FC BARR 1960
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1960/1961

 

LA DERNIERE SAISON DE L'ERE PASCUAL

 

 

A 44 ans, Segundo PASCUAL tient toujours bon et entame sa cinquième saison dans le vignoble. A l'intersaison l'effectif se trouve diminué par les départs de Gilbert WOHLEBER, Roger ERNWEIN et Charles KORMANN pour le FC ANDLAU alors que Walter BETSCH s'en va du côté de BOURGHEIM. Léon RAZA et NJEMBELE viennent grossir les rangs, mais au départ de cette saison le secrétaire Roger BARTHELMEBS ne comptabilise que 20 joueurs seniors, 2 juniors, 10 cadets et 3 minimes. Pas étonnant, si dans ces conditions notre réserve déclare forfait général . En contre partie les cadets défendent honorablement les couleurs du club en décrochant la deuxième place derrière MOLSHEIM. Parmi ces jeunes, André STOEFFLER se distingue en équipe I mais aussi en sélection de l'équipe d'Alsace cadets en participant à une rencontre à MARSEILLE. 

Notre équipe première, les années aidant, a perdu de sa superbe malgré l'incorporation des jeunes André STOEFFLER et Bernard QUIRIN. On sent la formation moins entreprenante et les adversaires du groupe tels que l'AS MUTZIG en pleine ascension, le FCO NEUDORF et les PIERROTS DE STRASBOURG ont des moyens bien supérieurs. Les début de saison est encourageant et au soir du 20 novembre et une large victoire face à Oberschaeffolsheim, les vignerons sont tous près du podium. Au cours de l'hiver le passage à vide est terrible, aucune victoire pendant plus de 5 mois et le FCB se retrouve près de la zone de relégation. Les André WERNERT, André LEVY, André LORENTZ et André ZAHNBRECHER (quatre André) se défendent becs et ongles et après avoir craint le pire, les victoires face à GERSTHEIM, OBERSCHAEFFOLSHEIM et DORLISHEIM permettent à nos joueurs de distancer définitivement les deux relégables. Le brave " ONGEL " comme le surnomme ses poulains, a une fois de plus payé de sa personne assurant le plus souvent le poste de demi-centre pour contrecarrer les assauts adverses, mais occupant également les avant-postes pour rétablir des situations désespérées. C'est la conscience tranquille qu'il prend congé du club barrois et range définitivement ses chaussures à crampons pour une carrière d'entraîneur qui le conduira de WITTISHEIM, à MUTZIG en passant par les SARREBOURG, PIERROTS DE STRASBOURG, le SC SELESTAT … Pour la petite histoire on relève que le match à LINGOLSHEIM fût fixé un 1er janvier lendemain de St Sylvestre, pas étonnant si dans ces conditions les deux formations se présentèrent dans des formations incomplètes en particulier les Barrois qui rassemblèrent pour la circonstance 10 joueurs valides. 

A noter également la belle carrière en coupe de France avec les victoires face à l'ASPTT (2 à 0), à Erstein (Promotion) également 2 à 0 puis l'élimination après prolongations face aux Honorables de l'AS Blanc Vieux Thann (2 à 3 a.p.)

Nos résultats saison 1960/1961

A domicile
3 victoires : S.E.C. 2 à 0 ; OBERSCHAEFFOLSHEIM 4 à 1 ; GERSTHEIM 3 à 2
5 nuls : SCHIRMECK 0 à 0 ; RED STAR 0 à 0, FCO NEUDORF 1 à 1 ; ASPTT 2 à 2 ; LINGOLSHEIM 2 à 2
4 défaites : MUTZIG 0 à 6 ; DORLISHEIM 1 à 2 ; PIERROTS 1 à 2 ; ECKBOLSHEIM 2 à 3

A l'extérieur
4 victoires : ECKBOLSHEIM 0 à 2 ; ASPTT 0 à 2 ; OBERSCHAEFFOLSHEIM 2 à 7 ; DORLISHEIM 1 à 5
3 nuls : FCO NEUDORF 1 à 1 ; SCHIRMECK 2 à 2 ; RED STAR 1 à 1
5 défaites : PIERROTS 3 à 0 ; LINGOLSHEIM 2 à 1 ; S.E.C. 2 à 0 ; MUTZIG 3 à 0 ; GERSTHEIM 5 à 0

CLASSEMENT FINAL SAISON 1960/1961



1.

MUTZIG

46 points

100:15

2.

FCO NEUDORF

31 points

43:34

3.

PIERROTS STRASBOURG

29 points

51:29

4.

LINGOLSHEIM

28 points

48:42

5.

RED STAR

27 points

43:37

6.

GERSTHEIM

23 points

58:53

7.

DORLISHEIM

23 points

44:60

8.

SCHIRMECK

22 points

58:53

9.

BARR

22 points

41:45

10.

S.E.C

22 points

32:38

11.

ECKBOLSHEIM

18 points

48:81

12.

ASPTT

13 points

29:54

13.

OBERSCHAEFFOLSHEIM

8 points

28:82

 

 

LE FC BARR EN FIN DE SAISON 1960/1961 ( match à Saulxures/s/Moselotte)

 

 

PROGRAMME TOURNOI DU FC BARR – 14 AOÛT 1960

 

 

EQUIPE CADETS SAISON 1960/1961

Debout de gauche à droite : Freddy  GRAUFFEL – Eddy DIETZ – Gérard LEVY – Eddy MEYER – Jean-Claude LALEVEE – Jean-Paul STOQUERT.
Accroupis :Bernard BARTHELMEBS–Francis LEVY– André STOEFFLER– J-Paul SCHNEIDER– Eddy HAHN.

 

 

 

UNE PARTIE DE LA DELEGATION BARROISE A SAULXURES/s/MOSELOTTE

Debout de gauche à droite : Charlot Malaisé – André Wernert – André Stoeffler – André Zahnbrecher – Eugène Reuschlé.
Assis : Ernest Thomas – Louis Thomas – Raymond Flecksteiner – Francis Levy – Willy Kurt – Segundo Pascuel – Lucien Messmer – Robert Reuschlé.

 

 

 

Debout : Bernard Quirin – Gérard Levy – André Zahnbrecher – Eddy Dietz – Bernard Barthelmebs – Willy Kurt – André Lorentz – Robert Stolz.
Accroupis : André Stoeffler – Louis Thomas – Francis Levy – Segundo Pascual – Charlot Pfleger – Raymond Flecksteiner – André Wernert – Ernest Thomas.

 

 

MATCH DE COUPE DE FRANCE DU 4 SEPTEMBRE 1960

F.C. BARR - A.S.P.T.T. STRASBOURG 2 : 0

Vor nur 100 Zuschauer (trotz dem idealen Fussballwetter) konnten sich die Barrer zur weiteren Runde der Coupe de France qualifizieren. In der ersten Halbzeit war das Spiel ziemlich monoton und man sah auf beiden Seiten noch viele technische und taktische Fehler. Die beiden Trainer haben noch allerhand Arbeit zu verrichten. Ein Tor fiel in der ersten Halbzeit durch André ZAHNBRECHER, welcher auf halbrechts stürmte und durch Einzelleistung das Führungstor erziehlte. Nach der Pause wurde das Spiel endlich etwas lebhafter und die Barrer Stürmer entschlossen sich nun, auf's gegnerische Tor zu schiessen. Allerdings waren die "Weitschüsse " nicht angebracht, denn mit denselben war der sehr gute Keeper der Postler nicht zu schlagen. Die lange Drangperiode der Barrer brachte ihnen schliesslich einen längst verdienten zweiten Treffer durch Bernard QUIRIN,welcher einen Schuss von André STOEFFLER, der am pfosten abprallte, direkt aufnahm und verwandelte. Die PTT hat ihren "Stil" etwas geändert und spielt nun forscher (siehe Trainer GEBHART). Ihre beiden besten Spieler waren der Tormann und der Halbrechte. In der Barrer Elf lieferte das Schlusstrio eine gute Partie, die Läuferreihe und die Forwards sind noch nicht in bester Kondition und es fehlt besonders an einem Organisator und "Denker" im Sturm. Wenn all diese Uebel behoben sind, wird die Barrer Elf sich in der Mitte der Gruppe behaupten können.

FC Barr - ASB Schirmeck Am kommenden Sonntag, den 11 September, findet auf dem Barrer Sportplatz das erste Championnat vor eigenem Publikum statt und zwar um 15 Uhr gegen, die spielstarke Mannschaft aus Schirmeck. Die Leute aus dem Breuschtal waren immer für die Barrer ein zäher Gegner und sind es noch heute. Die Elf Pascual's muss jedoch unbedingt beide Punkte holen, um den Anschluss nicht zu verpasssen. Wenn sich alle Barrer Spieler restlos einsetzen führ Ihre Farben, sollte es auch klappen. Auf jeden Fall muss man den jungen Spieler Ihre Chancen lassen; sollte auch André WERNERT seinen Platz in der Mannschaft wieder einnehmen können, müssten die Punkte in Barr bleiben.

(Journal de Barr - septembre 1960)

Le FC Barr ouvre la saison par une qualification en coupe de France 2 à 0 face aux Postiers strasbourgeois qui évoluent également en 1ère division. Disputée devant une centaine de spectateurs la première période est assez monotone et dans chaque camp on relève des erreurs techniques et de placement des joueurs. Il faut un exploit individuel du demi-gauche barrois André Zahnbrecher pour assister à un premier but pour les locaux. Mi-temps 1 à 0 En seconde période, les débats s'animent et les attaquants locaux se déterminent à tirer au but, mais de manière trop imprécise et le gardien adverse repousse toutes les tentatives. La domination locale s'avère pourtant payante. André Stoeffler tire sur le montant et le jeune Bernard Quirin reprend la balle victorieusement. L'ASPTT change son système de jeu et monte à l'assaut, mais il est trop tard le match est plié. Côté visiteurs le gardien et le demi-droit se sont mis à l'évidence alors que du côté local le trio défensif a été le point fort. L'absence d'un véritable meneur de jeu se fait sentir chez les vignerons qui doivent encore parfaire leur condition physique pour trouver leur rythme de croisière. Le dimanche suivant, le FCB entame la nouvelle saison en championnat face à Schirmeck, une victoire est nécessaire mais les gars de la vallée de la Bruche on l'habitude de vendre chèrement leur peau. La rentrée espérée de l'expérimenté André Wernert devrait apporter au jeune groupe local un plus afin d'obtenir les deux points de la victoire.

Environ 100 spectateurs ont assisté à cette rencontre qui s'est terminée par une victoire méritée de l'équipe locale. Chacune des deux formations a eu ses chances, mais les locaux eurent le mérite d'appuyer leurs actions au moment opportun face aux postiers qui ne se trouvèrent pas dans leur meilleur jour. De la rencontre, elle même, il n'est pas possible de tirer la moindre conclusion, les deux équipes étant encore à court de forme, si bien que les actions du match s'en ressentirent. Le premier but pour les locaux fut obtenu à la 25e minute sur une action personnelle de ZAHNBRECHER et à la 78e minute un autre but des locaux enleva toute illusion à l'équipe des postiers, résignée.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1960)

 

 

MATCH DU 28 AOUT 1960
PIERROTS STRASBOURG - F.C. BARR 3 : 0
Stade de l'ILL - peu de monde, ground en excellent état. 

Les Pierrots jouaient à deux unités près avec leurs titulaires, dominèrent assez nettement au cours de la partie, mais éprouvèrent quelques peines à traduire en buts cette supériorité. Disons à la décharge de Barr, dont l'attaque surtout manque de coordination, qu'il opérait avec quatre remplaçants. Bon arbitrage de M. OBERBACHER (Holtzheim) Dès les premières minutes, les locaux prennent les rênes en mains, mais c'est seulement à la 13e minute, que le premier but chauffe véritablement, l'ailier droit tirant à côté. A La 27e, un boulet surprise de loin des " viticulteurs " donne la première alerte au " jaune et noir ". A la 30e, un rase-mottes de l'ailier droit des locaux faillit coûter cher à l'équipe. Enfin, à la 36e, KELLER après un beau mouvement préparatif de DAVID ouvre le score. Entre inters et demis la liaison ne se fait pas assez. Les Barrois répliquent par quelques contre-attaques de l'aile droite. A la 53e, l'ailier gauche des Pierrots rate une chance inouïe. Aux 56e et 57e, un coup-franc et un tir surprise faillirent augmenter la marque. Les corners contre Barr s'amassent mais comme deux coup-franc accordés aux visiteurs, ne donnent rien pas plus que deux boulets dangereux de loin de l'inter droit local. Un court moment les " viticulteurs " attisent, alors que les Strasbourgeois " relâchent " . Ces derniers s'aviseront enfin sur passe de JUNG, DAVID à la 79e et sur centre de DAVID, KELLER à la 83e terminent le drame. .

(Dernières Nouvelles du Lundi -août 1960)

 

 

MATCH DU 11 SEPTEMBRE 1960

F.C. BARR - A.S.B SCHIRMECK 2 : 2

Als bei der Pause das Resultat 2:0 für Barr war, glaubten die Supporters des FC Barr an einen Barrer Endsieg. Jedoch es sollte anders kommen nach der Pause und in der zweiten Halbzeit verschenkten die Platzleute einen wichtigen Punkt. In der ersten Halbzeit lieferte die Platzelf ein ganz gutes Spiel und zwei Tore durch André WERNERT und Gérard STURM waren die Ausbeute einer klaren Feldüberlegenheit. Auch die Hintermannschaft hielt sich während dieser Zeit ganz gut. Nach der Pause kam es jedoch anders; die Barrer Stürmer sah man gar nicht mehr und auch die Schlussleute wurden zusehends unsicher und was kommen sollte kam nun auch: Schirmeck erzielte ein erstes Tor auf grossen Deckungsfehler der rechten Barrer Seite und in der 70 Minute gelang den Gästen der Ausgleich, wiederum auf Fehler eines Barrer Verteidigers, wobei auch der sonst sehr gute junge Barrer Tormann beteiligt ist. Zum Schluss kamen die Platzleute noch gut von der Parade, denn hätte Schirmeck noch ein drittes Tor erziehlt, wäre es auch normal gewesen. Wo lag das Uebel, fragen sich die Zuschauern ? Obwohl zwei Titulaires fehlten, war der gewaltige "passage à vide" der zweiten Halbzeit nicht verstehen. War es die aussergewöhnliche Hitze des Tages oder Mangel an physicher Kondition ? Noch wollen wir nicht dramatisieren, aber es wird höchste Zeit, dass sich die FCB Elf zusammenrafft, denn einmal am Tabellenende, ist es schwer davon wegzukommen. Die Hintermannschaft wird sich wieder "erholen", davor ist uns nicht bange. Aber die Stürmer mussen sich am Sonntag in Eckbolsheim ganz anders in's Zeug legen, wollen wir nur einen Punkt mitnehmen. Die Revelation des Spieles war kleine RAZZA, welcher eine saubere Partie hinlegte. Warten wir also den kommenden Sonntag in Eckbolsheim ab.

(Journal de Barr - septembre 1960)

Lorsqu'à la pause le score est de 2 à 0 en faveur du FC Barr, les supporters sont persuadés d'assister à un premier succès de la saison en championnat. Bien au contraire en seconde période les locaux ont offert le point du match nul à leurs adversaires du jour. En première mi-temps les vignerons ont marqué à deux reprises par André Wernert et Gérard Sturm, fruit de la supériorité évidente du onze local. En deuxième période, le scénario change, les avants barrois se rendent invisibles et la défense donne des signes de fébrilité, et ce qui devait arriver arriva, Schirmeck marque une première fois suite à une erreur défensive du flanc droit de la défense locale et à la 70e minute, une double erreur d'un défenseur et du jeune gardien de but du FCB offre l'égalisation. Au bout du compte les Barrois s'en tirent bien car un troisième but visiteur était dans l'air. On cherche une explication a ce retournement de situation : deux titulaires manquants, la chaleur estivale, le manque de condition physique ? Pourtant rien de dramatique mais il faudra absolument éviter les dernières places au classement pour ne pas semer le doute dès ce début de saison. La défense devrait se stabiliser , mais dimanche à Eckbolsheim les avants devront faire preuve de plus de détermination pour ramener au moins un point. La révélation de ce match a été la nouvelle recrue Léon RAZZA qui s'est bien intégré. Attendons dimanche prochain pour la suite des événements.

200 spectateurs ont assisté à ce premier match de championnat disputé sur le terrain local et ce par un temps radieux. Une équipe locale qui aligna son équipe type, n'a pas réussi à convaincre totalement les supporters et malgré la bonne prestation, elle manquait encore de régulateur, surtout dans la ligne d'attaque. Si le trio central semble être au point, il n'en est pas question pour les deux ailiers qui ont réussi deux ou trois bonnes choses pour accumuler ensuite des maladresses, puis sombrer dans la médiocrité. Il est certain que le joueur-entraîneur PASCUAL aura du travail sur la planche. Pour en revenir à la rencontre, elle même, disons que celle-ci débuta sous les meilleurs auspices pour l'équipe locale qui réussit à marquer le premier but à la 28e minute par WERNERT. Cinq minutes après, les visiteurs eurent une occasion unique pour égaliser, mais le tir de leur inter droit s'écrasa sur le poteau des buts barrois. A la 42e minute, un deuxième but pour les locaux récompensa leurs efforts et cet avantage traduisit assez fidélement le déroulement de cette première partie de jeu. En seconde mi-temps, contre toute attente, les locaux eurent des passages à vide fréquents et Schirmeck en profita pour refaire son handicap et obtenir deux buts aux 48e et 70e minutes. Le dernier quart d'heure de la rencontre fut décisif et les deux formations jouèrent leur va-tout. Finalement, le match nul récompensa les deux équipes, score équitable vu le comportement des deux formations qui contrôlèrent chacune une mi-temps de la rencontre. Arbitrage de M. STAHL de Cronenbourg.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1960)

 

 

 

MATCH DU 18 SEPTEMBRE 1960

F.C. ECKBOLSHEIM : F.C. BARR 0 : 2

Durch ihren etwas unverhofften Sieg in Eckbolsheim hat die Barrer Elf bewiesen, dass sie sich in der Mitte der Tabelle behaupten kann. Alle Spieler setzten sich diesmal restlos für Ihre Farben ein und sind deshalb für die Eroberung zweier wichtiger Punkte nur zu beglückwünschen. Auch ein sehr guter Schiedsrichter M. REMETTER aus Fegersheim war zu Stelle, so, dass sich das Spiel reibungslos abwikkelte. Zuerst dominieren die Platzleute, aber die Hintermannschaft der Barrer ist auf dem Damm. In der 30.Minute erziehlt ZAHNBRECHER André als Mittelstürmer das erste Tor für seine Farben, bei welchem Resultat es bis zur Pause bleibt. Nach Wiederbeginn wollen die Platzleute unbedingt ausgleichen und erzielen einige Corners, aber Barr's Schlussleute sind einfach nicht zu schlagen. Hingegen schiesst ZAHNBRECHER André in der 71.Minute das 2 Tor für seine Farben, so dass die Barrer beim Schlusspfiff einen sehr wertvollen und verdienten Sieg nach Barr bringen. Die ganze Elf ist zu diesem schönen Sieg zu beglückwunschen. Nach dem traurigen Zwischenfall vom Frühjahr (siehe Schiedsrichter MEYER) wobei Barr um einen Punkt betrogen wurde, hat die Elf des FCB die Eckbolsheimer spüren lassen, dass es immer noch Gerechtigkeit gibt. Und der Zufall wollte es, dass es ausgerechnet der Kapitän der Barrer Elf, ZAHNBRECHER André war, welcher die Sache " in Ordnung brachte" nachdem er seinerzeit sein all zu grosses Vertrauen in den Schiedsrichter durch einen skandalösen Punktverlust bezahlen musste. Ein Bravo dem wackeren Sportsmann ZAHNBRECHER André, langjähriger und treuer Spieler des FC Barr. Das nächshampionnatspiel erfolgt nun am Herbstfest-Sonntag den 2. Oktober, Morgens um 10 Uhr in Barr gegen die spielstarke Elf des S.E.C. Aus Strasbourg, in welchem Reihen unserer Freund GOELDNER mitwirkt. Auf dieses Spiel werden wir noch zurückkommen. Am kommenden Sonntag, den 25 September, Nachmittags um 3 Uhr, findet in Erstein ein Coupe de France-Spiel statt (zweite Runde) zwischen den ersten mannschaften von Erstein und Barr. Normalerweise sind die Ersteiner Favorit, aber in der Coupe weiss man nie, viele Favoriten haben schon in Coupe-Spielen verloren und ein Fussballspiel ist nie im voraus gewonnen.

(Journal de Barr - septembre 1960)

Par ce succès inattendu les Barrois ont prouvé qu'ils pouvaient prétendre à une place en milieu de tableau. Tous les joueurs se sont donnés à fond pour l'obtention des deux points de la victoire. De même l'excellent arbitre de la rencontre M. Remetter de Fegersheim a facilité le parfait déroulement de la rencontre. Dans un premier temps les locaux dominent mais la défense Barroise est à la hauteur de sa tâche. A la demi-heure de jeu André Zahnbrecher au poste d'avant-centre ouvre le score pour ses couleurs, mi-temps 0 à 1. Après la pause, les locaux veulent absolument égaliser, ils obtiennent une série de corner mais la défense du FCB se montre intraitable. Par contre, à la 71ème André Zahnbrecher marque une seconde fois et les Barrois remportent les deux points de la victoire. Félicitations à tous les joueurs pour ce beau succès ! Après le regrettable incident de la saison dernière avec l'arbitre M. Meyer où un point nous a été volé, le FCB a prouvé qu'il y avait une justice. Le hasard a voulu que ce soit André Zahnbrecher, capitaine de l'équipe, qui mette les pendules à l'heure après avoir été la victime de la scandaleuse affaire du printemps dernier. Un grand bravo au courageux André Zahnbrecher qui, depuis de longues saisons, porte fidèlement les couleurs de notre club. Le prochain match de championnat se déroule le dimanche de la fête des vendanges au stade municipal à Barr avec la venue du Strasbourg Étudiants Club de notre ami GOELDNER ??? coup d'envoi à 10h. Le dimanche 25 septembre le FCB se rend chez le promotionnaire d'Erstein, le FCB n'a pas les faveurs du pronostic, mais en coupe une surprise est toujours possible.

Au coup de sifflet initial de M. REMETTER de Fegersheim, Barr engage contre le vent. Immédiatement les locaux lancent une première attaque qui échoue. Les premières minutes les verront dominer continuellement. A la 10e minute, sur contre-attaque, Barr obtint un corner sans résultat. Suivent à nouveau plusieurs attaques locales, mais sur une nouvelle contre offensive des vignerons, l'avant-centre profite d'un loupé de BERGMANN, pour battre DORIATH d'un shot lobé. Eckbolsheim réagit vigoureusement, mais la défense de Barr, très sûre, réduit toutes leurs attaques à néant. La mi-temps est sifflée en faveur de Barr 1 à 0. Dès la reprise, Eckbolsheim continue sa domination. L'équipe bénéficie, en l'espace de vingt minutes, de huit corners, mais rien ne leur réussit. Contre toute attente, à la 71e minute, Barr, encore par son avant-centre, marque à nouveau. Les hommes de PASCUAL ont maintenant le jeu en mains et manquent d'aggraver le score à deux reprises, notamment sur coup-franc magistralement arrêté par DORIATH. Les dernières minutes voient à nouveau les locaux à l'attaque, mais leurs efforts ne seront récompensés et finalement Barr l'emporte par 2 à 0.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1960)

 

 

 

MATCH DE COUPE DE FRANCE DU 26 SEPTEMBRE 1960

A.S. ERSTEIN - F.C. BARR 0 : 2

Dieses unerwartete Resultat war eine der Ueberraschungen dieser zweiten Runde der Coupe de France. Theoretisch war nämlich Erstein nicht gut zu schlagen, da sie einerseits in der Promotion und andererseits bei sich zu Hause spielten. Doch wie wir in der Voranzeige durchblicken liessen, gibt es in der Coupe immer Ueberraschungen und da nützen alle Ausreden nichts seitens des geschlagenen Gegners ; " c'est le résultat qui compte! " Es war den zahlreichen Barrer Supporters anfangs nicht so recht zu Mute, denn trotzdem die Ersteiner nur mit 10 Mann auf den Platz kamen (was für eine Promotion-Equipe schon eher eine schöne Blamage darstellt), waren sie zu Beginn den Barrern ganz überlegen. Es bedurfte aller Kunst und Aufopferung der Hintermannschaft damit sie ihren Käfig rein halten konnten. Langsam kamen die Barrer auf und zeigten etlichen gefährliche Gegenstösse. Eine Viertelstunde vor Halbzeit schoss Lucien MESSMER einen schrägen Strafstoss, der alle Leute auf dem Platz täuschte, inklusiv den Torhüter von Erstein, was die Hauptsache war. Und so kam es, dass Lucien MESSMER wieder einmal ein Tor schoss, das Barr mit 0:1 in Führung und die Zuckerstädler etwas aus dem Konzept brachte. In den zweiten Halbzeit war das Spiel viel nervöser und seitens Erstein viel härter, denn diese wollten unbedingt aufholen. Doch der in ausgezeichneter Form spielende Barrer Tormann Albert KUNTZ, bestimmt einer der besten auf dem Platze, machte diese Hoffnungen zu nichts. Er hielt einige fertige Sachen in schöner Manier. Bei einem plötzlichen und schön dargelegten Gegenangriff konnte der halbrechte Halbzwarze ein schönes zweites Tor buchen und dabei blieb es dann auch bis zum Schlusspfiff 0:2 für Barr. Die Barrer sind zu diesem sehr schönen Erfolg herzlich zu beglückwunschen, doch man möchte einmal mehr Fortschritte sehen. Vielleicht ist das Training nicht intensiv genug ? Der einzige, der kolossale Fortschritte in der letzten Zeit zeigte, ist der junge KUNTZ Albert. Uebringens scheint Barr eine " Pépinière " für Torhüter zu sein, denn bis jetz hatten wir mit diesem Posten immer Glück und dies mindestens den letzten 15 Jahren. Am nächsten Sonntag, am Tage des Herbstfestes, spielen die Barrer von der Ia ein Freundschaftsspiel gegen die Promotionmannschaft A.S. Hochfelden. Der angesagte Championnat-Match kann nicht stattfinden, da der S.E.C. sein Coupe-Spiel wiederholen muss. Hochfelden ist eine sehr gute Mannschaft und ist besonders in den letzten Jahren ganz angenehm in Erscheinung getreten. Den Barrer wird diesmal sehr wahrscheinlich kein Sieg gelingen. Anstoss 10 Uhr.

(Journal de Barr - septembre 1960)

Cette victoire du FCB est une des surprises du 2eme tour de la coupe de France, d'autant plus que les promotionnaires évoluaient à domicile. Mais comme annoncé, en coupe il y a toujours de l'imprévu et toutes les excuses du monde ne servent à rien , seul compte le résultat final. Au départ les nombreux supporters barrois étaient inquiets même si les locaux se présentaient à 10 sur le terrain ( une honte pour un club de promotion) et surtout au vu de la supériorité des sucriers pendant le début de rencontre. L'arrière-défense barroise très sollicitée réussit à garder la cage inviolée. Peu à peu les vignerons lancent quelques contre-attaques et obtiennent un coup-franc à la 30ème minute. Lucien Messmer se charge de tirer et contre toute attente la balle surprend spectateurs et gardien visiteur pour se loger au fond des filets. La mi-temps intervient sur le score de 0 à 1. En deuxième période, les sucriers durcissent le jeu et montent à l'assaut des buts barrois, mais c'est sans compter sur le jeune gardien Albert Kuntz qui réalise des prouesses et réduit à néant les essais des avants adverses. Lors d'une soudaine contre-offensive, le demi-droit barrois Léon Razza comptabilise un très joli deuxième but pour ses couleurs et le match se termine sur le score de 0 à 2. Les Barrois sont à féliciter pour cette performance mais des progrès restent à faire. Peut-être faudrait-il intensifier les entraînements ? Le seul qui a fait d'énormes progrès étant le gardien Albert Kuntz. D'ailleurs, le club barrois peut se targuer d'être une véritable pépinière d'excellents gardiens depuis maintenant une quinzaine d'années. Dimanche prochain le match de championnat prévu contre le SEC est reporté et les locaux affronteront en amical les promotionnaires de Hochfelden. Coup d'envoi à 10h , fête des vendanges oblige. ( score de ce match 3 à 2 pour Hochfelden).

Terrain en bon état - Spectateurs 200 - Bon arbitrage de M. Faller bien assisté par des juges de touche officiels.

Erstein privé des titulaires WILLMANN et HURSTEL débute le match à 10, ce qui n'empêche pas de dominer dès le coup d'envoi. Erstein toujours en attaque ne trouve pas les moyens pour battre le jeune gardien KUNTZ qui sauve deux fois son camp in extremis. Sur coup-franc, un avant visiteur lobe le gardien local trop avancé et c'est sur le score de 0:1 que l'arbitre siffle la mi-temps. Après la reprise, Barr se replie en défense pour garder son avantage. Erstein domine tout au long de cette 2e mi-temps, mais n'arrive pas à trouver le chemin des filets. Sur une rapide contre-attaque , l'inter gauche des visiteurs trompe le gardien pour la 2e fois.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1960)

 

 

 

MATCH DU 9 OCTOBRE 1960

F.C.O. NEUDORF - F.C. BARR 1 : 1

Einen sehr wertvollen Punkt holten sich die Barrer am vergangenen Sonntag Morgen in Neudorf. Die Barrer Elf spielte eine gute Partie und hat den einen Punkt durchaus verdient. In der ersten Halbzeit tasten sich die beide Elf vorerst etwas ab und das Spiel wickelt sich meist in der Feldmitte ab. Aber in der 5. Minute macht Secundo PASCUAL eine Hand's und den Strafstoss verwandelt der Halblinke der Platzelf durch einen wuchtigen Schuss. Die Barrer reagieren und kommen mehrmals gefährlich durch aber nichts gelingt Ihnen. Halbzeit 1:0. Nach der Pause haben die Barrer umgestellt: André LORENTZ spielt Mittelstürmer und André ZAHNBRECHER rechter Läufer. Barr spielt bedeutend besser und den jungen Linksaussen André STOEFFLER gelingt dann auch der verdiente Ausgleich für seine Farben. Neudorf erziehlt nun noch einige Corners, aber Albert KUNTZ im Barrer Tor spielt nun sehr gut und hält zwei fertige Sachen. Es bleibt Unenschieden welches Resultat auch gerecht ist. Barr spielte in folgender Ausstellung: Albert KUNTZ - Robert REUSCHLE - Bernard QUIRIN - André LORENTZ - Secundo PASCUAL - Lucien MESSMER - Gérard STURM - André WERNERT - André ZAHNBRECHER - Léon RAZZA - André STOEFFLER

F.C. BARR - A.S. BLANC VIEUX THANN Am kommenden Sonntag den 16 Oktober, Nachmittags um 15 Uhr, findet auf dem Stade Municipal in Barr obigens Coupe de France Spiel statt. Es ist die dritte Runde der " Coupe " und es gereicht der barrer Elf zur Ehre, sich bis heute durch zwei Siege gegen ASPTT und Erstein, jeweils mit 2:0 durchgesetzt zu haben. Aber nun wird es ernster, denn der Gegner vom Sonntag spielt in der Division d'Honneur und die Barrer müssen in ihrer Höchsform spielen, wenn sie eine Chance haben wollen. Coupe-Spiele bringen immer Sensationen, und kein Spiel ist im voraus verloren... Auf jeden fall wird dieses Spiel in der Barrer Ecke einen grossen Anklang finden und bei gutem Wetter hoffen die Barrer Dirigeants auf ein zahlreiches Publikum. Am Sonntag den 30 Oktober findet in Barr das von der ganzen Umgebung erwartete Championnatspiel Barr - Mutzig statt. Die Elf MATEO's hat noch keinen Punktverlust und gilt als der Favorit des Championnat. Auf dieses spannende Spiel werden wir noch zurückkommen.

(Journal de Barr - octobre 1960)

Un point très précieux se sont offert les vignerons dimanche matin au Neudorf. Les Barrois méritent ce nul au vu de leur belle prestation. En première période les deux équipes s'observent et le jeu se déroule le plus souvent en milieu de terrain, mais suite à une main de Secundo Pascual le demi-droit local transforme le penalty accordé. Les Barrois réagissent et se montrent plusieurs fois dangereux, pourtant à la mi-temps le score est de 1 à 0. Après la pause André Lorentz monte d'un cran au poste d'avant-centre alors qu'André Zahnbrecher reprend sa place dans la ligne des demis. Barr joue nettement mieux et le jeune André Stoeffler égalise fort justement pour ses couleurs. Neudorf obtient une série de corners, mais Albert Kuntz veille au grain et sauve deux situations très dangereuses. Le résultat nul est justifié pour les Barrois qui ont joué dans la composition suivante Albert KUNTZ - Robert REUSCHLE - Bernard QUIRIN - André LORENTZ - Secundo PASCUAL - Lucien MESSMER - Gérard STURM - André WERNERT - André ZAHNBRECHER - Léon RAZZA - André STOEFFLER Place à la coupe de France le dimanche suivant face aux sociétaires de la Division d'honneur , l'AS Blanc Vieux Thann alors que le choc du 30 octobre face au leader invaincu de Mutzig est également annoncé. Deux rencontres qui devraient attirer un nombreux public au stade municipal.

C'est devant 200 spectateurs que s'est déroulée cette rencontre apéritif au stade Langhaag opposant le onze de DURRHOLD à celui de PASCUAL. Après une partie âprement disputée de part et d'autre, les deux équipes sont finalement retournées dos à dos. Alors que les visiteurs auraient pu arracher la victoire à la 85e, les locaux de leur part auraient eux certainement empoché les deux points si le gardien de Barr n'avait effectué des parades exceptionnelles en deuxième mi-temps, évitant ainsi à son équipe une défaite certaine. Le début de la rencontre vit, tour à tour, chaque équipe dominer la situation, mais suite à un coup-franc, l'entraîneur local, le toujours jeune DURRHOLD, ouvrait de belle façon le score 1 à 0 pour le FCO Neudorf. Barr, cherchant l'égalisation, ne parvint pas à ses frais, leur attaque s'avérant trop virile. Des deux côtés, des chances de marquer ne furent exploitées, et c'est sur ces premières quarante-cinq minutes équilibrées que fut sifflé la mi-temps. Après la reprise chaque équipe prenait tour à tour la direction des débats. A deux reprises les locaux manquent d'aggraver le score aux 57e et 61e, il fallut cependant attendre la 70e pour que l'ailier gauche de Barr parvint sur faute défensive à battre le gardien local. Le FCO Neudorf piqué au vif, exerçait alors une domination sur les buts visiteurs, et à plusieurs reprises leur gardien évitait le but d'un rien ! À noter un tir local sur la barre transversale. Finalement c'est sur un draw que les deux formations quittèrent le terrain. Arbitrage de M. WITTMANN de Bischheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 1960)

 

 

 

MATCH DE COUPE DE FRANCE DU 16 OCTOBRE 1960

F.C. BARR - A.S. BLANC VIEUX THANN 2 : 3 (a.p.)

Fast hätten die 88 (!) Zuschauer welche sich am vergangenen Sonntag Nachmittag, trotz des regnerischen Wetters, auf dem Barrer Sportsplatz eingefunden hatten die Sensation der dritten Coupe de France Runde miterlebt ! Die Barrer hatten das Spiel nach regülaren Spielzeit mit 2:1 gewonnen...es wurde aber vom Référé aus weitergespielt und der Ausgleich der Oberländer kam dann in der 92. Spielminute! Und sogar das zweite Tor der Gäste war nicht ganz einwandfrei, denn unser Torhüter Albert KUNTZ von zwei Gästestürmer gerempelt, bis der Ball schliesslich im Barrer Tor landete. Es musste zur Verlängerung geschritten werden und in der 11. Minute der ersten Verlängerung gelang dem Rechtsaussen der Thanner das 3:2. In der zweiten Periode der Verlängerung hatten die Barrer noch eine Chance zum Unenschieden: eine Flanke von rechts kam am Gästetor vorbei, aber auf der anderen Seite war kein Stürmer zur Stelle um den Ball einzuschiessen. Schade , dass die Barrer dieses Coupe-Spiel unter solchen Umständen verlieren mussten. Die Gasteelf aus Thann enttäuschte uns etwas für eine Division d'Honneur-Mannschaft.

(Journal de Barr - octobre 1960)

Par un temps pluvieux, les 88 spectateurs présents ont failli assister à la sensation du 3ème tour de la Coupe de France ! Les Barrois menaient au terme du temps réglementaire 2 à 1... et l'égalisation des Haut-Rhinois fut acquise à la 92 ème minute pendant les arrêts de jeu ! Et encore ce deuxième but était entaché d'une poussette de deux attaquants adverses sur le goal local Albert Kuntz. Pendant la première prolongation, les visiteurs prennent l'avantage et Barr aura encore l'occasion d'égaliser mais personne ne se trouve à la réception d'un centre venu de la droite. Dommage de perdre après un tel scénario ! Thann n'a vraiment pas justifié son rang de sociétaire de la Division d'honneur.

Disputée sous une pluie fine et sur un terrain gras et glissant, cette affiche pourtant alléchante, n'a attiré en tout qu'une centaine de spectateurs dont 88 payants ! Malgré les conditions de jeu très difficiles sur un gazon glissant, les deux formations ont sorti le grand jeu et ce, surtout du côté local, qui à cette occasion s'est surpassé et a surpris agréablement ses supporters par son jeu direct et sans fioritures inutiles. Le résultat final, s'il est mérité pour les visiteurs au point de vue technique, a été malheureusement influencé par un arbitrage défaillant. La rencontre avait débuté sous les meilleurs auspices et les deux équipes s'évertuèrent à pratiquer un football honnête et plaisant à suivre. Ce fût à la 22e, que Vieux-Thann ouvrit le score, imité 3' plus tard par l'ailier gauche local STOEFFLER qui égalisa. En seconde mi-temps, les locaux s'employèrent à fond et WERNERT donna l'avantage à l'équipe barroise à la 67e. La défense locale dut ensuite subir tout le poids du match devant des visiteurs déchaînés et tirant au but sans arrêt et sous tous les angles. L'on s'acheminait lentement vers le succès local sans bavure, lorsque les visiteurs, sur un dernier cafouillage, poussèrent le ballon dans les buts locaux et ce, à cette fameuse 93e minute de jeu, remettant à égalité. Pendant la première prolongation, aucune formation ne parvint à prendre l'avantage, malgré les efforts des avants qui jouèrent plus que par contre-attaques. A la 16e minute des prolongations, l'ailier droit haut-rhinois décoche un tir en biais et marque le but décisif. Du côté visiteur, il faut souligner la belle partie de la ligne d'avants sans cesse en mouvement et de l'arrière central. Quant à l'équipe locale, aucun élément n'a démérité mais il faut souligner la grande partie magnifique de PASCUAL, qui fut très bien secondé par LORENTZ, REUSCHLE et WERNERT. L'arbitrage fut assuré par M. JEHLE

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1960)

 

 

 

MATCH DU 30 OCTOBRE 1960

F.C. BARR - A.S. MUTZIG 0 : 6

Devant environ 500 spectateurs ( dont 200 de la Vallée de la Bruche!) le leader Mutzig n'a fait qu'une bouchée des Barrois. Les locaux parvinrent à tenir tête à l'équipe " Leissner " durant les 45 premières minutes, car le premier but des visiteurs ne fut marqué qu'à la 44ème minute du match. Donc, à la pause, Mutzig ne menait que par 1 à 0. Le match fut ensuite joué en deux minutes : en effet, à la 46ème et à la 47ème minute, Barr prit deux buts successifs et le match était joué. On ne vit alors plus qu'une équipe sur le terrain: Mutzig car le ressort des Barrois était cassé. Mutzig marqua encore trois autres buts, dont le dernier sur penalty accordé un peu sévèrement par l'arbitre M. REBHOLZ. Après avoir vu à l'œuvre l'équipe de Mutzig, il ne faut plus se demander qui sera champion de groupe cette saison : Mutzig est bien la meilleure équipe du groupe Sud. L'équipe locale essaya de limiter les dégâts, mais l'adversaire était vraiment trop fort. Soulignons la magnifique partie du jeune goal barrois Albert KUNTZ qui sauva quelques buts de belle façon. A Fegersheim, l'équipe cadets du FC Barr a poursuivi sa série de succès et a gagné par 6 à 1. Après le 14:0 contre Wittisheim, le 16:0 contre Obernai et le 6:1 contre Fegersheim, nous avons la conviction que Barr aura sûrement dans deux ou trois ans ses canonniers. Dimanche 6 novembre aura lieu sur le stade municipal de Barr le match de championnat remis du dimanche de la fête des vendanges : FC BARR - S.E.C. Les " étudiants " strasbourgeois sont après Mutzig, la plus forte équipe du groupe Sud et les Barrois auront encore du pain sur la planche pour dimanche. Il va de soi que l'équipe du SEC avec ses GOELDNER, NOWICKI, BENOIT, KRESS etc.. .partira favorite de la rencontre. Coup d'envoi 14heurs30.

(Journal de Barr - novembre 1960)

500 spectateurs ont pu assister à la victoire indiscutable des jeunes de MATEO et ce, au terme d'une rencontre passionnante. Bien que le score final semble faire croire à une victoire facile des visiteurs, il faut dire que celle-ci ne se dessina qu'après la première mi-temps alors que le quintette offensif de Mutzig retrouva subitement le succès. Pendant la première mi-temps, les locaux purent tenir la dragée haute aux visiteurs et ce, grâce à un excellent système défensif orchestré par un PASCUAL des grands jours. Durant 40 minutes, les avants de Mutzig piétinèrent devant les buts locaux sans réussir à tromper KUNTZ, le cerbère local, qui effectua des arrêts stupéfiants et non moins sensationnels, se permettant même de dévier un penalty botté à la 40e par PFISTER. Quatre minutes plus tard, le même joueur PFISTER, se racheta en marquant de la tête le premier but pour Mutzig concrétisant ainsi l'avantage de son équipe durant cette première période de jeu. La deuxième mi-temps avait à peine débutée (46e) que les locaux virent subitement s'envoler toutes leurs illusions, puiqu'ils marquaient encore contre leur camp et que 20 secondes plus tard, MOERCKEL ajouta un troisième but non moins surprenant. La victoire finale devenait certitude, l'équipe des visiteurs dirigée par REUTHER, montra enfin son vrai visage et les locaux durent subir une nette domination, si bien que MOERCKEL et LEISSNER, marquèrent deux nouveaux buts aux 62e et 63e. Malgré leurs efforts, les locaux durent encaisser un sixième but à la 78e sur un tir de Pfister qui clôtura la marque.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1960)

 

 

 

MATCH DES 6 ET 13 NOVEMBRE 1960

F.C. BARR - S.E.C. 2 : 0 
A.SP.T.T. STRASBOURG : F.C. BARR 0 : 2

Bilanz des F.C. Barr der letzten beiden Sonntage Es ist also ein sehr erfreuliches Ergebnis, das unsere Fussballer aus den letzten beiden Spielen herausholten: ein sehr schöner, unerwarteter Heimsieg gegen die Strasbourger Studentenmannschaft, die den 2. Tabellenplatz hinter Mutzig innehat, und heute mit Gerstheim und Schirmeck teilt, und nun einen normalen Auswärtssieg gegen den immerhin technisch gut spielenden Tabellenletzten P.T.T. Dazu wurde beide Spiele absolviert mit je 3 Ersatzleuten, die sich aber voll einsetzten, und Ernest THOMAS im Tor, wie in seiner besten Zeit spielend, zeichnet in 1. Linie verantwortlich für die Tatsache, dass kein Gegentor fiel, was wohl die wenigsten Supporters für möglich gehalten haben. Dass auch unser Sturm jeweils 2 Tore schoss, und schnell und eifrig spielte, ist ein weiteres erfreuliches Zeichen und mit 8 Pluspunkten hat sich Barr in die Mitte der Tabelle hinaufgearbeitet, entschlossen, nächsten Sonntag daheim 2 weitere Punkte gegen Oberschaeffolsheim zu erkämpfen. Der prächtige Match gegen S.E.C. hat bewiesen, dass die harte 6:0 Niederlage durch Mutzig, einer Mannschaft die bestes Division d'Honneur-Niveau hat, in keiner Weise die Moral unserer Spieler beeinflussthat. Sie kämpften mit Schwert und Energie, genau wie gegen Vieux-Thann, und unsere Hintermannschaft hielt unerschütterlich allen Angriffen der technisch sehr guten Studenten stand, während Gérard STURM und Léon RAZA 2 sehr schöne Tore schossen. Dass übrigens kaum 110 Zuschauer dem Matche, trotz günstigem Wetter, beiwohnten, ist äusserst bedauerlich. Wir spielen in einer Gruppe von 13 Mannschaften von denen meisten gutes Promotionniveau haben, und noch nie war die Division I Südgruppe so spielstark. Bombensiege dürfen also nicht erwartet werden, wohl aber höchst spannende Spiele. Was erwartet eingentlich das Publikum ? Vielleicht, dass wir 2 Stufen absteigen und dann allsonntäglich mit 8:0 siegen ?? Kritisieren ist äusserst leicht, aber Bessermachen viel schwerer. Will man den finanziellen Ruin unserer Sportvereine? Welch ein Beispiel von Sportgeist gaben gerade in den beiden letzten Spielen unsere ältern Spieler, an der Spitze der 43-jährige Secundo PASCUAL, sowie Ernest THOMAS, Robert STOLTZ und André LEVY! Allen Respekt vor der " Alten Garde ", die zu kämpfen und zu siegen weiss, sowohl daheim, als auswärts! Barr empfängt also nächsten Sonntag um 14Uhr30 die hate Elf aus Oberschaeffolsheim, die uns schon manche harte Nuss zu krachen gab und sich von der Zweiletzten Tabellensprosse wegarbeiten will. Hoffen wir, unsere Mannschaft komplett antreten zu sehen. Dann dürfte erneut ein Sieg fällig sein.

(Journal de Barr - novembre 1960)

C'est un bilan positif qu'on peut dresser des deux dernières rencontres du FC Barr : un beau succès face au club des étudiants de Strasbourg classé actuellement second en compagnie de Gerstheim et de Schirmeck, une victoire normale à l'extérieur face à la lanterne rouge du classement. En plus, ces victoires ont été obtenues avec 3 joueurs réservistes qui se sont donnés à fond, en particulier Ernest Thomas dans les buts qui n'est pas étranger, loin de là, au fait que les barrois n'aient encaissé aucun but lors de ces rencontres. Que notre attaque se soit montrée rapide et besogneuse est également un point positif pour notre équipe qui totalise à présent 8 points et se classe en milieu de tableau, position qui devrait être confortée dimanche avec la réception d'Oberschaeffolsheim. La magnifique victoire face au SEC a démontré que notre équipe a gardé un moral d'acier après la défaite 6 à 0 contre Mutzig, équipe qui a le niveau de la DH. L'équipe s'est défendue avec énergie comme face à Vieux Thann et la défense a repoussé tous les assauts des attaquants du SEC alors que Gérard Sturm et Léon Raza ont marqué. Que seulement 110 spectateurs soient venus, malgré le temps clément, assister à cette rencontre est dommageable. Le groupe Sud compte cette saison 13 équipes dont la plupart du niveau de la promotion, face à ces équipes il ne faut pas s'attendre à des scores fleuves mais plutôt à des rencontres indécises. Qu'attend le public ? Que notre équipe descende de deux étages et gagne par 8 à 0 ? Veut-on la ruine financière du club ? Retenons l'exemple des anciens Segundo Pascual (43 ans), Robert Stoltz, Ernest Thomas et André Levy qui défendent haut et fort les couleurs du club. La " vieille garde " mérite le respect de tous ! Dimanche prochain le FC Barr reçoit Oberschaeffolsheim, une équipe qui nous a donné du fil à retordre les saisons précédentes et qui veut absolument quitter les bas-fonds du classement. Espérons que notre équipe soit au complet pour poursuivre sa belle série.

Terrain glissant - une trentaine de spectateurs - match très moyen - buts marqués pour Barr : Zahnbrecher (8') et Sturm (89') - bon arbitrage de M. Schmidt d'Obermodern - Mi-temps 0:1 

Les visiteurs mirent d'emblée toutes leurs forces dans l'attaque pour couvrir une défense déficiente. Cette tactique leur réussit alors que l'ASPTT disposant d'une ligne d'arrières solides mais manquant de précision dans les percées, dut se contenter d'encaisser ou d'éviter les coups sans pouvoir les rendre. Le gardien local est pris à partie dès le début du match et à la 8', sur un tir de l'avant-centre visiteur ZAHNBRECHER, laisse échapper dans ses filets une balle qu'il avait réussi à bloquer. L'ASPTT s'efforce jusqu'à la mi-temps de remonter le handicap, mais les attaques incessantes des visiteurs ne lui laissent pas le loisir. Après la pause, les locaux décidés pour le moins à égaliser, jouent avec acharnement. Les filets de Barr se trouvent en danger à plusieurs reprises mais rien ne passe. Finalement, à la dernière minute de la rencontre, c'est l'ailier droit visiteur STURM, après une belle phase de jeu personnelle, qui va marquer le deuxième but pour Barr.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1960)

 

 

 

MATCH DU 20 NOVEMBRE 1960

F.C. BARR - U.S. OBERSCHAEFFOLSHEIM 4 : 1

Klar und eindeutig siegte unsere Barrer Elf über die an zweitletzter Stelle rangierenden Mannschaft aus Oberschaeffolsheim. Dabei ist das Resultat ein absolutes Minimum wenn man an die sehr zahlreichen Score-Gelegenheiten denkt, die unverwendet blieben und an den durch André ZAHNBRECHER verschossenen Elfmeter. Nach drei aufeiander gefolgten Siegen steht nun Barr punktgleich mit Red-Star an 2. Stelle der Tabelle mit 10 Pluspunkten, und auch das durch Mutzigs Bombensieg sehr negativ gewordene Torverhältniss ist nun ausgeglichen worden. Zum Spielverlauf sei vermerkt, dass es dem im Feldspiel dominierten Gegner durch eifriges Zerstörungsspiel gelang, 42 Minuten lang sein Tor rein zu halten, bis dann durch André ZAHNBRECHER, wohl aus Rache für den verschossenen Elfmeter, innerhalb einer Minute 2. Tore fielen, denen kurz nach Halbzeit KUNTZ Louis als Rechtsaussen ein drittes Tor beifügte. Immerhin griff Oberschaeffolsheim zwischendurch frisch und auf Gedränge vor unserem Tor spritzte der Ball aus nächster Nähe vom Fusse unseres Spielers Bernard QUIRIN ins eigene Gehäuse...Wäre zu vermeiden gewesen ! 10 Minuten vor Schluss aber setzte André WERNERT mit wuchtigen Schuss einen Strafstoss scharf unter die Latte. Es bleibt bei 4:1. Unsere Elf, obwohl klarer Sieger, hat im Ganzen gesehen doch nur ein mittelmässiges Spiel absolviert. Gegen Gerstheim auswärts und gegen Red Star in Barr muss mit äusserster Energie gespielt werden, um nicht wieder Enttäuschungen zu erleben.

(Journal de Barr - novembre 1960)

Le FC Barr est clairement venu à bout de l'avant-dernier du classement Oberschaeffolsheim. Le score est vraiment un minimum par rapport aux occasions de but qui sont restées infructueuses et en tenant compte du penalty raté par André Zahnbrecher. Avec trois victoires consécutives, le FCB partage à présent la seconde place avec le Red Star avec 10 points et un goal-average équilibré malgré le sévère revers face à Mutzig. En ce qui concerne le déroulé du match, les visiteurs ont réussi à résister jusqu'à la 42eme minute et le but rageur d'André Zahnbrecher, vexé d'avoir raté le penalty. Dans la foulée ce même joueur a rajouté un deuxième but avant la mi-temps. Peu après la pause c'est l'ailier-droit Kuntz Louis qui aggrave la marque. Oberschaeffolsheim réagit et suite à un cafouillage l'arrière local Bernard Quirin marque malencontreusement contre son camp. Pourtant 10 minutes avant la fin André Wernert parachève le succès en expédiant un coup-franc sous la barre. Score final 4 à 1. Malgré la victoire les vignerons ont fourni une prestation de qualité moyenne et les prochaines rencontres à Gerstheim et face au Red Star devront être menées avec plus de détermination pour éviter toute désillusion.

Sur un terrain en bon état et devant une centaine de spectateurs, les Barrois ont facilement battu les visiteurs. Le score ne reflète pas exactement la physionomie de la partie car les occasions de but furent nombreuses pour les locaux. Dès le début du match, l'équipe de PASCUAL domine à outrance et, à la 22' un penalty est manqué par les locaux. Enfin à la 41', le premier but est marqué par ZAHNBRECHER, suivi à la 42', par un deuxième but du même joueur. Mi-temps 0:2 Après la pause, les Barrois reprennent la direction du jeu et à la 53', l'ailier droit KUNTZ réussit de près le troisième but. Les visiteurs profitent d'un relâchement des locaux et se lancent à leur tour à l'attaque. Ils parviennent à sauver l'honneur à la 67e sur un mauvais renvoi d'un défenseur local. A la 77', l'inter droit local WERNERT est bien lancé et son shot sous la barre ne laisse aucune chance au gardien visiteur. Arbitrage de M. NEFF

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1960)

 

 

MATCH DU 27 NOVEMBRE 1960
A.S. GERSTHEIM : F.C. BARR 5 : 0
200 spectateurs. Bon arbitrage de M. SENG de Schiltigheim. Mi-temps 2 : 0

Le match débute à vive allure et dès la sixième minute, le gardien local détourne un très puissant tir en corner. Gerstheim domine légèrement et sur ce, le premier but est marqué par l'avant-centre sur passe de l'inter droit. Le deuxième but est inscrit à la 21e minute sur lancer du gardien de Barr. Après le thé, on attend une vive réaction de l'équipe de Barr. Au contraire, ce fut l'équipe locale qui, dès l'engagement, porta la marque à 3:0 sur reprise d'un mauvais blocage du gardien. Deux buts sont encore inscrits, le quatrième par l'inter droit, le dernier par l'avant-centre. Finalement, Barr se reprend mais la chance n'est pas de son côté. La combativité des visiteurs aurait mérité de sauver au moins l'honneur. L'équipe locale est à féliciter en bloc.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1960)

 

 

 

MATCH DU 11 DECEMBRE 1961

F.C. BARR : RED STAR STRASBOURG 0 : 0

Gegen die technisch gute, aber im Sturm sehr uneffektive Mannschaft des Red Star, derzeitiger Tabellenzweiter gelang es unserer Mannschaft, ein Unentschieden zu erzwingen. Man mag das vor knapp 40 Personen ausgetragene Spiel, den " Match der ausgenützten Gelegenheiten " oder " zwischen 2 guten Verteidigungen " nennen. Wir sind auf alle Fälle gut von der Parade gekommen. Jeder halbwegs effektive Sturm hätte mindestens drei Tore trotz des erneut ausgezeichneten Spiels von Ernest THOMAS im Tor, gesetzt. So aber schoss man aus 1-2 Meter Entfernung entweder daneben, an den Pfosten oder in die Krallen des Barrer Cerberus. Schade für das schöne Feldspiel der Stars! Ein Glück für uns! Von unserem eigenen Stürmchen war nicht sehr viel zu merken. Lediglich André STOEFFLER brachte etwas Leben in das Gebilde. Es kann, dass muss hier gesagt werden, von Supportern, die nun noch 2 Bäckerdutzend darstellen, nicht begriffen werden, warum ein erprobter Spieler wie Robert REUSCHLE nicht in der Mannschaft figurierte. Man hat es satt unsere Elf unkomplett antreten zu sehen. Dann betrachten eben 9/10 der einstigen Supporter lieber France-Bulgarie an der Television. Nächsten Sonntag tritt FC Barr in den Kampf um die Coupe d'Alsace ein. Der Gegner ist die draufgängerische AS Sermersheim aus der 3 Division. Man unterschätze die Leute von der Ill nicht und erinnere sich ein wenig an unsere letzjährige Niederlage in Ste Croix aux Mines. Selbstverständlich sollte Barr deutlich siegen. Anstoss : 14 Uhr, auf unserm Stade in Barr.

(Journal de Barr - janvier 1961)

Contre une équipe techniquement supérieure mais inefficace en attaque, les Barrois s'en tirent bien avec le point du match nul. Les 40 spectateurs présents ont assisté au match des occasions manquées et à l'affrontement de deux bonnes défenses. En tout cas, le FCB peut remercier son goal Ernest Thomas qui a réalisé un match remarquable, remercier également les attaquants adverses qui ont été incapables de cadrer leurs tirs, ont touché du bois ou ont tiré dans les bras du cerbère local. Dommage pour l'équipe du Red Star ! Tant mieux pour nous ! En ce qui concerne notre attaque, seul André Stoeffler s'est quelque peu distingué. Il est incompréhensible pour les quelques supporters présents (deux douzaines) qu'un joueur expérimenté comme Robert Reuschlé ne soit pas aligné. Les gens en ont assez de voir leur équipe incomplète et il ne faut pas s'étonner si une large majorité des anciens supporters a préféré suivre le match France-Bulgarie à la télé au lieu de venir au stade. Dimanche prochain, le FCB entre en coupe d'Alsace et reçoit la coriace équipe de Sermersheim (div 3). On se souvient de la déconvenue de la saison dernière face à Ste Croix aux Mines et il ne faudra pas sous estimer l'adversaire. Le FC Barr devrait pourtant largement l'emporter !

A l'issue de cette rencontre disputée devant 30 spectateurs les deux équipes se retrouvées dos à dos n'ayant pas réussi à se départager. Malgré le terrain gras et glissant, les deux formations s'évertuèrent à pratiquer un football constructif et ce furent les visiteurs qui se montrèrent supérieurs en ce dimanche, se créant à plusieurs reprises des actions de but uniques au terme d'un jeu offensif agréable à suivre. Le mauvais état du terrain demandant un engagement physique total, le rythme du jeu baissait au fil des minutes et ceci surtout du côté local où la ligne des avants ultra-légers ne retrouva à aucun moment. Pendant le dernier quart d'heure, les visiteurs furent à deux reprises sur le point de concrétiser leur domination territoriale, mais GUTNECK n'arriva pas loger le cuir dans les buts vides des locaux qui doivent batailler ferme pour sauver le match nul.

(Dernières Nouvelles du Lundi - déc 1960)

 

 

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 18 DECEMBRE 1960

F.C. BARR - A.S. SERMERSHEIM 2 : 1 (mi-temps 0:1)

" Match sans histoire " so mag die letzsonntägliche Fussballdemonstration bezeichnet werden. Es wäre um ein Haar schief gegangen. Der Organisator unserer Elf, Secundo PASCUAL wär diesmal nicht da, und seine " Schützlinge " liessen nicht von der forschen Sermersheimer Mannschaft völlig aus dem Konzept bringen. Der Division III-Verein, der nichts zu verlieren hatte, legte sich unter energischer Führung des ehemaligen Hüttenheimer Spielers MEYER, voll ins Zeug, vollführte typiches Zerstörungsspiel, liess unsere Stürmer nur ganz selten zu vernünftigen Kombinationen kommen, spielte zeitweise mit 9 Mann, griff ebenso plötzlich wieder massiv an und führte nach 28 Minuten verdient mit 1:0. Fast wäre bei uns bestimmt " aus "gewesen, wie letztes Jahr in Ste Croix aux Mines. Eine Viertelstunde vor Schluss glich André STOEFFLER, der bis dahin nicht viel gezeigt hatte, (man kann in seinem Alter innerhalb 24 Stunden nicht 2 schwere Spiele bestreiten !) endlich aus und erzielte 5 Minuten später das Siegestor auf schön geschossenen Strafstoss. Man atmete auf, und Sermersheim gab sich sichtlich geschlagen. Jeder weitere Kommentar erübrigt sich. Man ist mit Recht pessimistisch auf die 2 restlichen Vorrundespiele der Meisterschaft am 1. Januar (welch ein Datum!) in Lingolsheim und am 8 Januar gegen Dorlisheim in Barr. Obwohl Barr mit 11 Punkten durchaus gut plaziert und genau so gut ist wie das Gros der Südgruppe, " streikt " das Publikum. Es liegt an der Vereinsleitung, am Trainer und den Spielern, für Remedur zu sorgen, falls der Verein finanziell nicht zu Grunde gehen will. Wir weigern und die Mannschaft, nach einem oder 2 schlechten Spielen zu verurteilen. Der FC Barr kann spielen! Er hat es auch diese Saison schon bewiesen und die Zukunft muss zeigen, dass dem auch weiterhin so sein wird.

(Journal de Barr - décembre 1960)

On s'attendait à un " match sans histoire " mais à un poil près la rencontre aurait pu basculer à l'avantage des visiteurs. Le grand organisateur de notre équipe, Secundo Pascual était absent et ses protéges se sont laissés complètement manœuvrer par une vaillante équipe de Sermersheim emmenée par l'ex-jouer de Huttenheim Meyer. Après 28 minutes de jeu, les gars du Ried ouvrent le score et sont à deux doigts de doubler la mise, le spectre de l'élimination de la saison précédente face à St Croix aux Mines plane sur la rencontre. A quart d'heure de la fin André Stoeffler, par ailleurs peut en évidence , égalise enfin. ( à sa décharge le fait qu'il ait disputé une autre rencontre 24h avant ! ). Cinq minutes plus tard c'est ce même joueur qui donne l'avantage à ses couleurs sur coup-franc. Côté barrois on pousse un "ouf!" de soulagement alors que Sermersheim se résigne à cette défaite. Tout autre commentaire serait superflu, on peut se montrer résolument pessimiste quant aux deux prochaines rencontres de championnat , le 1er janvier à Lingolsheim (quelle date !) et le 8 janvier face à Dorlisheim. Bien que le FCB compte onze points et se classe avec le gros de la troupe, le public fait la grève. Il appartient à la direction du club, à l'entraîneur et aux joueurs de trouver le remède, pour que le club évite un désastre financier (et sportif ). Nous refusons de condamner l'équipe après une ou deux mauvaises prestations et leur gardons toute notre confiance ! Le FC Barr sait jouer ! Il l'a déjà démontré cette saison et l'avenir doit le prouver !

 

 

 

MATCH DU 1 JANVIER 1961

F.C. LINGOLSHEIM : F.C. BARR 2 : 1

Der Kalendermann der LAFA hätte sich kein ungünstigeres Datum aussuchen können wie gerade den 1. Januar-Sonntag ( nach der Sylvester-Nacht!) und so kam es, dass alle beide Elf mit Ersatz und... mit 10 Mann antraten! Letzteres sollte allerdings bei Division I Vereine nicht vorkommen. Vom Spielverlauf ist nicht viel vorkommen. Vom Spielverlauf ist nicht viel zu berichten: das Spiel fand bei einem anhaltendem Regen statt und die Barrer wehrten sich tapfer ihrer Haut, so dass die Niederlage ehrenvoll ausfiel. Schwamm darüber. Am kommenden Sonntag den 8 Januar, wird es wieder ernster, denn es müssen auch wieder Punkte geholt werden und die Mannschaft aus Dorlisheim, die am Sonntag auf dem Barrer Stade Municipal antreten wird, ist nicht von Pappe. Die Barrer müssen mit einer guten Leistung aufwarten, wenn die Punkte in Barr bleiben sollen. Anstoss um 14:30 Uhr.

(Journal de Barr - janvier 1961)

L'homme du calendrier de la LAFA n'aurait pas pu trouver plus mauvaise date que le 1er janvier ( lendemain du réveillon de la Saint-Sylvestre) pour programmer cette rencontre ! Et ce qui devait arriver, arriva et les deux équipes se présentèrent chacune à 10 joueurs pour disputer ce match, chose qui ne devrait pas se produire en division I. En ce qui concerne le déroulement de la rencontre, disputée sous la pluie, il n'y a pas grand chose à dire sinon que les Barrois ont vendu chèrement leur peau et que la défaite reste honorable. Passons à autre chose ! Dimanche prochain le 8 janvier, ce sera du sérieux car il faudra absolument prendre des points face à Dorlisheim au stade municipal.

De part et d'autre, seulement 10 joueurs dont quelques remplaçants. Le réveillon est passé par là ! Toute la première mi-temps appartient aux Tanneurs mais le terrain glissant ne permet pas de concrétiser cet avantage. Quelques belles occasions sont ainsi manquées. Après le thé, la domination continue, mais il faut attendre la 70e minute pour voir enfin KOESTEL donner l'avantage aux locaux sur échappée à la suite de laquelle il réussit à battre le goal de Barr. La réaction de Barr est vive sous l'impulsion de PASCUAL, monté en attaque, c'est Barr qui domine. FROELIGER dans les buts de Lingolsheim se distingue à plusieurs reprises. Lingolsheim se ressaisit et LITT centre au cordeau, GAUTHEROT de la tête dévie sur son compère KOESTEL, qui de la tête, loge le cuir hors de portée du gardien. Les Barrois contestent ce but et l'arbitre est obligé de calmer les esprits échauffés. Toutefois à 3 minutes de la fin, Barr, sur une belle échappée de STURM, rectifie à 2:1. Victoire méritée de Lingolsheim. Arbitrage de M. GUEDIER devant une centaine de spectateurs qui sont restés impassibles sous la pluie battante. Chez les locaux signalons KOESTEL, FROELIGER, GEBUS et JUNG. A Barr, le goal avant tout, PASCUAL et STURM.

(Dernières Nouvelles du Lundi - janv 1961)

 

 

 

MATCH DU 8 JANVIER 1961

F.C. BARR - S.R. DORLISHEIM 1 : 2

Zwei wichtige Punkte gingen am vergangenen Sonntag für den FCB gegen Dorlisheim verloren. Obwohl mit Ersatz spielend (wann wird die Mannschaft endlich wieder komplett antreten können?) war das Spiel zu gewinnen, denn die Barrer hatten die meisten und sichersten Torchancen. Aber immer kommt man auf dasselbe Uebel zurück: der Barrer Sturm ist und bleibt das Schmerzenkind der Elf. Es fehlt eben im Sturm ein richtiger Torschütze. Dorlisheim hatte in der ersten Halbzeit nur eine Torchance..., welche den Gästen aber das erste Tor einbrachte. Die Barrer hingegen konnten die verschiedenen Chancen nicht ausnützen und so hiess bei Halbzeit 0:1. Nach Wiederbeginn scheinen sich die Barrer Stürmer eines besseren zu besinnen: es wird schneller und energischer gespielt, aber erst in der 75. Minute gelingt André WERNERT auf schön getretenen Strafstoss das 1:1. Man glaubt schon an ein Unentschieden, als in der allerletzten Spielminute die Gäste überraschenderweise das Siegstor schiessen; dieses Tor wäre mit etwas mehr Ueberlegung eines Barrer Spielers zu behindern gewesen. Es wird nun höchste Zeit, dass sich die Barrer Forwards aufraffen; im Championnat wird nun zwei Sonntage Ruhe herrschen. Am kommenden Sonntag den 15 Januar, findet auf dem Barrer Stade Municipal ein Coupe d'Alsace-Spiel statt: FC Barr - FC Rhinau. Die Leute vom Rhein sind Leader ihrer Gruppe in der III. Division und kommen...mit Siegesaussichten nach Barr. An der Barrer Elf liegt es nun , dies zu dementieren. Anstoss 14:00 Uhr.

(Journal de Barr - janvier 1961)

Barr a perdu deux point précieux dimanche dernier face à Dorlisheim. Bien que composée de plusieurs joueurs remplaçants ( quand verra-t-on Barr au complet ?) cette rencontre était à notre portée et les attaquants locaux se sont procurés le plus d'occasions nettes. Mais c'est toujours la même chanson: l'attaque est le point faible de notre formation et le manque d'un véritable buteur se fait cruellement sentir. Dorlisheim a eu une seule occasion en première période... et la balle est allée au fond. Pour Barr les occasions n'ont rien donné et le score à la mi-temps s'affichait à 0 à 1. Après la pause, les attaquants barrois se sont montrés plus énergiques et rapides mais il fallut attendre la 75ème minute pour assister à l'égalisation par André Wernert sur coup-franc. On s'attendait à un score de parité lorsque, contre toute attente, Dorlisheim marqua le but de la victoire dans les ultimes minutes du match. Il est grand temps que les avants barrois se réveillent, à présent le championnat fait relâche pour deux dimanches. Dimanche prochain, Barr reçoit en coupe d'Alsace Rhinau, leader de son groupe de division 3. Les Rhénans espèrent une qualification, reste aux Barrois à jouer pour démentir ce pronostic.

Encore une défaite locale avec un but d'écart. Décidément, la ligne d'attaque des Barrois aurait besoin d'un réalisateur, en effet quelques réelles chances de marquer ne furent pas utilisées par les locaux qui avaient en outre dû remplacer l'ailier gauche sélectionné et un arrière blessé. La partie débuta avec acharnement et l'arbitre ne sut pas toujours se faire respecter. Après deux occasions de but loupées par les locaux, les visiteurs marquent de près le premier but à la 23e minute. Mi-temps 0:1 Après la pause, les locaux se battent avec beaucoup d'énergie et assiègent le but visiteur. Enfin à la 74e minute, sur coup-franc, WERNERT place un bolide dans le coin et égalise. Les supporters locaux se seraient contentés du match nul, mais à la toute dernière minute, Dorlisheim réalisa le but vainqueur sur faute préalable d'un joueur barrois qui n'arriva pas à dégager. Un match nul aurait mieux reflété la physionomie de la partie. Signalons que Barr jouait dès la 15e minute à dix, le joueur JESSEL ayant été blessé au genou et n'étant plus, alors qu'un figurant.

(Dernières Nouvelles du Lundi -janv 1961)

 

 

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 15 JANVIER 1961

F.C. BARR - F.C. RHINAU 3 : 1 (mi-temps 2:0)

Vor zirka 100 Zuschauer (darunter viel Rhinauer) gelang es der FCB-Elf sich zur weiteren Runde der Coupe d'Alsace zu qualifizieren. Hätten die Barrer in dieser Aufstellung gegen Dorlisheim spielen können...wären wir um zwei Punkte reicher. Besonders die Barrer Forwards zeigten sich diesmal von der guten Seite und es wurde wieder einmal auf's Tor geknallt ! Barr spielt vorerst mit dem starken Wind und dominiert. In der 18 Minute schiesst André STOEFFLER von 25 Meter scharf in die rechte untere Ecke zum 1:0 ein. Kaum eine Minute später gelingt Louis KUNTZ der zweite Treffer. Die Gäste haben noch einigemal recht viel Glück und so werden mit 2:0 für Barr die Seiten gewechselt. Nach der Pause, spielen die Rhinauer mit dem Wind auch sie dominieren, aber die Barrer Hintermannschaft ist sehr sicher. Hingegen ist es Barr, das ein drittes Tor durch seinen Linksaussen Gérard STURM erzielt. In der 78. Minute schiessen die Gäste das Ehrentor, welches durch ein unnötiges Dribbling eines Barrers Spielers zustande kam. In der letzten Minute gibt der sonst gute Référé einen sehr harten Elfmeter gegen Barr den aber die Gäste zum Glück daneben schiessen. So bleibt es beim 3:1 für Barr. Das nächste Championnatspiel findet statt in Barr am Sonntag den 29 Januar gegen die Pierrots.

(Journal de Barr - janvier 1961)

Devant environ une centaine de spectateurs (dont bon nombre de Rhinau) le FCB a réussi à se qualifier pour le prochain tour de la coupe d'Alsace. Si les Barrois s'étaient présentés avec cette même équipe dimanche dernier en championnat nous compterions deux points de plus. L'attaque locale s'est , cette fois-ci, montrée sous son bon côté et a bombardé le but adverse. Barr domine la rencontre avec le vent dans le dos en première mi-temps et à la 18ème minute André Stoeffler ouvre le score d'un tir de 25 mètres au ras du coin droit du but. Une minute plus tard c'est Kuntz Louis qui double la mise. Les visiteurs s'en tirent plutôt à bon compte avec un retard de deux buts à la mi-temps. En deuxième période c'est au tour des Rhénans de dominer mais la défense locale fait bonne garde. Barr score une troisième fois par son ailier-gauche Gérard Sturm. A la 78ème minute Rhinau sauve l'honneur, suite à une perte de balle inutile d'un défenseur barrois. Dans les derniers instants de la rencontre, l'arbitre accorde un penalty sévère aux visiteurs, mais fort heureusement le tir du joueur passe à l'extérieur du cadre. Le score reste inchangé à 3 à 1. Le prochain match de championnat aura lieu le 29 janvier à Barr contre les Pierrots de Strasbourg. (la rencontre sera reportée au 16 avril)

Par un temps froid et un vent très fort, les Barrois ont régulièrement battu leurs valeureux adversaires. En première mi-temps les locaux profitent du vent et dominent. L'attaque locale a retrouvé son mordant et a surtout shooté au but. Le premier but local est marqué à la 13e minute par STOEFFLER, sur un joli shot de 25 mètres dans le coin droit. Une minute plus tard c'est l'ailier droit KUNTZ qui obtient un joli second but. Les locaux continuent à dominer jusqu'à la pause et les visiteurs s'en tirent plusieurs fois avec bonheur. Mi-temps 2:0 Après la pause, Rhinau profite à son tour du vent et attaque très dangereusement par son aile gauche. C'est néanmoins, l'ailier gauche local STURM qui, sur échappée, réussit le troisième but. Les visiteurs ne se découragent pas et sauvent l'honneur à la 72e. Une minute avant la fin, l'arbitre donne un penalty contre les locaux, mais il est shooté à côté par les visiteurs. Bonne partie des deux équipes qui s'efforcèrent de pratiquer un football plaisant, ce qui ne fut pas toujours facile sur un terrain glissant à la suite du dégel. Bon arbitrage de M. REBHOLZ.

(Dernières Nouvelles du Lundi -janv 1961)

 

 

MATCH DU 5 FEVRIER 1961
S.E.C. - F.C. BARR 2 : 0

Le SEC prend sa revanche du match aller où il fut battu sur un score identique. A la mi-temps le score était vierge. Ce ne fut que vers la fin de la rencontre que les deux buts furent marqués. Le premier point fut enregistré sur penalty, SANDRY étant fauché dans la zone des étudiants. KRESS, le gardien de but des étudiants troqua son maillot contre celui de joueur et transforma imparablement. Quelques minutes plus tard, SANDRY, d'un très beau tir en cloche, aggrava la marque. Quatorze corners ont été tirés contre Barr et seulement un contre le SEC. Les locaux ont dominé durant toute la partie. Notons en passant que le gardien visiteur fit une partie remarquable et permit ainsi à ses co-équipiers de n'âtre battus que par deux buts.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fév 1961)

 

 

MATCH DE COUPE D'ALSACE DU 12 FEVRIER 1961
A.S. OBENHEIM - F.C. BARR 4 : 3

Devant 150 spectateurs, Obenheim a éliminé Barr de la Coupe d'Alsace. Dès les premières minutes, Obenheim marque par WEBER, Barr riposte et le nul 1:1, le jeu est très plaisant. L'équipe locale domine et obtient un deuxième but et un troisième but par BRONNER. A la 30e minute, PASCUAL aide les locaux en marquant contre son camp. Néanmoins, avec un dernier effort Barr obtient deux buts en deux minutes , ce qui amène le score final. Bonne tenue de l'équipe locale qui est à féliciter pour son cinquième succès en coupe. Très bon arbitrage M. REMETTER.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fév 1961)

 

 

 

MATCH DU 19 FEVRIER 1961

F.C. BARR - F.C. ECKBOLSHEIM 2 : 3 (mi-temps 0:2)

Erneute Niederlage des FC Barr gegen Eckbolsheim !

Die treuesten Supporter werden nun besorgt um das Schicksal unseres FC Barr. Seit genau 3 Monaten wurde kein Championnatspiel mehr gewonnen und ein übrigens sehr guter Division III Verein: Obenheim enthob unsere Fussballer auch jede weiteren Sorgen um die Coupe d'Alsace. Die vier letzten Championnatspiele gingen alle knapp verloren ! Am Sonntag stiess unsere Mannschaft auf eine sehr schnelle, entschlossene Kampfmannschaft die in ihrem Tormann ihren besten Spieler hatte. Das Spiel war kaum eine knappe Viertelstunde alt, als unsere unsicher spielende Verteidigung bereits 2 Tore zugegeben hatte. Es war in der Folgezeit betrüblich zu sehen, wie unsere Stürmer fertige Torgelengenheiten sinnlos versiebten. Nach Halbzeit mit dem Winde spielend und nun mehr im Angriff liegend, bringt unser Sturm zunächst erneut nichts Positives fertig. Prächtig hält mehrfach der gegnerische Tormann. Es sieht hoffnungslos aus, als Eckbolsheim das 3:0 auf Druchbruch erzielt. Nun aber dreht Barr mächtig auf. Endlich rollen die Angriffe und André WERNERT schiesst innerhalb weniger Minuten 2 schöne Tore. Doch die letzte Viertelstunde bringt keine Aenderung mehr, genau wie dies in Obenheim der Fall war. Zwei sehr wichtige durchaus mögliche Punkte sind vergeben, und Barr ist in der Tabelle vom Gegner eingeholt. Es ist ein schwacher Trost, dass die beiden Tabellenletzten glücklicherweise verloren. Ist es unserer Elf klar, dass wir nun an den Rand der Gefahrenzone sind ? Unsere Mannschaft ist 2 Tore schlechter als in der Vorrunde. Man ziehe rachestens die Konzequenzen aus dieser Tatsache ! Am nächsten Sonntag dürften wohl in Mutzig in der Höhle des Löwen, keinerlei Lorbeeren fällig sein. Hoffen wir, dass es unsern hinteren Linien gelingt, einen totalen Zusammenbruch zu vermeiden. Gegen gute Gegner hatte Barr früher immer gut gespielt. Mutzig ist beste Division d'Honneur und seiner Gruppe weit überlegen.

(Journal de Barr - février 1961)

Nouvelle défaite de Barr face à Eckbolsheim ! Les supporters les plus fidèles sont préoccupés par le sort de leur club. Depuis maintenant 3 mois aucune victoire en match de championnat n'a été obtenue et Obenheim, club de division 3, l'a dégagé des soucis de la coupe. Les quatre derniers match de championnat ont tous été perdus de justesse. Dimanche les locaux ont affronté une équipe pleine de détermination et qui avait en la personne de son gardien de but, son meilleur joueur sur le terrain. Après un quart de jeu ,notre défense bien trop hésitante s'était déjà inclinée à deux reprises. L'attaque locale donnait un triste spectacle notamment par les nombreuses occasions vendangées. En deuxième période, jouant le vent dans le dos, les locaux prennent le jeu à leur compte sans toutefois concrétiser. Le match semble définitivement perdu lorsque les banlieusards , sur contre-attaque, marquent le 3 à 0. Mais c'est à ce moment que le FCB réagit vigoureusement, enfin les attaques déferlent et André Wernert marque coup sur coup. Pourtant, le dernier quart d'heure n'apporte plus de modifications au score, comme face à Obenheim. Deux points précieux se sont envolés, Eckbolsheim rejoint les locaux au classement et les défaites des deux équipes de queue de tableau ne peuvent pas être une consolation. Notre équipe est-elle consciente que la zone de relégation est proche ? Dimanche prochain, le FCB se rend dans l'antre du leader incontesté Mutzig. Espérons que nos lignes arrières tiennent le coup pour éviter une déculottée, Barr a par le passé toujours bien résisté face à des adversaires de qualité, Mutzig a le niveau DH , alors... Nota : le match face à Mutzig sera reporté au 9 avril.

 

 

 

MATCH DU 5 MARS 1961

A.S.B. SCHIRMECK - F.C. BARR 2 : 2 (mi-temps 1 : 2)

Der FC Barr rettet in Schirmeck einen wetvollen Punkt !

Ein gerechtes Unentschieden, genau wie in der Vorrunde, erziehlen die zwei alten Gegner nach einem sehr spannenden, flotten Spiele vor gut 300 Zuschauern, ohne die sicher 200-köpfige Schirmeck-Labroquer Schülerzahl zu berechnen. Da hinten in den Bergen ist Begeisterung und Leben unter den Supportern. Wir kannten das ja einst auch in Barr ! Die erste Halbzeit gehört grösstenteils den Barrern, die gegen die Sonne, aber mit dem Wind spielen. Unsere Mannschaft funktionniert "": und flotte Angriffe bringen die gegnerische Verteidigung manchmal in Verlegenheit, während blitzschnelle Durchbrüche des Gegners durch einen aufmerksamen Albert KUNTZ mehrfach gestoppt wurden. Nach gut einer Viertelstunde schiesst André ZAHNBRECHER das 1. Tor und in der 32. Minute, nach mehreren vergeblichen Versuchen, der an ungewohntem Platze stehende Robert REUSCHLE auf Vorlage von André STOEFFLER das Zweite. So wars im Vorspiel auch in Barr, und eine 2:0 Führung bringt die Breuschtäler immererst in richtigen Schwung. Schon 2 Minuten später heisst es 2:1 und man sieht, der Gegner wittert Ausgleichsmöglichkeiten. Nach Halbzeit dauert es knapp 7 Minuten bis der scharf angreifende Gegner unter rasendem Beifall aller Zuschauer, für Albert KUNTZ unhaltbar, den Ausgleich herstellt. In der Folge hat unsere Verteidigung allerhand Arbeit und wie eine Katze arbeitet Albert KUNTZ im Tor; drei, viermal scheint er geschlagen, immer wieder rettet er. André WERNERT seinerseits leitet mehrere sehr schöne Angriffe ein, die nur knapp, durch unüberlegtes Stürmerspiel, verpuffen, ebenso wie mehrfache Eckbälle beiderseits. Ein flagrantes " Hands " im gegnerischen Strafraum sieht der gute Référé nicht, und mit einem gerechten 2:2 trennt man sich. Mit Genugtuung stellten die Barrer Supporter fest, dass besonders in der 1. Halbzeit, unsere Elf viel besser spielte als in den letzten Matches, und dies gegen einen tüchtigen, schnellen Gegner. Tore schiessen ist aber immer noch ein Problem! Einige Punkte sollten aber immerhin noch gerettet werden. Nächsten Sonntag in Barr : Grosspiel FC Barr : FCO Neudorf Damit kommt eine der besten Mannschaften der Gruppe nach Barr, die sich vor 8 Tagen von Mutzig erst in der 90. Minute 2:1 schlagen liess! Neudorf hat unbestritten gutes Promotions-Niveau. Wir erkämpften im Herbst in Neudorf ein schönes 1:1. Es wird also ein prächtiges Spiel in Aussicht stehen, bei dem unsere Verteidigung wohl eine harte Belastungsprobe aushalten werden mus. Anstoss : 15 Uhr.

(Journal de Barr - mars 1961)

A Schirmeck, Barr sauve un point précieux ! Un match nul équitable, comme lors de la phase aller, a clos les débats de cette rencontre agréable et indécise disputée devant près de 300 spectateurs, sans compter les 200 jeunes écoliers massés autour du terrain. Là derrière dans les montagnes, règne encore un enthousiasme que nous avons également connu à Barr autrefois. La première période est marquée par une domination des barrois qui jouent face au soleil mais le vent dans le dos. Notre équipe "fonctionne" bien et nos attaques incessantes mettent en danger la défense locale tandis que les contre-attaques de Schirmeck sont stoppées par le goal barrois Albert Kuntz, très attentif. Après un quart d'heure de jeu André Zahnbrecher marque le premier but et à la 32ème minute, après plusieurs essais infructueux, Robert Reuschlé sur service d'André Stoeffler double la mise. Le scénario est le même qu'au match aller et les gars de la Vallée se réveillent. Il leur faut 2 minutes pour trouver la faille et l'égalisation est dans l'air mais la mi-temps intervient fort heureusement sur le score de 1:2. Au bout de 7 minutes en deuxième période les locaux égalisent de manière imparable sous les applaudissement nourris de leurs supporters. Par la suite notre défense est largement mise à contribution, Kuntz Albert sauve 3 à 4 situations désespérées. Pourtant côté barrois , André Wernert initie quelques belles contre-attaques mais les attaquants n'en tirent pas profit. Des corners tirés de part et d'autre subissent le même sort alors que l'arbitre oublie une main d'un défenseur dans la surface locale. Les deux équipes se séparent un score de parité logique. Avec satisfaction, nos supporters ont constaté que notre équipe a bien mieux joué , surtout en première période, que lors des dernières rencontres. Mettre la balle au fond reste le principal problème ! Dimanche prochain, le FC Barr reçoit un des ténors du groupe le FCO Neudorf. La semaine précédente les banlieusards se sont inclinés dans les arrêts de jeu à Mutzig, autant dire qu'ils ont le niveau d'une équipe de promotion. Un belle empoignade en perspective et notre défense aura assurément la pression.

Quelques 200 spectateurs , dont une cinquantaine de Barr, quittèrent le stade A. Lutz autant satisfaits du résultat que du spectacle présenté. Le partage des points est en effet équitable, car les deux équipes eurent chacune une mi-temps. Barr la première et Schirmeck la seconde. D'autre part le match fut toujours intéressant, indécis à tel point que les supporters des deux camps furent sur les dents jusqu'au coup de sifflet final. Les vignerons engagèrent les débats bien décidés à gagner, et ils firent la loi à leurs adversaires jusqu'à la pause. Deux buts récompensèrent fort justement leurs efforts, le premier à la 20e minute, par l'avant-centre ZAHNBRECHER, un autre à la 33e minute, signé REUSCHLE, sur joli service de STOEFFLER. L'ailier droit local SAINT-AVIT réussit cependant à réduire la marque dix minutes avant la mi-temps sur passe de ALLARD. Après le rafraîchissement, changement de décor: les locaux attaquèrent à leur tour avec enthousiasme et dès la 51e, les deux équipes furent de nouveau à égalité, grâce à un joli but réussi par l'ailier gauche DETT, et jusqu'à la fin les attaquants de l'ASB eurent maintes occasions de remporter la victoire. ALLARD tira sur la barre, WAHN sur le poteau, KARTLER loupe magistralement un but et il faut aussi dire, PASSEPOLL toujours là, omniprésent à plus de 40 ans avec, autour de lui, une défense jeune, volontaire et quasi infranchissable.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fév 1961)

 

 

 

MATCH DU 12 MARS 1961

F.C. BARR - FCO NEUDORF 1 : 1 (mi-temps 1 : 0)

Das war mal wieder ein schönes, spannendes Spiel, das bis zum Schlusspfiff die Hundert Zuschauer in Atem hielt. Und mit klein wenig mehr Aufmerksamkeit hätte 3 Minuten vor Schluss das Ausgleichstor verhindert und ein durchaus verdienter Sieg erzielt werden können. Aber man war in beiden Lagern mit dem Unentschieden durchaus zufrieden, obwohl Neudorf absolut gesichert in der Spitzengruppe, wir aber nahe der " Zonengrenze " rangieren. Vom Anstoss weg kommt Barr auf tedelosem terrain gut zum Zug, doch nach 5 Minuten wird eine nicht mehr wiederkehrende Gelegenheit von Louis THOMAS (der sich aber ganz nett einspielte) durch Lampenfieber versiebt. Barr drängt meistenteils und in der 37. Minute erzielt auf schönen Durchbruch der gesamten Stürmerlinie, André STOEFFLER das Führungstor. Da in der 44. Minute der Neudörfler Rechtsaussen ebenfalls unter leeres tor nicht findet, bleibt Barr bei Halbzeit mit 1:0 in Führung. Die zweite Halbzeit ist ausgeglichener, Neudorf ist im Zuspiel prâziser, aber seine Angriffe zerschellen sämtlich an unserer sehr gut spielenden hinteren Linie. Ein schöner Durchbruch, gefolgt von scharfem schuss von André STOEFFLER, findet den gegnerischen Torhüter in der Schusslinie. Da Barr das 2:0 nicht erreichen kann, versucht der Gegner eben, zum Ausgleich zu kommen, und er gelingt, als zwei verteidigende Barrer an der Aus-Linie, durch die Sonne geblendet, umspielt werden, und plötzlich muss Albert KUNTZ das Leder aus dem Netz holen. Neudorf war wohl selber am meisten erstaunt, so billig einen Punkt zu retten. Doch wir wollen zufrieden sein, da man zur Genüge die Stärke des Neudörfler Vereins kennt, mit dem wir nun beide Male " Unentschieden ", jeweils 1:1 spielten. Nächsten Sonntag, in Barr, empfangen wir den Tabellenletzten ASPTT, der letzten Sonntag in gewaltigem Aufbäumen gegen den Abstieg, die Eckbolsheimer mit 6:0 (!) glatt überfuhr. Die Postler wittern auch Möglichkeiten in Barr, doch wir denken, Secundo PASCUAL, Albert KUNTZ, André WERNERT sind da anderer Meinung ! Auch wir brauchen die Punkte ganz dringend. Die Mannschaft muss einfach nächsten Sonntag wieder einmal siegen, und das leidige Problem lösen: Wie schiesst man Tore ? Anstoss 15 Uhr.

(Journal de Barr - mars 1961)

Disputée devant une centaine de spectateurs, cette rencontre a permis à l'équipe locale de glaner un point précieux. Contre toute attente, ce furent les Barrois qui dictèrent le jeu dès le début et mirent le goal des visiteurs en difficultés à plusieurs reprises. Une belle combinaison du trio Reuschlé - Thomas - Stoeffler permit à ce dernier d'ouvrir la marque pour les locaux à la 37ème minute, concrétisant ainsi un avantage territorial indiscutable durant cette première mi-temps. Après le repos, l'équipe locale baissa son rythme d'un ton et la balle voyagea d'un camp à l'autre sans grande conviction d'ailleurs de la part des deux formations que le soleil printanier avait rendu sans doute somnolentes. L'on s'acheminait vers la victoire locale lorsqu'à la 87è minute le gardien Barrois, gêné par le soleil et surpris par une mésentente de ses deux arrières, laissa échapper une balle apparemment inoffensive, pour la cueillir finalement dans ses filets à la grande satisfaction des visiteurs qui ravis d'une telle aubaine, n'en demandaient pas plus. 

(Dernières Nouvelles d'Alsace)

 

 

 

MATCH DU 19 MARS 1961

F.C. BARR - A.S.P.T.T. 2 : 2 (mi-temps 2 : 1)

Das dritte Unentschieden !

Die Spiele unserer Elf folgen sich, und gleichen sich, mal wenigstens im Endresultat. Unsere Mannschaft schiesst ein oder zwei Tore, lässt dann den Gegner zum Zug kommen und ist beim Schlusspfiff zufrieden, einen Punkt gerettet, den zweiten aber dem Gegner überlassen zu haben. Wir können es uns ja leisten, in Anbetracht unseres hervorragenden Tabellestandes, splendid zu sein! So war's in Schirmeck, so war's gegen Neudorf, so war's auch am Sonntag gegen den Tabellenletzten. Dass die Pressekommentare unserer Mannschaft gegenüber nicht gerade glänzend sind, ist ja logisch. Wir haben einfach keinen Sturm. Es war direkt eine Nervenprobe dieser zusammenhanglosen Kickerei zuzusehen, welche folgte, als man nach 5 Minuten anständingen Spiels, durch den kleinen Léon RAZA der 90 minuten kämpfte, überraschend 2:0 führte. Es bestand durchaus die Möglichkeit einen Carton zu schiessen, den unser negatives Torverhältnis sehr gut ertragen hätte, denn der lahme Sturm der Postler war zunächst ziemlich ungefährlich. Doch in der 2. Halbzeit baute man bei uns sichtlich ab, die Postler erzielen nach 66.Minuten ein durchaus verdientes Tor, werfen uns total in die Verteidigung, und mit gut Glück wird operiert in der Hoffnung, das 2:1 halten zu können. Doch in der 87. Minute (genau wie gegen Neudorf!) erzielen die Postler aus nächster Nähe den Ausgleich, den Albert KUNTZ vorher schon mehrfach knapp verhindert hatte. Man begreift die Freude der Besucher und die Enttäuschung der Paar Barrer Zuschauer: Anstatt 17 Punkte, haben wir nur 14! Man erwartet mit sehr gemischen Gefühlen die nun ab 9. April folgeden schweren Spiele.

(Journal de Barr - mars 1961)

Un troisième match nul ! Les rencontres se suivent et se ressemblent, surtout en ce qui concerne le résultat final. Notre équipe marque un ou deux buts, laisse l'adversaire se reprendre et au coup de sifflet peut s'estimer heureuse en sauvant le point du nul. Nous pouvons nous permettre ce genre de cadeaux au regard de notre classement ! Tel fût le cas à Schirmeck, contre Neudorf et ce dimanche face à la lanterne rouge. Pas étonnant dans ces conditions que les commentaires de la presse , en toute logique, ne soient pas brillants pour notre formation. Nous n'avons pas d'attaque et c'est vraiment stressant de suivre le jeu sans cohésion de nos équipiers. Lorsqu'on mène au bout de cinq minutes 2 à 0 ( deux buts de l'inlassable Léon Raza) , on peut s'attendre à réaliser un carton qui aurait contribuer à améliorer notre goal-average, surtout face à un adversaire en mode ralenti. En deuxième période, c'est à notre tour de se laisser endormir et à la 66e minute les Postiers obtiennent un premier but. Notre équipe se replie massivement pour tenter de conserver son maigre avantage, mais à la 87ème minute ( comme face au Neudorf !) l'égalisation tombe après une série de sauvetage de notre gardien Albert Kuntz. La satisfaction des visiteurs est palpable , alors que la déception des quelques supporters barrois est grande. Au lieu de 17 points , nous en comptons 14 ! On attend avec angoisse les prochaines échanges à compter du 9 avril (match à Mutzig !)

Ce fut un match âprement disputé: d'un côté les postiers qui voudraient bien céder la lanterne rouge à une autre équipe, de l'autre côté les Barrois ont encore un besoin urgent de points pour s'éloigner de la zone dangereuse. Le match débuta à vive allure et par un coup d'éclat des locaux, dès la troisième minute, l'inter gauche RAZZA, réussit un joli premier but. Deux minutes après, sur centre de son ailier droit, c'est encore RAZZA qui marque de la tête un deuxième but. Mi-temps 2:0 Après la pause, l'équipe de l'ASPTT se lance furieusement à l'assaut des buts locaux et à la 66e minute, sur hésitation de la défense barroise, elle réussit son premier but. Le jeu devient un peu heurté et l'arbitre n'est pas toujours à la hauteur de sa tâche. A la 82e minute, l'ailier droit local gâche une occasion unique de marquer le but décisif. Et c'est le plus normalement du monde que les postiers égalisent à la 87e minute.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1961)

 

 

 

MATCH DU 9 AVRIL 1961

A.S. MUTZIG - F.C. BARR 3 : 0 (mi-temps 1 : 0)

Die Barrer wussten bereits im voraus dass in Mutzig nicht viel zu holen war und spielten deshalb etwas defensiv. Es gelang daher dem FCB auch, ein ehrenvolles Resultat zu erzielen, denn vergessen wir nicht, dass Mutzig im Vorspiel in Barr mit 6:0 gewann. Die Elf MATEO's ist eben in ihrer Division nicht zu schlagen und mit dem Spielmaterial, über welches H. LEISSNER verfügt, ist das auch zu verstehen. Am kommenden Sonntag den 16. April finden auf dem Stade Municipal in Barr folgende Championnatspiele statt: 13h45 : FC Barr cadets - CS Fegersheim cadets 15h : FC Barr Ia - CS Pierrots Ia Secundo PASCUAL und seine Leute müssen unbedingt noch Punkte holen, um sich definitiv aus der " Gefahrzone " zu entfernen. Diese Punkte sollte man am besten auf dem eigenen Platze holen können. Hoffen wir, dass uns die erste Elf des FCB am Sonntag nicht entäuscht und ein grosses Spiel an den Tag legt, damit die Punkte in Barr bleiben.

(Journal de Barr - avril 1961)

On ne se faisait guère d'illusions et le choix tactique de se replier massivement a permis de décrocher un score honorable face aux hommes de Paco Matéo. Avec les éléments que le président Leissner lui met à disposition, cette équipe est intouchable en division I. Le dimanche suivant les locaux accueillent l'équipe des Pierrots de Strasbourg. Il faut absolument gagner pour se dégager de la zone de relégation, c'est le moment à domicile de ne pas décevoir pour engranger des points.

MUTZIG - BARR 3 : 0

Temps idéal. 350 spectateurs. Buts pour Mutzig: Allouche (13e); Leissner (51e), Joanny (57e) Corners: Mutzig 8, Barr 2 

Les visiteurs n'ont résisté qu'une mi-temps à l'équipe locale. Encore l'ont-ils fait en se tenant sur une prudente réserve pour éviter le pire. Cette tactique leur a valu de n'être mené que d'un but à la mi-temps, marqué par Allouche sur corner. En attaque, les Barrois n'ont jamais donné l'impression de pouvoir marquer. En défense, par contre, le toujours jeune Pascual (44 ans) a su organiser ses hommes et stopper les attaques lancées par le centre, où Moerckel a fait pourtant une bonne partie. En deuxième mi-temps, la supériorité locale devint écrasante et à quelques exceptions près le match se joua sur un but. Les locaux en profitèrent pour jouer très décontractés et pour faire courir balle et adversaires, d'autant plus que deux autres buts (51e et 57e) avaient concrétisé la supériorité des leaders. Côté local, l'équipe tout entière est à créditer d'un bon match. Côté visteur, Pascual (déjà cité), le demi Wernert et l'avant Stoeffler ont émergé d'un ensemble assez désuni.

(Dernières Nouvelles d'Alsace)

 

 

 

MATCH DU 16 AVRIL 1961

F.C. BARR - C.S. PIERROTS STRASBOURG 1 : 2 (mi-temps 1 : 2)

Wir glaubten, unser FC Barr würde gegen den recht guten Tabellenzweiten, der ohne die weit überlegene Mutziger Mannschaft wohl sicher Gruppensmeister würde, eine oder gar 2 Punkte holen, wurden, aber enttäuscht. Zunächst schien alles noch einiggermassen zu klappen: Offenes Feldspiel. Doch sehr bald reissen die Pierrots das Spiel durch viel bessere ballekontrolle und grössere Schnelligkeit an sich. Ein scharfer Schuss trifft die Latte, springt an den Pfosten und geht schliesslich aus ! Fabelhafte Chance für uns, doch schon in der 12. Minute schiesst der hereinlaufende Rechtsaussen der Pierrot, durch aus nicht unhaltbar, zum 1:0 ein. Einer der wenigen ernergischen Gegenangriffe bringt 10 Minuten später den Ball vors Gästetor, wo ein Verteidiger der Pierrot wuchtig ins eingene Tor schiesst. Es steht 1:1. Unsere Hintermannschaft bekommt in der Folge tüchtig eingeheitzt und in der 30. Minute will Albert KUNTZ etwas akrobatisch degagieren, ahmt aber der gegnerischen Verteidiger tadeloss nach und schiesst seinerseits ein Selbstor. Mit 2:1 für Pierrot werden die Seiten gewechselt. Ein heftiger Südwind begünstigt nun noch den Gegner. Secundo PASCUAL hat die Elf umgestellt. André ZAHNBRECHER verteidigt und Bernard QUIRIN stürmt. Doch die Pierrots dominieren in allen Linien. Unser Stürmchen bringt auch nicht einen einzigen wirklichen Schuss an. Die Elf spielt völlig zerfahren, und bringt es fertig, kurz vor Schluss, beim metzten Eckball für uns, ganze 2 Mann in Strafraum des dort massierten Gegners zu stellen, so dass der schön hereingegebene Ball natürlich, als letzte Chance, nicht verwertet werden kann. Pierrots geht als verdienter Sieger vom Platz, die Zuschauer sind verbittert ! Nächsten Sonntag tritt einer unserer schnellsten Gegner bei uns an, die AS Gerstheim die uns im November drüben im Ried mit 5:0 niederkanterte. Mit Stürmern wie PACK und THALGOTT wird nicht zu spassen sein. Man erhofft trotz allem eine Rehabilitation, die man dem bisher guten Ruf unserer Mannschaft schuldet. Anstoss 15 Uhr.

(Journal de Barr - avril 1961)

On pensait que notre équipe allait prendre un ou deux points face au second du classement largement devancé par le presque déjà champion de groupe Mutzig. Une fois de plus notre équipe nous a déçu. Après un début encourageant, les Pierrots prennent l'ascendant grâce à leur meilleure technique et à la rapidité de leur jeu. La chance nous sourit lorsque la balle est repoussée par la barre puis le montant des buts, mais à la 12ème minute l'ailier-droit visiteur repique au centre et ouvre le score. Une des rares contre-attaques des locaux provoque l'égalisation suite à un but contre son camp d'un arrière strasbourgeois. Par la suite notre défense a fort à faire, et à la demi-heure de jeu notre gardien Albert Kuntz tente un dégagement acrobatique et imite le défenseur des Pierrots en marquant contre son camp. Mi-temps 2 à 1. En deuxième période, Bernard Quirin passe à l'avant en lieu et place d'André Zahnbrecher. Les visiteurs dominent copieusement et notre équipe est incapable de porter le moindre danger devant la cage adverse. Pour illustrer ce manque de volonté d'aller de l'avant, à la dernière minute de jeu Barr obtient un corner, mais seuls deux joueurs montent dans la surface adverse, dans ces conditions la balle est aisément dégagée par la défense visiteuse. Les Pierrots remportent une victoire méritée alors que les spectateurs quittent le stade dépités. Le dimanche suivant notre équipe accueille Gerstheim qui nous a passé un sévère 5 à 0 à l'aller. Les avants visiteurs Pack et Thalgott seront à surveiller. Nous espérons toujours une réhabilitation qui tarde à venir et que nous doit le FCB depuis quelques mois.

Une soixantaine de spectateurs ont assisté à cette rencontre qui vit une victoire méritée des Pierrots. Le résultat final fut acquis pendant la première mi-temps. A la 12e minute, l'ailier droit strasbourgeois reprit de la tête un centre et logea la balle dans les filets locaux. Six minutes plus tard, sur une contre attaque locale et dans la précipitation, un arrière visiteur tira de pleine force et marqua un but contre son camp, ce qui remit les deux équipes à égalité 1 à 1. Pour ne pas être en reste avec son vis à vis , le gardien local effectua une acrobatie pour la galerie à la 30e et du même coup, plaça le ballon dans ses propres filets, ce qui redonna l'avantage aux Pierrots. Malgré tous les efforts, l'équipe locale n'arriva plus à inquièter sérieusement le gardien visiteur durant le reste du match et ce furent les Pierrots qui gardèrent le contrôle du jeu pour emporter une victoire finale qu'ils avaient méritée.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1961)

 

 

 

MATCH DU 23 AVRIL 1961

F.C. BARR - A.S. GERSTHEIM 3 : 2 (mi-temps 2 : 0)

Die längst erwartete Rehabilitierung der Barre Elf ist endlich am Sonntag gegen Gerstheim eingetroffen. Die Pascual-Elf spielte mal wieder wie " einst im Mai " und er Sieg war durchaus verdient, mit etwas Glüch wäre er sogar noch höher ausgefallen, denn die Gäste hatten einigmale recht viel Glück vor ihrem Tor. Die Barrer Mannschaft spielte in folgende Aufstellung : Ernest Thomas ,Robert Reuschlé, Bernard Quirin, André Levy, André Zahnbrecher, Lucien Messmer, André Lorentz, André Wernert, Secundo Pascual, Louis Thomas, André Stoeffler. In den ersten Minuten drängen die Gâste etwas und das Barrer Schlusstrio hat vorerst ziemlich Arbeit. Aber nach etwa 10 Minuten, nehmen die Platzleute das Helf in die Hand und diktieren das Spielgeschehen. In der 20. Minute flankt der Barrer Linksaussen schön in die Mitte und Secundo PASCUAL nimmt direkt zum 1:0 auf. Das zweite Tor erzielt wieder Secundo PASCUAL auf schönen Durchbruch und Flanke vom Rechtsaussen. Die Barrer lassen nach der Pause nun etwas nach und die Gäste schiessen ihr 1. Tor in der 56. Minute aus nächster Nähe. Nun wird das Treffen wieder lebhafter und etwa zehn minuten später gelingt Barr auf verdienten Elfmeterball durch André STOEFFLER der dritte Treffer. Das Spiel ist nun entschieden, aber Gerstheim gelingt noch ein zweites Tor auf groben Schnitzer des Barrer Keepers. Beim Schlusspfiff atmet alles auf, endlich wieder ein wertvoller, und auch verdienter Sieg. Die gesamte Elf des FCB verdient ein Gesamtlob, denn es wurde richtig um den Sieg gekämpft. Wenn die Barrer Mannschaft noch zwei oder drei Punkte holt - und sie kann es - so ist der Verbleib in der 1. Division gesichert. Am kommenden Sonntag, den 30 April begibt sich die FCB-Elf nach Oberschaeffolsheim. Obwohl Tabellenletzter, ist es ein zäher Gegner und das Spiel wird sicher heiss umstritten sein. Aber wir haben wieder Vertrauen in unsere Mannschaft und es sollte wenigstens ein Punkt geholt werden.

(Journal de Barr - avril 1961)

La victoire tant attendue ( plus une seule victoire en championnat depuis le 20 novembre à Oberschaeffolsheim) est enfin venue ce dimanche face à Gerstheim. Les hommes de Pascual ont acquis une victoire méritée et le score, avec un peu de chance, aurait pu être bien plus large. Les Barrois présentaient l'équipe suivante :Ernest Thomas ,Robert Reuschlé, Bernard Quirin, André Levy, André Zahnbrecher, Lucien Messmer, André Lorentz, André Wernert, Secundo Pascual, Louis Thomas, André Stoeffler. A noter le retour des anciens, Ernest Thomas dans les buts et André Levy au milieu de terrain. Autre changement, la montée de deux crans de Secundo Pascual qui passe avant-centre. Après un début de rencontre dominé par les visiteurs, les locaux prennent les choses en main. A la 20ème minute l'ailier-gauche André Stoeffler centre et Secundo Pascual d'une reprise ouvre la marque. Le deuxième but est également l'œuvre de Pascual , qui cette fois-ci reprend un centre venu de la droite. Après la pause, les locaux relâchent la pression et Gerstheim en profite pour réduire le score à la 56ème minute. La partie regagne en intensité et dix minutes plus tard, André Stoeffler sur penalty, porte le score à 3 à 1. Le match semble joué, lorsque sur une erreur du gardien local, Gerstheim parvient à marquer une seconde fois. Au coup de sifflet final, les supporters locaux poussent un ouf de soulagement, enfin une victoire ! Tous les onze joueurs méritent les félicitations et si les Barrois remportent encore deux ou trois points le maintien en division I sera assuré. Dimanche prochain le FCB se rend à Oberschaeffolsheim. Bien que dernier au classement, l'adversaire sera coriace et la rencontre très disputée. Faisons confiance à notre équipe et un point à minima devrait tombé dans notre escarcelle.

F.C. BARR - A.S. GERSTHEIM 3 : 2

Dès le premier quart d'heure les visiteurs se montrèrent plus rapides que les locaux et créèrent des situations dangereuses devant le but local, sans toutefois arriver à tromper le gardien Thomas excellent. Après 20' la situation changea puisque les locaux qui avaient pris de l'assurance lancèrent quelques contre-attaques et à la suite d'un centre effectué par Stoeffler, Pascual opérant au poste d'avant-centre, logea le ballon dans les filets adverses. Ce but stimula l'équipe locale qui prit la direction des opérations et Pascual marqua le deuxième but à la 43' concrétisant ainsi l'avantage de son équipe. En deuxième mi-temps la domination des locaux ne cessa de s'accentuer surtout après que Gerstheim eut réduit la marque à la 58'. Dix minutes après les locaux marquèrent un nouveau but portant le score à 3 à 1. A cinq minutes de la fin du match le gardien local laissa échapper le ballon qui termina sa course au fond des filets au grand étonnement des avants visiteurs qui jusque-là se virent impuissants devant les lignes arrières locales décidées et supérieures.

(Dernières Nouvelles d'Alsace)

 

 

MATCH DU 30 AVRIL 1961
U.S. OBERSCHAEFFOLSHEIM - F.C. BARR 2 : 7

Gegen den Tabellenletzten holten sich die Barrer am vergangenen Sonntag einen Bombensieg. Die Platzleute waren dem Abstieg bereits verfallen und die Barrer Spieler fanden daher viel Wiederstand. Trotzdem die Pascual-Elf ihren Standing des Spieles gegen Gerstheim bei weitem nicht erreichte, wurde der Gegner regelrecht überfahren. Auf jeden Fall ist der Sieg von grosser Bedeutung, denn Eckbolsheim verlor auf eigenem Platze gegen Lingolsheim (unser nächster Gegner in Barr am Sonntag den 14 Mai) und in der Tabelle haben wir nun zwei Punkte Vorsprung auf Eckbolsheim. Das Spiel gegen Lingolsheim am Sonntag den 14. Mai in Barr ist somit für die Barrer ein "Entscheidungsspiel" und dieses treffen muss unbedingt gewonnen werden.

(Journal de Barr - mai 61)

Contre l'équipe classée en queue de tableau, les Barrois ont remporté une victoire éclatante. L'équipe de Pascual n'a pas renouvelé la qualité de sa prestation du match de Gerstheim mais a nettement dominé son adversaire. Dans tous les cas ce succès est très important car dans le même temps Eckbolsheim s'est incliné à domicile face à Lingolsheim (notre prochain adversaire) et nous comptons à présent deux points d'avance sur Eckbolsheim. Le match du 14 mai face à Lingolsheim peut être qualifié de "décisif" et doit absolument être gagné.

 

 

 

Professeur Camille SCHWARTZ 9

Président du FC Barr de 1935 à 193

Wie ein Lauffeuer verbreitete sich am vergangenen Dienstag die traurige Nachricht vom plötzlichen Ableben unseres geschätzten Mitbürgers, Prof. SCHWARTZ Camille. Der Verstorbene war in den Barrer Sportskreisen bestens bekannt und beliebt, war er doch einige Jahre als sehr aktiver Präsident des FC Barr tätig. In den vergangenen Jahren blieb M. SCHWARTZ ein treuer Anhänger des Fussballvereins und jeden Sonntag, daheim oder auswärts, wohnte er allen Spielen bei und dies noch am vergangenen Sonntag gegen Gerstheim. Der FCB wird seinem ehemaligen Präsidenten und treuen Supporter ein ewiges Andenken bewahren und entbietet hiermit der Familie des Verstorbenen sein innigstes und aufrichtigstes Beileid.

(Journal de Barr - avril 1961)

Comme une traînée de poudre, la triste nouvelle du brutal décès de notre estimé concitoyen , M. Le Professeur Schwartz, s'est répandue ce mardi. Le défunt était très connu et estimé dans le milieu sportif barrois. Il fût pendant plusieurs années Président du FC Barr. Ces dernières années, il est toujours resté un fervent supporter du club et assistait, à domicile comme à l'extérieur, à tous les matchs et encore dimanche dernier face à Gerstheim. Le FCB gardera de son ancien Président et Supporter un souvenir ému et reconnaissant et présente à sa famille ses condoléances les plus sincères.

 

 

 

MATCH DU 14 MAI 1961

F.C. BARR - F.C. LINGOLSHEIM 2 : 2

Die Barrer Elf scheint ein gutes Saison-Ende liefern zu wollen, denn nach den Siegen gegen Gerstheim und Oberschaeffolsheim wurde diesmal ein wertvoller Punkt gegen die spielstarke Elf aus Lingolsheim geholt. Mit etwas mehr Glück … und einem Goalgetter in der Forwardreihe, hätten wir auch beide Punkte holen können, denn die meisten Torchancen hatte die FCB-Elf. Das erste Tor der Platzelf erzielt Secundo PASCUAL in der 32. Minute, nachdem derselbe Spieler vorher zwei günstige Gelegenheiten verpasst hatte. In der 39. Minute gelingt aber den Gästen der Ausgleich. Nach der Pause, vom Anstoss weg, geht Léon RAZA allein durch und sein Schuss geht in die untere rechte Ecke zum 2:1 für Barr. Die Gäste reagieren stark und nochmals gelingt ihnen der Ausgleich. Die letzte Viertelstunde gehört den Barrer und ein Schuss von Secundo PASCUAL geht an die Querlatte des Gästetors. Wir geben uns auch mit einem Unentschieden zufrieden und vor allem hat die Barrer Elf bewiesen (trotz Fehlen zweier Titulärs) dass sie mit einem richtigen Torschützen in der Forwardreihe, in der Spitzengruppe figurieren könnte. Es sind noch zwei Spiele zu bestreiten: am 28. Mai in Dorlisheim und am 4.Juni beim Red Star Strasbourg. Auch in diesen beiden letzten Spielen hoffen wir noch auf Punktezuwachs.

(Journal de Barr - mai 61)

Le club barrois livre une bonne fin de saison et après les victoires face à Gerstheim et Oberschaeffolsheim, c'est un point important qui a été glané face à la solide équipe de Lingolsheim. Avec un peu de chance... et un buteur, nous aurions pu en prendre deux, car la plupart des occasions étaient barroises. Le premier but a été marqué par Secundo Pascual à la 32ème minute, après que ce même joueur en ai raté deux auparavant. A la 39ème les visiteurs ont égalisé. A l'entame de la deuxième période, Léon Raza s'enfonce seul dans la défense adverse et redonne l'avantage à ses couleurs. Les visiteurs réagissent vigoureusement et réussissent à nouveau à égaliser. Le dernier quart d'heure est à l'avantage du FCB et un tir de Secundo Pascual échoue sur la barre du but de Lingolsheim. Nous nous contentons de ce point du match nul et constatons qu'avec un véritable buteur, le FC Barr aurait largement eu sa place dans le peloton de tête. Il reste à présent deux rencontres : le 28 mai à Dorlisheim et le 4 juin au Red Star, en espérant que le compteur points augmente encore.

Devant une centaine de spectateurs et par une chaleur inaccoutumée, les deux équipes se livrées un match très disputé. Dès les premières minutes les locaux attaquent à outrance et deux occasions de marquer sont manquées par PASCUAL. Enfin à la 32e, sur une attaque menée par RAZZA, le premier but est marqué pour les locaux par PASCUAL. A la 39e, les visiteurs égalisent de près sur une hésitation de la défense locale. Mi-temps 1:1. Dès la remise en jeu, le petit inter de Barr, RAZZA, perce tout seul et inscrit le deuxième but. Le vent devient plus fort et gêne considérablement les joueurs. Lingolsheim mène de dangereuses contre attaques et réussit encore l'égalisation à la 65e sur faute de marquage. Le dernier quart d'heure est pour Barr qui attaque très souvent. A la 73e, on note encore un shoot de Barr sur la transversale. Les locaux, malgré deux remplaçants, ont fourni par moments du beau jeu et sur les occasions de but plus nombreuses, auraient mérité le gain du match. Lingolsheim a présenté une équipe très athlétique et dotée d'une bonne technique, mais qui jouait déjà sur un rythme de fin de saison.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1961)

 

 

 

MATCH DU 28 MAI 1961

S.R. DORLISHEIM - F.C. BARR 1 : 5

Rund 6 Barrer Supporter waren Zeuge dieses wichtigsten Spieles dieser Saison, unserer ersten Fussballelf. Ein Spielverlust wäre bestimmt der Abstieg in die zweite Division gewesen. Also muss der Erfolg unserer Fussballer umso höher gewertet werden, sahen Sie doch auf der Aussenlinie nur fremde Gesichter und dazu solche welche die Niederlage der Barrer erleben wollten. Vom Anstoss weg drehen unsere Gegner mächtig aufs Barrer Tor. Doch unsere Verteidigung war da die alten Kämpfer, wie Ernest THOMAS, André ZAHNBRECHER, André LEVY, Lucien MESSMER, Secundo PASCUAL und André WERNERT wollten Ihren Club nicht untergehen lassen. Und die Stürmerreihe blies in das selbe Horn; auch sie kämpfen bis zum Schluss, Resultat 5 Tore, André STOEFFLER 3, André LORENTZ 1, Louis THOMAS 1. Dorlisheim dominiert in den ersten zehn Minuten, aber alle Ihre Angriffe zerschellen im Barrer Strafraum. In der sechzenten Minute bekommt Secundo PASCUAL auf der Mittellinie den Ball, ein Pass zu André STOEFFLER welcher seinen Gegner umspielt und sein Flachschuss sitzt unhaltbar im Netz 1:0. Einige Minute später Secundo PASCUAL gibt zum Linksaussen dessen Flanke kommt zu André LORENTZ und Barr führt 2 zu 0. Halbzeiresultat. Nach der Pause, suchen unsere Gegner den Rückstand aufzuholen, es sieht böse aus im Barrer Strafraum. Resultat 4 Eckbälle in 8 Minuten. Ein Abschlag von André WERNERT kommt zu Secundo PASCUAL derselbe läuft nach rechts, und gibt einen Flachpass zu André STOEFFLER, die nachfolgende Bombe sitzt 3 zu 0. In der 70. Minute entsteht ein Gedränge vor dem Barrer Tor und der Ball landet im Netz 3:1. In der 80. Minute ist für Barr das vierte Tor fällig, als Louis THOMAS schneller ist wie der gegnerische Torhüter. Das fünfte Tor fällt in den letzten Spielminuten aus einem Gedränge vor dem Dorlisheimer Tor und eine Beute unseres Linksaussen. Die wenigen Barrer Supporter welche unsere Mannschaft in diesem Kampfe sahen, sind mir einig wenn ich rufe Bravo !

(Journal de Barr - mai 61)

Six supporters barrois ont été témoins de ce match, le plus important de la saison pour les Barrois.. Une défaite et notre club était voué à la division 2 ( en fait il n'y aura que deux descentes en fin de saison ! Donc ce match n'avait pas d'enjeu ). Le succès des vignerons est d'autant plus méritoire que seuls des supporters hostiles ont suivi cette rencontre le long de la main courante. Notre défense composée des anciens Ernest Thomas, André Zahnbrecher, André Levy, Lucien Messmer, Secundo Pascual et André Wernert avait la ferme volonté de ne pas voir leur club sombrer. Pour la ligne d'attaque c'était la même volonté et au bout du compte cinq buts sont venus récompenser les efforts de nos équipiers. Dorlisheim domine pendant les premières minutes mais son attaque échoue aux abords de la surface de réparation. A la 16e minute, Secundo Pascual lance André Stoeffler sur son aile, celui-ci se joue de son défenseur et place un tir du plat du pied dans la cage adverse. Quelques minutes plus tard, un centre d'André Stoeffler est repris par André Lorentz pour un deuxième but et Barr mène 2:0 à la pause. En deuxième période, les locaux attaquent à outrance et obtiennent une série de 4 corners en 8 minutes. Barr procède par contres, André Wernert lance Secundo Pascual sur la droite, ce dernier adresse un centre repris magistralement par André Stoeffler pour le 3 à 0. A la 70e minute, suite à un cafouillage, les locaux réduisent la marque. A la 80e minute Louis Thomas prend de vitesse la défense de Dorlisheim et inscrit le 4eme but pour ses couleurs alors qu'André Stoeffler ferme le ban avec un nouveau but dans les derniers instants de la rencontre. Les rares supporters qui ont fait le déplacement, seront sûrement d'accord en disant bravo à notre équipe !

 

 

MATCH DU 4 JUIN 1961
RED STAR STRASBOURG - F.C. BARR 1 : 1
Terrain glissant. Arbitre M. KLEIN de Sélestat. 

A l'image du temps, les deux équipes se sont livrées une partie qui illustrait la fin de saison. Les belles actions furent rares et le jeu de mauvaise qualité. Après que Barr eut ouvert le score dès la quatrième minute de jeu par l'avant-centre PASCUAL, le Red Star connut de nombreuses occasions d'égaliser et même de prendre l'avantage à la marque. Mais la ligne d'avants se montra lente et mal inspirée et à la mi-temps Barr avait toujours un but d'avance. Après la pause, les visiteurs se regroupent en défense et le Red Star n'arrive pas à forcer le "verrou" . Il faut une erreur d'arbitrage qui dicte un coup-franc en faveur des "stars" pour voir enfin GOUJON mettre les deux équipes dos à dos. Barr cherche à sauver le nul et le Red Star domine sans pouvoir concrétiser. A cinq minutes de la fin, Erwin KELLER se fait remarquer en donnant un coup de poing à un joueur visiteur. Il s'en suit une petite "corrida" entre les joueurs des deux camps. Il était temps que l'arbitre siffle la fin d'une partie qui a déçu les... vingt spectateurs.

(Dernières Nouvelles du Lundi - juin 1961)

 

 

 

 

Cette page a été mise à jour le 28/12/16.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :