FC BARR 1964
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1964/1965

UNE TROISIEME PLACE PLUTÔT DECEVANTE

L'objectif est clair pour les Barrois, la montée en division I est largement dans les cordes d'un groupe renforcé à l'intersaison par le retour de Charlot MALAISE, après un court séjour à l'US MITTELBERGHEIM, l'arrivée de Michel KEIFLIN de l'US DAMBLAIN, de Gilbert WOLHEBER qui retrouve le club barrois après avoir transité par le FC ANDLAU et l'US DAMBACH LA VILLE, du gardien Eddy MEYER venu des SR GOXWILLER BOURGHEIM et du buteur de l'US MITTELBERGHEIM, Robert HAENSEL. Côté départs, on regrette celui de Bernard BARTHELMEBS pour le SC SELESTAT alors que Charles ENDRESS un des derniers rescapés de l'équipe PASCUAL de 1955 termine sa carrière à GOXWILLER BOURGHEIM.
Les vignerons emmenés par le stratège Tahar ALLAOUI, pratiquent un football bien léché et font l'unanimité quant à leur supériorité technique dans ce groupe. Hélas ils ratent le rendez-vous face à leurs concurrents directs FEGERSHEIM et OBERNAI. Le premier match au sommet a lieu au stade municipal face à FEGERSHEIM, les Barrois comme à leur habitude monopolisent le ballon, mais en face il y a un certain HERTRICH ex-pro du RACING qui sait profiter à merveille des balles de contre. Le résultat ne se fait pas attendre, et à la mi-temps les visiteurs mènent 0 à 2. Michel KEIFLIN redonne espoir à nos couleurs, mais la défense adverse tient bon jusqu'au coup de sifflet final. Face à OBERNAI à deux journées de la fin du championnat, l'objectif est clair, il faut battre les rouges et noirs pour passer en tête, près de 500 spectateurs ceinturent la pelouse barroise et le scénario est à peu près le même que face à FEGERSHEIM, 2 à 0 pour les visiteurs à la mi-temps. Michel KEIFLIN et Jean-Claude VACHER réussissent l'égalisation largement méritée, mais dans les ultimes minutes sur un contre meurtrier les visiteurs parviennent à marquer le but vainqueur. Les derniers espoirs de montée se sont envolés, les Obernois eux-aussi laissent incroyablement échapper la montée lors de la dernière journée au profit de FEGERSHEIM.

Nos résultats saison 1964/1965
A domicile :
7 victoires : BENFELD 4 à 0 ; WESTHOUSE 7 à 1 ; CHATENOIS 3 à 1 ; LIPSHEIM 6 à 1 ; PLOBSHEIM 4 à 0 ; ROSHEIM 1 à 0 ; HUTTENHEIM 3 à 2
1 nul : BOOFZHEIM 1 à 1
3 défaites : FEGERSHEIM 1 à 2 ; OBERNAI 2 à 3 ; OBENHEIM 2 à 3
A l'extérieur
6 victoires : BENFELD 4 à 3 ; CHATENOIS 2 à 1 ; BOOFZHEIM 6 à 0 ; ROSHEIM 5 à 1 ; HUTTENHEIM 4 à 2 ; OBENHEIM 5 à 1
4 nuls : FEGERSHEIM 3 à 3 ; LIPSHEIM 1 à 1 ; PLOBSHEIM 1 à 1 ; WESTHOUSE 2 à 2
1 défaite : OBERNAI 1 à 3
CLASSEMENT FINAL 1964/1965

 

1. FEGERSHEIM 33 points 52:31
2. OBERNAI 32 points 62:33
3. BARR 31 points 69:32
4. BENFELD 29 points 71:48
5. WESTHOUSE 25 points 60:45
6. CHATENOIS 22 points 52:42
7. BOOFZHEIM 21 points 43:45
8. LIPSHEIM 18 points 36:45
9. PLOBSHEIM 16 points 40:57
10. ROSHEIM 14 points 27:48
11. HUTTENHEIM 14 points 35:59
12. OBENHEIM 9 points 26:88


EQUIPE 1 - SAISON 1964/1965

Debouts de gauche à droite : Claude BITTERLIN - Robert REUSCHLE - Jean-Claude LALEVEE - René MARXER - Gérard WILLHELM - Jean-Claude VACHER - Eddy MEYER.
Accroupis : Francis LEVY - Tahar ALLAOUI - Robert HAENSEL - Richard SAINT GEORGES - Michel KEIFLIN

 

 

 

 

EQUIPE 1 – SAISON 1964/1965

Debout de gauche à droite : Jean-Claude LALEVEE - André WERNERT - Eddy MEYER - René MARXER - Richard SAINT GEORGES - Jean-Paul STOQUERT.
Accroupis : Charlot MALAISE - Tahar ALLAOUI - Michel BOSSERT - Jean-Claude VACHER - Michel KEIFLIN

But de Francis LEVY – saison 1964 / 1965

   

 

1er TOUR - COUPE DE FRANCE DU 06 SEPTEMBRE 1964

F.C. BARR - F.A.I.G. 2 : 1

Sous une pluie battante et un terrain glissant, le onze barrois s'est brillamment qualifié pour le prochain tour de la Coupe de France en battant l'équipe de Graffenstaden (1ère division). Dès les premières minutes les quelques 80 spectateurs (héroïques sous la pluie !) virent une équipe locale qui attaquait avec enthousiasme la très rugueuse défense de la FAIG; Mais ce n'est qu'à la 30e minute que LEVY Francis réussit à marquer le 1er but barrois. Le score ne changeait plus et à la mi-temps Barr menait 1:0. Après la pause, la pluie redoublait de violence... mais les attaques de Barr continuèrent et à la 49e minute, LEVY Francis marquait le 2e but pour ses couleurs. Mais les visiteurs ne se donnèrent pas pour battus et contre-attaquèrent fougueusement. Mais la défense locale, où le pilier WERNERT effectua une rentrée très satisfaisante tint bon. Ce n'est qu'à 7 minutes de la fin, sur une passe en retrait malheureuse d'un demi barrois, que les visiteurs réussirent à réduire la marque. Le résultat ne devait plus changer et le onze barrois se qualifiait ainsi pour le prochain tour. L'équipe entière est à féliciter pour la très belle victoire réussie sur un terrain difficile et des conditions atmosphériques désastreuses. Le FCB s'alignait dans la composition suivante : LORENTZ André, LALEVEE Jean-Claude, VACHER Jean-Claude, MARXER René, WERNERT André, STOQUERT Jean-Paul, BOSSERT Michel, LEVY Francis, MALAISE Charlot, WOHLEBER Gilbert et STOEFFLER André.

(Journal de Barr - sept 64)

 

 

LA FAIG BATTUE A BARR

FC Barr - FAIG 2-1. Par un temps pluvieux, mais sur un terrain en bon état, Barr domine dès le début et s'avère plusieurs fois dangereux, mais il faut attendre la 30e minute pour voir l'inter-droit Francis LEVY marquer un joli premier but. Malgré quelques autres belles occasions des locaux, la mi-temps est sifflée sur le score de 1 à 0. Après la pause, la pluie tombe de plus en plus fort et le terrain devient glissant. C'est tout de même Barr qui marque le deuxième but à la 49e minute par l'avant-centre MALAISE. Les locaux continuent à dominer, mais à sept minutes de la fin, sur une passe en retrait malheureuse des joueurs barrois, les visiteurs réduisent l'écart. Le score ne changera plus et la partie se termine sur une victoire méritée du FC Barr. Arbitrage de M. BAUMHAUER de Bischheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 64)

 

 

 

MATCH DU 13 SEPTEMBRE 1964

F.C. BARR - O.C. LIPSHEIM 6 : 1

"So eine Mannschaft hatten wir schon lange keine mehr in Barr ! " das war die allgemeine Aussicht, die man am Sonntag Nachmittag auf dem stade Paul Degermann von allen Seiten hörte. Und dies nicht allein wegen dem etwas " klotzigen " 6:1, das natürlich kein Zufallstreffer aber eher ein regelrecht herausgespieltes resultat darstellte, sondern hauptsächlich wegen dem vorgeführten Spiel der Barrer, welches den Verwöhntesten zufriedenstellen musste. Wir sind zwar noch am Anfang der Saison und weit ist der Weg...bis zum Championtitel. Deshalb möchten wir unsere soeben Flamme etwas kleiner stellen. Jedoch können wir nicht umhin mit grosser Freude festzustellen, dass die mit etlichen Jahren von den verantwortlichen Leitern des FC Barr betriebene Nachwunschs Politik nun ihre Früchte zeitigt. Uns das nicht so knapp. Wir sahen nämlich fast die gesamte Mannschaft vom letzten Sonntag als " Cadets " oder noch kleiner unter Pascuals Fittichen beginnen. Sie stellen heute eine mannschaft die ihrergleichen sucht in der II Division und die sich ohne Uberschwänglichkeit mit jeder I. Division-Mannschaft messen kann. Vorartiggesetzt dass man bei dem am Sonntag gezeigten Spiel und Mannschafts-geist verbleibt und dem tüchtigen und kompetenten " patron " MARXER d.h. Dem trainer weiter so folgt wie bisher. Zum Spiel selbst mächten wir nur sagen, dass der Gegner von Lipsheim ebenfalls eine ausgezeichnete Mannschaft ins Feld stellte, in Spiel wie in Haltung (es wurde während dem ganzen match nicht ein einziges grobes Faul gepfiffen, trotzdem die Lipsheimer körperlich stark überlegen waren) ihr Tormann war tadellos und konnte aber auch nichts für die 6 Tore. Bei den barrer wollen wir noch von einer Einzelkritik absehen. Einzelleistungen und Gesamtspiel riefen grosse Genugtuung bei den Supportern hervor. Solchen Fussball sieht man gern und wir sind überzeugt, dass es nicht mehr lange dauern wird, bis sich die Zahl der Zuschauer verdoppelt oder verdreifacht.Wir können nur allen Sportanhängern raten, besonders aber den Fussball-Liebhabern, die dies bis jetzt unterlassen haben, sich diese Mannschaft anzuschauen. Sie werden bestimmt wieder und immer wieder kommen. Vergessen wir aber bei alledem die nicht minder schönen Resultate der anderen Mannschaften nicht. Am vormittag schlugen die cadets in einem Freundschafsspiel die II Juniorenmannschaf von Sélestat mit 4:0. Im Vorspiel zum ersten Championnat-Treffen der Ia, siegten die Reserven ebenfalls im Championnat, über di Reserven von Lipsheim mit 5-1. Wenn wir also zusammenzählen : insgesamt 15 - 2 !

(Journal de Barr - sept 1964)

Le Journal de Barr, s'enthousiasme après la victoire face à Lipsheim 6 à 1."ça fait longtemps qu'on a pas vu une telle équipe à Barr". Pas seulement à cause du score de 6 à 1, mais surtout de la manière que notre équipe a jouée et qui a satisfait, même les plus critiques. L'équipe composée de joueurs du cru de l'équipe cadets des années précédentes fait plaisir à voir, mais nous n'en sommes qu'au début de saison, alors restons prudents.

 

 

Par un temps magnifique et devant environ deux cents spectateurs, le FC Barr a remporté une brillante victoire. Les locaux dominent dès le début et à la sixième minute sur centre de STOEFFLER, l'inter droit LEVY reprend et marque le premier but. A la 16e minute, MALAISE centre : LEVY reprend et marque son deuxième but. A la 36e minute, sur une mésentente barroise, l'ailier gauche visiteur réduit la marque, mais à la 32e minute c'est encore LEVY qui marque son troisième but, réalisant ainsi son hat-trick. Mi-temps 3 :1 Après la pause, les locaux continuent d'attaquer et à le 56e minute, WOHLEBER marque le quatrième but. Les visiteurs sont dominés et à la 63e minute, MALAISE réussit de près le cinquième but. Les avants barrois sont déchaînés et à trois minute de la fin, STOEFFLER clôture la marque par un shoot à bout portant. Victoire très méritée des Barrois où toute l'équipe est à féliciter pour sa belle performance. Bon arbitrage.

(Dernières Nouvelles d'Alsace - sept 64 )

 

 

 

MATCH DU 20 SEPTEMBRE 1964

S.R. OBERNAI - F.C. BARR 3 : 1

Les dimanches se suivent ...et ne se ressemblent pas ! Nous avons trop vite pavoisé et la célèbre " douche écossaise " n'a pas tardé à suivre. Après la brillante victoire contre Lipsheim, notre onze était méconnaissable à Obernai. Le moins mauvais joueur a été l'arrière-droit LALEVEE qui tira son épingle du jeu et fournit sa partie habituelle. Tous les autres joueurs jouèrent bien en-dessous de leur valeur. Le mauvais terrain n'est pas une excuse valable, car le terrain est le même pour les 22 acteurs! Nos avants ont vraiment mal joué, ont gardé la balle trop longtemps et s'obstinèrent à vouloir percer par le centre où la défense rugueuse et renforcée d'Obernai veillait au grain. Des changements d'aile, on n'en voyait que rarement, alors que seule cette méthode s'imposait pour " énerver " la défense de nos voisins. Notre défense tint bon en première mi-temps, mais faiblit drôlement après la pause. Si nous voulons donner des circonstances atténuantes à notre équipe, mentionnons que les trois buts d'Obernai ont été marqués malheureusement par deux de nos joueurs contre leur camp, et que le 3e but était un penalty contre nous (que le gardien aurait d'ailleurs dû arrêter ou repousser !). Les nombreux supporters barrois qui s'étaient déplacés à Obernai rentrèrent tous très déçus. L'équipe barroise leur doit une réhabilitation et cela dès dimanche en coupe de France contre Erstein. Passons donc l'éponge sur ce sombre dimanche et pensons à ce match de Coupe.

(Journal de Barr - sept 64)

 

 

Le derby contre Barr a tenu ce qu'il a promis. Âprement disputé, il a tenu en haleine les spectateurs. Malgré l'enjeu de la partie, les limites du fair-play n'ont pas été dépassées. Dès le début, Obernai se montre menaçant et ses avants shootent au but. Les locaux manquent d'ouvrir le score quand le gardien adverse laisse tomber la balle. Pourtant les contre-attaques de Barr sont très dangereuses, un cafouillage se produit devant les buts de Barr à la 22e minute, mais la défense des visiteurs peut dégager in-extremis. A la 33e minute Obernai ouvre le score. Barr accuse le coup et est largement dominé jusqu'à la mi-temps. Après la reprise, c'est Obernai qui dicte le jeu, mais Barr laisse passer l'orage et se défend avec beaucoup de bonheur. Sur coup-franc à la 67e minute, l'avant-centre local augmente à 2 à 0. Mais à peine la balle est remise en jeu que Barr remonte à 2 à 1. A un quart d'heure de la fin, un avant d'Obernai est fauché dans la surface de réparation et le penalty est transformé. Malgré des efforts de part et d'autre le score ne changera plus.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 64)

 

 

 

MATCH DU 3 OCTOBRE 1964

F.C. BARR - A.S. OBENHEIM 2 : 3

Après la défaite inattendue d'Obernai nous attendions contre Obenheim la réhabilitation de notre onze. Hélas, les supporters barrois ont dû déchanter, car après une partie très médiocre, les deux points du match (des points précieux) sont allés à Obenheim ! Nos joueurs devraient pourtant comprendre que pour une équipe qui a des prétentions à la montée, les points perdus à domicile comptent " double " à la fin de la saison. C'est surtout notre attaque qui a perdu le match en première mi-temps, ayant gâchée trois occasions de buts magnifiques. Mais notre défense n'est pas non plus sans reproches, car le premier but et le troisième auraient pu être évités. Même après la pause, lorsque l'équipe de Barr était obligée de jouer à 10 après la blessure de notre ailier-gauche STOEFFLER, nos avants, avec un peu plus de décision et de mordant auraient pu renverser la situation. A la fin du match, Barr avait encore 9 joueurs valides, car ALLAOUI lui aussi fût blessé. Tirons la conclusion : si notre équipe espère avoir encore des prétentions à la montée, fer il est qu'elle se reprenne et cela dès dimanche à Plobsheim, où l'attend encore un match très difficile, surtout en ce moment où l'équipe par suite de blessés ne peut s'aligner au complet !

(Journal de Barr - oct 1964)

 

 

Disputée en fin de matinée, dans le cadre de la fête des vendanges locale, cette rencontre avait attiré une centaine de spectateurs. Alors que les locaux démarrèrent en trombe, ce sont les visiteurs qui ouvrent le score après cinq minutes sur coup-franc des vingt mètres - :. Le score en restera là durant la première mi-temps. Au fil des minutes, le onze local sombre dans la médiocrité et n'arrive pas à s'imposer en face des visiteurs qui marquent un deuxième but à la 46e minute - 0 : 2. L'équipe locale reprend de l'espoir à la 64e minute, quand STOQUERT réduit à la marque à 1:2. L'illusion ne dure qu'un quart d'heure, car à la 85e minute, Obenheim inscrit un troisième but - 1:3. A deux minutes de la fin, un arrière visiteur vient en aide aux avants locaux et marque contre son camp 2:3.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1964)

 

 

 

MATCH DU 10 OCTOBRE 1964

C.A. PLOBSHEIM - F.C. BARR 1 : 1

L'équipe première du FCB malgré ses remplaçants, a donc empoché un point précieux contre la rude et dure équipe de Plobsheim. Nous avons encore payé cher ce point acquis: MALAISE a été blessé et WOLHEBER sorti du terrain par l'arbitre ! D'après des critiques , l'équipe de Plobsheim " a joué très dur " et nos poids légers n'avaient sûrement pas la partie belle. Le résultat est quand même très encourageant et avec la rentrée d'ALLAOUI et KEIFFLIN dimanche à Westhouse, notre équipe est encore valable. Dimanche le 18 octobre, notre équipe se rend donc chez le leader du groupe Westhouse. Coup d'envoi 15 heures à Westhouse. Le match ne sera pas une partie de tout repos, car sur son terrain Westhouse est quasi invulnérable (malgré notre victoire de l'an dernier par 3:2) Faisons néanmoins confiance à notre équipe qui, si tous les joueurs se battent avec courage n'aura pas perdu d'avance. Espérons que beaucoup de supporters barrois se rendent à Westhouse pour encourager leur équipe ce qui remontera sûrement le moral de nos joueurs.

(Journal de Barr - oct 1964)

 

 

Match disputé, extrêmement serré devant une assistance d'environ 150 spectateurs. Une rapide contre-attaque de l'équipe visiteuse a permis d'ouvrir le score à la 15e minute par l'avant-centre MALAISE. Par la suite, le match devient équilibré et sur coup-franc tiré par l'avant-centre KOPP, et repris de la tête par l'inter-droit Jean-Paul ZAEGEL, l'équipe locale égalise. Après le thé, domination territoriale de l'équipe locale, vu l'expulsion de l'ailier gauche WOLHEBER, à la 60e minute, pour coup de poing à l'adversaire. Le match se termina de façon satisfaisante pour les deux équipes sur le résultat acquis.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1964)

 

 

 

MATCH DU 17 OCTOBRE 1964

A.S. WESTHOUSE - F.C. BARR 2 : 2

Notre onze s'est donc très bien battu chez le leader à Westhouse et a rapporté un point précieux. Barr a fourni un très bon match, a produit le meilleur football...et s'est créé les plus nombreuses occasions de buts ! Malheureusement notre ligne d'attaque manque d'un " puncheur " voir réalisateur, car beaucoup d'occasions de buts ne sont pas utilisées ! Avec un peu plus de décision et de sang-froid (pourquoi frapper si fort dans la balle a quelques mètres des buts ?). Barr domine dès le début et nous marquons notre premier but par un beau shoot de STOQUERT, Westhouse égalise peu après sur corner. Mi-temps 1 : 1. Après la pause, nous subissons une petite domination du leader et celui-ci marque son deuxième but. Mais nos joueurs ne s'avèrent pas battus et sur une contre-attaque dangereuse, les Barrois réussissent l'égalisation, bien méritée du reste. Notre équipe a bien joué, la défense a fait son match habituel; les demis également et dans cette ligne, le demi-gauche STOQUERT a fait un très bon match (pourquoi pas toujours comme cela...). Les avants montrèrent quelques belles offensives, pratiquèrent un football agréable, mais manquèrent de précision dans leur shoot.

(Journal de Barr - oct 64)

 

 

Un match très serré s'est déroulé sur le stade de la Scheer entre Westhouse et Barr. Barr marque à la 15eme minute le premier but. Westhouse arrive à égaliser à la 39e minute par ACKERMANN. A peine 3 minutes plus tard, c'est l'ailier gauche HEUSCHEL de Westhouse qui marque le deuxième but. Mi-temps 2:1 pour Westhouse. Après la reprise, le jeu perd rien de son allure et à la 78e minute, Barr égalise. Encore une chance de marquer pour Westhouse par l'ailier droit SAETTEL qui place le ballon sous la transversale, mais l'arbitre refuse le but.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1964)

 

 

 

MATCH DU 24 OCTOBRE 1964

F.C. BARR - A.S. BENFELD 4 : 0

Sagen wir gleich im voraus, dass das Resultat absolut keinen Zufalltreffer darstellt, sondern dem Spielverlauf nach als ganz normal zu bezeichnen ist. Es könnte allerhöchstens 4 : 1 heissen, einen Ehrentreffer hätten die Benfelder Kollegen verdient. Alle 4 Treffer von Barr waren ganz einfach grosartig und wurden ebenso schon erzielt wie herausgepielt. Den einer oder der anderen Spieler von Barr speziell zu nennen wäre etwas riskiert, denn sie spielten alle so wie man eben spielen solt. Das Spiel erinnerte uns viel an das Spiel das erste Championnatspiel gegen Lipsheim. Schönes Zusammenspiel, besonders uneigennützig in Sturm, wo nicht jeder unbedingt ein Tor erziehlen wollt, sondern dem bessere plazierten prompt abgab. Erfolgreiche Flanken von den beiden Flügel, besonders vom rechten, geschickter Stellungswechsel des Mittelsturmers, von welchem übrigens das erste Tor vom linken Flügel erzielt wurde. Eifzige und arbeitsfreudigt Läufferreihe , wo der Mittelman wie gewöhnlich der Turm in der Schlacht war und ein unheimliches Pensum mit viel Sachkenntnis und kaltblüdig erledigte. Gute Verteidiger, wobei allerdings der rechte manchmal etwas abfiel, und ein Tormann der absolutes Vertrauen bei Spieler und Zuschauer hervorrief, derart sicher war er beim Empfang wie beim Abschlag des Balles. Die Mannschaft von Benfeld an sich ist allerdings nicht so schlecht, wie man sich dies vorstellen könnte, aber sie fiel am Sonntag auf ein Barrer Ensemble, das schwer zu schlagen war, auch von anderen Schade, dass er nicht jeden sonntag so ist. Trotzdem wollen wir aber zufrieden sein, denn während den letzten Sonntagen ging es jedes Mal etwas besser, sodass wir immer auch zum Ziel kommen können. Es waren wohl etwas 250 Zuschauer auf dem Platz, davon 50% von Benfeld . Unsere Barrer Mannschaft verdient etwas mehr Aufmerksichkeit den eigenen Leuten. Hoffen wir , dass es auch hier von Sonntag zu Sonntag etwas besser wird.

(Journal de Barr - oct 64)

 

 

Devant environ 250 spectateurs, les locaux enregistrèrent une belle victoire d'ailleurs amplement méritée. Dès la 12e minute, l'avant-centre LEVY ouvre la marque grâce à un beau centre de WILHELM et à la 29e minute l'ailier droit BOSSERT marque le second but sur centre de l'ailier gauche. L'équipe barroise continue à mener la partie et dès la 37e minute, sur corner, le gardien visiteur est battu pour la troisième fois sur une belle tête de l'avant-centre WILHELM. A partir de ce moment, l'équipe locale joue décontractée et à la 44e minute, l'ailier droit BOSSERT marque son second but sur une splendide action personnelle. Mi-temps 4:0. Après le thé, les Barrois jouent en vainqueurs et dominent leurs adversaires sans toutefois augmenter le score.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1964)

 

 

 

MATCH DU 8 NOVEMBRE 1964

A.S. CHATENOIS - F.C. BARR 1 : 2

L'équipe du FC Barr a donc remporté une très belle victoire à Châtenois. Ce match était sous le signe d'un vent très violent, donc profitèrent à tour de rôle des deux formations. La défense barroise a eu un travail énorme durant les 45 premières minutes, car le vent ramenait toujours la balle vers nos buts. Mais notre défense veillait et rien ne passait. Au contraire, sur une contre-attaque fulgurante de notre inter ALAOUI, celui-ci réussit un fort joli but, avance que notre défense put conserver à la pause. Après le thé, notre onze profita à son tour du vent et notre attaque s'en donna à cœur joie. Hélas, sans trop de précipitations de la part de nos attaquants, nous aurions pu réussir deux autres buts. C'est contre le cours du jeu, sur une attaque massive, que Châtenois parvint à égaliser sur un shoot de près. Les locaux voulurent alors forcer la victoire et commencèrent à jouer un peu trop virilement. Sur un coup-franc accordé par l'arbitre, STOQUERT shoota de 20m., à travers le mur adverse, et le goal de Châtenois n'eut plus qu'à se baisser... pour ramasser la balle dans le fond des filets. Il restait encore 9 minutes à jouer et notre défense tint bon contre un adversaire qui ne voulut pas s'avouer vaincu. Logiquement, la victoire barroise est méritée et tous les joueurs sont à féliciter pour leur belle performance. Avec un match en retard contre Huttenheim ( le 20 décembre à Barr) nous restons donc encore dans la course pour le titre..., si notre équipe arrive à battre le leader Fegersheim qui se présentera le 15 novembre à Barr.

(Journal de Barr - nov 64)

 

 

Par un temps froid et sec, devant une assistance bien garnie, Barr a confirmé ses visées pour le titre. Cantonnés en défense durant la première mi-temps, les visiteurs laissent passer l'orage et arrivent à mener au tableau peu avant la mi-temps. Il faut aussi dire que les locaux ont manqué de nombreuses occasions de scorer. Après la reprise, Barr construit son jeu adossé au vent, procédant par de petites passes. Néanmoins, l'avant-centre local rétablit la parité par un beau shoot. Les visiteurs enlevèrent finalement l'enjeu par un coup-franc à la limite de la surface de réparation magnifiquement tiré.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1964)

 

 

 

MATCH DU 15 NOVEMBRE 1964

F.C. BARR - C.S FEGERSHEIM 1 : 2

Der mit grosser Spannung erwartete Match gegen den derzeitigen Leader unserer Gruppe in der 2. Division ging für Barr verloren. Da hilft kein Heulen und Zähneknirschen, selbst wenn man bedenkt, dass ein Unenschieden viel gerechter gewesen wäre, ja zweitweise sogar ein Sieg im Bereich der Möglichkeit lag. Das will also so viel heissen, dass unsere Mannschaft nicht allein ebenbürtig war, sondern manchmal sogar überlegen. Aber das Glück war uns nicht hold, darüber kann man erbittert sein, obwohl dies absolut nichts am Resultat ändert. Trotz der Niederlage verdienen alle Spieler restlos ein uneingeschränktes Lob. Sie gaben sich alle erdenkliche Mühe auf dem schweren Terrain, das eben unserer " leichten Kavallerie " nicht liegt, so gut zu spielen wie es eben möglich war. Wir sahen sehr schöne Phasen und sogar oft, nur das Pech konnte den glücklichen Abschluss verhindern, besonders in der zweite Halbzeit.

(Journal de Barr - nov 1964 )

Le match tant attendu face au leader actuel du groupe a été perdu. Rien ne sert de se lamenter, même si un nul, voire une victoire, était possible, le résultat reste le même. Notre équipe a fait jeu égal avec l'adversaire, a même dominé par instant, mais la chance ne lui a pas souri. Malgré la défaite tous les joueurs sont à féliciter et le terrain gras n'a pas facilité la tâche de nos avants de poches. Nous avons assisté à une belle rencontre, émaillée de belles phases de jeu et seul le manque de chance nous a privé d'un dénouement plus heureux.

 

 

 

Ce match au sommet qui avait attiré 150 spectateurs a tenu ses promesses. Après un début de match mené tambour battant, les visiteurs ouvrirent le score à la 15e par Hertrich. Le jeu resta très animé et malgré une domination constante de l'équipe locale, celle-ci dut encaisser un deuxième but de Hertrich qui loba le gardien local à la 44e minute. Après la reprise et dès la 48e minute, l'ailier gauche local Keiflin réduisit la marque 1 :2. Cette réussite stimula les avants locaux, mais ce fût tout, car en dépit d'excellentes occasions, les avants locaux ne purent prendre en défaut la défense visiteuse. Dans les dernières minutes, Fegersheim faillit aggraver encore la marque, mais en fût empêché par le brio du gardien local.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 64)

 

 

 

MATCH DU 22 NOVEMBRE 1964

F.C. ROSHEIM - F.C. BARR 1 : 5 

F.C. ROSHEIM II - F.C. BARR II 0 : 4

Ainsi les deux équipes seniors du FCB ont remporté dimanche dernier deux brillantes victoires à Rosheim. La victoire de l'équipe première apparaît surprenante quant à l'ampleur du score, mais il paraît que l'attaque barroise s'est retrouvée. Michel BOSSERT opérait comme avant-centre et marqua trois buts, ce qui est réellement une bonne performance. LEVY Francis , notre inter-droit, réussit deux buts et semble avoir retrouvé son " punch " perdu depuis quelques semaines, WILLHELM Gérard, l'ancien avant, a fourni comme demi-droit une brillante partie, car il a joué son meilleur match de la saison. Et comme notre défense a joué son match habituel tout de sûreté, la victoire ne s'est pas fait attendre. Réjouissons-nous et félicitons notre équipe pour ces deux points acquis chez un adversaire difficile à manier sur son terrain. L'équipe du FCB s'était présentée dans la formation suivante:

 

Claude BITTERLIN

Jean-Claude LALEVEE

André WERNERT

Jean-Claude VACHER

Gérard WILLHELM

Jean-Paul STOQUERT

Francis LEVY

Tahar ALLAOUI

Charlot MALAISE

Michel BOSSERT

Michel KEIFFLIN

(Journal de Barr - nov 64)

 

 

Ce derby, disputé devant une assistance peu nombreuse, tint ce qu'il promettait, surtout par le jeu offensif de l'équipe visiteuse, mobile, rapide et précise. Au début, l'équipe locale fait illusion et l'on pouvait croire à leur succès. Cependant, peu à peu, la meilleure condition et la technique plus poussée des " vignerons " l'emporta et la défense locale, d'ordinaire si solide, craqua devant les " une-deux " répétés de leur adversaire, plus rapide sur la balle. En guise de conclusion, relevons la partie trop lente des locaux, l'excellente prestation des Barrois, en très bonne condition.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1964)

 

 

 

COUPE D'ALSACE - MATCH DU 29 NOVEMBRE 1964

A.S OTTROTT - F.C. BARR 1 : 0

Dans les matches de Coupe, il y a toujours eu de grandes surprises, et, malheureusement ...c'est le FCB qui a eu la désagréable surprise d'âtre éliminé par l'équipe d'Ottrott, jouant en 4e division. Ne cherchons pas d'excuses, puisque nous avons même manqué la transformation d'un penalty, mais faisons simplement la remarque (à la LAFA) que des terrains de football comme à Ottrott ne devraient pas être reconnus par la LAFA. Passons encore l'état du sol, mais l'étroitesse, la longueur du terrain non réglementaire, ne permit pas de faire du vrai football. Mais nos joueurs ont commis la grande faute de vouloir opérer comme sur le terrain de Barr par petites passes et, évidemment, cette tactique était condamnée d'avance. Nous sommes donc éliminés de la Coupe, et de par notre faute, puisqu'on ne sut pas s'adapter aux conditions de jeu et de terrain. Cela devrait servir de leçon à nos joueurs.

(Journal de Barr - nov 1964)

 

 

Barr, techniquement supérieur aux locaux, fut éliminé dès le premier tour par une équipe d'Ottrott très courageuse qui créa la surprise du jour. C'est devant une centaine de spectateurs que Barr engage et porte de suite le jeu devant les buts locaux. Pendant toute la première mi-temps Ottrott n'était réduit qu'à se défendre, mais les rares contre-attaques locales mirent la défense visiteuse en péril. La mi-temps survint sur le score de 0:0. Après le thé, même physionomie qu'en première mi-temps, néanmoins à la 57e minute sur une très belle contre-attaque, Jeannot KAUFLINGER, d'un tir de 30 mètres, marqua l'unique but de la partie. A partir de ce moment, l'équipe locale se permit de faire jeu égal avec les visiteurs. A la 70e minute l'arbitre siffla un penalty pour Barr que le gardien local KOPP arrêta avec brio Le dernier quart d'heure fût à l'avantage des visiteurs, mais la défense locale, surtout le gardien KOPP, tint la dragée haute.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 1964)

 

 

 

MATCH DU 6 DECEMBRE 1964

F.C. BARR - F.C. BOOFZHEIM 1 : 1

Une centaine de spectateurs a assisté à une rencontre plaisante qui resta indécise jusqu'au coup de sifflet final. Les deux équipes ont eu beaucoup de mérite à jouer correctement, leur tâche n'étant pas facilitée par l'état du terrain qui se transforma au fil des minutes en un véritable bourbier. Cette rencontre, l'équipe locale aurait mérité de la remporter surtout en première mi-temps où elle accula le onze visiteurs dans son camp. Mais dominer n'est pas gagner, et il s'en fallut d'un rien que les visiteurs empochent les deux points, puisqu'ils menaient par 1à 0 à 7 minutes de la fin, ayant obtenu un but à la 56e minute contre le cours du jeu. Ce ne fût qu'à la 83e minute que Barr arriva à obtenir l'égalisation et malgré une fin de match époustouflante, les avants locaux ne parvinrent plus à marquer.

(Dernières Nouvelles du Lundi - dec 1964 )

 

 

 

MATCH DU 20 DECEMBRE 1964

F.C. BARR - U.S. HUTTENHEIM 3 : 2

" Il était moins une... " und fast wäre es geschehen gewesen und zwar das Gegenteil von dem wir alle Barrer Supporter erwartet hatten und wie es auch den Anschein hattte. Denn trotz dem Spiel gegen den Wind war Barr ziemlich überlegen und führte in der ersten Halbzeit mit 1:0. Aber mit den Geschikten Mädchen ist kein ewiger Bund zu rechnen und so war der Ausgleich unerwartet und schlagartig. Die Barrer Kavalerie stürmte auf das gegnerische Tor wie die Cuirassiers von Reichshoffen, aber es wollte ihnen nicht und garnichts gelingen. Zum Gegenteil, dasselbe Bild wiederholte sich für die Huttenheimer und diese schossen sogar ein zweites Tor und lagen somit in Führung mit 1:2. Und da möchten wir wieder einige Worte an die Adresse der Barrer Supporter richten und ihnen noch wiederholen, dass auf der Stehtribune viel leichter zuspielen ist als auf einen schweren uneben gewordene Terrain. Es geht nicht immer wie man will, auch auf dem Fussballplatz nicht. Das dürfte aber immer noch kein Grund sein alle möglichen Namen, wen nicht Schimpfnamen zu hören. Auch an den Supportern erkennt man eine Mannschaft, und wenn diese verlangen, dass ihre Spieler sich Mühe geben und sich vor allem auf dem Platz korrekt zeigten, so sollen sie mit dem guten Beispiel einmal voran gehen. Natürlich legte sich der Wind etwas auf den solchen erwähnten " Stehtribüne " als der Ausgleich fiel, es stand 2:2 und fast noch eine Viertelstunde zu spielen. Noch ist Polen nicht verloren, und so gingen die Barrer Jungens wieder ran an den Feind und schon hiess es 3:2 für Barr und somit waren wieder alle versöhnt, auch auf der Stehtribüne. Der FC Barr befindet sich nun bei der Spitzengruppe !

(Journal de Barr - dec 64)

Il était moins une … et la tournure des évènements aurait été à l'opposé de nos espoirs surtout au vu du début de cette rencontre. Car, malgré le vent contraire, notre équipe était dominatrice et menait au score à la mi-temps 1 à 0. Mais, contre toute attente , Huttenheim égalisait de manière cruelle et inattendue. Les attaquants barrois montèrent à l'assaut du but adverse comme les Cuirassiers de Reichshoffen, mais rien ne voulait leurs sourire. Bien au contraire, ce furent les gars de Huttenheim qui marquèrent un second but et prirent l'avantage 1 à 2. C'est là que nous lançons un message à nos supporters, en indiquant aux gens de la " tribune debout " qu'il est plus facile de jouer depuis la touche que sur un terrain gras et bosselé. Ca ne va pas toujours comme on veut et il en va de même en football. Il est inadmissible que des noms d'oiseaux , voir des injures descendent de cette " tribune debout ", on reconnaît également une grande équipe à travers le comportement de ses supporters. Lorsqu'on demande aux joueurs de donner le maximum sur le terrain et de se comporter correctement, il en va de même pour le public qui doit donner le bon exemple. Naturellement, le calme revint après l'égalisation de notre équipe à un quart d'heure de la fin. Tous les espoirs étaient permis, nos jeunes joueurs repartaient vers l'avant, et faisaient définitivement taire les critiques du public en inscrivant un troisième but. A présent, le FC Barr se retrouve dans le peloton de tête. 

 

 

C'est devant une centaine de spectateurs que la partie débuta, favorisant l'équipe visiteuse adossée au vent. Contrairement à ce qu'on attendait ce furent les locaux qui ouvrirent le score à la 18e minute par l'ailier-gauche STOQUERT. Malgré une domination constante des Barrois, le score ne changea plus jusqu'à la mi-temps 1 :0 Après la reprise, les Barrois adossés au vent voulurent forcer la décision mais c'est Huttenheim qui, contre-attaque et égalisa. Malgré les efforts des locaux qui aboutirent devant le but des visiteurs et contre le cours du jeu , Huttenheim marqua le second but. A ce moment-là, les locaux vexés d'être menés à la marque forcèrent leur talent et réussirent à marquer deux autres buts par KEIFLIN et BOSSERT forçant ainsi la décision tant attendue des supporters locaux.

(Dernières Nouvelles du Lundi - dec 1964)

 

 

 

MATCH DU 14 FEVRIER 1965

F.C. BARR - C.A. PLOBSHEIM 4 : 0

C'est par un score net et sans appel que les locaux ont réussi à se débarrasser d'un adversaire très coriace et volontaire ne s'avouant jamais vaincu. Au repos, le score était déjà 2-0, malgré le vent contraire. Deux autres jolis buts furent marqués en seconde mi-temps établissant ainsi le score final de 4-0. Ajoutons que le score aurait pu être bien plus sévère sans l'excellente partie fournie par le gardien de but des visiteurs. Toute l'équipe locale est à féliciter pour ce beau succès, qui place les vignerons au 3eme rang du classement avec un match de retard sur le leader Obernai et son suivant Châtenois. Le match entre les équipes réserves du FC Barr et du CA Plobsheim a dû être remis, le terrain n'étant pas praticable pour faire disputer deux matches. Dimanche prochain, le 21 février, un déplacement très difficile attend les Barrois à Benfeld où l'équipe locale, elle aussi, est toujours encore en course pour la montée en Ière Division. Rappelons qu'au match aller à Barr, Benfeld dû s'incliner sur le score très sévère de 4-0. Tandis que l'équipe réserve sera une nouvelle fois au repos, l'équipe cadet disputera le match retour à Villé.

(Journal de Barr - fev 65)

 

 

Après un début de match très rapide, les locaux prennent l'avantage à la 15e minute par un superbe but de leur ailier droit. 10 minutes plus tard, un deuxième but couronne les efforts du onze local. Après le repos, Plobsheim attaque avec beaucoup plus de détermination, oblige l'équipe locale à se donner à fond. A la 75e minute, u troisième but réussit par les Barrois enlève toute illusion aux visiteurs qui, par la suite, évitent le désastre grâce à leur gardien, excellent tout au long de la partie. A l'avant-dernière minute tombe le quatrième but pour les locaux.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 1965)

 

 

 

MATCH DU 21 FEVRIER 1965

A.S. BENFELD - F.C. BARR 3 : 4

Les spectateurs de Benfeld et les supporters barrois qui s'étaient rendus à Benfeld pour encourager leur équipe ont assisté à un match palpitant, un vrai match à suspens, joué sur un terrain qui en 2e mi-temps devint un vrai bourbier. Dès les premières minutes, on peut constater que les visiteurs de Barr sont techniquement supérieurs aux locaux. Malgré le terrain glissant, le public assiste à de très belles phases de jeu, surtout de la part des attaquants barrois. Cet avantage se concrétise par deux buts superbes de Michel BOSSERT et de Jean-Claude VACHER. A la mi-temps le FCB mène donc 2-0. Après la pause Benfeld se rue à l'assaut des buts barrois, notre arrière central André WERNERT glisse et loupe la balle, notre gardien Eddy MEYER ne peut arrêter le shoot qui suit et c'est le 1-2. Heureusement quelques minutes après notre ailier gauche André STOEFFLER, bien lancé par Michel BOSSERT, obtient le 3eme but. Les supporters barrois respirent... mais pas pour longtemps ! Sur une contre-attaque locale, l'avant centre marque le 2eme but. Et 3 minutes après, Jean-Claude VACHER, dans un réflexe malheureux, fait une passe en retrait à son gardien. Celui-ci reste figé dans le but et c'est le 3-3. A présent le match devient " électrique ", car chaque équipe cherche la décision. Notre équipe laisse passer l'orage local, se reprend magnifiquement et 8 minutes avant la fin Michel BOSSERT prend la défense adverse de vitesse et marque le but de la victoire. Barr est maître du terrain jusqu'à la fin du match, car Benfeld à présent, s'avoue battu. Le FC Barr a donc remporté une brillante victoire et 2 points ...qui nous apportent la 2eme place du classement ! Félicitons l'équipe barroise pour cette remarquable performance obtenue par un jeu supérieur au onze adverse, et surtout un courage exemplaire de tous les joueurs. Les onze joueurs ont bien joué...mais accordons néanmoins une mention spéciale à René MARXER, l'entraîneur-joueur qui a fait son meilleur match de la saison. Jean-Claude LALEVEE, notre arrière droit remarquable de sang-froid, Tahar ALLAOUI, Michel BOSSERT et Jean-Claude VACHER en attaque. Nos deux ailiers André STOEFFLER et Francis LEVY manquèrent un peu de réussite, car sur un terrain sec à eux deux, ils marquent trois autres buts !

(Journal de Barr - fev 65)

 

 

 

MATCH DU 28 FEVRIER 1965

F.C. BARR - A.S. CHATENOIS 3 : 1

Weit ist der Weg...und wir kamen auch weit her als wir am Sonntag nachmittag den Stade Paul Degermann verlassen, trotzdem mit der genugtuung einerseits ein ganz nettes Spiel und anderseits " malgré tout et quand même " den Sieg unserer Jungens erlebt zu haben. Wohl fiel die erste Halbzeit zugunsten den Barrer aus, sie hatten viel mehr vom Spiel und drängten gar oft die Kestenhölzer ganz in die Nähe ihres hetligen Tores, wo ein ausgereichneter Keeper drin fungierte. Aber trotzdem musste man feststellen dass Chatenois eine gute Mannschaft besitzt, mit sogar ausgezeichneten Einzelheiten, denken wir dabei nur an den sogenannten " Skiba " der jedesmal das Gruseln hervorfiel, wenn er in Besitze des Leders war. Dazu gesellt sich noch ein tadelloser Linksaussen der übrigens ein zweites Tor vom Erstgenannten präzis auf den Kopf gelegt bekam, doch das Glück war ihm nicht hold, sondern uns, denn der Balle spritzte vom linken Torpfosten wieder ins Feld zurück, wofür niemand von uns was könnte...Wer weis, wenn es 1-2 geheissen hätte wie es gekommen wäre... Trotz das starken Überlegenheit der Barrer leichten Kavallerie in der ersten Halbzeit stand es nach den 45 Minuten nur 1:0 und zwar nach einem prachtwoll hereingegebenen Ball von Jean-Claude VACHER, ebenso prachtvoll von Michel BOSSERT aufgenommen und unhaltbar verwandelt. André WERNERT, immer noch der Turm in der Schlacht und der etwas kalt gewordene Goal Keeper Eddy MEYER, da er in der ersten Halbzeit nicht einen einzigen Ball bekam, machten nur einen eizigen Fehler zu Beginn der zweite Halbzeit und schon hiess es 1:1. Diese kolossale Ermutigung und ihre zahlreichen Supporter (ein Beispiel für die Barrer...) feierten die Kestenhölzer buchstäblich an und es war ihnen in der ersten Halbstunde der zweiten Halbzeit stark überlegen zu sein. Die letzte Viertelstunde war dann wieder unser und der während der ganzen Partie ausfallende Rechtsaussen Charlot MALAISE kaufte sich ein wenig zurück indem er das von Michel KEIFLIN, übrigens auch tadeloss während der ersten Halbzeit, verwandelte Tor herbeiführte. Es war dies ungefähr 10 Minuten vor Schluss und die " Tribune couvert " (sic!) atmete erleichtert, ja kolossal erleichtert auf, es war höchste Zeit. Und erst recht, als kurz darauf Jean-Claude VACHER ein drittes, auch prachtvolles Tor, erzielte. Dann war der Match gewonnen und die beiden wertvollen Punkte auch.

(Journal de Barr - fev 65)

"La route et longue et difficile", c'est ce que se disaient les supporters du FC Barr en quittant le stade après avoir assisté à une très belle partie de notre jeune équipe. La première période fut dominée par les locaux qui poussèrent leurs adversaires dans les derniers retranchements, mais buttèrent face à une très bonne équipe et un excellent gardien. L'équipe de Châtenois dispose de joueurs de talent , notamment le surnommé " Skiba " au poste d'avant-centre, qui donna des sueurs froides aux Barrois dès qu'il était en possession de la balle. Signalons également leur ailier gauche qui eut une balle de 1 à 2 lorsqu'il reprit de la tête un centre mais le ballon échoua sur le poteau gauche de nos buts, qui sait si cette balle était allée au fond ! Malgré la domination constante en première période, le score n'était que de 1 à 0 suite à un centre de Jean-Claude Vacher, repris magnifiquement et imparablement par Michel Bossert. Mi-temps 1-0. Notre tour de défense André Wernert et notre gardien Eddy Meyer ne firent qu'une seule erreur en début de deuxième mi-temps, mais elle nous coûta l'égalisation de Châtenois. Les très nombreux supporters visiteurs et leur équipe reprirent confiance et c'est à ce moment que la tête de l'ailier gauche s'écrasa sur le montant barrois. Il fallut attendre le dernier quart d'heure et la réaction de notre ailier droit Charlot Malaisé, par ailleurs transparent, pour que ce dernier se rachète en transformant en but un service de Michel Keiflin. Nous étions à 10 minutes de la fin de la rencontre et les supporters de la " tribune couverte " pouvaient pousser un ouf de soulagement avant de se rassurer complètement suite au magnifique troisième but, signé Jean-Claude Vacher. Le match était plié et les deux précieux points dans la poche des locaux.

 

 

 

MATCH DU 14 MARS 1965

C.S. FEGERSHEIM - F.C. BARR 3 : 3

Comme il fallait s'y attendre notre équipe fanion a dû cravacher ferme pour ramener un point précieux de son périlleux déplacement à Fegersheim. C'était les locaux qui ouvrirent le score dès la 9ème minute pour mener 1 :0, score qui ne changera plus jusqu'à la mi-temps, malgré plusieurs attaques dangereuses des visiteurs, mais toutes anéanties par un excellent goal local. En seconde mi-temps, après dix minutes de jeu, LEVY Francis pu enfin égaliser mais la joie des nombreux supporters Barrois fut de courte durée car quelques minutes plus tard, Fegersheim réussit à marquer un deuxième but. Sentant souffler le vent de la défaite, les vignerons appuyèrent sur l'accélérateur et Jean-Claude VACHER égalisa à la 69ème minute. Dix minutes plus tard, ils réussissent même à prendre l'avantage grâce à un magnifique but signé LEVY Francis. Mais à partir de cet instant, les locaux commencèrent à ruer dans les brancards et dominèrent outrageusement jusqu'à la fin du match, ne voulant pas s'avouer vaincu, et à 4 minutes de la fin ils réussirent à égaliser à 3 - 3, score somme toute tout à fait logique d'après la physionomie du match. Malgré la perte d'un point, ce résultat équivaut plutôt à une victoire, car ne l'oublions pas, notre équipe fanion est la seule jusqu'à présent à avoir contraint les hommes de l'ex-pro HERTRICH au partage des points sur leur terrain. Félicitons donc en bloc les joueurs pour cette magnifique performance.

(Journal de barr - mars 65)

 

 

 

MATCH DU 21 MARS 1965

F.C. BARR - F.C. ROSHEIM 1 : 0

Ce n'est qu'après une lutte sans merci que les locaux, privés de WERNERT sont parvenus à glaner une nouvelle victoire que les coriaces visiteurs de Rosheim leur contestaient jusqu'à la fin du match, ne s'avouant vaincu qu'au coup de sifflet de l'arbitre. Sur une pelouse grasse et par endroit très boueuse, l'attaque locale n'eut pas son rendement habituel. Il est vrai qu'elle était poursuivie par une incroyable malchance et que la défense visiteuse avec à sa tête un gardien de but en super-forme ne lui facilita pas la tâche. L'unique but fût marqué par Jean-Claude VACHER au milieu de la première mi-temps, sur une belle action personnelle. Néanmoins aussi petite qu'elle soit, la victoire est quand même revenue à la meilleure équipe, ce qui permet au FC Barr de continuer à talonner le leader Obernai…

(Journal de barr - mars 65)

 

 

Cette rencontre s'est disputée sur un terrain lourd et glissant, ce qui handicapait les deux équipes. En première mi-temps, l'équipe locale menait les débats tambour battant et manquait à plusieurs reprises l'occasion de scorer. Ce fût à la 39e minute que les locaux marquèrent l'unique but de la partie. E deuxième mi-temps, Rosheim se montra surtout efficace par ses contre-attaques qui se brisèrent devant le but local. Pendant le dernier quart d'heure, les avants locaux obtinrent plusieurs corners mais n'arrivèrent plus à prendre en défaut le gardien visiteur, sauvé à plusieurs reprises par ses co-équipiers.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 65)

 

 

 

MATCH DU 28 MARS 1965

A.S. OBENHEIM - F.C. BARR 1 : 6

Comme il fallait s'y attendre l'équipe première du FC Barr, malgré l'absence de Michel KEIFLIN, de Charlot MALAISE et de Eddy MEYER, mais avec la rentrée de André WERNERT, ne s'est pas laissée surprendre à Obenheim face à la lanterne rouge, toujours capable d'une réaction. En effet, après un match à l'avantage des vignerons, match qui ressembla plutôt à un match d'entraînement, les locaux ont dû baisser pavillon sur le score sévère de 6 à 1. A la mi-temps la cause était déjà entendue, puisque les visiteurs menèrent par 3 à 0. Les buts furent marqués par Jean-Claude VACHER 3, Michel BOSSERT 2 et Tahar ALLAOUI 1. De toutes les équipes rencontrées jusqu'à présent, celle d'Obenheim est certainement la plus faible et nous ne voyons pas comment cette dernière pourra échapper à la relégation, alors qu'au match aller, le jour de la Fête des Vendanges, elle a créé la surprise du jour, en prenant le meilleur sur l'équipe de Barr par 3-2. Mentionnons que, pour la deuxième fois, il n'y avait pas d'arbitre officiel à Obenheim pour diriger ce match, mais finalement après quelques minutes de discussions les 2 clubs se sont mis d'accord pour faire diriger ce match par un arbitre bénévole en la personne de M. André LEVY, lequel se tira bien de sa tâche, il est vrai facilitée par la correction des joueurs. Dimanche prochain, le 4 avril 1965, l'équipe première du FC Barr disputera son avant-dernier match de championnat à l'extérieur et ceci à Boofzheim où l'équipe locale est toujours difficile à battre. Mais avec la rentrée de Michel KEIFLIN, Eddy MEYER et charlot MALAISE, tout laisse à croire à un nouveau succès ou du moins un demi-succès des Barrois, à condition toutefois que le match soit pris au sérieux, car un faux pas est vite arrivé et risque de couper la route de la montée en 1ère division, laquelle est toujours encore dans la mesure du possible. Coup d'envoi 15 heures.

(Journal de Barr - mars 65)

 

 

 

MATCH DU 4 AVRIL 1965

F.C. BOOFZHEIM - F.C. BARR 0 : 6

C'est par un score impressionnant que nos footballeurs sont venus à bout de la coriace équipe de Boofzheim et ceci à Boofzheim même ce qui donne encore plus d'ampleur à la magnifique performance réalisée par nos joueurs. Le match fut tout à l'avantage des Barrois et à la mi-temps la cause était déjà entendue pour les locaux, puisque Barr menait confortablement par 3-0, buts marqués par Michel BOSSERT et un arrière de Boofzheim conte son camp. Les visiteurs en ajoutèrent encore 3 par Michel BOSSERT, Tahar ALLAOUI et Jean-Paul STOQUERT de sorte que le score était de 6-0 en faveur des joueurs du FC Barr. Par cette belle victoire et du fait que le leader Obernai a dû mordre la poussière à Fegersheim, les vignerons se sont installés à la tête du classement avec 27 points et un goal-average de 56-26, suivi par Obernai avec 25 points, mais 2 matches en retard et Fegersheim 25 point et un match en retard.

(Journal de Barr - avril 65)

 

 

 

MATCH DU 11 AVRIL 1965

F.C. BARR - A.S. WESTHOUSE 7 : 1

L'équipe première du FCB continue sa magnifique lancée de fin de championnat et a littéralement écrasé la pourtant coriace équipe de Westhouse. Cependant, en première mi-temps, les visiteurs ne facilitèrent guère la tâche des locaux, car ils réussirent même à marquer le premier. Après l'égalisation barroise, Westhouse tint le match nul jusqu'à la pause (1:1). après le thé, les avants barrois attaquèrent à outrance et s'en donnèrent à cœur joie ! Les buts se succédèrent à une cadence régulière et la défense de Westhouse fut totalement submergée par la cavalerie légère des locaux. Et la note aurait pu encore être plus salée, car en première mi-temps trois shoots barrois s'écrasèrent sur les poteaux et la transversale ! Le FCB est toujours en course pour le titre et la montée avec Fegersheim comme plus dangereux candidat car Obernai a encore les périlleux déplacements de Benfeld, Boofzheim... et Barr à effectuer ! Ainsi, en trois matches, les avants barrois ont réussi la bagatelle de 19 buts et la défense n'en encaissa que deux ! L'équipe du FCB s'était présentée dans la formation suivante : Eddy MEYER - Jean-Claude LALEVEE - Charlot MALAISE - René MARXER - André WERNERT - Jean-Paul STOQUERT - Francis LEVY - Tahar ALLAOUI - Michel BOSSERT - Jean-Claude VACHER et Michel KEIFLIN. Félicitons donc encore l'équipe entière pour cette jolie victoire et un bravo à tous les joueurs qui portent bien haut les couleurs de notre petite ville !

(Journal de Barr - avril 65)

 

 

Les locaux quoique adossés au vent dominent leurs adversaires dès le début. Néanmoins ce sont les visiteurs qui ouvrent le score à la 7e de jeu par leur inter-gauche. La riposte barroise ne se fit pas attendre et c'est Vacher qui égalise à la 15e. Tour à tour les deux équipes dominèrent mais le score ne changea plus jusqu'à la mi-temps. Après le thé, les Barrois bien décidés à glaner les deux points se ruèrent sur la cage adverse. Leurs efforts furent couronnés une première fois à la 50e par Lévy. Une minute plus tard, Bossert sur action personnelle aggrave le score. Les locaux encouragés par leur succès ne baissèrent pas le rythme du jeu et c'est encore Bossert qui marqua le but à la 63e. Dès lors, les visiteurs acceptèrent la défaite et les Barrois profitèrent grâce à leur beau jeu collectif, pour marquer une nouvelle fois à la 70e par Vacher qui bat le gardien de près. Mais le score n'en resta pas là puisqu'à la 80e, c'est encore Bossert qui marqua son 3e but personnel avant que le même joueur parvint à conclure le score à 1' de la fin.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 65)

 

 

MATCH DU 9 MAI 1965

F.C. BARR - S.R. OBERNAI 2 : 3

Ainsi l'équipe fanion du FCB a perdu la rencontre décisive, le match qu'il ne fallait pas perdre ! N'invoquons pas d'excuses, car sur la physionomie du match, les Barrois se devaient de gagner cette partie. Le FCB domina la plupart du temps, avait les plus grandes occasions de but, mais ses avants ne surent pas les utiliser. Certes, plusieurs shoots allèrent sur les poteaux ou la barre, mais il nous a semblé qu'en deuxième mi-temps certains joueurs barrois manquaient un peu de flamme et d'enthousiasme, vu l'importance du match. En outre, notre défense, si sûre d'ordinaire, a fait trois fautes qui donnèrent trois buts pour notre adversaire. Ainsi le FCB ne montera pas cette saison et qui sait quand l'occasion de cette année se présentera encore de cette façon pour monter, car d'après l'avis de tous les clubs du groupe, nous avions cette saison la meilleure équipe ! Les dirigeants barrois, après avoir surmonté leur désillusion vont préparer la prochaine saison pour encore essayer de " monter ", mais comme toujours, c'est aux joueurs de " jouer "

(Journal de Barr - mai 65)

 

 

Devant environ 500 spectateurs, les Barrois ont perdu la partie décisive quant à la montée en première division. D'entrée les locaux dominent outrageusement, mais c'est contre le cours du jeu et sur une de leurs rares contre-attaques que les visiteurs ouvrent le score à la 18è minute. Après que les locaux aient vu leurs essais s'écraser deux fois sur la barre, les visiteurs profitèrent d'un moment d'affolement de la défense locale pour aggraver le score. Mi-temps 0 :2 Après le thé, les Barrois continuèrent à dicter le jeu et c'est KEIFLIN qui réduisit le score à la 57è minute. La domination barroise se fit sentir de plus belle et ils réussirent une égalisation très méritée à la 66è minute grâce à un splendide but de VACHER. Alors que les spectateurs s'attendaient au match nul, un avant visiteur marqua un but heureux auquel personne ne s'attendait plus. En conclusion, l'équipe barroise ne méritait pas de perdre en égard à sa belle prestation durant toute la partie.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 65)

 

 

 

MATCH DU 16 MAI 1965

U.S. HUTTENHEIM : F.C. BARR 2 : 4

Ce dernier match de championnat de la saison 1964/1965, fut joué dimanche dernier par un temps chaud sur le petit et bosselé terrain de Huttenheim. Les Barrois abordèrent ce match très décontractés, n'ayant plus rien à perdre ni à gagner, Huttenheim au contraire lutta âprement pour éviter al relégation... mais, hélas, ses moyens sont très limités et l'équipe de Huttenheim est vraiment la plus faible du Groupe. Les locaux marquent les premiers, mais nous égalisons avant la pause. Mi-temps 1:1. Après le thé, nos avants poussent un peu plus, et trois buts sont la récompense de leurs efforts. Huttenheim réussit encore un but avant la fin , mais cela ne changera plus rien à leur défaite. La saison est donc terminée sur une bonne note et finalement… c'est Fegersheim, le troisième larron du groupe, qui va monter en division I, car, oh surprise, Obernai s'est laissé coiffer sur le poteau d'arrivée en se faisant battre 3:2 à Boofzheim ! Encore une fois, dommage pour le FCB, qui d'après l'avis unanime de tous les clubs de notre groupe, était bien la meilleure équipe. Espérons que la montée sera pour la prochaine saison, car si l'équipe actuelle reste ensemble, le FCB a les moyens et la possibilité de monter en division I.

(Journal de Barr - mai 65)

 

 

Cette page a été mise à jour le 11/04/16.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :