FC BARR 1965
Accueil Remonter Palmarès FC BARR Le 25e anniversaire du FC BARR Le 50e anniversaire Le 55e anniversaire Le 60e anniversaire Le 65e anniversaire Le 70e anniversaire Le 75e anniversaire Le 80ème anniversaire du FC BARR Le stade Louis Klipfel Le Jardin des Sports Les Présidents Contacts Livre d'or

 

Accueil
FC BARR 1932
FC BARR 1933
FC BARR 1934
FC BARR 1935
FC BARR 1936
FC BARR 1937
FC BARR 1938
FC BARR 1940
FC BARR 1945
FC BARR 1946
FC BARR 1947
FC BARR 1948
FC BARR 1949
FC BARR 1950
FC BARR 1951
FC BARR 1952
FC BARR 1953
FC BARR 1954
FC BARR 1955
FC BARR 1956
FC BARR 1957
FC BARR 1958
FC BARR 1959
FC BARR 1960
FC BARR 1961
FC BARR 1962
FC BARR 1963
FC BARR 1964
FC BARR 1965
FC BARR 1966
FC BARR 1967
FC BARR 1968
FC BARR 1969
FC BARR 1970
FC BARR 1971
FC BARR 1972
FC BARR 1973
FC BARR 1974
FC BARR 1975
FC BARR 1976
FC BARR 1977
FC BARR 1978
FC BARR 1979
FC BARR 1980
FC BARR 1981
FC BARR 1982
FC BARR 1983
FC BARR 1984
FC BARR 1985
FC BARR 1986
FC BARR 1987
FC BARR 1988
FC BARR 1989
FC BARR 1990
FC BARR 1991
FC BARR 1992
FC BARR 1993
FC BARR 1994
FC BARR 1995
FC BARR 1996
FC BARR 1997
FC BARR 1998
FC BARR 1999
FC BARR 2000
FC BARR 2001
FC BARR 2002
FC BARR 2003
FC BARR 2004
FC BARR 2005
FC BARR 2006
FC BARR 2007
FC BARR 2008
FC BARR 2009
FC BARR 2010
FC BARR 2011
FC BARR 2012
FC BARR 2013
FC BARR 2014
FC BARR 2015

Saison 1965/1966

HEROS DE LA COUPE DE FRANCE ET CHAMPION DE GROUPE

René MARXER prend la direction de LINGOLSHEIM et c'est Jean GUIDEMANN ex HUTTENHEIM et BENFELD qui le remplace en tant qu'entraîneur-joueur. Les mouvements à l'intersaison sont rares, Robert HAENSEL après une saison malheureuse s'en retourne à l'US MITTELBERGHEIM et André STOEFFLER tente sa chance à MUTZIG, côté renfort le buteur Obernois René BERNARD vient renforcer notre attaque. En championnat, notre équipe n'éprouve pas trop de difficultés à remporter le titre, seul l'équipe de ROSHEIM s'accroche à nos basques mais lors du match retour face cet adversaire, la défense visiteuse doit s'incliner à quatre reprises malgré la partie héroïque de son portier et futur international André REY. En poule de classement, après une victoire aisée face à MACKWILLER 3 à 0 (buts René BERNARD, Gilbert WOLHEBER et Jean GUIDEMANN), notre formation s'incline incroyablement 7 à 1 face à DRUSENHEIM, il est vrai que l'absence de plusieurs titulaires a porté préjudice au rendement de notre formation.
Encore plus que le championnat, c'est la carrière en Coupe de France qui reste gravée dans les annales du club. Après avoir éliminé les promotionnaires de LA ROBERTSAU et du SC SELESTAT, les Barrois se voient gratifiés des SR COLMAR (Division d'Honneur) pour le compte du 3ème tour. Les 400 spectateurs accourus au stade Paul Degermann en ont pour leur argent. Pourtant, à la mi-temps on ne donne pas chère des chances des locaux, WALTER pour COLMAR ayant ouvert le score juste avant la pause. En deuxième période Tahar ALLAOUI et Jean GUIDEMANN prennent les choses en main et Francis LEVY met les deux équipes à égalité. Pendant les prolongations, c'est le chasseur de buts Michel BOSSERT qui crucifie le portier colmarien SPACCINI à la grande joie de ses nombreux supporters. Les feux de l'actualité se tournent à nouveau sur notre équipe lors du 4ème tour et les caméras de FR3 se déplacent à SCHWEIGHOUSE/s/Moder pour suivre le choc entre les deux cendrillons de l'épreuve.
Près de 800 spectateurs se déplacent et prodiguent leurs encouragements à leurs favoris, la partie se joue sur un coup de dé et encore aujourd'hui les témoins de cette rencontre prétendent que le but de SCHWEIGHOUSE/s/Moder n'était pas valable, la balle ayant franchi préalablement la ligne de touche sur le centre qui permit à ERB de marquer l'unique but de la rencontre. L'équipe qui entre dans la légende de la Coupe de France avait la composition suivante :

 

Eddy MEYER
Jean-Claude LALEVEE Richard SAINT-GEORGES
Eddy DIETZ Jean-Claude VACHER Tahar ALLAOUI
Francis LEVY René BERNARD
Michel KEIFLIN Michel BOSSERT Jean GUIDEMANN

 

Nos résultats saison 1965/1966
A domicile
10 victoires : ROSHEIM 4 à 1 ; BENFELD 6 à 2 ; CHATENOIS 3 à 0 ; MOLSHEIM 8 à 0 ; OBERNAI 6 à 2 ; PLOBSHEIM 4 à 1 ; BOLSENHEIM 8 à 1 ; STE CROIX aux MINES 4 à 1 ; BOOFZHEIM 4 à 3 ; MUTTERSHOLTZ 4 à 2
1 nul : WESTHOUSE 0 à 0
1 défaite : DORLISHEIM 1 à 2
A l'extérieur
9 victoires : BENFELD 1 à 3 ; CHATENOIS 1 à 3 ; MOLSHEIM 1 à 2 ; PLOBSHEIM 1 à 2 ; WESTHOUSE 0 à 5 ; BOLSENHEIM 1 à 5 ; STE CROIX aux MINES 0 à 2 ; BOOFZHEIM 1 à 4 ; MUTTERSHOLTZ 0 à 3
1 nul : OBERNAI 1 à 1
2 défaites : ROSHEIM 2 à 3 ; DORLISHEIM 1 à 2
CLASSEMENT FINAL SAISON 1965/1966

 

1. BARR 40 points 85:27
2. ROSHEIM 38 points 52:31
3. DORLISHEIM 34 points 72:31
4. BENFELD 29 points 69:55
5. CHATENOIS 22 points 45:38
6. MOLSHEIM 21 points 45:48
7. OBERNAI 21 points 52:55
8. PLOBSHEIM 20 points 47:60
9. WESTHOUSE 19 points 37:66
10. BOLSENHEIM 19 points 49:82
11. STE CROIX aux MINES 18 points 45:29
12. BOOFZHEIM 16 points 48:68
13. MUTTERSHOLTZ 15 points 40:64

 

 

 

REPRISE CHEZ LES FOOTBALLEURS DU FC BARR

Après l'immense succès qu'à remporté le FC Barr avec l'organisation du bal et des buvettes à l'occasion du messti 1965, les footballeurs ont rechaussé les souliers à crampons et dès dimanche dernier, pour le premier match amical de la nouvelle saison ont infligé une sévère défaite au FC Valff sur le score de 7 à 0, lors d'un match de propagande dans le cadre du Le FC Barr poursuivra la série des matches d'avant-saison en recevant dimanche prochain, le 1er août au stade Paul Degermann, l'équipe première du FC Cité Sélestat, club qui s'est considérablement renforcé pendant l'inter-saison. Le coup d'envoi de ce match aura lieu à 17 heures. Pendant ce temps, l'équipe réserve du FC Barr se produira à Mittelbergheim et rencontrera l'équipe locale en match amical à l'occasion de leur tournoi annuel. Il est rappelé que les séances d'entraînement pour seniors et juniors du FC Barr auront lieu chaque jeudi soir à partir de 18h30, sous la direction du nouveau joueur-entraîneur Jean GUIDEMANN. En ce qui concerne la reprise de l'entraînement des cadets, minimes, pupilles celui-ci aura lieu mercredi 18 août à partir de 18 heures 30, sous la direction de M. Jean GUIDEMANN. A cette occasion, des jeunes gens nés entre 1948 et 1952, et qui désirent pratiquer le football, pourront se faire inscrire.

(Journal de Barr - août 66 )

 

 

MATCH DU 5 SEPTEMBRE 1965

COUPE DE FRANCE - 1ER TOUR

LES " VIGNERONS " N'ONT PAS FAIT LE DETAIL AU STADE POURTALES

LA ROBERTSAU - BARR 0-6 - Barr est tout de suite en action et Schott doit être continuellement à la parade, mais à la suite d'une hésitation d'intervention, doit encaisser le premier but à la 13e minute. Barr se trouve plus à l'aise sur le sol humide et glissant que les locaux, dont certains joueurs sont trop individuels, d'autres trop lents, voire maladroits.

Les visiteurs sont surtout dangereux par le travail incisif de leur ailier-droit. Deux rush des maraîchers se terminent par des tirs sur la barre, mais les Barrois voient à leur tour passer deux essais de peu à côté. Mi-temps 0-1. Dix minutes après la pause, Barr marque le deuxième but. Les locaux ont quelques sursauts qui au départ s'annoncent dangereux, mais le conclusion fait défaut. Barr ralentit aussi l'allure maintenue depuis le début, mais La Robertsau n'en profite point. A l'avant seuls Martin et Acker se dévouent en pure perte et le courage des jeunes ne suffit pas pour inquiéter le gardien adverse. A la 28e minute, le travail collectif des visiteurs porte à nouveau ses fruits et c'est le troisième but. Les maraîchers continuent cependant à lutter, mais l'ailier-droit visiteur par un déboulé de toute beauté porte la marque à 0-4 à la 36e minute, auquel est ajouté un cinquième but à la 38e minute et un sixième peu avant la fin.

(Dernières nouvelles du lundi - sept 65)

 

 

 

Le même match à travers le reportage du Journal de Barr 

Einen sensationnellen Sieg errang die FCB-Elf vergangenen Sonntag in der Robertsau gegen den dortigen Promotion-Vertreter im Coupe de France-Spiel. Man gab den Barrer eine Chance aber an einen derartigen Bompben Sieg dachten nicht die grössten Supporters. Bereits in der ersten halbzeit sah man, dass die Barrer einen beseren Fussball spielten wie ihr Gegner, und dies trotzdem das Spielfeld wegen regens sehr rutschig war. In der Halbzeit führte Barr mit 1:0 nachdem der gegnerische Tormann dazu noch einige Glanzparaden machte. Nach der Pause drängte Robertsau etwas, aber unsere Hintermannschaft hielt stand. Es gelang den Barrer ein zweiter Treffer. Einige Minuten später sogar ein dritter uns das Spiel war entschieden. In der letzten Viertelstunde spielte Barr ganz offensiv und Francis LEVY schoss drei schöne Tore, so seinen " Hat-Trick " erzielend. Die Barrer mannschaft ist zu diesem prächtigen Erfolg zu beglückwunschen und alle Spieler gaben ihr bestes her. Ein besonderes Lob verdienen Jean GUIDEMANN (joueur-entraîneur), Tahar ALLAOUI, Jean-Claude VACHER une Francis LEVY für seine vier Tore. Die sechs Treffer erziellen: Jean GUIDEMANN (1), Jean-Paul STOQUERT (1), Francis LEVY (4) Die FCB-Elf spielte in folgender Aufstellung: Eddy MEYER - Richard ST GEORGES - Charlot MALAISE - Eddy DIETZ - Jean-Claude VACHER - Tahar ALLAOUI - Michel BOSSERT - Francis LEVY - René BERNARD - Jean GUIDEMANN - Jean-Paul STOQUERT.

(Journal de Barr - sept 65)

 

 

 

MATCH DU 26 SEPTEMBRE 1965

COUPE DE FRANCE - 2EME TOUR

F.C. BARR - S.C. SELESTAT 3 : 2

Vor zka. 250 Zuschauer lieferten sich beide Gegner einen rasigen Kampf, welcher erst in der letzten Spielminute der Verlängerung entschieden wurde. Die FCB-Elf hat somit erneut ihre diesjährige Spielstärke unter Beweis gestellt und könnte sich heute ruhig in der Promotion sehen lassen. Die Barrer hatten bereits in der ersten Halbzeit mehr vom Spiel und auch die meisten Torchancen. Michel BOSSERT gelingt das erste Tor durch eine Flanke welche in der rechten oberen Ecke des gegnerisches Tores landet. Die Schlettstadler gleichen aus etwas zehn Minuten später aus nächster Nähe. Aber zehn Minuten vor Halbzeit schiesst Jean GUIDEMANN einen Strafstoss, welcher durch einen Gegner ins eigene Tor abgelekt wird. Halbzeit 2:1. Nach Wiederbeginn gehen die Gäste auf's Ganze und unsere Hintermannschaft hat allerhand Arbeit. Auf einen 25 Meter Schuss gelingt Schlettstadt der Ausgleich, wobei unser Tormann eine unglücklische Intervention hatte (dies kommt den besten Tormänner einmal vor ) Trotzdem wir noch in der letzten regulären Minute einen Ball an den Pfosten wuchten, bleibt es beim 2:2. In der Verlängerungen haben die Barrer wieder mehr vom Spiel und nun kommt die Sensation : in der allerletzten Minute ein Schlettstäder Verteidiger schlägt den Ball mit der Hand weg und den fälligen Elfmeter verwandelt unser Trainer (nachdem er den Tormann wunderbar getäuscht hatte) unhaltbar zum 3:2 Sieg. Das Publikum jubelt seiner Elf zu und alle Supporters sind stolz auf diesen prächtigen Coupe-Sieg. Wenn man bedenkt dass unser bester Spieler Tahar ALLAOUI fehlte, ist der Sieg umsohöher zu bewerten ! Ein Bravo der gesamten Barrer Elf welche die Farben unseren Städtchen so erfolgreich verteidigt !

(Journal de Barr - sept 65)

 

 

SELESTAT ELIMINE PAR BARR

C'est à un excellent match et d'un niveau élevé que les 350 spectateurs ont assisté. Disputé sous le signe de la vitesse et de l'offensive, le match donna lieu de part et d'autre à de magnifiques mouvements. La première mi-temps fut égale et très agréable à suivre. Ce furent les Barrois qui prirent la direction des opérations et à la 20e minute, un centre shoot de BOSSERT trompa la défense des violets, y compris le gardien KUNTZLER. 1 à 0. Continuant sur leur lancée, les locaux manquèrent de peu d'aggraver la marque cinq minutes plus tard lorsque LEVY tira violemment sur le poteau. A la 30e minute, Sélestat se vit récompensé de ses efforts et obtint l'égalisation: 1 à 1, par son inter gauche. Les choses ne devaient pas en rester là, puisque dès la 40e minute, un coup-franc à la limite des 16 mètres permit à GUIDEMANN de tromper le mur formé par les " violets " et redonner l'avantage à l'équipe locale 2:1. Après la pause, les visiteurs réagirent mais les tirs des avants étaient le plus souvent mal dirigés. Toutefois ils réduisirent l'écart à la 53e minute grâce à une toile magistrale du gardien local qui dévia une balle anodine dans ses propres filets 2:2. Le jeu s'équilibra alors, mais si les défenseurs furent tour à tour alertés, les actions des Barrois furent plus incisives. A la 90e minute, les locaux manquèrent de peu d'arracher la victoire, mais la balle s'écrasa sur la transversale des buts de KUNTZLER. Durant la prolongation, les deux formations firent le forcing, mais la fougue de la jeune équipe barroise qui avait retrouvé son second souffle devait prévaloir et à la toute dernière minute de jeu (120e), un défenseur de Sélestat écarta le ballon de la main dans la surface de réparation. Le penalty indiscutable fut transformé par GUIDEMANN qui donna ainsi à son équipe une victoire méritée et ce, sous les ovations d'une foule comblée.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 65)

 

 

COUPE DE FRANCE - 3 ème TOUR - 17 OCTOBRE 1965

LA JEUNESSE DE BARR L'EMPORTE SUR UNE DECEVANTE EQUIPE DES SR COLMAR ( 2-1 a.p.)

Stade Paul Degermann - 400 spectateurs SRC : Spadacini, Deybach, Fekete, Westrich, Bertolt, Mohn, Chouvet, Welschbacher, Walther, Kentzinger, Kopfmann Barr : Meyer, Lalevée, Saint-Georges, Dietz, Vacher, Allaoui, Malaisé, Guidemann, Bossert, Lévy, Bernard. Buts : Walther (44e) pour les SRC ; Lévy (80e) et Bossert(97e) pour Barr - Très bon arbitrage de M. Binchinat Si malheureux que soit le score pour les Colmariens, la victoire des Barrois aura été particulièrement sympathique. Ce fût, en effet, la victoire de la folle jeunesse, sans avoir tiré des plans savants et sans grandes méthodes, du moins semble-t-il, les locaux manifestèrent sans cesse cette joie de jouer qui fait les grandes choses et eurent le mérité (oh paradoxe) de ne jamais renoncer devant un adversaire qui ne leur fut pas supérieur et qui jusqu'à la 80e minute avait mené à la marque avec beaucoup de bonheur. Oui, assurément, l'équipe des SRC a semblé vieille hier après-midi au stade Degermann, face à ces onze solides garçons dont l'âge moyen ne dépasse pas 22 ans. Walther, encore que moins dangereux qu'à l'accoutumée, fût le seul avant qui donna l'impression de pouvoir forcer le destin. Il fut notamment menaçant aux 3e, 5e et 20e minutes avant de marquer sur cafouillage à la suite d'une grossière erreur de l'arrière local Lalevée. Ce fût bien tout en première mi-temps, alors que Guidemann (4e et 12e), Malaisé (11e), Lévy (17e et 28e), Bossert(27e) avaient échoué de peu. Après la reprise, le jeu resta fort équilibré, bien que les attaquants barrois s'avérèrent plus incisifs et plus directs dans leurs actions. Welsbacher (50e) sur corner tenta bien sa chance, ainsi que Walther (66e) mais Bernard (48e) et Guidemann (65e) manquaient de belles occasions. Follement encouragés par leur public, les Barrois eurent ô combien raison de poursuivre leurs efforts. Les SRC étaient bel et bien à leur portée et ce ne fût que justice lorsque Lévy, ayant évité Westrich et Moehn égalisa. Les colmariens connurent alors une fin de match des plus pénibles. Littéralement déchaînés et bien emmenés par Guidemann et Allaoui, les barrois faillirent de peu aggraver la marque (81e, 85e et 88e minute). Mieux en souffle, conscients de leurs possibilités, les Barrois prirent normalement l'avantage durant la prolongation, inscrivant un second but par Bossert qui devançait Spadacini, les SRC avaient perdu sans la moindre excuse si ce n'est l'absence de Maegey, ce qui est bien peu. C'est sans conteste la jeunesse de Barr qui a triomphé hier et de fort belle manière. Mais que les SRC faisaient donc peine à voir.

Francis Braesch - L'Alsace

 

 

Devant environ 400 spectateurs et par un temps radieux, le match débute à vive allure et les Colmariens veulent absolument prendre le large. Mais notre onze ne se laisse pas faire et lance de très dangereuses attaques dont deux auraient pu donner des buts. A la 35e minute notre défense tarde un peu à dégager et il s'ensuit une situation confuse qui donne le but à Colmar. Mi-temps 0:1. Après la pause, les Colmariens veulent augmenter leur avance et dominent pendant un quart d'heure. Mais notre équipe se reprend bien et c'est elle qui imprime maintenant au match la cadence très vive. A la 79e minute, notre avant Francis LEVY passe à travers deux défenseurs adverses et son shoot en coin ne laisse aucune chance au gardien adverse. C'est l'égalisation et c'est par une grande clameur dans le stade que le public salue ce but. Le jeu se termine sans changement et il faut avoir recours aux prolongations, c'est le FCB qui domine, grâce à sa bonne condition physique et à sa jeunesse enthousiaste. C'est Michel BOSSERT qui donne la victoire à son club sur un shoot de près après une passe opportune de René BERNARD qui avait disputé la balle à un arrière adverse. C'est une explosion de joie qui salue ce but dans un stade survolté. Les Barrois savent garder ce résultat pour finalement gagner ce match et éliminer les SR Colmar ! Chapeau bas devant cette performance magnifique de nos joueurs qui méritent tous la mention bien. Le FCB s'était présenté dans la formation suivante: Eddy MEYER - Jean-Claude LALEVEE - Richard ST GEORGES - Eddy DIETZ - Jean-Claude VACHER - Tahar ALLAOUI - Charlot MALAISE - Francis LEVY - Michel BOSSERT - Jean GUIDEMANN - René BERNARD

(Journal de Barr - oct 65)

 

 

FC BARR – SR COLMAR 2 – 1 ( après prolongations)

Stade Paul Degermann. Terrain en excellent état . Spectateurs : 350 Les équipes : BARR : Meyer, Lalevée, Saint-Georges,Dietz, Vacher, Allaoui, Malaisé, Levy, Bossert, Guidemann,  Bernard. SR COLMAR : Spadaccini, Deybach, Fékété, Mohn, Berthold, Westrich, Chouvet, Weltzbacher, Walter, Kentzinger, Kopfmann. Arbitrage de M. Binchinnat. Les buts : Walter (40e’) pour Colmar ; Levy (80e’) et Bossert (104e’) pour Barr

Cette victoire, les divisionnaires locaux l’ont parfaitement méritée à l’issue d’un match où le beau football fut à l’honneur. La rencontre fut disputée et resta indécise jusqu’à l’ultime seconde. Les visiteurs débutèrent en trombe et imprimaient à la rencontre un rythme époustouflant durant le premier quart d’heure. Après avoir réussi à endiguer la furia colmarienne , l’équipe locale, qui avait pris la mesure des visiteurs, s’organisa et s’évertua à pratiquer un football productif. Les avants barrois se virent maintes fois mis hors de position par la défense colmarienne et surtout Deybach qui ne manqua pas de relancer ses avants. Sur une contre-attaque des visiteurs à la 40e’, la défense locale tarda à dégager le ballon et Walter, qui avait suivi, marqua facilement.

Dès la reprise, Barr réagissait et sous l’impulsion de Allaoui et Guidemann prit la direction des opérations. Les locaux dominèrent à outrance forçant au maximum pour arracher l’égalisation. De son côté, l’attaque colmarienne s’éteignit au fil des minutes et rares furent les occasions en cette deuxième mi-temps surtout, où elle tenta quelque chose. Sur une attaque collective des avants locaux, à la 80e’, Bossert se joua de deux adversaires directs en lançant Lévy qui marqua imparablement : 1 - 1. Durant la prolongation, l’enthousiasme et la jeunesse de l’équipe barroise devait prévaloir. Ce fut à la 104e’ que Bossert, au terme d’une belle action, trompa le goal adverse : 2 - 1. Encouragés par ce but, l’équipe locale fit un forcing effréné durant le reste de la prolongation manquant de peu d’aggraver la marque au cours des ultimes minutes de jeu.

(Dernières Nouvelles d'Alsace)

 

 

ARTICLE DES DERNIERES NOUVELLES D’ALSACE

 

 

 

BARR – SR COLMAR

Debout de gauche à droite : Jean-Claude VACHER – Jean-Claude LALEVEE – Richard SAINT GEORGES – Eddy MEYER – Eddy DIETZ – Tahar ALLAOUI.
Accroupis : Charlot MALAISE – Francis LEVY – Michel BOSSERT – Jean GUIDEMANN – René BERNARD.

 

 

 

COUPE DE FRANCE - 4 ème TOUR - 7 NOVEMBRE 1965

F.C. SCHWEIGHOUSE - F.C. BARR 1 : 0

L'appréhension de beaucoup de supporters qui se rendaient dimanche dernier à Schweighouse, il y en avait près de 200, était donc fondée. C'était plutôt la crainte, voire un peu de superstition, devant ce Schweighouse, doté de la réputation de garçons pas trop sages en cas de péril et surtout en cas de perte probable. Vers la fin de la partie nous avons eu quelques échantillons... Et puis Schweighouse, chez eux, a de tous temps été la bête noire pour beaucoup de clubs, et également pour Barr. Les super-vétérans pourraient vous le certifier... Quoi qu'on en dise, nous avions le match à notre portée, aussi bien que Schweighouse, là-dessus il n'y a aucun doute. Avec un peu plus de réussite dans la ligne d'avants, l'affaire était dans le sac ! Mais il est vrai aussi que nos cavaliers légers avaient fort à faire avec cette rude défense. Malgré tout ils leur ont marqué un but, à notre avis parfaitement valable, ce que la télévision nous a d'ailleurs confirmé ! Personne n'avait compris pour quelles raisons ce but de la première mi-temps des Barrois a été annulé par l'arbitre, qui nous a semblé beaucoup plus indulgent avec les rudes gaillards de la cité du papier, qu'avec les jeunes et pétillants vignerons. Enfin passons... car de l'autre côté, le ballon se trouvait en sortie de but, évidemment non sifflée, avant d'entrer dans la cage de MEYER. Comprenne qui pourra … Mais au fond, nous n'avons pas tellement perdu au change. Rappelons-nous tout d'abord que c'est la première fois, au moins dans les 20 dernières années, d'aucun diraient même plus, que le FC Barr est arrivé au 4eme tour de la Coupe de France, après avoir éliminé deux promotionnaires et un divisionnaire d'Honneur qui jouait encore récemment en CFA, pour être éliminé par un simple divisionnaire de 1ère division, et encore avec un petit but d'écart. Un palmarès digne de tous les éloges, ce que d'ailleurs toute la presse sportive régionale a reconnu et souligné. En outre, nous avons eu l'honneur de la télévision, la première fois que cela fut pratiqué pour des équipes des divisions inférieures. Et pour le reste, nous avons encore de beaux matches en perspective en Coupe d'Alsace. Nous avons donc l'occasion de prendre notre revanche. Terminons avec de chaleureuses félicitations pour toute notre équipe.

( Journal de Barr - nov 65 )

 

 

 

 

MATCH DU 12 SEPTEMBRE 1965

F.C. BARR - S.R. OBERNAI 6 : 2

C'est par un score identique que les deux équipes seniors du FCB ont remporté dimanche brillamment leur premier match de championnat contre leur voisin d'Obernai. L'équipe réserve, quoique jouant à dix, a dominé son adversaire en 2eme mi-temps pour rempoter finalement une victoire facile. (6à2) L'équipe première, elle a confirmé sa brillante forme actuelle et sa victoire en Coupe de France contre La Robertsau et a également dominé ses rivaux d'Obernai. C'est en première mi-temps que le match était " joué " car Barr réussit à marquer 4 jolis buts par Michel BOSSERT, René BERNARD et Francis LEVY. Obernai marquait également un but de sorte qu'à la mi-temps le FCB menait confortablement par 4:1. Les nombreux supporters d'Obernai... n'en revenaient pas ! Après la pause, Barr relâche quelque peu le rythme du jeu et Obernai en profite pour marquer son 2eme but par ...notre demi Tahar ALLAOUI qui prit son propre gardien à contre-pied en voulant sauver le but. Barr sentit alors le danger et notre attaque continua ses raids à travers la défense adverse qui dut finalement encore encaisser deux autres buts par René BERNARD et Michel BOSSERT.

(Journal de Barr - sept 65 )

 

 

Malgré le mauvais temps, le derby entre les deux voisins avait attiré 200 spectateurs. L'équipe de Barr a confirmé son excellente condition actuelle en infligeant à Obernai une sévère défaite. Durant la majeure partie de la rencontre les avants barrois firent la loi dans le camp des visiteurs en exploitant le minimum d'occasions de buts. Dès la 10e minute, les locaux avaient ouvert le score aggravant la marque à la 20e et 21e minutes. Les jeux étaient faits et à la 30e minute un quatrième but enlevait toute illusion aux visiteurs. En seconde mi-temps, Obernai profita d'une période de flottement pour ramener le score à 4-2 à la 60e minute. L'équipe locale à nouveau très en verve, reprit la situation en main et marquera encore deux autres buts aux 68e et 72e, portant le score final à 6-2.

(Dernières Nouvelles du Lundi - sept 65)

 

 

 

MATCH DU 19 SEPTEMBRE 1965

A.S. BENFELD - F.C. BARR 1: 3

Nos deux équipes seniors continuent allègrement leurs belles performances. Dimanche matin notre équipe réserve a battu sans peine l'équipe II de Wisches par 4 à 0. L'après-midi à Benfeld, encouragé par de nombreux supporters barrois, notre onze fanion a empoché les deux points de la victoire. Le onze barrois a eu beaucoup de peine à obtenir cette victoire qui s'est seulement dessinée dans le dernier quart d'heure du match. Notre joueur-entraîneur Jean GUIDEMANN a été le bourreau de son ancienne équipe Benfeld puisqu'il marqua les trois buts barrois, réussissant ainsi un joli " hat-trick " Les deux buts sur coup-franc furent de toute beauté . Notre équipe n'a pas fourni son jeu brillant comme contre Obernai, surtout la ligne d'attaque ou seul Jean GUIDEMANN brilla. Était-ce l'état du terrain bosselé de Benfeld ? Finalement c'est le résultat qui compte et notre joueur-entraîneur s'est acquitté de ce problème.

(Journal de Barr - sept 65 )

 

 

 

MATCH DU 3 OCTOBRE 1965

F.C. BARR - C.A. PLOBSHEIM 4 : 1

Pendant la première mi-temps de ce match de championnat beaucoup de supporters barrois pensèrent au match malheureux d'Obenheim de l'année dernière. En effet , notre équipe était menée contre toute attente, à la pause par 0:1. Était-ce le jeu direct, très sec des visiteurs ou le manque d'habitude de jouer le matin ? En tous les cas, notre équipe était méconnaissable après le splendide match du coupe de dimanche d'avant contre Sélestat. Sur une erreur de toute la défense locale, les visiteurs réussirent le premier but. Malgré de nombreuses occasions, Plobsheim menait encore à la pause par 0:1 (Notons que Barr avait vu deux shoots s'écraser sur la barre) Après la pause, heureusement, les avants barrois se reprirent et attaquèrent à outrance. Jean GUIDEMANN réussit le 1:1 et Michel BOSSERT, quelques minutes après, marquait le 2eme but suivi d'un autre 8 minutes après par Francis LEVY. Quelques minutes avant la fin, Michel BOSSERT réussit encore un quatrième but. Ainsi la " hiérarchie " était quand même maintenue, car Barr , en 2e mi-temps, dominait son adversaire très coriace et au jeu un peu dur. En fin de compte, Barr a quand même empoché les deux points et de ce fait prend le poste de favori du groupe. Sur le match de dimanche, aucun joueur barrois ne mérite une mention spéciale, car ils nous ont habitué à mieux ! Espérons que dimanche prochain contre Molsheim l'équipe " tournera " mieux !

(Journal de Barr - sept 65 )

 

 

 

MATCH DU 10 OCTOBRE 1965

F.C. BARR - L.S. MOLSHEIM 8 : 0

Le FC Barr a battu dimanche dernier un record unique en son genre: en effet les trois équipes engagées en championnat ont gagné leurs matches, marquant un total de 28 buts et n'encaissant pas un seul ! On ne peut faire mieux ! Les cadets, dimanche matin à Obernai, ont fait cavalier seul et infligèrent à leurs collègues d'Obernai une jolie raclée ( 0 à 14) L'équipe réserve, en lever de rideau à Barr, a largement dominé son adversaire de Molsheim, pour finalement gagner haut la main.(6 à 0 ) L'équipe première du FCB, est décidément devenue l'équipe de la deuxième mi-temps. Pendant la première partie du match, notre équipe ne tourna pas rond, mais notons que pendant cette période, le gardien de Molsheim arrêta quelques balles dangereuses. Après le thé, les Barrois jouant contre un adversaire à dix, dominèrent à outrance et alors les buts se succédèrent à une cadence très régulière. Nous ne pouvons donc pas juger notre équipe sur ce match un peu trop facile en deuxième mi-temps, contre un adversaire qui s'avoua battu après le 2eme but ! Mais notre équipe garde la tête du classement avec l'équipe surprise de Rosheim qui totalise également 8 points ! Le match contre Rosheim promet donc des émotions.

(Journal de Barr - oct 65 )

 

 

200 spectateurs . D'entrée les locaux, adossés au vent, dominent leurs adversaires qui se cantonnent en défense. Après 15 minutes de jeu, ce furent les visiteurs qui prirent l'initiative et le goal barrois dut exécuter des prouesses pour garder sa cage inviolée. Il fallut attendre la 35e minute pour voir l'inter LEVY ouvrir le score. Jusqu'à la mi-temps les deux équipes dominèrent tour à tour mais le score en resta là. Après le thé, les visiteurs n'alignèrent plus que dix joueurs et les Barrois bien décidés, se ruent à l'assaut des buts du courageux goal adverse. A la 54e minute, BOSSERT aggrave le score par un beau shoot de 20 mètres. A partir de ce moment, les Barrois survoltés et encouragés par leurs fidèles supporters firent un feu d'artifice. C'est ainsi qu'à la 58e minute, LEVY augmente le score, suivi d'un autre but à la 62e par BOSSERT. Le score n'en resta pas là, car aux 65e, 75e, 77e et 83e minutes les avants barrois, vraiment en verve, augmentèrent le score.

(Dernières Nouvelles du Lundi - oct 1965)

 

 

 

MATCH DU 24 OCTOBRE 1965

F.C. BARR - A.S. MUTTERSHOLTZ 4 : 2

Dimanche dernier, les trois équipes du FCB en compétition ont toutes les trois remporté leur match. A Barr, contre la coriace équipe de Muttersholtz, cela n'alla pas très facilement, mais finalement la domination barroise de la 2e mi-temps s'avéra payante et les Barrois empochèrent deux nouveaux points. Du fait de la surprenante défaite de Rosheim contre Obernai, le FCB prend seul la tête du groupe avec le maximum de points (10). L'équipe première était dans un mauvais jour, surtout la 1ère mi-temps et un moment donné, la partie était de 1:2 en faveur des visiteurs. Mais en 2eme mi-temps, notre équipe se créa de nombreuses occasions de buts et René BERNARD et Michel BOSSERT aggravèrent la marque à 4:2. Pour les supporters, finalement, c'est bon signe, car même dans un mauvais jour , les Barrois dominent leurs adversaires du groupe. L'équipe première est donc seule leader du groupe, ainsi que notre équipe réserve, qui elle aussi est en première position dans le classement de son groupe !

(Journal de Barr - oct 65 )

 

 

 

MATCH DU 31 OCTOBRE 1965

F.C. BARR - F.C. BOLSENHEIM 8 : 1

Le score pourrait, pour qui n'avait pas vu ce match, paraître écrasant pour les visiteurs et pourtant l'addition aurait pu être plus élevée. Barr, qui déjà avant le repos avait fait preuve de supériorité avait ouvert le score dès la 10eme minute. Un quart d'heure plus tard, Bolsenheim égalisait 1:1 et le score en resta là durant la première mi-temps. Dès la reprise, ce furent les avants barrois qui firent parler la poudre. En 15 minutes, en effet, par BERNARD (50e et 57e), BOSSERT (61e) et GUIDEMANN (65e), la marque était passée à 5 à 1. Dix minutes plus tard, BERNARD inscrivait un 3eme but, portant ainsi le score à 6 à 1. L'équipe locale, dès lors, fit cavalier seul et même au petit trot, se permit de marquer 2 autres buts par LEVY, à la 81e et 84e minutes.

(Dernières Nouevlles du Lundi - oct 65)

 

 

 

MATCH DU 21 OCTOBRE 1965

F.C. BARR - C.S. STE CROIX AUX MINES 4 : 1

Le FCB a encore augmenté son capital de points contre la très modeste équipe de Ste Croix. La victoire mit longtemps à se préciser, car à la mi-temps le score était de 1:1. Mais après la reprise, les avants barrois sortirent de leur réserve et réussirent encore trois autres buts portant le score final à 4:1. Notre ligne d'avants a un peu peiné en première mi-temps et il nous semble que c'était le handicap du terrain lourd et boueux, étant donné que notre cavalerie légère évoluait pour la première fois cette saison sur un terrain lourd. Notre équipe est en tête du classement avec 7 matches joués et un total de 14 points (le maximum). Mais d'ores et déjà une menace se précise à l'horizon, le match capital du 4 décembre prochain à Rosheim contre le vice-leader. C'est un match à ne pas perdre et nous espérons que nos jeunes joueurs se rendront compte de l'importance de l'enjeu ? Nous leur faisons confiance, car ils ont les moyens de sortir victorieux de cette bataille.

(Journal de Barr - nov 65 )

 

 

Bien que le terrain gras n'ait pas facilité leur tâche, les deux équipes sont parvenues à produire un football de bonne qualité. Dès la première minute, les locaux bénéficient d'un penalty que GUIDEMANN ne manque pas de transformer. 1 à 0. Dix minutes plus tard, les visiteurs prirent en défaut les arrières locaux et obtinrent l'égalisation 1:1. Le score ne devait plus changer durant la première mi-temps malgré une nette domination de l'équipe locale, qui ne sut pourtant pas exploiter les nombreuses occasions. Après le repos, les attaquants barrois se montrèrent plus entreprenants et à la 50e minute, DIETZ marquait le deuxième but. Francis LEVY à la 62e minute obtenait un troisième but et, à la 73e minute, GUIDEMANN donnait le coup de grâce aux visiteurs résignés. 4:1

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 65)

 

 

 

COUPE D'ALSACE - 2eme TOUR - MATCH DU 28 NOVEMBRE 1965

F.C. BARR - F.C. HILSENHEIM 5 : 0

Ce fut un match vivement mené par les deux équipes dont les attaques étaient très dangereuses et il fallut un excellent comportement des défenses pour que le score à la mi-temps fut aussi étriqué. En effet, à la 3eme minute, KEIFLIN (Barr) avait ouvert le score 1 à 0, ce qui ne devait plus changer jusqu'au repos. En seconde mi-temps, l'équipe locale monopolisa la balle durant la majeure partie se créant de nombreuses occasions et marquant à la 51e minute un deuxième but. Ce fut le dernier quart d'heure qui devait être fatal à l'excellente formation visiteuse, puisque Francis LEVY, opportuniste à souhait, marqua 3 autres buts aux 78e, 87e et 89e minutes.

(Dernières Nouvelles du Lundi - nov 65)

 

 

 

COUPE D'ALSACE - 3eme TOUR - MATCH DU 2 JANVIER 1966

F.C. OSTWALD - F.C. BARR 2 : 1

OSTWALD CONTINUE...

Après La Wantzenau, leader de la division I, l'équipe d'Ostwald vient buter hors de la coupe, une des meilleures équipes de la division II. La partie commençait avec une demi-heure de retard en présence d'une centaine de spectateurs. La première mi-temps fut intéressante à suivre. Barr qui s'alignait avec quatre remplaçants, imposait son jeu. Malgré que l'équipe fut cueillie à froid dès la première minute par un but de KLUMPP, les barrois dictèrent le ton et la défense d'Oswald connut de sérieuses alertes. Bien orchestrés par ALLAOUI, les visiteurs mirent les bouchées doubles pour remonter le score. Malheureusement leur avant-centre fut trop lent et mal inspiré et ne sut profiter de quelques bonnes occasions créées par ses partenaires. Il fallut que BOEHLY lui donna un coup de pouce. Il interceptait la passe en retrait destinée au gardien pour assurer l'égalisation parfaitement méritée. La reprise fut assez monotone. A la 53e minute, LOEGEL manquait une excellente occasion, sur contre-attaque l'avant-centre l'imitait. Par un tir très appuyé KLUMPP ne laissait aucune chance au gardien (63e) et qualifiait ainsi son équipe pour le prochain tour. KLUMPP devait réussir un troisième but, mais fut fauché par ALAOUI dans les 16 mètres. Le penalty fut manqué par WAAG. Les dernières minutes ont vu Barr dans le camp d'Ostwald où les défenses firent bonne garde, et plus rien ne fut modifié au score.

(Dernières Nouvelles du Lundi - janv 66)

 

 

 

MATCH DU 5 DECEMBRE 1965

F.C. ROSHEIM - F.C. BARR 3 : 2

Dimanche dernier, sur un terrain très lourd et par un temps pluvieux, nos joueurs ont perdu le match... qu'il ne fallait pas perdre. A 6 minutes de la fin le score était encore de 2:2 et tous les supporters barrois accourus à Rosheim s'estimèrent heureux du match nul! Hélas, sur deux erreurs de notre défense, les locaux réussirent le but de la victoire... auquel eux-mêmes n'y croyaient plus. A notre avis, il s'agit là d'une faute tactique très grave, car notre équipe aurait dû absolument essayer de garder le match nul. Mais un de nos arrières temporisa avec la balle au lieu de dégager, il en résulta un coup franc qui bien tiré, tomba pour ainsi dire dans nos filets. Nous avons remarqué que nos joueurs s'adaptent mal aux terrains lourds et continuent à faire le jeu de passe comme ils avaient coutume de faire sur terrains secs. Si notre équipe persiste dans ce jeu-là, au lieu de faire de longues et fortes passes et transversales, nous connaîtrons d'autres déceptions. Espérons que nos joueurs auront tiré de cette défaite (amère) la leçon nécessaire.

(Journal de Barr - dec 65 )

 

 

Ce match capital pour les deux équipes, s'est déroulé sur un terrain très lourd et a vu la victoire du onze local qui s'est mieux adapté au terrain. Dès le début, avec l'avantage du vent Rosheim domine, mais c'est Barr qui ouvrira le score à la 26e minute. Rosheim n'arrivera à égaliser qu'à 4 minutes de la fin de la première mi-temps par Denis LOERBER. A la reprise, Barr joue avec le vent cette fois-ci et sur une rapide contre-attaque de l'ailier gauche RUSCHER, TROESTLER reprend et marque de plein fouet le 2eme but pour ses couleurs. A la 26e minute, sur cafouillage, Barr égalise et, alors que l'on s'acheminait vers le match nul, un coup franc tiré de la droite est repris victorieusement de la tête par RUSCHER.

(Dernières Nouvelles du Lundi - dec 65)

 

 

 

MATCH DU 12 DECEMBRE 1965

F.C. BARR - A.S. CHATENOIS 3 : 0

Les équipes du FCB ont remporté dimanche deux brillantes victoires. Si la victoire de l'équipe I était attendue contre Châtenois, l'ampleur du score de l'équipe réserve qui jouait à Sélestat contre FC Cité Sélestat II (coupe A.Gissy) a agréablement surpris. Un grand bravo à notre équipe réserve ! L'équipe première sur un terrain détrempé par une pluie qui ne cessa de tomber durant tout le match et qui rendait le terrain lourd et glissant, nos joueurs se sont repris après la défaite à Rosheim. Si en première mi-temps, Châtenois fit jeu égal avec notre équipe, il ne fut plus de même durant la seconde. En effet, après la pause, notre équipe domina largement son adversaire et si le score final eut été de 6 à 0, personne n'aurait été surpris. En effet, des shoots de nos avants allaient sur la barre ou de justesse à côté ou au-dessus et le reste fut cueilli par le gardien visiteur, meilleur élément de son équipe. L'équipe entière mérite des félicitations et la palme revient à notre paire de demis Tahar ALLAOUI et Michel KEIFLIN, qui furent les rois du terrain, surtout ALLAOUI. La défense n'a rien à se reprocher et fit son travail sans broncher. L'attaque a mieux joué qu'à Rosheim, malgré l'absence de Francis LEVY (blessé). L'avant-centre Michel BOSSERT avait subitement retrouvé sa forme, René BERNARD toute sa hargne et ...son shoot, car il marqua un fort joli but. Eddy DIETZ et Jean GUIDEMANN luttèrent de leur mieux, et seul l'ailier-gauche Jean-Paul STOQUERT jouait par intermittence, si ce joueur voudrait bien se séparer de sa nonchalance, quel ailier gauche il ferait avec sa technique et son shoot ! Nous restons donc dans le sillage de Rosheim, qui lui, a eu un mal fou à vaincre Bolsenheim par 5 à 4.

(Journal de Barr - dec 65 )

 

 

C'est devant 200 spectateurs environ et sous une pluie continuelle que les deux équipes disputèrent ce match avec acharnement. D'entrée les locaux dictèrent le jeu et après quelques contre-attaques de part et d'autre ce sont finalement les Barrois qui ouvrirent le score à la 30e minute par DIETZ. Jusqu'à la mi-temps, malgré les efforts des avants locaux le score ne changea plus 1:0. Après le thé, les vignerons dictèrent incontestablement le jeu et c'est à la 51e minute que BOSSERT augmenta le score. Il fallut attendre la 71e minute pour voir BERNARD marquer le 3e but qui concrétisa la nette domination barroise. Après ce succès, ils firent cavalier seul et ce n'est que le mauvais état du terrain qui les empêcha d'augmenter le score.

(Dernières Nouvelles du Lundi - dec 65 )

 

 

 

MATCH DU 27 DECEMBRE 1965

S.R. DORLISHEIM - F.C. BARR 2: 1

F.C. BARR II - F.C. OBERHASLACH forfait OBERHASLACH

Dimanche dernier, notre équipe réserve s'est parée du titre de champion d'automne...,sans jouer, car l'équipe d'Oberhaslach ne s'était pas présentée sur le terrain ce qui n'est vraiment pas très sportif ! Mais un grand Bravo aux réservistes barrois ! A Dorlisheim, sur un terrain en parfait état, notre équipe a encore perdu un match important, qu'il ne fallait pas perdre. Décidément, nos jeunes joueurs capitulent toujours dans les grandes occasions ! Mais il nous semble que ces temps derniers, notre jeune équipe n'a plus cette fraîcheur et cet enthousiasme du mois d'octobre. C'est surtout notre attaque qui n'a plus le même perçant: en effet notre cavalerie légère a manqué dimanche de vivacité et de décision devant une très bonne défense de Dorlisheim, un peu rude il est vrai. Mais nos avants étaient toujours " en retard " sur la balle et leurs shoots manquaient de puissance. Pourtant les occasions de buts ne manquaient pas surtout en première mi-temps. Seul l'ailier-droit Francis LEVY s'avéra perçant au cours de cette période. A la mi-temps, le résultat était déjà acquis ! Dorlisheim avait marqué le premier. Barr dominait égalisait peu après: après une domination barroise, un défenseur barrois toucha la balle de la main et le penalty qui s'en suivit fut facilement transformé par les locaux. Après la pause, le jeu était équilibré et rien ne fut plus marqué. La course au titre devient maintenant plus ouverte, car à présent nous ne sommes plus le favori, puisque 4 équipes se suivent : Rosheim, Barr, Dorlisheim et Benfeld qui revient très fort. Si nous voulons rester dans la course, nos joueurs se doivent d'abord de gagner les deux prochains matchs à Westhouse le 9 janvier et à Barr contre Boofzheim le 16 janvier !

(Journal de Barr - janv 66 )

 

 

 

MATCH DU 7 FEVRIER 1966

C.A. PLOBSHEIM - F.C. BARR 1: 2

A la mi-temps nous menions par 1:2 sur penalty marqué par GUIDEMANN pour fauchage de M. BOSSERT. Après la pause il y eut la blessure de GUIDEMANN qui dut quitter le terrain et nous devions terminé à dix. M. BOSSERT inscrivit encore un 2e but de près et Plobsheim sauva l'honneur à 2 minutes de la fin. Notre défense supporta le poids du match et il faut la féliciter en bloc avec une mention spéciale aux arrières REUSCHLE, LALEVEE et VACHER ainsi que le gardien MEYER qui réussit de beaux arrêts. En demis, KEIFFLIN fournit également un bon match, mais la ligne d'avants ne trouva jamais le rythme, seul BERNARD en quelques occasions. Notre équipe se présenta dans la composition suivante: MEYER, LALEVEE, VACHER, REUSCHLE, St GEORGES, KEIFFLIN, LEVY A., DIETZ, BOSSERT, BERNARD, GUIDEMANN. Chapeau également au vétéran André LEVY qui a 43 ans, nous fit par moments voir qu'il avait encore de beaux " restes ".

(Journal de Barr - fev 66 )

A noter que pour ce match André LEVY remplaça au pied levé le blessé de dernière minute Tahar ALLAOUI. Heureusement qu'André avait toujours une paire de chaussures de foot dans le coffre de sa voiture !

 

 

 

MATCH DU 13 FEVRIER 1966

L.S. MOLSHEIM - F.C. BARR 1: 2

Ainsi notre équipe première a encore glané deux points précieux sur terrain adverse. Mais que c'était dur, car sur la physionomie du match, notre adversaire ne méritait pas de perdre ! L'équipe du FCB s'était présentée dans la formation suivante : MEYER Eddy - LALEVEE Jean-Claude - VACHER Jean-Claude - ST GEORGES Richard - REUSCHLE Robert - ALLAOUI Tahar - LAURENT Patrick - LEVY Francis - BOSSERT Michel - BERNARD René - KEIFFLIN Michel Durant le premier quart d'heure notre défense eut fort à faire avec les avants adverses qui tirèrent même sur le poteau. Mais ensuite le jeu fut plus équilibré et nous marquions le premier but contre le cours du jeu par Michel BOSSERT qui reprit victorieusement un centre de la gauche. Dix minutes avant la pause, notre meilleur avant, LEVY Francis, filait sur la gauche et fit une passe en or à l'avant-centre Michel BOSSERT,qui d'un tir à ras de terre dans le coin, obtint le 2eme but. Donc, à la pause, Barr menait 2 : 0. Après la reprise, Molsheim dominait à outrance et pour une fois, la chance était d'un côté barrois, car notre défense réussit à garder l'avance. Hélas à 2 minutes de la fin, notre gardien Eddy MEYER eut un réflexe malheureux contre un avant adverse et l'arbitre dicta un penalty contre nous, dont profita Molsheim pour sauver l'honneur. Il est vrai que l'avant adverse avait commis auparavant une faute sur notre gardien, ce que l'arbitre n'avait pas vu et il siffla seulement la faute qu'il avait vu: celle de notre gardien. Sur l'ensemble du match, nos meilleurs joueurs furent: MEYER Eddy, LALEVEE Jean-Claude, REUSCHLE Robert, ALLAOUI Tahar et LEVY Francis pour sa deuxième mi-temps. Le jeune Patrick LAURENT s'adapta assez bien au poste d'ailier droit; Michel BOSSERT, malgré ses deux buts, n'a pas encore retrouvé sa grande forme. Molsheim surprit agréablement et fournit un bien meilleur match que lors du match aller à Barr.

(Journal de Barr - fev 66 )

 

 

Molsheim a bien failli battre le vice-leader Barr, car pendant la majeure partie de la rencontre, les locaux étaient maîtres de la situation, mais une fois de plus le facteur chance n'était pas de leur côté. D'entrée, Molsheim domine nettement, mais ne parvient pas à prendre en défaut l'excellent gardien de Barr. A la 25e minute, NEUMANN, de Molsheim, tire sur le poteau et, quelques instants plus tard, c'est Barr qui avait plus de chance en marquant, contre le cours du jeu, le premier but. Avant la mi-temps, les visiteurs parviennent même à inscrire un second point. Mi-temps 0 : 2. Après la reprise, Molsheim domina à outrance sans pouvoir remonter ce handicap. Les locaux sauvèrent cependant l'honneur à la 87e minute, sur penalty tiré par WAGNER.

(Dernières Nouvelles du Lundi - fev 66)

 

 

 

MATCH DU 20 FEVRIER 1966

A.S. MUTTERSHOLTZ - F.C. BARR 0 : 3

Le FC Barr a poursuivi dimanche dernier sa série victorieuse à l'extérieur en triomphant de belle manière de la coriace équipe de Muttersholtz sur le score sans appel de 3 à 0. Malgré l'absence pour maladie ou blessure de trois titulaires à part entière, Jean GUIDEMANN, Richard ST GEORGES et René BERNARD, les vignerons ont fourni une bonne prestation et à la mi-temps le sort était déjà réglé pour les locaux, car les visiteurs menaient 2 à 0, buts marqués de belle manière par Francis LEVY et Michel BOSSERT. En seconde mi-temps, Francis LEVY ajouta encore un 3e but, lequel assura définitivement la victoire des Barrois, lesquels s'alignèrent dans la formation suivante : MEYER Eddy - LALEVEE Jean-Claude - VACHER Jean-Claude - REUSCHLE Robert - ALLAOUI Tahar - KEIFFLIN Michel - LAURENT Patrick - DIETZ Eddy - LEVY Francis - BOSSERT Michel - WOLHEBER Gilbert Par cette nouvelle victoire et à la suite du match nul concédé par notre rival N°1, Rosheim à Obernai, les locaux n'ont plus qu'un tout petit point de retard sur le leader actuel en l'occurrence le FC Rosheim. Tandis que le match entre les réservistes du FC Barr et du FC Cité Sélestat a été annulé en dernière minute, les cadets locaux et ceux du FC Andlau se sont séparés sur un match nul 1:1.

(Journal de Barr - fev 66 )

 

 

 

MATCH DU 6 MARS 1966

F.C. BOLSENHEIM - F.C. BARR 1 : 5

Comme généralement prévu, les Barrois ont remporté la victoire à Bolsenheim au détriment d'un mal-classé, et par suite de la défaire de Rosheim face à Benfeld, reprennent la tête du classement avec un point d'écart. Le début du match ne laissait pourtant pas prévoir une aussi large victoire des visiteurs, car les locaux attaquèrent franchement et la défense barroise avait fort à faire pour s'opposer avec succès à cette furia locale. Mais après avoir laissé passer l'orage, les visiteurs s'organisèrent mieux et lancèrent à leur tour de dangereuses attaques dont deux se terminèrent au fond des filets de Bolsenheim. Donc, à la mi-temps le score était déjà de 2:0 pour le FC Barr. En seconde mi-temps la pression des visiteurs fut encore plus prononcé et 3 nouveaux buts s'ajoutèrent aux deux de la première mi-temps après que Bolsenheim eu réussit à sauver l'honneur de façon méritoire. C'est donc sur une victoire se chiffrant par 2:1 que le FC Barr a remporté son 4eme succès consécutif à l'extérieur. L'équipe était la suivante : MEYER Eddy - LALEVEE Jean-Claude - ST GEORGES Richard - KEIFFLIN Michel - VACHER Jean-Claude - ALLAOUI Tahar - DIETZ Eddy - BERNARD René - BOSSERT Michel - LEVY Francis - WOHLEBER Gilbert Pendant que l'équipe réserve était au repos, les cadets du FC Barr ont obtenu un nouveau succès au dépend des cadets d4epfig sur le score de 4:2 et consolident ainsi leur 4eme place au classement.

(Journal de Barr - mars 66)

 

 

La partie débuta très vite et le vice-leader se vit à plusieurs reprises en péril. Après une demi-heure de jeu le score était toujours 0-0. Sur une belle montée des vignerons, les Barrois arrivent à ouvrir le score et quelques minutes après, les locaux marquent contre leur camp. La mi-temps fût sifflée sur le score de 2-0 en faveur de Barr. Après le thé, la chance n'était pas du côté des locaux. Déjà en première mi-temps, la balle s'écrasa à 2 reprises sur la transversale, sans trouver le chemin des filets. Sur corner, les locaux sauvent l'honneur. A intervalles réguliers, les visiteurs portent la marque à 5-1 et gardent ainsi toutes les chances pour la montée en division supérieure.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 66)

 

 

 

MATCH DU 13 MARS 1966

F.C. BARR - F.C. BOOFZHEIM 4 : 3

Dimanche dernier, le F.C. Barr était opposé à la coriace équipe du FC Boofzheim dans un match de championnat comptant encore pour les matches aller. Contre toute attente, les locaux privés de Jean-Claude LALEVEE ,de Jean GUIDEMANN, en dernière minute de Tahar ALLAOUI, ont failli être tenus en échec car ce n'est qu'à 5 minutes de la fin du match que notre meilleur attaquant, Francis LEVY a pu inscrire le but et la victoire en reprenant la balle qui a été renvoyée par la barre sur un tir du jeune Patrick LAURENT. Alors qu'à la mi-temps les locaux, adossés au vent, auraient dû mener par au moins 3 buts d'écart, ils dominaient en effet dans tous les compartiments du jeu, le score était nul 2:2, car les visiteurs avaient profité de deux graves erreurs défensives locales pour remonter chaque fois au score après que les locaux avaient par deux fois mené à la marque. En seconde mi-temps, les visiteurs à leur tour profitèrent d'un vent assez violent et semèrent à maintes reprises la panique dans la défense locale, parfois affolée en l'absence de leur organisateur Tahar ALLAOUI, mais les locaux voulurent à tout prix cette victoire et lorsque l'inter gauche Francis LEVY signa le 3eme but ont cru bien l'avoir en main, car un 4e chauffait terriblement, mais au lieu de cela, les visiteurs profitèrent d'une mauvaise passe pour récupérer la balle et leur avant-centre d'un tir terrible de 20 mètres loba notre goal avancé Eddy MEYER trop avancé pour égaliser une nouvelle fois et ceci à 15 minutes de la fin du match. C'est donc finalement le but marqué par Francis LEVY, dans les conditions relatées plus haut, qui décida de la victoire finale du FC Barr, victoire en somme toute méritée, car chaque joueur lutta avec cran pour l'obtenir et par laquelle la première place au classement a été consolidée. L'équipe réserve du FC Barr, elle aussi a consolidé son fauteuil de leader en obtenant une belle victoire à Molsheim, se soldant sur le score de 8 à 0. Le match des cadets à Ste Marie aux Mines a dû être remis, le terrain recouvert d'une épaisse couche de neige a été déclaré impraticable par l'arbitre officiel. Dimanche prochain, le 20 mars, l'équipe première se déplacera à Ste Croix aux Mines et espère obtenir une nouvelle victoire avant le grand choc qui l'opposera le dimanche suivant, 27 mars au FC Rosheim. Avec la rentrée des 3 absents de dimanche dernier, les deux points devraient normalement revenir à Barr, à condition toutefois que le match ne soit pas pris trop à la légère. L'équipe réserve recevra le matin à 10 heures, au stade Paul Degermann, les réserves du FC Duttlenheim, lanterne rouge dans leur groupe et devraient normalement sortir vainqueur. Les cadets de Barr de leur côté se déplacent à Dambach la Ville et essayeront de ramener les deux points de la victoire.

(Journal de Barr - mars 66 )

 

 

Ce fut une rencontre sérieuse entre deux équipes appliquant un marquage strict, sévère, impitoyable. L'équipe locale, truffée de remplaçants, eut toutes les peines à remporter le match et il fallut attendre la 85e minute de la rencontre pour voir Francis LEVY inscrire le but victorieux en reprenant une balle qui s'était écrasée sur la transversale du but adverse. Les locaux ouvrirent le score dès la 12e minute 1-0. Mais Boofzheim réagit vigoureusement et égalisait à la 27e minute 1-1. Deux minutes plus tard, Barr reprenait l'avantage 2-1, mais à la 42e minute Boofzheim rétablissait la parité. Il s'en suivit une seconde mi-temps fertile en rebondissements et qui laissa planer longtemps l'incertitude quant au résultat. A la 52e minute, LEVY redonnait l'avantage aux locaux 3-2. Les visiteurs réagissaient par contre-attaques bien menées et à la 74e minute, MEYER, le gardien local, irréprochable jusque là dut s'incliner une troisième fois sur un tir visiteur 3-3. Finalement, les locaux gagnèrent difficilement grâce à un quatrième but marqué dans les circonstances relatées plus haut.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mars 66)

 

 

 

MATCH DU 27 MARS 1966

F.C. BARR - F.C. ROSHEIM 4 : 1

Devant un public record, les locaux ont remporté le grand choc des postulants à la montée en 1ère Division, en battant de façon indiscutable le FC Rosheim sur le score de 4:1. Disons tout de suite que sans la grande partie fournie par le gardien de but de Rosheim, le score aurait été plus sévère, tellement les locaux en voulaient en ce dernier dimanche venteux du mois de mars. En première mi-temps, les Barrois jouèrent contre un vent extrêmement violent, gardèrent la balle à terre et grâce à leur meilleur technique et leur jeu d'équipe parfait, réussirent à garder la cage inviolée malgré les attaques rageuses des visiteurs qui ne purent obtenir que quelques corners, mais tous sans résultat. Ce furent au contraire les vignerons qui se montrèrent les plus dangereux à l'approche des buts visiteurs et sur une attaque générale, Michel BOSSERT réussit à prendre l'excellent gardien à contre-pied et ouvrir le score après vingt minutes de jeu. C'est d'ailleurs sur ce même score de 1:0 en faveur des locaux que survint la mi-temps, après que l'arbitre, pas toujours bien inspiré, eut annulé un but à Francis LEVY pour un hors-jeu de position et refusé un penalty flagrant lorsque le même Francis LEVY fut abattu de façon très suspecte dans la surface de réparation. En seconde mi-temps, avec le vent comme compagnon, les locaux contrôlèrent continuellement les opérations et les visiteurs ne purent que limiter les dégâts, tellement la pression locale était vive. C'est ainsi que dans un espace de 12 minutes, les Barrois par Michel BOSSERT, René BERNARD et Francis LEVY marquèrent trois buts de belle facture et consommèrent définitivement la déroute des farouches visiteurs. Ce n'est qu'un quart d'heure avant la fin du match que ceux-ci sauvèrent l'honneur en réduisant la marque à 4 : 1. Toute l'équipe locale qui s'était présentée dans la composition suivante : MEYER Eddy - LALEVEE Jean-Claude - VACHER Jean-Claude - ST GEORGES Richard - KEIFFLIN Michel - ALLAOUI Tahar - LEVY Francis - BERNARD René - BOSSERT Michel - GUIDEMANN Jean - WOHLEBER Gilbert mérite un grand coup de chapeau pour cette magnifique victoire qui fait de l'équipe locale le favori N°1 pour l'attribution du titre de champion du groupe 2 de la division II.

(Journal de Barr - mars 66 )

 

 

Cinq cents spectateurs ont assisté à cette rencontre décisive entre le leader et son dauphin. Les visiteurs s'attachèrent à limiter les dégâts tout au long d'une rencontre qui fut à sens unique et furent aidés, d'une part par la chance et, d'autre part par leur excellent gardien qui multiplia les interventions audacieuses et évita à son équipe une déroute totale. Ce fut un match animé très disputé et marqué du sceau de la meilleure technique. Jouant contre le vent, l'équipe locale réussit à prendre l'avantage en obtenant le premier but à la 19e minute par BOSSERT qui trompa le gardien venu à sa rencontre. Par la suite Rosheim, sans arriver à renverser la situation reprit de l'assurance et se montra plus entreprenant. Par contre, la deuxième mi-temps fut au très net avantage du onze local qui, adossé au vent, sema le désarroi dans les lignes arrières des visiteurs. Dès la 57e minute, BOSSERT plaça un tir hors de portée du gardien adverse 2 :0. BERNARD à la 64e minute effectua un tir au cordeau et la balle brossée et poussée par le vent termina sa course au fond des filets de Rosheim 3 :0. Sur leur lancée, les locaux ajoutèrent un quatrième but par LEVY, trois minutes plus tard. Enfin, à la 78e minute, Rosheim parvint à sauver l'honneur : 4 : 1

(Dernières Nouvelles d'Alsace - mars 66)

 

 

MATCH DU 3 AVRIL 1966

A.S. CHATENOIS - F.C. BARR 1 : 3

Les footballeurs du FC Barr continuent sur leur lancée victorieuse en allant triompher dimanche dernier à Châtenois de l'équipe locale, très difficile à battre sur son petit terrain, sur le score de 3:1. Les locaux ont longtemps tenu la dragée haute aux vignerons, lesquels n'ont pu assurer leur succès qu'à 5 minutes de la fin du match, succès en somme tout à fait logique d'après le déroulement de la partie. Dès le coup d'envoi, Châtenois prend la direction du jeu et ouvre le score à la 8e minute profitant d'une maladresse de la défense visiteuse. Mais le repos sera quand même atteint sur le score nul de 1:1, car sur une autre faute, mais de la part de la défense de Châtenois cette fois-ci, les Barrois ont pu égaliser, un défenseur adverse ayant détourné un tir de René BERNARD hors de portée de son propre gardien de but. La seconde mi-temps fut presque entièrement à l'avantage du FC Barr, mais la défense de Châtenois repousse toutes les attaques, parfois avec un peu de chance, et on s'achemina tout doucement vers un match nul lorsque Francis LEVY, d'un angle très difficile arriva à tromper l'excellent gardien de but local et donner ainsi l'avantage aux vignerons lesquels ajoutèrent par leur joueur-entraîneur Jean GUIDEMANN un joli 3e but, d'un maître-tir de 25 mètres, à une minute du coup de sifflet final. L'équipe barroise est à féliciter en bloc pour ce nouveau succès, lequel leur permet de faire un nouveau pas vers la remontée en 1ère division à 5 matches de la fin du championnat. Le prochain match de championnat de l'équipe première aura lieu le lundi de Pâques 11 avril 1966 à 15 heures au Stade Paul Degermann. L'adversaire sera la coriace équipe des S.R. Dorlisheim, laquelle se trouve actuellement en grande forme. Les locaux sont donc avertis et également assoiffés de revanche pour la courte défaite encaissée à Dorlisheim lors du match aller.

(Journal de Barr - avril 66 )

 

 

Les locaux ouvrent le score à la 7e minute par un tir victorieux de leur avant-centre. Ils feront jeu égal avec leurs adversaires tout au long de la partie. Barr égalise pourtant à la 35e minute, un tir de l'avant-centre étant dévié par un défenseur dans ses propres filets. Malgré son jeu plus étudié, Barr n'arrive à prendre l'avantage à la marque qu'à quelques minutes de la fin où un tir lobé en diagonale prend la défense locale à contre-pied. Il en est de même quelques instants plus tard, un tir tendu faisant mouche. Sans vouloir amoindrir la victoire des visiteurs, on peut dire que Châtenois a réalisé une excellente partie.

(Dernières Nouvelles du Lundi - avril 1966)

 

 

 

MATCH DU 11 AVRIL 1966

F.C. BARR - S.R. DORLISHEIM 1 : 2

Deux points précieux se sont envolés dimanche dernier au stade Paul Degermann au détriment de nos braves footballeurs barrois et au profit des visiteurs décidés de les emporter, sans savoir quoi en faire. Fort regrettable et déplorable certes, mais, les choses étant ce qu'elles sont, inévitable lundi dernier. En effet, sans vouloir chercher d'excuses pour une défaite, mentionnons tout de même que deux titulaires précieux manquaient à l'appel et, par surcroît de malheur, le sympathique joueur-entraîneur ne fût d'aucune utilité, à part la transformation magistrale du penalty, pour son équipe par suite d'une blessure. La ligne d'avants bien étriquée, un trou énorme chez les demis, ajouter à cette mixture de malheur la forme du jour bien en-dessous de la prestation habituelle de certains, comment voulez-vous éviter une défaite dans ces conditions ? De l'autre côté de la barrière, une équipe décidée de vaincre en arrivant sur le terrain, menée avec maîtrise par le vieux renard HAUSSER, appliquant un jeu primitif, mais combien efficace pour la circonstance, et profitait dès les premières minutes du match d'une décision hâtive et non réfléchie d'un arbitre assez inconstant dans ses décisions, qui coûtait à nos hommes un but et leur causait une telle déception que le moral fut ébranlé dès le début. Mais soyons aussi franc pour ajouter que cette malencontreuse décision fut largement compensée par l'arbitre en deuxième mi-temps en accordant un penalty aux Barrois, dont les causes furent aussi obscures que celles du coup-franc indirect du début du match. Enfin, il est écrit dans le ciel que Dorlisheim restera la bête noire de l'équipe barroise. A une exception près, une matinée de fête des vendanges où nous avons pu gagner à Barr, nous avons toujours dû mordre le gazon contre les gens du Sarepta. Néanmoins, nous gardons toutes nos chances intactes et il suffit de reprendre le souffle et faire revivre le jeu contre Rosheim pour arriver à bon port, dont nous ne désespérons absolument pas, loin de là !

(Journal de Barr - avril 66 )

 

 

 

MATCH DU 24 AVRIL 1966

F.C. BOOFZHEIM - F.C. BARR 1 : 4

Après leur mésaventure face à Dorlisheim, les Barrois se sont brillamment rachetés en obtenant dimanche dernier une victoire nette et indiscutable à Boofzheim, contre une équipe qui lutta farouchement pour empocher les points, car le spectre de lé relégation plane encore sur cette équipe du Ried. Le succès des visiteurs fut pourtant long à se dessiner, car les locaux menèrent longtemps 1:0 et ce ne fut qu'à quelques minutes de la mi-temps que Michel BOSSERT pu égaliser d'une belle tête. En seconde mi-temps, il n'y avait pratiquement plus qu'une seule équipe sur le terrain, celle du FC Barr, qui fit cavalier seul et marqua dans un intervalle régulier encore 3 buts par Francis LEVY, Jean GUIDEMANN et un arrière de Boofzheim qui détourna un tir de Gilbert WOLHEBER dans ses propres filets, de sorte qu'au coup de sifflet final le score était de 4:1 en faveur des vignerons, score qui représente finalement un minimum pour les locaux, car 3 autres tirs des Barrois s'écrasèrent sur les poteaux ou sur la barre transversale de Boofzheim. La défaite contre Dorlisheim est donc oubliée, d'autant plus que les poursuivants immédiats du leader, le FC Rosheim, l'AS Benfeld ont à nouveau perdu des points, à domicile même cette fois-ci face à des équipes qui luttent pour le maintien en 2e division. L'équipe réserve, très incomplète, a dû concéder la 2eme défaite de la saison à Lipsheim sur le score de 3:1 pour son dernier match de championnat. Elle termine néanmoins à la tête du classement avec 6 points d'avance sur son vainqueur de dimanche dernier et jouera les matches de classement pour la désignation du champion du Bas-Rhin de la Division B. Dimanche prochain, le 1er mai, le FC Barr effectuera un difficile déplacement à Westhouse, où l'équipe locale se trouve actuellement en pleine forme et, après avoir obtenu des victoires sur les équipes d'Obernai, de Benfeld et de Molsheim, voudrait épingler le FC Barr à son tableau de chasse. Les Barrois sont donc avertis et devront être sur leur garde s'ils ne veulent pas connaître une désillusion. Tandis que l'équipe réserve sera au repos, les cadets disputeront à Nothalten un match de championnat contre les cadets du FC Andlau.

(Journal de Barr - avril 66 )

 

 

 

MATCH DU 01er MAI 1966

A.S. WESTHOUSE - F.C. BARR 0 : 0

Les Barrois ont dû concéder dimanche dernier un point précieux à la valeureuse équipe de Westhouse, laquelle se débat farouchement pour éviter la descente en 3eme division. Malgré une supériorité évidente et manifeste des visiteurs, les locaux jouant avec une défense renforcée, arrivèrent à sauver de multiples situations extrêmement dangereuses et garder là leur but inviolé. Il est vrai que d'une part, la réussite n'était pas du côté des visiteurs et que d'autre part, la ligne d'attaque des viticulteurs ne brilla pas outre mesure en ce 1er dimanche du mois de mai, ceci malgré deux tirs sur le poteau et un joli but parfaitement régulier, mais refusé par l'arbitre à Michel BOSSERT. L'équipe des cadets du FC Barr s'inclina sur le score de 4:3 devant les cadets d'Andlau.

(Journal de Barr - mai 66 )

 

 

MATCH DU 8 MAI 1966

S.R. OBERNAI - F.C. BARR 1 : 1

La rencontre s'est déroulée sur un terrain gorgé d'eau. Obernai engage et c'est le gardien de Barr qui est alerté le premier. Les locaux dominent en début de partie et le rythme de la rencontre est très rapide. A la 19e minute Obernai ouvre le score. Les visiteurs piqués au vif, se lancent corps et âmes dans la bataille et bénéficient de plusieurs corners mais sans résultat. Après la reprise la partie est tout aussi animée, Barr veut à tout prix remonter le handicap et y parvient à la 57e minute. Les visiteurs dominent à présent outrageusement et Obernai réagit plus que par contre-attaques, dont l'une à deux minutes de la fin n'échoue que de justesse. En somme, le résultat est équitable.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 66)

 

 

 

MATCH DU 15 MAI 1966

F.C. BARR - A.S. BENFELD 6 : 2

Pour son dernier match de championnat de cette saison, le FC Barr s'est montré digne de son titre de champion puisqu'il a sévèrement battu le très coriace équipe de Benfeld qui, à certain moment de la compétition était le favori du championnat.

Le Football-Club de Barr remonte en 1ère Division

La saison 1965/1966 a été particulièrement faste pour le FC Barr qui fait monter son équipe I en Division I et en même temps son équipe réserve, laquelle championne de son groupe se hisse en Division IV. Voici donc deux équipes seniors engagées dans les joies mais aussi les difficultés de tout genre du championnat du Bas-Rhin. Ces magnifiques résultats ont été obtenus grâce au sérieux et à la bonne ambiance de nos joueurs, conscients de leurs responsabilités. Il ne faut toutefois pas oublier le travail obscur mais combien indispensable des membres du Comité qui ont pris une part importante pour arriver à ces excellents résultats. Le FC Barr qui forme actuellement une grande famille homogène a pourtant ses soucis, le problème du recrutement des jeunes. Il sera essayé pour la saison prochaine de trouver un encadrement de choix pour les jeunes amateurs de football et le FC Barr profite de l'occasion pour demander dès à présent aux parents de lui confier leurs garçons, afin que la relève soit assurée. Il ne faut pas oublier non plus le fidèle public qui, pendant toute la saison, a si bien soutenu le FC Barr et il reste à espérer que leur nombre sera encore plus important la saison prochaine. L'équipe des cadets du FC Barr s'inclina sur le score de 4:3 devant les cadets d'Andlau.

(Journal de Barr - mai 66 )

 

 

Terrain en excellent état - 250 spectateurs. Durant une heure les visiteurs ont pu tenir en échec le leader, puisque c'est seulement à la 60e minute que Francis LEVY obtient l'égalisation définitive (2-2) pour les couleurs barroises. Jusque là Benfeld avait mené à la marque (2-1); ayant ouvert le score à la 6e minute (0-1) et marquant un second but à la 21e minute. Entre-temps, Francis LEVY avait égalisé une première fois à la 17e minute (1-1). Ce fut donc entre la 60e et la 68e minute que le sort du match se joua. Francis LEVY, encore lui, réalisa son troisième but (3-2) à la 60e, imité par GUIDEMANN à la 67e lequel porta le score à 4 à 2. Dès lors le résultat était acquis et deux autres buts (6-2) réussit par GUIDEMANN à la 82e et à la 89e minutes ne firent que concrétiser la domination de l'équipe locale durant la deuxième mi-temps.

(Dernières Nouvelles du Lundi - mai 1966)

 

 

 

MATCH DE POULE DE CLASSEMENT DU 29 MAI 1966

F.C. BARR - A.S. MACKWILLER 3 : 0

LE FC BARR, VAINQUEUR DE MACKWILLER (3-0)

FINALISTE DU CHAMPIONNAT DE 2e DIVISION

Schweighouse - stade Knecht - Terrain en excellent état- spectateurs payants : 487 - Recette : 1 167 F - Les buts : BERNARD (35') ; WOHLEBER (50') ; GUIDEMANN (75' sur penalty) - Bon arbitrage de M.Kennel (Haguenau) secondé par MM. Strebler (Mertzwiller) et Koehler (Niederbronn).

Les équipes: FC Barr : Meyer, Lalevée, Dietz, Allaoui, Vacher, Keiflin, Bernard, Levy, Bossert, Guidemann, Wohleber. Mackwiller : Serfass, Mathis, Roesser, Kieffer, Schuster, Wehrung, Dimenet, Haenel, Geyer, Ernwein, Fassel.

Le FC Barr disputera la finale départementale contre Drusenheim. Mais avant de fêter son succès, il dut batailler ferme, face à un adversaire qui avait mis les bouchées doubles durant la première demi-heure et, sans les trop nombreux et inutiles dribbles de plusieurs attaquants mackwillerois, le score eut peut-être été favorable , en ce début de partie, aux gars de l'Alsace Bossue. Notamment aux 5e et 9e minutes, Mackwiller eut deux chances en or qu'il ne sut exploiter. Barr lança sa première attaque à la 11e minute seulement, mais au fil des minutes, il prit le pas sur son adversaire pour le dominer durant le dernier quart d'heure de cette première mi-temps. Un but, à la 35e minute, par BERNARD, sur passe précise de la droite, vint alors récompenser les efforts des vignerons qui avaient dû opérer contre un vent très fort. Après la reprise, un corner à la 50e minute, permit à WOHLEBER de battre le gardien de Mackwiller une seconde fois, après que la balle eut ricoché sur le poteau gauche. Loin de s'avouer battu, Mackwiller lança de dangereuses contre-attaques et, à la 58e minute, MEYER sauva un but tout fait en bloquant la balle sur la ligne de but. Cette deuxième mi-temps devait s'avérer meilleure que la première, le jeu étant de part et d'autre beaucoup plus spectaculaire. A un quart d'heure de la fin, un penalty décida définitivement du match et GUIDEMANN transforma sans rémission. Ce ne fût peut-être pas un très grand match, mais il a été joué très correctement, à part quelques petits " bobos " et le public se retira néanmoins satisfait.

W.B. (Dernières Nouvelles d'Alsace - mai 66)

 

 

 

L'équipe fanion a gagné dimanche dernier à Schweighouse, de haute lutte, sa qualification pour la finale départementale de IIe division. Nos joueurs ont en effet battu nettement par 3 à 0 l'équipe de Mackwiller, champion du groupe 1 de la IIe division. Devant environ 500 spectateurs, dont de nombreux supporters de Barr, nos joueurs ont presque toujours dicté le jeu et le 3 à 0 représente vraiment un minimum. L'équipe de Mackwiller n'est dangereuse que durant le premier quart d'heure durant lequel elle aurait pu marquer, car notre défense ne s'était pas encore organisée. Mais au fur et à mesure, notre équipe organisait son jeu, notre ligne de demis Tahar ALLAOUI et Michel KEIFLIN monopolisa toutes les balles et à la 35e minute, René BERNARD réussit un très joli premier but pour Barr. Mi-temps 1:0. Après la pause, Barr continua à dominer et à la 50e minute, Gilbert WOHLEBER de la tête, marquait le 2eme but barrois. Le match à présent était gagné pour Barr et à la 75e minute, Jean GUIDEMANN aggravait le score sur penalty, pour fauchage de Francis LEVY. Mackwiller réussit bien quelques échappées, mais rien ne fut changé quant au résultat et Barr se qualifiait pour la Finale Départementale de Division II. Un grand Bravo à toute l'équipe barroise qui s'était alignée dans la composition suivante: Meyer, Dietz, Lalevée, Vacher, Keiflin, Allaoui, Bernard, Lévy, Bossert, Guidemann, Wolheber. Mentionnons le très bon état du terrain de Schweighouse et l'organisation impeccable.

(Journal de Barr - mai 66)

 

 

 

FINALE DEPARTEMENTALE DIVISION II du 05 JUIN 1966

DRUSENHEIM BRILLANT CHAMPION

DU BAS-RHIN DE LA 2e DIVISION

BARR - DRUSENHEIM 1 - 7 - stade de Mundolsheim, terrain en bon état. 428 spectateurs payants. Excellent arbitrage de M. Weil assisté par MM. Konrath et Pfalzgraff.

Les équipes : BARR : Meyer - Lalevée - Dietz - Alaoui - Vacher - Bernard - Levy - Lorentz - Guidemann - Wohleber Drusenheim : Diebolt J-P - Mochel - Neitzert - Litt - Martz - Diebolt Ch. - Felten - Lazarus - Roos - Clauss - Klinger

Avant le coup d'envoi du match, Me HERMANN, MM. LAUGEL et LOUX remirent aux deux équipes leurs diplômes de champion de groupe et au nom de la Ligue d'Alsace de football félicitèrent chaque équipe pour leur succès de la saison. La première période du match fut assez équilibrée et les premières 20 minutes furent même légèrement à l'actif de Barr, et c'est un peu contre le cours du jeu que Drusenheim ouvrit le score à la 21e minute ; en effet l'ailier droit de Drusenheim met l'arrière de Barr dans le vent et battit le gardien de Barr. Le même DIEBOLT récidiva à la 34e minute établissant le 2 à 0 pour Drusenheim. Néanmoins, Barr ne se donna pas battu pour autant et réussit par LEVY Francis a rectifier le score 2 à 1 pour Drusenheim. La deuxième mi-temps dans son ensemble, fut nettement à l'avantage de Drusenheim. Barr joua très fatigué et fut encore handicapé par un joueur blessé, mais indiscutablement Drusenheim mena ensuite le match à sa guise scorant à 3 à 1 par DIEBOLT, à 4 à 1, 5 à1, 6 à 1 par ROOS qui marqua 3 buts successivement. Après avoir shooté sur le poteau, DIEBOLT, réussissant son 4e but de la journée, établit le score final 7 à 1 pour Drusenheim. Certes, le score est lourd pour Barr, cette jeune équipe fera certainement une bonne saison en division I. Drusenheim a joué un excellent match, a pratiqué un football très direct et offensif et a amplement mérité son succès. Dommage, qu'un orage très violent et une pluie torrentielle gâcha cette fête du football qui promettait beaucoup.

(Dernières Nouvelles d'Alsace - juin 66 )

 

 

EQUIPE  - SAISON 1965/1966

Debout de gauche à droite : Tahar ALLAOUI - Michel KEIFLIN - Jean-Claude VACHER - Eddy MEYER - Jean-Claude LALEVEE - Eddy DIETZ - Gustave BOECKEL.
 Accroupis : René BERNARD - Francis LEVY - Michel BOSSERT - Jean GUIDEMANN - Gilbert WOHLEBER

 

MATCH AMICAL – BARR CONTRE SEDAN – JANVIER 1966

 

 

Cette page a été mise à jour le 28/03/16.

Auteur du site : Jean-Pierre SCHMITTHEISLER
Webmaster : Christian SCHMITTHEISLER

Pour découvrir la saison suivante, cliquez sur la flèche :