suite à un corner) d'Eddy Budoc. L'intervention de Jean-Yves Riotte ne fit que confirmer l'égalisation. Carton rouge Une égalisation que l'on retrouva à la mi-temps. Malgré les efforts de Barr pour faire la différence alors que, juste avant le coup de sifflet, Christian Schnell, de Sermersheim, était sanctionné d'un carton rouge pour une charge irrégulière sur Thierry Fauth. Réduite à dix, l'AS Sermersheim allait pourtant faire parler la poudre dès le début de la deuxième mi-temps. Par l'intermédiaire de Carlos Miranda qui frappa deux fois : d'abord par un remarquable coup franc direct qui alla se loger dans le coin droit du but de Christian Meyer; puis à la suite. d'une chevauchée démarrée à la limite du hors-jeu et conclue victorieusement. 3-1, l'addition était lourde pour le FC Barr. Qui tenta de réagir. Mais malheureusement sans construire suffisamment ses actions. Sans y croire assez. Et c'est donc seulement à la 83e’, après plusieurs autres occasions, que Patrice Clauss trouva le chemin des filets. A 3-2, tout était encore possible. L'équipe de Barr se rua donc à l'offensive, multipliant les actions dangereuses. Mais Christian Hartmann restait solide au poste. Il était trop tard

Les duels ont été parfois vifs entre les joueurs du FC Barr et de l'AS Sermersheim. (Photo DNA)

 

 

Equipe II

debout de gauche à droite : DELENDA Aziz - WALTER Bernard - BOEHM Laurent - LE FUR Daniel - RISS Sylvain - KLEINMANN Claude - WARTZLOFF Dominique - ALLESANDRI Thierry.
accroupis : BRITZEL Bertrand - FERRENBACH Christian - DELENDA Saaden - DELOCHE Cédric - SCHNELL Olivier - METZ manu - DELOCHE Stéphane.

 

 

Equipe III

debout de gauche à droite : PFLEGER Claude - LICHTENBERGER Alain - STEIN Christophe - GERBER Dibdier - SPIELMANN Marcel - HESENFRATZ Richard - KIENTZLER Philippe - RISCH Patrick..
accroupis : BUHLER Lionel - SONNTAG Daniel - GUTH Jacky - WOLFF Michel - YASMIS Fazli.

 

 

 

L'affiche de l'été à Barr

• • • Après la finale de Coupe d'Alsace, le coquet stade Louis-Klipfel à Barr accueillera ce dimanche 2 juillet (coup d'envoi à 18 h), les équipes professionnelles du FC Sochaux et de l'AJ Auxerre. 

A quinze jours de la reprise du championnat, cette rencontre de gala devrait attirer la foule des grands jours car sur le terrain évoluera une belle brochette d'internationaux. D'un côté l'AJ Auxerre, le club de Guy Roux qui s'est une nouvelle fois qualifié pour la Coupe d'Europe UEFA. Nul besoin de présenter les internationaux: Frank Silvestre, Corentin Martins et Christophe Cocard, entourés de Charbonnier, Goma, West, Mahe, Guerreiro, Saib, Lamouchi, Laslandes. Diomede, Rabarivony, Violeau. A leurs côtés, le public alsacien découvrira les jeunes Deniaud, Otokore, Nzamba. Si les départs. côté auxerrois, de Vahirua (Caen) Verlaat (Stuttgart) et Baticle (Strasbourg) ont été officialisés, le seul renfort du buteur de Guingamp Guivarch a été enregistré. Mais le recrutement du club bourguignon n'est pas terminé. Il ne serait pas étonnant de voir évoluer l'un ou l'autre élément répertorié sur les tablettes de Guy Roux. On parle avec insistance du Yougoslave de Hadjuk Split Stimac ou de l'Algérien Tafaout, d'Oran. Gageons que le millésime 95/96 auxerrois sera de bonne qualité, comme les célèbres bouteilles de chablis de son entraîneur! Côté sochalien, la déconvenue de l'année dernière semble oubliée et les lionceaux, entraînés cette année par Didier Notheaux, sont bien décidés à retrouver l'élite malgré la concurrence de Marseille, Toulouse ou Caen. L'effectif des Doubistes a enregistré les départs de Crocci (Bordeaux), Chaumin (Mulhouse), Weber (Chateauroux) et Clement (Laval). Les nouvelles recrues ne sont pas des inconnus, notamment l'ex-Strasbourgeois Mouche Bouafia et l'ancien Mulhousien Diringer, mais aussi le Martégaux Chaintreuil et le Caennais Petereyns. Autant dire que l'équipe sochalienne aura fière allure avec les anciens: Cassard, Gnako, Cuervo, Piton, Szewczyk, Hernandez, E. Mendy, Laurent, Croce, Helion, De La Quitinie. Prat, Baudry, Bazdarevic, Blanc, Maraval et le Néerlandais Henk Vos qui retrouveront avec plaisir la pelouse barroise un an après le match inaugural. Le match sera dirigé par un trio arbitral alsacien: M. Peter (Keffenach), assisté de MM. Reinling (Matzenheim) et Wahl (Rittershoffen). Cette rencontre a tout pour plaire et le public devrait assister à un beau duel, dimanche, au stade Louis-Klipfel à Barr (prix d'entrée: 60 F). A la mi-temps, tirage de la tombola donnant droit à deux ballons dédicacés: un par l'AJA et un par le FCSM.

Une phase de Racing - Sochaux du 14 juillet dernier devant près de 2500 spectateurs. Mouche Bouafia (au fond) défendra cette fois-ci les couleurs sochaliennes aux côtés de Bazdarevic, Gnako et Croce. (Archives DNA)

 

    

 

 

 

Pour la beauté du geste 

A l'image du lob de Martins, le Auxerre-Sochaux amical disputé dimanche à Barr (victoire 3-1 de l'AJA) aura permis au public d'assister à une belle mise en jambes, avant la reprise le 19 juillet. 

Le président du Football-Club de Barr, Jacques Ruffenach, faisait un peu triste mine dimanche en fin d'après-midi, à l'heure du coup d'envoi du match amical entre le FC Sochaux et l'AJ Auxerre sur le stade Louis Klipfel. Une moue dubitative qui en disait long sur sa déception de ne pas voir cette rencontre entre un Européen et un candidat à la montée (ou plutôt à la remontée) en Division 1 davantage suivie par le grand public: quelque 800 spectateurs (dont 500 payants). Il faut dire que le 14 juillet 1994, pour l'inauguration du nouveau stade barrois, l'affiche Sochaux - Racing avait attiré quelque 3200 spectateurs (environ 2200 payants). Et qu'en comparaison effectivement, le public de dimanche paraissait un peu clairsemé. «C'est une petite déception », lançait laconiquement le président barrois. Petite déception sur le plan de l'engouement populaire. Satisfaction en revanche sur la qualité du spectacle proposé. Pour son premier match, l'AJA a administré la preuve qu'elle était déjà dans le rythme. Quant au FC Sochaux, qui avait fait match nul quelques jours plus tôt à Louhans-Cuiseaux (1-1), il a montré de belles dispositions. Les quatre pros strasbourgeois présents dans la tribune, Franck Sauzée, Philippe Raschke, Marc Keller et Gérald Baticle, l'ancien Auxerrois, ont apprécié les quatre buts et les nombreuses occasions que se sont créées les deux équipes. l'occasion aussi pour le public barrois de revoir Mouche Bouafia, passé du Racing à Sochaux à l'intersaison. Un Bouafia qui, comme son équipe d'ailleurs, a soutenu la comparaison avec ses vis-à-vis auxerrois, s'illustrant. notamment sur un superbe tir avec rebond, difficilement repoussé par Fabien Cool à la 40e’. MARTINS SE RÉGALE Au final, les Bourguignons auront quand même réussi à faire parler leur plus grande maitrise. A l'image d'un Corentin Martins multipliant les exploits techniques. Comme ce lob de la 65e', réplique quasi parfaite du but réussi par Alain Giresse en finale de la Coupe de France il y a quelques années. Comme ce coup franc en pleine lucarne détourné du bout des doigts par Peteyrens (entré à la mi-temps) sur sa transversale (63e) et repris à bout portant par Guivarch pour un arrêt miraculeux du gardien doubiste. Guivarch justement dont les observateurs auront admiré l'opportunisme qui en a fait le second buteur de D 2 en 1994-95 avec l'En Avant Guingamp (23 buts). Guy Roux est de ceux-là: «II a montré qu'il n'aurait aucune difficulté à se mettre dans le coup.» Et encore n'insiste-t-on pas sur un autre lob, de Diomède celui-là, qui a trouvé la transversale de Cassard dès la 2e, sur cette tête de Guivarch récupérée on ne sait trop comment par le portier sochalien à la 12e, sur ce coup franc de Lamouchi que le même Cassard a sorti de sa lucarne d'une claquette (16e) ou sur cette nouvelle inspiration de l'ex-Guingampais prenant toute la défense de vitesse pour expédier au ras du poteau, mais à côté, un tir dans la foulée (41e). Bref, des exemples qu'on pourrait multiplier à l'envi pour ce qui restera une belle après-midi de football. «II y a eu des bons moments, mais aussi quelques trous, confiera Guy Roux sitôt la fin du match, mais dans l'ensemble, c'est plutôt pas mal,» Un sentiment partagé par Franck Sauzée, observateur d'autant plus attentif qu'avant de connaître le parcours que l'on sait, il fit les beaux jours du FC Sochaux: «C'était typiquement un match de reprise. Mais même si beaucoup de choses doivent encore se mettre en place, il y a eu du jeu. Et des enseignements intéressants à tirer de part et d'autre.» Et pour le Racing peut-être qui se rendra à Auxerre pour la huitième journée, le 9 septembre.

Mouche Bouafia, l'ancien Strasbourgeois, tente d'échapper à Saib, sous les yeux de Baudry (à gauche), Chaintreuil (6) et du capitaine auxerrois Corentin Martins. Au fond Taribo West

 

 

Equipe Vétérans

debout de gauche à droite : FISCHER Alain - BOEHRER Marie-Paule - LICHTENBERGER Alain - SPIELMANN Marcle - GLOECKLER Gérard - KIRSTETTER Jean-Claude - PREISS Jacques.
accroupis : RUFFENACH Jacques - KUSOXWSKI Patrick - MEYER Bernard - DITTMEIER André - FLECKSTEINER Raymond - WALTER Bernard.

 

 

 

Equipe Juniors

debout de gauche à droite : EISENECKER Bertrand - MAEDER Stéphane - L'HERMITTE Mathias - SCHATZ Sébastien - AYDOGDU Nedjat - KRIEG Jean-Mathieu - MEYER Jean-Christophe - BRITZLEL Bertrand - RISS Sylvain - ALEESANDRI Thierry - FARNER Willy.
accroupis : FARNER Serge - ZINCK Mathieu - RIEHLING Jérôme - DELENDA Aziz - EISENECKER Christophe - BENALI Guillaume

 

 

Le FC Barr entre deux saisons

••• C'est devant une nombreuse assistance que s'est déroulée la 63e assemblée générale du FC Barr. Ce fut l'occasion de dresser le bilan d'une saison plus que satisfaisante, mais aussi de préparer l'avenir du club. 

Après avoir salué le maire, Gilbert Scholly, l'adjoint Claude Gunther, le représentant de la LAFA, Bernard Barthelmebs et les membres d'honneur, Roger Barthelmebs et René Munch, le président Jacques Ruffenach remercia l'ensemble des 209 membres du FC Barr pour le travail accompli durant ta saison. Le train a été remis sur les bons 'rails, A présent, il s'agit de consolider ses assises dans la perspective d'un avenir encore meilleur, Après avoir annoncé le renfort de sept joueurs pour les équipes seniors, en l'occurrence Eric Stadelwieser (US Nordhouse), Raphaël Schweickert (FCSR Obernai), Eric Rehberger (AS Ottrott), Mustapha Amezrher (SR Zellwiller), Didier Hoffbeck (AS Ottrott), Jean-Mathieu Adolf (AS Heiligenstein) et Fabrice Burckard (AS Erstein), le président Ruffenach fit part des difficultés rencontrées pour boucler le calendrier des 10 équipes engagées. La solution passe par l'équipement du stade Paul Degermann de deux pylônes supplémentaires pour compléter l'éclairage existant, afin de pouvoir disputer des rencontres en nocturne et effectuer les entraînements dans de bonnes conditions. On respecta une minute de silence à la mémoire des regrettés M. Antonio Saez, Antoine Schneider, Mmes Alain George, Paul Henny et Georges Benny, puis M. Schmittheisler, secrétaire général du club, donna lecture du procès-verbal de l'AG du 24 juin 1994, Celui-ci fut approuvé à l'unanimité des membres. Il présenta ensuite le rapport d'activités de la section seniors: avec un total de 37 points pour un goal average de 68 à 21, l'équipe 1 retrouve la Promotion, après un an de purgatoire en Division 1. Les meilleurs buteurs ont été Hassan Amezrher (17), Thierry Fauth (12) et Hervé Schwanger (8). Dans les différentes coupes, les Barrois ont également tiré leur épingle du jeu: élimination au 2e tour de la Coupe de France face à Niedernai (0-2); élimination au 4e tour de la Coupe d'Alsace face au futur . vainqueur de l'épreuve, l'ASP Vauban (0-4); finaliste malheureux de la Coupe du Crédit mutuel, après un match de toute beauté face à Sermersheim (2-3), Toute l'équipe de Christian Schalk est à féliciter pour cette saison qui restera gravée dans les annales comme le furent les années 1956, 1965, 1971 ou 1984. Dix équipes en activité L'équipe II, drivée par Thierry Alessandri fit également un très bon parcours, décrochant une 4e place qualificative pour la montée en Division II. Le meilleur buteur de cette équipe reste l'opportuniste Cédric Deloche avec 19 réalisations. L'équipe III n'a pas démérité et termine en 5e position en championnat et un parcours honorable en Coupe Aimé-Gissy (élimination face au Portugais de la Bruche). Une fois n'est pas coutume, le bilan de la section vétérans n'a pas été à la hauteur des espérances de ses responsables : classée ex-æquo à la 4e place, la troupe de Bernard Meyer est bien décidée à redorer son blason, et ce dès la saison prochaine. Le président de la section des jeunes, Bertrand Eisenecker, fit part de sa large satisfaction au vu des résultats obtenus par les 7 équipes engagées. Les juniors terminent à la 2e place de leur groupe et, avec un peu plus de régularité, auraient pu prétendre à la première marche du podium. Les cadets, engagés en Division A, se placent en 3e position après une impressionnante série de victoires lors du cycle retour. Le travail du dynamique entraîneur Hassan Amezrher a payé et cette équipe ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. Les minimes ont effectué un parcours très honorable. 3e place derrière Rosheim et Valff alors que les pupilles ont eu quelques difficultés après leur montée en Division B. Grosse satisfaction également avec les poussins A qui terminent à une brillante 2e place, alors que les poussins II décrochent la 3e place de leur groupe. Enfin gardons pour la fine bouche l'équipe des débutants qui est restée invaincue tout au long de la saison, marquant la bagatelle de 90 buts pour 2 encaissés.

La contribution à l'animation

Outre le côté sportif, l'activité du club s'est concrétisée par l'organisation de différentes fêtes. L'inauguration du stade Louis-Klipfel, le 14 juillet 1994, la fête des Vendanges, la fête de Noël, le dîner dansant, la finale de la Coupe d'Alsace: autant de manifestations qui ont mis du beurre dans les épinards du trésorier P. Kormann. Celui-ci présenta un bilan financier légèrement excédentaire, signe de bonne gestion, Notons au passage les importants investissements réalisés pour compléter l'aménagement intérieur du clubhouse, l'achat de buts mobiles aux normes de sécurité et l'acquisition d'un micro-ordinateur pour le secrétariat. MM. Bernard Meyer et Sylvain Riss attestent de la parfaite régularité des écritures, Quitus et décharge furent donnés au trésorier et au comité, les commissaires aux comptes étant reconduits dans. leur fonction. Les membres sortants du comité furent réélus, alors que MM, Daniel Wolff et Claude Bitterlin intègrent le staff du club barrois . M. Bernard Barthelmebs, secrétaire de la commission des jeunes de la Ligue d'Alsace de football, exprima sa satisfaction de se retrouver au milieu de ses anciens coéquipiers. Il présenta les structures-actuelles de la ligue et souligna le sérieux du travail réalisé par le club barrois et son excellent rang au challenge du fair-play. En conclusion, le maire Scholly félicita les différentes équipes pour leurs excellents résultats et leur participation active à la vie de la cité. Il mit en avant le travail accompli par dirigeants, entraîneurs et éducateurs, notamment dans la formation des jeunes. La municipalité est consciente du rôle d'animation joué par les associations sportives et le FC Barr pourra. comme par le passé, compter sur son entier soutien, Avant de clôturer cette assemblée générale, l'entraîneur des seniors. Christian Schalk. souhaita à tous de bonnes vacances et donna rendez-vous à tous les joueurs au 1 er août pour la reprise de l'entraînement. Le président invita l'assemblée à partager le verre de l'amitié et porta un toast pour souhaiter bonne réussite pour la saison 1995/1996

Le président de la LAFA, M. Ernest Jacky, a remis, lors de la finale de la Coupe d'Alsace, la plus haute distinction de la ligue au membre d'honneur du FCB, Roger Barthelmebs. 

 

 

 

Equipe Cadets

debout de gauche à droite : HUSS Manuel - LAMBERT Jean-hilippe - CAKRAK Ozgur - HASENFRATZ Christophe - WOELFFLIN Pierre-Alex - SCHUSTER Daniel - KURBAN Murat - AMERZREHR Hassan..
accroupis : KARAMET Serkan - DELOCHE Mathieu - EISENECKER Christophe - EISENECKER Laurent -  OZOPEK Ibrahim - SECKLER Simon..

 

Equipe Minimes

debout de gauche à droite : METZ Manu - DISTEL Hervé - KURBAN Ugur _ SAUNIER Jonathan - FAEHN Pascal - ADDOU Mohamed - HUFFSCHMIDT Guillaume - MATHIS Auguste - KUSOWSKI Patrick.
accroupis : KUSOWSKI Ludovic - WERLE Olivier - STOCKER Mathieu - SCHMITT Benjamin - ANTOINE Olivier.

 

Equipe Pupille

debout de gauche à droite : VOEGEL Frédéric - BURGARD David - FARNER Thierry - YASMIS Melih - MEYER Sébastien - MAULER Arnaud - PARLAK Ferdi - WACH MicKaël - BURGARD Michel.
accroupis : METZGER Gary - WADEL Kevin - ILLER Julien - SPEHNER Jean-Max - LAUER Talyan - REMOND Nicolas.

 

Equipe Poussins I

debout de gauche à droite : BRITZEL Bertrand - DELENDA Aziz - WENTINGER Baptiste - SPIELMANN Jean - TANIR Gokhan - WILLHELM Gérard.
accroupis : OZUPEK Ilias - GUTH Cédric - WILLHELM.Matthieu - WOELFFLIN Gabriel - YAZMIS Adem - LE GALL Jonathan

 

Equipe Poussins II

debout de gauche à droite : BLEEZ Jonathan - HAEGELE Damien - HASENFRATZ Jonathan - OZTURK Mustapha - BONHOMME Lionel.
accroupis : KIENTZLER Maxime - LE GALL Jrérémy - FRIESS Aurélien - REYMOND Guillaume.

Déplacement de la section jeunes à Sochaux

 

Le comité en mai 1995

 

 

 

OFFICE DES SPORTS

En attendant le second gymnase

La majorité des représentants des associations sportives affiliées à l'Office municipal des sports de Barr, s'était déplacée à l'hôtel de ville, pour l'assemblée générale ordinaire. 

Le président J Bossert, après avoir salué le maire, M. Schwanger et les adjoints R. Barthelmebs, C. Degermann et j-C. Gilgenmann,. remercia l'ensemble des sportifs barrois pour leur soutien pendant ces six années de mandat. Il souligna sa satisfaction d'avoir obtenu pour l'année 1994, une subvention de près de 106000 F, soit trois fois plus que lors de la première année de présidence de l'OMS. La participation au frais de location des salles de sport est pris en charge à hauteur de 75% par la ville. Reste à réaliser une deuxième salle de sport et le président Bossert compte bien sur l'appui de la municipalité pour concrétiser ce projet.  Après la lecture du procès-verbal de l'AG du 24 mars 1994, M. Schmittheisler, secrétaire de l'OMS, fit le rapport d'activité détaillé de l'année écoulée. On note trois points forts : tout d'abord, la traditionnelle cérémonie des sportifs méritants qui rassembla plus de 200 sportifs à la salle des fêtes, la ventilation de la subvention municipale et enfin, la corrida de Noël. qui a battu tous les records d'affluence avec près de 600 participants au total des trois courses. M. Schmittheisler adressa ses vifs remerciements aux sponsors, artisans et commerçants, à l'équipe technique de la ville, aux membres du comité directeur et aux présidents des associations pour leur aide précieuse à l'organisation de cette manifestation.  M. Rivard donna ensuite lecture du bilan financier, qui se solde par un fonds de roulement de 35000 F, solde qui sera mis à contribution pour la cérémonie des sportifs de juin 95.  M. Jean-Paul Koffel, commissaire aux comptes. attesta de la qualité des écritures, et décharge au trésorier et au comité fut donnée à l'unanimité. M. Koffel fut reconduit dans ses fonctions pour l'exercice 1995.  Les "Tickets sports"  M. Ritzenthaler représentant Jeunesse et Sports. rappela les actions menées par l'État pour l'animation sportive à l'école et en dehors du temps scolaire. La politique menée depuis quelques années s'inscrit dans une ogique de solidarité entre les clubs et l'Éducation nationale, cette ligne de conduite devrait être maintenue à l'avenir et les subventions (35000 F distribués en 94), financées conjointement par l'État et les communes. M. Ritzenthaler souhaita la mise en place d'une commission sportive réunissant les entraîneurs des clubs barrois. afin de coordonner les actions notamment pour les journées "Tickets sports",  M. Schwanger, maire de la ville de Barr rappela les actions menées en faveur de la jeunesse depuis 6 ans (construction du collège, de. l'école maternelle, rénovation du lycée et bientôt ouverture d'une halte-garderie). Pour le sport. en particulier, les investissements ont représenté 6 millions de francs avec la réalisation du stade L. Klipfel, les aménagements à l'école des Vosges, le plateau d'évolution de la Coop et la rénovation par le SIVOM du hall des sports. Pour les années à venir, la réalisation d'une deuxième salle de sports reste la priorité, mais cet investissement, lourd de . plus de 10 millions de francs, nécessitera une concertation dans le cadre de l'intercommunalité, les installations étant destinées à être utilisées par le lycée et le collège pendant la journée. Le premier magistrat se montra satisfait des résultats sportifs obtenus par les différentes associations et releva la bonne saison réalisée par le basket-club et le football-club.  En divers, M. Fuchs, président honoraire de l'OMS, souligne l'excellent travail réalisé par les ouvriers municipaux aux abords du stade Paul Degermann. Après la partie statutaire de cette assemblée générale. et en présence de M. Chevalier. président de la Fédération nationale des médaillés de Jeunesse et sports, assisté par MM. Rohmer et De Monte, le monde sportif barrois honora MM. Claude Kleinmann et Jean-Louis Jessel, pour leurs nombreuses années de bénévolat au service du football-club de Barr. Claude K1einmann, membre du comité du FCB de 1966 à 1976. vice-président de 1976 à 1986. président de 1986 à 1993. titulaire de la Breloque de vermeil de la LAFA. se vit décerner la médaille de bronze de Jeunesse et Sports. Jean-Louis Jessel, joueur du FCB de 1954 à 1962, arbitre de football de 1964 à 1984, membre doyen du comité du FC Barr depuis 1963, titulaire de la Breloque d'or de la LAFA, se vit également décerner cette distinction. La soirée se termina par une sympathique réception en l'honneur des deux récipiendaires.

MM. Claude Kleinmann et Jean-Louis Jessel. (Photo DNA)

 

 

Cette page a été mise à jour le 17/04/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :