FC BARR 2012
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

 

Saison 2012-2013

 

 

 

UNE FIN DE SAISON Agitée

 

La saison débute sous la houlette du nouvel entraîneur Mike Springer. Le groupe barrois semble bien soudé autour du jeune coach et à l'inter-saison le FCB reste placé dans la course à la montée en compagnie de Mussig, Kintzheim et Baldenheim. La carrière en coupe de France reste conforme au niveau de l'équipe avec une élimination honorable au 3ème tour face aux voisins de Stotzheim. Pourtant au printemps, il faudra rapidement déchanter, les succès se font rares et le revers face à la lanterne rouge Triembach-au-Val laisse des traces. Après les éliminations peu glorieuses en coupe d'Alsace et en coupe Crédit Mutuel, les deux fois sur le score fleuve de 0 à 11 face à Oberlauterbach et Erstein, les carottes sont cuites. Dans un climat très tendu , la saison en championnat s'achève tant bien que mal et l'entraîneur Springer , ainsi que le président Italiano annoncent leur départ. Tout est à reconstruire et cette saison du 80ème anniversaire s'achève dans la confusion la plus totale.

Outre les résultats sportifs peu réjouissants, le FC Barr a la douleur de perdre deux anciens. Louis Kuntz, joueur des années soixante et Denis Wentziger ex-joueur de la grande époque du FC Kogenheim, puis joueur et entraîneur au FC Barr de 1989 à 1992. 

Une page se tourne également du côté de l'ancien stade municipal « Paul Degermannn » le dernier vestige disparaît sous les crocs de la pelleteuse. L'ancien chalet où résida de longues saisons Georges Benni et son épouse disparaît à tout jamais pour faire place  à un court de tennis couvert.

 

Nos résultats saison 2012/2013

A domicile

5 victoires : MARCKOLSHEIM 2 à 1 ; ZELLWILLER 2 à 1; BALDENHEIM 1 à 0; ARTOLSHEIM 2 à 1; MUSSIG 3 à 2

3 nuls : TRIEMBACH au Val 1 à 1; SCHERWILLER 2 à 2; BALDENHEIM 0 à 0

3 défaites : KINTZHEIM 1 à 3 ; RHINAU 0 à 2; CHATENOIS 1 à 2

 

A l’extérieur

4 victoires : ARTOLSHEIM 0 à 3; RHINAU 2; CHATENOIS 1 à 2; MARCKOLSHEIM 0 à 3;

3 nuls : BINDERNHEIM 2 à 2; ZELLWILLER 1 à 1; KINTZHEIM 2 à 2

4 défaites : MUSSIG 3 à 0 ; TRIEMBACH au Val 1 à 0; SCHERWILLER 4 à 1; BALDENHEIM 7 à 0

 

Classement saison 2012/2013 :

 

Pts G N P BP BC
1. Baldenheim 1 66 13 5 4 55 23
2. Scherwiller 1 64 12 6 4 52 24
3. Mussig 1 63 13 2 7 51 30
4. Kintzheim 1 57 10 5 7 44 39
5. Barr 1 55 9 6 7 32 38
6. Bindernheim 1 53 7 10 5 37 30
7. Artolsheim 1 49 7 6 9 35 43
8. Rhinau 1 49 7 6 9 38 41
9. Zellwiller 1 49 6 9 7 27 25
10. Marckolsheim 1 45 6 5 11 27 45
11. Triembach/Val 1 38 3 7 12 21 52
12. Chatenois 1 37 4 3 15 25 54

 

 

 

FC BARR 2012-2013

debout de gauche à droite: Francis WOELFFLIN (dirigeant), CALLAK Kasim, VURAL Mehmet, MAETZ Luc, SCHWARTZ Jean, KOELL Cédric, OBERLE Jerémy, PFENDER Christophe, COLMERAUER Marc, SPRINGER Mickaël (entraîneur).

accroupis: CROMER Quentin, GILGENMANN Cédric, LABYEDH Jamel, EISENECKER Christophe, AMEZRHER Fouzy, HOGER Julien.

 

 

 

Une action de solidarité

Football exemplaire

Les joueurs de Barr soutiennent des enfants hospitalisés.  PHOTO DNA

debout de gauche à droite: Francis WOELFFLIN (dirigeant), Jean-Luc DORR (Semeurs d'étoiles),

Accroupis : PFENDER Christophe, DELENDA Gharib,

Les joueurs de Barr soutiennent des enfants hospitalisés. PHOTO DNA

Avec une initiative comme celle du FC Barr, c’est une autre image du foot qui est montrée par les petits clubs amateurs.

Dimanche, au stade Louis-Klipfel de Barr, le sport a été considéré avec des yeux nouveaux. Le président Luc Dörr, de l’association Semeurs d’étoiles, était reçu par le président du football club de Barr, Jean-Luc Italiano. L’événement était la remise de maillots labellisés Semeurs d’étoiles. Les joueurs, d’un commun accord, aident ainsi une association humanitaire par des dons et arborent en même temps le maillot magique lors de leurs matchs.

 

Une nouvelle symbolique

 

La publicité faite servira à soutenir les enfants hospitalisés et leurs proches qui se trouvent en situation de détresse.

L’association Semeurs d’étoiles a été fondée en 1993 par le père Denis Ledogard et sœur Anne-Marie Mura à l’hôpital de Hautepierre. Elle étend déjà ses actions à d’autres hôpitaux : le Nouvel hôpital civil de Strasbourg, le CMCO de Schiltigheim, les hôpitaux civils d’Haguenau… L’association finance à hauteur de 15 000 à 16 000 € chaque mois des cas de détresse.

Avec les maillots Semeurs d’étoiles, une nouvelle symbolique prend place sur les stades.

 

 

Barr  Stage sport et sécurité - Barr

Coupes, médailles et rencontre avec les pros

Comme tous les participants au stage, Sélinay et Pauline ont eu un ballon dédicacé par deux joueurs du RCS. PHOTO DNA

Comme tous les participants au stage, Sélinay et Pauline ont eu un ballon dédicacé par deux joueurs du RCS. PHOTO DNA

La fin du stage de foot a sonné, vendredi à Barr, pour les 45 jeunes de la communauté de communes du Piémont de Barr et du Bernstein.

La dernière séance a débuté avec le soleil, mais il a fallu écourter les rencontres de l’après-midi, la météo devenant trop capricieuse. Le vent et la pluie se sont mesurés aux efforts des jeunes sur le terrain du stade Louis-Klipfel. Tous sont passés à la douche et se sont rassemblés sous le chapiteau monté en vitesse.

Une remise de coupes, diplômes et médailles a rempli de joie les stagiaires, fiers de poser devant l’objectif de leurs parents. Deux joueurs du Racing club de Strasbourg, les gardiens Vauvenargues Kehi et Jérémy Bahloul, sont arrivés juste à temps pour la remise des récompenses. Le président Jean-Luc Italiano a remercié l’équipe d’encadrement de ce stage : Aurélie, Cyril, Pascal, Aziz, Dany… et les autres qui ont assuré l’intendance et les repas durant le stage. Des coupes ont été distribuées aux trois meilleurs de chaque groupe et à celui ou celle qui s’est fait remarquer pour son fair-play.

 

Les enfants ont voté

 

Car le sport ce n’est pas seulement jouer et gagner, c’est aussi savoir perdre avec élégance et surtout jouer pour participer et respecter son adversaire.

Les enfants ont voté pour désigner les meilleurs parmi eux lors de ce stage. Après les récompenses, chaque participant a eu un ballon de foot dédicacé par les invités du Racing club de Strasbourg.

 

 

Cours de sécurité avec le gendarme

Les stagiaires aprennent les règles de sport mais aussi les règles de sécurité routiére. PHOTO DNA

A Barr, 45 jeunes de 5 à 11 ans issus des villages de la communauté des communes de Barr et du Bernstein se retrouvent quotidiennement au stade Louis Klipfel pour un stage de football.

 

INITIÉ PAR LE FOOTBALL CLUB DE BARR et la communauté des communes, ce stage permet à ces jeunes d'apprendre les règles du sport et de s'en traîner sur le terrain. De 8h à 17h30, les enfants sont pris en charge par une équipe d'éducateurs diplômés BE1 (brevet d'état d'éducateur sportif). L'encadrant Dany Jockers a demandé aux gendarmes du peloton moto de Sélestat basé à Ebersheim de donner un cours de sécurité à l'ensemble des jeunes présents mardi. Le gendarme Charles Borrell leur a montré sur grand écran une vidéo sur le comportement des enfants dans les déplacements en voiture, à pied et à vélo. Lorsque la cassette fut terminée, le gendarme a posé des questions aux jeunes pour vérifier s'ils avaient bien compris les différentes phases de la sécurité. Il leur a notamment rappelé de bien attacher la ceinture de sêcurité en voiture, de ne pas parler au chauffeur et de toujours s'asseoir à l'arrière quand on n'est pas encore adolescent. Il ne faut pas non plus sortir de la voiture côté route et attendre de sortir que la voiture soit bien arrêtée. Apparemment les enfants ont bien intégré les principales règles de sécurité. Le gendarme Charles Borrel, de la brigade peloton-moto .signale que la brigade moto autoroute a été dissoute depuis le mois de septembre et a fusionné en peloton moto. Le partenariat avec l'éducation nationale les amène à se déplacer dans les écoles et les collèges pour sensibiliser les scolaires à la sécurité.

 

 

Coupe de France 1er tour

Albé – Barr : 7-2

C’est avec douze joueurs que Barr s’est déplacé à Albé pour le premier tour de la Coupe de France. Seulement trois titulaires de la saison dernière, et une seule recrue, le vétéran G. Delenda qui retrouvait son frère Aziz au centre du terrain, étaient de la partie.

Rapidement en action, les Verts, plus incisifs en attaque, se sont mis rapidement à l’abri d’une surprise en ouvrant le score très tôt. À 0-5, score atteint à la pause, les Barrois se font surprendre en encaissant deux buts coup sur coup. En posant à nouveau le jeu, ils font passer le score à 2-7. Il clôturera ce match de reprise. On déplore la blessure de Q. Cromer, ce qui va encore diminuer l’effectif très réduit en cette période de fin de vacances estivales.

Les buteurs : A. Chéty 3, C. Eisenecker 2, Q. Cromer et K. Calak 1 chacun.

 

 

Coupe de France 2e tour

Barr puissance 6

Barr – Krautergersheim : 6-1

Mi-temps : 3-1. Arbitre M. Abba Komi (Strasbourg).

les buts : Chety ( 2e’, 70e’), Eisenecker (6, 19e’), Koell (46e’ sur pen.). Labyedh (65e’) pour Barr ; Siegler 12e’) pour Krautergersheim.

Sur la première action dangereuse des locaux, Eisenecker déborde côté droit et Chety transforme le centre d’une reprise de la tête. La deuxième action est menée par Callak. Il entre dans la surface et trouve Eisenecker au second poteau. Sa reprise est détournée sur la ligne par le défenseur Wagentrutz. À la 6e, Chety côté gauche centre et Eisenecker, encore au second poteau, reprend du pied pour le 2-0. Les visiteurs vont réduire le score à la 12e par Siegler d’une frappe au ras du montant. Deux minutes plus tard, le même attaquant a l’occasion d’égaliser mais sa frappe passe au-dessus de la transversale. À la 19 e, Eisenecker reçoit un ballon récupéré au centre du terrain par G. Delenda dans le dos de la défense et de 25 m lobe le gardien avancé. En fin de mi-temps, les visiteurs se montrent dangereux par Graufel et Siegler mais à chaque fois Colmerauer s’interpose.

Dès la reprise, Hoger s’échappe côté droit, résiste aux derniers défenseurs et se fait déséquilibrer dans la surface. Koell transforme le coup de pied de but en force.À la 65 e, J. Labyedh sort de sa défense balle au pied, sert Callak côté gauche. Celui-ci lui remet la balle à 10 m plein axe sur sa tête et le libero barrois devance le gardien pour inscrire le cinquième but. Le sixième viendra d’un autre débordement de Hoger qui peut centrer en retrait vers Chety. Celui-ci score pour la seconde fois.

 

 

Coupe de France 3e tour

Pas de surprise

Stotzheim a battu un FC Barr combatif. Photo DNA – Gérard Andlauer

Stotzheim a battu un FC Barr combatif. Photo DNA – Gérard Andlauer

STOTZHEIM 3 - BARR 1

Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Tebib (Sainte-Marie-aux-Mines) assisté de MM. Mathieu (Grandfontaine) et Le Dem (Mutzig). Les buts : Spielmann (9 e’, 25 e’), Walter (89 e’) pour Stotzheim ; Hoger (83 e’) pour Barr.

Ce derby a abouti à la qualification pour le quatrième tour des locaux face à une combative équipe barroise.

Dès la 10 e’, le portier visiteur se fait expulser suite à une faute de main hors de la surface. Sur le coup franc, Spielmann trouve la lucarne et ouvre le score. Nullement abattus, les visiteurs vont se montrer dangereux à plusieurs reprises mais, à la 25 e’, Spielmann double la mise d’une frappe sous la barre. Juste avant la mi-temps, un coup franc visiteur est difficilement repoussé par Monnoyer.

Dès la reprise, Barr tente de réduire l’écart. Les locaux ont bien du mal à se dégager d’un cafouillage dans la défense. Puis Koell trouve Monnoyer à la parade. Les efforts barrois seront récompensés avec la réduction du score signée Hoger. Dans la minute suivante, Walter trouve le poteau des visiteurs. C’est dans les dernières minutes qu’il va établir le score final d’une frappe dans le petit filet.

 

Stotzheim a pleinement profité de sa supériorité numérique.  Photo DNA – G.A.

Stotzheim a pleinement profité de sa supériorité numérique. Photo DNA – G.A.

 

 

Coupe d'Alsace 3e tour

BARR 3 - BENFELD 3 

3-1 aux t.a.b. Mi-temps: 2-2. Arbitre: M. Levy (Boofzheim).

Les buts: Hoger (13e'), Eisenecker (44'), Vural (86') pour Barr; Acar (17'), Durmisovski (35'), Baki (65') pour Benfeld.

Les spectateurs ont pu assister à une rencontre équilibrée jusqu'aux tirs au but. La première action tranchante survient à la 12' : un corner est bien tiré par Callak au second poteau où Hoger marque d'une reprise de la tête. Quatre minutes plus tard, Acar égalise d'un tir tendu sous la transversale. Toute la rencontre sera émaillée de nombreux coups francs. L'un est concrétisé d'abord par Benfeld: la balle remise par Acar dans sa course permet à Durmisovski de devancer la sortie de Schaeffer. Puis c'est Eisenecker qui transforme un tir de 30 m en trouvant la lucarne d'A. Furtana pour l'égalisation avant les citrons.

Après la reprise, Benfeld cherche à imposer son physique. Sur la même attaque, la défense locale va contrer trois tentatives de près. À l'heure de jeu, le ballon arrive sur J. Labyedh, seul à 6 rn, mais sa reprise de volée ne trouve pas le cadre visiteur. 65', Baki, parti à la limite du hors-jeu, vient battre Schaeffer. Sur un nouveau coup franc, à la 86', la balle arrive sur J. Labyedh qui préfère servir Vural à gauche: d'un crochet intérieur il s'ouvre l'angle et place le cuir dans le petit filet. Peu avant la fin, Hoger pénètre daris la surface mais sa frappe puissante passe de peu au-dessus. Barr se qualifie aux tirs au but en cadrant mieux ses tentatives.

 

 

Coupe d'Alsace 4e tour

HEILIGENSTEIN 1 - BARR 5

Mi-temps: 0-3. Arbitre: M. Etoile assisté de MM. Jost et Matty

Les buts: Torun Y. (47') pour Heiligenstein. Bender (10'), Hoger (18'), Koell (45' + 5' sur pen et 66'), Gun (46') pour Barr.

L'AS HEILIGENSTEIN n'a pas réussi à créer l'exploit pour ce 4e tour de la Coupe d'Alsace.

Les visiteurs ouvrent le score à la 10' par Bender, de la tète, à la réception d'un corner.

A la 18', sur une longue balle, Hoger, qui semblait en position de hors-jeu, réussi à lober Metzger pour doubler la mise. A la 20', sur un coup franc de Gun, Metzger détourne magnifiquement le ballon en corner. Les visiteurs vont ajouter un troisième but avant la pause sur un penalty très litigieux transformé par Koell. Dès la reprise, la défense local perd le ballon et Gun en profite pour inscrire un quatrième but. Sur l'engagement, Frey trouve la tête de Torun Y pour redonner espoir aux Vignerons.

Nebinger est tout près de marquer un second but pour les locaux mais sur une contre attaque adverse, Amerzher perd son duel face à Metzger mais le ballon revient dans les pieds de Koell qui clôt la  marque.

Heiligenstein (en bleu) n'a pas fait le poids face à Barr. PHOTO DNA - GÉRARD ANDLAU ER

 

 

Coupe d'Alsace 5e tour

Barr remonte deux buts

Pour le 5e tour de la Coupe d'Alsace, l'équipe fanion du FC Barr se déplaçait à Eschau (également Dl). Mike Springer, le coach,se méfiait avant le coup d'envoi. " Nous savions que ça allait être dur, Eschau reste invaincu en championnat avec des"stats" à en faire rougir plus d'un. Un match d'autant plus dur que nous ne sommes partis qu'à treize pour soulager l'équipe Il qui joue en championnat la semaine d'après ". Les locaux dominent le début de la partie, et à la demi-heure de jeu ils mènent logiquement 2-0. Plus incisive et volontaire, l'équipe escovienne gère ses deux longueurs d'avance jusqu'aux citrons. Au retour des vestiaires, les protégés de Springer affichent de nouvelles ambitions. Sur une attaque placée, Luc Maetz ajuste le gardien local : 2-1. Eschau procède en contre et, sur un corner de Barr, ils enclenchent une contre-attaque rapide pour crucifier Colmerauer (3-1). Les supporters escoviens venus braver le froid ont ensuite dû vivre dix minutes pénibles pour leurs couleurs. En effet, à la 80', Arnaud Chety, monté aux avant-postes, trompe le gardien d'un plat du pied gauche. Puis, à deux minutes de la fin du temps réglementaire, Luc Maetz, idéalement servi, va gagner son duel pour la deuxième fois; C'est l'égalisation!

À la 90', Springer rentre en jeu et botte un coup franc renvoyé par la transversale. C'était la dernière occasion de faire la différence. Lors de la séance de tirs aux buts, Eisenecker, Koell, Maetz et Springer font un sans-faute. Colmerauer, quant à lui, sort deux de ces "penalties" et propulse le FC Barr au 6e tour de cette Coupe d'Alsace 2013. Après la rencontre, Mike Springer était aux anges : " j'attendais une réaction de mes joueurs au vu de la première période et elle est arrivée. Je souligne leur courage et leur pugnacité. Maintenant, on savoure pendant une semaine. Un 6e tour contre la FAIG, mon club de cœur, serait pour moi le tirage idéal ".

 

 

Coupe d'Alsace 6e tour

Barr en deux temps

Barr - Butten (2-1)

Mi-temps: 1-1. Arbitre: M. Roth assisté de MM. Mathieu et Matty.

Les buts : Maetz (19' et 55') pour Barr; J. Toesch (39') pour Butten.

LE DÉBUT DE LA RENCONTRE est à l'avantage des locaux. Koell tente une frappe lointaine qui passe de peu au-dessus, puis Maetz déborde côté droit et centre au second poteau. A la réception, Oberlé tire à ras de terre obligeant Gilger à plonger. A la 19', Koell passe sur son aile et centre pour Maetz dont la reprise de la tête, à mi-hauteur, fait mouche. Après une domination d'une demi-heure, les Barrois reculent et Butten va porter le danger dans le camp local. Colmerauer est en difficulté sur une de ses sorties puis Roser voit sa frappe détournée par le gardien local. Si les Barrois bénéficient d'une nouvelle occasion quand Maetz, d'une frappe lourde, trouve le montant gauche, Butten est récompensé de sa réaction . La défense locale joue mal le hors-jeu et l'ailier droit Georgel trouve J. Toesch pour une égalisation de près. La seconde mi-temps est équilibrée. Barr arrache la victoire sur un coup franc tiré depuis le côté gauche. Eisenecker trouve Vural à la lutte avec son défenseur, qui arrive à trouver Maetz en retrait. La reprise de l'attaquant en déséquilibre et puissante redonne l'avantage à Barr. Butten tente bien de pousser en fin de match. Sur un corner, Roser voit sa reprise de la tête rebondir sur le haut de la transversale. Bauer dans l'axe ne parvient pas à cadrer. Pour le 7e tour, Barr sera un des petits de la compétition.

 

 

Des signes encourageants

Le véritable printemps se fait toujours attendre, mais certaines victoires, dont la qualification de Barr en Coupe d'Alsace, ont illuminé le week-end de Pâques.

FC Barr

En prenant rapidement la direction du jeu face aux promotionnaires de Butten, Barr a adopté la bonne tactique. Cette victoire, par 2 à 1, des protégés de Mike Springer leur permet de continuer leur parcours en Coupe d'Alsace. Après avoir remporté, à la surprise générale, sa seconde victoire vendredi (2-1 chez le leader Innenheim grâce à deux réalisations d'Ertugrul), la réserve a déçu lundi, à Ebersheim, chez un adversaire direct dans la lutte pour le maintien en s'inclinant lourdement dans la dernière demi-heure: 4-0. Pour éviter la relégation, il faudra réaliser des exploits face à des formations de tête de classement.

Autre victoire chez un premier de groupe pour l'entente des vétérans à Obernai: 3-1.

Belle qualification de Barr en Coupe d'Alsace. PHOTO DNA - GËRARD ANDLAUER

 

 

Football Coupe d’Alsace

Barr, le rescapé

Barr était passé face à Butten, mais contre Oberlauterbach la barre est placée un peu plus haut.  Photo DNA – Gérard Andlauer

Barr était passé face à Butten, mais contre Oberlauterbach la barre est placée un peu plus haut. Photo DNA – Gérard Andlauer

Le tirage au sort de ce seizième de finale de la Coupe d’Alsace a désigné comme adversaire du FCB le club d’Oberlauterbach qui vient de céder sa première place de l’Excellence à Preuschdorf après une défaite chez les Portugais de l’Elsau.

Les deux équipes sont à la recherche de leur second souffle, mais les trois divisions d’écart vont peser dans la balance. Les visiteurs ont une attaque impressionnante (57 buts pour 20 rencontres) et la 3e meilleure défense du groupe.

Ils ne sont plus revenus au stade Louis-Klipfel depuis dix ans. À l’époque, les Barrois jouaient en Excellence et avaient perdu 3-1 puis 6-0. Les frères Muller et autre Kabel portaient déjà le maillot orange. Du côté de Barr il ne reste dans l’effectif que Woelfflin, qui soigne son genou.

Mardi soir, le FCB a prouvé son regain de forme en allant battre Marckolsheim (0-4) en Coupe du Crédit Mutuel. Mercredi prochain 1er mai, à 16h, ce sera au tour d’Erstein de venir fouler le gazon du stade Louis-Klipfel pour l’un des quarts de finale. Encore une belle affiche vu que les représentants de la cité sucrière sont toujours au contact des premiers et peuvent rêver d’une montée en Division d’honneur.

   

 

Le match du dimanche Barr (D1) – Oberlauterbach (EXC) en Coupe d’Alsace

Les gants d’un voyageur

Marc Colmerauer ne quittera pas le ballon des yeux.  Photo dna – jean-paul kaiser

Marc Colmerauer ne quittera pas le ballon des yeux. Photo dna – jean-paul kaiser

Il va fêter ses 46 ans le 8 octobre prochain. Et il sera encore peut-être gardien du FC Barr (D1), club qu’il avait rejoint pour entraîner les gardiens, club avec lequel Marc Colmerauer s’apprête à défier Oberlauterbach, tous gants sortis.

 

« Je ne pense pas à m’arrêter, je me sens toujours jeune. Et si j’ai l’âge d’un vétéran, je joue avec les seniors. La seule chose que je redoute un jour, c’est d’avoir envie dans ma tête et que mes jambes me disent stop. »

Alors, Marc Colmerauer en profite, savoure de se retrouver deux fois par semaine « dans un vestiaire, à mettre les crampons et enfiler les gants, puis à en prendre plein la gueule », face aux tirs nourris de ses jeunes coéquipiers.

 

« La pige devait durer deux matches, elle en est à sa deuxième saison »

 

« Comme ils ont presque tous l’âge d’être mes enfants, je les surnomme tous “Gamin”, sourit le quadragénaire. J’aime leur rentrer dedans et qu’ils en fassent autant avec moi. »

Bon, il sert aussi d’exemple avec cette carrière qui s’étire comme un spaghetti. « J’aime plaisanter, mais quand un match commence, je veux le gagner. Le plaisir, c’est aussi la compétition. Et je déteste perdre. Comme ce dimanche, on ne monte pas sur le terrain pour ça. »

Il explique pourtant à ses copains de club, qui lui permettent « de rester jeune », que l’essentiel est encore le temps passé au club-house, à partager.

« Dans ma carrière, j’ai toujours cherché à me faire des bons copains plutôt que toucher des belles primes, rigole Marc Colmerauer. Le sport amateur sans bénévoles serait triste, pire il n’existerait pas. À Barr, comme dans pas mal d’endroits où je suis passé, ils sont exceptionnels de dévouement. »

Barr, justement, on en parle. Il avait accepté le marché de son patron dans la vraie vie, Jean-Luc Italiano, également président du club bas-rhinois. Deux ou trois fois par mois, ce Croisé – entendez par là habitant de Sainte-Croix-en-Plaine – devait parcourir 100 kilomètres aller-retour pour entraîner les gardiens de but du FC Barr.

« Je positive. Je ne dis pas que j’ai 50 kilomètres à faire pour y aller, mais 30 minutes », reprend tout sourire Marc Colmerauer.

Alors, il entraînait jusqu’au jour où le gardien titulaire s’était blessé. « La pige devait durer deux matches, elle en est à sa deuxième saison. »

Demain, il sait qu’il aura beaucoup de travail face au deuxième de l’Excellence et « ses 57 buts marqués en 20 rencontres », mais il ne s’en fait pas plus que ça.

« On va tenter de réaliser l’exploit, un 0-0 et une victoire aux tirs au but », sourit celui qui a qualifié deux fois son équipe de cette façon (Benfeld et Eschau).

Lui va se démener (plonger) comme un beau diable pour faire parler de son équipe d’abord, de lui un peu. « Ce sont les paradoxes du poste de gardien qui me plaisent beaucoup. On peut t’encenser comme t’enterrer en un rien de temps. T’auras beau réaliser dix arrêts miraculeux, si tu fais une petite bêtise sur le but que tu concèdes, c’est d’elle dont on va te parler. Mais j’aime bien ça, passer d’un extrême à l’autre. »

Avec Marc Colmerauer, on parle forcément du passé, celui que ses jeunes coéquipiers ignorent. Il était fait pour devenir professionnel, même s’il souffle un « peut-être » aussi humble que sentencieux.

Donc, après avoir fréquenté le SREG Mulhouse et Riedisheim, il avait passé un peu de temps au FCM qui n’allait pas tarder à filer en L1.

« Et puis, je me suis salement blessé au poignet droit. J’ai dû subir une greffe. J’ai quasiment arrêté le foot durant deux saisons. Mais je n’ai pas de regret, je suis content de ce que j’ai fait. »

Pour lui, le monde ne s’était pas arrêté, surtout qu’il deviendra champion de France militaire avec… les gendarmes d’Auxerre, dont Christophe Cocard.

« Je faisais comme lui mon service national. C’est mon plus beau souvenir, on avait battu Marseille avec Laurent Banide en finale. Pendant un an, j’ai pu m’entraîner avec l’AJ Auxerre, avec Bruno Martini, Lionel Charbonnier et Fabien Cool. Pas mal, non ? »

Il ira ensuite aux SR Colmar, à Marckolsheim, puis à Kaysersberg, « avec à chaque fois de belles rencontres ».

On le retrouve ensuite à Sundhoffen, « avec des dirigeants et une ambiance exceptionnels », mais un entraîneur qui le fera finalement partir.

Aujourd’hui, il est à Barr, « juste content d’y être », à tenter de transmettre ses valeurs, celles qu’il a péchées ici et là. Avec une bonne humeur qui transpire de la tête aux pieds, en passant forcément par ses mains.

« J’accepte mieux la défaite »

« Même si j’accepte mieux la défaite qu’avant, elle ne me convient toujours pas », reprend Marc Colmerauer, heureux d’avoir Michaël Springer comme coach.

« Je me plais bien ici. Il y a de bons coéquipiers, très prometteurs, et une très bonne ambiance. Je ne ferais pas autant de kilomètres si je n’avais pas tout ça. On me rend bien mon investissement. »

À Barr, on saura “prendre” des gants pour que Marc Colmerauer continue à les porter la saison prochaine...

Stade Louis-Klipfel, dimanche 17 h.

 

 

Coupe d’Alsace - 16e de finale

Oberlauterbach sans pitié pour Barr

BARR 0 - OBERLAUTERBACH 11

Mi-temps: 0-3. Arbitre: M. El Hamidi assisté de MM. Studer et Helbourg. o Les buts: Katz (2', 53', 66'), F. Muller (29'), Q. Muller (55', 56"), Kabel (40', 58'), Brenckle (62'), Mazerand (70'), Wernner (73').

IL N'V A PAS EU DE ROUND d'observation hier, puisque Katz, libre de ses mouvements, place le ballon sous la transversale barroise d'un tir des 20 mètres dès la 2'. Le gaucher visiteur entre encore dans la surface de réparation à la 22' et Colmerauer préserve sa cage au prix d'un plongeon dans les pieds de l'attaquant visiteur. Le gardien barrois s'incline à la 29' suite à un coup franc direct des 25 mètres: Fabrice Muller, d'un tir tendu, trouve la lucarne. Les attaques placées des oranges se succèdent, le gardien du but local s'interpose encore devant Mazerand. Pour Barr, le seul tir de cette première période est l'œuvre de Sezgin, mais pas de danger pour Buttner qui passera une après-midi tranquille.

Six buts en l'espace de dix minutes Le score de la mi-temps sera établi par Kabel qui profite d'un ballon qui traîne dans la surface de réparation. Le cauchemar pour les Barrois va commencer peu après la reprise: on comptera six buts en l'espace de dix minutes. Cromer sauve d'abord le coup sur sa ligne (49'), mais Katz, quatre minutes plus tard, est servi dans l'axe et trompe le cerbère local sur une balle piquée de l'extérieur du pied qui va se loger dans le petit filet. Cent vingt secondes plus tard, Olivier Muller, servi en retrait par Kabel, marque le cinquième but puis, dans la foulée, le sixième sans opposition. À la 58', Katz déborde côté gauche . Son centre en retrait est repris du plat du pied par Kabel pour sa deuxième réalisation. Quatre minutes plus tard, c'est au tour d'Olivier Muller de déborder côté droit et de centrer pour Brenckle qui marque le huitième but. À la 66', Katz intercepte une balle à 25 mètres et vient inscrire son troisième but personnel. La seule action barroise de cette mi-temps survient à la 70', Springer lance Metz sur un contre, mais son tir passe au-dessus. Oberlauterbach ne baisse pas de régime, Mazerand hérite d'un ballon dans la surface après plusieurs contres et marque à son tour son but. C'est au tour de Werner, qui vient de sa ligne de défense, pour clore la marque à 0-11. L'un des cadors de l'Excellence bas-rhinoise et finaliste de la compétition en 2010 et 2011 a tenu son rang.

Olivier Muller et Julien Geyer (en maillot orange) ont été impitoyables. PHOTO DNA-JEAN SCHMITT

   

 

Championnat 2012/2013

 

 

BARR 2 - MARCKOLSHEIM 1

Mi-temps : 2-1. Arbitre : M. Osterle. Les buts : Eisenecker (23 e’), Blauheilig (26 e’, c.s.c.) pour Barr ; Hamm (43 e’) pour Marckolsheim.

Les visiteurs, très en jambes, investissent le camp des Verts. À la 12 e’, le gardien local Schaeffer détourne la tête de Hamm, réussie suite au bon travail de Chipaux à l’aile, sur la barre. Barr remet le pied sur le ballon mais les nombreuses imprécisions profitent aux visiteurs et Pulicano est tout proche de convertir à la 19 e’où il tergiverse. L’omniprésent Eisenecker aura l’opportunité d’ouvrir le score mais son crochet sur le portier Rouillon est trop excentré pour redresser le ballon (21 e’). Sur un corner tiré par Callak, Eisenecker est bien seul et marque de la tête. Ce même joueur sera à l’origine du second but de Barr : son coup franc aux 20 m est détourné par le malchanceux Blauheilig dans son propre but.

Les visiteurs n’abdiquent pas. Rossi fait la différence sur son côté et adresse un centre que Chipaux manque. Waechter hérite du cuir aux 20 m pour une frappe qui frôle le poteau gauche du portier local. On joue la 43e’ lorsque Hamm, dans son couloir droit, adresse un superbe centre-tir qui trompe Schaeffer.

Au retour de la pause, les visiteurs font le siège du but de l’excellent gardien barrois. Schwein adresse une balle piquée à Pellerin qui remet aussitôt, de la tête, à Chipaux : échec sur Schaeffer. Les visiteurs tenteront encore l’une ou l’autre frappe lointaine, mais Bar, bien regroupé en défense, tient jusqu’au bout.

Jérémy Oberlé ne lâche rien.

 

 

ARTOLSHEIM 0 - BARR 3

Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Ilhan. Les buts : C. Koehl (15 e’), F. Amezrher (75 e’) et Ukerch (85 e’).

Deuxième défaite de rang pour des Bleus qui sont bien mal en point. Ils avaient été surclassés à Mussig, mais cette fois ils ont péché par excès de prudence et c’est l’équipe la plus réaliste et volontaire qui l’a emporté.

Barr entre le mieux dans le match et l’ouverture du score se fait sur un tir monstrueux des 30 mètres de Koehl que Horvath ne peut que dévier sur la barre avant de voir le ballon terminer sa course au fond des filets. Menés au score, les coéquipiers d’Alfonso montrent enfin du mordant et les occasions d’égaliser sont présentes. Mais ni Riegert (deux occasions), ni Schwab, ni Steibli n’arrivent à rétablir la parité. Les visiteurs, toujours très incisifs à l’avant, rentre avec cet avantage à la pause.

La deuxième période est très discrète, la révolte des locaux ne venant jamais. Et à un quart d’heure de la fin, Amezrehr réceptionne un centre, contrôle parfaitement et plie le match en donnant deux buts d’avance à ces couleurs. À cinq minutes de la fin, Ukerch porte l’estocade. Le grand écart entre Barr qui a huit points et un FC Artolsheim bon dernier avec aucun but marqué. Mais pourtant tous les autres voyants restent au vert et le travail de la semaine va bien finir par payer.

Fouzy Amerzrher, buteur face à Artolsheim.

 

 

BARR 2 - ZELLWILLER 1

Le derby face à Zellwiller a été remporté par une solide équipe de Barr. Dès la 20 e’, C. Eisenecker frappe et Hoger, qui a suivi, finit le travail. Zellwiller est bien en place, mais ne se montre pas dangereux. En deuxième mi-temps, les visiteurs font le jeu, mais ils ne sont pas dangereux jusqu’à la 85 e’où ils égalisent sur un coup de pied arrêté. Barr ne lâche pas le morceau et C. Eisenecker déborde pour trouver Hoger qui glisse la balle entre les jambes du gardien. Une victoire qui permet de rester en tête du groupe.

Barr (en vert) recevait Zellwiller et s’est imposé 2-1.   Photo DNA – Gérard Andlauer

Barr (en vert) recevait Zellwiller et s’est imposé 2-1. Photo DNA – Gérard Andlauer

 

 

Barr et Zellwiller abordent cette 5 e journée avec optimisme.  Photo DNA – G.A.

Barr et Zellwiller abordent cette 5 e journée avec optimisme. Photo DNA – G.A.

 

 

BINDERNHEIM 2 - BARR 2

Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Raso (Sélestat). Les buts : Koell (47 e sur pen.) et Sittler (csc 78 e) pour Barr ; Wiedeman (5 e et 54 e sur pen.) pour Bindernheim.

Pas de round d’observation, on est tout de suite entré dans cette partie. Attaque rondement menée pour les locaux et Wiedeman brûla la politesse de la défense visiteuse pour ouvrir la marque sur un tir fulgurant. Les attaques se multiplièrent des deux côtés mais plus rien ne fut marqué.

En seconde mi-temps, le jeu changea et c’est Barr qui égalisa sur penalty sur une faute inutile d’un défenseur local. Un jeu décousu et un arbitre très faible firent de ce match une très piètre exhibition des deux équipes.

Ce sont les locaux qui prirent l’avantage sur un penalty justifié et marqué par Wiedeman. Les visiteurs se ruèrent à l’attaque et parviennent à égaliser sur un but malheureux marqué par Sittler et clôtura ce match où les dernières minutes étaient crispantes pour les spectateurs malgré le nul des locaux cette partie est à oublier vite.

 

Barr a une place sur le podium à défendre.  Photo DNA – Franck Delhomme

Barr a une place sur le podium à défendre. Photo DNA – Franck Delhomme

 

 

CHÂTENOIS 1 - BARR 2

Mi-temps: 1-0. Arbitre M. Guillemain de Gunsbach.

Les buts: Longo (45") pour Châtenois. Eisenecker (47' et 76') pour Barr.

Défaite injuste et illogique des locaux face au leader Barr qui n'a pas justifié sa place. Alors que Koca trouve le poteau pour les locaux à la 37", les visiteurs rateront une belle occasion par Koell à la 44'. Lors des arrêts de jeux de cette première mi-temps, Longo ouvre le score de fort belle manière suite à une action personnelle. Les visiteurs commencent très fortement la deuxième période et Eisenecker égalisera à la 47" en trompant de près le gardien local.

Le tournant du match arrive à la 76", les locaux attendent un coup franc logique à l'entrée de la surface visiteuse mais l'arbitre ne la siffle pas. Sur le contre, Eisenecker profite de la situation pour donner l'avantage à son équipe. Malgré ce coup du sort, les locaux essayent de revenir sans toutefois y parvenir. Barr réalise une belle opération qu'il faudra confirmer au prochain épisode. 

Barr a retourné la situation à Châtenois.  PHOTO DNA – C. Ma.

Barr a retourné la situation à Châtenois. PHOTO DNA – C. Ma.

 

 

BARR 2 - SCHERWILLER 2

Mi-temps : 1-1. Arbitre : M. F. Mathlouthi. Les buts : Callak (53 e’), Vural (35 e’) pour Barr ; Guisse (12 e’sur pen., 55e’ sur pen.) pour Scherwiller.

L’entame de la partie est à l’avantage des visiteurs. Un coup franc des 40 mètres est remisé de la tête par Feldner pour une reprise de la tête de Jaeger : le ballon frôle le montant du cadre. 12 e’, une passe en retrait mal ajustée arrive directement dans les pieds de Jacquel. Sur sa sortie, Colmerauer touche le cuir mais il percute aussi l’attaquant visiteur. Il est sanctionné d’un carton jaune, et le penalty accordé est transformé par Guisse.

Réduits à dix pendant dix minutes, les locaux vont encore subir une action dangereuse, mais le tir de Fedner est bloqué en deux temps par le gardien local. Paradoxalement, c’est en infériorité numérique que Barr va se montrer enfin dangereux avec l’entrée en jeu des trois remplaçants. À la 35 e’, Hoger, sur coup franc, tire le ballon dans la boîte et Vural, à l’affût dans les six mètres, égalise.

La seconde mi-temps se déroule sous une pluie battante. 53 e’, Vural décale Eisenecker sur la droite, son centre arrive sur Callak, démarqué à 20 mètres et qui peut placer un tir tendu qui se loge dans la lucarne de Gigax. Deux minutes plus tard, le score de parité sera obtenu sur un autre penalty transformé par Guisse et consécutif à une faute de main dans la surface.

Il n’y aura plus beaucoup d’occasions dans la dernière demi-heure si ce n’est celle des locaux, par Hoger qui croise trop son tir. Il se fera aussi faucher à 20 mètres du but. Quant à Eisenecker, il voit sa reprise à dix mètres passer au-dessus de la transversale.

Labyed dégage son camp

 

 

Baldenheim a résisté pendant une heure à Barr

BARR 1 - BALDENHEIM 0

  Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Raso. Le but : Chety (50 e’).

Le début de la rencontre se passe au centre du terrain, sans action dangereuse jusqu’à la 26 e’: sur un coup franc botté de la droite par Koell, le ballon traîne dans les 5,50 mètres et la tentative d’Eisenecker est déviée en corner. Barr va imposer son jeu pendant le reste de la première mi-temps.

Les visiteurs auront une seule occasion sur un coup franc excentré de Legrand, Colmerauer dévie le cuir qui prenait la direction de la lucarne opposée. Peu avant la pause, Koell centre vers Eisenecker qui sert Hoger dont le tir de 20 m manque le cadre.

Après la reprise, le visiteur Simler déborde côté droit pour un centre repris de volée par Deluntsch tout près du montant. Sur l’action suivante, Hoger lancé dans l’axe se fait crocheter à l’entrée de la surface de réparation des visiteurs. Le second carton jaune du défenseur rétablit l’équilibre sur le terrain et le coup franc à 16 m est transformé par Chetty d’un tir sous la transversale.

La fin de la rencontre sera hachée par de nombreuses fautes. Dans les cinq dernières minutes, Baldenheim va se créer plusieurs occasions dont celle de Koenig, seul à 6 mètres du but.

 

 

RHINAU 2 - BARR 3

Mi-temps : 0-3. Arbitre : Mr Koehler. Les buts : S. Keith (90 e), T. Widmaier (92 e) pour Rhinau. C. Koehl (1’sp et45 e) J. Hoger (32 e) pour Barr.

Pour être passé à coté de la première période, les locaux s’inclinent logiquement contre le coleader qui n’avait pas besoin de tant de cadeaux de la défense locale.

Coup de théâtre sur l’engagement, la balle frappe la transversale et en retombant touche une main locale ; le pénalty est transformé en force par Koehl. Le deuxième but sera tout aussi superflu après une hésitation fatale. Entre temps, Bernhardt et Keith eurent bien deux énormes occasions de rectifier le score mais le gardien visiteur les met en échec. Au contraire des Barrois qui vont aggraver le score juste avant la pause.

Domination totale au cours du second acte mais ce n’est seulement qu’en toute fin de rencontre que Keith de près et Widmaier d’une superbe frappe vont rectifier la marque, hélas trop tard pour espérer mieux.

Georgel devant Labyed et Amerzrher

 

 

Les extrêmes s’annulent

BARR 1 - TRIEMBACH-AU-VAL 1

Mi-temps : 1-1. Arbitre : M. Pertschy (Offenbourg). Les buts : Gun (28 e’) pour Barr ; Meister (45 e’) pour Triembach-au-Val.

Les premières actions sont en faveur des locaux : 4 e’par Hoger, puis sur un coup franc tiré par C. Eisenecker où le gardien ne maîtrise pas le cuir ; si C. Koell est à l’affût, il ne trouve pas le cadre. Un autre coup franc à 18 m, toujours tiré par C. Eisenecker, est renvoyé sur sa ligne par Guignier.

Il faut attendre la 28 e’pour l’ouverture du score : T. Gun, parti côté gauche, va dribbler toute la défense et frapper des 16 m. Les Barrois se montrent encore dangereux à la 40 e’, sur un coup franc et la reprise de la tête de J. Labyed qui passe au-dessus. 42 e’, une reprise à bout portant est détournée en corner par Colmerauer, mais il devra s’incliner à la 45 e’où, suite à une remise en jeu des 6 m, Guignier dévie de la tête pour Meister parti au bon moment pour frapper à l’entrée des 16 m.

En seconde période, les locaux seront dangereux par des coups de pied de coin. 50 e’, Gilgenmann voit sa reprise renvoyée par l’angle du but ; 65 e’, la reprise de la tête de Pfender frôle la lucarne. Les visiteurs auront une action similaire mais la reprise de la tête de Herrbach passe à gauche du cadre.

Luc Maetz félicité par Christophe Eisenecker

 

 

Mussig inflige sa première défaite à Barr
En parvenant à battre nettement le leader, Mussig devient du coup le leader virtuel du groupe G en raison de ses deux matches en retard.

Mussig - Barr 3-0.

Mi-temps: 1-0. Arbitre: M. Blondé (Strasbourg). Les buts: Gaudel (35'), André (68'), Gidemann (90' s.p.).

Ce choc au sommet entre Mussig, 3' avec. deux matches en moins et le leader invaincu, Barr a tenu toutes ses promesses. Les deux équipes sont rapidement dans le rythme mais les occasions restent rares. André pour les locaux, teste Colmerauer alors que Gun pour les visiteurs, échoue de peu après avoir dribblé le gardien. À la demi-heure de jeu, les locaux obtiennent un coup franc à la limite de la surface de réparation. Gaudel place un missile en pleine lucarne. La fin de cette première mi-temps est folle. Les visiteurs bénéficient d'un penalty que Gun tire à côté. Les locaux se retrouvent à neuf suite à deux expulsions temporaires. Ils font le dos rond malgré le pressing adverse et Jung est décisif dans son but à deux reprises. La partie est pliée après l'heure de jeu lorsque Gaudel met André sur orbite. Ce dernier place sa reprise dans le petit filet. Dans la foulée un joueur de Barr voit rouge et les locaux en profitent pour aggraver le score. Bossert se fait faucher dans la surface et Gidemann exécute la sentence avec sang-froid. Le leader subit à cette occasion sa première défaite en championnat, tandis que les Verts se rapprochent encore un peu plus de la tête.

Mussig est parvenu à battre le leader invaincu en maîtrisant parfaitement la rencontre. Photo Sébastien Riotto

 

 

Barr est un des rares clubs qui a toutes les chances de jouer en disposant d’un terrain synthétique.  PHOTO DNA – christophe maillard

Barr est un des rares clubs qui a toutes les chances de jouer en disposant d’un terrain synthétique. PHOTO DNA – Christophe Maillard

 

 

BARR 1 - KINTZHEIM 3

Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Munch (Erstein).

Les buts : Eisenecker (78 e) pour Barr ; Coelsch (36 e), Oberlin (53 e, 80 e) pour Kintzheim.

Les premières actions sont pour les visiteurs, par Coelsch de loin, avant que Schmitt ne manque de peu sa reprise de la tête sur corner. Barr répond par Koell sur coup franc, puis sur deux frappes lointaines, captées par Bonnet. ☺À la 36 e, suite à une balle perdue à 35 mètres près de la ligne de touche, Schaeffer s’échappe sur le côté gauche et centre en retrait pour Deberdt dans l’axe. Ce dernier décale Coelsch à droite, qui ouvre le score de près pour Kintzheim.

Après la reprise, Hoger frappe de 20 mètres à ras de terre, mais Bonnet plonge pour détourner le cuir en corner. Sur une remise en jeu à 5,50m de Barr, de la tête, Schmitt lance Schaeffer à la limite du hors jeu. Il passe entre les défenseurs centraux mais son tir passe au-dessus. À la 53 e, suite à une nouvelle perte de balle dans la défense locale, Oberlin s’y reprend à deux fois pour aggraver la marque. Menés de deux buts, les locaux semblent pouvoir se rebeller. À la 78 e, Koell lance Eisenecker en profondeur, qui vient battre Bonnet, qui touche la balle sans pouvoir la maîtriser.

Sur l’action suivante, Oberlin, bien placé, manque le cadre. Deux minutes plus tard, sur une balle encore perdue à 20 mètres par les locaux, Deberdt centre en retrait et Oberlin, seul dans l’axe, inscrit son second but personnel. Dans les arrêts de jeu, Hoger, parti en contre, est projeté par le gardien visiteur, sorti de sa surface. Mais le coup franc ne donne rien et le score en reste là. La victoire de Kintzheim est somme toute méritée.

 

 

Opération démolition

Des poutres en bois, des grosses pierres d’étayage et des murs ont été récupérés et triés pour voir ce qui pouvait être réutilisé.  PHOTO DNA

Des poutres en bois, des grosses pierres d’étayage et des murs ont été récupérés et triés pour voir ce qui pouvait être réutilisé. PHOTO DNA

À l’occasion des vacances scolaires, le chantier de démolition du chalet situé à l’entrée du centre sportif du Piémont à Barr a débuté.

Au centre sportif du Piémont de Barr, la démolition du chalet qui servait de vestiaire aux sportifs, programmée depuis plusieurs mois, est en phase de réalisation. Il a fallu d’abord déposer les tuiles de la toiture après avoir sécurisé les alentours. Le chantier se trouve à l’entrée du centre sportif du Piémont, quotidiennement fréquenté par les élèves des lycées et collège de Barr et par les associations sportives de la ville.

 

Démonté pièce après pièce

 

Le périmètre du chantier a été interdit au public pour cause de désamiantage. Grâce aux vacances scolaires qui durent deux semaines, l’entière démolition du bâtiment peut se faire en toute sécurité. Lundi, dès 9 h, les engins étaient au travail. C’est pièce après pièce que le chalet a été démonté. Des poutres en bois, des grosses pierres d’étayage et des murs ont été récupérés et triés pour voir ce qui pouvait être réutilisé. Le travail est conduit par deux personnes sur place, l’une aux commandes de la pelle et l’autre au ramassage des matériaux à l’extérieur du chalet.

 

 

Ils nous ont quittés en 2012

 

Louis Kuntz n’est plus

Après avoir fait ses premières armes au FC Barr, sous la houlette de Segundo Pascual, Louis Kuntz avait intégré les rangs de l’Étoile sportive de Bourgheim en 1961. Dès la saison 1962-1963, aux côtés des Betsch, Zahnbrecher et autres Meyer, il contribua à la montée en division supérieure de l’équipe des Sports réunis Bourgheim-Goxwiller, où il joua jusqu’en 1966. Ensuite, il rejoignit le FC Barr où il poursuivit sa carrière de joueur avant d’embrasser celle d’entraîneur dans différents clubs de la région. Louis Kuntz revint à l’US Goxwiller en qualité d’entraîneur de 1983 à 1985, période durant laquelle il œuvra à la reconstruction du club présidé par André Fritsch. Il s’est éteint le 30 novembre à l’âge de 72 ans. Le club gardera de lui le souvenir d’un éducateur passionné et dévoué à la cause du football.

 

 

Denis WENTZIGER

Barrois d'adoption depuis la fin des années 80, Denis Wentziger, de par sa simplicité, sa gentillesse et sa compétence a marqué l'histoire du FC Barr mais également celle de l'US Huttenheim, du FC Kogenheim et du FC Hilsenheim .

C'est dans son village natal de Huttenheim qu'il fait ses premières armes. Très vite, son talent de rapidité et d'opportuniste le fait émigrer chez les voisins du FC Kogenheim. Le FCK est à l'époque à son apogée et c'est en compagnie des Roland Weber, Jean-Paul Metz, Richard Schultz, Patrice Knobloch, Jean-Claude Kirstetter, Robert et Bernard Leibel, et biens d'autres qu'il contribue à la montée de l'équipe en championnat de France amateur.

Après plusieurs saisons il rejoint le FC Hilsenheim où il embrasse la carrière d'éducateur. Il rejoint le FC Barr en 1989 sous la présidence Claude Kleinmann. C'est sous sa houlette que le club barrois remporte son premier titre de vainqueur de la coupe du crédit mutuel en 1991. Après 3 saisons passées aux commandes des verts et blancs il prend du recul pour se consacrer pleinement sa carrière professionnelle. Il restera pourtant fidèle au FCB en portant encore de longues saisons le maillot de l'équipe vétérans. Avec la disparition de Denis Wentziger, à l'âge de 57 ans, le FC Barr a perdu un de ses grands entraîneurs et un homme de grande qualité humaine qui aura marqué plusieurs générations de footballeurs.

 

 

Arrêt sur image au FC Barr

Une équipe fanion qui tient la route.  Photo DNA – F.D.

Une équipe fanion qui tient la route. Photo DNA – F.D.

En fin de saison dernière, elle avait perdu une demi-douzaine de joueurs, notamment les plus jeunes. Il a donc fallu rappeler les plus expérimentés, qui avaient fait une bonne saison en équipe seconde. Si Barr figurait toujours sur le podium lors du cycle aller, les dernières rencontres, contre des prétendants à la montée, se sont soldées par deux défaites. Si les protégés de Mike Springer sont à la 3e place de leur groupe de D1, il faut signaler que Mussig et Baldenheim ont deux matches en retard. Une place en milieu de tableau serait plus réaliste.

Le FCB compte 6 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Avec 19 buts marqués et 16 encaissés, l’attaque est cinquième et la défense sixième. En coupe de France, l’équipe est battue sans démériter au 3e tour à Stotzheim et reste en course en Coupe d’Alsace.

 

Pour l’équipe seconde, la situation est plus préoccupante. Avec une seule victoire et un nul pour six défaites (11e place au classement), l’équipe d’Azziz compte sur le retour au bercail de certains joueurs pour se sortir de ce mauvais pas. Les vétérans, auxquels se sont joints M. Amezrher et les joueurs d’Ebersmunster, occupent la 1re place de leur groupe devant Obernai, qui compte un match de moins. Parallèlement aux 5 victoires et une défaite (20 buts marqués pour 5 encaissés) en championnat, ils sont aussi seconds en challenge Paco-Matéo derrière Illkirch Graffenstaden.

 

Des efforts à faire

 

Plus laborieuses sont les prestations des super-vétérans (9e place avec 2 victoires et 6 défaites, 16-39) et des féminines qui, retombées en Division 1, se classent 8es avec 4 victoires et 5 défaites (23-17).

Côté jeunes, les U17 déçoivent avec 5 défaites (classés devant les trois formations… qui ont déclaré forfait général). Les U13, 2es , vont évoluer en division A (6v., 1d. 18-8). En coupe nationale, ils sont éliminés au 4e tour par Ernolsheim, qui évolue deux divisions plus haut. Les U11 ont continué leur apprentissage dans un groupe difficile. Enfin, les débutants et pitchounes ont participé avec enthousiasme aux différents plateaux.

Mickael Springer, entraîneur.

 

Championnat 2012/2013

 

MARCKOlSHEIM 0 - BARR 3

Mi-temps: 0-2. Arbitre : M. Joffroy. Les buts : Cromer (35e '), Eisenecker (45e '+2 sur pen.), Gun (76e ').

Dès l'entame du match, Barr affiche ses intentions en privant les locaux du ballon. Les vingt premières minutes sont à l'avantage des visiteurs, Marckolsheim peinant à poser son jeu. Mais les visiteurs ne se montrent pas dangereux. C'est même le capitaine local, Schwein, qui va se créer la première occasion à la 21e', sa tête passant de peu à côté du but de Colmerauer suite au bon centre de Blauhellig. Les locaux reprennent petit à petit la possession de balle et, à la 28e' suite à un beau mouvement sur la gauche de Blauhellig, Seilig est idéalement servi dans l'axe et se joue de trois défenseurs pour délivrer une frappe que Colmerauer claque magistralement au-dessus de sa cage. Barr va encore se montrer dangereux à la 34e' lorsque Eisenecker va hériter d'un bon ballon dans la surface : Rouillon s'interpose avec autorité. Moins d'une minute plus tard, alors qu'un ballon anodin se dirige vers la surface locale et qu'il est protégé par Thomé, le gardien Rouillon décide de dégager au pied, Le ballon ricoche sur Cromer, qui est tout heureux d'ouvrir le score. Les locaux ne baissent pas les bras et, à la 43e' Seilig lance Pulicano de la ligne médiane. Seul face au cerbère visiteur, le joueur voit sa frappe sauvée sur la ligne par un défenseur. Barr pousse pour tuer le match avant la pause mais Lerudulier est là pour sauver sur sa ligne cette tête de Maetz dans les arrêts de jeu. Moins d'une minute plus tard, Rouillon déséquilibre un attaquant dans la surface et Eisenecker se charge d'aggraver la marque sur le penalty. Les locaux sont sonnés. La seconde période sera assez terne, Barr se contentant de gérer le score en hachant le jeu. Pour ne rien arranger, le coach Klein perdait, sur blessures, Pellerin et Rossi. Les Rouges du jour tenteront le tout pour le tout au cours de cette période, notamment par Schwein (68e'), Chipaux (75e' et 90e' +2) et Lerudulier (90e' +3) mais c'est bien Barr qui s'adjugeait la victoire en inscrivant un troisième but par l'intermédiaire de Gun et prenait la tête du groupe par la même occasion. Très bon arbitrage de M. Joffroy qui a permis à cette rencontre de se dérouler dans les meilleures conditions. Pour les locaux pas de surprise, le chemin sera long et le maintien passera par plus de réalisme et des victoires lors des confrontations avec les adversaires directs.

 

 

Barr ne lâche rien

Pas du haut niveau technique à Barr. Photo DNA – J.S.

Le même score de 2-1, mais pour Barr il s’agit de se placer en tête de course alors que Châtenois ne refait qu’une partie de son retard tout derrière.

BARR 2

ARTOLSHEIM 1

Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Vaudin (Molsheim). Les buts : Maetz (68e ’), Koell (86e ’sur pen) pour Barr ; Steibli (85e ’) pour Artolsheim.

La rencontre, d’un faible niveau technique, s’est résumée à un match bloqué par les défenses (seuls les tireurs de coup francs et les gardiens, qui se mettaient en lumière pour annihiler ces coups de pied arrêtés, ont fait vibrer le public). Il ne s’est débridé que dans les dix dernières minutes.

Le premier coup franc était frappé dès la 2e ’: le ballon de C. Koell prenait la direction de la lucarne et le gardien d’Artolsheim Horvath le déviait en corner. À la 32e ’, sur un coup franc botté par Schultz, c’est Colmerauer qui était à la parade.

Les locaux Hoger et Koell cadrent leur frappe. Sur cette dernière tentative lointaine, Horvath contrôle avec difficulté en deux temps. Koeli, sur coup franc, voit le gardien visiteur détourner d’une claquette son ballon qui prenait la direction du but. Peu avant la pause, Gilgenmann, au bout d’une course de 40 mètres côté gauche, centre devant la cage adverse mais personne n’est à la réception.

À la 68e ’, sur une balle récupérée au centre du terrain par Fouzi, Hoger lance Maetz en profondeur pour l’ouverture du score de près. 85e ’, Steibli élimine son défenseur et trompe Colmerauer pour l’égalisation. Dans la minute suivante Hoger se fait crocheter dans la surface de réparation et Koeli transforme en force le penalty.

Dans les arrêts de jeu, Hoger, une nouvelle fois lancé dans l’axe, se fait arrêter irrégulièrement par le gardien visiteur mais Maetz voit Horvath stopper sa tentative de coup de pied au but.

Grâce à cette victoire, Barr conserve seul la tête du groupe.

Barr (en noir) a exercé un pressing de chaque instant pour venir à bout de Artolsheim. Photo DNA - Jean schmitt

Barr (en noir) a exercé un pressing de chaque instant pour venir à bout de Artolsheim. Photo DNA - Jean schmitt

   

Barr bat Artolsheim et prend une petite et fragile avance en tête du classement de son groupe de D1. Photo DNA – J.S.

 

 

ZELLWILLER - BARR 1-1

Mi-temps: 0-1. Arbitre: M. Koehler. Les buts: Merckling (66e') pour Zellwiller; Hoger (13e') pour Barr. 

Ce derby, animé, s'achève sur un score de parité qui satisfait les deux équipes. En début de rencontre, les Barrois profitent de l'aide du vent pour porter le danger sur le but local. A la 13e' Koell adresse un beau centre à Hoger, esseulé à l'angle des 6 rn, qui crucifie Sittler de la tête. Par la suite, la partie s'équilibre et aucune des deux équipes ne se montre réellement dangereuse. A la 40e' Lemyre pensait égaliser mais Colmerauer, dans son but, a un réflexe incroyable. 45e " Schleiss profite d'un raté de la défense centrale barroise pour se présenter seul face au gardien. Il décale superbement Valuy qui tergiverse puis trouve le poteau. Après la pause, les visiteurs reprennent le dessus, mais ils n'arrivent pas à se procurer de réelles occasions. Ce sont au contraire les Zellwillerois qui vont se montrer dangereux, avec un coup franc de Merckling magnifiquement détourné par Colmerauer. A la 61e " une faute en tant que dernier défenseur du libero barrois lui fait écoper d'un carton rouge. En supériorité numérique, les SRZ font le forcing pour revenir au score. A la 66e' Bender sauve sur la ligne une tentative d'Accardo. Dans la continuité de l'action, un centre est détoumé par la main d'un défenseur. Merckling transforme de manière imparable le penalty. Le leader barrois réplique par l'intermédiaire d'Eisenecker dont le coup franc est détourné par Sittler. En face, un coup franc de Merckling qui est manqué d'un cheveu par Vonville. Un dernier coup franc local ne donnera rien

Julien Hoger, le buteur Barrois

   

Barr, battu par Rhinau, perd le contact

BARR 0 - RHINAU 2

Mi-temps: 0-2. Arbitre: M. Dericq. Les buts: Reinhardt (25e '), Klein (27e ').

Sur la première action des locaux, Maetz, lancé en profondeur, perce la défense de Rhinau et transmet plein axe à Eisenecker, seul dans la surface. Il met la balle au fond de la cage, mais l'arbitre refuse le but pour hors-jeu. Le capitaine des Barrois protestera, affirmant qu'il venait de derrière. Trois minutes plus tard, Cromer, sur une longue ouverture, trouve Vural côté droit. Le centre démarque Maetz qui place le cuir à l'extérieur du petit filet. Pendant toute cette période, les visiteurs n'ont développé aucune action intéressante. A la 25e', un défenseur barrois et Colmerauer, le gardien, se téléscopent dans la surface. Reinhardt, sans opposition, est tout heureux de pousser la balle dans le but déserté. Comble de réussite deux minutes plus tard lorsque, suite à une touche à 25 mètres, Klein profite d'un contre favorable pour se retrouver excentré à l'angle des 5,50 m. D'une frappe précise, il trouve la tucarne opposée. En fin de mi-temps, Barr va tenter de refaire son retard mais bute sur la défense regroupée des Riediens. La seconde mi-temps ne donnera que peu d'occasions de vibrer. Les locaux, dans la précipitation, vont perdre peu à peu leur collectif, chacun y allant de sa petite action personnelle. Même les coups de pied arrêté seront mal négociés. La fin de match, hachée par de nombreux arrêts du jeu, n'apportera plus rien, les visiteurs préservant intelligemment leur avance. Rhinau jubile et à Barr les ambitions sont revues à la baisse.

 

En perdant chez la lanterne rouge, Barr n'est plus dans le coup, c'est confirmé.

TRIEMBACH-AU-VAL 1 - BARR 0

Enfin une victoire pour les Triembachois même si elle a été acquise plus que laborieusement. Dès l'entame de la partie, les locaux sont les maîtres du jeu mais cette domination reste stérile. Les Barrois profitent des contres pour se créer des occasions en fin de période. Même scénario dès la reprise, mais cette fois le piège du hors-jeu tendu par Barr est déjoué: Koenig, parti du deuxième rideau, profite d'une passe en profondeur de Calligaro pour tromper le dernier rempart Colmerauer. Les joueurs de l'entraîneur Duran se créent encore de belles occasions, mais ils ne parviennent pas à les conclure. La fin de la partie reste tendue et hachée, avec beaucoup d'arrêts de jeu entraînant une prolongation d'une dizaine de minutes.

Labyed, fidèle à ses couleurs. Gilgenmann en arrière plan.

 

Barr et Bindernheim ont rivalisé de maladresse

Barr - Bindernheim 0-0

Arbitre: M. Blondé (Strasbourg).

Durant toute la rencontre, les deux équipes pratiquent un jeu d'un niveau très moyen. Des oc- casions se présentent à chaque équipe mais elles ne sont malheureusement pas concrétisées en raison de nombreuses maladresses. En seconde période, c est le même scénario, jusqu'au dernier quart d'heure de jeu lorsque Barr  hérite d'un penalty que les locaux ne transformeront pourtant pas. Les visiteurs sont à deux doigts d'inscrire un but en toute fin de match, mais le sort s'acharne sur eux et c est sur un score vierge que l'arbitre siffle la fin de cette rencontre.

Cédric Gilgenmann en action.

 

SCHERWILLER 4 - BARR 1

Mi-temps: 2-0. Arbitre: M. Pfister (Schœnau). Les buts: Jacquel (40e , 55e'), Oberst (43e '), Stephan (76e 'sur pen.) pour Scherwiller; Koell (70e ') pour Barr.

Dès l'entame du match, les Verts menacent leurs visiteurs sur leur but: Gredy teste le gardien Colmerauer, contraint de repousser la balle sans la contrôler. Oberst est surpris et met le ballon à côté du cadre. Malgré une nette domination des recevants, il faudra attendre les cinq dernières minutes de la premiére mi-temps pour que Scherwiller concrétise enfin une de ses nombreuses occasions. Jacquel ouvre le score après un bon travail de Feldner et, dans la foulée, Oberst profite d'un caviar de Jacquel pour doubler la mise. Une dernière occasion, avant la rentrée au vestiaire, se présente à Feldner, mais un arrière visiteur met le ballon en corner après un premier renvoi du gardien. La deuxième mi-temps a repris depuis dix minutes lorsqu'un long dégagement de Gigax profite à Jacquel, qui prend de vitesse le dernier défenseur pour venir crucifier Colmerauer. Les visiteurs réduisent le score après un relâchement des Verts. C'est Koell qui lobe Gigax pour le 3-1. Mais Stephan clôture la marque en transformant le penalty sanctionnant une faute sur David dans la surface de réparation. Avec cette victoire, Scherwiller reste toujours dans la course en tête.

Christophe Eisenecker, capitaine du FC BARR

 

BARR 1 - CHÂTENOIS 2

Mi-temps: 0-1. Arbitre allemand (Offenbourg). Les buts: Koell (85e 'sur pen.) pour Barr; R. Pick (30e', 68e') pour Châtenois.

Il Y avait une faible assistance pour un match d'un niveau très faible avec des occasions rares. A la demi-heure de jeu, une talonnade manquée dans l'axe de la défense locale profite à Rémi Pick, l'entraîneur joueur-visiteur. Il profite de l'aubaine pour ouvrir le score de près. Peu avant la pause, Hoger perce dans l'axe et frappe à l'entrée de la surface mais Stephan, sorti de son but, intercepte le ballon. Plus rien ne se passe jusqu'à la 68e 'où R. Pick déborde côté droit et ajuste Durr qui encaisse le second but d'une frappe au ras du montant. Pour les Barrois, un tir de Khedir du bord de la touche frôle l'équerre du cadre. Puis Barr obtient un penalty suite à une faute de main dans la surface. Koell le transforme en force. Dans les arrêts de jeu, Koell avait la possibilité d'égaliser mais sa frappe tendue sous la transversale était détournée par Stephan.

C. Eisenecker au contact

 

BALDENHEIM 7 - BARR 0

Mi-temps: 2-0. Arbitre: M. Biechel (Strasbourg). Les buts; Golling (2e 'l, Koenig (35e 'l, Michelot (50e', 65e 'l, Scherbeck (61e 'l, Saint-Martin (80e 'sur pen.), Taglang (81e ').

C'est une équipe de Barr réduite au strict minimum (11 joueurs, un entraTneur et pas de juge de touche), et qui n'en restait pas moins fair-play sur le terrain, qui est venu à la rencontre du leader. Les illusions des visiteurs se sont vite envolées. Dès la 2e', Golling fait parler sa pointe de vitesse face à la défense barroise pour ouvrir le score. Face à des locaux un peu trop sOrs d'eux, Barr se crée deux occasions sérieuses aux 7e et 10e '. Les recevants répliquent à la 20e', mais le tir est trop croisé. Un tir visiteur échoue sur le poteau à la demi-heure de jeu, et c'est finalement Koenig qui double la mise pour Baldenheim sur un tir en pivot à la 35e '. En début de seconde période, un caviar de Delunsch est transformé en but par la tête par Michelot. La messe est dite lorsque Scherbeck marque à son tour à la 61e '. Les visiteurs sont dépassés, et une belle passe de Koenig est convertie en 5-0 par Michelot à la 65e '. Tout le monde avait hâte d'en finir et Saint-Martin réchauffe acteurs et supporters en transformant un penalty justifié à la 80e '. Taglang marque son but hebdomadaire dans la foulée pour établir le score final.

 

Les petits footballeurs récompensés

57 jeunes tous âges confondus de la communauté des communes de Barr -Bernstein ont participé à au 6e stage d’initiation au football durant la première semaine des vacances de printemps.

Sur les pelouses du FC Barr présidé par Jean-Luc Italiano, les enfants ont été accueillis toute la semaine, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h.

Les participants ont eu la possibilité de déjeuner sur place au stade Louis-Klipfel de Barr. Après les derniers dribbles, tous les jeunes ont assisté à la grande remise des récompenses.

Elles ont été distribuées par le FC Barr en présence du vice-président de la Lafa Francis Willig, venu de Strasbourg pour rencontrer les jeunes. Médailles, coupes, diplômes ont fait bien des heureux. Même ceux qui n’ont pas eu de médaille ont été récompensés finalement par une mini-coupe remplie de bonbons. Et c’est avec joie que les petits champions se sont prêtés aux flashes de leurs parents pour fixer l’instant mémorable.

Tous les enfants ont été récompensés pour leur investissement. PHOTO DNA

 

Bientôt des footballeuses

Barr va avoir une équipe de jeunes footballeuses. Des ateliers de découverte ont précédé la journée de sélection qui se déroule aujourd’hui avec la ligue de football.

Une équipe féminine de football est en passe d’être créée à Barr. Une première journée de découverte du foot pour les filles, par l’intermédiaire d’ateliers, avait eu lieu voici deux semaines sur le terrain synthétique de Heilingenstein. Et la semaine dernière, les fillettes de 5 à 10 ans étaient à nouveau en effervescence sous un soleil radieux.

Sandrine Ringler, formatrice des entraîneurs de la ligue de football, était venue de Strasbourg en observation pour constater de visu les résultats de l’enseignement délivré par Aurélie Didier qui entraîne les Pitchouns depuis deux ans au club de foot de Barr.

 

Cohabitation difficile avec les garçons

 

Aujourd’hui, Aurélie s’occupe des Pitchounettes, avec l’ambition de former une vraie équipe féminine au sein du club barrois.

Jusqu’à présent, les filles candidates au ballon rond devaient intégrer l’équipe des seniors à l’âge de 13 ans, tout ceci par manque d’équipe intermédiaire. Et à 13 ans, les filles sont confrontées aux garçons de leur âge, ce qui crée des problèmes de cohabitation sportive.

Aujourd’hui, la ligue vient sélectionner les jeunes sur le stade en vue de former des équipes. Les fillettes sont au nombre de 30.

Des ateliers ont permis de tester l’adresse de ces demoiselles qui ambitionnent de devenir footballeuses. 
PHOTO DNA

 

BARR 3 - MUSSIG 2

Mi-temps: 2-2. Arbitre: M. Ilhan (Kintzheim). Les buts: Koell (32e s.p., 7ge s.p.), Hoger (38e) pour Barr; Guardia (15e), Gidemann (26e) pour Mussig.

Les " verts" se sont déplacés avec un effectif décimé mais ils ont néanmoins crânement défendu leur chance jusqu'au bout. Ils ouvrent le score par Guardia qui exploite une belle montée de Gitter. Puis Gidemann aggrave même la marque en reprenant de la tête un corner. Mais les locaux ne se laissent pas abattre et reviennent au score avant la pause. Leur avant-centre est déséquilibré dans la surface et le penalty est transformé par Koell. Puis sur un coup franc Hoger s'élève plus haut que tout le monde et rabat imparablement la balle dans le but des visiteurs. Après la pause les deux formations se rendent coup pour coup mais ce n'est qu'à dix minutes de la fin que la partie bascule en faveur des locaux suite à un second penalty transformé toujours imparablement par Koell.

 

KINTZHEIM 2 - BARR 2

Mi-temps: 2-1. Arbitre: M. Weiss (Eckbolsheim). Les buts: Oberlin (13e '), Deberdt (33e ') pour Kintzheim; Eisenecker (22e '), Hoger (58e ') pour Barr.

Pour cette confrontation sans grand enjeu, ce sont les locaux qui prennent la direction des opérations, mais leurs actions ne sont guère tranchantes. Les visiteurs répliquent par quelques actions également sans grand danger pour la défense locale. A la 13e', Oberlin ouvre le score suite à un corner direct qui surprend la défense visiteuse. La réplique est immédiate avec l'égalisation à la 22e 'par Eisenecker qui reprend la balle suite à un premier arrêt du gardien Bommet. Les recevants imposent un rythme de jeu qui permet à Deberdt de se démarquer et glisser la balle au fond à la 33e '. La reprise est identique à la première mi-temps. Suite à un relâchement de la défense locale, l'attaquant visiteur Hoger égalise à la 58e ' d'un tir bien placé. A partir de là, le jeu tombe dans la monotonie. Les actions sont assez confuses et le score ne changera plus. Cette rencontre sentait déjà la fin de saison.

 

Cette page a été mise à jour le 25/11/15.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :