FC BARR 1992
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

SAISON 1992/1993

 

 

LE TEMPS DES VACHES MAIGRES

 

 

L'intersaison 92 et les festivités du 60ème anniversaire s'étaient terminées par une fête sportive au stade Paul Degermann , manifestation particulièrement réussie avec en point d'orgue une rencontre féminine opposant l'équipe de l'ASPTT STRASBOURG à leurs homologues de Rheinfelden (Allemagne).
A l'aube de cette nouvelle saison en promotion on ne se faisait pas trop soucis pour le maintien de notre équipe qui avait laissé partir Yvon HERZOG pour l'ES STOTZHEIM en échange en quelque sorte de SCHNELL Olivier. Autre arrivée celle du jeune Christian MEYER (ex FCK06) fils du gardien de l'équipe glorieuse de 1965 et de RUFFENACH Fabrice fils d'un futur Président. Le nouveau coach Gilbert SPIRGEL avait la lourde tâche de succéder à Denis WENTZIGER et le match de Coupe de France de triste mémoire face à MOLSHEIM devait provoquer une série impressionnante de revers. En partie imputable aux nombreuses suspensions et blessures, cette situation ne pouvait perdurer et le bilan catastrophique des matchs aller : 5 points engrangés et trois éliminations au premier tour en Coupe de France (MOLSHEIM 1 à 2), en coupe d'Alsace (BISCHOFFSHEIM) et en coupe du Crédit Mutuel (BOOFZHEIM) devait déclencher quelques remous.
Comme souvent dans pareil cas, c'est l'entraîneur qui trinque et le brave Gilbert SPIRGEL de céder sa place à l'ancien Pierrots Christian SCHALK . Il faut bien avouer que le choc psychologique fut bénéfique et salutaire, car les verts et blancs collectèrent pas moins de 17 points au cours du printemps 93 et sauvèrent leur place en promotion au terme d'un suspens insoutenable qui se dénoua lors de l'ultime journée. L'opération survie avait réussi et une fois de plus les anciens Jean-Pierre LALEVEE et Pierre WERLE avaient largement contribué à ce succès , on se souviendra en particulier du match héroïque face au leader de la FAIG au cours duquel les Barrois menèrent deux fois au score avant de se faire rattraper. En fait il fallut attendre l'ultime journée et une victoire confortable face à GERSTHEIM pour assurer le maintien, alors que la situation tournait à la confusion de l'équipe de ESCHAU.
Pour l'équipe II, tributaire des aléas de l'équipe fanion, la saison fut très difficile. Evoluant en division II, elle n'eut que son courage à opposer à ses adversaires, dans ces conditions les protégés de Jean-Louis JESSEL firent un parcours optimal n'échouant que de peu dans la course au maintien. Relevons également le titre de champion de groupe remporté par l'équipe réserve qui accède à la division B après une lutte serrée avec les voisins de STOTZHEIM. Pour Marcel et ses poulains l'objectif est atteint, pour le comité il s'agit de préparer la saison à venir mais de gros nuages noirs s'amoncellent à l 'horizon et les démissions qui pleuvent en ce début du mois de juin n'augurent rien de bon.

CLASSEMENT FINAL SAISON 1992/1993

 

1.

 FAIG

 38 points

 57:27

2.

 ERSTEIN

 36 points

 45:26

3.

 AS BENFELD

 27 points

 34:29

4.

 BOERSCH

 27 points

 46:33

5.

 MARCKOLSHEIM

 26 points

 36:40

6.

 BARR

 22 points

 35:35

7.

 HIPSHEIM

 22 points

 29:34

8.

 WESTHOUSE

 22 points

 25:27

9.

 HEIDOLSHEIM

 21 points

 34:35

10.

 OBERNAI

 21 points

 27:32

11.

 ESCHAU

 20 points

 29:36

12.

 EBERSHEIM

 18 points

 28:39

13.

 GERSTHEIM

 12 points

 19:51

 

 

RESULTATS SAISON 1992/1993

DOMICILE
4 victoires : ESCHAU 1 à 0 ; BENFELD 4 à 1 ; WESTHOUSE 2 à 1 ;
GERSTHEIM 6 à 1.
4 nuls: HIPSHEIM 1 à 1 ; HEIDOLSHEIM 2 à 2; BOERSCH 1 à 1 ; FAIG 2 à 2.
4 défaites: EBERSHEIM 0 à 1 ; MARCKOLSHEIM 1 à 3 ; OBERNAI 0 à 1 ;
ERSTEIN 1 à 2 .

A L'EXTERIEUR
3 victoires: ESCHAU 0 à 2; WESTHOUSE 0 à 2; OBERNAI 0 à 2.
4 nuls: BENFELD 0 à 0 ; GERSTHEIM 1 à 1 ; HIPSHEIM 2 à 2 ; EBERSHEIM 1 à 1.
5 défaites: FAIG 4 à 0 ; BOERSCH 3 à 1 ; ERSTEIN 2 à l ; MARCKOLSHEIM 4 à 2 ; HEIDOLSHEIM 2 à 0.

 

Barr: une fastueuse et colorée fête des vendanges

Les footballeurs de Barr avaient eux aussi pris place dans le cortège.

Rares sont les reines qui peuvent se targuer d'avoir été escortées par une garde républicaine. Catherine, elle, aura donc eu cet honneur hier, à Barr, puisqu'un détachement de l'une des plus prestigieuses formations militaires françaises avait été convié aux festivités fastueuses de la 40e fête des vendanges barroise. Une formation à cheval qui précédait, dans le long cortège coloré, le char royal.  

Les Barrois ont le sens de la fête. Ils le prouvent régulièrement, au fil des ans, et au rythme des événements, viticoles de préférence. Mais ce week-end marquera sans doute l'un des sommets en la matière. Organisée par plus de 400 bénévoles regroupés autour du comité des fêtes, de la municipalité et de l'Office du tourisme, la 40e édition de ces festivités automnales n'aura pas déçu les milliers de visiteurs qui ont pris samedi et dimanche le chemin de la coquette cité.
Une cité envahie le premier jour par les brocanteurs et les chineurs, par lés musiciens en costumes des différents groupes invités, par les cracheurs de feu, automates ou joueurs d'orgue de Barbarie, donnant aux ruelles escarpées de la vieille ville un air hors du temps insolite et féerique parfois. En fin d'après-midi, après le concert de la Garde républicaine, la bourgade a été livrée jusque tard dans la nuit aux musiques les plus diverses, interprétées par des fifres genevois ou bâlois, des binious venus tout droit de Perros-Guirrec, des batteries vosgiennes, des cuivres autrichiens ou des cors allemands.

Chars et groupes

Hier, c'est aussi en musique que s'est déroulée la seconde journée de la fête, qui ne s'est terminée que fort tard, un peu gâchée quand même par la pluie qui n'a eu la patience d'attendre la fin du long cortège (plus de 1 km), un ruban de chars abondamment fleuris et de groupes venus d'un peu partout, dans les rues de la ville noires de monde.

Et parmi le public, une très forte délégation parlementaire était venue célébrer le 40e anniversaire de celle que le maire de Barr, Michel Schwanger, avait qualifiée le matin même de « fidèle camarade de classe de l'Europe », la fête des vendanges étant, elle aussi, née en 1952.

Non pas par l'entrée en vigueur du traité de Paris, mais par la volonté d'un groupe dynamique de Barrois

   

Dix minutes de calvaire

FAIG - BARR 4-0.
Mi-temps: 1-0: Buts: Rumbeau 38e’, 90e’, Zaum 80e’ sur pen., Fernandez 88e’ sur pen.

La rencontre opposant la FAIG à Barr au stade de la Schlossmatt s'est soldée par un verdict bien sévère au vu de la prestation très correcte des deux adversaires. Mais les Barrois ont perdu leur lucidité déjà émoussée en seconde mi-temps, à la 80e’, en même temps, que leur gardien. Durant la première période, les deux équipes se sont livré un combat équilibré. A la 18e’, une faute fut sifflée sur Gisselbrecht et le coup franc barrois - une combinaison entre Miedel et Buhler - passa juste au-dessus de la transversale. Mais peu avant la pause, un corner de la FAIG aboutit sur la tête de Rambeau qui ne se fit pas prier pour ouvrir le score.
Dès la reprise les locaux continuèrent à attaquer. Les visiteurs subissaient sans relâcher en défense, mais sans être dangereux en attaque. A la 80e’, un joueur d'Illkirch sortit seul. Le gardien barrois qui, jusque-là, avait fait de son mieux, le déséquilibra. Penalty pour la FAIG et sanction de dix minutes pour. Haentzler. Le jeune Boehm garde alors les cages barroises, ce qui n'empêcha pas les locaux d'aggraver la marque.

  

BARR 1 - HIPSHEIM 1

Mi-temps 1-0. 100 spectateurs, arbitrage de M. Pfeiffer (Guebwiller) assisté de MM. Kubler et Nuss. But pour Barr, Buhler 37e’; pour Hipsheim Adam à 87e’.

Au fil des minutes les vignerons se défont de l'étreinte adverse. Une première occasion est offerte à Barthel, puis Gisselbrecht .admirablement servi par Miedel voit sa reprise passer au-dessus. Une nouvelle tête de Barthel rase le montant et à la 37e’ Buh1er sur un service de Michel se présente seul face à Guebhardt Après avoir contourné le gardien adverse il ouvre le score. La deuxième période est, à peine entamée lorsque Riotte adresse un centre de la gauche, la reprise de Miedel prend le chemin des filets mais Guebardt au prix d'une excellente détente évite le pire. A partir de cet instant les visiteurs poussent la défense locale dans ses derniers retranchements. Peu avant la fin un nouveau débordement de la droite permet à Adam de sauver le point du match nul mérité sur l'ensemble de la partie.  

Les sucriers d'Erstein restent invaincus en revenant victorieux du stade de Barr (1-2).  

    

Bœrsch 3 - Barr 1  
50 spectateurs payants. Terrain en bon état. Bon arbitrage. Buts pour Bœrsch : Ulsemer 17e’ et 75e’, Schmitt 27e'. Expulsions temporaires: F. Schott et M. Dreyer pour Bœrsch.  

Premier succès amplement mérité pour l'équipe fanion ce samedi face à une équipe barroise très combative. D'entrée de jeu le onze boerschois prend les initiatives et se crée les premières occasions sérieuses. C'est fort logiquement que celle-ci ouvre la marque à la 17e' sur pénalty. Cinq minutes plus tard, le break est fait grâce à un second but suite à une belle action collective. En seconde période, Boersch fait le pressing, mais l'équipe barroise ne relâche pas ses efforts luttant tout le match. A la 75e’, les Boerschois se mettent définitivement' à l'abri en inscrivant un troisième but. En fin de rencontre, Barr réduit le score.

 

   

Un corner direct d'Égelé  

BARR - EBERSHEIM 0-1.  
Égelé (83e) pour Ebersheim. 

Sans ce vent infernal, l'après-midi aurait pu être agréable du côté de Barr, les deux équipes offrant une prestation intéressante. Pas de round d'observation, le premier tir était ébersheimois, mais Meyer se trouvait régulièrement à la parade. Remontés, les Barrois construisaient le jeu, mais manquaient de précision dans la finition. Un bon football toutefois, les deux équipes multipliaient les initiatives. La concrétisation n'intervenant toujours pas, les Barrois laissaient de plus grands espaces à leurs adversaires. Ebersheim, aidé par le vent, ouvrit la marque d'un corner direct et rentrant tiré par Egelé à la 83e’. La messe n'était pour autant pas dite. Les Barrois jetaient leurs dernières forces dans la bataille, mais Ebersheim se sentait des ailes. Cette défaite pas vraiment méritée n'arrange pas les affaires du groupe barrois dans lequel on a vu renaître une flamme.

 

 

AS Benfeld 0 – Barr 0  

Durant la première mi-temps, à noter les tentatives de Weber (15e’ côté local) et de Riotte (24e’ côté visiteurs). La 60e’ aurait pu être le tournant de la rencontre pour les deux équipes. Les visiteurs ont tout d'abord failli trouver la faille par leur ailier droit dont la reprise de volée à six mètres de la ligne fatidique trouva le gardien Heinrich. Sur la relance du Benfeldois Wanner décocha un tir puissant des seize mètres magistralement détourné par le dernier rempart barrois.

 

Les lanternes encore dans le rouge

GERSTHEIM - BARR 1-1.  
Mi-temps 1-1. Gerstheim: Faraji (30e’). Barr: Lalevée (27e’).

Les équipes de Gerstheim et Barr, toutes deux lanternes rouges, se sont livrés un combat globalement équilibré. Elles n'ont d'ailleurs pas réussi à se séparer au score, ce qui n'arrange personne. Le début de la première période fut dominé par les locaux, mais à la 27e’ c'est sur un contre rondement mené par les Barrois que Mercier fut fauché. L'infatigable Lalevée tira directement le coup-franc et aidé du poteau, il ouvrit la marqué, alors que le gardien de Gerstheim était parti du bon côté. Les locaux remirent les pendules à l'heure quelques instants plus tard. Faraji dribla plusieurs défenseurs barrois et égalisa. Un deuxième ballon traînant sur le terrain avait quelque peu déstabilisé le gardien visiteur qui avait semblé bon de le dégager. La fin de cette période fut barroise. Soudés en défense, les hommes de Spirgel étaient cependant trop individualistes et approximatifs à l'avant. Seul le jeune Schwanger exploitait toutes ses balles vers le but adverse. La deuxième période fut équilibrée. Un certain équilibre dans le jeu se fit jour et, de ce fait, les deux formations se quittèrent à égalité.

    

Barr : le temps de vaches maigres

1992, une année contrastée pour le club du président Kleinmann. Le premier semestre a été riche en événements et en satisfactions avec une soirée carnavalesque très réussie, une exposition du 60e anniversaire de haute tenue, une bonne deuxième place en championnat et une qualification en finale de la Coupe du Crédit mutuel.

Après la défaite difficilement digérée face aux voisins d'Andlau, l'intersaison fut marquée par les départs de l'entraîneur Wentziger et du joueur Herzog. Pas de quoi bouleverser un ensemble bien soudé. Certes les blessures de certains éléments, et plus encore les suspensions dont se virent gratifier Miedel, Walter et Riotte après la rencontre de triste mémoire face à Molsheim n'ont pas facilité la tâche du nouveau coach Spirgel. Mais la dégringolade au niveau du classement et les faibles prestations de cette première moitié de compétition demandent une réaction de la part d'un groupe qui n'est plus animé par cet esprit de combativité qui le caractérisait depuis quelques saisons.

Une des satisfactions de ces rencontres restera l'intégration des jeunes éléments: Meyer, Barthelmebs, Michel, Schwanger, Riss, Boehm et Kalmuk, qui, malgré leur manque d'expérience à ce niveau, apportent l'enthousiasme de leur jeunesse. Le bilan chiffré de cette première partie de championnat s'établit de la façon suivante: 5 points, 1 victoire lors de la première journée, 3 matches nuls, 5 défaites pour un goal average de 7 à 15. En coupe, on peut dire «un petit tour et puis s'en vont» pour la Coupe de France, la Coupe d'Alsace et la Coupe du Crédit mutuel. De mémoire de supporters on n'avait jamais vu cela !

Pour l'équipe II, on s'attendait à un parcours difficile après l'accession au niveau supérieur. Si le bilan de 4 points (1 victoire, 2 nuls) reste très modeste, on ne peut en faire le grief à un ensemble qui est par trop tributaire des ponctions de l'équipe fanion.

La formation de J.-L. Jessel a fait preuve de beaucoup de courage et d'abnégation sans toujours être récompensée à sa juste valeur pour les efforts déployés, notamment contre Krafft, Epfig ou Nothalten. Pour l'équipe III, un effectif pléthorique et de surcroît de qualité aura permis d'effectuer un cycle aller parmi le trio de tête, comptabilisant 5 victoires et 1 défaite face au leader Albé. Petite déception en Coupe Aimé-Gissy où l'équipe de Marcel se fit éliminer par Matzenheim (3 à 2). Pour les vétérans bien calés en milieu de tableau, des rencontres disputées auront permis aux nouvelles recrues, Kirstetter, Sigrist, Boehrer de s'affirmer aux côtés des toujours jeunes frères Bossert, Laurent, Lalevée, Meyer et autres Fischer. A mi-saison pour les sept rencontres disputées, les anciens enregistrent 4 succès contre 3 revers pour un goal average positif de 15 à 14 buts. Pour les juniors drivés par Gilles Guth, la première partie de la compétition est très satisfaisante avec une troisième place à deux points du leader Rhinau, 6 victoires pour 2 défaites et un goal average largement positif de 30 à 16. Pour le responsable de la section des jeunes, B. Eisenecker, les résultats des différentes équipes sont à la hauteur de ses ambitions et les 80 gamins font preuve d'un bel enthousiasme. Les minimes entraînés par Julien terminent à la 3e place avec 12 points pour un goal average de 31 à 15; les pupilles de Sylvain décrochent une excellente seconde place derrière Benfeld avec 32 buts inscrits pour 10 encaissés. Les poussins encadrés par Hervé ont également obtenu de bons résultats et l'accession en division supérieure permettra aux jeunes espoirs de progresser sous l'œil avisé de leurs responsables Spielmann, Reymond, Werlé, Barthelmebs, Frantz et Burgard. Les débutants, sous la houlette de Stéphane Deloche font également preuve d'une assiduité aux entraînements de bon aloi. Le bilan de mi-saison ne serait pas complet si nous n'évoquions le travail du comité qui aura eu fort à faire pour mettre en place les structures qui permettent aux 170 joueurs de l'effectif 92/93 de pratiquer leur sport favori. Entre la fête sportive du 60e anniversaire, la fête des vendanges, la soirée « Waedele », la fête de Noël des jeunes, le travail n'aura pas manqué pour une association qui souffre comme tant d'autres du manque de dirigeants pour accompagner les différentes équipes et alléger la tâche du comité en place. Souhaitons que pour l'année 1993 la situation des deux équipes seniors s'améliore afin de préserver leur rang dans les divisions actuelles et repartir de bon pied avec les jeunes du cru qui arrivent à maturité.

Saison difficile pour Gilles Haensler, Sylvain Riss, Xavier Barthelmebs, J.-Marc Barthel, Bernard Buhler, Bernard Walter, Patrick Gisselbrecht, Olivier Schmell, Michel Mercier, Julien Michel, Ylmas Kosbatur, Gilbert Spiergel et Atila qui composent la « une ».

    

L'USH relève la tête

BARR    HEIDOLSHEIM 2-2.  
Mi-temps 1-0. Les buts: pour Barr : Gisselbrechl (6e’), Riss (69e’); pour Heidolsheim : Yon den Heyden (73e’), Anna (88e’).  

Durant la première demi-heure de jeu, les Barrois  montrèrent un autre visage qu'avant la trêve hivernale. Gisselbrecht, qui avait déjà ouvert la marque à la 6e’ suite, à un une-deux avec Walter ,et Buhler, avait échoué de bien peu devant le but adverse. Les Barrois étaient volontaires. Ils quadrillaient bien le terrain et Heidolsheim ne pouvait que suivre. Seulement, ce scénario ne fut pas définitif et les visiteurs profitèrent de la baisse de régime des verts. A la reprise, toutefois, il s'en fallut de peu que Kosbatur ne réussisse le break. Après, le jeu barrois devint plus brouillon et Heidolsheim pressa. Meyer fut mit à contribution souvent et un peu contre le cours du Jeu, le jeune Riss partit seul du milieu du terrain pour tromper le gardien d'Heidolsheim à la 69e’. Les visiteurs ne baissèrent pas les bras, bien au contraire, et leurs efforts furent récompensés par deux fois. Tout d'abord à la 73e’, Von den Heyden: réduisit la marque 'en exploitant une balle de Noll. Ensuite, Meyer, le gardien Barrois, fit une partie remarquable. Sa prestation aurait dû permettre à ses partenaires de gagner à nouveau, mais c'était compter sans le dernier corner sur lequel Anna sauta plus haut que tout le monde et égalisa. Le kop des supporters parés d'écharpes et de ballons rouges et blancs, qui avait chanté durant tout le match, devait être ravi du point qu'Heidolsheim ramenait de son déplacement.

   

Bis repetita

BARR - ESCHAU 1-0.
Mi-temps: 0-0. Le but: Schwanger (65'), 

Au départ, les Barrois se montrèrent entreprenants. A la cinquième minute, un coup franc bien tiré par Kosbatur fut intercepté par une belle détente du gardien d'Eschau, mais ce fut tout et la rencontre devint équilibrée. Eschau se montra même plus incisif dans ses actions. Le jeu se déroulait surtout au milieu du terrain. En seconde période, les Barrois revinrent regonflés et à la 65e’, ils ouvrirent le score. Schwanger s'était retrouvé seul face à deux adversaires. Il en dribbla un, fit un petit pont et trompa le gardien d'Eschau. Dans le dernier quart d'heure, les visiteurs firent tout pourégaliser. Ils manquèrent de réussite en tirant sur le poteau et, à la dernière minute, sur une tête qui passa de peu à côté. Cette victoire fut bien difficile à arracher pour des Barrois qui n'avaient alors gagné qu'une seule fois ... face à Eschau.

    

L’Etoile Rouge remporte le tournoi du FC Barr

Deux journées de football non-stop à la salle du SIVOM de Barr: il avait de quoi réchauffer un public venu très nombreux et toujours friand de ce spectacle, surtout lorsque le niveau technique des formations est à la hauteur de l'événement.

Les vingt équipes engagées démarrèrent les hostilités dès samedi après-midi pour des éliminatoires toujours très disputées. Pas de surprise dans les groupes 1 et 2 où les équipiers du FC Andlau et de l'ES Stotzheim firent honneur à leur rang, alors que les vétérans barrois firent étalage de leur maîtrise du ballon. Surprise dans le groupe 3 avec l'élimination des SR Colmar, mais dans un groupe qui comprenait les deux futurs finalistes l'Etoile Rouge et les Bully's Boys. Le groupe 4 voyait la qualification de l'AS Heiligenstein et de l'équipe Fortal, toujours prête à gravir un échelon. Le hall du SIVOM affichait complet pour la deuxième partie réservée aux poules finales. Le quatuor d'arbitres (Flecksteiner, Kormann, Leidemer et Schmitt) faisait preuve de vigilance et les résultats suivants étaient enregistrés: Hooligans - Stotzheim 1-1; Fortal - Bully's Boys 1-3; Hooligans - Fortal 1-1 ; Stotzheim - Bully's Boys 0-2; Hooligans - Bully's Boys 0-1; Stotzheim - Fortal 1-3. Première place pour les coéquipiers de Bernard Buhler devant l'équipe Fortal, par contre petite déception pour les Hooligans et l'ES Stotzheim. Dans le deuxième groupe, la suprématie de l'Etoile Rouge devait se confirmer, seul Heiligenstein parvenant à accrocher le futur vainqueur. Cette rencontre fut un peu une finale avant la lettre dommage pour les gars de la cité du Klevener qui firent étalage de leur savoir faire: Etoile Rouge - Andlau 2-0; FC Barr vétérans - Heiligenstein 0-1; Etoile Rouge - FC Barr vétérans 3-0; Andlau - Heiligenstein 1-4; Etoile Rouge - Heiligenstein 3-3; FC Barr vétérans - Andlau 2-1. On pouvait démarrer avec les finales à l'heure programmée. La première rencontre entre les voisins d'Andlau et de Stotzheim se solda par un match nul 2 à 2, mais la vivacité du Dédé Walter devait permettre aux promotionnaires de gagner aux penalties. Dans la rencontre pour les 5e et 6e places, les vétérans barrois avec les Fischer, Lalevée, Boehrer, Werlé, Vacher, Schnell n'échouèrent que de justesse face aux fougueux Hooligans (0-1). Le match pour les 3e et 4e places vit l'équipe de l'entreprise Fortal créer la surprise face à Heiligenstein au terme de l'épreuve des tirs aux buts, victoire remportée à la grande joie de son directeur M. Ruffenach.
Le hall des sports affichait complet pour la grande finale qui opposait les copains de Bernard Buhler (Fauth, Herzog, Boehm, Barthelmebs, Kosbatur, Gisou) à la. formation de l'Etoile Rouge, formée de joueurs des clubs strasbourgeois de l'ASPIT, Mundolsheim et Menora. En fait ces derniers, grâce à une organisation supérieure et une technique parfaite, eurent vite fait de tuer tout suspense et le score de 4 à 1 à la mi-temps est éloquent. Les frères Jebli en deuxième période confirmèrent leur supériorité alors que les «vert et blanc» ne purent qu'opposer leur courage face à leurs adversaires. La rencontre se terminait sur le score sans appel de 6 à 1 et la soirée s'achevait par la remise des nombreux prix alors que les responsables barrois pouvaient se montrer très fiers de l'organisation exemplaire de cette édition 1993

 

Une finale sans suspense…

…les Strasbourgeois s'étant montrés supérieurs.

    

Obrecht le sauveur

Barr 0 - Obernai 0  
Mi-temps 0-0. Terrain gras. 120 spectateurs. Arbitrage de M. Knoepfet (Dalhunden) assisté de MM. Silva et Cayé. But: Obrecht (85e’).  

Après un premier quart d'heure équilibré, ce sont les brasseurs qui se montrent les premiers dangereux. Leur avant-centre parti à la limite du hors-jeu se présente seul face à Meyer, sans toutefois tromper la vigilance de l'excellent portier barrois. Les locaux prennent ensuite la direction des opérations et Julien Michel tente de surprendre une première fois Piatti. A la 33e’ on note une chaude alerte pour la défense obernoise, mais Kosbatur pourtant idéalement placé tire sur le dessus de la transversale. Dans la minute qui suit, c'est Buhler qui envoie dans les nuages un essai de près. Ces deux maladresses coûteront cher aux locaux car en deuxième période les visiteurs trouvent peu à peu leurs marques. Le goal local Meyer repousse l'échéance à plusieurs reprises. A la 85e’ une nouvelle action sur la gauche voit Obrecht prendre de vitesse la défense barroise et ouvrir le score d'un tir croisé. Pendant les dernières minutes les locaux tentent de rétablir la parité mais ce sont encore les brasseurs qui se montrent les plus dangereux sur contres.

   

Erstein 2 - Barr 1
Mi-temps 1-1. Temps frais. Terrain annexe inégal et légèrement glissant mais praticable. Environ 100 spectateurs. Arbitrage de M. Wahl (Rittershoffen) secondé par MM. Dillenseger (Molsheim) et Reinbolt (Artolsheim). Les buts pour Erstein: Fané (22e’ sur penalty) et Riedling (80e’); pour Barr: Kosbatur (36e’).  

Les hommes du président Jacky Meyer ont bien négocié le virage de la reprise après une mini-trêve de deux semaines. Une victoire méritée mais qui fut longue à se dessiner. En effet, les sucriers ont fait durer le suspense jusqu'à 10 minutes de la fin lorsque surgit l'espoir local Riedling qui, d'un tir puissant, a trompé le goal adverse Boehm après un bon travail préparatoire du technicien Fané. Peu auparavant, les vignerons, avec 6 juniors dans l'équipe, avaient touché le poteau gauche du but gardé par Odenbach. En première période, le leader avait les opérations en main avec une pléthore d'occasions. Des ballons « chauds » qui n'ont pu être exploités par manque de réussite. Seul Fané sur penalty avait trouvé le chemin des filets tandis que Ritty avait mis le cuir sur la barre transversale. Pour les visiteurs la première incursion dans les 16 m adverses leur avait permis d'égaliser peu avant la pause par Kosbatur. Finalement, victoire méritée du leader Erstein chez qui il manquait les arrières ailes Spehner et Spielmann.

   

Le mot de la fin à la jeunesse

WESTHOUSE - BARR 0-2.  
Mi-temps: 0-1. Terrain en bon état 100 spectateurs environ. Bon arbitrage de M. Schickler de Hecken. Barr: Munchenbach contre son camp (6e’). Gisselbrecht (60e’).  

Pour Westhouse, il s'agissait de confirmer. Pour les Barrois, par contre, en très mauvaises position, il fallait ramener au moins un point de l'enjeu pour pouvoir sauvegarder le maintien. Mission accomplie pour les visiteurs qui l'ont emporté fort justement devant une équipe locale méconnaissable à l'image de son gardien de but Fuchs qui donna l'impression de jouer sans âme, ce qui n'était pas fait pour stimuler ses coéquipiers. Mais cela n'empêche pas le mérite de la jeune équipe visiteuse qui a amplement méritée la victoire. D'entrée, le jeu fut rapide et dès la 6e’, sur un cafouillage dans la défense locale, Munchenbach trompa son propre gardien. Par la suite et jusqu'au bout, les locaux jouèrent crispés et furent incapables de se sortir de ce mauvais coup de sort. Les visiteurs très accrocheurs en profitèrent pour se montrer dangereux à la 19e’ sur contre-attaque. Le bolide des 30 m de Sohier fut repoussé par la barre. Toujours très crispés, les locaux n'arrivèrent pas à trouver la bonne solution malgré une occasion superbe de Menninger à la 35e’ qui, à trois mètres des buts, mit la balle au-dessus après une superbe passe de Leibel. En deuxième mi-temps, même scénario, avec, pourtant, un net avantage pour des visiteurs plus volontaires qui manquaient plusieurs occasions d'aggraver la marque. Mais ces derniers furent fort justement récompensés à la 60e’ par un deuxième but inscrit par Gisselbrecht, exploitant au mieux une hésitation de la défense locale.

    

Gisselbrecht sauve l'essentiel

BARR –BOERSCH : 1-1.
Mi-temps: 0-1. Les buis pour Barr: Gisselbrecht (87e’); pour Boersch: Muller (9e’). 

Une rencontre de faible niveau technique, un combat toutefois acharné (d'où de nombreuses fautes), la première période à l'avantage des visiteurs et la seconde des locaux et enfin beaucoup d'imprécisions avec quatre tirs sur le poteau : voilà qui pourrait résumer cette rencontre. La confrontation entre les formations de Barr et de Boersch partait toutefois de manière équilibrée, mais dès la 9e’, les visiteurs ouvrirent le score. La tête de Patrice Schmidt avait été repoussée par le gardien barrois, mais Dany Muller était à la reprise pour concrétiser cette occasion. Dès lors, Boersch reprit le dessus et installa son jeu. Les visiteurs ne furent inquiétés par les Barrois qu'à deux reprises: une tête de Riotte sur la transversale et un coup franc direct aux six mètres qui aboutit sur le poteau. De retour des vestiaires, Boersch aurait pu réussir le KO sur une mauvaise passe d'un défenseur barrois, mais cette fois, le poteau sauva les locaux. Ceux-ci pressèrent alors leurs adversaires. Il leur fallait au moins égaliser, mais trop de maladresses ponctuaient leurs actions.Toutefois, à la 87e’, Mercier avança balle au pied jusqu'au bord de la surface de réparation adverse; feinta un défenseur de Boersch et servit Gisselbrecht qui fut du poteau son allié pour l'égalisation barroise. Les locaux mirent encore leurs dernières forces dans la bataille, mais les deux équipes se quittèrent sur cette parité méritée.

   

Tout reste à faire

HIPSHEIM - BARR: 2-2  
Mi-temps: 1-0; buts pour Hipsheim: Eychenne (34e’) et Ross (85e’); pour Barr: Gisselbrecht (47e’et 87e’).  

Hipsheim et Barr voulant éviter la relégation, les deux équipes étaient motivées et la rencontre engagée, mais sans mauvais geste: Les joueurs se battaient et les deux gardiens furent mis à contribution régulièrement. A la 34• minute, alors que déjà quelques instants plus tôt un tir des locaux frôla les filets, le portier barrois Meyer tomba le premier. En effet, sur une occasion de ses coéquipiers, Mercier hésitant un  peu trop perdit la balle. Les Hipsheimois jouèrent le contre rapidement et Frédéric Eychenne reprit un centre de la tête au deuxième poteau. Il ouvrit la marque, alors que le gardien barrois, bien que parti du bon côté, avait été trop court. La fin de la première période fut à l'avantage des locaux, malgré quelques percées des verts. Toutefois, des la reprise, les Barrois égalisèrent et dominèrent cette mi-temps. A la 47e’ minute donc, Gisselbrecht avait été servi par Ruffenach. Il contourna deux adversaires, se mit en position de tir et trompa le gardien d'Hipsheim. C'est alors contre le cours du jeu qu'un joueur d'Hipsheim partit seul de sa partie de terrain sans se faire attaquer. Meyer sortit vers lui, mais il centra et, au milieu, Ross tira dans le but vide et permit à son équipe de reprendre le dessus. Cela ne dura pas, car deux minutes plus tard, suite à une faute sur Kosbatur, Olivier Boehm tira fort joliment le coup franc que Gisselbrecht reprit de la tête pour égaliser à nouveau. Un point fort précieux que les Barrois ramènent logiquement, mais qui ne met ni l'une ou l'autre équipe en sécurité. Le match entre la seconde de Barr et Westhouse Il a été remis.

   

Un nul équitable

EBERSHEIM- BARR 1-1.
Mi-temps: 0-0. Les buts, pour Ebersheim: Egélé (62e’); pour Barr: Schwanger (58e’).  

Bien que la première occasion ait été locale et malgré le vent contraire, les Barrois firent immédiatement un pressing collectif dans la partie de terrain adverse. Ebersheim mit un quart d'heure pour rentrer dans le jeu, mais dès lors, les Barrois se désorganisèrent. L'expérience du libéro Lalevée fut d'une grande utilité pour soutenir la défense barroise bien en peine, voire pour repousser un tir d'Ebersheim sur la ligne de but. A la 28e’ seulement, les Barrois eurent une occasion digne de ce nom. Après un une-deux sur l'aile, Xavier Barthelmebs centra pour la tête de Riotte au deuxième poteau qui finit de peu à côté du but local. En seconde période, les Barrois montrèrent d'abord plus de détermination. A la 58e’, face à une équipe réduite à dix, ils ouvrirent la marque par le jeune Schwanger qui, d'une reprise de volée, loba le gardien d'Ebersheim. Les recevants mirent les bouchées doubles et égalisèrent peu de temps après. Sur un corner, Egélé trompa Meyer et faillit même doubler la mise, sa frappe trouvant la transversale. Chaque équipe mit alors ses dernières forces dans la bataille. Gisselbrecht toucha à son tour la transversale pour des Barrois qui, décidément, ne savent pas tenir un résultat.

  

Deux points qui tombent à pic

BARR - BENFELD 4-1.  
Mi-temps: 1-1. Buts: Lalevée (5e’), Gisselbrecht (61e’), Boehm (93e’), Meyer c.s.c. (55e’) pour Barr; Wanner (26e’) pour Benfeld.  

Aucune période d'observation entre Barr et Benfeld, car dès la 5e’, sur une faute de Gisselbrecht, les locaux ouvrirent la marque d'un coup franc direct en pleine lucarne de Lalevée. Barr faisait le jeu, Benfeld agissait rapidement en contre. C'est ainsi que Wanner reprit un centre provenant du second poteau pour égaliser à la 26e’. Tout était à nouveau possible. D'ailleurs, un tir de Benfeld fut repoussé par la latte peu avant la pause. Après cette chaude alerte les Barrois reprirent du poil de la bête en seconde période. A la 55e’, sur un centre de Michel, c'est Meyer défenseur de Benfeld, qui trompa son gardien. Toutefois, autour de lui, s'étaient trouvés deux attaquants barrois. La partie s'échauffa et l'arbitre eut du mal à tenir son monde. Benfeld continua réduit à dix et chaque blessé devait se faire soigner en dehors du terrain. A la 61e’, un corner de Buhler arriva directement sur la tête de Gisselbrecht qui trompa le gardien de Benfeld. Cela faisait longtemps que les Barrois n'avaient plus aussi longuement mené leurs adversaires.

Lalevée et Ruffenach restant vigilants à l'arrière. Riss, Gisselbrecht et Walter persistaient en attaque et dans les arrêts de jeu, Boehm, à la récupération, dribbla plusieurs Benfeldois et inscrivit le quatrième but des verts. La cerise sur le gâteau.

 

Le Barrois Ruffenach prend le meilleur sur un Benfeldois et le FCB remporte un succès précieux

L'avant-centre barrois Gisselbrecht s'échappe. Il marquera le troisième but des verts.

  

Dans le groupe 4 de Promotion, Barthelmebs, Ruffenach (qui repousse ici une attaque visiteuse) et le FC Barr se sont donné une bonne bouffée d’oxygène en dominant Benfeld 4-1. Les Barrois sont à la lutte avec Heidolsheim, Obernai et Boersch pour ne pas tomber en division I.

   

Un match très ouvert

MARCKOLSHEIM - BARR 4-2.  
Mi-temps: 2-0. Buts : Haessler (5e’ et 30e’), Spiegel (50e’) et Varano (89e’) pour Marckolsheim; Riotte (55e’ sur penalty et 83e’) pour Barr. Arbitrage de M. Colin (Engfingen).  

Privés de Legrand et de Jehl, les locaux entamèrent cette rencontre en se créant une belle occasion par Pfemmert à la 2" qui vit son tir dévié par le gardien visiteur. Ce, n'était que partie remise, puisqu'à la 5e’, Haesler, d'un tir à ras .de terre, ouvrit la marque .pour ses couleurs. A la 20e’, Spiegel manqua de peu le break. Les locaux continuèrent à dominer et furent récompenser à la 30• par Haessler, encore lui, qui marqua le second but d'un tir imparable et trompa là vigilance du gardien visiteur pour la seconde fois. Une des seules actions visiteuses dangereuses en cette première période se situa à la 38e’, mais le tir de l'avant-centre fut détourné par le gardien local Colmerauer.  A la reprise, Barr se devait de tenter plus, mais l'ailier droit visiteur mettait de peu à côté. Coup de théâtre à la 55e’ l'arbitre accorda un penalty sur une main du défenseur local qui fut transformé par Riotte. Les locaux se rebiffèrent et marquèrent un fort joli but par Spiegel sur un tir en pivot à la 60e’. Alors qu'on pensait du côté local que la partie était jouée, les visiteurs marquèrent un deuxième but par Riotte en position de hors jeu. La pression des visiteurs continua en fin de rencontre, mais l'excellent gardien local Colmerauer sauva son équipe par deux fois aux 85e’ et 87e’, Sur une contre-attaque des locaux, le milieu de terrain Varano allait débloquer la situation; réalisant un véritable festival de dribbles achevé d'un tir lobé des 20 m. Il marquait ainsi le, quatrième but pour son équipe

   

La lutte continue

OBERNAI - BARR 0 -2.  
Mi-temps 0-1. Buts: Gisselbrecht 14e’ et Ruffenach 76e’ pour Barr.  

 

Cette rencontre engagée, mais se déroulant globalement dans un bon état d'esprit, démarra sur les chapeaux de roues. Chaque équipe tenta sa chance et les gardiens furent souvent mis à contribution. Le spectacle était agréable et au bout d'une dizaine de minutes, les Barrois firent le pressing. Après une tentative de Buhler et de Riotte, c'est Gisselbrecht, parti à la limite du hors-jeu, qui ouvrit la marque. Obernai reprit du poil de la bête en fin de cette première période, mais il manqua de précision. Les Barrois étaient alors malmenés et la pause arriva au bon moment. En deuxième période, les, Obernois se montrèrent plus conquérants. Meyer, le gardien barrois, dut déployer ses capacités pour contrer les, occasions des locaux. Les Barrois agissaient le plus souvent en contres et à la 76', Gisselbrecht centra pour Ruffenach qui, avec l'aide d'un adversaire, inscrivit le second but barrois. A 2-0, le score ne bougea plus. Ne pas encaisser de but avait été la consigne de l'entraîneur barrois. Elle avait été respectée grâce à un esprit enfin solidaire, à une bonne prestation de Meyer et aussi à la chance pour une fois du côté des verts.

    

Deux points qui font du bien

BARR - WESTHOUSE 2-1.  
Mi-temps 1-1. Barr: Schwanger (22e’) et Mercier (30e’). Westhouse: Meninger (17e’).  

Westhouse donne le rythme de ce match à quatre points. Les visiteurs ouvrirent la marque à la 17e’ par Meninger, alors que les Barrois étaient momentanément privés de Buhler. Les locaux égalisèrent cinq minutes plus tard. Gisselbrecht avait servi le jeune Schwanger qui trompa le gardien de Westhouse. Comme le score, la rencontre devint équilibrée. Les débats étaient engagés. Westhouse domina à nouveau en début de seconde période. Les Barrois, remontés à la pause par leur entraîneur, revenaient peu à peu. Ils persistaient, mais ne cadraient pas leurs tirs ! A la 30e’, ils trouvèrent à nouveau la faille.  Sur un centre de Schwanger, Mercier contourna le gardien visiteur pour permettre aux verts de prendre l'avantage. Les deux équipes mirent leurs dernières forces dans la bataille, mais les Barrois se serraient les coudes en défense. Ils avaient besoin de ces deux points pour au moins remonter à la hauteur de leurs adversaires au classement. Voilà qui est fait!

   

Un nul au goût amer

BARR - FAIG: 2-2.  
Mi-temps: 1-0. 200 spectateurs. Arbitrage de M. Lepley (Benfeld) assisté de MM. Bourgeuls et Costa. Buts pour Barr: Riotte (39e’ et 82e’ sur penalty). Pour la FAIG: Fernandes (78e’ sur penalty et 85e’ sur penalty).  

Adossés au vent, les locaux entament pourtant la partie prudemment face aux rapides attaquants adverses. Après les premières escarmouches, on note une première combinaison: Mercier-Riotte mais le gardien visiteur Viola, parvient à détourner en corner. A la demi-heure de jeu, un contre mené par l'attaque visiteuse prend de vitesse la défense barroise, mais Meyer bien sorti de sa surface écarte le danger. A la 39e’, Gisselbrecht obtient un coup franc à 20 mètres des buts et Riotte d'un tir magistral ouvre le score pour les vignerons. Le leader ne tarde pas à réagir et oblige Lalevée à un sauvetage délicat sur la ligne. La deuxième période se déroule sous une pluie battante et la défense barroise bien regroupée autour de Ruffenach subi une pression difficilement contenue. Une action de Goetz sur le flanc droit est miraculeusement déviée hors du cadre par Meyer. Les corners en faveur des banlieusards s'accumulent, les locaux ne réagissant que très sporadiquement. A la 78e’, le ballon est contré du bras par un arrière local et l'arbitre dicte la sanction suprême. Fernandes garde tout son sang froid et égalise pour les «noir et blanc». Coup de théâtre dans les minutes qui suivent lorsque les locaux reprennent l'avantage par Riotte suite à un penalty. Une sortie dans les pieds du gardien Meyer est sanctionnée à 5' du coup de sifflet final et permet à Fernandes de rétablir la parité face à un onze local très courageux.

   

Heidolsheim 2 - Barr 0
Mi-temps: 0-0. But: Monier (50e’), un visiteur contre son (64e’). Arbitrage de M. Caron (Landser).  

Les locaux ont remporté une victoire logique au vu des occasions qu'ils se sont procurées et qui leur assurent du même coup le maintien. Les hommes de Hanna. bien préparés prirent la partie en mains dès le début. A la 6e’, Meyer réussit à capter in-extremis une tète de Noll qui prenait le chemin des filets. Heidolsheim imposa un pressing constant à des visiteurs plutôt timorés. Aux 26e et 45e’ les locaux eurent encore deux occasions en or qu'ils ne surent concrétiser. Pourtant cette domination fut concrétisée dès la 50e’ par un but de Monier. Le score sera d'ailleurs aggravé à la 64e’ par un arrière visiteur qui pressé, marqua contre son camp. Les hommes de Schalck. sous l'impulsion de leur libéro Lalevée se portèrent résolument à l'attaque. mais les recevants restaient dangereux sur contre. Geiger Philippe, le gardien local qui a remplacé au pied levé Martin hospitalisé lors des deux derniers matches réussit à garder aisément sa cage inviolée.

   

6 buts pour les vignerons

Barr 6 - Gerstheim 1  
80 spectateurs. Mi-temps 3-0. Arbitre: M. Kalt (Wintzenheim) assisté de M. Wrobel et Kemp. Buts pour Barr: Schwanger (6e’et 41e’), Mercier (12e’, 60e’ et 89e’), Riotte (62e’); buts pour Gerstheim : Faraji (70e’).  

Les vignerons donnent le ton dès le coup d'envoi et portent le danger devant la cage de Bischoff. A la 6e’, un débordement sur la gauche de Riff est repris de la tête par Schwanger qui ouvre le score. A la 12e’, une action de Schwanger sur la droite est transformée en but par Mercier. Les locaux ne relâchent pas leur pressing et Riotte voit son tir échoué sur la base du poteau. Avant que la partie ne soit momentanément inter rompue par un orage. A la 16e’, on note la première action des visiteurs mais Meyer se montre intraitable. A la 38e', une reprise de la tête du libero visiteur Hoffmann est repoussé sur la ligne par Barthelmebs. Peu avant la pause, un dégagement au pied de Bischhoff atterrit sur Schwanger qui ne se fait pas prier pour aggraver le score. La deuxième période verra une équipe visiteuse un peu plus entreprenante mais Meyer garde son invincibilité. Sur contre, le milieu de terrain Buhler expédie un boulet sur la barre. Coup sur coup, les locaux se mettent définitivement à l'abri suite à la reprise de la tête de Mercier puis de Riotte. Gerstheim sauvera l'honneur par son capitaine alors que Mercier, dans les dernières secondes du match, établit le score final.  

 

   

Mercredis du foot

Barr, roi du ballon

Barr accueille aujourd'hui l'étape des mercredis du foot: Avec des minimes et des cadets désireux de décrocher leur billet pour la grande finale du 29 mai.

Avant Illkirch-Graffenstaden (12 mai) et Wasselonne (26 mai), les deux derniers élus de la saison, l'opération organisée par le Racing, les DNA, la Caisse d'Epargne et le Conseil général du Bas-Rhin fait halte aujourd'hui à Barr. Si le tournoi de la semaine précédente - les cadets de Benfeld avaient été privés de finale face à la sélection Kogenheim-Sermersheim-Uttenheim à l'issue de la séance de tirs au but - donna lieu à quelques émotions fortes (les minimes de Boofzheim ont fait forte impression), les rencontres d'aujourd'hui devraient également réserver leur lot de suprises. Côté minimes, Barr, Stotzheim, Heiligenstein et Andlau chercheront à ne pas manquer l'antépénultième wagon de la finale régionale prévue le 29 à la Meinau pour la clôture du championnat à la Meinau. Ce rendez-vous sera aussi l'occasion pour le public d'aborder et de côtoyer les six joueurs du Racing qui se prèteront volontiers à des séances de dédicaces, tout en usant du sifflet pour arbitrer les différentes rencontres de ce tournoi minimes et cadets. Autant dire que Stephen Keshi, Marc Keller, Sylvain Sansone, Michaël Hughes, Jacky Paillard et Laurent Weber seront largement sollicités tout au long de l'après-midi, ainsi que Léonard Specht, Patrice Harquel et Jean-Marc Kuentz, les chevilles ouvrières du club strasbourgeois. Tout ce petit monde fera aussi pas mal  d'heureux puisque ballons et T-shirts à l'effigie des mercredis du foot seront distribués au cours de cette étape dans le Centre Alsace.

   

La fête du football ...

Ce fut véritablement la fête du football mercredi au stade municipal de Barr où une équipe du Racing était venue animer - conjointement avec les Dernières Nouvelles d'Alsace, la Caisse d'épargne et le conseil général - les mercredis du football. Comme à chaque fois, les joueurs du RCS représentés (par Keshi, Keller, Sansone, Hugues, Paillard et Weber) ont été assaillis par leurs fans, avides d'autographes et ce sont finalement les équipes minimes de Heiligenstein et cadets d'Epfig qui se sont classées. premières d'un tournoi âprement disputé.

Sansone sollicité par les jeunes sportifs.  

   

Pas de coup de barre pour Heiligenstein et Epfig ...

Il y avait foule, hier après-midi à Barr, pour accueillir la caravane des Mercredis du Football; opération organisée conjointement par le Racing, les Dernières Nouvelles d'Alsace, la Caisse d'Epargne et le Conseil Général.  

Du monde sur et autour du terrain qui, sous un soleil estival, se mesurèrent pour les uns, encouragèrent pour les autres. Arbitrés par les pros du racing (Keshi, Keller, Sansone, Hughes, Paillard et Weber), les tournois concoctés par Léonard Specht et Jean-Marc Kuentz donnèrent lieu à quelques duels dignes d'intérêts dont les cadets d'Epfig et les minimes d'Heiligenstein sortirent vainqueurs. Avant de se voir offrir ballons et maillots par les partenaires de cette opération, les lauréats de la journée, entourés de leurs dirigeants, posèrent pour la photo souvenir. On reconnait MM. Becker (conseiller général), Bathelmebs (adjoint au Maire de Barr et ancien du Racing). Lutz et Schneider (Caisse d'Epargne), Melle Delmarie (Conseil général), MM. Hiessler (DNA), Harquel, Specht, Kuntz, Weber, Keshi, Sansone, Keller, Paillard, Hughes (Racing) ainsi que l'abbé Litzelman et Ernest Jacky, président de la LAFA.

   

Le succès fou des tickets sports

Les tickets sports organisés par le biais de Jeunesse et Sports par l'office municipal des sports de Barr a rencontré un succès fou auprès de la jeunesse barroise. C'est par dizaine que les jeunes filles et garçons ont choisi leur sport favori parmi une palette très éclectique où figuraient le football, le basket et le handball.

Le tout animé par plus d'une trentaine d'animateurs, avec toute la panoplie alliant l'initiation à la mini-compétition, motiva plus d'une équipe, et c'est fourbus mais heureux que tous les jeunes Barrois ont continué cette semaine à fréquenter assidument ces dynamiques séances. A signaler qu'à part les enfants des nombreux touristes qui sillonnaient les rues de Barr, pas un enfant barrois ne traînait dans les rues désœuvré. Bravo à l'OMS et aux responsables bénévoles des associations sportives de la cité viticole.

 

Les 80 ans de M. Paul Anstett

Fondateur du FC Barr en 1932, fondateur de l'amicale des donneurs de sang bénévoles de Barr, membre de la société de gymnastique « Olympia », société dans laquelle il occupa pendant 20 ans le poste de chef de section des masculins et des féminines, le nouvel octogénaire, M. Paul Anstett, n'est pas un inconnu dans le coin de Barr. Il a vu le jour le 4 avril 1913 à Barr et a fondé son foyer avec Mlle Jeanne Schneller, de Barr également. jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, il a travaillé aux Ets Degermann, manufacture de cuir. Après avoir participé à la débâcle en 1940, il entra aux Ets Haas à Eichhoffen. Pendant 22 années il se rendit au travail avec sa bicyclette jusqu'au moment où ses enfants lui ont acheté un cyclomoteur. C'est pendant une durée de 34 ans qu'il a œuvré dans cette maison à la plus grande satisfaction de ses patrons. L'octogénaire est père de cinq enfants qui tous ont fondé leur propre foyer. Actuellement, 9 petits-enfants et 25 arrière-petits-enfants font la joie de M. Anstett qui coule une paisible et heureuse retraite au N° 14 de la rue Neuve. Son état de santé est bon et son petit jardin est son hobby. C'est sur cette petite parcelle de terre qu'on le retrouve quand le temps est propice.

   

FC Barr

Les membres du FC Barr se sont retrouvés au hall de réception de l'hôtel de ville pour leur assemblée générale clôturant la saison 1992/1993. 

Le vice-président F. Wack ouvrit la séance devant une assistance moyenne en saluant l'adjoint chargé des sports, Raymond Barthelmebs, ainsi que les deux membres d'honneur, René Munch et Roger Barthelmebs. Il excusa le président K1einmann, actuellement en congé, et passa à l'ordre du jour. Après lecture du PV de l'AG  1991/1992 par le secrétaire Jean-Pierre Schmittheisler, ce dernier retraça avec précision l'activité de la section seniors. L'équipe 1, après un cycle aller catastrophique (5 points), s'est reprise .à temps pour sauver sa place en Promotion. La reprise en main de l'équipe par Christian Schalk n'est pas étrangère à ce redressement. Au classement final les « vert et blanc » terminent à une flatteuse 6e place. avec 22 points pour un goal average équilibré de 35 à 35. Félicitons au passage les anciens Jean-Pierre Lalevée et Pierre Werlé pour leur disponibilité devant cette délicate période, ainsi que la part prépondérante prise dans cette opération de sauvetage par les jeunes, Fabrice Ruffenach, Xavier Barthelmebs, Olivier Boehm, Sylvain Riss, Julien Michel, Gharib Delenda, Christian Meyer et Hervé Schwanger.  
L'équipe II aura pêché par manque d'efficacité et retournera, la saison prochaine, à la case départ. Au classement final, les protégés de Jean-Louis Jessel décrochent la lanterne rouge avec 12 points pour 3 victoires, 6 nuls et 13 défaites (goal average de 24 à 57). Pour l'équipe III, l'objectif est largement atteint avec le titre de champion de groupe après un parcours très brillant: 39 points pour 19 victoires, 1 nul, 2 défaites et un goal average de 84 à 33.  
L'équipe juniors, entraînée par Gilles Guth a réussi un cycle aller prometteur mais a complètement sombré lors des rencontres retour pour terminer à la 9e place. Relevons pourtant le très bon parcours en coupe d'encouragement avec les qualifications face à Rosheim et au RC Strasbourg.  
Bernard Meyer, au nom de la section des vétérans, rappela le très bon parcours réalisé par les anciens (3e à deux points du champion Val de Moder) ainsi que les performances réalisées dans les différentes compétitions de Coupe dans lesquelles l'équipe était engagée.  
Pour la section des jeunes, Bertrand Eisenecker présenta le parcours réalisé par les 6 équipes engagées. Les poussins se distinguèrent en remportant le titre de champion de groupe sans connaître la défaite. De même, au cours des poules de classement, les protégés de Burgard et Reymond, gardèrent leur invincibilité, n'échouant qu'à la différence de buts.  
Le trésorier Pascal Kormann dressa le bilan financier de la saison. Bilan positif grâce aux différentes manifestations organisées (fête du 60e  anniversaire, fête des vendanges, soirée  waedele-, soirée carnavalesque). Les deux vérificateurs aux comptes attestèrent de la parfaite tenue des écritures et félicitèrent chaleureusement le trésorier.  
Pour la section des jeunes c'est Sylvain Riss qui prit la parole en remplacement du trésorier, M. Woelflin, en déplacement professionnel. Là aussi, bilan satisfaisant malgré les lourdes dépenses engagées notamment pour l'acquisition de maillots.  
Le renouvellement des membres du comité sortant, MM. Eisenecker, Jessel, Werle et Woelflin se fit à l'unanimité alors qu'Eddy Meyer vient grossir les rangs de l'équipe dirigeante.  
Pour clore cette assemblée on évoqua la saison à venir qui s'annonce plutôt difficile avec le départ d'une dizaine de joueurs seniors et de quelques jeunes. Une fois de plus, il s'agira de se serrer les coudes afin de travailler dans un esprit de camaraderie et de sportivité. L'adjoint Barthelmebs assura le club du soutien de la municipalité. Les travaux au stade du Muckental sont en voie d'achèvement et le FCB pourra disposer des installations dès le mois de septembre.
La réunion pouvait s'achever par le traditionnel verre de l'amitié et tout le monde se donna rendez-vous pour le ler août, date de reprise de l'entraînement.

 

Cette page a été mise à jour le 17/04/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :