FC BARR 1999
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1999/2000

JACQUES RUFFENACH PASSE LE RELAIS

On espère secrètement une place dans la charrette d'accession en excellence en début de saison. Quelques départs sont enregistrés dans l'effectif, notamment Raphaël SCHWEYCKERT pour ERNOLSHEIM/s/BRUCHE, Sébastien LOWICK pour l'AS PORTUGAIS SELESTAT et Sgahaïr YAZIDI pour le FCSR OBERNAI. Côté arrivées, les Frères ZAMOLO Damien et Gilles nous viennent de l'ASC BIESHEIM, Ahmed NAHY nous rejoint depuis OBERNAI et le jeune Hervé WACH de l'AS ST PIERRE/BOIS.
Le staff technique dirigé par Dominique BERNHART bénéficie des conseils prodigués par l'ancien international du RACING, Gérard HAUSSER.
Après une première moitié de championnat prometteuse avec à la clef une troisième place, la place de barragiste reste dans les cordes. Pourtant, les vignerons essuient un terrible passage à vide au printemps 2000. Défaites face à SELESTAT, BISCHOFFSHEIM, PORTUGAIS de SELESTAT et NIEDERNAI, puis une correction face à ERSTEIN 0 à 4, autant de contre performances qui font planer le spectre de la relégation. Heureusement une éclatante et surprenante victoire 7 à 1 contre le SC SELESTAT permet de sauver la place en Promotion d'Excellence. Le bilan au terme de la saison est parfaitement équilibré avec 7 victoires pour autant de défaites et 4 nuls pour un goal-average de 32 à 32.
En coupe de France, les Barrois passent les trois premiers tours sans encombre, mais se font éliminer au 4ème par la vaillante équipe de SOUFFELWEYERSHEIM ( 3 à 6 a.p.), le cendrillon de l'épreuve.
Dominique BERNHARDT et Gérard HAUSSER quittent le club en fin de saison pour d'autres horizons et c'est l'ex coach de NIEDERNAI, Philippe STEPHAN qui prend le relais.
Autre changement d'envergure, l'annonce en fin de saison du départ du président Jacques RUFFENACH. Après un septennat marqué par une spectaculaire remontée de division I jusqu'à l'excellence, une victoire en coupe du Crédit Mutuel face à KOGENHEIM, une finale malheureuse dans cette même compétition face à SERMERSHEIM et une première participation à une finale de coupe du Centre-Alsace, le sympathique chef d'entreprise passe le flambeau à son frère cadet Roger avec la satisfaction d'avoir redonné au club barrois le rang qu'il n'aurait jamais dû quitter.
Au cours de cette saison, Charles BARTHELMEBS s'éteint dans sa 97ème année. Dernier survivant du comité qui créa le FC Barr en 1932, titulaire de la plus haute distinction de la LAFA en l'occurrence la plaquette d'or, joueur puis dirigeant il restera une figure emblématique du ballon rond.

Nos résultats saison 1999/2000

A domicile
5 victoires : PORTUGAIS ELSAU 5 à 1 ; BISCHOFFSHEIM 3 à 1 ; NIEDERNAI 1 à 0 ; ERNOLSHEIM/s/BRUCHE 2 à 1 ; SELESTAT 7 à 1.
2 nuls : GEISPOLSHEIM 1 à 1 ; WOLFISHEIM 1 à 1.
2 défaites : PORTUGAIS SELESTAT 1 à 3 ; ERSTEIN 0 à 4.

A l'extérieur
2 victoires: WOLFISHEIM 2 à 3; NIEDERNAI 0 à 1.
2 nuls : GEISPOLSHEIM 0 à 0 ; PORTUGAIS ELSAU 2 à 2.
5 défaites : ERNOLSHEIM/s/B 2 à 1 ; ERSTEIN 4 à 1; SELESTAT 3 à 1 ; BISCHOFFSHEIM 4 à 1 ; PORTUGAIS SELESTAT 2 à 0.

CLASSEMENT FINAL SAISON 1999/2000

1. SELESTAT PORTUGAIS 39 points 35:14
2. GEISPOLSHEIM 29 points 23:14
3. ERNOLSHEIM/s/BRUCHE 27 points 21:17
4. BISCHOFFSHEIM 26 points 40:33
5. BARR 25 points 32:32
6. SELESTAT 25 points 18:25
7. WOLFISHEIM 24 points 21:20
8. NIEDERNAI 20 points 19:32
9. PORTUGAIS ELSAU 18 points 19:33
10. ERSTEIN 15 points 20:28

 

L'équipe I saison 1999 -2000

Debout de gauche à droite : Jean-Mathieu Adolf - Stéphane Deloche - Jean-Mathieu Krieg - Guillaume Benali - Éric Stadelwieser - Stéphane Metz - Sébastien Dupplessis et Gérard Hausser.
Accroupis : Francis Wack (dirigeant) - Saïd Assoumani - Stéphane Hengstberger - Laurent Winé - Dominique Bernhardt (entraîneur).

 

L'avenir est dans l'intercommunalité
L'assemblée générale du FC Barr s'est déroulée, le vendredi 24 septembre, à la salle Paul-Deqermann, à la mairie de Barr.

Les membres du club local de football s'étaient déplacés en nombre et une soixantaine de personnes étaient présentes. En ouverture, l'assistance respecta une minute de silence à la mémoire d'André Zahnbrecher, ancien joueur du club de 1952 à 1962, Marcel Siebentritt, joueur de la première heure du FC Barr, de Mme Laux, épouse du président d'honneur Alphonse Laux, et de M. Claude Gunther, adjoint aux sports. Le président Jacques Ruffenach eut le plaisir de saluer le maire Gilbert Scholly ainsi que le président d'honneur Alphonse Laux. Il mit l'accent sur les vertus qui devraient guider toute association sportive : esprit de camaraderie et de solidarité. Il a mis le doigt sur les difficultés que le club local éprouve à mettre en place une structure compétitive pour la formation des jeunes. 
Le manque de dirigeants et de cadres techniques se fait cruellement sentir et pour le président Ruffenach, l'avenir passe par la création d'une entente intercommunale qui devrait être la base d'une meilleure formation. Le président a souhaité à tous une bonne saison 1999-2000, avec à la clé un bon parcours pour les 13 équipes engagées en championnat.
Le secrétaire général fit ensuite lecture du procès-verbal de l'assemblée générale de 1998; celui-ci fut adopté à l'unanimité des membres. On passa ensuite en revue l'activité des différentes équipes. Pour les équipes de jeunes, le palmarès est très mince et se limite au seul titre de champion pour les moins de 13 ans de D. Le Fur.
Le bilan de la section des vétérans fut présenté par Raymond Flecksteiner, qui mit en avant la bonne atmosphère qui règne au sein du groupe malgré les

résultats moyens obtenus. Pour les seniors, la saison écoulée a vu l'équipe 1 descendre en Promotion d'excellence. L'équipe II a effectué un parcours très honorable avec une troisième place en Excellence, alors que l'équipe III a sauvé sa place en Division 1. L'équipe IV a fourni de belles prestations, notamment en coupe "Casal Sport", où elle échoua en 1/4 de finale. A noter les activités extra-sportives qui ont mobilisé comité et joueurs : remise de plaquette de la LAFA à Charles Barthelmebs, fête des vendanges, tournoi en salle, soirée carnavalesque, forum des associations, foire aux vins, autant d'animations qui permettent à l'association d'assurer sa survie. Le trésorier Pascal Kormann présenta ensuite le bilan financier et au terme de cet exercice, l'équilibre est presque assuré. Les réviseurs aux comptes, Gérard Wilhelm et Michel Mercier, attestèrent de la parfaite tenue des écritures, quitus et décharge étant accordés à l'unanimité. Ces deux membres assureront pour un deuxième mandat la responsabilité de réviseurs aux comptes pour la prochaine saison. Le renouvellement des membres par tiers fut également entériné à l'unanimité, alors que Claude Kleinmann et Raymond Holm viennent renforcer les rangs de l'équipe en place. Henri Grewey fit ensuite un rapide exposé des animations prises en charge par le club lors de la fête des vendanges. Le maire Gilbert Scholly dans son intervention félicita l'association barroise pour ses résultats et son implication dans la vie locale. Il donna quelques explications sur l'utilisation du stade Paul-Degerrnann et s'engagea à mettre tout en œuvre pour régler les problèmes en suspend, notamment le remplacement de l'ancienne buvette. Cette 67e assemblée générale s'est déroulée dans une ambiance studieuse et très détendue. Le FC Barr entame une saison de transition et, avec plus de 300 membres licenciés, reste un bastion du football en Centre-Alsace.

 

Flatteur
Barr 5 - Portugais Elsau 1

Mi-temps: 1-0. 100 spectateurs. Bon terrain. Excellent arbitrage . de M. Buchler (Hochfelden) assisté de MM Vuillermet et Guargueb. Les buts: Metz (11e'), Winé (46e' et 4e'), Mathieu Deloche (53e' et 62e') pour Barr. Christian Atrid (60e'). pour les Portugais Elsau.

On attendait avec Impatience ce premier test entre les locaux après leur descente en PE et les Portugais Elsau qui, au contraire accédaient. pour la. première fois à ce niveau. Dans les. premières minutes, le jeu est plaisant de part et d'autre, mais les locaux se montrent les plus opportunistes à la 11e' lorsque Stéphane Metz catapulte dans les. filets un ballon donné par Assoumani. Les visiteurs réagissent immédiatement et Adolf doit s'employer face à un attaquant adverse qui se présente seul face au but. A la 24e', un centre venu de la droite trouve Peixoto à la réception, mais la reprise de l'attaquant de poche visiteur passe au-dessus. A la 

demi-heure de jeu, Stéphane Metz rate une balle de break. alors que Peixoto se montre également très dangereux côté visiteur. La pause intervient sur le plus .petit des scores en faveur des locaux au ferme d'une mi-temps équilibrée. En, fait, les locaux vont redémarrer tambour battant : Winé, idéalement lancé par Hengsberger, double la mise d'une reprise sous la barre. A la 53e', Assoumani centre de la gauche et Mathieu  Deloche trompe l'infortuné Diaz. A peine la balle réengagée, Winé donne le coup de grâce en inscrivant de près un, quatrième but. Les visiteurs ne baissent pourtant pas les bras et Christian Atrid profite d'une mésentente de la défense locale pour ramener le score à de plus justes proportions. A la 61e', on note une nouvelle occasion pour .les .Portugais, mais. Stéphane Deloche sauve sur la ligne: Sur la contre-attaque, Gilles Zamolo déborde sur la gauche et son centre est converti en but par Mathieu Deloche. Chaque équipe aura encore une occasion d'aggraver. le score mais la partie s'achève sur un succès des Vignerons par 5-1 quelque peu flatteur face à une courageuse équipe visiteuse.

 

Dans la douleur
Ernolsheim-sur-Bruche 2 - Barr 1

Mi-temps: 0-1. Une centaine de spectateurs, Arbitre: M. Berger (Strasbourg) assisté par MM. Rolling et Zentz. Les buts: Metz (21e') pour Barr; Dandurrand (74e'), F. Debs (89e') pour Ernolsheim-sur-Bruche. ERNOLSHEIM-SUR-BRUCHE: Weiss, Suss, Witwicki, Schweickert, Steinmetz, F. Debs, Dandurrand, Kauffer, Sommer, D. Debs, Klughertz, Richter, Muller, BARR: Adolff, Henqstberger, Stadelwieser, Benali, S. Deloche, Assoumani, Winé, G. Zamalo, Metz, D. Zamalo, Nahy, Sittler, M. Deloche, Bernhart.

C'est Barr qui a entamé tambour battant la rencontre. Stéphane Metz se montre dangereux à deux reprises dans les cinq premières minutes. Puis, Laurent Winé est à son tour en position d'inscrire le premier but des visiteurs. Ernolsheim tarde à rentrer dans le match. En fait, la seule occasion des jaunes et bleus en première période interviendra à la 43e' lorsque Denis Debs enchaîne une frappe après un déboulé dans l'axe. Mais

voilà, Barr avait ouvert la marque depuis la 21e'. Cette fois-là, Lionel Weiss n'avait rien pu faire sur cette frappe de Stéphane Metz. C'est surtout l'arbitre qui aura été au centre de cette partie: deux cartons rouges, trois cartons jaunes et trois expulsions temporaires, Barr se retrouve même à neuf en début de seconde période, Mais les joueurs de Didier Sommer ne peuvent en profiter. Le match perd d'ailleurs en intensité. L'entrée en jeu de Jérôme Muller va faire du bien aux locaux. Son centre trouve la tête victorieuse de Dandurand.
Dans le dernier quart d'heure, Ernolsheim pousse encore et trouve encore l'ouverture à une minute du coup de sifflet final. Jérôme Muller, encore lui, frappe une première fois, récupère le ballon et centre en retrait pour Frédéric Debs, l'ancien joueur d'Eckbolsheim, inscrit le but de la victoire. Barr eut le mérite d'y croire encore, l'arbitre refusant un but des visiteurs dans les arrêts de jeu. Ernolsheim revient de loin et bénéficie du coup de pouce du destin qui lui avait tant fait défaut une semaine auparavant à Wolfisheim.

 

Spectacle assuré
Barr 3 - Bischoffsheim 1

Mi-temps: 1-0. ·Bon terrain. 120 spectateurs. Arbitre: M. Wuscher (Lingolsheim) assisté par MM. Kubler et Uhl. Les buts: Winé (25e'), Nahy (72e'), Metz (83e') pour Barr; Rihn (79e') pour Bischoffsheim. 

La partie s'engage sur un rythme élevé, les visiteurs se montrent fort entreprenants par Bischoff qui échoue une première fois face au goal local Adolf. Nahy pour les locaux réplique mais sa tentative passe au-dessus de la cage de J. Kocher. A la 13e', on note un débordement de Winé mais personne côté local n'est à la réception de son centre. Bischoffsheim bien en jambes se montre de plus en plus pressant: il faut la vigilance d'Adolf pour éviter l'ouverture du score face à Rihn et Bischoff. A la 25e', Winé, bien lancé sur la gauche par Stéphane Metz, place une accélération meurtrière et vient crucifier l'infortuné Kocher d'un tir croisé. Forts de leur avance, les locaux se montrent plus sereins dans la construction 

du jeu et la mi-temps intervient sur le score de 1 à 0 en faveur de Barr. Les visiteurs entament la deuxième période avec la farouche détermination de revenir au score. La défense barroise souffre de mille maux pour se défaire de l'étreinte adverse. Adolf fait montre de toute sa classe lors de plusieurs situations délicates. A la 72e', les locaux passent l'une de leurs rares contre-attaques, Nahy, superbement mis en position de tir par Stéphane Deloche, place un boulet sous la barre, ne laissant aucune chance à Kocher. Réduit à dix suite à une expulsion temporaire et mené 2 à 0, Bischoffsheim va pourtant revenir au score par Olivier Rihn décalé sur la gauche et qui trompe de près Adolf. La partie est à présent relancé et un vent de panique souffle dans les rangs des défenseurs locaux mais fort heureusement, Winé remet les pendules à l'heure et sert idéalement Stéphane Metz pour un nouveau but barrois. La partie, intéressante de bout en bout, . s'achève par un succès local longuement contesté par une bonne équipe de Bischoffsheim.

 

Barr tremble, mais gagne
Barr 1 - Niedernai 0

Mi-temps: 1-0, 110 spectateurs. Bon terrain. Arbitrage de M. Hild (Berstett), assisté de MM, Woehrel et Neurohr.

Le but: Nahy (31e'). ·La partie s'engage timidement et on sent immédiatement les deux équipes crispées par l'enjeu. Les locaux sont les premiers en action par Nahy, mais le tir de l'attaquant barrois passe au-dessus de la barre. Le jeu se cantonne en milieu de terrain et les actions dangereuses ne sont pas légion. Les visiteurs inquiètent le cerbère local Adolf par une attaque bien construite sur la droite. Sur le contre, Metz dos au but, tente sa chance, mais la balle passe à côté. A la demi-heure de jeu, on note une nouvelle action dangereuse côté local, Assoumani centre au cordeau sur Metz, mais la reprise de ce dernier rase le montant 

des buts d'Andrea. A la 31e', les locaux trouvent l'ouverture par Nahy qui profite d'une balle cafouillé par la défense pour crucifier sans rémission l'infortuné Andréa. La pause intervient sur le plus petit des scores en faveur des locaux et la 2' période débute par un coup franc dangereux de Metz détourné en corner. L'avant-centre visiteur Muller se distingue également, mais son essai passe en dehors du cadre. A une demi-heure de la fin on note une dernière occasion côté local, mais la tête lobée de Metz effleure le montant extérieur du but . adverse. Dans la dernière demi-heure de jeu, les locaux perdent tout leur football, laissant l'initiative aux visiteurs guère mieux inspirés. Il faut un brin de réussite aux vignerons sauvés par la barre sur une tête de Kleis pour conserver le gain d'un match à oublier. Seule satisfaction côté local les 3 points engrangés alors que les visiteurs peuvent se mordre les doigts de ne pas avoir su profiter du jour sans des vignerons pour grappiller l'un ou l'autre point.

Fin de match difficile pour les recevants, mais victoire préservée. (Photo DNA - Andlauer)

Fête des vendanges 1999

Parmi les grands événements du siècle figure en bonne place la victoire de l'équipe tricolore lors de la coupe du monde de football.

 

Les Portugais s'affirment

Laurent Zenati, devant Mathieu Deloche, a mis fin au suspense en inscrivant le troisième but des Portugais
(Photo AL - Dominique GUTEKUNST}

BARR - PORTUGAIS SÉLESTAT 1-3.

Mi-temps 1-2. Bon terrain. 140 spectateurs. But pour Barr: Metz (28e'). Buts pour Portugais-Sélestat: Maeder (9e' s.p.), Bury (36e'), Zenatti (84e). Mitre: M. Eckoué Bikoï (Strasbourg) assisté de MM. Biechel et Hubert. 

Les visiteurs se montrent très actifs dès le début de la rencontre. Maeder tente sa chance mais son tir frôle le montant. A la 9e minute, l'ailier gauche de l'équipe visiteuse se présente seul face à Adolf et s'écroule dans les 16 mètres. La sanction suprême prononcée par l'arbitre est transformée en but par l'expérimenté Maeder. Les Barrois ont du mal à s'organiser et la sortie de Stéphane Deloche sur blessure n'est pas faite pour arranger les choses. Il faut attendre la 20e minute de jeu pour assister à la première occasion locale mais l'essai de Metz passe au-dessus. Peu de temps après c'est l'avant-centre adverse Horta qui s'ouvre le chemin du but mais Adolf sort miraculeusement en déviant le ballon en 

corner. Le jeu s'équilibre et Nahy centre sur Metz qui, d'une reprise, remet les deux équipes à égalité. A la 36e, les visiteurs reprennent l'avantage quand une balle cafouillée par la défense locale est reprise par Bury. Le ballon est malencontreusement dévié dans les buts par un arrière barrois. En début de deuxième période, les visiteurs développent toujours un jeu très rapide avec aux manettes un Thierry Maeder souverain. Lowick puis Maeder échouent de peu face à Adolf alors que seul Duplessis vient inquiéter le gardien visiteur mais son essai touche le petit filet. Au fil des minutes les locaux accentuent pourtant leur domination et se créent deux occasions franches par Metz. On sent à présent les vignerons capables de revenir au score mais à la 84e Zenatti, lancé sur la droite, profite d'un contre pour mettre son équipe définitivement à l'abri. Menés 3 à 1 les locaux baissent les bras et Lowick expédie un dernier tir sur la barre des buts d'Adolf. La partie s'achève sur un succès logique des visiteurs qui s'affirment comme l'un des sérieux prétendants au titre alors que les Barrois rentrent dans leur rang.

 

Hold-up parfait
Wolfisheim 2 - Barr 3

Mi-temps 1-1. Stade Jules-Michel. Spectateurs: 150. Arbitre: Segaux Pascal (Oberhoffen). Jt: Marchal J.Cl. Wisches, Mathieu J.Louis Grandfontaine. WOLFISHEIM: Fade, Sinischalchi, Bergmann, Zanier, Bellahlène, Metzger, Hassouni, Zaghoouo, Duleodiaf F., Duléodiaf N., Sitz (Mauco lin, Ahsu). BARR: Adolf, Stadelwieser, Barthelmebs, Benali, Deloche, Assoumani, Winé, Duplessis, Zamolo G., Krieg, Nahy, (Vural, Zamolo D., Bernhardt).

Les locaux ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes pour n'avoir su concrétiser les occasions de but qu'ils se créèrent notamment en deuxième mi-temps, les visiteurs repartent avec les trois points de la victoire. Ce fut Barr qui ouvrit le score dès la 6e' par Duplessis après un relais avec Zamollo qui fusilla Fade. Par la suite les locaux tentèrent de revenir au score, mais le gardien Adolf fit bonne garde. L'égalisation survient à la 30e' sur un corner, la reprise de volée de Sitz fut dégagée sur la ligne par un arrière, mais le tir de Sinisalchi des 20 

mètres fit mouche. Par la suite, notamment aux 32e' et 34e', Duléodiaf N. échoue de peu. De l'autre côté Nahy rentré en jeu mit Fade à contribution de même que Krieg et Zamollo En fin de première période une belle combinaison locale se termina par une reprise de Duléodiaf. Mais sa tête plongeante fut dévié en corner. En deuxième mi-temps, les locaux prirent le match à leur compte et malgré une expulsion temporaire se créèrent les meilleurs occasions notamment à la 50e' où Sitz voyait sa tête passer au-dessus de la transversale. Puis à la 60e', où Duléodiaf N. bien lancé par son frère échoua sur le gardien. Mais le tournant du match se situa à la 70e' où un débordement de Duléodiaf, suivi d'un centre parfait pour Zaghouo, seul dans les 6 mètres. mais ce dernier manqua l'immanquable. Sur le contre Duplessis partit à la limite du hors jeu donna l'avantage aux visiteurs. Puis à la 80e' Nahy profita d'une sortie hasardeuse de Fade pour aggraver le score. Par la suite les locaux firent le siège devant les buts de Adolf et réduisirent le score par Sinismacki à la 86e' d'un très beau tir croisé de l'angle de la surface de réparation.

Sur le terrain de Wolfisheim, les joueurs de Barr ont réussi une excellente opération. (Photo DNA)

 

Une mi-temps de trop
Erstein 4 - Barr 2

Mi-temps 0-1. Temps doux. Pelouse ondulée. 37 spectateurs payants. Excellent arbitrage de M. Lamy (Strasbourg) assisté de MM. North (Entzheim) et Weibel (La Broque). Les buts: Repis (46', 75' et 87e') et Colantuono (60') pour Erstein; Duplessis (10') et Barthelmebs (50') pour Barr.
AS ERSTEIN: Almeida, Augustin, Letang, Bader, Rhein, Kateb, Chevillon, Coelsch, Colantuono, Huqel, Aslan (Repis et Lang). FC BARR: Adolf, Henqstberger, Barthelmebs, Benali, Deloche, Krieg, Duplessis, Bernhart, Metz, Zamolo, Nahy (Sittler, Eisenecker et Winé).

Au stade municipal de' la cité sucrière l'attaquant local Christian Repis a été un remplaçant de luxe. Ce dernier, en effet, a réussi le hat trick tout en galvanisant le reste de l'équipe qui a mérité de remporter enfin sa première victoire au vu de la seconde période. Car, en première mi-temps, ce sont les vignerons qui ont mené le bal, le bateau local ayant pris eau, tant sur le flanc gauche, que  

droit en ce qui concerne l'arrière défense. C'est ainsi qu'après un centre de la droite, l'ailier droit adverse Duplessis, libre de tout marquage, ouvrit le score des 10 mètres. Quelques minutes plus tard, le même élément, encore tout seul, a touché le métal du rectangle. Quoique dominés, les sucriers ont eu trois ballons chauds. Tout d'abord en début de rencontre par l'inter Coelsch de la tête, puis l'ailier droit Chevillon et quelques secondes avant la pause par l'ailier gauche Aslan, les deux tirant dans les bras du gardien. Tout allait changer après le repos et la rentrée de Repis, qui a égalisé d'une tête à l'anglaise sous la barre, des 10 mètres, dès la première attaque. Pourtant les vignerons du capitaine Metz ont repris l'avantage peu après, suite à un tir anodin de l'arrière Barthelmebs. Les hommes de l'entraîneur Rachid Mebarki qui ont pris l'ascendant sur l'équipe adverse en baisse de régime ont égalisé tout d'abord par l'avant-centre Colantuono, de près, du gauche, puis ont pris logiquement l'avantage par Repis d'un tir en force, puis sur action personnelle avec la complicité du poteau. Pour les sucriers cette première victoire est celle de l'espérance.

 

Barr manque le coche
Barr 1 - Geispolsheim 1

Mi-temps: 1-0. 100 spectateurs. Terrain gras. Arbitre: M. De Olivera (Husseren) assisté de MM. Kubler et Uhl. Les buts: Metz (41e') , pour Barr, Sonrel F. (85e') pour Geispolsheim.

Les visiteurs sont les premiers en action et dès la 3e', . Doll décoche un tir des 25 mètres qui vient s'écraser sur la barre du but de Adolf. Les locaux tentent de réagir et un essai de Metz est contré par un défenseur adverse. Pendant la première demi-heure, le jeu reste agréable et les visiteurs supérieurement organisés quadrillent bien le terrain alors que les locaux manœuvrent en rang plus dispersé. Geispolsheim accentue la pression et Adolf sauve une balle de but dans les pieds du remuant Doll.

 A la 41 e', S. Deloche donne une longue balle en profondeur qui surprend la charnière centrale visiteuse et Metz placé en embuscade trompe la vigilance de Schal1. La mi-temps inter-. vient sur un avantage flatteur des locaux. La deuxième mi-temps sera plus animée avec de . nombreuses expulsions temporaires et un engagement physique à la limite. A la 54e', on note une belle percée de D. Zamolo mais la défense de Geispolsheim dégage in-extremis en corner. A la 65e', S. Deloche déborde sur la gauche et se fait faucher dans les 16 mètres. Le penalty qui en résulte est tiré trop mollement par Metz et Schall sauve son équipe. Les visiteurs poussent les locaux dans leurs derniers retranchements, la tension monte et un attaquant visiteur voit rouge. On croit les locaux à l'abri d'un retour lorsqu'à la 85e', Sonrel obtient l'égalisation suite à un corner tiré directement.

Barr a réussi à accrocher Geispolsheim, l'une des grosses équipes de la poule, mais le déroulement de la partie peut laisser quelques regrets aux locaux. (Photo DNA - Andlauer)

 

Barr passé au crible
Un bilan mi-figue, mi-raisin pour le football club de Barr.

Si à la lecture du classement de la PE (3e) on peut se montrer relativement satisfait du parcours de l'équipe 1 barroise, il en va autrement à l'analyse des différentes productions offertes aux supporters locaux. En effet, après un départ en fanfare face aux Portugais Elsau (victoire 5 à 1) les résultats en dents de scie se sont succédé tout au long de la phase aller et le manque de cohésion du groupe s'est révélé. Les conseils prodigués par l'expérimenté Gérard Hausser et le coach' Dominique Bernhart n'ont pas toujours trouvé une oreille attentive. Pourtant le potentiel existe et les performances restent en-deçà des possibilités du groupe. Au terme du cycle aller, les vignerons sont précédés par Geispolsheim-Village et les Portugais de Sélestat. Avec 13 points obtenus pour 4 succès, 1 nul et 3 défaites, et un goal average de 17 à 14, l'espoir de décrocher une place de barragiste pour la montée reste du domaine du possible. Les buteurs de ce cycle aller ont pour noms: Metz (5), Duplessis (4), Winé (3), Nahy (2), M. Deloche (2), Barthelmebs (1). 
Le parcours en Coupe de France a été intéressant avec des victoires face à Andlau, Strasbourg Musau et Lampertheim. La qualification pour le 5e tour tendait les bras aux Barrois face à Souffelweyersheim, mais une nouvelle fois un but de dernière seconde a perturbé le groupe qui s'est effondré au cours des prolongations. En Coupe d'Alsace, même scénario face à Ostwald où les dix dernières minutes furent catastrophiques et virent s'envoler les chances de qualification.

Un seul tour

L'équipe II entraînée par Patrice Schmitt s'attendait à une saison difficile et à mi championnat la 8· place correspond au potentiel d'un groupe tributaire des absences de l'équipe I. Le naufrage face aux doublures de Vauban II restera gravé dans les mémoires, mais en contrepartie les bonnes performances du mois de novembre permettent d'espérer le maintien en fin de saison. En ce mois de décembre, l'équipe II additionne 9 points pour 2 victoires, 3 nuls et 3 défaites et une différence de buts de 14 à 24. En coupe, un seul petit tour face à une équipe des Portugais de Sélestat pourtant hiérarchiquement inférieure. L'équipe III manque cruellement de percussion en attaque. Comme la saison dernière, le maintien reste l'objectif des protégés d'Alain Boehringer. Comptabilisant 7 points pour deux victoires, 1 nul et 5 défaites (13 à 15 réalisations), l'équipe pointe 

en 8· position. L'équipe IV, égale à elle-même, effectue un parcours fort honorable qui devrait lui permettre de décrocher une place dans la première moitié de tableau. Elle est 3e au classement avec 4 victoires et 3 défaites et une différence de but positive de 18 à 16. Les vétérans totalisent un nombre de 13 points pour un goal average de 21 à 18 et n'ont pas dit leur dernier mot dans la lutte pour le titre. A noter un naufrage collectif face à Heiligenstein et un beau succès face aux favoris d'Obernai. 

Les chiffres des jeunes

Chez les jeunes, l'équipe des Espoirs fait preuve d'un bon esprit et s'accroche pour se maintenir en PH. La tâche est rude mais le mental affiché est de bon augure pour la suite des événements. La formation drivée par A. Nahy pointe en 9· position avec 9 points (3 victoires et 5 défaites) avec un goal average de 15 à 20. Les 17 ans, en entente avec Heiligenstein, occupent une place de dauphin dans leur groupe et restent qualifiés en Coupe d'encouragement. Les 15 ans éprouvent quelques difficultés à concrétiser devant le but adverse mais le Breton D. Le Fur a préparé une potion magique pour ses protégés. Au classement les 15 ans sont 7· avec 9 points (3 victoires) et une différence de 15 à 18. Les 13 ans se sont brillamment comportés lors de la phase aller et décrochent la troisième place avec 18 points obtenus et une différence de but largement positive de 46 à 15. Les benjamins éprouvent bien des difficultés cette année en Promotion, les défaites se sont succédées à un rythme régulier; espérons que la phase retour soit plus prolifique. Les poussins 1 réalisent une excellente performance en terminant en tête de leur groupe invaincus; ils obtiennent 25 points et ont marqué à 48 reprises et encaissé 10 buts. Les poussins II progressent régulièrement et lors de la phase retour devraient pouvoir engranger les premiers points. Un grand coup de chapeau à R. Holm, leur responsable, et aux 140 jeunes qui évoluent tous les samedis sur les terrains. L'activité du club barrois s'est également poursuivie en dehors des terrains avec la participation à la fête des vendanges, l'organisation de la fête de Noël et au tournoi du Téléthon. En cette période de fin d'année le président Ruffenach et son comité préparent déjà les manifestations de l'an 2000 et notamment le tournoi en /' salle des 15 et 16 janvier ainsi que le dîner dansant fixé au 18 mars 2000. Forts de 300 licenciés, les "vert et blanc" espèrent retrouver des troupes particulièrement motivées pour la phase retour afin de reprendre une courbe ascendante dans les différents championnats.

 

Décès de Charles Barthelmebs

Après la disparition le 24 décembre de M. Charles Barthelmebs, une page de l'histoire du FC Barr vient de se refermer. En effet, le regretté défunt était le dernier survivant du comité qui, en 1932, fonda le FC Barr. A ses côtés siégeait le président fondateur Henri Siegel, le vice-président Auguste Roeder, le secrétaire Eugène Reuschlé, le trésorier Alfred Siebentritt et les assesseurs Émile Reuschlé, René Siebentritt et André Weil. Né le 4 novembre 1903, Charles Barthelmebs fut immédiatement attiré par le sport en général et le football en particulier. Après avoir porté les couleurs de St.-Dié, Molsheim et Valff, il fit tout naturellement partie de cette équipe qui porta à bout de bras le projet de créer dans sa ville d'adoption un club de football. Membre du comité, mais aussi joueur de talent, il porta fièrement les couleurs barroises pendant les saisons d'avant-guerre et sa longue silhouette était connue sur tous les terrains alentours. En 1945, après les années de guerre, il se consacra en totalité à son rôle de dirigeant, encadrant les équipes seniors et de jeunes, puis de longues années en tant que responsable du matériel. Au terme de 40 années de bénévolat au sein du FCB, il prit du recul mais il ne passait pas un jour sans penser et vivre au rythme du football. Le 4 novembre 1998, jour de son 95e anniversaire, Charles Barthelmebs eut le grand honneur de recevoir des mains du président de la Ligue d'Alsace de football, M. Ernest Jacky, la plus haute distinction de la Ligne, en l'occurrence la plaquette d'or de la LAFA. La grande famille du football barrois pleure aujourd'hui un de ses plus fidèles serviteurs. Ses obsèques auront lieu le jeudi 30 décembre à 14 h à l'église catholique de Barr.

 

Le siècle en images

En 1925, les footballeurs de Barr n'avaient pas de stade. (Photo archives, collection particulière)

Cette photographie a été prise le 23 mars 1925; à Barr. A cette époque, le terrain de foot de la commune était un vrai mouchoir de poche. Faute de stade convenable, les jeunes joueurs se virent dans l'obligation d'aller taper dans la balle des clubs voisins; tels que Sélestat, Molsheim, Obernai, Epfig et Valff. Ce n'est qu'en 1932 que la municipalité a mis à leur disposition un pré, que le FC Barr s'est empressé d'aménager en véritable terrain.

 

Un quart d'heure décisif
Sélestat 3 - Barr 1

Terrain du stade municipal en bon état, temps ensoleillé. 50 spectateurs. Mi-temps: 1-1. Les buts: Ernst (38' et 62e'), Adrian (87e') pour Sélestat; Metz (45e') pour Barr. Arbitre: M. Rincon (Bollwiller) assisté de MM. Schalk et Ilhan (Marckolsheim).
SC SÉLESTAT: Otzenberger, R. Roque, Koehler, Riotte, Rieber, Ernst, P. Roque, Brunstein, Sipos, Ernst, Chamley, Brogno, Adian, Oualir.
FC BARR: Adolf, Sittler, . Barthelmebs, Benali, Hengstberger, Assoumani, Zamolo, Krieg, Metz, Clauss, Winé (Duplessis, Zamolo, Nahy).

Le match n'était pas d'un grand niveau malgré un engagement physique constant. Les Violets, rapidement dans la partie, dominent pendant les vingt premières minutes sans pour autant se créer de véritables occasion de but si ce n'est un coup franc de Cédric Ernst 

(16e') qui rase le poteau d'Adolf. Les visiteurs sortent de leur coquille et posent quelques banderilles. Pascal Otzenberger, le remplaçant de Kuntzmann, suspendu, boxe en corner un tir vicieux de Krieg qui prenait le chemin des filets (23e'). A la 35e' Adolf s'impose avec brio sur un tir canon de Cédric Ernst. Trois minutes plus tard, Thomas Ernst, bien servi par Sipos, trompe Hengstberger pour l'ouverture du score. Alors que l'on joue les arrêts de jeu, Krieg récupère la balle le long de la touche, centre sur Metz qui, seul devant Otzenberger, égalise. En seconde mi-temps le ballon va d'un but à l'autre sans danger réel pour les gardiens jusqu'à la 62e' où Thomas Ernst récupère le cuir aux 16 mètres et le place hors de portée d'Adolf. Barr, par ses attaquants très vifs, essaye de revenir au score mais la défense locale ne se laisse pas déstabiliser. A la 87e', Sipos contre un adversaire, sert Sébastien Adrian tout seul sur l'aile gauche, celui-ci s'en va marquer le troisième but pour les recevants.

Erstein et Barr, relégués en PE, n'y connaissent pas le même destin.

 

Maetz, le sauveur de Barr
Portugais Elsau 2 - Barr 2

Mi-temps: 0-0. Arbitrage de M. Porthoffer (Wasselonne) assisté de MM. Kirstetter (Lingolsheim) et Zekhini (Strasbourg). Les buts: Peixoto (78e'), Motzig (84e') pour Portugais Elsau; Assoumani (47e'), Maetz (90e') pour Barr. PORTUGAIS ELSAU: De Oliveira, Da Rocha, Ali, Venitti, Laaroussi, Leopold, Ribeiro, Boukriss, Konrath, Vernardo, Peixoto, Motzig, Abdenour. BARR: Adolf, Bernhardt, Deloche, Benali, Henqstberger, Assoumani, Krieg, Nahy, Maetz, Oberle, Duplessis, Zamolo G., Zamolo D.

Ce match très engagé, n'a vu la première occasion des locaux qu'à la 10e', où Venitti sur coup franc, a teste Adolf. Les visiteurs ne restent pas inactifs et se montrent plusieurs fois dangereux, consécutivement à d'excellentes déviations de Maetz, qui a donné énormément de fil à retordre à la charnière centrale des Portugais. En fin de première période, l'arbitre sévit contre le jeu dur, envoyant des joueurs de chaque camp se calmer sur le banc pendant 10 minutes.

Dès la reprise, Barr prend l'avantage à la 47'. Sur un excellent centre de la droite, Assoumani catapulte de la tête le ballon dans les filets. Deux minutes plus tard, Peixoto réussit à percer tout en puissance sur la gauche et ajuste le gardien, mais le ballon rase le poteau. Barr contrôle maintenant le jeu en procédant par de longues transversales, mettant souvent sur orbite le rapide Nahy. Mais le score n'évolue pas, et cela jusqu'à la 78e'. C'est le moment que choisit Peixoto pour réaliser un exploit personnel: prendre de vitesse la défense visiteuse et égaliser d'un tir croisé au ras du poteau pour le 1-1. A la 84e', Motzig donne l'avantage aux locaux sur une superbe tête plongeante suite à un centre parfaitement dévié par Peixoto pour le 2-1. Les locaux, alors à 10, se retrouvent à 9 après l'expulsion de Konrath pour contestation après un contact avec un adversaire. Barr brûle ses dernières cartouches et est récompensé par un exploit personnel et un geste technique de Maetz qui, en pleine extension, réussit une louche qui lobe le gardien De Oliveira pour établir le score final (2-2).

Duel sans vainqueur entre les Portugais de l'EIsau et Barr. (Photo DNA)

 

Barr à la relance
En s'imposant sur Ernolsheim dans les dernières minutes Barr rejoint la troisième place.

Damien Zamolo (à droite) et les Barrois font une bonne opération.

Barr - Ernolshelm-sur-Bruche 2-1.

Mi-temps 1-1. Arbitre M. Naegelen de Mulhouse assisté de MM. Vuillermet et Léonard. Buts pour Barr: Oberlé (5e), M. Deloche (83e). Pour Ernolsheim: Jacob (25e). 50 spectateurs.

La partie s'engage sur un rythme élevé et les deux équipes tentent de prendre l'avantage rapidement. A ce petit jeu, les Barrois se montrent les plus opportunistes et dès la 5e minute, Oberlé profite d'un service venu de la gauche pour ouvrir le score d'une reprise à bout portant. Les visiteurs réagissent et développent un jeu alléchant et rapide. M. Deloche supplée son gardien sur la ligne alors que le visiteur Muller échoue seul face à Adolphe. La défense locale à fort à faire mais il faut attendre la 25e pour assister à l'égalisation visiteuse. L'arrière latéral Jacob profite d'un service en profondeur millimétré pour exécuter l'infortuné Adolphe d'un tir croisé. Avant la pause les locaux reprennent quelque peu le jeu à leur compte. 

 Metz inquiète Weiss mais sa reprise de la tête passe à côté, un coup de franc de Hengsberger rase la lucarne et un dernier essai de Metz frôle la transversale. La deuxième période débute par une première. chaude alerte pour les locaux mais Adolphe s'interpose magistralement. Les vignerons répliquent par Nahy dont le centre ne trouve personne à la réception. A la 65e, un arrière local accroche un adversaire dans les seize mètres. Le penalty, pourtant bien ajusté par Oebs, est magistralement repoussé par Adolphe. Ce sera le tournant du match, les esprits s'échauffent de parts et d'autres et l'arbitre expulse temporairement deux joueurs de chaque camp pour calmer les esprits. L'avant centre local Metz échoue dans les pieds de Weiss puis le jeune Werlé voit sa reprise repoussée par le montant des buts adverses. Le match bascule à la 83e lorsque M. Deloche réceptionne un centre venu de la gauche et catapulte la sphère au fond des filets. Victoire difficile mais mérité des locaux qui ont fait preuve de volonté face à une bonne équipe d'Ernolsheim.

 

Un résultat flatteur
Bischoffsheim 4 - Barr 1

Mi-temps 1-1. Les arbitres: M. Klein (Schwindratzheim), assisté de MM. Loes (Wolfisheim) et Schotter (Griesheim-sur-Souffel). 150 spectateurs. Les buts: Rhin H. (35e' et 65e'), Bischoff (80e') pour Bischoffsheim; Metz (40e') pour Barr.

Le derby annoncé a eu lieu. Le match démarre à vive allure sous l'impulsion des joueurs de Barr, très vivaces en attaque. Le jeu physique pratiqué de part et d'autre provoque de nombreux arrêts de jeu et pénalise le beau jeu. A la 35e', sur une ouverture et une déviation de Bischoff, Hervé Rhin hérite du ballon et ouvre le score d'un tir croisé. La réaction barroise ne se fait pas attendre et Metz, parti à la limite du hors-jeu, rétablit la parité. La mi-temps intervient sur le score de 1-1.

La deuxième mi-temps démarre par une nette domination des locaux et les spectateurs peuvent enfin assister à un football et un jeu plaisant. Cette supériorité locale se concrétise à la 65e' par un but de Hervé Rhin, à l'affût pour reprendre la volée de Kurtz, relâchée par le gardien. Les belles actions se multiplient et sur l'une d'entre elles, à la 80e', Rudolf, bien lancé par Gay, offre le troisième but à Bischoff. Les quelques timides réactions des visiteurs n'empêchent pas Hervé Rhin, encore lui, d'établir le score final par une belle feinte sur le malheureux gardien Adolf. La très belle réaction des joueurs de l'ASB en seconde mi-temps permet ce résultat flatteur et la revanche du match aller. Cette victoire représente un beau cadeau d'anniversaire des joueurs à leur entraîneur Aimé Fischer.

 

Barr a bien résisté
Portugais Sélestat 2 - Barr 0

Mi-temps: 0-0. Arbitre: M. Sauto (St-Louis), assisté de MM. Straehli (Dieffenbach-au- Val) et Heitz (Boersch). Les buts: Horta (74e et 86e').

Les Portugais ont gagné le match qu'il ne fallait pas perdre. Pourtant Barr a tout tenté pour au moins ramener le point du match nul. L'entame de match est en faveur des Sélestadiens. Ils se ruent à l'assaut du but adverse, mais n'arrivent pas à concrétiser leurs nombreuses occasions. Tout d'abord celles de Maeder, à deux reprises. Il a tenté de surprendre le portier adverse, mais la première fois son tir n'était pas cadré alors que la seconde tentative était dégagée de justesse sur la ligne par un défenseur. . C'est ensuite au tour de Lowick de voir son tir stoppé par Adolf, de fort belle manière d'ailleurs. Puis Weber se présente seul face à Adolph et, malheureusement pour les recevants, son tir sera contré

 alors qu'il avait le 1-0 au bout du pied. Maeder, encore lui, tire sur le montant, le ballon revenant dans les bras d'Adolph, tout heureux sur ce coup-là. Barr ne reste pas inactif. Metz, le joueur le plus en vue dans cette rencontre profite d'une hésitation de la défense locale: son tir est repoussé par Mertz le goal local. La rencontre ne perd rien de son intensité mais aucune des nombreuses incursions, des deux côtés, n'aboutit. L'entraîneur Vincent Bruno, comme il en a l'habitude, fait rentrer Soares et Horta. Ce dernier sera l'homme du match, car il va libérer son équipe en inscrivant les deux buts portugais. Le premier à la 740' d'un tir tendu des vingt mètres qui ne laissera aucune chance à Adolph. Le second, alors que la rencontre ne baisse toujours pas de rythme, à quatre minutes de la fin du match, d'une frappe identique à la première qui va se loger sous la barre du but barrois. Les Portugais méritent leur succès, ayant été les plus dangereux. Mais il n'a pas été facile à obtenir car Barr s'est livré à fond et à fourni un très beau match.

Il n'est jamais facile de bien se comporter sur le terrain d'un leader, mais Barr et Gilles Zamolo se sont montrés entreprenants chez les Portugais de Sélestat. (Photo DNA)

 

Un but d'écart, comme à l'aller
Niedernai 0 - Barr 1

Mi-temps: 0-0. Arbitres: M. Gass (Schirrhein) assisté de MM. Uhl (Muttersholtz) et Schoen (Heidolsheim). Le but: Clauss (83e'). NIEDERNAI: Andrea, H. Rieffel, Walter, Humann, Buch, Klein, Henck, Y. Rieffel, Muller, Wolckensinger, Gargowitsch (Grieshaber, Wagentrutz, Stephan). BARR: Adolf, Deloche, Krieg, Benali, Henqstberger, Assoumani, Winé, G. Zamolo, Metz, Clauss, Nahy (D. Zamolo, Oberle, Bernhart).

De nombreux spectateurs (près d'une centaine) étaient venus assister à ce derby printanier qui ne fut pas d'une qualité exceptionnelle, même si la décision ne se situa qu'à sept minutes de la fin. En effet, la première période 

se solda par un score vierge sans que l'on note une action dangereuse de part et d'autre. Après le repos, les débats s'animèrent davantage. Ainsi, dès la 480', un centre de la droite fut dévié de la tête par Metz qui vit la balle rebondir sur l'angle supérieur du but gardé par Andrea. Après le quart d'heure de jeu, ce furent les locaux qui manquèrent d'ouvrir la marque. Un centre au cordeau est repris par Grieshaber mais sa tentative est repoussée in extremis sur sa ligne par un défenseur Visiteur, alors que Adolf était battu. Mais la plus belle occasion se situa à la 680' lorsque Winé, tout seul aux 6 mètres, catapulta la balle largement au-dessus. La chance sourit finalement à Barr à la 83e', lorsqu'une balle mal dégagée échoua dans les pieds de Clauss qui marqua l'unique but de la partie.

La logique du classement a été respectée dans ce derby, même si Barr s'est montré chanceux sur le terrain de Niedernai... (Photo DNA - Andlauer)

 

 

Nul équitable
Barr 1 - Wolfisheim 1

Mi-temps: 0-0. Terrain en bon état. Arbitre: M. Marin (Rixheim) assisté de MM. Kubler et Ksir. Les buts: Werlé (68e') pour Barr; Auvray (86e') pour Wolfisheim.

Les visiteurs sont les premiers en action et se montrent dangereux par leur remuant avant-centre, mais Adolf veille au grain. A la 14e' Marquez prend une nouvelle fois à revers la défense locale, mais son tir passe au-dessus. Suivra un boulet de Ouled Diaf toujours côté visiteurs, un tir au ras de la lucarne d'Adolf. Mais il faut attendre la demi-heure de jeu pour assister au réveil des vignerons. Winé centre sur Eisenecker, mais ce dernier tarde à tirer et se fait subtiliser le ballon. Puis c'est au 

tour de Mathieu Deloche de placer un tir de peu. à côté alors qu'une reprise à bout portant de Nahy est repoussée miraculeusement par Fade. En deuxième période la partie reste équilibrée. Benali sauve l'équipe locale en dégageant un essai sur la ligne. Puis le jeune attaquant local Werlé inquiète Fade. A la 68e' S. Deloche adresse une balle de la gauche et c'est Werlé qui se trouve à point nommé pour ouvrir le score. Les visiteurs réagissent mais Adolf au prix d'une belle détente sauve son équipe. A la 77e' Nahy s'ouvre le chemin du but mais sa tentative frôle l'extérieur du montant. On s'achemine vers un succès local lorsque Auvray, suite à un coup franc tiré de la gauche, catapulte la sphère sous la transversale de l'infortuné Adolf. Il obtient ainsi une égalisation méritée à la vue de cette rencontre.

 

Barr à la dérive
Barr 0 - Erstein 4

Mi-temps 0~2. Bon terrain. Arbitre: M. Nicod (Mulhouse) assisté de MM. Weibel et Gisselbrecht. Les buts: Hugel (23e'), Lang (37e'), Journet (82e'), Kateb (89e'). 

Après le premier quart d'heure, où aucune action notable est à relever, la partie s'anime quelque peu mais ni les locaux ni les visiteurs ne se montrent dangereux. A la 230', l'arbitre indique le point de penalty suite à un accrochage dans les 16 mètres des locaux. Hugel ne se fait pas prier pour transformer la sanction suprême et donner l'avantage aux visiteurs. On attend une réaction locale mais au contraire se sont les sucriers qui font preuve de solidarité et n'ont aucun mal à repousser les 

timides attaques locales. A la 37e', une erreur défensive locale est exploitée par Lang qui aggrave le score pour les visiteurs. Au terme de cette première période, de faible facture surtout du côté local, le score de 0-2 est tout à fait mérité. En deuxième période, les vignerons incapables de hausser leur niveau de jeu n'arrivent pas à porter le danger devant la cage d'Almeida. A la 61 e', S. Deloche écope d'un carton rouge stupide mais mérité et les locaux se trouvent réduit à dix. Autant dire que les jeux sont fait et Erstein mène le jeu à sa guise. Dans les dix dernières minutes, les Barrois boivent le calice jusqu'à la lie et Journet puis Kateb portent le score à 0-4 face à une équipe locale à la dérive. Cette défaite face à la lanterne rouge risque d'avoir de lourdes conséquences pour un onze barrois inexistant ce dimanche alors que l'espoir de disputer les barrages est maintenu côté sucriers.

 

Barr étonne
Geispolsheim Village 0 - Barr 0

Temps estival. Terrain dur et ondulé. Environ 140 spectateurs. Arbitrage de M. Ilhan. (Marckolsheim), assisté par MM. Sati (Obernai) et Ksir (La Claquette). GEISPOLSHEIM~ VILLAGE: Schaal, Schwoob H. Rave~ net, Schwoob D, Nuss J. Y. Ott, Le Rolland, Dituri, Rodriguez, Eschbach, Nuss C. (Nuss M, Mehl, Bleesz) BARR: Adolf, Deloche, Krieg, Benali, Henqstberger, Assoumani, Oberlé, Zamolo, Eisenecker, Clauss, Bernhart (Nahy, Werlé, Deloche).

Encore maintenant on se demande comment les vignerons ont fait pour encaisser 4 buts le dimanche précédent face à l'AS Erstein, car hier leur production a 

étonné les nombreux spectateurs et supporters. C'est vrai que les hommes du président Armand Speisser ont du effectuer un travail d'hercule pour contenir des visiteurs très entreprenants. Ceci il est vrai face à une formation locale fortement amoindrie par l'absence de nombreux titulaires. En première période, le jeu a été de bonne qualité sans occasion réelle de part et d'autre. Après le repos, l'engagement physique a été total avec surtout des occasions pour les gars du capitaine Assooumani. En fin de match l'avant-centre Eisenecker, seul face au goal local après un déboulé du meilleur effet, puis c'est le numéro 15 qui a botté sur le dessus de la transversale des 16 mètres sans oublier le tacle miraculeux de l'excellent libero J-Y. Nuss qui a sauvé son but.

 

Feu d'artifice final
Barr 7 - Sélestat 1

Mi-temps: 3-1, Bon terrain, 60 spectateurs, Arbitre: M, Schickter (Hecken), Les buts: Clauss (15e' et 52e'), Krieg (33e' sp), Metz (38e') et 70e'), M, Deloche (60e' sp), Eisenecker (71e') pour Barr; Roque (20e') pour Sélestat.

Les locaux se devaient de remporter cette partie afin de se mettre définitivement à l'abri d'éventuels barrages de maintien, Après le traditionnel round d'observation, la partie s'anime et dès le quart d'heure de jeu, Stephan Deloche expédie une longue touche dans les 16m. Clauss, très opportuniste, ouvre le score. Les Violets réagissent et profitent d'une grossière erreur défensive pour égaliser par l'intermédiaire de Roque. Tout est à refaire pour les Vignerons qui se remettent à l'ouvrage. A la 33e', l'avant-centre Metz est bousculé dans la surface de réparation. Krieg exécute la sanction suprême, alors qu'un joueur sélestadien est renvoyé définitivement aux 

vestiaires. Les locaux profitent de leur avantage numérique pour aggraver le score par le remuant Metz. Parti à la limite du hors jeu, il vient crucifier le gardien visiteur. La deuxième période débute par un nouveau but barrois. Clauss, lancé dans l'axe, dribble sans problème le cerbère visiteur. Les gars de la cité des dahlias ne s'avouent pas vaincu et obtiennent un penalty. Le gardien local Adolphe, tel un félin, détourne le tir de Sipos. A la 60e', un avant local est à nouveau bousculé dans les 16 m. Un arrière sélestadien écope d'un nouveau carton rouge pour contestation. Mathieu Deloche garde tout son sang froid et transforme le penalty C'est le tournant du match. Réduits à neuf, les Violets encaissent deux nouveaux buts de Metz puis de Eiseneker. Au fil des buts, les joueurs de Sélestat quittent l'aire de jeu et l'arbitre interrompt la partie à la 71e', faute de combattant côté sélestadien. Dire que les visiteurs gardaient une petite chance de jouer les barrages de montée. Barr, en tous cas, sauve sa place en promotion d'excellence en s'étant offert un joli feu d'artifice final.

 

Lucien Hincker 90 ans

Lucien Hincker a cinq petits-enfants

C'est dans la rue du Soleil à Villé, qu'une délégation de la municipalité, conduite par le maire J-M. Watt, accompagnée des adjoints et du club de l'âge d'or (présidé par Joseph Schwab) est allée présenter les vœux au nouveau nonagénaire du bourg, Lucien Hincker. Ce jardinier retraité est originaire de Mommenheim où il a vu le jour le 11 mai 1910. Ce métier, il l'apprit chez un jardinier de Kœnigshoffen et trouva du travail en Forêt-Noire. C'est là qu'il a été appelé pour être incorporé de force comme bon nombre d'Alsaciens dans l'armée allemande. Il figura parmi ceux qui ont dû passer de durs et long mois à Tambow et ce durant un an. En revenant épuisé dans sa terre d'Alsace, il se refit une santé et travailla par la suite au centre médical d'Aubure comme chef jardinier puis dans l'entretien de l'établissement. En 1952, il épouse Alice Ruhlmann, de Dambach-la-Ville. Le nonagénaire avait trois enfants d'un premier mariage dont deux fils et une fille. Le fils Maurice, marié à une Strasbourgeoise, habite Kembs et la fille à Barr, l'autre fils est décédé jeune. M. Hincker, sportif de jeunesse, a fait partie des membres fondateurs du football club de Barr en 1932. n a toujours aimé ce sport, devenu une passion pou lui dans ses heures de détente. Retraité depuis 1969, le couple a construit sa maison dans la rue du Soleil, où il vit paisiblement, agrémenté par la venue de trois petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants. Ces dernières années, la santé de M. Hincker n'est pas toujours au rendez-vous, de multiples hospitalisations et un cœur fatigué nécessitent beaucoup l'entourage de son épouse Alice très attentionnée.

 

Barr au rapport
Lors de son assemblée générale, suivie par une trentaine de membres, le FC Barr a dressé le bilan 1999/2000 et posé les jalons de la nouvelle saison.

En début de saison, le président Ruffenach était relativement confiant et l'ensemble du club espérait secrètement une place dans la charrette d'accession à l'excellence. Malheureusement les résultats furent trop irréguliers et, en fin de compte, il aura fallu batailler ferme jusqu'à la dernière journée pour éviter la descente ou les barrages de maintien. Le FC Barr termine au 5e rang avec un bilan équilibré de 7 victoires, 4 nuls et 7 défaites, totalisant 25 pts. Les buteurs ont pour nom: Stéphane Metz (10), Sébastien Duplessis (4), Mathieu Deloche (4), Laurent Winé (3), Patrice Clauss (3), Ahmed Nahy (2), Jean-Mathieu Krieg, Patrick Assoumani, Stéphane Oberlé, Olivier Werlé, Laurent Eisenecker, Xavier Barthelmebs soit un total de 32 buts marqués pour 32 encaissés. En Coupe de France le parcours a été intéressant avec une large victoire face à Andlau puis des succès étriqués face à Lampertheim et à la Musau. Le déplacement à Souffelweyersheim a été fatal et le "onze" du tandem Hausser-Bernhard s'est incliné pendant les prolongations. En Coupe d'Alsace, une élimination contre les promotionnaires d'Ostwald dans les dernières minutes de jeu a réduit le nombre de tour de cette compétition à sa plus simple expression. En Coupe du Crédit Mutuel, le parcours s'est achevé face au vainqueur de l'épreuve, les Portugais de Sélestat, sur un score de parité insuffisant pour se qualifier à domicile. En Coupe du Centre Alsace, après un large succès face à Sand, les Barrois ont une nouvelle fois échoué en concédant le nul, cette fois face au SC Sélestat (2 à 2). A présent il s'agit de préparer dans les meilleures conditions la nouvelle saison sous la direction du nouvel entraîneur Philippe Stephan qui arrive de Niedernai. Les venues des joueurs suivants sont annoncées: Fabrice Klein (As Niedernai), Thomas Henck, (AS Niedernai), Rosildo et Philippe Roque, (SC Sélestat), Arthur Machado, (Portugais de Sélestat) Pascal Wolckensinger, (AS Niedernai), Alain Sédira (FC Rosheim) alors que les départs de Sébastien Duplessis et Christian Meyer aux SR Zellwiller, ont été enregistrés.

Les autres équipes

 L'équipe 2 a effectué un parcours difficile en excellence départementale. Le maintien a été longtemps escompté mais au final les protégés de Patrice Schmitt terminent en 8e' position et descendent en promotion d'excellence. Le bilan chiffré: 5 victoires, 6 nuls et 7 défaites (26 à 43 buts). En Coupe, échec face aux Portugais de Sélestat, une équipe pourtant hiérarchiquement inférieure. La saison prochaine l'équipe 2 sera entraînée par Pascal Welschinger. L'équipe 3 de A. Boehringer s'en est sortie avec les moyens du bord et le maintien a été assuré au terme des barrages face à Krafft (victoire 5 à 1). Ils décrochent la huitième place (18 pts pour un 

goal-average négatif de 35 à 42). L'équipe 4 pointe, en deuxième position de son groupe, aurait pu prétendre aux barrages d'accession. Mais compte tenu du retrait de cette équipe, la saison prochaine, les protégés de Marcel Spielmann ont laissé Molsheim 2 tenter sa chance. La 4. totalise 9 victoires et 7 défaites pour un goal-average de 45 à 36. En coupe CASAL, l'équipe s'est inclinée face à Rosheim 3.
Côté jeunes, le palmarès n'est guère meilleur et seuls les 13 ans et les poussins ont tiré leur épingle du jeu. Les espoirs terminent au 10e rang de leur groupe avec 13 pts pour 4 victoires, 1 nul et 14 défaites. Les 15 ans, encadrés par D. Le Fur, n'ont guère été plus convaincants et se classent en 8e position avec 10 pts et un goal-average négatif de 26 à 66. Les 13 ans décrochent le titre de champion de groupe, préservant leur invincibilité lors du cycle retour en ne concédant que 2 matches nuls (goal-average de 80 à 9). Les benjamins ont réalisé un parcours honorable et se placent en 4e position remportant les 3 premières victoires de la saison. Les équipes de poussins se sont bien défendues. L'équipe 1 engagée en division A termine en seconde position derrière Stotzheim, alors que l'équipe 2 remporte le titre de son groupe en division B. Le responsable des jeunes R. Holm a commenté les difficultés qu'éprouve le club à encadrer les équipes alors que le président Ruffenach s'est montré optimiste pour la mise en place d'une entente de jeunes avec les clubs avoisinants. Le bilan des vétérans a été présenté par Bernard Meyer et pour la troisième année consécutive, la, deuxième place vient récompenser les efforts des vieilles gloires. JL Jessel, honoré Outre les résultats sportifs, le FC Barr a assuré la restauration dans la cour de la mairie lors de la foire aux Vins. Le chars de la fête des vendanges a été réalisé par une petite équipe de bénévoles et le bal de carnaval a connu un succès mitigé. Durant cette saison, le club barrois a eu le douleur de perdre le regretté membre fondateur Charles Barthelmebs mais également Robert Reuschlé joueur du club pendant de longues saisons. La partie statutaire de l'assemblée générale s'est achevée par le renouvellement du comité. Jacques Ruffenach a confirmé son souhait de ne pas briguer un nouveau mandat à la présidence du club tout en restant membre du comité. Le doyen d'âge Jean-Louis Jessel a annoncé son retrait du comité. Le FC Barr a honoré comme il se doit ce fidèle serviteur en lui remettant un trophée souvenir après 46 années de présence au club. Joueur du club, puis arbitre et membre du comité, cet amoureux du ballon rond est resté fidèle au club depuis 1954. Un exploit qui n'est pas prêt d'être égalé !
Au titre des renforts pour le comité Roger Ruffenach a été élu à l'unanimité des membres présents. La prochaine réunion du comité devra désigner le nouveau président et marquera un nouveau virage dans l'histoire du club barrois qui, avec 274 membres licenciés, tentera de repartir de l'avant pour asseoir sa position de club phare du Centre-Alsace.

Une équipe fanion du FCB qui a peiné.

Les coupes

 

Le festival de Barr
ANDLAU - BARR 0-9

Mi- temps: 0-4. Buts: Stéphane Metz (15e' et 55e'), Laurent Winé (26e', 45e' et 79e'), Ahmed Nahy (31e' et 70e'), Mathieu Deloche (82e') et Stéphane Deloche (90e'). Arbitre: Rémy Grade (Ohnenheim).

La centaine de spectateurs est consciente de la différence de classe après le premier quart d'heure. Les buts tombaient comme des obus. Physiquement et tactiquement plus forts, les promotionnaires lancent à la 15e minute une attaque collective obligeant le gardien local Risch à se détendre du pied. La reprise s'écrase sur la barre mais le troisième essai fait mouche par Stéphane Metz. A la 26e minute, les libero local Gamb dégage la balle qui ricoche sur un adversaire. Son compère Laurent Winé, en flagrant délit de hors jeu, court derrière la balle et marque le deuxième but, validé par l'arbitre puisque le juge de touche officiel n'a pas 

bronché. Les Barrons n'avaient pas besoin de ce coup de main puisqu'à la 31e minute Ahmed Nahy score une troisième fois sous le ventre du gardien. Les Andlaviens ne sont pas inactifs puisqu'à la 34e minute Patrick Frangel. oblige l'excellent gardien Jean-Mathieu Adolf à dévier la balle par dessus la barre. Trois minutes plus tard Manuel Juan fait de même mais le gardien pousse la balle à côté de la barre du poteau. A la 45e minute Winé score pour le quatrième but. A la reprise, les carottes sont cuites et les Andlaviens écœurés ne savent plus à quel saint se vouer. A la 55e minute Stéphane Metz d'une belle tête augmente la marque d'un cinquième but. Il Y eut un instant de calme jusqu'à la 70e minute quand Nahy d'un angle fermé tire sous la barre, suivi à la 70e minute d'un troisième but personnel de Winé. Le festival est clôturé par les frères Deloche : d'abord par Mathieu à la 82e minute suivi par Stéphane à la 90e minute.

 

Barr et Obernai, pas la même cote
FC Barr

Place à la Coupe de France, ce dimanche à 15 h, au stade L.-Klipfel, avec la venue de l'équipe de Lampertheim. Au tour précédent les promotionnaires avaient créé la sensation en éliminant les nationaux de Reipertswiller. Autant dire que les hommes du tandem Bernhart Hausser retrouveront en face une véritable équipe de coupe, ce qui débouchera forcément sur un duel très serré. Les Barrois seront privés de leur fer de lance Laurent Winé, victime d'une sérieuse blessure à l'épaule. L'équipe II entre~a en lice dans la coupe des réserves avec un déplacement non sans danger chez les Portugais Sélestat

Des Barrois qui espèrent ne pas se faire bousculer

 

La mauvaise surprise
Ostwald 4 - Barr 1

Stade municipal. Mi-temps: 1-1. Pelouse en bon état. 170 spectateurs. Arbitre: M. Weber (Bischheim) assisté de MM. Dillinger et Monphilé (Strasbourg). Les buts: D. Kléber (30e), Walter J. (80e), C. Bach (85e), O. Heuberger (90e) pour Ostwald. Metz (15e) pour Barr.

Grand jour pour le FC Ostwald et satisfaction pour l'entraîneur Pascal Rieffel dont les joueurs ont crée une des surprises du cinquième tour de la coupe d'Alsace devant le FC Barr. , Dès le coup d'envoi, Ostwald se lance à l'attaque. Durant les dix premières minutes la balle circule d'un camp à l'autre, mais avec une légère domination des locaux. C'est sur une contre attaque et contre le cours du jeu que Metz ouvre le score pour le FC Barr. Par la suite le jeu s'anime et les occasions deviennent plus nettes pour le FC Ostwald. A la 20e les 

locaux se rebiffent et dominent une équipe visiteuse néanmoins bien en place. L. Hoh teste le gardien visiteur, mais c'est D. Kléber (30e), sur une passe de Himzo, qui marque un joli but et ramène la marque à 1-1. Fin de match décisive Après la pause, les deux équipes présentent un jeu plus animé et mieux construit, chaque formation voulant marquer ce deuxième but. Mais la pression des locaux finit par être payante et J. Walter (80e), sur un centre ,de C. Bach, marque le deuxième but. Finalement, sur une attaque d'Ostwald, menée rapidement à la 85e, le jeune espoir O. Heuberger adresse une passe à C. Bach qui marque le troisième but d'un tir canon. Par la suite, l'infatigable L. Hoh déborde sur l'aile droite et sert Heuberger qui marque à son tour le 4e but à la 90e. La rencontre s'est déroulée avec fair-play, l'excellent arbitre siffla la fin de cette partie sur le score de 4-1. Le FC Barr venait d'encaisser trois buts dans les dix dernières minutes de jeu ...

 

Sand cède sur la fin
Sand 1 - Barr 7

Mi-temps: 0-1. Arbitre: M. Kirstetter (Lingolsheim). Buts : Nicolas Kohler (37e') pour Barr; Metz (30e, 75e et 78e), Winé (65e et 73e), Assouni (85e), Nahy (89e) pour Barr. 

Contre une équipe de Barr qui évolue quatre échelons au-dessus, Sand tient la dragée haute pendant 45 minutes. A la 30e, sur une tête piquée de Metz, Barr 

ouvre la marque. Mais l'équipe du président Garré réagit très vite par l'intermédiaire des frères Kohler où le plus jeune des deux égalise à la 30e minute. Au retour des vestiaires, Sand réduit à dix, suite à une expulsion temporaire du capitaine Girolt, est bousculé dans sa défense. Les locaux tiennent toujours autour du libero Fischer mais à la 65e, Winé augmente la marque. Le dernier quart d'heure est fatal pour les locaux où Metz, à deux reprises, aggrave la marque. Assouni en fin de partie, d'une reprise, marque le 6e but et Nahy clôture le score à 7-1. A noter un bon arbitrage de M. Kirstetter.

 

Les Portugais qualifiés sans gagner
Barr - Portugais de Sélestat 1-1. (a.p.).

Mi-temps: 0-1. Arbitre: Henck (Bindernheim) assisté de M. Levy et M. Woehrel. Buts pour Barr: Metz (68e). Buts pour Portugais: Lowick (7e). 80 spectateurs, terrain bosselé.

Les visiteurs sont les premiers en action et dès la septième minute, Lowick prend de vitesse l'arrière-défense barroise et ouvre le score pour ses couleurs. Fort de leur avantage, les visiteurs quadrillent parfaitement le terrain, alors que les locaux se montrent incapables de porter le danger devant la cage de Mertz. En cette première période très peu d'actions notoires sont à relever et la mi-temps intervient sur un avantage mérité pour les visiteurs. La deuxième période sera bien plus animée et à la 50e Bury met à contribution le goal local Adolf. A la 61e, on assiste à la première occasion franche pour les vignerons, mais la reprise de la tête de 

Metz est repoussée sur la ligne par Lowick. A la 65e, une reprise de la tête de Benali frôle la lucarne des buts de Mertz et les locaux trouvent la juste récompense de leurs efforts à la 68e, lorsque Metz profite d'une erreur défensive pour égaliser (1-1). Le dernier quart d'heure sera palpitant, Bury a une superbe occasion de porter l'estocade, mais Adolf la repousse brillamment. A la 7ge, l'ailier local Winé adresse un centre-tir parfait à Mertz, mais la reprise de l'avant-centre local passe au-dessus. Dans les derniers instants du temps réglementaire, le match peut encore basculer. Maeder sert Soares sur un plateau, mais l'essai / de ce dernier frôle le cadre, alors que du côté local le tir appuyé de Winé est miraculeusement repoussé par Mertz. La prolongation voit tout d'abord le visiteur Bury échouer face à Adolf, alors qu'une reprise croisée du local Krieg titille le montant extérieur de Mertz. Malgré quelques incursions dangereuses de part et d'autres, la rencontre s'achève sur un score nul synonyme de qualification pour les visiteurs .

 

Cette page a été mise à jour le 24/11/12.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :