FC BARR 1969
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1969/1970

TROP DE DEPARTS POUR UNE SEULE EQUIPE

Mais où est passée l'équipe si prometteuse de 1965 ? En fait, à part Francis LEVY et Michel KEIFLIN, il ne restait pas grand monde après la période des mutations qui avait vu sept titulaires partir sous d'autres cieux. Michel BOSSERT n'avait peut-être que trop tardé pour entamer une carrière qui le mènera de l'AS MUTZIG (CFA) au titre de champion de France Amateurs avec les PIERROTS de STRASBOURG en passant par l'équipe de France universitaire. Richard SAINT GEORGES tentait sa chance au FC BISCHWILLER (Promotion d'honneur), Dany BEYLER rejoignait nos voisins des SR OBERNAI, Rémy HURSTEL prenait le chemin de DORLISHEIM, René LUTZ celui de son club d'origine VALFF, Jean-Claude VACHER allait voir du côté d'EBERSMUNSTER alors que Michel KIENTZ entamait un long séjour à l'ombre de St Richarde pour défendre les couleurs d'ANDLAU.
Côté renfort, à part l'entraîneur Pierre BURCK (ex ASS et OBERNAI), on citera Jacky ORGAWITZ. Autant dire que la tâche du nouveau coach sera délicate, malgré les jeunes de valeur qui manquent pourtant cruellement d'expérience à ce niveau. Heureusement, Francis LEVY s'est refait une santé et que Gérard GEORGENTHUM apporte tout son métier pour encadrer l'équipe. Le début du championnat est catastrophique, 7 à 1 à DORLISHEIM. Au terme de la cinquième journée, le palmarès est éloquent, 5 défaites et un goal-average de 6 à 18, le baromètre est sur " tempête " au sein du club.
C'est dans ces conditions que le Président Eric HAMBORG accepte de reprendre le flambeau le 8 novembre 1969 après la démission du Président BOSSERT. Un autre changement intervient avec le départ de l'entraîneur Pierre BURCK remplacé au pied levé par Albert FUCHS. Le choc psychologique fait son effet, une première victoire à l'extérieur à l'AS STRASBOURG, puis un match nul à LINGOLSHEIM, redonne espoir aux responsables du club. La 10ème place reste à portée de fusil, surtout après la victoire face à KOGENHEIM 1 à 0 (but de Albert FUCHS) et le match nul à ERGERSHEIM 1 à 1.
Mais au soir du 31 mai 1969, tout est consommé et l'équipe composée des minots : Alain FISCHER, Patrice SCHULTZ, Jean-Pierre LALEVEE, Jean-Pierre SCHMITTHEISLER, Bernard MEYER, Jacques BOSSERT, Jean-Paul BOEHM, Dany BURGARD quitte la pelouse tête basse après avoir succombé pour le match de la dernière chance face à GERSTHEIM sur le score de 2 à 1.

Nos résultats saison 1969/1970

A domicile
3 victoires : SCHILTIGHEIM 3 à 2 ; KOGENHEIM 1 à 0 ; DORLISHEIM 2 à 1
2 matchs nuls : AS STRASBOURG II 1 à 1 ; LINGOLSHEIM 2 à 2
6 défaites : MUNDOLSHEIM 0 à 1 ; ROBERTSAU 0 à 4 ; MUTZIG II 1 à 4 ; GERSTHEIM 4 à 6 ; FCO NEUDORF 1 à 4 ; ERGERSHEIM 1 à 4

A l'extérieur
1 victoire : AS STRASBOURG II 1 à 2
1 match nul : ERGERSHEIM 1 à 1
9 défaites : MUNDOLSHEIM 4 à 0; ROBERTSAU 4 à 1; SPORTING 4 à 1; LINGOLSHEIM 4 à 0; MUTZIG II 1 à 0; GERSTHEIM 2 à 1; KOGENHEIM 2 à 1; FCO NEUDORF 5 à 2; DORLISHEIM 7 à 1

CLASSEMENT FINAL SAISON 1969/1970

 

1.

MUNDOLSHEIM

36 points

51:18

2.

ROBERTSAU

32 points

57:23

3.

STRASBOURG AS II

31 points

56:24

4.

SC SCHILTIGHEIM

27 points

42:35

5.

LINGOLSHEIM

25 points

36:26

6.

MUTZIG II

23 points

36:33

7.

GERSTHEIM

19 points

41:42

8.

KOGENHEIM

18 points

40:48

9.

FCO NEUDORF

18 points

37:55

10.

ERGERSHEIM

13 points

26:48

11.

DORLISHEIM

11 points

25:58

12.

BARR

11 points

26:60

 

Composition du comité élu le 8 novembre 1969

Président : M. Eric HAMBORG
Vice-Présidents: MM. André LEVY et Charles KLEIN
Secrétaire : M. Roger BARTHELMEBS
Trésorier : M. Eugène REUSCHLE
Membres assesseurs: MM. Charles BARTHELMEBS, Jean-Jacques BITTERLIN, Albert FUCHS, Jean-Pierre GARRE, Henri GREWEY, Roland GUG, Claude KLEINMANN, Louis KUNTZ, Francis LEVY, Jean-Paul LEVY, Charlot PFLEGER, Jules REUSCHLE, Robert REUSCHLE et Charles SCHAMBER.

 

 

Pierre BURCK (ex ASS et OBERNAI) entraîneur du FC BARR

 

MATCH DU 31 AOUT 1969

S.R. DORLISHEIM - F.C. BARR 7 : 1

On s'attendait à une défaite des Barrois à Dorlisheim, car l'équipe, affaiblie par beaucoup de départs, non compensés par des arrivées ( à qui la faute ?) n'était pas favorite à Dorlisheim, loin de là ! Mais l'ampleur du score laisse rêveur...Notre équipe a tout de même droit aux circonstances atténuantes, car Jean-Pierre LALEVEE fut blessé après seulement 10 minutes de jeu et dut se faire soigner à l'hôpital: pour comble de malheur, Raymond FLECKSTEINER se blessa également de sorte que les Barrois étaient quand même handicapés. Passons l'éponge sur ce match et pensons au prochain, dès dimanche en Coupe de France contre Neuhof. L'équipe du Neuhof évolue cette saison en 2e division et a connu dimanche dernier la même mésaventure que les Barrois, car elle a perdu 8:1 à Duttlenheim. Les forces des deux équipes sont donc égales et un pronostic est difficile: mais nous espérons que les Barrois vont se surpasser et se qualifier pour le prochain tour. Coup d'envoi 15 heures.

(Journal de Barr - sept 69 )

Pour l'ouverture officielle de la saison, Dorlisheim fit feu de toutes ses batteries en écrasant son voisin sur un score qui ne prête à aucune discussion. Certes les visiteurs ne furent jamais de taille à inquiéter la défense locale dans laquelle l'ex-Barrois HURSTEL entre autres, se montra sûr dans toutes ses interventions. Ce fût dès la 5eme minute que ARBOGAST ouvrit le score. Puis l'avant-centre HAUSSER se retrouva deux fois seul devant le gardien FISCHER sans pouvoir conclure. Mais à la 37eme minute, il centra astucieusement en retrait, ce qui permit à BACKERT de reprendre victorieusement. Deux minutes après, le même joueur perça seul et aggrava la marque. Enfin, à la 52eme minute, BOSSERT sauva l'honneur pour les visiteurs. Deux minutes après, le score fut modifié à la suite d'un coup-franc magistralement transformé par NIGGEL. Puis ce fut au tour de KLEINCLAUS de tromper le gardien adverse. Une occasion unique de marquer s'offrit aux visiteurs à la 75eme minute, mais le centre en retrait ne put être exploité par son ailier droit. Sur une belle action personnelle, NIGGEL ajusta un tir qui fit mouche. L'avalanche de buts ne s'arrêta pas, car dans les ultimes minutes BACKERT, bien servi dans le trou, établit le score final qui aurait pu être plus lourd encore, si l'arbitre M. ELY n'avait pas sifflé des hors-jeu vraiment imaginaires. Spectateurs: 200.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 69)

 

 

MATCH DU 14 SEPTEMBRE 1969

F.C. BARR - A.S. MUNDOLSHEIM 0 : 1

Dimanche dernier, contre tous les pronostics et contre un candidat à la montée, notre équipe première s'est brillamment battue et n'a succombé que ... par un but malheureux contre son camp d'un arrière local et ceci à la 81e minute ! Pour comble de malchance, notre ailier gauche fut blessé à la 83e minute et dut être transporté à l'hôpital. En première mi-temps, Barr aurait pu marquer deux fois avec une attaque plus incisive. Nos avants manquent un peu de poids et de vigueur athlétique, ce qui est très inquiétant pour l'avenir. La défense et les demis ont fourni un match extraordinaire et sont à féliciter en bloc. Après la pause, Mundolsheim domina le plus souvent, mais notre défense se battit avec courage et cran. On s'acheminait déjà vers un match nul ( ce qui aurait été la sensation de la journée) quand notre arrière central, l'un des meilleurs d'ailleurs sur le terrain, en voulant dégager une balle dangereuse, battit son propre gardien ! Avouons, que c'était vraiment de la malchance. Si notre équipe continue à jouer de même dans les prochains matchs et avec la rentrée très prochaine de Jean-Louis CHRISTEN, les premiers points viendront également.

(Journal de Barr - sept 69 )

 

 

MATCH DU 28 SEPTEMBRE 1969

F.C. BARR - A.S. GERSTHEIM 4 : 6

Les supporters du FCB (les fidèles!) étaient très déçus dimanche soir, et on les comprend: en effet en 2e mi-temps, notre onze fanion menait un moment par 3 : 1 et personne ne s'attendait alors à cette avalanche de buts... dans nos filets. Hélas, notre arrière-défense faiblit subitement, se laissa rejoindre 3 : 3. Après que nous avions réussi à marquer de nouveau un 4e but, tous les espoirs étaient encore permis. Hélas, coup sur coup nous dûmes encaisser encore 3 buts devant un adversaire décidé et ne jouant jamais " perdu ". Ainsi, notre équipe avait encore perdu, un match qui était à sa portée. Notre défense était vraiment très faible, très perméable sous les coups de boutoir de Gerstheim et n'arrivait pas à maîtriser les avants visiteurs durant les 45 minutes de la seconde mi-temps. Pour une fois que nos avants avaient réussi 4 buts, voilà que notre défense craque ! A quand les premiers points en championnat ?

(Journal de Barr - sept 69 )

 

 

 

MATCH DU 12 OCTOBRE 1969

A.S. MUTZIG II - F.C. BARR 1 : 0

D'entrée, il n'y avait qu'une équipe sur le terrain, l'AS Mutzig qui domina de la tête et des pieds cette confrontation. Barr étant écrasé dans tous les compartiments, on aurait pu s'attendre à un score plus "parlant". Mais point du tout et c'est sur le plus petit des scores que l'AS Mutzig enlève les deux points. Si Mutzig monopolisait le ballon, les avants mutzigeois perdaient occasion sur occasion par précipitation, maladresse, jeu trop personnel, trop petit, sans envergure. Barr adopte pendant tout le match un système défensif solide, efficace et particulièrement... chanceux ! C'est pourtant sur une de ces nombreuses et magnifiques actions râtées par toute l'équipe que Mutzig marque par BOULAY. Le match fut arbitré de manière fort satisfaisante. Notons que les joueurs de Mutzig ont tiré 47 fois au but contre 4 à Barr, que les corners furent à l'avantage de Mutzig 7 - 1.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 69)

 

 

 

MATCH DU 19 OCTOBRE 1969

F.C. BARR - F.C.O. NEUDORF 1 : 3

Après sa victoire à Barr ( 1-3) le FCO NEUDORF toujours invaincu

Le FCO NEUDORF se porte dans le camp barrois dès l'engagement et domine pendant les 10 premières minutes. Vers la 3ème minute, les Barrois sur contre-attaque obtiennent leur premier corner, sur ce dernier GEORGENTHUM met de peu à côté. A la 17e minute, sur une autre contre-attaque, l'avant barrois FLECKSTEINER d'un tir en pleine foulée marque le premier but. A la 21e minute, c'est le FCO Neudorf qui met de peu à côté. A la 24e minute Barr pouvait prendre l'avantage par son avant-centre STOQUERT mais ce dernier seul devant le gardien manque de tirer au but. A la 25e minute, Neudorf obtient un corner ; sur ce dernier MAHLER Jean-Pierre égalise pour le FCO. La minute suivante le même joueur porte la marque à 2 :1 pour le FCO. A la 27e minute MAHLER Roland rectifie à 3-1 pour le FCO. En deuxième mi-temps, Barr essaie de remonter son handicap et se porte résolument à l'attaque, mais rien ne sera plus marqué. Le dernier quart d'heure est à l'avantage du FCO Neudorf qui faillit aggraver le score à la 77e minute et à la 84e minute.

( Dernières Nouvelles d'Alsace du Lundi - oct 69 )

Nos équipes continuent de perdre à une cadence régulière et très inquiétante ! A Barr, contre un FCO Neudorf qui était loin d'être un foudre de guerre (malgré sa seconde place au classement ) notre équipe marqua un fort joli premier but, mais... sombra par la suite pour perdre finalement 1:3. Quo vadis FCB ? Quelques pessimistes parlent déjà de descente en 2e division, et peut être n'ont-ils pas tort, car à moins d'un miracle ou d'un redressement sensationnel, on ne voit vraiment pas comment le FCB pourrait s'en sortir.

(Journal de Barr - oct 69 )

 

 

MATCH DU 26 OCTOBRE 1969

A.S. STRASBOURG II - F.C. BARR 1 : 2

Invaincue jusqu'à présent, la doublure de l'ASS recevait hier matin l'équipe de Barr qui n'avait pas encore pris le moindre point cette saison. On savait cependant les viticulteurs sur la voie du redressement si bien que l'ASS attendait sa visite avec une certaine appréhension, surtout que les doyens semblaient en perte de vitesse depuis trois semaines. A le décharge des recevants, il faut dire qu'ils n'auraient jamais dû perdre pareille rencontre qu'ils ont prise en main dès le début et dominés, s'ils s'étaient montrés plus persévérants dans l'effort et plus incisifs et si, aussi, la chance avait été à leur côté. Mais la défense des Tivoliens à deux reprises a été prise de vitesse par des contre-attaques de Barr et d'abord ORGAWITZ puis LEVY donnèrent l'avantage à leur équipe. A la reprise, les locaux changèrent de rythme, mais leur domination, à part une fois, demeura stérile. Bien sûr, FRANCESCONI avait réduit la marque en ponctuant victorieusement une attaque très bien construite. Ensuite, la malchance, la précipitation des avants de l'ASS, JUND, PFANN, TOTA, FRANCESCONI et HUIGERAS, et aussi SCHOTT entré comme douzième homme les empêchèrent d'établir la parité. Du côté de Barr, la solide défense bien regroupée autour du gardien FISCHER, malgré quelques erreurs de placement, dégageait toutes les balles avec plus ou moins de bonheur. Quant à l'attaque, composée uniquement de deux avants de pointe, elle faillit même augmenter l'écart sur contre-attaque après un raté d'un arrière des doyens. La fin de la rencontre fut encore plus passionnante, puisque l'ASS cherchait, par tous les moyens, à forcer le destin contraire : au cours des dernières minutes, ils étaient peut-être vingt et un dans la surface de réparation de Barr, mais FISCHER n'allait plus chercher la balle au fond des filets, et l'arbitre M. SOUVIGNE de REICHHOFFEN, qui a sans doute dû laisser une impression très favorable à M.WURTZ, arbitre fédéral, nouveau secrétaire de la CRA, renvoya les deux équipes aux vestiaires sur une victoire méritoire du FC Barr.

( Dernières Nouvelles d'Alsace du Lundi - oct 69 )

 

 

 

1er TOUR COUPE D'ALSACE

MATCH DU 2 NOVEMBRE 1969

A.S. BENFELD - F.C. BARR 1 : 3

Les Barrois se sont qualifiés pour le prochain tour de la coupe d'Alsace. Mais, après la brillante performance au Tivoli contre l'ASS, les supporters barrois s'attendaient à une meilleure exhibition de leur équipe. En effet, ce fut un match qui n'a pas emballé le public, loin de là ! En définitif, c'est la moins mauvaise des deux équipes qui a gagné, car Benfeld aussi à déçu. C'est surtout l'attaque barroise qui n'était pas dans le coup et certains avants manquèrent même de combativité. Oublions vite cette partie décevante de deux équipes qui doivent une réhabilitation à leurs supporters. 

( Journal de Barr - nov 1969 )

Cette rencontre avait attiré au stade Edouard-Kern un nombreux public. Dès la 5eme minute, le joueur local LOHMULLER J-P, blessé au front, devait quitter le terrain, Benfeld était donc réduit à 10 pour le restant de la rencontre et le flottement qui en résulta donna l'occasion à Barr de prendre l'avantage sur coup-franc à la 21eme minute. A la reprise, les locaux se ressaisissent et l'espoir renaquit parmi les spectateurs. Mais sur contre-attaque et après un "joli " une-deux " les attaquants de Barr inscrivent un second but. Rien n'était encore perdu puisque quelques minutes plus tard UHL J-J ramenait la marque sur penalty à 1 - 2. A la 60eme minute ce fut Barr qui inscrivit un 3e but sur un tir imparable de son ailier-droit. 

( Dernières Nouvelles du Lundi - nov 69)

 

 

 

MATCH DU 9 NOVEMBRE 1969

F.C. BARR - F.C. LINGOLSHEIM 2 : 2

Barr tient Lingolsheim en échec 2 - 2

"

Si nous arrivons à nous maintenir à la fin de cette saison de transition, nous pourrons nous estimer satisfait " M. REUSCHLE, le dynamique trésorier de l'équipe de Barr ne se faisait pas trop d'illusions avant la rencontre contre Lingolsheim, un des ténors du groupe. Il n'oubliait pas que 6 titulaires de l'équipe I - BOSSERT allé à Mutzig, SAINT-GEORGES (Bischwiller) - HURSTEL (Dorlisheim) - LUTZ (Valff) - VACHER (Ebersmunster) et BEYLER(Obernai) avaient émigré à l'intersaison sans qu'aucun nouveau ne vienne renforcer l'effectif. Il fallut donc puiser abondamment dans l'équipe II, et, bien entendu, le début de saison fut difficile. On fit alors appel à M. FUCHS comme entraîneur et depuis, un net mieux s'est fait jour. Les " vert et blanc " mouillent à nouveau leur maillot. Ils en ont largement l'occasion face aux banlieusards strasbourgeois, un ensemble très soudé, jeune - la moyenne d'âge de Lingolsheim dépasse à peine 20 ans - au jeu classique, mais fortement gêné par un terrain glissant et même lourd. Il pleuvait en effet à verse et les quelques 70 spectateurs présents méritent un diplôme de sportivité. Comme face à l'ASS II et Benfeld, les locaux entamèrent la match tambour battant et dès la 5' GEORGENTHUM plaçait un essai des 25 mètres sous la barre. Le cuir retombait au sol - but ? Oui, décidait l'arbitre M. BARTHOLME de KURZENHOUSE. Non, pensaient les visiteurs. Quelques spectateurs échaudés le firent même comprendre violemment à l'arbitre au coup de sifflet final. Le jeu s'équilibra ensuite et il fallut attendre la 40' pour voir SONNTAG égaliser après un cafouillage. Après la pause, les visiteurs plus soudés mais un peu embarrassés dans la surface de réparation, appuyèrent sur l'accélérateur et fort justement ALBRECHT leur donna l'avantage à la 51'. On pouvait penser alors que les dés étaient jetés. Mais Lingolsheim se relâcha et courageusement, sous l'impulsion surtout de l'ex-cadet d'Alsace LALEVEE et de l'avant-centre LEVY, un excellent élément, Barr réagit. Les défenseurs tous remarquables, vinrent soutenir leurs hommes de pointe et à la 84' STOQUERT déclenchait un violent tir que le goal visiteur, figé sur sa ligne, ne put intercepter. La balle frappa la barre et retomba derrière la ligne. C'était l'égalisation, somme toute méritée et la réaction, amorcée par l'espoir de LINGOLSHEIM, BENDER fit long feu. Barr n'est pas encore condamné ! J-P Meyer - Dernières Nouvelles d'Alsace

Composition de l'équipe du FC BARR contre LINGOLSHEIM : Alain FISCHER - Patrice SCHULTZ - Jean-Pierre LALEVEE - Jean-Paul BOEHM - Jean-Louis CHRISTEN - Jean-Paul STOQUERT - Patrick LAURENT - Francis LEVY - Gérard GEORGENTHUM- Raymond FLECKSTEINER - Jacky ORGAWITZ - Jacques BOSSERT.

( J-P Meyer - Dernières Nouvelles d'Alsace du Lundi - nov 69 )

 

 

 

MATCH DU 15 NOVEMBRE 1969

S.C. SCHILTIGHEIM - F.C. BARR 4 : 1

Victoire méritée du Sporting face à Barr : 4 - 1

Le FC Barr, qui occupe une imméritée dernière place en division I, allait-il réaliser la même performance contre le Sporting que face à l'ASS II il y a trois semaines au Tivoli ? Tout le laissait supposer, du moins après le premier quart d'heure, car les viticulteurs avaient non seulement réussi à marquer un but par BOSSERT, le frère du néo-Mutzigeois, mais encore ils dominaient - on pourrait même écrire, ils submergeaient - un Sporting dont la défense, à l'image de LUTTMANN, le gardien vétéran, qui faisait sa rentrée, battait de l'aile. Mais ce ne fut qu'un feu de paille et bientôt la mécanique du Sporting allait prendre le dessus, SCHERMUSKY et SUBLON en défense, CHRIST au milieu de terrain, et MULLER, CHEVILLON, OSTER et HISSLER en attaque allaient construire un jeu plus plaisant. D'ailleurs, MULLER égalisa à la 31e minute en suivant une action de HISSLER et CHEVILLON. Et après avoir manqué plusieurs autres buts qui paraissaient acquis, HISSLER de la tête reprit un corner pour battre l'infortuné FISCHER. En seconde mi-temps, la partie baissa certes de rythme, mais le jeu n'en continua pas moins à être très vivace, bien qu'il n'y eut plus qu'une équipe sur le terrain : le Sporting. Celui-ci par l'intermédiaire de CHEVILLON mystifia par ses dribbles quatre barrois à la 60e minute, aggrava la marque. Si la réussite avait été un peu plus schilikoise, le score aurait été bien plus lourd, car les Barrois avaient baissé les bras à l'image de LEVY, BOSSERT et GEORGENTHUM. Pourtant, à une reprise, ils faillirent réduire la marque, lorsque l'ancien cadet de l'équipe d'Alsace LALEVEE adressa un tir de 25 mètres sur le poteau et lorsqu'à la réception de cette balle, LEVY botta le cuir dans les jambes du gardien. Finalement à l'ultime minute, MULLER, au terme d'un exploit personnel et d'une pointe de vitesse remarquable, marqua le dernier but. M. NOUVIER, le président du Sporting, était satisfait du résultat : " Songez que nous avons déjà perdu tant de points chez nous…Pourtant, nous construisons un football agréable, même aujourd'hui avec l'absence de trois titulaires , KLEIN, BOHN et PIRLET. Cependant, ce qui nous fait défaut, c'est GARDERE, le moteur de notre équipe qui a quitté la France. " A Barr, on était plutôt déçu " Ah, si nous avions marqué un deuxième but au début de la rencontre… ! et même résigné " Que voulez-vous, sept joueurs de l'équipe première sont partis durant l'inter-saison …On n'édifie pas une équipe du jour au lendemain " Le FC Barr a cependant prouvé qu'il avait de grandes possibilités, malheureusement il manque encore de souffle. Arbitrage de M. KLIPFEL (Haguenau)

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 69)

 

 

 

2eme TOUR COUPE D'ALSACE

MATCH DU 23 NOVEMBRE 1969

F.C. BARR - A.S. OTTROTT 2 : 0

En première mi-temps, les visiteurs donnent leur maximum, mias ils sont régulièrement contrés par la défense locale. De leur côté, les avants barrois manquent de peu d'ouvrir le score à plusieurs reprises. En deuxième mi-temps, il n'y a plus qu'une seule équipe en vue, celle de barr, qui ouvre le score à la 53eme minute par l'ailier BURGARD et l'aggrave par FLECKSTEINER à la 80eme minute. Pendant les dix dernières minutes, Barr aurait encoore dû augmenter son avantage de deux ou trois buts. Bon arbitrage de M. WENISCH. 

( Dernières Nouvelles du Lundi - nov 69)

 

 

 

3eme TOUR COUPE D'ALSACE

MATCH DU 14 DECEMBRE 1969

F.C. VALFF - F.C. BARR 5 : 4

Ce que nous redoutions est donc arrivé, l'équipe première du FCB s'est laissée " sortir " de la Coupe par le club de 3e division de Valff. Notre défense, d'habitude le point fort du onze, a commis des fautes impardonnables sur le terrain glissant (mais tout de même également glissant pour les locaux) et a dû encaisser cinq buts. Rien ne va plus au FCB et il sera difficile à l'équipe actuelle (vraiment faible) d'éviter la descente en fin de saison. A qui la faute? Evidemment les départs trop nombreux durant l'inter-saison ont affaibli rudement l'équipe. Toutefois, contre l'ASS et contre Lingolsheim, les mêmes joueurs actuels ont prouvé qu'ils savaient se battre...et c'est cette combativité qui fait défaut en ce moment. En outre, quelques-uns de nos joueurs s'attardent trop à dribbler et à conserver la balle, ce qui n'arrange vraiment pas les choses ! Le football moderne est joué avec un jeu direct et axé surtout sur la vitesse. Or, c'est cette vitesse surtout qui fait défaut à beaucoup de nos joueurs.

( Journal de Barr - nov 1969 )

 

 

 

ARTICLE DU NOUVEL ALSACIEN
HAIE D'HONNEUR POUR EDDY HAHN

 

MATCH DU 8 MARS 1970

F.C.O. NEUDORF - F.C. BARR 5 : 2

Stade Langhaag - 123 spectateurs payants - Bon arbitrage de M. GOETTELMANN (Sélestat) La première mi-temps, question football fut de qualité assez faible. Les avants des deux équipes se montrèrent imprécis et manquèrent de punch à l'approche des buts. Seul, le FCO tira, durant ce laps de temps, son épingle du jeu grâce à R.MAHLER qui marqua l'unique but de cette première période de jeu à la dix-septième minute. Dès la reprise, la rencontre devint assez mouvementée. Les locaux, grâce à SONNTAG, augmentèrent le score. Celui-ci catapulta de la tête un centre de la droite dans les filets (50e). A la 62e, un défenseur visiteur dévia malencontreusement un tir d'un avant dans son propre but (3-0). Au lieu de voir dès ce moment le FCO s'acheminer vers une victoire facile, ce furent les visiteurs qui dictèrent le ton et LALEVEE, grâce à un tir tendu parvint à réduire le score (70e). Deux minutes après, ce fut au tour de CHRISTEN de tromper la défense locale (3-2). Les supporters locaux devinrent alors anxieux. Egalisation et nouvelle perte de point ? Non. Les locaux retrouvèrent leur second souffle et par BEINERT à la 79e et NAMOKEL (84e) qui transforma un penalty pour une faute de main, remportèrent leur première victoire à domicile au cours du championnat. Victoire amplement méritée, mais attention aux futures équipes qui ne se laisseront pas manœuvrer de la même façon que ce " onze " de Barr.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1970)

 

 

 

MATCH DU 15 MARS 1970

F.C. BARR - A.S. STRASBOURG II 1 : 1

A Barr devant 25 spectateurs payants (!!!) , les Barrois ont encore réussi un exploit contre l'ASS, comme au match aller. En première mi-temps, les locaux profitent du vent assez violent et font presque jeu égal contre l'ASS qui domine légèrement grâce à sa meilleure technique. Les visiteurs marquent le premier but vers la 30e minute par leur ailier gauche replié vers le centre et ceci sur mésentente entre la défense locale. Mais nos joueurs ne se découragent pas et sur une belle attaque de notre joueur-entraîneur Albert FUCHS (qui dut reprendre du service, vu les blessés dans l'effectif) centre très fort devant les buts adverses et Jean-Paul STOQUERT, d'une belle tête à bout portant, réussit l'égalisation. Mi-temps 1:1. Après la pause, ce sont les visiteurs qui profitent du vent et nous sommes acculés sur nos buts. Mais notre défense, soutenue par nos demis, s'accroche héroïquement et parvient à conserver le match nul. Soulignons que nos contre-attaques durant ce second time, furent toujours dangereuses et deux minutes avant la fin, un shoot de Francis LEVY passant au-dessus, nous aurait même pu donner la victoire. Notre équipe s'est vraiment surpassée ce dimanche et tous méritent un éloge, avec toutefois une mention spéciale à Alain FISCHER, Jean-Pierre LALEVEE et Jean-Louis CHRISTEN.

(Journal de Barr - mars 1970)

La rencontre opposant une des équipes de tête au dernier du classement fut disputée sur un ton très alerte, contrariée toutefois par des rafales de vent qui balayaient le longueur du terrain. Les " vignerons " appuyés au vent en première mi-temps, durent néanmoins subir une certaine domination technique de la part de leurs adversaires. Ces derniers concrétisèrent leur supériorité territoriale par un but obtenu par leur ailier gauche replié au centre vers la 30e minute. Les jeunes Barrois, sans se décourager pour autant, obtinrent l'égalisation dix minutes plus tard par STOQUERT, sur centre venu de la droite. Après la mi-temps, il semblait que les Tivoliens ne devaient faire qu'une bouchée des vaillants Barrois, car ils bénéficiaient à leur tour de l'appui du vent. Mais c'était faire peu de cas du courage et de l'engagement physique de l'équipe locale qui, tout en contenant les attaquants adverses, a failli empocher la totalité de l'enjeu, notamment par deux essais de leur avant-centre. Signalons encore le parfait fair-play des deux équipes en présence et accordons une mention spéciale à l'arbitre M. BECKER (Wangen) qui fut excellent.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1970)

 

 

 

MATCH DU 12 AVRIL 1970

F.C. BARR - S.C. SCHILTIGHEIM 3 : 2

A Barr, sur un terrain rendu glissant par la pluie continuelle, l'équipe première du FCB fournit contre le troisième du groupe un match héroïque et sur l'ensemble du match a bien mérité la victoire. En première mi-temps, les locaux arrivent à scorer deux fois par Jacques BOSSERT et Jean-Louis CHRISTEN devant un adversaire qui durant cette période a un peu déçu à Barr. Mi-temps 2:0. Après le thé, les Barrois continuent leur pression et sur un joli centre, Albert FUCHS reprend de la tête pour marquer le troisième but. Les Barrois sentent la victoire à portée et enrayent les attaques des visiteurs, qui se lancent maintenant résolument à l'attaque. Sur corner, ils réduisent une première fois la marque et 8 minutes avant la fin réussissent un deuxième but. Les Barrois tiendront-ils ? Oui, car notre défense bien regroupée autour de son pivot, Jean-Pierre LALEVEE, repousse tous les assauts des visiteurs.

( Journal de Barr - avril 1970 )

Sur un terrain gras mais parfaitement jouable, les deux équipes ont livré un match fort disputé. Schiltigheim, adossé au vent en première mi-temps, s'assura une domination territoriale assez nette, matérialisée par de nombreux débordements d'ailiers, mais le tout sans résultat. Les Barrois, par contre, plurent beaucoup par leur jeu plus direct, et qui leur a permis de mener par 2 à 0 à la mi-temps, buts marqués sur contre-attaque par BOSSERT (35e) et sur un tir de loin de CHRISTEN (45e). Au début de la deuxième mi-temps, les Barrois par de rapides contre-attaques eurent plusieurs occasions de scorer et la marque fut aggravée par une belle tête de FUCHS à la 50e minute. A 3 à 0 pour les locaux, le match semblait être joué. Mais quelques minutes après les Schilickois purent enfin ouvrir la marque par leur avant-centre. La partie devint plus animée et l'alerte défense barroise eut fort à faire. Elle doit concéder un deuxième but à la 80e minute sur tête du capitaine HISSLER. Bon arbitrage de M. ELY de Ste Croix aux Mines qui eut fort à faire pour garder la partie en main surtout vers la fin du match.

( Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1970)

 

 

 

MATCH DU 27 AVRIL 1970

F.C. BARR - F.C. KOGENHEIM 1 : 0

A Barr, devant 80 spectateurs et par un temps pluvieux et un vent très fort, les deux équipes menacées de descente, se livrèrent un combat acharné et l'arbitre eut un certain mérite de tenir les deux équipes dans la " limite ". Ce n'est qu'à la 84e minute de jeu que les Barrois réussirent à marquer l'unique but: sur coup franc de 25 m, Jean-Pierre LALEVEE botte puissamment sur la barre, Gérard GEORGENTHUM reprend de la tête sur le poteau, mais heureusement Albert FUCHS qui était entré en jeu quelques minutes auparavant, put finalement expédier la balle dans les filets adverses Ce ne fut pas un beau match et les défenseurs prirent presque toujours le pas sur les attaquants. C'est ainsi qu'on peut dire que c'est la défense locale qui gagna ce match et où Alain FISCHER, Jean-Pierre LALEVEE, Jean-Paul BOEHM, Patrice SCHULTZ, Jean-Louis CHRISTEN furent le plus en vue. Par cette victoire et les deux points acquis, les Barrois ont encore des chances de se sauver. Si les joueurs continuent à lutter et à faire preuve de la même combativité, tous les espoirs sont encore permis, malgré de très périlleux déplacements à Gerstheim, Robertsau, Mundolsheim, Lingolsheim et deux matches à Barr contre Dorlisheim et Mutzig. Joueurs barrois, à vous ...de jouer !

( Journal de Barr - avril 1970 )

La centaine de spectateurs qui assistait à ce match de la dernière chance pour l'équipe locale a été déçu quant à la qualité du spectacle fourni par les deux équipes. Etait-ce l'enjeu du match ou les rafales de pluie et de vent qui contrariaient les joueurs ? Toujours est-il qu'il a fallu attendre la 84eme minute pour voir l'unique but de la rencontre par le 12eme joueur. FUCHS, entré à peine en jeu, a pu reprendre une balle de volée, sur un tir de LALEVEE et une tête de GEORGENTHUM. Cette victoire, durement acquise, peut relancer la lutte pour la descente. Dans les deux formations les défenses ont nettement dominé les attaquants et FISCHER, le gardien barrois, eut maintes occasions pour montrer son talent. L'arbitre, M. WENISCH (Strasbourg) eut un comportement très méritoire pour calmer la nervosité des 22 acteurs.

( Dernières Nouvelles du Lundi - avril 70)

 

 

 

MATCH DU 3 MAI 1970

A.S. ROBERTSAU - F.C. BARR 4 : 1

Dimanche dernier, c'était au tour de notre équipe réserve et de l'équipe minimes de... gagner, et cela par des scores très élevés. A Barr, nos réservistes, malgré leur mauvais classement, ont su garder un moral intact et ils ont renvoyé les voisins de Mittelbergheim à la maison avec un écrasant succès de 8:1. Nos minimes, eux, ont gagné haut la main à Epfig par 5:0. L'équipe première (qui était loin d'être favorite) a perdu à la Robertsau : mais , il paraît que nos joueurs ont fait un bon match, car les gars de la Robertsau sont tout de même troisième du groupe. Que nos joueurs continuent de se battre et il y aura encore de l'espoir, car Dorlisheim et Kogenheim ont été battus, eux aussi !

(Journal de Barr - mai 1970)

Terrain boueux - 100 spectateurs - Bon arbitrage de M. SCHMITT d'Obermodern. 5 buts ratés par les locaux dans les premières 30 minutes, équipe jeune et volontaire chez les visiteurs, victoire laborieuse des maraîchers, leur plus grande maturité, un excellent gardien dans les buts de Barr et les quatre buts marqués par MARTINEZ, tels sont les faits principaux résumant ce match joué sous le signe de la correction. Après une série de ratages de grand style, La Robertsau marque aux 12' et 22' ce qui incite visiblement les " vert et blanc " à ralentir leur élan, ce dont profitent les visiteurs, bien emmenés par leur ailier droit LEVY, menaçant à de multiples reprises les locaux. Mi-temps 2 - 0. A la 58', l'ailier droit de Barr s'accroche à une balle, centre, et la tête de BOSSERT fait le reste (1-2). Barr part franchement à l'attaque, mais la boue, la malchance et une défense solide adverse empêchent tout succès. De l'autre côté, aux 66' et 80', la balle, par contre franchit deux fois la ligne toujours vaillamment défendue par FISCHER. Score final 4 - 1.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1970)

 

 

 

MATCH DU 10 MAI 1970

F.C LINGOLSHEIM - F.C. BARR 4 : 0

Lingolsheim défait nettement Barr : 4 - 0

Ce fut une bien piètre rencontre que nous présentèrent les deux équipes. A aucun moment la partie n'atteignit un niveau respectable Après le round d'observation, les tanneurs portèrent le danger dans le camp adverse, soumettant la défense à rude épreuve. CLAVE, à la 10e minute, ne sut profiter d'une balle relâchée par le gardien visiteur. Les vignerons passèrent la vitesse supérieure, mais ne parvinrent point à franchir le rideau défensif local. Pourtant, à la 36e minute, une ouverture lumineuse de BENDER permit à SCHURR d'ouvrir la marque. Après la pause, les visiteurs courageux certes, mais aux moyens techniques limités, réagissent vivement et manquèrent d'un cheveu l'égalisation. L'orage passé, les tanneurs sortirent de leur léthargie sous l'impulsion de BENDER, omniprésent et le meilleur joueur sur le terrain. A la 60e minute, STAUB porta la marque à 2-0, après une bévue de la défense visiteuse. Huit minutes plus tard, BENDER, lancé par MEZGER, loba le cerbère sorti à sa rencontre. Les visiteurs ne réagissent que sporadiquement, sans toutefois pouvoir sauver l'honneur. Au contraire, les locaux aggravèrent la marque sur un tir tendu de LUAP. Auparavant, un shoot meurtrier de BENDER s'était écrasé sur le montant des buts adverses. Arbitrage de M. KONRATH de Schwindratzheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1970)

 

 

 

MATCH DU 17 MAI 1970

F.C BARR - S.R. DORLISHEIM 2 : 1

Les deux équipes seniors du FCB ont gagné très brillamment, malgré les scores serrés leurs deux matches de championnat. En lever de rideau, l'équipe réserve, a encore prouvé que sa forme et sa formation actuelle, mériteraient un bien meilleur classement. L'équipe fanion, elle, a peut-être fourni contre Dorlisheim son meilleur match de la saison. On a vu cette fois-ci, une équipe qui joua vraiment en équipe, et tous les onze joueurs sont à féliciter pour leur cran, leur combativité et surtout son jeu direct. Avec un peu plus de réussite de nos avants en 2e mi-temps, la note aurait pu être plus lourde pour les visiteurs. Un bravo donc à toute l'équipe pour cette belle victoire qui permet au FCB de conserver encore un peu d'espoir concernant le maintien. Notre équipe a encore 3 matches à jouer : à Mundolsheim, à Gerstheim et à Barr contre Mutzig II. Alors, il y a encore de l'espoir...De temps en temps, paraît-il qu'il y a encore des miracles !

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1970)

 

 

 

MATCH DU 24 MAI 1970

A.S. MUNDOLSHEIM - F.C BARR 4 : 0

200 spectateurs, bon terrain, excellent arbitrage de M. BONNET (Hégeney) Mundolsheim se devait de gagner ce match. Elle a réussi sa mission et c'est là l'essentiel. Dès le coup d'envoi, Barr est à l'offensive et essaie de créer la surprise, mais la défense locale fait bonne garde. Après que HAMM pour Mundolsheim vit son shot repoussé par la barre transversale à la 5eme minute, MALLET ouvre le score à la 17eme et GROSS établit le 2 à 0. Le score à la mi-temps sera établi par HAMM (38e). Après la reprise, Barr, décidément très courageux essaie à nouveau de scorer, mais dès la 49eme minute HAMM portera le score à 4 à 0.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1970)

 

 

 

MATCH DU 31 MAI 1970

A.S. GERSTHEIM - F.C. BARR 2 : 1

Spectateurs 150 - Terrain en excellent état - Arbitrage M. KLIPFEL (Haguenau) Match disputé avec beaucoup d'engagement de la part des deux équipes, surtout du côté des visiteurs qui en première mi-temps cravachèrent durement pour empocher les deux points qui leur auraient permis de se sauver in extremis de la relégation. Les vignerons ouvrirent le score dès la 4e minute de jeu sur un tir surprise très appuyé des 20 mètres qui ne laissait aucune chance au gardien malgré une parade désespérée. De part et d'autre, des occasions se présentent aux avants mais la mi-temps survint sur le score de 1 à 0 en faveur des vignerons. Après le changement de camp, les locaux plus homogènes dans leurs lignes et maîtres de la situation au milieu de terrain devaient être récompensés de leurs efforts à la 60e minute sur un des centres de l'ailier droit MULLMAIER. PRIESTER se trouvait à la réception pour mettre les deux équipes à égalité. A partir de ce moment les visiteurs durent accepter la domination locale et concéder un coup-franc dangereux à la 75e minute. Avec la complicité d'un arrière adverse, VOELKEL en réussissant le but donne l'avantage à son équipe. Jusqu'à la fin, les visiteurs ne purent contester la victoire locale et ce n'est que grâce à la bonne partie de leur gardien que le score ne fut pas aggravé.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1970)

 

 

 

ARTICLE DU JOURNAL DE BARR

MAURICE HINCKER - ancien du FC BARR

 

 

Cette page a été mise à jour le 10/01/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :