FC BARR 1970
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1970/1971

UNE SAISON DIFFICILE A L'ECHELON INFERIEUR POUR LE RETOUR EN DIVISION II

 

Albert FUCHS, l'entraîneur barrois, se retrouve avec un effectif sérieusement réduit suite aux départs provoqués par la descente en division II. Jean-Pierre LALEVEE signe pour le FC KRONENBOURG, club de Division d'Honneur, où il va se montrer particulièrement opportuniste dans son nouveau rôle d'avant-centre, Gérard GEORGENTHUM après son come-back rejoint le club de NOTRE-DAME STRASBOURG, Michel KEIFLIN signe à ANDLAU et Jean-Louis CHRISTEN retrouve son club d'origine STOTZHEIM. Les jeunes Roger RUFFENACH, Marc VOGELEISEN, Bernard MEYER répondent favorablement aux sollicitations de l'US MITTELBERGHEIM.
La chance pour notre équipe est de voir arriver un vosgien bon teint, en la personne de Daniel DABEL, celui-ci grâce à son énorme abattage en milieu de terrain permet à notre formation de revenir plus d'une fois au score. A ses côtés on retrouve les deux autres transferts Youcef MASARI et Joseph RIEGER. Albert FUCHS peut également compter sur un effectif composé de Francis LEVY, Alain FISCHER, Jean-Paul BOEHM, Patrice SCHULTZ, Jacques BOSSERT, Jean-Paul PRIMAULT, Jean-Pierre SCHMITTHEISLER, Daniel BURGARD, Patrick LAURENT et les juniors Roland RIFF et Pierre WERLE.
Le début de saison est difficile pour nos couleurs et après avoir déclaré forfait pour cause de fête des vendanges pour le match à HINDISHEIM, le président HAMBORG prend le taureau par les cornes et le déclic se produit face à MEISTRATZHEIM (5 à 2). Les points grappillés à droite, à gauche permettent de sortir la tête de l'eau et le cycle retour se termine par une précieuse victoire face à VALFF (2 à 1).
Les matchs retour vont confirmer les progrès des verts et blancs, trois victoires successives face à HINDISHEIM, PLOBSHEIM et le S.E.C. STRASBOURG donnent encore un peu plus d'air à notre formation. Le 14 mars 1971, notre équipe se rend à MEISTRATZHEIM pour une rencontre apparemment sans enjeu majeur, mais rapidement la partie très musclée dégénère, l'arbitre complètement dépassé par les événements arrose généreusement les joueurs d'une pluie d'avertissements, mais les cartons jaunes virent rapidement au rouge du côté des visiteurs barrois. Au bout de la troisième expulsion et dans la plus grande confusion la partie s'achève par l'arrêt prématuré de la rencontre. "Du jamais vu en 30 années de football" peut-on lire dans la presse locale. Handicapée par l'absence de plusieurs titulaires suspendus ou blessés, notre équipe termine la saison en roue libre, non sans tirer un dernier feu d'artifice en gagnant à HIPSHEIM 9 à 0.

Nos résultats saison 1970/1971
A domicile
6 victoires : NEUHOF 1 à 0; MEISTRATZHEIM 5 à 2; HINDISHEIM 1 à 0; PLOBSHEIM 4 à 0; S.E.C. 4 à 2; VALFF 2 à 1
5 défaites : ELECTRICITE 0 à 3; GEISPOLSHEIM 2 à 3; EGALITE 2 à 3; FAIG 0 à 1; HIPSHEIM 0 à 1
A l'extérieur
4 victoires : S.E.C. 1 à 3; EGALITE 1 à 4; HIPSHEIM 0 à 9; VALFF 3 à 4
7 défaites : HINDISHEIM 0 à 0 (F); NEUHOF 4 à 1; ELECTRICITE 3 à 1; MEISTRATZHEIM 3 à 0; PLOBSHEIM 2 à 1; GEISPOLSHEIM 1 à 0; FAIG 3 à 2
CLASSEMENT FINAL SAISON 1970/1971

 

1. NEUHOF 34 points 81:31
2. ELECTRICITE 34 points 76:30
3. MEISTRATZHEIM 29 points 62:36
4. HINDISHEIM 27 points 49:31
5. PLOBSHEIM 26 points 46:33
6. S.E.C. 23 points 40:38
7. GEISPOLSHEIM 22 points 37:38
8. EGALITE 21 points 50:64
9. BARR 20 points 46:37
10. FAIG 16 points 33:53
11. HIPSHEIM 7 points 23:88
12. VALFF 5 points 39:102

 

EQUIPE I - SAISON 1970/1971

Debout de gauche à droite : Alain FISCHER - Patrice SCHULTZ - Joseph RIEGERT - Daniel BURGARD - Patrick LAURENT - Jean-Pierre SCHMITTHEISLER - Charlot PFLEGER.
Accroupis : Albert FUCHS - Francis LEVY - Pierre WERLE - Daniel DABEL - Youcef MASARI - Roland RIFF

 

MATCH DU 30 AOÛT 1970

F.A. ILLKIRCH GRAFFENTADEN - F.C. BARR 3 : 2

La FAIG l'emporte sur Barr après une lutte serrée : 3-2

Stade municipal. 80 spectateurs. Arbitre M. ELY (Sainte-Croix-aux-Mines). Les buts : FAIG : DEMAND (2) et DOTTER. Barr : PRIMAULT, LAURENT. 

Pour son premier match de championnat, la FAIG se mesura à l'équipe de Barr. Durant le premier quart d'heure, la partie fut équilibrée, les deux adversaires pratiquèrent un jeu agréable à suivre. A la 3e minute, un tir de PFISTER passa au-dessus de la barre, et à la 10e minute sur une attaque des visiteurs, EBERHARDT sauva son camp sur une belle tête de l'inter gauche. Par la suite, l'équipe locale se montra très entreprenante et l'avant-centre PFISTER, placé en embuscade, donna bien des soucis à la défense de Barr. A la 18e minute, PFISTER fusilla le gardien, mais le but fut justement annulé pour hors-jeu. Les actions les plus incisives sont à inscrire du côté des locaux, pourtant une occasion d'ouvrir le score s'offrit aux visiteurs à la 35e minute, quand sur un cafouillage le gardien de la FAIG avait quitté sa cage. La FAIG fit de nouveau pression sur les visiteurs et à la 43e minute, ERB adressa une passe à DEMAND dont le tir ne laisse aucune chance à FISCHER; Mi-temps 1 :0 La reprise est favorable à la FAIG qui manque pourtant deux occasions de but, et à la surprise générale ce fut Barr qui égalisa par PRIMAULT à la 62e minute, suite à une belle phase de jeu. Mais déjà à la 63e minute, DEMAND redonna l'avantage aux locaux par un beau tir et à la 65e minute, ajouta un troisième but par DOTTER., directement sur corner. Barr ne se donna pourtant pas battu puisque trois minutes plus tard LAURENT réduisit le score à 3-2 sur un coup-franc de 25 mètres. Les dernières minutes de la rencontre, Barr met tout en œuvre pour arracher le match nul, mais finalement, la FAIG l'emporte après une rencontre très disputée.

(Dernières Nouvelles du Lundi - août 1970)

 

 

2ème TOUR COUPE D'ALSACE MATCH DU 20 SEPTEMBRE 1970

F.C. GRENDELBRUCH - F.C. BARR 1 : 6

Grendelbruch n'a pu enrayer les assauts de Barr : 1-6

Pour le compte de la Coupe d'Alsace, le FC Grendelbruch a dû reconnaître la loi du plus fort. Néanmoins, vu la physionomie de la partie, le score est trop lourd pour les locaux. Barr débute avec dix joueurs et malgré ce handicap prend le jeu bien en main. Les locaux par FIX et SCHAHL, manquent deux bonnes occasions de scorer. A la 6e minute, BOSSERT pour Barr intercepte une passe en retrait et ouvre la marque. Bien que le jeu devienne équilibré, MAZARI sur corner aggrave à la 22e. Puis à la 33e, un arrière visiteur, sur une rentrée en touche, veut passer le ballon a son gardien et celui-ci, pourtant excellent tout au long de la partie lâche la balle dans ses filets. DABEL, pour Barr, augmente la marque : 1 à 3 à la 38e. Après la reprise, Barr par un meilleur jeu d'ensemble et une meilleure condition physique contrôle facilement les attaques trop désordonnées des locaux. LEVY à la 57e, d'un angle impossible, réussit un joli but. Trois minutes plus tard, l'arbitre M. FRESNAY de Strasbourg accorde un penalty très sévère à Barr que BOSSERT transforme imparablement. Ce même joueur ajoute à la 73e un 6e but.

(Dernières Nouvelles du Lundi - août 1970)

 

 

MATCH DU 27 SEPTEMBRE 1970

F.C. BARR - U.S. GEISPOLSHEIM 2 : 3

L'équipe première a encore perdu deux points précieux ce qui la laisse en très mauvaise posture au classement. Personne ne pensait que Barr allait perdre ce match, car à un certain moment, les locaux menèrent 2 :1. Hélas, deux blessés affaiblirent considérablement l'équipe et finalement les visiteurs réussirent un 3e but sur une mésentente entre la défense locale. Si on prend encore en considération le premier but marqué contre son camp par un arrière local, reconnaissons que Barr jouait quand même de malchance. Malgré cela, il manque à notre équipe la vigueur athlétique que Geispolsheim apporta dans le match (par moments les visiteurs jouèrent même trop dur) ainsi que la vitesse d'intervention sur la balle. Quelques uns de nos joueurs abusent également du jeu latéral, et se font trop de passes entre eux, au lieu de jouer plus directement.

(Journal de Barr - sept 70)

 

 

MATCH DU 25 OCTOBRE 1970

C.A. PLOBSHEIM - F.C. BARR 2 : 1

Devant environ 100 spectateurs, l'équipe locale a renoué avec le succès. A la 35e minute un coup-franc violent de GOMEZ est mal bloqué et SCHMITT Bernard qui a bien suivi logea la balle au fond des filets. Score à la mi-temps 1 à 0. A la reprise, Plobsheim aggrave le score à la 60e minute. Mais à ce but, Barr réplique aussitôt par un beau tir de l'ailier gauche qui fait mouche. Malgré les louables efforts de part et d'autre le score ne changera plus. Bon arbitrage de M. GAUTEROT (Schiltigheim)

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 70)

 

 

MATCH DU 8 NOVEMBRE 1970

F.C.BARR - U.S. MEISTRATZHEIM 5 : 2

C'est à un beau festival offensif que les supporters des deux équipes ont été conviés. Mais alors que l'on attendait l'attaque des visiteurs on a été fort surpris de voir la belle mobilité de l'attaque locale qui mit souvent l'arrière défense de Meistratzheim aux abois. Les buts furent obtenus par les Barrois à la 15e par le capitaine FUCHS, aux 30e, 48e et 58e par le jeune ailier gauche RIFF, à la 80e par l'inter gauche WERLE. Les visiteurs trop vite résignés ont réduit l'écart à la 29e par FOESSER et à la 65e par ANDRES. Arbitrage impeccable de M. OBERBACH de Holtzheim

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 70)

 

 

MATCH DU 15 NOVEMBRE 1970

F.C. EGALITE - F.C. BARR 1 : 4

Barr a confirmé son redressement en remportant un succès sans bavure à Strasbourg devant l'Egalité, très décevante et qui ne s'est jamais remis du départ foudroyant des viticulteurs qui après 10' de jeu comptent une avance de 2 buts. En effet, dès la 2e', les visiteurs ont surpris la défense locale lorsque LEVY, de la tête donne la balle à WERLE et ce dernier ouvre le score. A la 10e', LEVY s'infiltre aisément dans l'arrière-défense et va battre ALTEWEY : 0-2. Par la suite, l'Egalité domine platoniquement et le score en restera là jusqu'au repos. A la 46e', WERLE rate de peu une occasion pour marquer un 3e but, mais ce n'est que partie remise puisqu'à la 52e', sur un beau mouvement d'ensemble, RIFF de son aile place un beau tir croisé qui fait mouche 0-3. Les locaux dominent territorialement et réduisent la marque par OSTER à la 73e'. 1-3. Mais il était dit que l'Egalité allait boire le calice jusqu'à la lie et RIFF ajoute un 4e but à la 86e'. Bonne sortie de Barr qui ne doit pas s'arrêter en si bon chemin, alors que les locaux doivent une fois de plus une réhabilitation à leurs dirigeants et supporters. Arbitre M.DENYS de Herrlisheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 70)

 

 

MATCH DU 29 NOVEMBRE 1970

F.C. BARR - S.E.C. STRASBOURG 4 : 2

L'équipe fanion du FCB ne nous a donc pas déçu en ce dernier dimanche de Novembre et a brillamment continué sur sa lancée de redressement. Les Etudiants strasbourgeois ne facilitèrent pas la tâche de nos joueurs et au moment où le score était de 3 : 2 pour Barr, on ne pouvait pas encore pronostiquer le vainqueur. Mais notre ligne d'avants fit alors la différence en marquant un 4e but. L'équipe entière du FCB fait plaisir aux dirigeants et supporters, c'est l'efficacité retrouvée de notre ligne d'attaque, car elle a tout de même marqué 13 buts dans ces trois matches ! Comme on pouvait toujours compter sur la sûreté de notre défense, notre équipe semble avoir trouvé son équilibre...et la confiance en elle-même. Dimanche, le 6 décembre, notre onze fanion recevra son voisin de Valff, lanterne rouge du groupe. Sur le papier, les Barrois sont favoris, mais nos joueurs feront bien de retser sur leur garde, car valff marque aussi des buts. Nous Donnons quand même le FCB comme favori et les deux points devront rester normalement à Barr.

(Journal de Barr - nov 70)

Les hommes de FUCHS ont enregistré leur troisième succès consécutif en championnat, succès dû à un très grand engagement physique et à un esprit d'équipe remarquable. Les buts furent obtenus pour les locaux par DABEL (10') sur un tir tendu de loin, par LEVY (15') sur un excellent mouvement collectif de toute l'attaque locale. VAILLAN rectifie le score à 2-1 sur coup-franc, puis LEVY augmente à 3-1 pour les vignerons sur centre de la gauche. MULLER, pour les Etudiants, fit revenir son équipe à 3-2 (43') sur mésentente de la défense locale. Mais le tournant du match se situe tout de suite après la mi-temps où LEVY établit le score final à 4-2 par un maître tir à la 50' et où les étudiants ne profitent pas d'un penalty arrêté brillamment par FISCHER. Très bon arbitrage de M. SONNTAG de la Robertsau.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 70)

 

 

AVANT LE MATCH FACE A VALFF - DECEMBRE 1970

Debout de gauche à droite : Albert FUCHS - Joseph RIEGERT - Daniel BURGARD - Patrick LAURENT - Jean-Pierre SCHMITTHEISLER - Youcef MASARI.
Accroupis : Francis LEVY - Pierre WERLE - Patrice SCHULTZ.

 

 

MATCH DU 6 DECEMBRE 1970

F.C. BARR - F.C. VALFF 2 : 1

Les Barrois durent cravacher ferme pour venir à bout de leurs voisins de Valff. Le score ne reflète pas exactement la physionomie de la partie, mais les visiteurs au complet et grâce à un très bon gardien de but, se défendirent farouchement. Victoire difficile donc pour le FCB, mais...victoire quand même et ce qui compte: les deux points sont restés à Barr. C'est donc la 4e victoire consécutive des Barrois, ce qui leur permet d'améliorer sensiblement leur classement. Espèrons que le 20 décembre, pour le dernier match aller, à Strasbourg contre l'Electricité (un candidat sérieux au titre) nos avants auront retrouvé leur efficacité et que nous ramèneront au moins un point de Strasbourg.

(Journal de Barr - sept 70)

 

 

MATCH DU 14 FEVRIER 1971

F.C. BARR - U.S. HINDISHEIM 1 : 0

Trois matches, trois victoires, tel est le bilan positif de nos footballeurs en ce dimanche nuageux...et ensoleillé de février. A Barr, l'équipe fanion a réussi un joli exploit en battant le leader du groupe Hindisheim par le score serré de 1:0. Si Hindisheim domina plus en 1ère mi-temps ce sont les Barrois qui dictèrent le jeu en 2e mi-temps, malgré quelques assauts furieux des visiteurs. En effet, sur la physionomie de cette seconde partie de jeu, le FCB a mérité la victoire. Tous les joueurs ont cravaché ferme pour la victoire finale et toute l'équipe en bloc est à féliciter. Hindisheim, lui aussi, avait marqué un but, mais fort justement refusé par l'excellent arbitre, car, notre gardien, sur coup-franc indirect, avait touché la balle que derrière la ligne de but, donc hors du terrain de jeu. C'est ce que les joueurs et supporters de Hindisheim n'avaient pas compris. Et sur la contre-attaque qui s'en suivit, c'est Barr qui réussit un joli but : en effet Roland RIFF sur son aile gauche servi par Dany DABEL, sema toute la défense adverse, centra devant le but, et notre petit inter Pierre WERLE, sut garder tout son sang-froid, pour marquer ce but capital. L'équipe du FCB s'était présentée dans la formation suivante : Alain FISCHER - Jean-Pierre SCHMITTHEISLER - Patrick LAURENT - Dany BURGARD - Patrice SCHULTZ - Joseph RIEGER - Youcef MAZARI - Dany DABEL - Pierre WERLE - Francis LEVY - Roland RIFF, 12e homme : Jean-Paul BOEHM.

(Journal de Barr - sept 70)

 

 

MATCH DU 21 FEVRIER 1971

C.S. NEUHOF - F.C. BARR 4 : 1

Neuhof, maître chez lui devant Barr

Stade Michel Walter. Cette rencontre se déroula devant une centaine de spectateurs et fut dans l'ensemble assez équilibrée et malgré la marque de 4 à 1, Barr ne démérita pas. En première mi-temps, de loin la plus spectaculaire, Neuhof ouvrit le score dès la 6eme minute par FICKINGER. Barr alors attaque ferme, mais ne pervient pas à percer le rideau défensif qui se dressa devant le but local. De l'autre côté, Neuhof se démena en pure perte afin d'augmenter le score. Puis, à la 29e, sur un centre de la gauche, BIERLEIN fut bousculé devant le but par un défenseur de Barr et l'arbitre indiqua le point de penalty. HOLWEG plaça alors le cuir hors de portée du gardien visiteur. A la 34e, sur une attaque locale, un défenseur commit une faute de main dans la surface de réparation, nouveau penalty, cette fois-ci transformé par MEINAU. En seconde période, le jeu baissa d'un ton et, après le but des visiteurs réussi à la 67e par LEVY, le jeu se durcit quelque peu et perdit beaucoup de son intérêt, les joueurs accumulent les erreurs. Ce ne fut que dans les dernières minutes que Neuhof se reprit et sur une belle attaque collective, WARTER hérita du cuir devant le but et marqua dans le coin (88e). A l'ultime minute, DABEL manqua une chance unique de réduire le score, mais il vit son tir dans le coin dévié d'extrême justesse par le cerbère local. Arbitre M. STAENTZEL de Wolfisheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 1971)

Les Barrois ont dû reconnaître dimanche dernier la supériorité du CS Neuhof, nouveau leader du groupe. S'il est vrai que le résultat final semble trop sévère pour le FCB (deux buts sur penalty)., il est non moins vrai que Neuhof est en ce moment un leader solidement installé dans son fauteuil et qui dimanche, a mieux joué que les Barrois. En sport, il faut savoir néanmoins perdre en bons sportifs. N'accablons donc pas nos joueurs après cette défaite contre le leader. Nos joueurs se rattraperont sûrement dans les prochains matchs.

(Journal de Barr - fev 1971)

 

 

MATCH DU 7 MARS 1971

F.C. BARR - C.A. PLOBSHEIM 4 : 0

Nos deux équipes sont décidément en net regain de forme et ont remporté dimanche deux belles victoires. (Andlau II - Barr II 1 : 2) A Barr, l'équipe fanion a fourni un match très brillant, surtout en 2e mi-temps. Si les visiteurs dominèrent légèrement, grâce au vent, durant les 45 premières minutes, les locaux marquèrent quand même le 1er butà la 10e minute par Francis LEVY. Mi-temps 1-0. Après la pause, les Barrois dictèrent le jeu et par leur vitesse et leur jeu plus direct (il n'y a que le jeu direct qui paie !) scorèrent encore à 3 reprises par Dany DABEL à la 50e sur un shoot de 25 mètres et par Francis LEVY (décidément très en forme en ce dimanche très froid) à la 65e et à la 72e. Malgré quelques sursauts, les visiteurs n'arrivèrent pas à tromper la vigilance de la défense locale, bien soutenue par leurs demis et inters. Deux points précieux sont donc restés à Barr, ce qui rehausse encore le moral actuel de l'équipe et de leur entraîneur Albert FUCHS.

(Journal de Barr - mars 1971)

 

 

MATCH DU 14 MARS 1971

U.S. MEISTRATZHEIM - F.C. BARR 3 : 0

Nous n'aimons pas critiquer les arbitres, mais ce qui s'est passé dimanche à Meistratzheim dépasse vraiment tout ce que nous avons vu en 30 années de football. On se demande comment cet arbitre a pu tout consigner sur sa feuille d'arbitrage, car les avertissements, les expulsions, les arrêts de jeu, les coups de sifflets à contre-sens, tout ceci à une cadence régulière qui agaçaient joueurs et public ! Par la même occasion, l'arbitre a battu un record unique dans les annales barroises: trois joueurs barrois ont été expulsés, de sorte que le FCB a dû terminer la partie à huit, et de ce fait, l'équipe découragée, a quitté le terrain dix minutes avant la fin du match. D'accord nos joueurs étaient nerveux par les innombrables coups de sifflet du référé, et certains de nos joueurs " rouspétèrent " souvent après l'arbitre,mais de là à expulser trois joueurs, il y a quand même une marge. Nous nous attarderons pas plus longtemps sur ce sombre dimanche qui aura sa suite devant la CF du Bas-Rhin. Mais les décisions de cet arbitre incapable peuvent nous coûter cher dans les prochains matches, vu la suspension certaine de nos 3 joueurs !

(Journal de Barr - mars 1971)

 

 

MATCH DU 21 MARS 1971

F.C. BARR - F.C. EGALITE 2 : 3

Barr s'incline devant Egalité

L'Egalité a poursuivi dimanche son redressement en s'imposant dans la cité vinicole. Toutefois rien ne laissait prévoir que 5 buts seraient marqués dans cette rencontre puisqu'au repos les deux équipes, malgré de louables efforts et aussi du fait de la maladresse des attaquants des deux équipes, n'avaient pu marquer 0-0. Après la reprise, les visiteurs furent les premiers en action et à la 51', sur un centre-tir de WAEGEL qui s'écrasa sur la transversale, FUND profita d'une maladresse du gardien local pour ouvrir le score. Les vignerons réagirent violemment et MISCHLER ne dut qu'à son brio de ne pas encaisser l'égalisation. Ce furent les Strasbourgeois qui marquèrent le second but par OSTER, après une belle action collective. Barr, à la 74', réussit à ramener le score de fort belle manière, mais à 3' de la fin,les visiteurs, par le très véloce OSTER, consolidèrent leur succès. En effet, l'avant centre des vert et noir se paya le luxe de dribbler trois défenseurs et le gardien pour marquer le 1-3. Le relâchement de ces derniers fut mis à profit par l'attaque locale qui marqua un 2e but mais on notait la 90' et l'Egalité signa ainsi son sixième succès loin de ses bases.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 1971)

 

 

MATCH DU 28 MARS 1971

S.E.C. STRASBOURG - F.C. BARR 1 : 3

On savait que l'équipe des vignerons, après avoir quelque peu peiné aux matchs aller, avait remonté la pente ces temps derniers, mais on savait aussi que le SEC s'était signalé huit jours plus tôt en tombant le leader au " Michel Walter ". De là à pronostiquer une nette victoire du FC Barr il y avait loin pourtant. L'absence de l'arrière central chez les " universitaires " n'explique et n'excuse pas tout. En un mot, le SEC était presque méconnaissable alors que Barr, voulant faire plaisir à son président M.HAMBORG…et le conserver, se montra très appliqué et entreprenant. Bénéficiant du vent en première mi-temps, le SEC prit bientôt un certain avantage territorial et s'adjugea deux ou trois corners dont un faillit donner vers la 10'. Son attaque manquant de " finish ", d'autres occasions furent ratées. Barr répliquant alors sporadiquement par quelques contre-attaques, ne fut d'ailleurs pas plus précis ou heureux à la conclusion (surtout à la 18' où se présenta sa première chance réelle). Dans le dernier quart d'heure avant la pause, les visiteurs dominèrent à leur tour et à la 37' sur un judicieux centre de leur ailier gauche RIFF, l'avant centre LEVY,reprit de volée et de fouet, marqua le premier but de la partie. Le SEC faillit égaliser sur corner à la 43'. A la reprise, bien que jouant contre le vent, les "étudiants" semblèrent reprendre les rênes en mains tout d'abord, mais bientôt les " vignerons " vinrent à la rescousse. Si à la 62', les locaux faillirent égaliser, leur gardien se fit prendre à contre-pied trois ou quatre minutes plus tard, une balle venant de la droite étant déviée dans ses bois par LEVY encore (0-2). Une courte réplique des " Sécistes " se solda par un penalty accordé pour " hands " et BIHAN en force, sinon en précision exécuta le gardien adverse (1à2 à la 74'). Peu après, le gardien de Barr sauva un but tout fait : par la suite une reprise de centre droit du SEC va… au deuxième étage, mais à une minute de la fin LEVY, reprenant une balle repoussée par le cerbère termina le drame. Citons lui surtout, ses deux ailiers et l'arrière défense (côté Barr), alors que chez les locaux personne ne mérite la mention, ni l'arbitre d'ailleurs qui ne voulait pas nous donner son nom, quand nous le lui demandions.

(

Notre équipe fanion, au complet (les expulsés de Meistratzheim avaient le droit de jouer) a réussi une brillante performance dimanche à Strasbourg au stade Universitaire, en remportant une belle victoire. A la pause, les Barrois menèrent 0 : 1. Après la reprise, les etudiants voulaient égaliser, mais c'était au contraire les Barrois qui marquèrent un 2e but. Un penalty permit au SEC de revenir à 1:2. Mais à 2 minutes de la fin, Francis LEVY marquait un 3e but, réussissant ainsi le " hat trick " de la journée ! Un bravo donc à notre équipe pour cette jolie performance contre un adversaire qui n'est pas le premier venu.

(Journal de Barr - mars 1971)

 

 

MATCH DU 18 AVRIL 1971

F.C. BARR - F.A. ILLKIRCH GRAFFENSTADEN 0 : 1

En ce dimanche de Quasimodo, le FCB a perdu un match de championnat...qu'il n'aurait jamais dû perdre ! E, effet, si les visiteurs dominèrent plus en première mi-temps, par contre, les Barrois dominèrent à outrance durant le dernier quart d'heure du match. A la pause le score était de 0:0. Après la reprise, ce sont encore les joueurs de la FAIG qui s'avérèrent les plus dangereux, réussissent aussi l'unique but de la partie, sur un mauvais renvoi du gardien local,handicapé, il est vrai, par une blessure. Le jeu devient assez sec et l'arbitre se voit obligé d'infliger des avertissements (encore...). Les locaux remplacent leur gardien blessé par l'entraîneur-joueur Albert FUCHS (ailier droit) et Patrice SCHULTZ prend place dans les buts où il se tire parfaitement d'affaire. Le dernier quart d'heure voit les visiteurs acculés sur leur but et les défenseurs de la FAIG se battent avec acharnement par tous les moyens. Néanmoins, notre attaque aurait pu marquer plusieurs fois, mais oh malchance...et maladresse, rien ne passe. Trois tirs arrivent sur les poteaux et la transversale et une autre occasion en or manquée par manque de sang-froid. Où est notre attaque qui avait si brillamment joué contre Plobsheim et contre le SEC ?

(Journal de Barr - avril 1971)

Dès le coup d'envoi on sent chez les banlieusards une farouche volonté de vaincre. Ils imposent leur jeu au milieu de terrain. Néanmoins, la mi-temps est atteinte sur un score vierge. Dès la reprise, Garff ouvre la marque sur une balle mal dégagée par le gardien local. Menant au score, les visiteurs se résignent très vite à une tactique défensive qui finalement s'est avérée payante. En effet, les avants des vignerons n'arrivent pas à tromper la vigilance de l'excellent gardien vétéran KLEIN qui est secouru à trois reprises par la transversale sur des tirs du Barrois LAURENT. D'après la physionomie du match les vignerons auraient largement mérité leur premier match nul de la saison. Excellent arbitrage de M. GAUTHEROT de Schiltigheim.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 71)

 

 

MATCH DU 25 AVRIL 1971

F.C. VALFF - F.C. BARR 3 : 4

A Valff notre " première " menait à la marque 4 à 3 lorsqu'un joeur de Valff fut expulsé du terrain pour coups de jeu dangereux. Ce joueur refusant de quitter le terrain, l'arbitre se voyait obligé d'arrêter le match. Valff est fautif, les points et la victoire resteront acquis à Barr et le joueur en question devra se justifier devant la CF.

(Journal de Barr - avril 1971)

 

 

MATCH DU 2 MAI 1971

F.C. BARR - A.S. ELECTRICITE 0 : 3

Ainsi l'équipe première pour son dernier match de championnat à Barr, s'est laissée encore surprendre, cette fois-ci par les " Electriciens " de Strasbourg. Il est vrai que les visiteurs sont une des meilleures équipes du groupe, sinon la meilleure: mais d'après la tournure du match, les Barrois se devaient de faire un meilleur résultat.

(Journal de Barr - mai 1971)

L'Electricité a remporté, somme toute, une facile victoire aux dépens de Barr. Une fois de plus, les Electriciens ont pu compter sur leur percutant avant-centre SCHAEFFER, auteur d'un hat-trick. Mais, il convient de dire que toute l'équipe strasbourgeoise est à féliciter pour ce magistral succès. Barr se défendit bien mais dû reconnaître au fil des minutes l'ascendant du plus fort. Dès la 23e minute, sur un débordement de LETRANGE, un centre en retrait parvint à SCHAEFFER qui trompa la vigilance du gardien local. En dépit des louables afforts de part et d'autre, plus rien ne sera marqué au cours de cette première période. A la reprise, l'Electricité jeta toutes ses forces dans la bataille pour consolider son succès. A la 55e minute SCHAEFFER, au terme d'une belle action collective, réussit le second but. Le même joueur parachèvera à la 65e minute le succès en scorant une troisième fois.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1971)

 

 

23 MAI 1971

LE F.C. BARR DANS LES VOSGES

Notre FCB local a fait dimanche dernier une sortie dans les Vosges, en disputant par la même occasion deux matches amicaux face à l'ancien club de notre joueur Dany DABEL, à Darnieulles, près d'Epinal (ce lub joue en Promotion). Après une réception des plus chaleureuses par le nouveau Maire, le Président et le Comité du Club, les équipes se retrouvèrent l'après-midi sur le terrain. E le ver de rideau, notre équipe réserve dut s'avouer vaincue par 3:1. Notre équipe fanion fournit de la belle propagande à Darnieulles, car elle gagna par 4:2. Après un début de match équilibré, les Barrois prirent le match rapidement en main et ouvrirent le score sur un coup franc de 20m par Jean-Pierre LALEVEE, d'un remarquable tir. Quelques minutes après, le même joueur, d'un tir à ras de terre, trompait à nouveau le gardien local., surpris par le faux rebond de la balle. A quelques minutes de la mi-temps, Dany DABEL d'un shoot croisé marquait un 3e but. Mi-temps 3:0 pour Barr. Après la reprise, les locaux trouvant le score un peu sévère, réagirent et sur un loupé de notre défense, marquèrent leur premier but. Mais à peine quelques minutes plus tard, le FCB aggrave la marque grâce à une belle action de Francis LEVY. Les barrois tirèrent encore deux fois sur la barre: néanmoins les locaux établirent le score final en marquant un 2e but. En conclusion, très bonne prestation des Barrois qui firent honneur au football et à leur club. Après le match, joueurs et dirigeants des deux clubs se retrouvèrent pour discuter de cette jolie journée mémorable et en se donnant rendez-vous pour le match retour prévu pour le mois de septembre à Barr.

Journal de Barr du mai 1971

 

 

Monsieur WEBER Willy n'est plus

Monsieur WEBER Willy, l'ancien préposé du service de l'Etat Civil de la Ville de Barr, a été porté en terre mercredi dernier au cimetière protestant. Devenu Barrois d'adoption quand il est venu de Sélestat en 1916, il l'est devenu par la suite à part entière. En effet, il a non seulement tenu les registres de l'état civil pendant plus de 40 ans d'une façon impeccable et consciencieuse, mais il a apporté également sa part à la vie publique de sa nouvelle petite patrie. Pratiquant dans son jeune âge son sport favori, le football, où il fut même blessé assez sérieusement à plusieurs reprises, il est devenu plus tard un membre très actif du Comité. Un des supporters les plus fidèles, il ne manquait aucun match, ni à Barr même, ni ailleurs. Il partageait les joies et les peines des hauts et des bas de son F.C. Barr qu'il aida même à créer en son temps. Homme affable et toujours prêt à rendre service là où il pouvait le faire, il a toujours été très 'estimé par ceux qui l'ont approché et le connaissaient de près. Sa façon discrète de participer, d'être actif sans tapage et sans en faire de grands états le rendaient d'autant plus sympathique. Le F.C. Barr lui a témoigné sa reconnaissance par l'envoi d'une superbe couronne à son enterrement, M. KOMMER Frédéric, secrétaire général de la Mairie, déposa une gerbe au nom de ses collègues et amis de la Mairie et M. le Maire Louis KLIPFEL lui exprima, en déposant une gerbe au nom de la Ville de Barr, toute la reconnaissance de la Municipalité pour les éminents services qu'il a rendus pendant de si longues années d'activité à l'état civil en particulier. Que la nombreuse participation à la cérémonie d'enterrement au cimetière puisse être, une consolation à sa famille 1 plongée dans le deuil par le départ de son bien-aimé père, grand-père et arrière grand-père.

Journal de Barr du 27 mars 1971

EQUIPE II - SAISON 1970 / 1971

Debout de gauche à droite : Président Eric HAMBORG - Jean-Jacques SILLAUME - Pierre LINDER - Dany WERLE - Christian SCHRAMM - Daniel REUSCHLE - Roger RUFFENACH - Louis KUNTZ - Victor SCHMIDT.
Accroupis : Jean-Paul SCHAUNER - René SCHAUNER - Jacky BACHERT - Claude BRITZEL - André MARY - Michel ANSTETT

 

EQUIPE I - SAISON 1970 / 1971

Debout de gauche à droite : Alain FISCHER - Patrice SCHULTZ - Patrick LAURENT - Jean-Pierre LALEVEE - Jean-Pierre SCHMITTHEISLER - Jean-Paul BOEHM - Président Eric HAMBORG - Victor SCHMIDT.
Accroupis : Roland RIFF - Daniel BURGARD - Pierre WERLE - Francis LEVY - Joseph RIEGERT - Daniel DABEL

 

ASSEMBLEE GENERALE SAISON 1970/1971
Dernières Nouvelles d'Alsace du 13 juillet 1971

 

Cette page a été mise à jour le 19/03/17.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :