FC BARR 1996
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1996/1997

 

 

UNE PREMIERE SAISON EN PROMOTION D' EXCELLENCE

Le coach Christian SCHALK et le président Jacques RUFFENACH ne se font pas trop de soucis pour assurer le maintien pour cette première saison en promotion d'excellence. L'effectif reste le même avec des renforts de choix : Dominique BERNHARDT (CS MARS BISCHHEIM), Franck CASPAR ( AS BENFELD), Charly MORTEAU ( ANTILLAIS STARSBOURG), Laurent WINE ( AS DIEFFENBACH au VAL) et Emmanuel DURAND ( AS ST MICHEL MONT MERCURE).
Dans ces conditions, les événements leur donnent raison puisque les Barrois entament la saison de belle manière et après avoir pris le dessus sur le leader de l'ELECTRICITE de STRASBOURG, ils se retrouvent dans le peloton de tête. La fin de l'automne sera plus difficile avec deux défaites face à ERSTEIN, SCHILTIGHEIM II. En ce début d'année 97, le président d'honneur Claude Kleinmann s'éteint et le FC Barr lui rend un vibrant hommage. Le football reprend ses droits et le cycle retour sera plus laborieux. Après avoir définitivement assuré le maintien face à CRONENBOURG les coéquipiers de patrice CLAUSS terminent la saison en roue libre et le club priorise la montée de l'équipe II en division I. en effet, l'équipe II formée d'éléments de valeur réussit à décrocher le titre devant SCHERWILLER et KINTZHEIM. Engagés en poule de classement, les partenaires de Rémy PIZZATO décrochent pour la première fois dans l'histoire du club, un titre de champion départemental seniors. Ils remportent ce titre en venant à bout de la coriace équipe d'ETTENDORF (3 à 2).
Les joueurs suivants participent à la finale : Christian MEYER, Eric STADELWIESER, Guillaume BENALI, Julien MICHEL, Stéphane DELOCHE , Didier VATTAUT, Manu METZ, Raphaël SCHWEICKERT, Fabrice BURCKARD, Hassan AMEZREHR, Patrice SCHMITT, Stéphane ROGER, Olivier BOEHM et Rémy PIZZATO. En finale régionale, après avoir longtemps menés 2 à 0, les vignerons s'inclinent face à HEGENHEIM sut le score de 2 à 3.
Avec le départ en fin de saison de Christian SCHALK, les verts et blancs amorcent un nouveau virage sous la houlette du nouvel entraîneur Jean-Pierre LALEVEE. Les ambitions du président Jacques RUFFENACH et de son comité sont intactes. Le FC Barr doit rester un des clubs phare du Centre-Alsace et pourquoi pas franchir encore une autre marche.

Nos résultats saison 1996/1997

A Domicile
3 victoires : ELECTRICITE 4 à 2 ; KRONENBOURG 3 à 1 ; VAUBAN II 2 à 1
1 nul : FAIG 0 à 0
6 défaites : ERNOLSHEIM sur BRUCHE 1 à 1 ; RC STRASBOURG II 2 à 2 ; NIEDERNAI 2 à 3 ; ERSTEIN 2 à 3 ; SCHILTIGHEIM II 3 à 6 ; HOLTZHEIM 1 à 4

A l'extérieur
3 victoires : NIEDERNAI 0 à 2 ; KRONENBOURG 1 à 2 ; FAIG 0 à 1 ;
1 nul : HOLTZHEIM 0 à 0
6 défaites : ERSTEIN 3 à 2 ; SCHILTIGHEIM II 5 à 1 ; ERNOLSHEIM sur BRUCHE 6 à 1; RC STRASBOURG II 2 à 0; ELECTRICITE 2 à 1; VAUBAN II 5 à 1

CLASSEMENT FINAL SAISON 1996/1997

 

 

1.

SCHILTIGHEIM II

47 points

59:19

2.

ERSTEIN

39 points

42:27

3.

LECTRICITE

37 points

46:24

4.

FAIG

36 points

37:23

5.

VAUBAN II

34 points

35:24

6.

RC STRASBOURG II

26 points

25:34

7.

BARR

22 points

31:47

8.

HOLTZHEIM

20 points

34:32

9.

ERNOLSHEIM/s/BRUCHE

19 points

30:37

10.

NIEDERNAI

17 points

21:44

11.

KRONENBOURG II

5 points

11:60

 

 

Le comité saison 1996-1997

 

 

 

Equipe I saison 1996-1997

debout de gauche à droite : Gérard Gloeckler - Frank Caspar - Michel Mercier - Jean-Mathieu Krieg - Stéphane Deloche - Christian Meyer - Julien Michel - Fabriche Ruffenach - Thierry Fauth - Francis Wack.
Accroupis : Hassan Amezrehr - Patrice Clauss - Sébastien Duplessis - Dominique Bernhardt - Xavier Barthelmebs - Laurent Winé - Christian Schalk.

 

 

Equipe III saison 1996-1997

 

 

Equipe vétérans saison 1996-1997

 

 

Equipe Espoirs saison 1996-1997

 

 

Equipe -17 ans saison 1996-1997

 

 

Equipe -15 ans saison 1996-1997

 

 

Equipe -13 ans saison 1996-1997

 

 

Equipe Benjamin saison 1996-1997

 

 

Equipe II benjamins saison 1996-1997

 

 

Equipe Poussins saison 1996-1997

 

 

Equipe Débutants saison 1996-1997

 

 

Le char du FC Barr lors de la Fête des vendanges 1996

 

 

 

Barr partage les points

Assan Amezrehr, à droite face à un défenseur d'Ernolsheim, et le FC Barr ont effectué des débuts en promotion d'excellence en demi-teinte. (Photo AL - Pascal Baumeyer)

BARR - ERNOLSHEIM/BRUCHE 1-1.
Mi-temps: 1-1. Arbitre: M. Schneider (Gambsheim). Les buts pour Barr: Duplessis (19°); pour Ernolsheim: Maylander (32°).

 

Pour ses débuts en promotion d'excellence, le FC Barr a dû se contenter du partager des points hier après-midi sur son terrain face à une équipe visiteuse qui a crânement défendu ses chances. Pourtant durant la première demi-heure de la rencontre, les joueurs de Christian Schalk ont été maîtres des opérations. Leur domination s'est d'ailleurs rapidement concrétisée par l'entremise de Sébastien Duplessis qui ouvrait e score pour les locaux dès la 19°. On pensait alors que le promu était sur les rails d'un premier succès. D'autant que quelques minutes plus tard, Thierry Fauth était à deux doigts d'ajouter un second but pour ses couleurs à la suite d'une contre attaque de Duplessis. Malheureusement le temps d'éliminer un joueur avant de mettre la balle sur son pied droit, et un défenseur d'Ernolsheim avait contré sa tentative. Les visiteurs revenaient peu à peu dans la partie, si bien qu'une perte de balle au milieu du terrain donna lieu à une contre-attaque de l'arrière droit visiteur. Son centre au cordeau était repris de la tête par Maylander à la 32° minute (1-1). En seconde période, la fatigue commençait à gagner le camp de Barr qui subissait les assauts de son adversaire. Ernolsheim prenait résolument le match à son compte et il s'en est fallu de peu pour que les visiteurs ne prennent l'avantage. Heureusement Jean-Mathieu Adolf, le gardien de Barr, réussissait quelques arrêts déterminants. En fin de rencontre, le FCB reprenait du poil de la bête et Stéphane Deloche était à deux doigts de marquer mais son tir filait au ras du poteau.

 

 

debout de gauche à droite : Michel Mercier - Franck Caspar - Jean-Mayhieu Adolf - Xavier Barthelmebs - Fabrice Ruffenach - Jean-Yves Riotte - Christian Schalk.
Accroupis : Laurent Winé - Dominique Bernhardt - Patrice Clauss - Sébastien Duplessis - Mathieu Deloche - Thierry Fauth.

 

 

Les prouesses d'Adolf

Niedernai 0 - Barr 2

Mi-temps 0-1. Pelouse en excellent état. Arbitre M. Ottmann (Soultzbach-les-Bains) assisté de MM. Beek (Friesenheim) et Ubrig (Schiltigheim). NIEDERNAI: V. Sommer, F. Sommer, F. Bender, E. Garqowitsch, Welschinger, Klein, Kurüz, Schaffner, Stawiaski, Wolckensinger, (Sedira, Stephan). BARR: Adolf, Caspar, Barthelmebs, Schweickert, Bernhardt, Mercier, Duplessis, Deloche, Fauth, Clauss, Amezher (Michel, Krieq, Burkhard).

Ce derby, tant attendu, a tenu toutes ses promesses. L'absence de plusieurs titulaires ·côté local n'a pas arrangée les choses et Niedernai n'a jamais réussi à rentrer vraiment dans le match. Si la première mi-temps est à mettre à l'avantage de Barr, la deuxième période vit enfin les Niedernois prendre le jeu à leur compte, mais c'était sans compter sur un excellent Adolf, dans les buts adverses Après une première tentative de Stawiaski à la la°, Barr sonna la charge et ouvrit fort justement la marque par Duplessis à la 15°. Un quart d'heure plus tard, Fauth se présente seul devant Sommer qui est sauvé par le poteau gauche. Amersher à la 35° et Deloche à la 37° échouèrent à leur tour avant que l'arbitre ne siffle la mi-temps. La deuxième période démarra avec une petite montée en régime des locaux qui se concrétisa dès la 47° par un tir de Sedira qui échappa à Adolf pour mourir sur le poteau gauche. Trois minutes plus tard, une grossière erreur de la défense locale permit à Deloche d'aggraver le score. Piqués au vif, les Niedernois repartirent de plus belle et àla 55°, Stawiaski vit son tour détourné d'une magnifique claquette sur la barre transversale. L'incident entre les deux milieux respectifs Deloche et Klein jeta un froid sur la rencontre. Un choc frontal les vit quitter l'air de jeu, direction l'hôpital. Après un bon quart d'heure d'interruption, Niedernai se créa trois occasions franches par Wolckensinger de la tête à la 65°, Stephan sur coup franc à la 75° et une nouvelle fois par Wolckensinger à la 80°, mais l'excellent Adolf fit des prouesses. A la 81', Burkhard échoue à son tour sur Sommer.

Des Niedernois impuissants à domicile, comme en fin de saison dernière.

 

 

Des buts et des cartons

Barr 1 - Holtzheim 4
Mi-temps: 1-3 Bon terrain. 160 spectateurs. Arbitrage de M. Fritz de Oberlauterbach, assisté de MM. Meyer et Kaltz. Buts pour Barr: Amezrher (20°). Pour Holtzheim: Froeliger (2°) Kretz (12°), Lutz (23°) et Driouch (54°). Les deux équipes: BARR: Adolf, Schweickert, Caspar, Michel, Bernhardt, Mercier, Duplessis, Deloche, Fauth, Clauss, Amezrher, Schwanger, Krieg, Benali. HOLTZHEIM: Froeliger, Fechter, Schott F. Fuss, Lutz, Kretz, Roos Froeliger, Mainge, Cominotto, Driouche (Schott M, Sigrlst).

Pour fêter ses 41 printemps, le coach local Christian Schalk avait rêvé d'une toute autre tournure des évènements. Dès le départ, les recevants se font surprendre par une équipe de Holtzheim particulièrement affûtée. Dès le 2', suite à une coupable hésitation de l'arrière défense, Froeliger ne se fait prier pour ouvrir le score. Les Barrois réagissent immédiatement et une tête à bout portant de Hassan est détournée en corner par le portier visiteur. Pourtant la défense barroise donne des signes de fébrilité et un essai de l'ailier gauche Banlieusard rase le poteau des buts de Adolf. A la 12', suite à un corner donné de la droite, Kretz se trouve à point nommé pour aggraver le score pour Holtzheim. Les locaux sont au bord du KO et Adolf est obligé de sortir dans les pieds de Froeliger Après cette entrée en matière très difficile, les locaux réagissent. Un essai de Duplessis est repoussé des deux points par Froeliger. puis Deloche est accroché dans la surface. Le penalty accordé est transformé par Amezrher. A 2- 1, le locaux reprennent espoir. Mais Lutz, au terme d'un slalom impressionnant, crucifie une nouvelle fois Adolf. Au fil des minutes la pression monte et les esprits s'échauffent, l'arbitre use des expulsions temporaires (13 pour les 90 minutes) et les deux équipes se retrouvent à 9. La partie s'équilibre, Caspar pour les locaux voit son tir échouer de peu à côté, alors que l'avant-centre visiteur sèment une nouvelle fois la panique dans les camps des Vignerons. A la reprise les locaux tentent de réagir, mais en rangs bien trop dispersé pour espérer revenir au score. Holtzheim procède par contres, et à la 54° Driouch Mimoum transperce le rideau défensif local pour porter l'estocade. A 4-1, Holtzheim gère parfaitement son avance. Schwanger aura bien une occasion en or pour réduire le score, mais seul devant le but vide il tire au dessus. Le match tombe dans une certaine torpeur, mais, après l'expulsion sévère du visiteur Kretz, les. Vignerons jouent leur va-tout. Benali, Duplessis et Deloche inquiètent l'excellent Froeliger.

 

 

Barr enfonce les brasseurs

FC KRONENBOURG - FC BARR 1-2.
Mi-temps : 0-2. Pour Kronenbourg : N. 11 (50° s.p.); pour Barr: Barthelmebs (9°), Wine (31°).

Bon début des Barrois qui, en quelques minutes, se procurent plusieurs occasions. Dès la 9°, Patrice Clauss centre sur Xavier Barthelmebs qui ouvre le score. Les Barrois ont encore quelques occasions mais restent à la merci des contres de Kronenbourg. Un coup-franc à la 25° pour les visiteurs ne donne rien. Wine donne à Schwanger, qui remet immédiatement à Hassan. Le tir passe de peu à côté. Les Barrois, plus entreprenants que les brasseurs, voient à la 31° Wine dribbler trois défenseurs et marquer en coin. Les vignerons, forts de leur avance, négocient bien le match et ratent encore quelques occasions. Dès la reprise, les Barrois, dans le même élan, continuent leur domination mais Kronenbourg reste dangereux sur contre. A la 60°, l'arbitre revient sur une faute "imaginaire" et accorde un penalty en faveur de Kronenbourg, transformé par le numéro 11. Kronenbourg, revenant à la marque, tente alors d'obtenir le gain du match. Barr, jouant à ce moment sur contre, manque plusieurs occasions d'aggraver le score, mais les visiteurs repartent avec les trois points de la victoire.

 

 

Retour d'enfer

Barr 2 - RC Strasbourg Il 2

Mi-temps: 1-0. 75 spectateurs. Vent violent. Arbitre: M. Bollenbach (Niederhergheim), assisté de MM. Schoen (Heidolsheim) et North (Strasbourg). Avertissements à Mercier (FCB) et Remelius (RCS). Expulsion de Caspar (FCB). Les buts: Wine (14°), Duplessis (50°) pour Barr; M'Chinda (68°), Laymand (84°) pour Strasbourg. FC BARR: Adolf, Ruffenach, Caspar, Michel, Bernhardt, Mercier, Wine, Deloche, Duplessis, Clauss, Hassan (Fauth, Krieg, Schwanger). RC STRASBOURG: Willem, Vignola, Kante, Roi, Laymand, Rhin, M'Chinda, Essombe, Schell, Nafati, Remelius (Herzog, Wehrle, Sengel).

Il fallut attendre la 14° de jeu pour voir la première action de but et un but de Wine pour Barr suite à un débordement de Caspar et une talonnade astucieuse d'Hassan. Cinq minutes plus tard, Deloche faillit récidiver mais son tir fut détourné par le montant. Dès lors, les joueurs s'énervèrent quelque peu et Barr se retrouva à neuf. Le RCS essaya en vain de profiter de cette supériorité numérique, mais tour à tour Laymand et Essombe échouèrent face à Adolf. La deuxième période était à peine recommencée que Duplessis partait seul et loba le gardien. Cinq minutes plus tard, Clauss décocha une frappe violente des vingt mètres qui passa au-dessus du cadre, Le renversement de situation intervient à la 65° quand M'Chinda s'infiltra dans la défense et fut bousculé par Caspar qui écopa d'un carton rouge. Sur le coup franc, Remelius place sa balle en lucarne mais c'est sans compter sur Adolf qui détourna en corner. Deux minutes plus tard, sur un contre strasbourgeois, M'Chinda trompe la vigilance du portier barrois et ramène le score à 2-1. Les Strasbourgeois. pressent alors la défense barroise et Laymand trompe Adolf pour l'égalisation inespérée, mais non imméritée.

 

 

Amezrher à la conclusion

FAlG 0 - Barr 1

Mi-temps 0-1. pelouse en excellent état, 120 spectateurs. Arbitre M. Meyer (Erstein) assisté de MM. Gargueb (Gersteim), Litmhardt (Lingolsheim). But: Amezrher (30°) pour Barr FAIG: Lauch, Bruillard, Teris, Schneider, Laviron, Michel, Pierrossa, Tintine, Heidelberger, Miranda, Ajri,(Maurer, Vogel, Richard) BARR: Adolff, Ruffenach, Caspar, Michel, Bernard, Riot, wrwe, Deloch, Duplessis, Clause, Amerher, (Fauth, Mercier).

Après leur belle victoire de dimanche dernier, les locaux veuIent trois points pour se rapprocher de la tête de la poule, mais Barr, qui n'est pas venu en touriste, ne l'entendit pas ainsi. Les "Noirs' , ont du mal à rentrer dans le match. Le jeu se situe surtout au milieu, pas trop d'actions dangereuses de part et d'autre. Coup de théâtre à la 30° quand le gardien local, suite à une action anodine , glisse dans ses 18 m et Amezrher qui n'en demande pas autant ouvre le score pour Barr: 0- 1 . _Le onze du manager Epp essaye d'égaliser avant la mi-temps mais se montre assez maladroit à l'approche des 18 m adverses et Barr reste dangereux en contres (Mi- temps 0-1) _En deuxième période les locaux rentrent sur le terrain avec un autre état d'esprit, ils sont plus vifs, les premiers sur le ballon, mais Miranda, Afri, Heidelberger sont à deux doigts d'égaliser mais soit par maladresse, soit par malchance ils n'arrivent pas à battre l'excellent Adolff, même suite à un penalty accordé à la 65°, mais Laviron manque cette occasion pour égaliser. Les locaux continuent leur pression sur le but adverse, à la 85° les supporters (venus assez nombreux) croient à cette égalisation quand Afri s'élève au -dessus de toute la défense et de la tête bat le gardien visiteur, mais l'arbitre refuse le but pour une faute pas très évidente. Le score en restera là. Avec cette' défaite les locaux font du sur place et le duo de tête s'éloigne.

 

 

Charles Barthelmebs a 93 ans

Charles Barthelmebs: le football pour passion.

Qui ne connaît pas M. Charles Barthelmebs, supporter n° 1 du football, qui demeure au 24, rue Sultzer

Il a eu, la joie et le bonheur de pouvoir fêter ses 93 printemps. Habitant seul, dans un appartement parfaitement entretenu, il profite de sa, retraite, entourée de toute l'affection des membres de sa famille qui lui rendent visite presque chaque jour. M. Barthelmebs a vu le jour le 4 novembre 1903 à Benfeld. A l'âge de 14 ans, il a débuté dans sa vie active. Pendant plus de 40 ans, il a travaillé à la tannerie " Degermann ", comme tanneur. C'est le 17 mars 1928 qu'il s'est marié à Mlle Adèle Reuschle de Barr. Le nonagénaire est père de cinq enfants : Alice demeure à Montpellier, René est décédé accidentellement le 8 mai 1945, Paul demeure à Mittelbergheim, Marlène, a fondé son foyer à la frontière espagnole et Martine habite à Barr. Le nonagénaire a perdu son épouse le 2 mars 1991. Pour le moment neuf petits-enfants et trois arrière-petits-enfants font la joie de M. Barthelmebs qui bénéficie de la ville et des. proches environs de l'estime générale. Dans sa vie il y avait le travail et le football. Il a tapé dans un ballon de foot pendant 40 ans. Dès son jeune âge il s'est amusé à pousser un ballon devant lui, dans les rigoles, au mécontentement des habitants qui en son temps, n'approuvaient pas ce genre de sport. Il a joué en premier à St-Dié, ensuite à Molsheim. puis fut membre fondateur du FC Valff. pour se rendre ensuite à Obernai et finalement se retrouver à Barr, ville cantonale, où il fut également membre fondateur du FC Barr. Sur le petit écran. II suit avec passion toutes les rencontres. Le nouveau stade de football, à Barr. le stade Louis Klipfel, M. Barthelmebs le connaît depuis le match amical entre le Racing club de Strasbourg et Sochaux, Mais actuellement il ne peut plus se rendre au stade, qui est trop éloigné de son domicile.

 

 

Barr se paye le leader

Barr 4 - Électricité 2

Mi-temps 2-1. Temps humide et froid. 150 spectateurs dont 90 payants. Arbitrage de M. Salavatore (Buhl) assisté par MM. Gisselbrecht (Baldenheim) et Lutz (Valff). Expulsion: Wolff (ASE) 84°, buts Weiler contre son camp (40°), Deloche (45°), Schmitt (50°), Duplessis (80°) pour Barr; Stenger (7°) et Schneider (81°) pour l'ASE. BARR: Adolff, Rufenach, Riotte, Michel, Bernhardt, Deloche, Wine, Caspar, Schmitt, Clauss (capitaine), Hassan (Morteau, Vattaut, Duplessis). ELECTRICITE : Wolff, Moreil, Sowinski, Geus, Cormier (capitaine), Trautmann, Klein, Schneider, Stenger, Weiler, Autz (Lorentz, Hagenbourger, Feder).

 

L'Électricité, en leader, pressa dès le coup d'envoi le promu barrois et ouvrit la marque dès la 7° suite à un corner suivit d'une tête au premier poteau de Stenger qui ne laissa aucune chance à Adolff. Le réveil des Vignerons ne tarda pas et dix minutes plus tard Hassan croisa légèrement trop sa frappe. Sur le contre, Adolff arrête la tentative des Électriciens suite à un mauvais dégagement de sa défense. Aux 23° et 31°, Bernhardt et Schmitt tirèrent au-dessus de la cage des visiteurs. Le ton de ce match était donné, puis Clauss se présenta face au gardien, toujours sans réussite. La mi-temps se dessinait quand u~ cafouillage dans la défense des Électriciens permit aux Barrois d'égaliser grâce à un but contre son camp de Weiler. Les spectateurs n'étaient pas au bout de leurs émotions car St. Deloche d'un tir croisé, suite à un débordement de Hassan, donnait l'avantage à ses. couleurs (mi- temps 1-1). La deuxième mi-temps repartait tambour battant. Wine passa en revue toute la défense visiteuse et Schmitt se trouva à point nommé pour catapulter la balle au fond des filets. Forts de leur avance, les Barrois se recroquevillèrent en défense et les chaudes actions se multiplièrent devant la cage barroise. Adolff, en état de grâce repoussa successivement les tirs de Sowinski, Stenger et Klein. Au fil des minutes les contres locaux se multiplièrent, à la 80°, Hassan, déborda la défense strasbourgeoise et servit Duplessis pour le quatrième but. A peine l'engagement effectué que les Électriciens redonnèrent espoir à leur camp, Schneider, suite à un corner, porta le score à 4-2. A la 84° on notera l'expulsion du gardien visiteur, Wolff, suite à une faute à l'extérieur de sa surface.

 

 

Un départ en fanfare

En marquant deux buts d'entrée dé jeu, Erstein conforte sa position de leader.

Si Erstein (à gauche) a mis les choses au point d'entrée, les visiteurs n'ont pas pour autant baissé les bras. (photo AL - Dominique GUTEKUNST).

ERSTEIN - BARR: 3-2.

Mi-temps: 2-1. Les buts pour Erstein: Abdel El Jouhari (4°), Christian Lutz (6° et 56°); pour Barr: Sébastien Duplessis (36°), Charly Morteau (76°). Très bon arbitrage de M. Belier (St-Louis), bien secondé à la touche par M. Meyer (Westhouse) et Chatin (Strasbourg). 

Face aux vignerons qui restaient sur d'excellents résultats, les Sucriers du manager général Henri Tota ont su pour une fois partir à point pour remporter la mise, quoiqu'un peu dans la douleur sur la fin. N'empêche, les Sucriers du président Jacky Meyer ont ouvert le feu les premiers pour mener par deux buts d'écart après 6 minutes de jeu. En effet, Abdel El Jouhari bien en jambes a justement marqué entre les jambes du gardien adverse Adolf. Peu après, ce dernier, après avoir filé à l'anglaise, a servi le capitaine Christian Lutz  

sur un plateau et le dernier nommé devait marquer comme à l'entraînement. Pourtant les visiteurs, qui n'ont pas baissé les bras, ont réduit le score après un, corner par Sébastien Duplessis. Les Sucriers donc menaient à la pause sur un score étriqué mais les hommes du président Jacky Meyer ont eu encore, entre-temps, des ballons chauds par les Riety et autres Albrecht. Après le repos, les Sucriers du vice-président Jean-Claude Schott, suite à une action de l'omniprésent Abdel El Jouhari, ont creusé l'écart par le bon capitaine et ex-honorable Christian Lutz. Loin de baisser les bras, les vignerons au capitaine Patrick Clauss ont rectifié la marque par le. treizième homme Char1y Morteau, encore sur corner Du coup, le match était relancé mais les Sucriers, en vrais leaders, ont su bien gérer leur avance.

Et ceci, il est vrai, après un travail vite fait et bien fait.

 

 

Barr rentre dans le rang

SCHILTIGHEIM Il - FC BARR 5-1.

Mi-temps 2-0. Arbitre: M. Knoepfel (Dalhunden) assisté de M. Meyer (Saverne) et de Mme Weber (Bischwiller). Avertissemen fi Boukria (668). Schiltigheim: Farschon (24°, 25°), Bar (47°), Marty (48° s.p. et 64°). Barr: Wine (62°). 

Coup dur lors de l'échauffement: le capitaine du FC Barr, patrice Clauss, mal remis d'une blessure, est contraint de déclarer forfait. Le match s'engage difficilement et il faut attendre 13 minutes pour voir la première action dangereuse des brasseurs. Par deux fois, Adolf sort le grand jeu et détourne la balle en corner La réplique barroise ne se fait pas attendre mais Winé loupe le cadre. Suivent deux actions limpides pour Schiltigheim que Boukria, mal inspiré, tire au-dessus ou trouve Adolf sur sa trajectoire. A la 29, Bar déborde toute la défense vigneronne et trouve Farschon, libre de tout marquage, lequel ouvre la marque pour Schiltigheim. Une minute plus tard, sur une erreur de la défense barroise, ces deux joueurs récidivent et Farschon aggrave le score. Dès lors, la maîtrise du ballon est entièrement schilikoise mais tour à tour Schweitzer et Marty loupent le cadre. A la fin de la première mi-temps, les Barrois se réveillent mais Wine et Bamhardt se heurtent à Schneider, impérial sur ses interventions. La deuxième mi-temps repart tambour battant et à la 47, Bar trompe Adolf pour la troisième fois. A peine le coup d'envoi est-il donné que Radisavljevic déborde et se fait tacler régulièrement par Caspar. L'arbitre ne l'entend pas ainsi et accorde un penalty que Marty transforme. Les Barrois sauveront l'honneur huit minutes plus tard par Wine qui place sa belle en pleine lucarne. On croit au réveil des vignerons mais Boukria remet les choses à leur place en reprenant acrobatiquement la balle pour le 5-1. A la fin du temps réglementaire, les Barrois avaient l'occasion de marquer mais les tirs de Schmitt sont détournés consécutivement par le gardien et un défenseur schilikois. Une défaite lourde pour les vignerons mais une victoire méritée pour les brasseurs toujours en course pour la montée.

 

 

Claude Kleinmann n'est plus

La pénible nouvelle du décès de Claude Kleinmann a rempli de tristesse tous les amis du football. Il avait 60 ans.· Président d'honneur du FC Barr' depuis 1993, Claude s'était investi de toutes ses forces pour son club. Entré au comité en 1966, il fit ses premières années en tant que délégué des équipes seniors. Sa disponibilité, son enthousiasme et sa bonne humeur étaient apprécié de tous. Au fil des années son investissement se 'fit croissant. De dirigeant à vice. président, il prit en main les destinées du club .barrois en juillet 1986. Sous sa présidence, les verts et blancs ont assuré de longues années leur maintien en promotion d'honneur et décroché notamment la coupe Crédit mutuel en 1991. Au cœur du football barrois, Claude était un de ces chênes. que l'on ne déracine pas. Il était l'un de ceux qui se donnent corps et âme pour la passion du sport et de la jeunesse. Après 7 ans d'intense labeur et en proie à des ennuis de santé, il devait passer le flambeau en novembre' 1993 à l'actuel président Jacques Ruffenach. Titulaire de la médaille de vermeil de la LAFA, Claude est resté très proche du FCB et il ne se passait pas un jour sans évoquer, sans penser et. vivre au rythme du football . . Les obsèques de Claude Kleinmann se sont célébrées jeudi, à 14 h, en l'église protestante de Barr.

 

 

 

Les footballeurs honorent Émile Reuschlé

Aux côtés des frères Jules et Eugène, de Charles Barthelmebs et de quelques passionnés du ballon rond, Émile Reuschlé fit parti du premier comité du FC Barr au printemps 1932.

Le 13 janvier, il fêtait son 85e anniversaire et le club, présidé par jacques Ruffenach, se devait de rendre hommage à celui qui, depuis lors, a toujours gardé la passion du football. En 1932, il endossa les couleurs jaunes et noires du FC Barr (couleurs de l'époque) pour évoluer au sein d'une équipe empreinte d'une camaraderie à toute épreuve. Fort d'une très bonne condition physique et d'une bonne technique, il animait le milieu de terrain barrois aux côtés des frères Jules et Eugène, de Paul Georgenthum, des frères Siebentritt. En 1935, il convolait en justes noces et s'installait à Dambach-la-Ville, commune d'origine de son épouse. En 1937, il intégrait tout naturellement les rangs du club de la cité du Bernstein, ravi de pouvoir compter dans ses rangs un joueur de cette trempe. Les Dambachois ne furent pas déçus et, pendant de longues années, Émile Reuschlé, fut l'incontournable animateur du club. Son engagement dans la vie de sa cité d'adoption ne se limita pas au football car il s'investit également dans la gestion de la commune en tant que conseiller municipal de 1945 à 1951. Veuf depuis 1988, Il profite aujourd'hui d'une paisible retraite entoure des siens. C'est à son coquet domicile que le président Ruffenach, le vice-président Pierre Werlé et le secrétaire Jean-Pierre Schmittheisler remirent un cadeau-souvenir à celui qui fut un des pionniers du football barrois. En compagnie de son frère jules, ce fut l'occasion d'évoquer les rencontres épiques face à Still, Dinsheim ou Molsheim . Une belle soirée pour Émile Reuschlé qui n'a rien perdu de la vivacité d'esprit et de l'enthousiasme qui caractérise cet amoureux du ballon.

 

Le FC Barr en deuil

L'annonce du décès Émile Reuschle a attristé la grande famille du FC Barr. En effet, le mois dernier, il fêtait son 85e anniversaire avec· ses proches et une délégation du FC Barr. Bien que souffrant, rien ne laissait présager un décès aussi rapide. Membre fondateur du club en 1932, cet amoureux du ballon rond aimait évoquer les souvenirs des rencontres d'avant-guerre. Rien de l'actualité sportive ne lui échappait et, jusqu'à la fin, il aura "vécu au rythme du football".

 

 

FC Barr : l'inventaire

 

A mi-parcours le bilan du FC Barr peut être qualifié de très satisfaisant pour la plupart des équipes en lice dans ce championnat 1996/97. Avec 11 équipes engagées, et plus de 190 joueurs licenciés, le club du président Ruffenach reste un solide bastion du ballon rond du Centre-Alsace. Assurer le maintien en Promotion d'excellence: tel était l'objectif fixé aux hommes de Christian Schalk. A mi-parcours, malgré une préparation d'avant saison quelque peu perturbée, les "vert et blanc" campent en milieu de tableau. Renforcées par la venue de Laurent Wine, de Dominique Bernhardt et Frank Caspar, les Barrois ont rapidement trouvés leur rythme de croisière. On notera pourtant des déceptions en coupe, avec l'élimination prématurée en Crédit Mutuel et le faux-pas en Coupe d'Alsace face à Ernolsheim-sur-Bruche. Reste à présent la coupe du Centre-Alsace pour tenter de décrocher un trophée cette saison. En championnat le bilan chiffré s'établit à quatre victoires, deux nuls et trois défaites pour un goal-average de 16 à 18. Les buteurs pour cette première moitié de championnat ont pour noms Sébastien Duplessis (5 buts), Laurent Wine (2), Hassan Amezrehr (2), Stéphane Deloche (2), Patrice Schmitt, Charly Moreau et Xavier Barthelmebs. L'équipe II, entraînée par Rémy Pizzato, aura effectué un parcours à tous points de vue remarquable si l'on excepte l'incompréhensible revers face à Lièpvre. Le duel avec Scherwiller s'annonce passionnant, d'autant plus que les protégés de Raoul Thirion ont prouvé leur valeur face à des équipes bien plus huppées. Avec 24 points et un goal-average impressionnant de 41 à 8, les hommes de Pierre Werlé pointent actuellement au second rang. L'équipe III, chère à Marcel Spielmann et Patrick Risch, occupe le fauteuil de leader devançant ses principaux rivaux, Rosheim et Andlau précédés de quatre points. De quoi passer l'hiver au chaud avant d'entamer le cycle retour. Les vétérans de Denis Wentziger présentent également un bilan largement positif puisqu'ils occupent une excellente deuxième place avec 16 points pour 16 buts marqués et seulement cinq encaissés. A croire que le poids des ans n'a pas d'emprise sur les Flecksteiner, Meyer, Fischer et autres Walter Sur les traces des seniors L'équipe des espoirs ne peut être jugée au terme d'un championnat faussé par la remise de rencontres et le forfait d'équipes adverses. Relevons la bonne performance réalisée face au leader Fegersheim (2 à 2). Pour le responsable de la section des jeunes Patrice Schmitt, cette première partie de la compétition a apporté de belles satisfactions. L'équipe des moins de 17 ans reste invaincue: les matches remis face à Lampertheim et Achenheim seront décisifs et permettront de tester la capacité des protégés de Manu Metz à se mêler à la course au titre. L'équipe des moins de l5 ans est bien ancrée en milieu de tableau et ne devrait pas éprouver trop de difficultés à assurer son maintien en division A. Grosse satisfaction chez les moins de 13 ans qui remportent le championnat de progression et qui évolueront en série A dès ce printemps. Pour les deux équipes engagées en catégorie ben· jamins, le palmarès est plus modeste. Les protégés de Stéphane Deloche et Daniel Le Fur ont soif de revanche et leurs efforts devraient se montrer rapidement payants. Les poussins totalisent 19 points pour un goal-average de 50 à 9 et ont acquis leur sésame pour évoluer en division A après une lutte serrée avec Ebersheim et Benfeld. Reste à évoquer la classe des débutants qui fait preuve d'une assiduité aux entraînements de bon aloi. Le bilan de mi-saison ne serait pas complet sans évoquer le travail inlassable du comité et de la trentaine de dirigeants qui, chaque week-end, sont sur la brèche pour mettre en place les structures permettant à tous ces jeunes d'évoluer dans de bonnes conditions. A présent place à l'année 1997, qui verra le FC Barr 1932 fêter ses 65 printemps.

L'équipe Il : debout, de gauche à droite: Pizza- to Rémy, Krieg Jean-Mathieu, Benali Guillaume, Schmitt Patrice, Stadelwieser Eric, Schwanger Hervé et Meyer Christian. Accroupis: Amezrehr Moustapha, Vattaut Didier, Riss Sylvain, Schweyckert Raphaël, Morteau Charly et Alimli Yucksel.

 

 

Barr et Niedernai sur un même essieu

Six mois que cela n'était plus arrivé: après leurs confrontation de dimanche, le FC Barr et l'AS Niedernai figurent à nouveau côte à côte, avec 14 points, en Promotion d'excellence.

Le 8 septembre, après trois matches et un Niedernai Barr à 0-2, les clubs de Maurice Fritz et Jacques Ruffenach comptaient tous deux une victoire, un nul et une défaite. Par la suite, leurs placements n'ont pas rapporté les mêmes intérêts. Tandis que les Niedernois voletaient, telles les feuilles mortes, vers le bas du classement à la fin de l'automne, les Barrois se défendaient fougueusement en tête. Et, le 17 novembre, les "vert et blanc" occupaient le troisième rang avec 14 points, derrière Erstein et l'Électricité (16), alors que les " jaunes" étaient 9e avec sept jetons sur le tapis. La roulette continuant de tourner. Aujourd'hui donc, après quatre autres journées (trois matches perdus pour Barr), Niedernai a doublé ses économies et pourrait, si la tendance venait à se confirmer ces prochaines semaines, rapidement passer devant le FCB. Pour les deux, une seule chose est acquise, le maintien. Le seul relégué du groupe est déjà désigné : Kronenbourg ne mousse pas cette saison et reste à zéro.

Niedernai éclôt

Un match retour pas inintéressant au stade Louis-Klipfel en cette journée de record (de chaleur). L'ouverture du score par Niedernai, l'égalisation avant la pause, l'ascendant des visiteurs à 1-3, le retour de Barr à 2-3 et presque à 3-3 avec un zeste de gaspillage d'occasions de part et d'autre. "Nous aurions pu tuer le match avec 3 à 0, analyse Philippe Stephan, l'entraîneur de l'ASN. Mais l'attaque a été notre grosse faiblesse de tout l'aller. Cela s'explique car nous avons perdus trois joueurs d'expérience - Lerch, Guinchard, Gaessler et Griesser - qui ont été remplacés par d'autres venus de clubs jouant une à trois divisions en dessous." Le budget n'est pas à la hauteur des concurrents ... 
Du travail à refaire donc pour souder la nouvelle équipe, qui démarrera sans Hassan Haddar, victime d'une rupture de tendon, et qui joue, en ce début de parcours retour, sans Pascal Wolckensinger après un accident du travail ayant pour conséquence une entorse de la cheville. "Il a fallu recadrer tout cela, et si je n'ai pas à me plaindre de la discipline et de l'esprit je dois constater que certains ont douté d'eux-mêmes et n'ont pas encore la maturité nécessaire." A 37 ans, Philippe Stephan ne joue plus qu'épisodiquement - il est rentré dimanche pour le dernier quart d'heure - mais peut se prévaloir auprès de son équipe d'une carte de visite inspirant le respect. 
Comment expliquer ce soudain réveil ? " C'est la Coupe d'Alsace qui nous a relancés. Nous allons jouer les seizièmes, face au Racing, le Lundi de Pâques. Une nouvelle motivation est née." Elle pourrait se cimenter dès dimanche prochain, en recevant le Racing II, classé en avant-dernière position. "Si, comme je l'espérais, nous prenions neuf points pour les trois premiers matches retour, tous seraient plus costauds dans leur tête." Et de se remettre à croire aux chances de Niedernai de terminer dans les cinq premiers, après une 7e place en 96.

Le choix barrois 

En face, Christian Schalk, boitant bas après le match de la trois du matin contre... Niedernai III (3-1, une compensation), tempérait son optimisme. Et ce n'était pas la petite contrariété née du seul résultat de cette seconde confrontation avec l'équipe de son vis-à-vis et compère Stephan. La défaite, il l'admet volontiers: "Il y a eu deux tournants. Après le 1-0, ils peuvent mettre le deuxième car nous sommes inexistants. Mais ensuite, c'est nous qui ratons la balle du k.-o. par Deloche." Circonstances atténuantes expliquant la fébrilité: "Niedernai comptait déjà deux matches officiels, pas nous." Plus gênant pour l'entraîneur barrois, le manque de motivation. Et pas seulement sur le terrain. "Le club a décidé que l'équipe deux, en rivalité avec Scherwiller, devait monter en première division. Et comme pour nous le maintien n'est plus un problème, j'hérite d'une cassure dans l'état d'esprit." D'où la bonne première partie de parcours, suivie d'une récolte nulle depuis la fin novembre. Et même pas la coupe pour trouver de nouveaux débouchés et réactiver la volonté de se surpasser éliminations de la France, de l'Alsace et du Crédit Mutuel. Reste le Centre-Alsace ...
La blessure au ménisque du genou de Patrice Clauss laisse aussi un trou au milieu de terrain de l'équipe promue en début de saison. "C'est non seulement un régulateur, auquel je n'ai pas trouvé de remplaçant, qui me manque, mais également un boute-en-train en dehors des matches." Faisant remarquer que le FC Barr évolue en Promotion d'excellence pour la première fois depuis sa création en 1932 il va fêter son 65e anniversaire cet été Christian Schalk souhaite avant tout éviter la spirale des défaites qui porterait préjudice non seulement aux ambitions individuelles de ses joueurs, mais aussi à l'intérêt des spectateurs. Car, nous avons pu le constater dimanche, il y a un public "foot" à Barr. Mais quand la deux aura atteint son objectif, peut-être donnera-t-on à nouveau tous les moyens à la "une" ?

 

Ils sont quittes

Barr 2 Niedernai 3
Mi-temps: 1-1. Environ 250 spectateurs. Arbitre: M. Dagon (Wintzfelden), assisté par MM. Ksir (La Claquette) et Reinbold (Artolsheim). Les buts: Kuntz (25'). Sédira (67' et 75') pour Niedernai; Duplessis (38') et Winé (84') pour Barr. Exclusions de 10 minutes: Barthelmebs (Barr, 19') et Klein (Niedernai, 82'). Avertissements à Amezrehr (Barr, 34'). Fauth (Barr, 70') et Stawinski (Niedernai. 78'). FC BARR: Meyer. Gaspar. Barthelmebs, Ruffenach, Bernhardt. Durand (Mercier 46'). Duplessis, Deloche, Fauth (Oberlé 70'). Amezrher. Winé. AS NIEDERNAl: V. Sommer. PaJJenhoff, Stawinski, F. Sommer. Welschinger. Klein. Kuntz, Walter. Sédira (Stephan 75'), RieJJel, Schaffner.

Philippe Stephan avait laissé Christian Schalk repartir avec les trois points le 1er septembre (0-2). Politesse rendue par l'entraîneur barrois à son homologue niedernois pour ce derby de reprise. Du moins pour les locaux, car les visiteurs avaient joué dès dimanche dernier. Les joueurs des deux camps affichent leur faim de ballon et Vincent Sommer est le premier à intervenir, des deux poings, sur une menace directe. Mais c'est Niedernai qui profite de la poussée du vent en ce début du match. Quelques-uns de ses centres-tirs dépoussièrent le filet de Barr, qui décoche, en représailles, quelques flèches sur des contres. L'incertitude couve. Elle va subsister jusqu'au bout. Réduits à dix. les locaux ne couvrent plus tout le monde. Débarrassé de tout marquage, Kuntz peut ainsi ajuster son coup de tête, sur un ballon venu de la droite, pour tromper Meyer (25°). Des occasions flagrantes, comme cet "oubli" de centrer niedernois à deux attaquants face au seul gardien, auraient ensuite pu tuer le match. Mais les Barrois n'avaient pas disparu dans la tourmente et c'est un sketch identique à celui de leurs adversaires, avec l'autre N°7, Duplessis, à la conclusion, qui les ramène à égalité avant le repos. L'assurance barroise retrouvée se concrétise par quelques escarmouches, mais c'est Niedernai qui aggrave : Walter tire sur le gardien qui ne peut que dévier en hauteur. Le ballon retombe sur la trajectoire de l'avant-centre Sédira qui l'accompagne dans la cage. De quoi réveiller les ardeurs offensives de Barr, mais il manque toujours la touche finale. Et Sédira réapparaît une dernière fois avant de céder sa place à son entraîneur, en reprenant la sphère de cuir incomplètement maîtrisée par le dernier rempart. Barr revient avec un beau tir couché de Winé, bien servi par Barthelmebs qui s'était infiltré à gauche, mais rate le partage des points sur un tir d'Amezrehr repoussé par le poteau.

L'AS Niedernai sera-t-elle plus heureuse en Coupe qu'en championnat ?

 

Holtzheim méritait mieux

Holtzheim: 0 Barr: 0
Holtzheim: Frœliger E. Bouazza, Pfister, Fuss, David, Vonie, Frœliger F., Driouàcii M. Cominotto, Roos, (Heiligenstein, Driouach S.). Barr: Adolf, Caspar, Barthelmebs, Durand, Bernhardt, Mercier, Duplessis, Deloches, Fauth, Schwanger, Wine (Alimli, Oberle). Arbitres: M. Pertchy assisté de MM. Schrempp et Schiller (Allemagne).

Après la longue trêve d'hiver, le public de Holtzheim retrouvait ses favoris par un beau soleil printanier mais sur une pelouse très bosselée qui ne favorisait pas le beau jeu. Holtzheim quelque peu remodelée par rapport à la première demi-saison en raison d'absences et de suspensions, prit le match par le bon bout au niveau engagement et sérieux. Mais les locaux ne purent empêcher les Barrois d'avoir la première occasion sur une reprise aux 6 m au-dessus. Le jeu se cantonna au milieu de terrain sans véritable occasion mis à part un superbe' coup franc de Cominotto sur la barre, et une tête de Deloches pour les visiteurs à côté des poteaux de Frœliger. Les rafraîchissement de la pause ne stimulèrent guère les 22 acteurs et, malgré un engagement physique de tout instant, il n'y eut pas grand chose à signaler durant une bonne demi-heure. Il est vrai que Barr se contenta de défendre en laissant l'initiative aux rouges de Holtzheim. Ceux-ci n'en tirèrent que rarement profit si ce n'est une percée de Fechter à la 48' une reprise de près de Roos (60'). Puis vint une occasion qu'on qualifierait d'immanquable sur un centre du même Roos qui trouvait Frœliger tout seul devant Adolf qui ne pouvait conclure à son tour (75'). Barr reculait au milieu de terrain de Fechter et Corninotto pour porter le danger devant le but adverse restèrent vains malgré un dernier essai de Cominotto face à Adolf (83').

 

RETROUVAILLES. - Profitant, l'autre dimanche. du choc en Promotion Holtzheim - Barr, le maire de Holtzheim André Stoeffler, se souvenant de ses débuts de footballeur à Barr, a convié les deux équipes à une fort sympathique réception à l'issue de la rencontre. Y ont également assisté René Hauss, Raymond Barthelmebs ainsi que plusieurs élus et les représentants de la LAFA André Hahn et Francis Willig.

 

 

La volonté de Barr

Barr 3 - FC Kronenbourg 1
Mi-temps: 1-1. 100 spectateurs. Arbitrage de M. Woehrel (Eschau), assisté de MM. Schmitt et Benhadjeba. Les buts: Barr: Winé (4°), Fauth (60°), Deloche (88° s. pen.); Kronenbourg: AIkas (1°). Expulsion de Hadz (FCK) à ta 80°: BARR: Adolf, Caspar, Barthelmebs, Durand, Bernhardt, Mercier, Oberlé, Deloche, Duplessis, Schwanger, Winé (Fauth, Ruffenach). KRONENBOURG: Geiger, Baradaran, Hadz, Baumann, Maitre, Zagnini, Letz, Vara. Alkas, Sacco, Catri (Kabi, Dalessio).

 

Kronenbourg est d'entrée dans le match et dès la première minute Alkas, tout seul face à Adolf, n'a aucun mal à tromper ce dernier. Sur l'engagement, Duplessis frappe une balle sur le poteau visiteur et 2' plus tard une belle combinaison Deloches-Winé permet à ce dernier d'égaliser pour les vignerons. 5' plus tard, Deloche parti de sa moitié de terrain voit son tir détourné par Geiger en corner. Letz pour le FC Kronenbourg dribble Adolf, mais Barthelmebs excellent éloigne le danger. A la 16', Viné déborde toute la défense strasbourgeoise, mais sa balle est repoussée par le montant. Sur l'action suivante le ballon heurte à nouveau le montant, suite à uncafouillage dans la défense des visiteurs. A la 30°, on note une combinaison sur coup franc, centre de Deloche, mais Mercier croise trop sa reprise. Avant la mi-temps, Alkas pour les visiteurs tire de peu à côté suite à un contre rondement mené. ' En deuxième mi-temps, les Barrois tentent de faire rapidement le break. Un premier essai de Fauth est détourné par Geiger. Puis ce même Fauth, sur un magnifique coup franc, permet aux Barrois de mener au score 2-1. S'en suit une bataille au milieu de terrain, les Barrois opérant par contres, mais Geiger par deux fois sauve son équipe devant Viné et Mercier. La domination barroise dans le camp strasbourgeois augmente, mais Fauth, Viné et Duplessis, loupent le cadre. Seul Sacco inquiète Adolf à la 78". Cinq minutes plus tard, un raid solitaire de Deloche sème la panique dans la défense adverse, mais la frappe atterrit dans le petit filet., Peu après, Oberlé dribble la défense adverse et sert Viné. Ce dernier est déséquilibré dans la surface et le penalty indiscutable est transformé par Deloche. Sur la fin, l'arbitre voit rouge pour Hadz, suite à une très vilaine faute sur Schwanger. La fin du match est quelque peu mouvementée, mais elle se solde par une victoire méritée pour les vignerons.

 

 

Le renouveau par les jeunes

Ernolsheim-sur-Bruche 6 - Barr 1
Terrain en bon état. 100 spectateurs. Mi-temps 5-0. Arbitrage de M. Schmitt (Seltz), assisté de MM. Weber (Strasbourg) et Oesterlé (Schiltigheim). Les buts: pour Barr: Deloche (69° s.p.); pour Ernolsheim/Bruche: Dupreel (6', 43°), Maylaender (16', 48°), Daeschler (31°), Debs f48°). BARR: Adolf, Benanti, Caspar, Ruffenach, Bernhardt, Mercier, Duplessis, Deloche S., Fauth, Clauss, Wine (Oberlé, Deloche M., Schalck). ERNOLSHEIM-BR. : Knadit, Witwicki, Koenig, Humann, Steinmetz, . Wicker, Dupreel, Kauffer, Maylaender, Daeschler, Debs (Heim, Bernhard).

Malheureux lors des deux dernières rencontres à domicile, les locaux, à forte connotation de jeunes espoirs, ont retrouvé cette réussite qui les fuyait depuis la reprise. De fait, face à une équipe barroise incomplète, il n'a fallu qu'un quart d'heure aux joueurs de C. Willem pour se mettre à l'abri. dès la 6°, sur un long dégagement de Knadit, Ludovic Dupreel (17 ans) gagne le duel aérien avec son adversaire direct et prend Adolf à contre-pied. Dans la foulée, une percée de Debs est arrêtée à 6 m des buts. Les locaux, plus présents sur le ballon que les "vignerons", dominent, et sur une ouverture de Daeschler, Maylaender résiste à la charge de Ruffenach et aggrave à 2-0. Barr est quelque peu KO, et ce n'est qu'à la 25° que Wine mettra Knadit en difficulté par un tir puissant. L'AS Ernolsheim/Bruche réplique de suite, notamment par les nombreux espoirs injectés dans l'équipe, et sur une ouverture de Kauffer, Valdo, d'une pichenette, porte la marque à 3-0. 11 récidive 10' plus tard, Dupreel prolongeant une nouvelle pichenette qui avait lobé Adolf. Juste avant le repos, Debs, sur un service de Maylaender, ajuste une frappe des 16 rn, synonyme du 5-0. Au retour des vestiaires, les locaux maintiennent la pression et dès la 48°, un coup franc de Kauffer est prolongé dans les buts par Maylaender. A partir de ce moment la partie s'équilibre, les locaux relâchent leurs efforts. Le FC Barr desserre l'emprise et se crée quelques occasions de but, mais fera preuve d'une certaine maladresse dans le dernier geste. Il parviendra cependant à sauver l'honneur sur un penalty prestement transformé par Deloche, alors que les locaux, tombant dans l'individualisme, restent muets. Auront-ils gardé quelques munitions pour le choc de Coupe d'Alsace contre Gambsheim ce lundi à 15 h?

 

 

Hassan puissance 2

Barr 2 - AS Vauban Il 1
Mi-temps: 1-0. 100 spectateurs. Beau temps. Bon terrain. Arbitrage de M. Piontek (Vieux-Thann) assisté de MM. Grad et Schnoeller. Les buts: Amezher (45° et 67°) pour Barr; Ulsen (64°) pour Vauban. Barr: Adolf, Caspar, Durand, Ruffenach, Deloche S., Alimli, Amezher, Bernhardt, Fauth, Clauss, Winé (Duplessis, Deloche M.). AS Vauban: Zeidler, Mundschau, Sinnes, Tavenot, Staubes, Eck, Lembee, Unal, Ulsen. Butijo, Sellami, (Gangloff et Melendez).

Les Barrois attaquent dès le coup d'envoi mais sans se montrer réellement dangereux. A la 4°, Vauban montre le bout de son nez, mais Unal tire sur Adolf une nouvelle fois irréprochable ce dimanche. A la 6°, un bon centre de Hassan est repris par Fauth mais la balle rase le montant droit. Peu de temps après, les Barrois sont pressés devant leurs buts mais ni Lembee ni Butijo ne peuvent marquer face au portier barrois qui joue bien le coup. A la 20°. Adolf sort par deux fois le grand jeu devant Butijo. Les Barrois piqués au vif réagissent de belle manière par Clauss et Durand mais surtout par Deloche Stéphane qui place un coup franc des 35 mètres à quelques centimètres de la lucarne. La mi-temps se dessinait sur un score vierge quand Hassan. bien inspiré, tire des 16 mètres et bat irrémédiablement Zeidler. La deuxième mi-temps repartait tambour battant. Alimli au terme d'un bon enchaînement collectif tire sur le gardien visiteur puis Fauth inquiète ce même portier. Sur le contre. un tir de Gangloff rase la transversale. A la 63'°, un cafouillage devant les buts barrois suivi d'un corner et une tête de Sellami font passer des frissons dans le dos des supporters locaux. Une minute plus tard, Gangloff tire puissamment sur la barre et UIsen se trouve à point nommé pour égaliser de la tête. Dans la minute qui suit. Caspar déborde et centre sur Hassan qui d'une magnifique volée redonne l'avantage à ses couleurs. Cinq minutes plus tard. Alimli reprend de volée une balle anodine et manque de peu l'aggravation du score. Vauban essaie en vain de revenir à la marque par Gangloff. Lembee et Eck, mais ce sont les Barrois qui finissent en beauté par Alimli et Clauss. Victoire méritée pour les locaux au terme d'une rencontre de belle facture.

 

 

Pas de quoi s'enthousiasmer !

Barr 0 - FAIG 0
60 spectateurs payants. Temps frais, vent violent. Arbitrage de M. Stoeffler (Villé), assisté de MM. Huberschwiller (Molsheim) et Kuhn (Breuschwickersheim). Avertissements à Mahzen (FAIG) et Schwanger (FCB) à la 85°. Les équipes: FCB: Adolf, Gaspar, Barthelmebs, Ruffenach, Deloche, Mercier, Duplessis, Alimli, Fauth, Clauss, Wine, Bernhardt, Schwanger, Durand. FAIG: Mahzen, N"Tamag, Terrisse, Maurer, Laviron, Assoumani, Erb, Edel, Kleber, Miranda, . Muller, Brouillaud, Pierosara.

Il fallait attendre une bonne dizaine de minutes pour voir une première action de jeu. Miranda servant Pierosara qui échoue face à Adolf A la 12°. les Barrois réagirent, mais le tir de Mercier était bien arrêté par Mahzen. Puis Clauss, au terme d'un exploit individuel centra pour Fauth qui ne put conclure. A la 33°, Miranda décrocha une violente frappe des 25 m qui frôla la lucarne vigneronne. Trois minutes plus tard, Miranda encore lui frappe, son tir étant dévié par Muller. Adolf est tout heureux de se trouver sur la trajectoire. La première mi-temps s'acheva sur ces quelques actions. le jeu se cantonna au milieu du terrain. La deuxième mi-temps repartait sous la même monotonie, à la 48°, Assoumani toujours lui, sur corner fit trembler les locaux, alors qu'un défenseur barrois détourne la balle sur sa ligne de la tête. A 20 minutes de la fin. les joueurs s'énervèrent quelque peu, Miranda d'un coup franc des 30 m permit à Adolf de montrer son talent, alors que le jeune défenseur barrois Barthelmebs fit des frayeurs à Mahzen. A 5 minutes de la fin. Bernhardt rentré en cours de jeu plaça une superbe frappe de 25 m que le gardien visiteur détourne. Sur un dernier contre de la FAIG. Muller se présenta seul face. à Adolf mais échoua. Enfin Duplessis voyait son centre repoussé par le poteau, mettant le point final à une rencontre qui ne laissera pas un souvenir inoubliable.

 

 

Barr trop limité

RCS Il - FC BARR 2-0.
Arbitrage de M. Reinling (Matzenheim), assisté de MM. Rocland et Weil. Environ 60 spectateurs.

Dans le premier quart d'heure, légère domination des jeunes pousses du Racing, mais sans efficacité. Il faut attendre la 20" minute pour voir un tir décoché des 25 mètres du numéro six du Racing. A la 238 minute, première incursion des verts, mais Duplessis tire au-dessus. On note à la 26" une belle action collective du Racing après un premier sauvetage du gardien barrois Adolf. Le numéro dix du Racing marque dans le but vide. On note enfin, à la 358 minute, deux attaques de Barr sur des tirs de Duplessis et de Clauss qui malheureusement ne donnent rien. Dès la reprise, le Racing maintient son pressing et on note à la 47e un très beau centre qui hélas, sur la reprise, passe audessus. Pour les verts, les occasions se font rares, mais pourtant, à la 53e, Fauth, tout seul dans les 16.mètres, se fait subtiliser la balle in extremis. On note à la 57e un comer en faveur du Racing, balle sauvée sur la ligne par Stéphane Deloche. Le Racing est toujours maître du jeu et il faut constamment des sauvetages d'Adolf afin que le score ne s'aggrave pas. Barr bénéficie d'un coup franc à la 82e, mais le tir de Wine passe de peu au-dessus. Le gardien barrois est encore obligé de sauver la situation à la 84e minute et ce n'est pas le coup franc tiré par Fauth qui mettra en péril la défense des bleus. Au contraire, la: défense barroise renvoie mal la balle, qui est merveilleusement utilisée par le Racing pour porter le score à 2-0. En fin de compte, match moyen, où Barr, limité, a tout de même tenu tête à une jeune équipe du Racing. Notons encore le très bon arbitrage.

 

 

Erstein vers la DH

Barr 2 - Erstein 3
Mi-temps: 1-2. Bon terrain. Temps frais. 200 spectateurs. Arbitre: M. Martini (Rohrwiller) assisté de MM. Richter et Silva. Buts: El Jouhari (30°), Hugel (35°) et Sommer (76°) pour Erstein; Duplessis (18°), Winé (52°) pour Barr.

Fortement handicapés par les absences de Deloche, Ruffenach et Schwanger, les Barrois ont opposé une résistance courageuse au leader Erstein avant de céder. La partie s'engage sur un bon rythme et dès la 4° Hugel, se signale par un tir sur le dessus de la barre. Ritty, pour Erstein, échoue face à l'irréprochable Adolf (10°). Puis Duplessis, bien lancé par Alimli, n'a aucune peine à contourner l'infortuné Fade pour ouvrir le score. A la 20°, un nouveau tir de M. Deloche rase le cadre, les locaux ont le match bien en main mais sur contres les "sucriers" se montrent très menaçants. A la demi-heure de jeu, un centre venu de la droite est cafouillé par la défense barroise et l'opportuniste El Jouahari égalise pour ses couleurs. Le math gagne en intensité et à la 35° El jouhari est accroché dans la surface de réparation. Le penalty qui en découle est magistralement transformé par Hugel. En début de deuxième période, changement de décor avec un forcing des Barrois pour égaliser. La chance leur sourit à la 52° lorsque Winé d'un croisé rétablit la parité. Dans les vingt dernières minutes les locaux subissent la pression d'Erstein. Tour à tour, Ritty, Beisser et Pichot échoient de peu. Et c'est en toute logique que Sommer redonne l'avantage à ses couleurs. Dans le dernier quart d'heure, les locaux tentent, vainement de réagir mais ce sont au contraire les visiteurs qui auront la meilleure occasion par Baichoo et qui font un pas de plus ver la DH.

 

 

Du beau travail

ASE Strasbourg - 2 Barr 1

Mi-temps: 1-1. Les buts: Wine (5'') pour Barr; Zipper (17°) et Lorentz (68°) pour l'Electricité. Cartons rouges: Ruffenach et Deloche (Barr). Arbitre: M. Geyer, assisté de MM. Lang et Maestri.

Les deux équipes débutent le match sans round d'observation. A la 5°, Wine récupère la balle au centre du terrain, passe la défense locale et ouvre le score pour Barr. De suite, les Electriciens reprennent les opérations en mains sous la direction de Stenger qui lance Zipper à l'aile gauche, qui dribble son arrière et tire sur le petit filet. Idem pour Sowinski une minute plus tard. Barr ne se laisse pas impressionner. Contre-attaque côté droit, centre et reprise par Wine, mais Wolff détourne en corner. Les deux équipes jouent l'attaque. Arrive la 17° : Antz tire des 20 m, Adolf relâche la balle et Zipper, qui a bien suivi l'action, égalise pour les Electriciens. 2' plus tard, Sowinski tire sur le poteau. Bien lancé en profondeur, l'ailier gauche. barrois déborde, mais Wolff détourne la balle en corner. A la reprise, Stenger lance Zipper mais Ruffenach ne peut que le retenir alors qu'il filait au but. Carton rouge pour le défenseur barrois. Malgré ce coup du sort, les joueurs de Barr continuent à jouer leur va-tout. Allgeyer procède à un changement de joueur pour les Electriciens. Lorentz remplace Trautmann et le résultat ne se fait pas attendre. Bien servi par Sowinski, Lorentz dribble son arrière et trompe Adolf (2-1). Les deux équipes continuent à produire un jeu très plaisant, mais les attaquants n'arrivent pas à concrétiser. A la 85°, nouveau coup du sort pour Barr. Deloche se fait renvoyer aux vestiaires pour critique ou insulte.

 

 

EXIT SCHALK.

Christian Schalk s'apprêtait à finir sereinement sa quatrième saison comme entraîneur du FC Barr qu'il a fait monter à deux reprises, le hissant, pour la première fois de son histoire en Promotion d'excellence. Il a été relevé de ses fonctions à cinq journées de la fin ... "Qu'un club change d'entraîneur, rien d'extraordinaire à ça, c'est la manière que je trouve déplaisante", déplore l'ancien défenseur de Vauban, remplacé par Jean-Pierre Lalevée, de retour au bercail. Quant au président Jacques Ruffenach, il n'a pu être joint hier.

 

PAS DE LIMOGEAGE

Une mauvaise interprétation d'un "Carnet de balles" d'il y a huit jours pouvait laisser croire au départ de Christian Schalk du FC Barr avec effet immédiat. "II n'en est rien, précise le président Jacques Ruffenach. Jean-Pierre Lalevée deviendra notre entraîneur la saison prochaine, mais Christian Schalk restera en poste jusqu'à la fin de cette saison. Nous nous quitterons en bons termes et qarderons de lui, un excellent souvenir du travail qu'il a accompli chez nous." Dont acte.

 

 

 

 

La dernière de Schalk

ASP VAUBAN Il - FC BARR 5-1
Mi-temps: 3-1. Buts pour Vauban, Unal (16°, 29° et 72°), Ngonbopinto (44°) et Ulgen (87°); but pour Barr, Duplessis (31°). Arbitre: M.Jost (Oberhausbergen).

Après quatre saisons passées sur le banc de touche du FC, Barr, le destin a voulu que le coach Christian Schalk termine sa saison au stade Vauban, club où il a joué pendant dix ans. Mais ses poulains voulant lui rendre hommage, se font surprendre dès la 16" minute par Unal qui reprend de la tête un corner dévié au premier poteau. Avant ce but, Duplessis se loupe par deux fois seul devant le gardien. A la 2oe, il centre et le gardien relâche, mais Schwanger est trop juste. A la 29°, Unal tire des 25 mètres, son ballon est dévié et trompe Adolf Deux minutes plus tard, Wine part à la limite du hors jeu, dribble le gardien et Duplessis pousse le ballon au fond des filets de Zeidler. Puis Lembre tire à bout" portant, Ruffenach se trouvant à point nommé pour dévier la balle. A la 44° Ngonbopinto, seul face à Adolf, trompe pour le 3-1. La deuxième mi-temps, voit une maîtrise du jeu de la part des Pierrots. Malgré Riotte et Duplessis qui auraient pu ramener le score en leur faveur, les jaune et noir enfoncent les barrois par Unal, parti à la limite du hors-jeu, et par Ulgen qui, parti de sa surface de jeu, dribble Adolf, et marque, malgré le retour de Xavier Barthelmebs. En fin de match, Duplessis tire sur la transversale, le ballon rebondit en dehors du but pour Monsieur l'arbitre.

 

 

Schiltigheim puissance six

FC BARR - SC SCHILTIGHEIM Il 3-6
Mi-temps: 2-4. Les buts: Schwanger (34° et 53°), Wine (42°) pour Barr; Marty (3°), Schaeffer (12 et 21°), Huber (28°), Boukkria (78°), Fauth (86° csc) pour le SCS Il. Arbitre: M. Stem (Illzach), assisté de MM. Strau (Entzheim) et Sifferlin (Dieffenbach-au-Val). Stade Paul Degermann; 100 spectateurs.

Pour ce dernier match de la saison, les brasseurs ont été accueillis à Barr en champions de groupe, témoins le bouquet de fleurs remis au capitaine schilikois par Riotte. Le match débute fort. A la troisième minute, Marty profite d'une mauvaise relance de la défense barroise pour ouvrir le score. A la douzième Schaeffer s'enfonce tout seul dans la défense et marque. La première action barroise intervient à la 19° par Riotte qui tire des vingt mètres, mais le gardien Schneider détourne en corner d'une belle claquette. Deux minutes plus tard, Schaeffer prend toute la défense de vitesse et aggrave le score, suivi sept minutes plus tard par Huber oublié par la défense. Les Barrois se mettent enfin à jouer. Schwanger se présente face à Schneider et réduit le score, imité huit minutes plus tard par Wine. Dans les arrêts de jeu, Duplessis aurait pu inscrire le but du 3-4, mais il se loupe devant le gardien, puis expédie un missile sur la transversale. A la 53°, le gardien Schneider se déchire un peu sur sa sortie et Schwanger en profite pour réduire une nouvelle fois le score. La fin du match est à l'avantage des Schilikois: Boukkria, d'une belle reprise de volée, aggrave le score et en fin de partie, Fauth, malchanceux, trompe son propre gardien (3-6). Les oreilles se tournent alors vers Rodern où l'équipe Il s'est imposée contre Kintzheim et accède ainsi en DI.

 

 

 

Le parcours en coupes

Coupe de France

Début de saison pour Rosheim dimanche. Pas encore pour Barr, le promu en PE. . (Photo Archives DNA)

Obernai enlève le derby

Barr 2 Obernai 3
Mi-temps; 1-2. 190 spectateurs payants. Bon terrain. Buts; Wagner (10' et 31'), Yomba (49') pour Obernai; Duplessis (41'), Amezrehr (77') pour Barr.

 

Les Obernois rentrent dans le match dès les premières minutes. Leurs efforts sont récompensés à. la 1 l' par une tête lobée de Wagner qui trompe irrémédiablement le gardien Meyer. On note une réaction des locaux dans les instants qui suivent mais Burckart puis Clauss n'arrivent pas à conclure. Au fil des minutes, les locaux accentuent leur pression, un essai de Duplessis est repoussé des deux points par le gardien visiteur Paul, puis une combinaison Burckarr-Hassan échouent au ras ail poteau. Les visiteurs, techniquement supérieurs, procèdent par contres, Yomba échoue seul. face à Meyer, pis dans la minute qui suit, Wagner d'un tir croisé aggrave le score. Menés 2-0, les locaux tentent de réagir. A la 41', Duplessis hérite d'un bon service de Clauss et loge la balle dans le coin droit des buts d'Obernai. La partie est relancée mais alors qu'on s'attend à un pressing des Vignerons, ce sont les visiteurs Tayebi et Weiss qui se montrent dangereux. Peu après la reprise, la défense barroise se fait surprendre et l'opportuniste Yomba trompe Meyer. On note bien deux occasions pour Morteau et Schwanger côté barrois mais les attaquants obernois se montrent également très actifs. A la 77', une magnifique percée de Hassan sur la droite est conclue par un deuxième but pour les locaux. Les vert et blanc sentent l'égalisation à leur portée et emballent enfin le match. Clauss voit son tir repoussé par le poteau alors que Morteaux d'une tête piquée rate l'égalisation de peu. La qualification reste acquise aux obernois au terme d'un match de très belle facture.

 

 

 

Coupe d'Alsace

Sundhouse frôle l'exploit

SUNDHOUSE - BARR: 2-3.
Mi- temps: 1-1 à la fin du temps réglementaire. Buts: pour Sundhouse, Christophe Angst (70e), Jérôme Crovisier (119e). Pour Barr, Laurent Wine (11e), Sébastien Duplessis (98e et 110e). Arbitre: M. Wissrnan (Strasbourg) assisté de M. Kubler (Ohnenheim) et M. Riehl (Kientzheim).

 

Techniquement inférieurs aux Barrois, les locaux auront néanmoins eu la force de se surpasser et de faire mieux. que de se défendre face aux promotionnaires. Pourtant les choses sont mal engagées. Wine se déjoue d'un premier adversaire, profite d'un contre favorable et place le ballon au ras du poteau, hors de portée du gardien. A la demi-heure de jeu, les jaunes se montrent dangereux à deux reprises. Un premier tir des vingt mètres de Crovisier est capté par le cerbère adverse (27e). Un coup franc de Rohmer connaît le même sort à la 33e. Avant cela, Martin avait sauvé les meubles en sortant de sa surface devant un attaquant (25e). A la reprise, Barr essaie à nouveau de faire le trou mais c'est Sundhouse qui va refaire son retard. Angst s'échappe sur son aile gauche et son centre tir échoue sur la transversale. Malgré le fair-play des 22 acteurs, l'arbitre procède à deux expulsions temporaires dans les deux équipes. Dès la première prolongation, Duplessis, bizarrement esseulé derrière la défense, hérite d'un ballon qu'il n'a plus qu'à pousser au fond des filets. Jetant leurs dernières forces dans la bataille, les jaunes offrent des boulevards aux vignerons. Ils ne vont pas tarder à en profiter par le même Duplessis, qui part du milieu du terrain pour battre Martin. Les locaux vont tout de même être récompensés de leurs efforts. Bury s'échappe sut l'aile gauche et centre en direction de Crovisier, qui met le ballon au fond. Sur l'engagement, l'USS récupère le ballon et le centre de Wendling prend la même direction que celle du premier but. Malheureusement, le gardien boxe le ballon en corner. Le coup de sifflet final libère les Barrois et élimine ces locaux qui n'ont pas démérité.

 

 

Westhouse ne fait pas le poids

Les sociétaires de la promotion d'excellence n'ont eu aucun problème pour s'imposer à Westhouse sur le score sans appel de 5 à 0.

WESTHOUSE - BARR 0-5.

Mi- temps 0-5. Bon arbitrage de M. Hild (Berstett). Terrain en excellent état. 150 spectateurs environ. Barr: Amezrehr (6e et 39e), Duplessis (33e, 41e et 42").

Le score de 5-0 en faveur de Barr (promotion d'excellence contre la formation locale évoluant en division 1 se passe de commentaires. Dominés de bout en bout par la formation visiteuse, les locaux ont au moins eu le mérite de se battre jusqu'au bout. D'entrée, le jeu fut très rapide de part et d'autre mais bien vite on vit les 

visiteurs plus rapides, plus percutants et surtout plus techniques, ouvrir la marque dès la 6e sur corner ; il est vrai sur une grossière erreur de la défense locale (une fois de plus). Toujours très rapide, le jeu des visiteurs se concrétisa par un deuxième but à la 33e. A peine six minutes après, les visiteurs portèrent la marque à 3-0 suite à une superbe reprise de Amezrehr qui, des 30 mètres, logea la balle dans la lucarne de l'infortuné gardien local Koch. Dès lors, les visiteurs euphoriques ajoutèrent un nouveau but à la 41e par Duplessis et finalement un cinquième par le même joueur à peine une minute après. La deuxième période fut plus calme. Des actions il y en .a eu, mais finalement on se contenta de ce résultat des deux côtés .

 

 

Barr sur la fin

STOTZHEIM - BARR: 1-2.

Mi- temps: 0-0. Buts: pour Stotzheim, Jean-Paul Schultz (60e); pour Barr: Laurent Winé (85e), Jean-Yves Riotte (90e). Arbitre: M. Roser (Marienthal) assisté par M. Halter (Ottrott) et Wroebel (Scherwiller). 80 spectateurs.

Ce derby du centre Alsace a vu le succès de Barr, victoire longue et difficile à se dessiner. Le début de match est dominé par les Barrois. Dès la 2"', Jean-Yves Riotte voit sa frappe passer juste au-dessus du but. Quelques minutes plus tard, la reprise de ce même Riotte rebondit sur la transversale. A la 10·', une reprise de Stéphane Deloche trouve Gilles Fraehring, le portier local, à la parade. Les visiteurs dominent sans toutefois concrétiser, les locaux ayant bien du mal à inquiéter la défense adverse. Pourtant, la première occasion locale est la bonne, Jean-Paul Schultz ouvre le score à l'heure de jeu en reprenant victorieusement un centre de Christophe Ehrhardt. C'est ensuite un coup-franc de Patrice Schultz qui atterrit dans les bras de Christian Meyer, le cerbère adverse. Les Barrois se lancent alors à l'assaut du but local. A la 75·', une frappe de Laurent Wine passe juste au-dessus du but puis Hassan Amezrehr, sur coup-franc, trouve Gilles Fraehring sur la trajectoire. A la 84", un tir de Sébastien Duplessis heurte la transversale. Les visiteurs vont enfin égaliser à la 85"' par Laurent Winé qui reprend victorieusement, un centre en retrait. On s'acheminait tout droit vers les prolongations quand Jean- Yves Riotte inscrit le but de la victoire en poussant au fond des filets un ballon mal maîtrisé par la défense locale.

 

 

 

 

Ernolsheim-sur-Bruche 2 Barr 1
Mi-temps: 1-1. Terrain gras. 80 spectateurs. Arbitre: M. Andres-Kuhn, de Saverne, assisté / de MM. Schermuly et Corsini. Les buts: Amezrehr (14" s.p.) pour Barr; Kauffer (13") et Bernhart ( 62" s.p.) pour Ernolsheim-sur-Bruche.

Les locaux, à la peine en championnat, se sont logiquement qualifiés pour les 16" de finale de la Coupe d'Alsace face au FC Barr avec qui ils avaient partagé les points lors de l'ouverture du championnat. Passé le round d'observation, la partie s'anime lorsque, sur un mauvais renvoi des blancs, Maylaender, par une subtile talonnade, met Kauffer en position idéale pour le 1-0. Mais les Barrois égalisèrent dans la minute suivante sur un penalty transformé par Amezrehr consécutivement à un fauchage de Raulin. Sur l'engagement, les locaux, quelque peu retrouvés, sont bien près de reprendre l'avantage, la volée acrobatique de Dandurand, sur un contre de Maylaender, s'écrase sur le poteau. Et ce n'est pas fini, puisque dans la foulée, la frappe de Maylaender est déviée par Bernhardt sur sa ligne. Les visiteurs se reprennent et sous l'impulsion de Clauss acculeront les jaunes, réduits à dix, dans leur camp, mais sans se montrer réellement dangereux. La deuxième période est à peine démarrée que Dandurand touche pour la deuxième fois le poteau. Le ballon revient dans les pieds de Decker. Sa frappe instantanée frôle la lucarne. Ernolsheim marquera le but de la victoire dès la 62" sur un penalty, suite à une main de Caspar, alors que le tir de Kauffer allait pénétrer dans le but. C'est Morteau qui aura la meilleure chance pour Barr, mais après avoir éliminé trois adversaires, son tir passe largement à côté.

 

 

 

Coupe Crédit Mutuel

Stotzheim crée la surprise

STOTZHEIM. BARR: 2-1

Mi- temps: 2-1. Les buts pour Stotzheim: Christophe Ehrhardt (40e), Cédric Schweitzer (46e). Les buts pour Barr: Michel Mercier (45e). Arbitrage: M. Hatzemann (OstwaId) assisté de MM.Riehl (Kintzheim) et Dillenseger (Reltenbach). 

Stotzheim s'est brillamment qualifié pour le tour suivant au terme d'un match où tout s'est joué dans les cinq dernières minutes de la première' mi- temps. Après un round d'observation, les locaux se créent la première occasion par' Patrice Schultz qui, au terme d'un raid solitaire, voit sa frappe raser le poteau. Les rouges ouvrent le score par Christophe Ehrhardt d'une reprise de volée. Juste avant le repos, les Barrois égalisent par Michel Mercier, sa frappe des 20 mètres faisant mouche. On s'achemine vers un score de parité à la mi-temps mais dans les arrêts de jeu et suite à un cafouillage, Cédric Schweitzer redonne l'avantage aux locaux. Après le thé, Stotzheim a la possibilité d'aggraver le score par Christophe Ehrhardt qui, parti seul au but, perd son duel avec Mathieu Adolf, le cerbère adverse. C'est ensuite André Falier qui voit sa reprise raser le poteau. Les visiteurs se contentent de frappes lointaines par Bernhardt puis par Hassan Amezrehr dont' la reprise passe juste au-dessus du but Au coup de sifflet final, les rouges ont pu savourer une victoire somme toute méritée sur l'ensemble du match.

 

 

 

Equipe II - Champion du Bas-Rhin saison 1996-1997

debout de gauche à droite : Rémy Pizzato - Jean-Mathieu Krieg - Guilaume Benali - Patrice Schmitt - Eric Stadelwieser - Hervé Schwanger - Christian Meyer.
Accroupis : Moustapha Amezrehr - Vidier Vattaut - Sylvain Riss - Raphaël Schweickert - Charly Morteau - Yucksel Alimli.

 

 

Division 2 : Le titre à Barr Il

Barr Il 3 - Ettendorf 2
Arbitres: M. Mathlouthi (Strasbourg) et MM. Gruss (Hoenheim) et Osterle (Schiltigheim.). BARR: . Meyer, Stadelwieser, Benali, Michel, Deloche, Vattaut, Metz, Schweikert, Burkhard, Amezrher, Schmitt, Roger, Boehm, Pizzato. ETTENDORF: Jung, Criqui, Sauerbeck, Burckel, Jacob, Criqui, Specht, Kister, Michel, Muller, Fried, Jung, Westphal, Lutz. 

C'est devant une assistance de 200 personnes que s'est déroulée la finale départementale de division 2 entre Barr II et Ettendorf. Le match se décante rapidement puisque Ettendorf marque sur la première attaque après 2e' de jeu par Kister, Piqués au vif, les Barrois réagissent et dominent complètement les débats jusqu'àla mi-temps. Ils égalisent à la 19e' par Metz sur un coup franc direct et prennent l'avantage par leur stratège Amezrher à la 41e' suite à un super corner concédé après une superbe montée du libero Deloche. La deuxième mi-temps part sur un rythme plus lent et on voit toujours un léger ascendant barrois. Mais Ettendorf se défend mieux et égalise à la 62e' par Specht tout seul au deuxième poteau. Barr réplique et reprend l'avantage 10' plus tard toujours. par Amezher suite à un superbe une-deux avec Deloche. Le dernier quart d'heure appartient complètement à Ettendorf qui jette ses dernières forces dans la bataille pour égaliser. Barr résiste bien, même en jouant à 10 suite aux expulsions de Michel et Metz. A noter le très bon arbitrage facilité par la correction des deux équipes.

 

 

Le titre à Hégenheim

Mené 2-0 à vingt minutes de la fin du match, Hégenheim a tout de même réussi à renverser la vapeur pour conquérir de haute lutte le titre de champion d'Alsace de la division 2.

A l'issue d'une rencontre de très grande qualité, Hégenheim a justifié sa belle saison en remportant le titre régional grâce à un final étourdissant !

MEILLEURE DÉFENSE

Les Bas-Rhinois, à la technique parfaite, rentraient progressivement dans le match, mais se heurtaient à une défense de Hégenheim, qui n'a pas pour rien été sacrée meilleure défense du championnat. Barr s'énervait quelque peu en raison de ce manque de solutions à transpercer la défense haut-rhinoise et se retrouvait de la sorte à dix, voire neuf pendant quelques minutes, sans que toutefois son adversaire puisse en tirer profit. Vierge à la pause, le score évolua de manière rapide dès la reprise, les deux équipes jouant leur va-tout. A nouveau réduit à dix, Barr finit tout de même par trouver la faille. Krieg reprenait à bout portant le ballon à la suite d'un corner et ouvrait le score pour les Bas-Rhinois à l'heure de jeu. KO, Hégenheim l'était dans les minutes qui suivirent, ce qui explique la bévue du défenseur haut-rhinois quatre minutes plus tard. Schmitt ne se faisait pas prier pour fusiller le portier 

d'Hégenheim. Barr tenait le bon bout, semblait-il seulement, car Gomez profitait enfin d'une supériorité numérique de son équipe à la suite d'une nouvelle exclusion temporaire d'un Bas-Rhinois (les nerfs de Barr ... ) pour réduire la marque à peine six minutes plus tard. Il restait alors vingt minutes à jouer et tout était à refaire. D'autant plus que Bach trouvait lui aussi la faille dans la défense bas-rhinoise pour égaliser !

DE PLUS EN PLUS FOU

Le match, toujours d'excellent niveau, devenait de plus en plus fou, chaque équipe cherchant à obtenir le KO. Si Barr se créait encore deux occasions sans les concrétiser, grâce notamment à un sauvetage superbe, du gardien haut rhinois, Hégenheim attendait son heure avec un calme implacable. C'est ainsi que pendant les arrêts de jeu, Stoecklin venait fusiller Meyer pour offrir aux siens un titre de champion d'Alsace conquis de haute lutte avec la manière en plus. R.L

BARR Il HÉGENHEIM 2-3.
Stade de Vogelgrun. Environ 100 spectateurs. Mi-temps 0-0. Arbitrage de M. Laemmel Ungersheim assisté par MM. Uchtlé (Lauterbach-Zell) et Perturini (Colmar). Buts pou Hégenheim: Gomez (70e), Bach (78e) et Stoecklin (90e). Pour Barr Krieg (60e) et Schmitt (64e).

Les joueurs de Hégenheim (en sombre) ont su attendre leur heure pour porter l'estocade dans les dernières minutes et empocher un superbe succès. (Photo "AL" - Mathieu Lerch)

 

 

Barr tourne la page

Chaque année à pareille époque, il est de tradition pour le FC Barr de se retrouver pour l'assemblée générale annuelle afin de dresser le bilan de la saison écoulée et de dévoiler les objectifs pour la saison future. C'est en présence d'une assistance clairsemée que le président Jacques Ruffenach souhaita la bienvenue aux membres, joueurs et sympathisants du FCB. Après avoir respecté une minute de silence particulièrement émouvante à la mémoire du président d'honneur Claude Kleinmann et du membre fondateur Émile Reuschlé, on passa à l'ordre du jour. Dans son intervention le président Ruffenach souligna que les objectifs sportifs ont été atteint, avec notamment le maintien de la "une" et l'accession en division l de la "deux". Il adressa ses félicitations aux joueurs pour leurs excellents résultats sur le terrain, mais regretta amèrement leur manque d'implication pour les animations extra-sportives du club. Pour la saison prochaine il annonça d'ores et déjà la couleur: terminer dans le trio de tête pour l'équipe I, assurer le maintien pour la deux et créer une quatrième équipe seniors engagée en division III. Les renforts pour la saison 97/98 ont pour nom: Nasri Bouazza (AS Holtzheim), Franck Metz (UJ Epfig), Raphaël Sensenbrennner (FC Boersch), Sgamair Yazidi (SR Colmar), Frédéric Michel (UJ Epfig) et Sébastien Lowick (US Ste-Marie-aux-Mines).
M. Jean-Pierre Schmittheisler, secrétaire général du club, donna ensuite lecture du PV de l'AG 96, ce rapport fut adopté à l'unanimité. Dans son rapport d'activité, le secrétaire passa en revue les résultats des équipes seniors. Pour l'équipe I, cette première saison en PE s'est déroulée de manière satisfaisante. Dès l'intersaison, le maintien était assuré et on pouvait encore rêver d'un éventuel exploit. Pourtant, lors des premiers matches retour, l'équipe tombait dans le rang et terminait le parcours en roue libre. Avec 6 victoires, 4 nuls et 10 défaites, le FCB termine en 7e position avec un goal-average de 31 à 47. Les meilleurs buteurs ont été Laurent Winé et Sébastien Duplessis (8 chacun). Suivent les inséparables Stéphane Deloche et Hassan Amezrher avec 4 réalisations. Côté satisfaction, notons l'intégration des nouveaux joueurs Franck Caspar, Dominique Bernhardt, Laurent Winé et Emmanuel Durand. Satisfaction également avec la confirmation des jeunes talents, entre autres Yuksel Alimli et Mathieu Deloche. Pour la nouvelle saison le changement d'entraîneur annoncé dès le mois d'avril est confirmé avec l'arrivée de Jean-Pierre Lalevée. Dans les différentes coupes les Barrois n'ont pas toujours fait honneur à leur rang. En Coupe de France, le premier adversaire, Obernai, s'imposa au stade Klipfel par 3 à 2. En Coupe d'Alsace, le succès tiré par les cheveux face à Sundhouse (3 à2), la large victoire à Westhouse (5 à 0) et le match très serré contre Stotzheim (2 à 1) émaillèrent une carrière qui devait se terminer du côté d'Ernolsheim-sur-Bruche (2 à 1). En Coupe du Crédit Mutuel, les voisins de Stotzheim prirent leur revanche de la Coupe d'Alsace en s'imposant 2 à 1. En Coupe du Centre-Alsace, après un tour de chauffe face à Kertzfeld, les vignerons baissèrent pavillon face au SC Sélestat. Pour l'équipe II l'accession en division 1 ne fut pas de tout repos. En concurrence avec Scherwiller, le duel fut homérique. Il aura fallu attendre la dernière journée pour savourer le titre après 20 victoires pour deux défaites. Pour la petite histoire notons la surprenante défaite face à la lanterne rouge Lièpvre et pour la grande histoire les 108 buts marqués, record d'Alsace toutes divisions seniors confondues. Les protégés de Rémy Pizzato après avoir remporté le titre de champion départemental ont raté de justesse le titre régional face à Hegenheim (2 à 3).
L'équipe III, après un parcours en dents de scie, termine à une honorable 5e place avec 33 points et un goal-average de 53 à 52. En coupe Casal, le parcours se résuma à la plus simple expression avec une défaite face à Herbsheim II. Les vétérans, sous la houlette de l'expérimenté Denis Wentziger, accrochent également un titre de champion de groupe. La parfaite cohésion du groupe a permis de remporter 12 succès, pour deux nuls et autant de défaite: goal-average 45 à 11 et meilleure défense du championnat avec dans les buts Alain Fischer ou le président Jacques Ruffenach. Côté jeunes, le responsable Patrice Schmitt se montra fort satisfait des résultats. Les débutants ont participé à de nombreux plateaux et tournois avec succès. Les poussins, sous la direction de Christophe Eisenecker, remportent le titre en division A et terminent invaincus en championnat. Les poussins II de Francis Heinrich accrochent une excellente 2e place derrière Obernai. Les benjamins, après un début de saison difficile ont bénéficié des conseils éclairés du tandem Stéphane Deloche-Daniel Le fur et se placent en tête du groupe a égalité avec Krautergersheim, malheureusement avec un goal-average défavorable. Les -13 ans, engagés en division A, dans un groupe très difficile, ont dû attendre les dernières rencontres pour connaître le succès. Ils se classent en dernière position mais les progrès constatés sont encourageants pour la troupe drivée par le duo Gérard Wilhelm-julien Michel. Les -15 ans de Sylvain Riss pointent en 5e position au classement; avec un peu plus de régularité, ils auraient pu prétendre au podium. Les 17 ans également engagés en division A, terminent en 2e position derrière le FCK 06; à noter l'impressionnante différence de buts (plus 61) des protégés de Manu Metz. Enfin, les espoirs n'ont pas réussi à décoller et décrochent la lanterne rouge à la grande confusion de leur coach Hassan Amezrher, Au palmarès des clubs alsaciens, le FCB se retrouvera au 20e rang pour le nombre de licenciés avec 243 unités. L'activité du comité a été une nouvelle fois très soutenue avec la participation à la fête des vendanges, l'organisation d'un tournoi de tarot, de la soirée carnavalesque, du critérium de foot en salle et de la restauration lors des portes ouvertes de la ZA Muckental, Le trésorier Pascal Kormann présenta un bilan excédentaire qui atteste de la bonne santé financière du club. MM. Bernard Meyer et Sylvain Riss certifièrent la parfaite tenue des comptes. Quitus et décharge furent donnés au trésorier et à l'ensemble du comité à l'unanimité. Le tiers sortants des membres du comité fut réélu et trois nouveaux membres viennent grossier l'équipe en place: Mme Mariette Schmittheisler, MM. Dany Werle et Jean-Pierre Garre. Dans sa brève intervention, le maire Gilbert Scholly félicita le club barrois pour son investissement exemplaire dans l'animation de la commune et dans la formation des jeunes. Il souligna également les excellentes performances réalisées par les 12 équipes en lice. Le premier magistrat dévoila également les projets de restructuration du stade Paul-Degerrnann qui ne devront pas occasionner de gêne pour le club de foot local. M. Henri Grewey fit ensuite appel aux bonnes volontés pour donner un coup de main à l'organisation de la foire aux vins. A noter que dimanche 13 et lundi 14 juillet, les visiteurs pourront goûter un excellent sanglier à la broche servi dans la cour de la mairie. Autre manifestation prévue le ,20 juillet au stade L.-Klipfef. la fête sportive du 65e anniversaire. A ce sujet, le secrétaire Schmittheisler dévoila le programme des rencontres. Le matin match des anciennes gloires suivi de la réception officielle. L'après-midi deux rencontres sont au programme: à 15 h 30 le FC· Barr contre le FC Bœrsch et à 18 h un match de gala opposant l'équipe de Raon-l'étape (Nationale 1) aux SR Colmar (CF 2). Bien évidemment grillades et repas seront servis tout au long de la journée sous le chapiteau. A noter également que l'entrée sera gratuite pour l'ensemble de cette manifestation. Avant de clôturer cette assemblée générale, le président Jacques Ruffenach invita l'assistance au verre de l'amitié et donna rendez-vous à tout le monde pour les festivités du 65e anniversaire.

L'équipe des vétérans, debout. de gauche à droite: Fleckensteiner Raymond, Kusowski Patrick, Wentziger Denis, Walter Bernard, Vetter Clément, Dietmeier André, Boehrer Marie-Paule, Pizzato Lucien, Ruffenach Jacques, Wack Florence; accroupis: Meyer Bernard, Bossert Jacques, Alessandri Thierry, Barthelmebs Guy, Leidemer René et Werle Pierre.

 

 

Et le ballon fut

Ils aiment tous les ballons, qu'ils soient ronds ou qu'ils contiennent du vin. Les footballeurs du club de Barr ne se sont pas fait prier pour participer à la foire aux vins. Une belle histoire autour des fûts.

Qui l'eut cru, après 91 éditions cette grande fête traditionnelle pouvait encore être améliorée. Grâce à l'aide du Football Club, les viticulteurs ne se sont occupés que de leur domaine, les dégustations. Et si le service n'est pas exactement celui des joueurs, ces derniers ont fait de leur mieux pour apporter au public les tartes flambées, sanglier à la broche et autres plats cuisinés pour l'occasion. Mais attention, pas de bières au comptoir. Ils n'ont servi que du vin de pays. "On a voulu montrer qu'on sait faire autre chose que jouer au foot" déclarent en chœur Christian et Hassan. Le bénévolat, ils connaissent car ils entraînent l'équipe des jeunes de Barr. L'un est étudiant en psychologie. L'autre est soudeur. Tous deux consacrent leurs week-end et deux soirs par semaine au football. Cette année, l'équipe senior a fini vice-champion d'Alsace. Un titre que Christian et Hassan dédient à leur président, Jacky Ruffenach. Depuis l'arrivée de ce dernier à la tête du club, l'effectif a grimpé à 240  membres et l'équipe-fanion est montée d'une division. Jacky Ruffenach insiste pour que le club s'investisse dans la vie associative de Barr. D'où sa participation cette année à la foire aux vins. "Les viticulteurs manquaient de bras. Nous on était suffisamment nombreux pour tout organiser" assure Henri Grewey, le président du comité des fêtes du club. Un traiteur s'est occupé de la cuisine, le club a fait le reste: service et nettoyage, avec le renfort des épouses, parents et amis. En tout, une soixantaine de bénévoles se sont relayés pendant trois jours. Et la formule marche.
Pour André Lorentz, viticulteur et président de la foire barroise: "Cela nous permet de mieux nous concentrer sur les vins. On est plus disponible pour les dégustateurs". André Lorentz est, soit dit-en passant, un ancien président du club de foot de Barr.
L'année prochaine, tous ces sportifs reprendront du service.

Les footballeurs se sont relayés pendant trois jours aux buffets et aux buvettes

 

 

Cette page a été mise à jour le 10/05/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :